Your SlideShare is downloading. ×
0
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Analyse urbaine bab el oued1

26,108

Published on

1 Comment
12 Likes
Statistics
Notes
  • tré b1
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total Views
26,108
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
9,828
Comments
1
Likes
12
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Analyse urbaineAnalyse urbaineÉcole Polytechnique d’Architecture et d’UrbanismeEPAU AlgerGr:11 Année universitaire :2006/2007Bab El OuedEncadrée par:Dr. Souici.Mme N.Bendeddouche.Mme W.Saadoudi.Réalisée par :1-MAZOUN Rédha.2-MEKERRI Smail. Atelier: 4ème année.
  • 2. PLAN DE TRAVAILL’axe symboliqueSystème viaireTissu urbainPremière phaseDeuxième phaseTroisième phase
  • 3. PLAN DE TRAVAILPremière phase1-Situation géographique3-Delimitation de l’entité2-Historique4-L’axe symbolique5-Les repèresL’axe symbolique6-Synthèse
  • 4. Première phase1-Situation géographiqueBab El Oued est située dans lapartie nord ouest d’Algerlimitée par Bouloghine àl’Ouest et la Casbah à l’Est etOued Korieche au Sud et parla méditerrané au Nord.L’axe symboliqueVue générale de Bab El Oued
  • 5. Première phase2-HistoriqueL’axe symboliqueA l’époque ottoman Bab El Oued c’était lefahs d’Alger ou on trouve quelque maisonset l’hôpital du dey. Et après la conquêtefrançaise et l’arrivé des colons Bab El Oueda commencé d’agrandir d’une façon trèsvite et a devenu un faubourg ensuite unquartier surpeuplé surtouts dans les années1950.
  • 6. Première phase2-HistoriqueL’axe symboliqueAprès l’indépendanceBab El Oued n’a pasconnu des vraismodification au niveau ducadre bâti ou au niveaude vie, Bab El Oued restele parent pauvred’Alger)J-J-DeluzPiscine d’El KettaniPlace des trois horlogesBab El Oued vue générale
  • 7. Première phase3-Delimitation de l’entité:Zone tempoLimite morphologiqueLimite naturelleHomogénéité du tissuurbainL’entité étudiée a unesuperficie de 50Haavec une formed’amphi théâtre dontla mer joue le rôle dela scène.Avenue Ahsèn AssekriBoulevard Saïd TouatiLa MéditerranéeJardin Taleb AdberahmanLégendeL’axe symbolique
  • 8. 4-L’axe symboliquePremière phaseL’axe symboliqueL’avenue Colonel Lotfi (l’ancien chemin de Bouzaréah) traversant Bab El Oued aumilieu, représente l’axe symbolique vu son historique,sa dimension et le fluxmécanique et piéton.NL’axe symbolique
  • 9. 4-L’axe symboliquePremière phaseL’ancien chemin qui mène vers les hauteurs de Bouzaréah a connu pendantla période coloniale un élargissement et il a devenu l’avenue Bouzaréah(actuellement Avenue Colonel Lotfi).Aperçue HistoriqueL’axe symbolique
  • 10. 4-L’axe symboliquePremière phase:Caractéristiques-Implantée par des arbresdans un seul coté.-Possibilité destationnement dans lesdeux côtés.-Le flux mécanique etpiéton est très important.-Le gabarit des bâtimentsest de R+5.-Le RDC est occupé par lecommerce.L’axe symboliqueAvenue Colonel Lotfi
  • 11. A l’échelle national:1-l’hopital universitaireLamine Debaghine.2- la caserne .A l’échelle du quartieret de la ville:1-Place des troishorloges.2-Le marché couvertde Bab el oued.3- Place la concorde(triolet)Première phase:5-Les repèresCarte des repèresHôpitalcasernemarchéTroishorlogesAxe symboliqueBab El OuedNTrioletL’axe symbolique
  • 12. Première phase:5-Les repèresLe marché Place des trois horlogesSynthèse: Tous les repères qu’on a cité existent depuis l’époque desottomans(l’hôpital et la caserne) et les premières extensions coloniales(placedes trois horloges et le marché).L’axe symbolique
  • 13. Première phase:Synthèse générale1- Bab El Oued a une positionstratégique et une valeur trèsimportante qui lui donnent une placeparticulière dans la ville d’Alger.2- Bab El Oued est bien repérée parrapport la ville d’Alger à cause de laprésence de plusieurs repères .3- Les repères ont besoin des travauxde réaménagement pour les remettreen valeur.4- L’avenue Colonel Lotfi resteratoujours l’axe symbolique vu ladimension historique qu’il porte.L’axe symbolique
