BFR_ABD 2013 - Google : trucs et astuces pour les professionnels de l'infodoc
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

BFR_ABD 2013 - Google : trucs et astuces pour les professionnels de l'infodoc

on

  • 43,982 views

Support de la conférence de Béatrice Foenix-Riou (BFR Consultants) à l'Association Belge de Documentation sur le thème "Google : trucs et astuces pour les professionnels de l'infodoc. Focus sur ...

Support de la conférence de Béatrice Foenix-Riou (BFR Consultants) à l'Association Belge de Documentation sur le thème "Google : trucs et astuces pour les professionnels de l'infodoc. Focus sur ses fonctions avancées et sur son actualité chargée"

Statistics

Views

Total Views
43,982
Views on SlideShare
6,879
Embed Views
37,103

Actions

Likes
17
Downloads
386
Comments
1

93 Embeds 37,103

http://www.netpublic.fr 19003
http://www.scoop.it 9654
http://blog.recherche-eveillee.com 4660
http://leslettresdumooc.blogspot.fr 1871
http://infodocenligne.wordpress.com 677
http://www.rbdsante.be 330
http://leslettresdumooc.blogspot.com 318
http://extranet2.infos-jeunes.fr 71
http://s531528682.onlinehome.fr 57
http://leslettresdumooc.blogspot.ch 40
http://www.a-brest.net 37
http://leslettresdumooc.blogspot.be 28
http://leslettresdumooc.blogspot.de 23
http://leslettresdumooc.blogspot.ca 22
https://twitter.com 16
http://2212689604.nvmodules.netvibes.com 15
http://51y6lc.widget.uwa.netvibes.com 15
http://51y746.widget.uwa.netvibes.com 14
http://www.recherche-eveillee.com 14
http://translate.googleusercontent.com 13
http://51y97v.widget.uwa.netvibes.com 12
http://www.pearltrees.com 11
http://51y6qe.widget.uwa.netvibes.com 11
http://leslettresdumooc.blogspot.co.uk 10
http://51y72h.widget.uwa.netvibes.com 9
http://www.netemploi.fr 9
http://2214246989.nvmodules.netvibes.com 9
http://www.djouamayazid.com 8
http://leslettresdumooc.blogspot.com.es 7
http://51y6jl.widget.uwa.netvibes.com 7
http://leslettresdumooc.blogspot.no 7
http://www.google.fr 6
http://51y6os.widget.uwa.netvibes.com 6
http://51y6oq.widget.uwa.netvibes.com 5
http://www.bibliobsession.net 5
http://51y6la.widget.uwa.netvibes.com 5
http://51y72e.widget.uwa.netvibes.com 5
http://pinterest.com 4
http://webcache.googleusercontent.com 4
http://51y75t.widget.uwa.netvibes.com 4
http://51y6z3.widget.uwa.netvibes.com 4
http://www.twylah.com 3
http://127.0.0.1 3
http://51y6ty.widget.uwa.netvibes.com 3
http://51y6s7.widget.uwa.netvibes.com 3
http://leslettresdumooc.blogspot.se 3
http://www.pinterest.com 2
http://51y799.widget.uwa.netvibes.com 2
http://51y70r.widget.uwa.netvibes.com 2
https://www.google.fr 2
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • merci de ce partage
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

BFR_ABD 2013 - Google : trucs et astuces pour les professionnels de l'infodoc BFR_ABD 2013 - Google : trucs et astuces pour les professionnels de l'infodoc Presentation Transcript

