In alliance inde_master_imea_20110929_v23

1,090 views

Published on

Introduction aux spécificités de l'Inde pour les futurs entrepreneurs: positionnement géopolitique du pays, échanges bilatéraux, fondements de la société et spécificités culturelles, institutions, infrastructures...
Barrières à l'entrée: situation actuelle et évolutions possibles, pistes de réflexion pour élaborer une stratégie d'entrée.

Published in: Business
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,090
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
10
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

In alliance inde_master_imea_20110929_v23

  1. 1. Master “Développeur d’affaires à l’international” Introduction à l’Inde Besançon, 29 Septembre 2011 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 1
  2. 2. Avertissement Ce document est spécifiquement destiné à l’IMEA et ses étudiants. Sous aucun prétexte ce document, ou aucune de ses parties, ne pourra être communiqué à des tiers ou reproduit sans l’accord préalable de InAlliance. Les concepts et les outils présentés dans ce document sont issus de notre expertise et sont la propriété de InAlliance. Les exemples et données produits dans ce document sont issus de sources publiques ou purement illustratifs. Nous demandons à nos clients de s’engager à les garder strictement confidentiels. L’acceptation de ce document représente un engagement à maintenir un tel niveau de confidentialité. Aucune des informations contenues dans le document ou sur lesquelles ce document est fondé, n’a été vérifiée de manière indépendante par InAlliance. Les exemples et données présentées dans ce document sont issus de rapports d’analystes, sources publiques, interviews, ou purement illustratifs. Bien qu’ils aient été recueillis avec tout le professionnalisme requis, ils ne représentent que notre meilleure information disponible : en particulier, InAlliance ne confère aucune garantie, explicite ou implicite, quant à l'exactitude ou à l'exhaustivité des informations contenues dans ce document. En conséquence, le destinataire reconnaît qu'il ne pourra, en aucun cas, engager la responsabilité de InAlliance ou n’importe lequel de leurs dirigeants ou salariés au titre des informations contenues dans ce document ainsi que de toute erreur ou omission contenues dans ces informations. Ce document comprend un certain nombre d’informations, estimations, objectifs et projections qui impliquent l’anticipation de performances futures. De telles informations, estimations, objectifs et projections résultent de la prise en compte d’un certain nombre d’hypothèses significatives. De telles suppositions peuvent se révéler erronées et de ce fait, aucune garantie ne peut être donnée quant au caractère réalisable de tels estimations, objectifs et projections. Ce document n’a pas pour objet de représenter une recommandation quelconque de faire de InAlliance. Le destinataire reconnaît que ce document, bien que pouvant se référer à des questions juridiques, comptables ou fiscales, afin d'en faciliter la compréhension, ne comporte aucun avis ou conseil juridique, comptable ou fiscal. En outre, ce document ne saurait constituer une offre ou une invitation quelconques, ni représenter la base contractuelle d’un accord quelconque, ni se substituer à la propre analyse du destinataire. Il appartient au destinataire de former de manière indépendante sa propre opinion après avoir procédé aux vérifications ou demandes d’information appropriées. Ce document ne saurait être complet sans les commentaires oraux apportés par InAlliance. © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 2
  3. 3. Agenda Page 1. 2. Introduction / présentations Positionnement géopolitique 3. Échanges bilatéraux 14 4. Culture et société 19 5. Institutions 26 6. Infrastructures, énergie 33 7. Barrières à l’entrée, implantation 45 8. Exemple : secteur automobile 52 9. Etude de cas 62 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 4 9 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 3
  4. 4. Question préliminaire : Que représente l’Inde pour vous ? L’Inde, les indiens, en 3 mots ? Nom Mot-clé 1 Mot-clé 2 Mot-clé 3 … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 4