  • 14. PLAN DE TRAVAILDeuxième phaseSystème viaire1-Les voiries2-Les espaces de circulation3-Accessibilité et transportation4-Synthèse
  • 15. Deuxième phase1-Les voiriesSystème viairePlan des voiriesBab El Oued Ech1/2000
  • 16. Deuxième phase1-Les voiriesVoies Dimension Activités Gabarit FluxC : chaussée M : mécaniqueT : trottoir P : piétonAvenue Colonel Mira C : 12m Commerce De RDC à R+7 M : importantT : 2x2.5m habitat P : faibleBoulevard Saïd Touatii C : 10m Sanitaires De R+2à R+7 M : importantT : 2x2m Habitat P : importantÉducationColonel Lotfi C : 8m Commerce De R+2 à R+7 M : importantT : 2x2m habitat P : importantRue Nombre Surface totale PourcentageRue Commerçante 150 HaSurface de circulation/ Surfacetotale40%Rue Principale 4Rue Secondaire1erdegrés5Rue Secondaire2èmedegrés60Système viaire
  • 17. Le réseaux viaire de Bab El Oued est très anciens qui date depuis l’époquecolonial et il n’a pas connu une modification.1-Les dimensions des Avenues et des boulevards ne sont pas conformes auxnormes internationale.2-Les voiries représentent 40% de la surface totale.3-Labsence des rues tertiaires.4-le système des voiries est un système arborescent (zone urbaine)5-la difficulté de faire des modifications aux niveaux de certains voiries.Deuxième phase1-Les voiriesSynthèseSystème viaire
  • 18. Deuxième phase2-Les espaces de circulationSystème viairePlan de circulation mécanique et piétons
  • 19. La circulation piétonneLa circulation piétonne se fait par deux moyens:Les trottoirs:qui sont en état dedégradation.Les escaliers:Ils relient souvent les partiebasse de Bab El Oued par la partie haute.Deuxième phase Système viaire
  • 20. 1-La circulation mécanique est trèsimportant dans la partie basse de BabEl Oued car elle contient toutes leséquipements importants.2-Le flux piéton est très importantdans lavenue Colonel Lotfi jusqu’à laplace des trois horloges.3-Les trottoirs ne représente que 30%de la circulation mécanique4-La dégradation des trottoirs a crééun conflit entre la circulation piétonneet mécanique.5-Les escaliers jouent un rôle trèsimportant dans la circulation piétonne,Ils relient les parties basse et lesparties hautes de Bab El Oued.Deuxième phase2-Les espaces de circulationSynthèseSystème viaireCarte de Bab el OuedN
  • 21. Deuxième phase3-Accessibilité et transportationSystème viaire
  • 22. 1-Bab El Oued a une bonne accessibilité,elle est aussi considérée comme unpoint de passage qui relie lEst et lOuest dAlger.2-Le problème de l’encombrement n’est pas posé fortement à Bab El Oued.3-Les noeuds constituent des points noirs de la circulation.4-Le station Ferhani a crée un problème dencombrement car lentrée et lasortie à la station se font par un noeud.5-Insuffisance despaces de stationnement (3000 voitures et 1100 places).6-Le stationnement dans les impasses gène les interventions de secours.Deuxième phase3-Accessibilité et transportationSynthèseSystème viaire
  • 23. Deuxième phaseSynthèse Générale1- Le système des voiries de Bab El Oued date depuis le 19ème Siècle donc elle abesoin dun nouveau aménagement et une vision actuelle (les voies principale).2- Le manque despace de stationnement nous pousse à prévoir des parking.3- Il faut revaloriser les espaces piétons en proposant des aménagementsurbains.4- Le transport à Bab El Oued est mal géré (Absence de station de bus et desarrêts de bus)5- La circulation au niveaux des nœuds principale n’est pas bien géré.6- Presque tous les voies sont en sens unique et ça crée un circuit fermé.Système viaire
  • 24. Réaménagementet élargissementRéaménagéla station dutransporturbainPrévoir unParkingRemise envaleurSynthèse Générale