  • Google  :  trucs  et  astuces  pour  les   professionnels  de  linfodoc  Association  Belge  de   Béatrice  Foenix-­‐Riou  Documentation  15  janvier  2013  
  • Béatrice  Foenix-­‐Riou  ?     •  depuis  +  20  ans  :  rédactrice  en  chef  des  deux  lettres  publiées  par  Bases  Publications  :          BASES  (lancée  il  y  a  27  ans  !)  et  NETSOURCES  (17  ans  déjà)     •  depuis  4  ans  :    directrice  de  BFR  Consultants,  (cabinet  conseil  spécialisé  dans  la              recherche  et  la  veille  sur  Internet  :  formations,  veilles…)     •  depuis  ±  3  ans    :    membre  du  CA  de  l’ADBS  (Association  française  des  professionnels  de          l’information)     •  depuis  ±  2  ans  :    -­‐  responsable  du  secteur  «  Veille  et  recherche  sur  Internet  »  de  l’ADBS          -­‐  auteure  de  «  Recherche  éveillée  sur  Internet  :  mode  d’emploi  »            (co-­‐édition  Bases  Publications  -­‐  Lavoisier)  et  du                    Blog  de  Recherche-­‐eveillee.com  2   © BFR Consultants - 2013
  • «Google  :  trucs  et  astuces  pour  les   professionnels  de  linfodoc  »     Ou     Comment  tirer  parti  de  toute  la  puissance   de  Google  …   en  étant  conscient  de  ses  limites   et  en  restant  attentif  aux  alternatives   qui  se  présentent   Co-­‐édition  Bases  Publications  et  Lavoisier  (2011).   Existe  aussi  sous  forme  numérique  (PDF  et  epub)   Voir  www.recherche-­‐eveillee.com  3   © BFR Consultants - 2013
  • En  guise  d’introduction…   En  novembre  2012,  en  Europe,   près  de  90  %  des  internautes  utilisant  un  outil  de  recherche     ont  interrogé  …  Google  !     Mais  la  plupart  :   -­‐>  Se  contentent  des  premiers  résultats   (les  3  premières  réponses  génèrent  80%  des  clics  –  http://bit.ly/QgNXZW)   -­‐>  Pensent  interroger  la  totalité  du  Web   -­‐>  Ne  connaissent  pas  les  fonctions  avancées  de  Google   -­‐>  Ne  sont  pas  conscients  du  mode  de  fonctionnement  du  moteur…    4   © BFR Consultants - 2013
  • Un  moteur  de  recherche  en  effet…     ☛ Nindexe  pas  (ou  mal)  le  Web  invisible  :  banques  de  données  (pages   dynamiques),  sites  web  avec  identification,  serveurs  professionnels,  etc   ☛ Nindexe  que  partiellement  le  Web  visible   ☛ Lance  le  plus  souvent  la  recherche  sur  une  partie  seulement  de  son  index   ☛ Tenter  d’estimer  la  «  taille  du  Web  »  –  ou  la  taille  des  index  des  moteurs  –   n’a  plus  de  sens  5   © BFR Consultants - 2013
  • 6   © BFR Consultants - 2013
  • 7   © BFR Consultants - 2013
  • En© BFR Consultants - 2011
  • © BFR Consultants - 2012
  • GOOGLE  :  PRINCIPES  DE  FORMULATION     •  L’utilisateur  saisit  un  ou  plusieurs  mots-­‐clés  dans  le  formulaire     •  La  requête  est  lancée  sur  le  texte  intégral  des  pages  enregistrées  par  le  moteur    (plusieurs  dizaines  de  milliards,  contenues  dans  son  index)     •  La  page  de  résultats  affiche  la  liste  et  les  extraits  des  (copies  de)  pages  contenant    le(s)  mot(s)-­‐clé(s)  (à  la  date  de  l’indexation)     •  Un  clic  sur  le  titre  affiche  la  page  aujourd’hui  sur  le  Web  10   © BFR Consultants - 2013