  5. 5. Introduction L’Inde tient une part croissante dans le commerce extérieur de l’Union Européenne et dans la destination des investissements directs étrangers mondiaux, portée par des fondamentaux très positifs GDP (US$), India, 1990-2008 PIB / hab United Nations Source : en Inde Evolution de la distribution des richesses Proportion de population par tranche de revenu 1200 Revenu du foyer (PPA, 2010) « Globals » : > € 80k Croissance : +12,1% / an (TACM) 1000 « Strivers » : € 40k - 80k 800 600 « Seekers » : € 15k - 40k 400 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 « Aspirers » : € 7k - 15k « Deprived » : < € 7k 1985 1995 2005 Échanges commerciaux de l’UE27 avec l’Inde 35 000 2025 (P) Investissements directs étrangers en Inde M US$ M EUR 40 000 2015 (P) 3% 60 000 2,5 Part de l’Inde dans les échanges de l’UE: +4% / an (TACM) 50 000 IDE en Inde (toutes provenances) : +38% / an (TACM) 30 000 2 25 000 20 000 1,5 15 000 40 000 30 000 1 Echanges UE / Inde: +10% / an (TACM) 10 000 5 000 0 0,5 0 Importations Part importations Libéralisation de l’économie indienne 20 000 10 000 Exportations Part exportations Source : Chiffres Eurostats, INSEE, Université de Sherbrooke, Nations Unies, McKinsey, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 0 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 5
  6. 6. Introduction L’Inde présente des visages tout aussi variés que ceux de l’Europe. Cette diversité a des causes naturelles, culturelles, historiques, politiques South Block, Delhi The Himalayas Taj Mahal Rice paddy in SIkkim Thar Desert Victoria Palace, Kolkata Streets of Chennai Mumbai by night Beaches of Goa Sources : Office National Indien du Tourisme © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Fishing villages of Kerala IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 6
  7. 7. Introduction Mesurées en chiffres, les disparités de l’Inde sont évidentes : l’Inde n’est pas une destination homogène, qu’il s’agisse d’y vendre, d’y acheter, ou d’y mener un projet industriel 1600€ /an revenu individuel moyen (Chandigarh) -40 C (Drass, Cachemire) ° ° ° 8611m d’altitude (K2, Cachemire) 40% de population sous le seuil de pauvreté absolu (Etat du Bihar) >11m de pluie / an (Mawsynram, Meghalya) <2cm de pluie / an (Désert de Thar, Rajasthan) ° 20 000€ /m2 de bureaux (Nariman Point, Mumbai) +51 C (Purulia, W. Bengal) 100% de taux d’alphabétisation (Nagercoil, Tamil Nadu) Sources : Census of India, Wiki Answers, Times of India © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 7
  8. 8. Agenda Page 1. 2. Introduction / présentations Positionnement géopolitique 3. Échanges bilatéraux 14 4. Culture et société 19 5. Institutions 26 6. Infrastructures, énergie 33 7. Barrières à l’entrée, implantation 45 8. Exemple : secteur automobile 52 9. Etude de cas 62 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 4 9 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 8
  9. 9. Positionnement géopolitique Les frontières actuelles de l’Inde, issues du découpage de l’ancien empire britannique des Indes, ne suivent pas nécessairement des clivages linguistiques, culturels ou ethniques Evolution territoriale de l’Inde Le Cachemire, majoritairement musulman, doit son ralliement à la République de l’Inde à une décision in-extremis de son maharadjah quelques jours avant le départ des britanniques en 1947 Plusieurs millions d’hindous du Punjab pakistanais se sont réfugiés en Inde à la création du Pakistan British India (1860) Republic of India (1947) © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Le Bangladesh est issu de l’ancienne province du Bengale, tout comme l’état indien du West Bengal Certaines parties de la Birmanie actuelle partagent langue et culture avec les états du Nord-Est de l’Inde La population Tamoule du Sri Lanka, ancienne province des Indes Britanniques, est fortement liée à l’état indien du Tamil Nadu IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 9
  10. 10. Positionnement géopolitique Le voisinage de l’Inde rend la défense nationale stratégique pour sa pérennité. La situation intérieure de certaines régions entraine parfois une politique sécuritaire dure Principales menaces extérieures et intérieures Aksai Chin, Shaksam Valley : territoires disputés avec la Chine depuis plus de 40 ans Jammu & Cachemire, Siachen: territoires disputés avec le Pakistan depuis 1947 Etats de l’Est et du Nord-Est: guérilla Maoïste Cachemire : militantisme islamiste et indépendantiste dans les régions frontalières Frontière Bangladaise / Birmane : immigration illégale organisée, contrebande Côte Ouest, frontière SriLankaise : contrebande diverse, trafic d’armes Menace intérieure Menace extérieure © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 10