  • 25. PLAN DE TRAVAILTissu urbainTroisième phase1-Genèse de l’entité2-Batis et non bâtis3-Etat foncier4-Etat de bâtis5-Les maille6-Etat du prospect7-Typologie du bâtis8-La densité de population9-Les équipement10-Le parcellaire
  • 26. 1-Genèse de l’entitéÉpoque ottomanTroisième phase Tissu urbainBab el oued àl’époque ottomanétait le fahs(banlieue de lamédina d’Alger).Dans cette périodeon trouve:-La compagne dudey et l’hôpital-Tombeaux despachas et Deys-Cimetières juif etchrétien .-Le porte de Bab ElOued
  • 27. Le quartier de Bab El Ouedva apparaître avec le pland’aménagement Guillochain.Le premier noyau est la citéBUGEAUD: lotissementdestiné à des habitationsindividuelles.l’hôpital militaireMAILLOT.(Faubourg cest-à-direquartier périphérique àvocation militaire).Bab el oued à l’époque coloniale :le FOUBOURG1830 jusqu’à 1890.1-Genèse de l’entitéTroisième phase Tissu urbain
  • 28. La cité BUGEAUD :ensemble des maisonsindividuelles , avec un tracéordonné par l’ancienne route deCherchell, régulier dans l’intentiond’une urbanisation répondant auxprincipes du géni militaire :- Régularité de la circulation.- Écoulement des eaux.- Hygiène et orientationoccupation partielle des parcelles.Première configuration dela cité BUGEAUD18491-Genèse de l’entitéTroisième phase Tissu urbain
  • 29. La cité BUGEAU setransforme, les maisonindividuelles deviennentdes bâtisses hautes .Un tissu est structuré parl’axe colonel LOTFI et L’axecomandant MIRA.L’enceinte va devenir unjardin.Bab el ouedà époque coloniale :le quartier période civile1890-19501-Genèse de l’entitéTroisième phase Tissu urbain
  • 30. Bab el Oued après 1950A cause de la croissancedémographique très forte, pendantles années (1950 – 1954), leproblème de relogement desfamilles, évacuées du Quartier de laMarine et des bidonvilles se posait,donc il fallait loger les gens prèsdes lieux de leurs attachestraditionnelles et de leur travail, lesloger le moins cher, sur desterrains peu coûteux.A cause de la saturation du centre ily’a eu une extension sur desterrains accidentés, ceux deshauteurs.Les terrains étaient les quartiershauts de Bab el oued (quartier dufrais vallon et le carrières Jaubert).1-Genèse de l’entitéTroisième phase Tissu urbain
  • 31. 1979 : Réalisation de l’hôtel ElKittani, par le COMEDOR1998 :Aménagement d’unepromenade le long du Front de mer,1955 – 1957 :Construction duGroupe Taine E et F, par lesarchitectes Daure et Béri : F : posésur un terrain étroit, en bordure,en bordure de l’avenue AscriAhcene (Général Verneau) E :forme un barrage à la vallée1959 : Carrières Jaubert :Projet Daure et Béri1950 -1954 : la construction de lapiscine Tombarel (pointe d’ElKettani). la création du Plateau de laconsolation (plateau Ferhani),comprenant le stade Marcel Cerdan.1-Genèse de l’entitéTroisième phase Tissu urbainPiscine d’El Kettani
  • 32. Tracé originel de l’ouedDéviation de l’oued ( le FoubourgColonne souterraine de l’ouedParties détruites durant les inondationsLes inondationsdu 10 novembre 2001Bab El Oued est gravementtouchée par les inondations de2001 et le séisme de 2003Les quartiers les plus touchéssont:-Quartier Rachid kouach-Triolet-Cité BugeaudEt plusieurs bâtiments sontdémolis ou en état dedémolition.1-Genèse de l’entitéTroisième phase Tissu urbain
  • 33. 1-Genèse de l’entitéTroisième phaseSynthèseBab El Oued constitue un tissu très ancien qui date depuis le 19èmesiècle et ce tissu n’a pas connu une modification pendantl’indépendance donc Bab El Oued a le droit d’avoir une vision actuelle etcontemporaine.Tissu urbain
  • 34. 2-Bati et non bâtiTroisième phaseCarte du bâti et non bâti50He100%44.5He89%5.5He11%SurfacetotaleBâtisNon bâtisLégendeLes espaces non bâtisplaces placettes corniche jardins03 04 01 04Non bâtisBâtisNCarte de Bab el OuedEch:1/2000Tissu urbain