  • GOOGLE  :  RECHERCHE  SIMPLE     1.  Utiliser  des  mots  aussi  PRECIS  que  possible,  dans  la  langue  des  documents  que    l’on  recherche  (se  demander  quels  mots  doivent  être  présents  dans  le  document    recherché)     2.  UTILISER  «  LES  GUILLEMETS  »  pour  rechercher  «  tel  quel  »  :  une      personnalité  («  prénom  nom  »),  un  mot-­‐composé  ou  une  expression/citation      (titre  d’un  ouvrage…)    MAIS  ATTENTION    Penser  dans  ce  cas  à  «  élargir  »  la  recherche  (ex.:  «prénom  nom»  OR  «nom  prénom»    OR  «initiale  prénom  nom»,  ou  encore  «mot  composé»  OR  «mots  composés»)     →    CONSEIL  :  1ère  recherche  sans  guillemets,  en  affichant  100  résultats/page  ;        évaluer  les  résultats  puis  modifier  la  requête  en  conséquence.      11   © BFR Consultants - 2013
  • GOOGLE  :  RECHERCHE  SIMPLE   Pour  afficher  100  résultats/page  :  Menu  "Paramètres  de  recherche"  (via  le  symbole  de  la   roue  dentée)  de  la  page  de  résultats   -­‐  désactiver  "Prédictions  de  la  recherche  instantanée"   -­‐  choisir  "100  résultats  par  page"  12   © BFR Consultants - 2013
  • GOOGLE  :  RECHERCHE  SIMPLE     3.  ECRIRE  DE  PREFERENCE  LES  MOTS  AVEC  LEURS  ACCENTS      (théoriquement  non  pris  en  compte  par  Google)      MAIS  ATTENTION  :    -­‐>  incohérences  quelquefois  lorsque  le  mot  est  «  entre  guillemets  »          exemple    :  «moteur  a  combustion»  /  «moteur  à  combustion»          recherche  dans  ce  cas  sur  l’occurrence  exacte  du  mot  (avec  OU  sans  accents)          -­‐>  bug  lorsque  la  recherche  est  limitée  au  titre                    recherche  systématique  sur  l’occurrence  exacte  du  mot  (avec  OU  sans  accents)     CONSEILS  :  Vérifier  la  façon  dont  Google  a  pris  en  compte  la  requête,  et  en  tenir   compte.  Pour  forcer  la  recherche  sur  un  mot  accentué  :  “mot”  (ex.:  “marché”,  pour  avoir   uniquement  «  marché  »  et  non  «  marche  »)    13   © BFR Consultants - 2013
  • GOOGLE  :  RECHERCHE  SIMPLE     4.  COMPARER  LES  FORMES  PLURIELS  ET  SINGULIERS  (ex.  pluriel  OR  singulier)                  MAIS  ATTENTION  :    -­‐            l’utilisateur  ne  peut  exiger  la  troncature  sur  Google  (contrairement  à  Exalead)  ;      -­‐  Google  applique  une  troncature  implicite  «  quand  il  le  juge  utile  »  !!!,  et            pas  seulement  sur  les  pluriels/singuliers  (recherche  également  de  mots      «  proches  ».  Ex.:  bibliographie  jean  racine  recherche  biographie  jean  racine)   CONSEILS   -­‐>  vérifier  la  façon  dont  Google  a  pris  en  compte  les  mots  (+  simple  avec  100  résultats/  page)   -­‐>  utiliser  le  cas  échéant  les  guillemets  (“bibliographie’’  jean  racine)  ou  l’option    «  Mot  à    Mot  »  (Outils  de  Recherche  >  Tous  les  résultats  >  Mot  à  Mot)   -­‐>  sur  Google,  le  *  est  un  opérateur  «  de  proximité  »  («  bibliothèque*      numérique*  »  recherche  «  bibliothèque  mondiale  numérique  »…)  14   © BFR Consultants - 2013
  • ASTUCES       •  Fonction  En  cache  de  Google  (cache:www.URL)  dans  l’aperçu,  colonne  de  droite  :      -­‐>    retrouver  une  page  disparue      -­‐>    repérer  les  extraits  pertinents       •  Fonction  Pages  similaires  (related:url  sur  Google)  dans  l’aperçu,  colonne  de  droite     -­‐>    identifier  des  sites  de  même  type  (ex.:  related:www.abd-­‐bvd.be)     •  Utiliser  l’opérateur  OR  (en  majuscules),  pour  étendre  aux  mots  de  forme  voisine,  aux   synonymes…  (ex.  veille  OR  "intelligence  économique"…)     •  Utiliser  les  guillemets  pour  rechercher  un  mot  tel  qu’il  est  écrit  et          -­‐mot  pour  exclure  un  mot  15   © BFR Consultants - 2013