  11. 11. Positionnement géopolitique Les effectifs, les tendances budgétaires et la politique d’investissements de l’armée indienne reflètent les besoins de l’Inde dans son environnement géopolitique immédiat Repères 2ème armée la plus nombreuse du monde Budget 2009 : 20 Md US$ 10% du budget américain de la défense 50% du budget français de la défense 2% du PIB national 14% du budget de l’Etat Evolution du budget défense (x10M INR) 120000 110000 100000 Croissance annuelle : 8% (TCMA) 90000 80000 70000 Volonté constante et répétée d’atteindre 75% de matériel indien 60000 2004-2005 Top 10 des budgets défense dans le monde (Md US$, 2009) 2005-2006 2006-2007 2007-2008 2008-2009 Effectifs des armées (milliers) Countries Headcount China India North Korea South Korea Pakistan USA Vietnam Turkey Russia Source : CIA, Département Américain de la Défense, ONU, Indian Defence Procurement Policy, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 1600 1100 950 560 550 478 412 402 321 11
  12. 12. Positionnement géopolitique L’Inde privilégie des relations multi-polaires avec les puissances économiques et militaires établies, développe ses relations avec les autres pays émergents d’Asie, et se positionne auprès des pays du tiers-monde à travers diverses organisations internationales USA, GB, France, Russie, Israel : Relations bilatérales militaires, stratégiques, économiques : l’Inde reste fidèle à sa doctrine de non-alignement malgré la fin de la Guerre Froide Membre de l’Asian Development Bank (67 membres) : Développement infrastructurel, industriel et économique (1) Observateur de l’ASEAN (Association of SouthEast Asian Nations : Indonesie, Malaysie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Brunei, Birmanie, Cambodge, Laos, Vietnam) : Coopération économique (AFTA, n’incluant pas l’Inde) et géo-politique (1) Membre fondateur du Mouvement des Non-Alignés (118 nations) : Coopération politique, lobbying international (1) Membre de la SAARC (South Asian Association for Regional Cooperation : Bangladesh, Bhutan, Maldives, Népal, Pakistan, Sri-Lanka, Afghanistan) : Coopération scientifique, technologique, environnementale, sociale… Sources : Organisations internationales citées, recherches documentaires, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 1) Les membres de la SAARC et de l’ASEAN sont aussi membres de l’Asian Development Bank, et généralement du Mouvement des Non-Alignés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 12
  13. 13. Agenda Page 1. 2. Introduction / présentations Positionnement géopolitique 3. Échanges bilatéraux 14 4. Culture et société 19 5. Institutions 26 6. Infrastructures, énergie 33 7. Barrières à l’entrée, implantation 45 8. Exemple : secteur automobile 52 9. Etude de cas 62 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 4 9 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 13
  14. 14. Echanges bilatéraux Bien que leur importance individuelle soit très relative, la France et ses pays frontaliers sont collectivement le premier fournisseur, mais aussi le premier client de l’Inde Principaux partenaires commerciaux de l’Inde KOREA HONG KONG 3% 3% AUSTRALIA 3% SINGAPORE 3% SAUDI ARABIA 4% INDONESIA 2% JAPAN 2% Évolution des échanges 80000 70000 IRAN 3% 60000 50000 40000 OTHER 36% 30000 20000 USA 8% 10000 0 2005-2006 CHINA 9% UAE 9% NEAR EU 2006-2007 UAE 2007-2008 CHINA 2008-2009 USA 2009-2010 SAUDI ARABIA NEAR EU 15% Evolution de la balance commerciale 90000 BALANCE 2005-2006 BALANCE 2006-2007 70000 BALANCE 2007-2008 50000 BALANCE 2008-2009 BALANCE 2009-2010 30000 TOTAL 2005-2006 TOTAL 2006-2007 10000 TOTAL 2007-2008 -10000 TOTAL 2008-2009 TOTAL 2009-2010 -30000 Source : Chiffres Département Indien du Commerce, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Chiffres en Millions USD « Near EU » = France, Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, Suisse IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 14