  • 35. Troisième phaseLa hiérarchisation des espaces non bâtisLe cornichePlaceLes jardinsPlace des trois horlogesPlace symboliqueJardin Taleb AbderahmanPlacette d’EulmaplacetteTissu urbain
  • 36. Troisième phaseSynthèse2-Batis et non bâtis1- Un manque flagrant des espaces publics.2-Les espaces publics qui existent ne sont pas bien aménagés.3-L’espace non bâti représente seulement 11% du surface totale.4-Les espaces qui existent ne répond pas aux besoins des citoyens.Tissu urbain
  • 37. Troisième phase3-Etat foncierNCarte de Bab el OuedEch:1/2000A cause d’absenced’informationconcernant l’étatfoncier de Bab el Ouedet que tout leshabitations sont àcaractère collectif on aconsidéré que notreentité est propriétéd’état.Note:Tissu urbain
  • 38. Troisième phase4-Etat du bâtisBâti enbon état20%Bâti enmoyenétat60%Bâti enmauvais état15%Bâti enruine5%Totale 100%StatistiqueTissu urbain
  • 39. Troisième phase4-Etat de bâtisSynthèseLe parc immobilier de Bab El Oued est en état de dégradation qui est dûà plusieurs facteurs tels que:1-L’ancienneté du bâti.2-Les catastrophes naturelles qui ont touché Bab El Oued (Les inondationset le séisme).3-La densité démographique très élevée (La surpopulation) .4-L’absence d’une politique réelle de l’état pour préserver le parcimmobilier.Tissu urbain
  • 40. Troisième phase5-Les maillesNNCimetière El KettarAABCDEFGTissu urbainCarte des mailles
  • 41. Troisième phaseLa cite Bugeaud :Le premier centre urbain de Bab el oued il est compose de deux parties :Partie basse :caractérisé par le mauvais état de son bâti et un gabarit de R+1 R+2Partie haute :Présente en plan une forme ovale est bien tracé.Maille A5-Les maillesTissu urbain
  • 42. Troisième phaseMaille B:Présente en plan une formeallongée avec un tracérégulier des voiries .Lesséquences sont presqueidentique. La présence deséquipement éducatifs et lecommerces.5-Les maillesMaille C:Caractérisé par le mauvaisétat de son bâti et manquedes équipements ainsi leRDC est réservé auxcommercesTissu urbain
  • 43. Troisième phase5-Les maillesMaille D:Présente en plan une forme allongéelimitée par deux avenues caractérisépar l’homogénéité des façades avecun gabarit de R+5Maille F:Caractérisé par la concentration deshabitations ainsi les voies sont trèsétroites à l’intérieur du maille.MailleE:Les habitations sont en forme desbars du style moderne avec ungabarit de R+7(cité dortoirs)Tissu urbain
  • 44. Troisième phaseMaille G:Composé essentiellement par trois grandséquipements (l’hôpital Maillot,la caserne,lestade ferhani) le maille G se trouve dans leslimites de Bab el oued5-Les maillesSynthèseTissu urbainOn a devisé notre entité en 7 mailles et chaque maille est sa particularité comme1-La forme2-L’etat de Bâti3-Le tracé des voies4-Les équipements
  • 45. Troisième phase6-Etat du prospectNSur l’avenue colonel Lotfi Sur l’avenue MiraSur le boulevard said touati Sur l’avenue Assekri AhcèneTissu urbain
  • 46. Troisième phase6-Etat du prospectSynthèseA partir d’une lecture d’état du prospect de Bab el oued on a conclu que:l’état du prospect est liée par deux facteurs: 1-l’état du bâtis 2-la genèsede l’entité-ainsi le gabarit à Bab el oued variée entre R+1 jusqu’à R+7.-Le bâti en bon état le gabarit R+5 - R+7 se trouve sur l’avenue Mira,le boulevardSaid Touati et l’avenue Assekri Ahcène-Le bâti en moyen état le gabarit R+4 – R+5 le plus prédominant« vieux Bab eloued »-Le bâti en mauvais état le gabarit R+1 – R+3 se trouve dans la parie basse de lacité Bugeaud .Tissu urbain
  • 47. Troisième phase7-Typologie du bâtisNSynthèse:La totalité des bâtiments situésà Bab El Oued sont de typed’habitat collectif.Tissu urbain