  • ASTUCES     •  Fonctions  define:  de  Google  (ex.:  define:potassium)    -­‐>    trouver  des  définitions  (mais  il  faut  vérifier  la  source)     •  Fonction  conversion  de  Google                            (ex.:  18  dollars  en  euro  ;  devise  du  Brésil  en  monnaie  mexicaine)     •  Fonction  numrange:  de  Google      (ex.:  consommation  biocarburants  France  site:gouv.fr  2020..2100)      -­‐>    trouver  des  pages  contenant  un  chiffre  compris  entre  deux  fourchettes  ;      utile  pour  données  prospectives     •  Opérateur  de  proximité  AROUND(n)    (ex.  George  AROUND(3)  Bush)  16   © BFR Consultants - 2013
  • GOOGLE  :  FONCTIONS  AVANCEES     •  Si  le  nombre  de  réponses  est  trop  important  :  limiter  la  recherche  (ou  certains    mots)  aux  titres  des  pages      (ex.:  intitle:"intelligence  économique"  belgique  :  identifie  les  pages  ayant  "intelligence    économique"  dans  le  titre  et  belgique  dans  le  texte)     •  Pour  identifier  des  documents  spécifiques  (publications,  chiffres…)  :    limiter  à  un    type  de  fichier  ex.:  consommation  énergie  belgique  filetype:pdf  (ou  doc,  ppt,  xls)     •  Pour  restreindre  à  certains  types  de  sites  :  limiter  selon  le  nom  de  domaine    ex.:  consommation  énergie  Belgique  site:fgov.be  (ou  site:mineco.fgov.be,  site:ac.be…)     •  Si  besoin  :  limiter  à  l’URL  (veille  inurl:univ)     -­‐>  Ne  pas  hésiter  à  combiner  les  critères,  mais  en  étant  très  rigoureux  dans  la   construction  de  la  requête  17     © BFR Consultants - 2013
  • GOOGLE  :  NOUVELLE  PAGE  DE  RESULTATS     Le  21  novembre  2012,  Google  a  déployé  sur  Google.fr  la  nouvelle  page  de  résultats   quil  avait  implantée  le  6  novembre  sur  Google.com     Objectif  :  unifier  lexpérience  utilisateur,  que  ce  dernier  interroge  le  moteur  depuis  un   smartphone,  une  tablette  ou  un  ordinateur.     Résultats  :  les  fonctionnalités  de  la  colonne  de  gauche  sont  désormais  regroupées  dans   une  barre  en  haut  de  lécran.  Il  faut  cliquer  sur  "Outils  de  recherche"  pour  afficher  les   différentes  options,  qui  elles-­‐mêmes  se  déploient…  Pour  une  analyse  plus  détaillée  :   http://bfr.li/12StRKb  18   © BFR Consultants - 2013
  • GOOGLE  :  NOUVELLE  PAGE  DE  RESULTATS     Autres  fonctionnalités  de  Google,  depuis  la  page  de  résultats     -­‐>  Plus  :  sélection  par  type  de  résultats  (vidéos,  actualités,  blogs,  livres,  blogs,    discussions,  applications...)  ;     -­‐>  Date  de  publication  :  menu  Outils  de  recherche  >  Date  indifférente  :  moins  dune   heure,  moins  de  24h,  une  semaine,  un  mois,  un  an…  ou  Période  personnalisée  :   possibilité  de  retrouver  des  documents  indexés  à  une  date  donnée  ou  une  période   donnée  (équivalent  daterange:date1-­‐date2)     -­‐>    Outils  de  recherche  >  Le  Web>  Pages  en  langue  étrangères  traduites  :  Google  va   traduire  la  requête  dans  une    autre  langue,  interroger  le  web  dans  cette  langue  et   retraduire  les  résultats  en  français  19   © BFR Consultants - 2013
  • 20 © BFR Consultants - 2012
  • 21 © BFR Consultants - 2011