  15. 15. Echanges bilatéraux La distribution des partenaires commerciaux de l’Inde est relativement équilibrée, interdisant tout rapport dominant de part ou d’autre (1/2) Principaux clients de l’Inde Évolution des exportations NEAR EU 14% 30000 20000 OTHER 37% UAE 13% 10000 USA 11% AUSTRALIA 1% IRAN INDONES IA 2% 1% KOREA 2% SAUDI ARABIA JAPAN 2% 2% 0 2005-2006 CHINA 7% HONG SINGAPORE KONG 4% 4% Source : Chiffres Département Indien du Commerce, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Chiffres en Millions USD NEAR EU 2006-2007 UAE 2007-2008 USA 2008-2009 CHINA 2009-2010 HONG KONG « Near EU » = France, Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, Suisse IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 15
  16. 16. Echanges bilatéraux La distribution des partenaires commerciaux de l’Inde est relativement équilibrée, interdisant tout rapport dominant de part ou d’autre (2/2) Principaux fournisseurs de l’Inde Évolution des importations NEAR EU 15% 50000 40000 OTHER 35% 30000 CHINA 11% 20000 UAE 7% HONG KONG 2% SINGAPORE 2% JAPAN 2% KOREA 3% USA 6% INDONESIA IRAN 3% 4% Source : Chiffres Département Indien du Commerce, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 10000 SAUDI ARABIA 6% AUSTRALIA 4% Chiffres en Millions USD 0 2005-2006 NEAR EU 2006-2007 2007-2008 CHINA UAE 2008-2009 2009-2010 SAUDI ARABIA USA « Near EU » = France, Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, Suisse IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 16
  17. 17. Echanges bilatéraux La Roupie Indienne, relativement stable par rapport au Dollar US, peut donc être assez flottante par rapport à l’Euro, impactant la devise à privilégier dans les échanges avec l’Inde Repères Cours de l’or par rapport à la Roupie, l’Euro et le Dollar sur 15 ans Cours moyen 2 ans : 63 / EUR /// 46 / US$ Système numérique : au-delà de 1000, les grandes dénominations sont en multiples de 100 : US$ & € La Roupie n’est officiellement pas convertible Dans les faits, les entreprises ne sont pas impactées (promotion des exportations, des achats de technologies, etc…) Rythmes et Dollar ont des Roupie de dépréciation tendances très proches similaires 2000 1800 1600 « 1 lakh » s’écrit « 1,00,000 » « 1 crore » 90000 80000 1400 1200 70000 1000 800 600 50000 60000 40000 30000 Moindre dépréciation de l’Euro 400 200 0 = 100 000 100000 INR Cours au 01/09/2011 : 65,36 / EUR /// 45,87 / US$ = 100 lakhs 20000 10000 0 USD / Gold Ounce EUR / Gold Ounce INR / Gold Ounce = 10 000 000 Cours de l’Euro et du Dollar par rapport à la Roupie sur 10 ans s'écrit « 1,00,00,000 » 75 Pour un calcul rapide et très approximatif : 1 crore INR = 200 000 US$ 65 Ecart-type € : 8,2 70 INR 1 lakh INR = 2000 US$ Depuis 2010, la Roupie aussi a son symbole R + र =₹ 60 € 55 Ecart-type $ : 2,5 50 45 40 $ 35 Sources : Financial Times, Times of India, XE.com, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés INR/USD INR/EUR IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 17
  18. 18. Agenda Page 1. 2. Introduction / présentations Positionnement géopolitique 3. Échanges bilatéraux 14 4. Culture et société 19 5. Institutions 26 6. Infrastructures, énergie 33 7. Barrières à l’entrée, implantation 45 8. Exemple : secteur automobile 52 9. Etude de cas 62 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 4 9 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 18
  19. 19. Culture et société Phénomène à la fois redouté et attendu par tous, la mousson est un facteur majeur de santé industrielle et économique du pays Repères Cheminement de la mousson Il tombe en Août à Bombay plus de pluie en un mois (650mm) qu’à Paris en une année (585mm) L’agriculture emploie plus de 50% de la population Mousson d’hiver (« Northeast Monsoon ») Une « mauvaise » mousson cause : Apauvrissement des nappes phréatiques, ou contraire dommages important aux infrastructures au Baisse de la production agricole Augmentation des prix des aliments de base inflation Appauvrissement des campagnes exode rural problèmes d’urbanisme Delhi: début de la mousson approx. 15 Juillet Les prévisions météorologiques en Juin / Juillet impactent directement les indices boursiers indiens Distribution mensuelle des précipitations mm 700 Mumbai (2167mm/yr) 600 Bombay: début de la mousson approx. 5 Juin Kolkata : moussons en Juillet et Novembre Paris (585mm/yr) 500 400 Chennai : moussons en Juin et Décembre 300 200 100 0 Mousson d’été (« Southwest Monsoon ») Sources : MétéoFrance, «Hydrologie» (André Musy,Christophe Higy), Bloomberg Businessweek, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 19