  • 48. Troisième phase8-La densité de populationLa croissance de la population :Année Nombre d’habitants dela commune (ha).Taux d’accroissement(%).1977 99794 0,6 %1987 105663 0,6 %1998 96856 - 0,1 %2005 96180 -0,1Perspectives de croissance :Année Nombre d’habitantsde la commune (ha).Taux d’accroissement(%).2005 96180 -0,12010 95700 -0,12020 94747 -0.1AGESREGROUPESSEXETOTALMASCULIN FEMININ0-4ans 3564 3199 67635-9ans 3097 3149 624610-14ans 3146 3087 623315-19ans 3696 3721 741720-24ans 4728 4676 940425-29ans 5571 5485 1105630-34ans 5608 4761 1036935-39ans 3538 2999 653740-44ans 2275 2152 442745-49ans 1498 1812 331050-54ans 1125 1726 285155-59ans 1295 1794 308960-64ans 1442 1667 310865-69ans 1314 1403 271770-74ans 730 934 166475-79ans 500 543 104480+ & 481 668 1149ND 55 118 173TOTAL 43664 43893 87557Tissu urbain
  • 49. Troisième phaseA partir de ces statistiques on peut dire que le taux d’accroissementdémographique est en recule c’est-à-dire la densité de la population est enréduction avec le temps mais il reste très élevé malgré que des centainesdes familles ont été relogées dans des nouvelles habitations entre 2001-2006.SynthèseHabitat:Le nombre de logements: 13279. ( année 2004 )14026. ( année 1998 )TOL ( Taux d’occupation par logement)= 7.TOP (Taux d’occupation par pièce)= 3,6.( Source O.N.S 2004 )Tissu urbain8-La densité de population
  • 50. Troisième phase9-Les équipementTissu urbain
  • 51. Troisième phaseNous remarquons une forte présence d’équipements àcaractère éducatif: Centre de formation, écoles,CEM,lycéesLa présence d’équipements à caractère touristique(Piscine El Kettani).La présence d’équipements à caractère institutionnel(A.P.C, caserne).Equipements Nombre.Cliniques médicales. 58Ecoles primaires. 22Collèges. 12Lycée. 05Bibliothèques. 03Crèches. 03Maternelles. 0137171441482,5 2 20,6Cliniques médicales.Cliniques dentaires.Pharmacies.Opticiens.Ecoles primaires.Collèges.Lycée.Bibliothèques.Crèches.Maternelles.Pourcentage des équipements9-Les équipementsTissu urbain
  • 52. Troisième phase9-Les équipementsSynthèse1- Manque des équipements sportifs (les aires de jeux et les salles desports.2- Manque des équipements de loisirs.3-Manque des équipements sociaux éducatifs comme lesbibliothèques,4-la présence d’un marché des légumes qui est besoins deréaménagement5-la forte présence des équipements sanitaires comme l’hôpital maillotTissu urbain
  • 53. Troisième phase10-Le parcellaire12Tissu urbainles îlots:les îlots ont une forme plusau moins réguliers avec ladiversité des formes.les dimensions des îlotsvaries entre 900m² jusqu’à2500m².Chaque îlot est constituede plusieurs parcelles.Les parcelles:Les parcelles sontorganisées selon troistypes:
  • 54. Troisième phase10-Le parcellaireTissu urbainGroupe des parcellesorganisé autour des coursce type est très utiliséD’absence des courDes parcelles de formes de T,U, L, I ce
  • 55. Troisième phase10-Le parcellaireTissu urbainSynthèse1-les dimensions des îlots est varies selon le type de parcelle et la période deconstruction.2- chaque îlot est constitue de plusieurs parcelles on trouve que le nombredes parcelles est varie selon le type d’architecture.3- l’organisation des parcelles autour des cous est très utilisée et ellereprésente une période et une type d’architecture bien définie.4-les parcelles de forme de L,T,U,I représente l’architecture moderne.
  • 56. Troisième phase Tissu urbainSynthèse1-Bab El Oued constitue un tissu très ancien qui date depuis le 19ème siècleet ce tissu n’a pas connu une modification pendant l’indépendance donc BabEl Oued a le droit d’avoir une vision actuelle et contemporaine.2-Les espaces qui existent ne répond pas aux besoins des citoyens.3-Le parc immobilier de Bab El Oued est en état de dégradation qui est dû àplusieurs facteurs 1-L’ancienneté du bâti 2-La densité démographique trèsélevée.l’état du prospect est liée par deux facteurs: 1-l’état du bâtis 2-la genèse del’entité4-ainsi le gabarit à Bab el oued variée entre R+1 jusqu’à R+75-La totalité des bâtiments situés à Bab El Oued sont de type d’habitatcollectif.