  • IDENTIFIER  DES  PAGES  DE  LIENS       Lorsque  l’on  souhaite  identifier  une  liste  de  sites  web  sur  un  sujet,  et  que  la  requête   amène  trop  de  résultats  -­‐>  rechercher  spécifiquement  des  pages  de  liens   Pages  contenant  le  mot-­‐clé  +  le  mot  liens  (ou  le  mot  sites)  dans  le  titre  ou  dans  l’URL   Exemple  :  identifier  une  liste  de  ressources  concernant  lénergie  renouvelable      -­‐      énergie  renouvelable  :  1  490  000  pages  sur  Google    -­‐  énergie  renouvelable  intitle:liens|sites  OR  inurl:liens|sites  :        84  700  pages  sur  Google  22   © BFR Consultants - 2013
  • Google : trucs et astuces pour les pros de l’infodoc23 © BFR Consultants - 2011
  • PENSER  A  GOOGLE  IMAGES   Pour  identifier  par  exemple  des  infographies  sur  la  consommation  dénergie  en  Belgique      24   © BFR Consultants - 2013
  • GOOGLE  IMAGES  :  NOUVELLES  FONCTIONNALITES    Depuis  quelques  mois  :  possibilité  d’identifier,  pour  une  image  donnée,  les  pages  qui   contiennent  une  image  identique  sur  le  web  (symbole  de  l’appareil  photo,  dans  la  zone  de   saisie  de  Google  Images)  25   © BFR Consultants - 2011
  • GOOGLE  :  EVOLUTION  DE  SON  ALGORITHME     -­‐>  1998  :  PageRank  :  une  innovation  majeure  dans  le  classement  des  résultats   A  l’origine  :  classement  selon  la  «  popularité  »  des  pages  (backlinks)     -­‐>  2008  :  De  «  donnez  moi  ce  que  je  dis  »  à  «  donnez  moi  ce  que  je  veux  »    -­‐  comprendre  le  contenu  de  la  page  (ajout  de  concepts)    -­‐  Comprendre  la  requête  de  l’internaute    -­‐  Comprendre  l’internaute  (localisation,  personnalisation)     -­‐>  2012  :  Recommandations  (Search  Plus  Your  World)  et  Web  sémantique     Du  moteur  d’information  au  moteur  de  savoir  (Knowledge  Graph)   L’utilisateur  au  cœur  de  l’information  (Google  SPYW)    26   © BFR Consultants - 2013
  • GOOGLE  :  KNOWLEDGE  GRAPH   Déployé  en  mai  2012  pour  les  requêtes  en  anglais,  et  en  décembre  2012  pour  de  nombreuses   langues  dont  le  français.   Première  étape  vers  une  nouvelle  génération  doutil  de  recherche  -­‐>  moteur  de  savoir     Google  applique  des  algorithmes  sémantiques,  pour  identifier  des  relations  entre  des  "entités   nommées"  (personnes,  entreprises,  lieux,  films…)  éparpillées  sur  le  Web   Repose  sur  des  informations  issues  de  sources  comme  Wikipedia,  CIA  World  Factbook,  Freebase  et   Metaweb,  mais  aussi  des  milliards  de  requêtes  analysées.     Lensemble  représente  une  base  de  données  de  570  millions  dentités,  et    18  milliards  de  faits  et   de  relations  entre  ces  entités.   Le  Knowledge  Graph  est  personnalisé  lorsque  lon  est  connecté  (articles  issus  de  Google+…)  27   © BFR Consultants - 2013
  • 28   © BFR Consultants - 2012
  • GOOGLE+  :  colonne  vertébrale  du  "nouveau  Google"       Google+  :  lancé  sur  invitation  en  juin  2011,  puis  ouvert  à  tous  en  septembre  2011   100  millions  dutilisateurs  en  février  2012  –  500  millions  dutilisateurs  en  décembre  2012   Outil  convivial  et  bien  pensé,  avec  nombreuses  fonctionnalités  (fonctionnement  des   "cercles",  video  bulles,  communautés  (depuis  décembre  2012…),  etc.   