  20. 20. Culture et société Un clivage culturel significatif entre le Nord et le Sud impacte directement le comportement à adopter en société par un étranger Les “Northies” : l'Inde indo-aryenne Ancien siège de l'empire Moghol Influences extérieures principalement apportées par la force : invasions arabo-musulmanes, perses et mongoles Langues indo-aryennes (Hindi, Punjabi, Rajsthani, etc...) : Famille linguistique indo-européenne, quelques similitudes avec le Grec et le Latin. L'Anglais est accessoire Relations inter-personnelles passionnées Apparence très importante Les “Southies” : l'Inde dravidienne Influences extérieures issues du commerce (nombreux ports) Langues dravidiennes (Telugu, Malayalam, Kannada, Tamil) : se rapprochent du Birman, du Thaï en matière d'écriture. Refus de parler Hindi, considéré comme langue imposée par le Nord : l'Anglais est la lingua franca. Relations interpersonnelles plus neutres Le savoir prime sur l'avoir Les efforts vestimentaires, esthétiques, etc... sont souvent mal vus Aux extrêmes de ce clivage, se trouvent la population Punjabi d'une part et Tamil d'autre part. Le comportement, le discours peuvent nécessiter d'être adaptés en fonction de la région : un indien du Nord peinera par exemple à comprendre que l'on ne veuille pas étaler un tant soit peu ses richesses, tandis qu'un indien du Sud concevra mal que l'on puisse même en donner la moindre idée. © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 20
  21. 21. Culture et société Les principales caractéristiques de la société indienne peuvent être rapprochées de diverses grandes périodes de l’histoire de l’Inde Grandes périodes de l’histoire de l’Inde et leurs héritages principaux Grandes invasions 1500BC - 1100AD Royaumes Hindous Défaite par la Perse 1100 – 1650 Empires Moghols East India Company 1650 - 1750 Empire Marathe Indépendance, partition 1750 - 1947 Colonnie britannique Crise monétaire 1947 - 1991 Autarcie, « Licence Raj » 1991 - 2000 Libéralisation 2000 Mondialisation Inde = sixième réserve en Forex du monde. Important tissu de PME, esprit entrepreunarial Administration pléthorique, corruption, excellent système éducatif Système juridique et langue, complexe d'infériorité Fierté nationale Influence perse & arabo-musulmane sur les arts, l'architecture, la culture Spiritualité, conceptualisme, relativisme, collectivisme © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 21
  22. 22. Culture et société Le paysage religieux actuel de l’Inde a fortement évolué dans le temps Chronologie de l’implantation des grandes religions de l’Inde actuelle - 1500 - 800 - 500 50 1100 1500 1750 2010 Jaïnisme Bouddhisme Recensement 2001 : Hindouisme Other Sikhism Christianism 1,9% 1,9% 2,3% Islam 13,4% Sikhisme Islam Hinduism 80,5% Christianisme copte / orthodoxe Catholicisme Protestantisme © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 22
  23. 23. Culture et société Quoique abolies par la législation, les castes structurent encore la société indenne, expliquent un certain fatalisme, et impactent en partie la gestion des ressources humaines Définition Origines Brahmins : Prêtres, intellectuels... Réflexion fondamentale Conceptualisation Kshatriyas : Guerriers, administrateurs... Combativité Résilience Autorité Vaisyas Artisans, commerçants... Gestion Mise en oeuvre Sudras Ouvriers, fermiers... Force physique Productivité Obéissance Les castes prennent leur origine dans les textes (vedas) de l'hindouisme. La société indienne est donc structurée autour d'elles depuis plus de 3000 ans. Pariahs / Harijans / Dalit Les « sans caste » : tous métiers touchant à la mort, les déchets, la saleté, etc... Obéissance Fatalisme Abnégation Selon les régions et le mode de conversion, les religions « importées » au cours des deux derniers millénaires (Judaïsme, Islam, Christianisme) se sont soit affranchi des castes, soit en ont pérennisé l'usage (Chrétiens de Goa, notamment). Traditionnellement, on nait dans une caste, on s'y marie (on parle d'endogamie), et l'on pratique l'un des métiers « programmés » pour sa caste. Réalité actuelle La constitution et le droit ont aboli le système des castes à l'indépendance du pays en 1947. Les enseignants d'hier ne se sont pas pour autant recyclés en ouvriers, et viceversa : les savoir-êtres développés par des générations d'ancêtres perdurent dans les familles, et l'empreinte des castes reste forte sur la société et l'entreprise indienne : les Brahmins sont bien souvent devenus les stratèges, les Kshatriyas la force de vente, les Vaisyas les acheteurs