  • 57. Réaménagéla station dutransporturbainPrévoir unParkingRemise envaleurPartie à démoliret concevoir unéquipementsportifRéaménagementdu front de merRéaménagementet élargissementSynthèse Générale
  • 58. SYNTHESE FINALEPrévoir unparking.Aménagement,Élargissement etprévoir decommerce aurdc.Déplacer lastation etaménager lesarrêts de buset Prévoir unThéâtre.Animation defront de mer.Partie àdémolir etprévoir unesalleomnisport.Proposer uneporte urbaineRemettre envaleur lesrepères.
  • 59. Les actions urbaines établies par le Gouvernorat du Grand Alger(GGA), ouBab El Oued est classé comme un pôle ;Par rapport au transport :-L’avenue commandant Mira va représenter la route nationale n°n11, et assurerdeux fonctions : de transite et de desserte .-Réaliser le projet du tramway, qui assurera la relation entre Bab El Oued et Zéralda.Par rapport à l’aménagement :- récupérer les plages par la mise en œuvre des projets d’assainissements globaux .- Aménagement de la zone entre El Kettani et Rais Hamidou en zone touristique etd’artisanats.- Le transfert de la carrière Jaubert.( dans cette proposition uniquement les problèmes a l’échelle de la ville on été pris enconsidération , sans aborder les problèmes du quartier, tel que la circulation, lavétusté du cadre bâti…).
  • 60. -Les orientations du PDAU :Le PDAU propose de rehausser l’image du quartier avec des actions derénovation et d’implantation d’équipements a l’échelle du quartier.D’autre part, réorganiser la circulation et la hiérarchie des voies, procéder ala reconversion fonctionnelle des parcelles occupées par la SNTA, les dépôts, leshangars. Densifier le site surtout dans la partie basse en continuité avec le centre deBab El-Oued.Le quartier de Bab El-Oued est couvert par trois POS dénommés : POS U10 , POS U11, POS U 12.Le POS U12 prend en charge plusieurs artères du quartier à savoir :L’avenue Colonel Lotfi :Le déplacement de toutes les activités incompatibles : La SNTA, les imprimeries,les dépôts et l’ONACO.Création de deux pôles, le premier sera au niveau du nœud Triolet avec uneplacette pour la station de métro. La deuxième au niveau de la SNTA.
  • 61. L’avenue Commandant Mira :- Création d’un échangeur au niveau de la station de bus.- Création d’une voie rapide qui relie l’avenue au carrefour Triolet.Le Boulevard Saïd Touati :- Création d’autoroute.- Implantation d’équipements au niveau de l’assiette à proximité de lycées l’Émir.-Le PDAU prévoit également de l’habitat collectif avec des commerces u niveaudes RDC et des traitements d’angles pour les bâtiments donnants sur deux voies.Le front de mer :- L’aménagement du front de mer .- Une esplanade au bord de mer qui s’étale depuis le complexe jusqu’au stade.- Continuité visuelle avec ce qui a été prévue dans l’aménagement de l’esplanade .
  • 62. Les orientation du CNERU :Pour que Bab el Oued soit un centre d’intérêt supérieur, le CNERU aétabli deux variantes qui résument comme suit:Première variante :La rénovation du centre linéaire de Bab el Oued (Boubella- Lotfi).La restructuration de la Cité Bugeaud (premier noyau).La transformation de l’Avenue S. Touati en une autoroute.La translation de l’hôpital de Bab el Oued (ex Maillot) en un ensembled’îlots.L’implantation de deux grands parkings à la périphérie (Avenue Mira).
  • 63. La réhabilitation de l’entité centrale du Quartier de Bab el Oued, marquéepar sa vétusté.La préservation de l’hôpital de Bab el Oued.La création d’un échangeur S. Touati.La création d’une voie rapide RN 11 sur le front de mer.L’édification d’un équipement socio- culturel à proximité des TroisHorloges centre de Bab el Oued.L’implantation d’un espace vert à la place de deux îlots de la CitéConsolation récupérés afin d’aérer le centre et mettre en relief la perspective versla mer.La création d’une voie piétonne reliant l’Avenue Boubella à la Place desTrois Horloges, ceci afin de remédier au conflit existant entre la circulation piétonneet mécanique au niveau de l’Avenue Colonel Lotfi.Programme d’équipement:Banques et assurances. Bureau de main d’œuvre. Gestion desinfrastructures. Salles polyvalentes. Centre de paiement. Hôtel interurbain. Servicesartisanaux. Maison de culture. Foyer pour personnes âgées. Crèche. Centre desanté. Clinique dentaire.

×