Google+  :  un  "liant  social"  entre  les  applications,  avant  dêtre  un  réseau   Objectifs  :     •  offrir  un  "nouveau  Google",  un  "Google  2.0"  qui  place  lutilisateur  au  centre  des   résultats,  en  reliant  les  contenus  à  leurs  auteurs  et  en  signalant  les  interactions  des   utilisateurs  identifiés.   •  fournir  au  moteur  des  données  personnelles  sur  ses  utilisateurs  (via  la  bio,  les   interactions…),  pour  améliorer  la  publicité  ciblée   Les  données  Google+  sont  intégrées  aux  résultats  web  lorsque  lon  est  logué.  29   © BFR Consultants - 2013
  • 30 © BFR Consultants - 2013
  • 31 © BFR Consultants - 2013
  • CONCLUSIONS        L’interrogation  de  Google  reste  un  excellent  point  de  départ  pour  démarrer  une   recherche  –  à  la  condition  toutefois  de  bien  formuler  sa    requête  et  de  tirer  parti   des  fonctions  avancées  du  moteur      Mais  il  est  impératif  d’être  conscient    :      -­‐>  que  Google  «  interprète  »  la  requête  et  que  son  classement  n’est  pas  «  neutre  »  ;      -­‐>  qu’il  existe  d’autres  familles  d’outils  –  notamment  des  annuaires  généralistes,   sélectifs  ou  thématiques  –  qui  seront  plus  pertinents  dès  lors  qu’il  s’agit  d’identifier   une  liste  de  sites  (dans  un  pays,  un  domaine)  ou  une  liste  d’entreprises….      32   © BFR Consultants - 2013
  • POUR  ALLER  PLUS  LOIN         Blogs   –  -­‐  http://www.abondance.com   –  -­‐  http://blog.recherche-­‐eveillee.com   •  Lettre  bimestrielle  NETSOURCES  (articles  de  plus  d’un  an  en  libre  accès  sur    www.bases-­‐netsources.com)   •  «  Recherche  éveillée  sur  Internet  :  mode  d’emploi  -­‐  Outils  et  méthodes  pour    explorer  le  Web  »  (www.recherche-­‐eveillee.com)  33   © BFR Consultants - 2013
  • N°296 • Septembre 2012 OUTILS DE VEILLE N°98 S O M M A I R E Veille et recherche Mai / Juin 2012 Veille : outils gratuits vs S O M M A I R E Web social • Veille et recherche scientifique scientifique 2.0 : au-delà plateformes payantes Outils de veille des ressources classiques 2.0 : au-delà des ressources • Veille : outils gratuits vs classiques, pp.1-6 plateformes payantes.  Confrontation des usages Confrontation des usages dans cinq organisations, Actualités Carole Tisserand-Barthole dans cinq organisations pp.1-6 • Chemical abstracts disparaît de Dialog, p.6 Actualités «Googlienne» Béatrice Foenix-Riou • Google intègre la sémantique • Edition 2012 du Online de Avec l’avènement du Web 2.0, on Les outils généralistes à ses algorithmes avec Londres, p.8 a vu se développer de nouvelles du Web 2.0 Knowledge Graph, pp.10-11 ressources précieuses pour les Afin de favoriser le partage outils de veille gratuits (agrégateurs de d’informations entre leurs flux RSS comme Google Reader, outil de • Google Play : la bibliothèque • STN regroupe 25 bases de professionnels de l’information L’ajout de contenu scientifique sur les adhérents, les trois secteurs partage de signets comme Diigo...) et numérique de Google données de CSA, p.9 (réseaux sociaux, blogs, sites de outils classiques du Web 2.0 comme accessible en France, «Veille et recherche sur Internet», avec des plateformes payantes (AMI, microblogging…). Si, au départ, Twitter, LinkedIn ou encore Viadeo n’a pp.11-12 «Coopération Développement» et Digimind, KB Crawl...). Web invisible ces nouveaux services ne pas été immédiat. Mais il serait pour «Education Enseignement» de Web social proposaient que très peu de autant dommage