ou responsables de production, les Sudras les ouvriers, et les Dalit les balayeurs... Impact pour un étranger Dans l'entreprise : ne tenir aucun compte des castes peut entraver l'exercice du pouvoir à l'intérieur de la hiérarchie, mais surtout la reconnaissance du pouvoir et des responsabilités perçus par les tiers (subalternes, clients, fournisseurs...). Dans la vie quotidienne : impact limité pour un étranger, similaire à celui des classes sociales en Europe (posture et discours à adapter à votre interlocuteur, etc...). Par défaut, l'étranger est généralement considéré de « haute caste ». Il lui revient donc de se comporter en conséquence... Sources : Recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 23
  24. 24. Culture et société Certains conflits interculturels prennent leurs racines dans trois conceptions fondamentalement opposées entre l’Europe et l’Inde : il est préférable de comprendre l’autre que de tenter de le convertir à ses propres conceptions Cultures judéo-chrétiennes Echelle : années, siècles, millénaires Concept de temps Origine : naissance du Christ Philosophie Hindoue Echelle : répétition perpétuelle de cycles de « Yuga » (4,3M d'années chacun) Origine : aucune (puisque cyclique) Echelle : quelques décennies Concept d’ individu Echelle : aucune Limites : naissance physique, mort physique Limites : aucune Continuation : spirituelle exclusivement (paradis, enfer...) Concept de vie Continuation : perpétuelle (réincarnation) Pris ensembles, les humains composent l'humanité L'univers comporte, entre autres, des humains Les individus s'organisent en familles, en cercles d'amis, en nations, etc... L'individu n'est que l'une des composantes visibles d'un “dispositif” bien plus complexe et important (famille, clan...) L'individu n'a qu'une vie pour mener à bien la mission qu'il se fixe lui-même. Le libre arbitre prime sur le destin. Echéances (dont la mort), échec et réussite sont omniprésents. La mesure de l'échec ou de la réussite possède un caractère définitif. © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Participer à l'effort général de sa communauté, se fondre dans le mouvement, sont les principaux buts assignés à l'individu. On parle de destinée plus que de libre-arbitre. Le sens de l'action prime sur la réussite mesurable, l'échec n'est qu'un retard dans l'accomplissement. IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 24
  25. 25. Agenda Page 1. 2. Introduction / présentations Positionnement géopolitique 3. Échanges bilatéraux 14 4. Culture et société 19 5. Institutions 26 6. Infrastructures, énergie 33 7. Barrières à l’entrée, implantation 45 8. Exemple : secteur automobile 52 9. Etude de cas 62 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 4 9 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 25
  26. 26. Institutions Les pouvoirs législatifs et exécutifs sont partagés entre l’Union et chacun des états fédérés, l’Union conservant un certain contrôle de l’exécutif dans chaque état 1 gouverneur par état, agissant sur décisions du gouvernement de l’état fédéré, mais nommé par le Président sur proposition du 1er Ministre, Premier Ministre Président de la République Collège électoral (et son gouvernement) « Chief Minister » 12 conseillers Lok Sabha (et son gouvernement) Rajya Sabha Parlement Fédéral Gouverneur 238 conseillers Assemblée Législative X 28 Etats Fédérés et 7 Union Territories Union Indienne Pouvoir législatif 545 Membres du Parlement Fédéral, suffrage universel direct, 5 ans Sources : Juriscope, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Membres de l’assemblée législative, suffrage universel direct, 5 ans Pouvoir exécutif IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 26
  27. 27. Institutions La hiérarchie judiciaire permet de nombreux recours successifs, garantissant in fine les libertés individuelles mais ralentissant considérablement l’exécution des jugements Tribunaux supérieurs Tribunaux subordonnés Supreme Court (Delhi) High Courts (21 tribunaux, 1 par état sauf quelques exceptions) District Courts (640 tribunaux) Tribunaux de pleine juridiction (Plus d’un millier) Tribunaux de première instance (Plusieurs milliers) Sources : Juriscope, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés • Compétence en première instance : litiges entre Etats de l’Union ou avec l’Union, conflits de compétence, etc… • Cassation des décisions civiles ou pénales