de les négliger car on Du lecteur de flux RSS à la • Fridoc : 90 000 références dans l’ADBS ont organisé en juin tous les domaines du froid, contenu pertinent dans le domaine peut aujourd’hui trouver des ressources dernier une matinée sur le thème plateforme de veille AMI EI 6.0 • Topsy.com : un moteur de des sciences dites «dures», le intéressantes comme des partages de recherche temps réel gratuit et pp.10-11 «Quels outils de veille pour Mathilde Fourquet, Arkema constat est aujourd’hui très performant, pp.14-15 liens vers des articles scientifiques, la quelles pratiques ?». S différent. retransmission d’un congrès en temps Centrée sur les retours i Mathilde Fourquet occupe Agenda Surf sur le Net réel, les dates et programmes de d’expérience, cette matinée avait depuis peu le poste de N • Le moteur de recherche ous avons voulu dans cet article prochains congrès, les actualités et Responsable Actionnariat • GFII : Livre blanc «Nouveaux pour objectif de permettre à des usages de la veille», p.8 interne, élément clé de l’accès faire le point sur les ressources projets d’un organisme technologique… individuel et information financière, professionnels de l’information à l’information dans du Web 2.0 pour la veille et la auprès de la Direction Communication • Veille et Recherche : la veille, appartenant à des domaines la recherche et la curation, l’entreprise, p.8 recherche d’informations dans le Financière d’Arkema, c’est de son Seul inconvénient, ces informations divers, d’expliquer leur démarche p.8 expérience de chargée de veille • Web visible, Web invisible, Web domaine scientifique (ressources peuvent être noyées au milieu d’un flot dans la mise en place de leur stratégique et concurrentielle qu’elle • Digimind : Baromètre des 2.0, p.9 généralistes du Web 2.0 et outils de données pas spécifiquement veille et dans le choix des outils, était venue parler, poste qu’elle a pratiques de veille, p.9 spécialisés dans le scientifique et scientifiques et surtout pas forcément et de présenter les atouts et occupé pendant plus de dix ans au sein • Veille sur le Net, p.9 • Créer un flux RSS pour un technique). Leur nombre étant très professionnelles. limites des solutions choisies. du service InfoDoc d’Atofina d’abord tag de Google Reader, p.9 important et en augmentation puis, après la fermeture du service N constante, nous avons choisi de Voici donc un rapide tour d’horizon des ous tenterons dans cet article InfoDoc en 2007, auprès de la Direction Agenda présenter une sélection d’outils – tous outils généralistes pouvant présenter un de mettre en avant le Stratégie d’Arkema. • IES 2012, p.12 gratuits – appartenant à des familles intérêt pour les professionnels de fonctionnement des différentes Depuis la fermeture du service InfoDoc, différentes, pour illustrer la diversité des cellules de veille, tel qu’il est apparu la fonction Veille chez Arkema est l’information. dans les témoignages, et de confronter assurée par le réseau des professionnels services existant. de l’information. ce qui peut être fait – ou non – avec des34   © Tous droits réservés BASES PUBLICATIONS 2012 © tous droits réservés BASES PUBLICATIONS 2012 • N°98 • Mai / Juin 2012 ....
  • Pour  tous  renseignements     Béatrice  Foenix-­‐Riou     BFR  Consultants     www.bfr-­‐consultants.com   www.recherche-­‐eveillee.com     bfoenix@bfr-­‐consultants.com     @Bfoenix  sur  Twitter   +BFoenix  sur  Google+  35   © BFR Consultants - 2013