des High Courts • Rôle consultatif auprès du Président de la République • Gardien de la constitution : Contrôle judiciaire de l’action législative du Parlement • Rôle législatif : une ordonnance a force de loi • Compétence en première instance : civil et pénal si enjeux importants (fraudes majeures, meurtres, etc…) • Appel / cassation / révision des tribunaux subordonnés • Contrôle judiciaire de l’action législative du Parlement • Compétence en première instance : civil, pénal, tous crimes • Appel des tribunaux de pleine juridiction • Compétence en première instance : civil et pénal (criminel autre que meurtres) • Appel des tribunaux de première instance • Compétence en première instance : civil (faibles enjeux) et pénal (police et délits) IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 27
  28. 28. Institutions Du fait de son histoire, le droit indien s’appuie sur de nombreux autres droits : si la Common Law est prépondérante dans les affaires, d’autres pans du droit indien sont plus complexes - 1000 0 XIIème s. XVIIIème s. 1947 Droit indien moderne Droit britannique Constitution Plus longue du monde Droit américain Droit français Code du travail Plus contraignante du monde selon la Banque Mondiale OMC OMPI Code administratif UNHRC …. Code pénal Droit des contrats English common law Principalement basé sur le code pénal britannique Très similaire au droit britannique / US Code de la famille Coutumes ancestrales locales Droit Hindou Droit Hindou Droit Musulman Droit Musulman Sources : Barreau de New Dellhi, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Les codes de la famille suppléent le code civil, inexistant Droit Chrétien IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 28
  29. 29. Institutions Obstacle majeur au développement, la corruption est plus souvent un raccourci qu’un réel passe-droit : le niveau d’éducation augmentant, la corruption diminue Chiffres-clés Régions les plus corrompues 87ème pays sur 178 parmi les plus corrompus, proche du Maroc et de l’Albanie (Transparency International, 2010) 55% des indiens ont eu au moins une fois recours à la corruption pour « faire avancer un dossier » ou obtenir une autorisation, un emploi, etc… En 2008, sur 522 parlementaires, 120 sont impliqués dans des affaires criminelles Avoirs indiens « douteux » placés en Suisse : 1 400 Md US$ plus que les avoirs douteux de tous les autres pays combinés 13 fois la dette nationale indienne Tendances Racines : British Raj – disparu en 1947 Licence Raj – en extinction depuis 1991 On n’efface cependant pas instantanément 200 ans de culture de la corruption La législation évolue régulièrement en vue de réduire la corruption Les avancées principales concernent le droit à l’information, les organismes d’inspection des services publics Very high corruption High corruption Les retards principaux restent dans l’application des nouvelles législations Sources : Transparency International, Global Integrity, Association Suisse des Banquiers, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 29
  30. 30. Institutions Pivot du développement humain de l’Inde, l’instruction de base augmente rapidement mais reste inégalement distribuée Repères Depuis l’indépendance, l’Inde rattrape peu à peu le retard pris sur le reste du monde Axe d’investissement prioritaire de l’état fédéral et des états de l’union « Eduquer un homme, c'est éduquer un individu. Eduquer une femme, c'est éduquer toute une civilisation » Objectif 2015 : 85% de taux d’alphabétisation (74% en 2011) (Gandhi) L’accent est mis sur les communautés les plus pauvres et les femmes L’instruction primaire des campagnes reculées dépend encore bien souvent de projets d’ONG ou de mécènes locaux individuels Évolution du taux d’alphabétisation Inégalités régionales 2011 : 74% 80% 70% 1991 : Libéralisation 60% 50% 40% 30% Indépendance (1947) : 18% 20% 10% 0% 1901 1911 1921 1931 1941 1951 1961 1971 1981 1991 2001 2011 Sources : UNESCO, National Census of India, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Literacy above national average Literacy below national average IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 30
  31. 31. Institutions Grâce à des investissements massifs dans l’éducation et à une concurrence acharnée entre candidats, l’Inde forme aujourd’hui plus d’ingénieurs et de chercheurs que la plupart des pays occidentaux Repères qualitatifs 2 MBA indiens parmi les 15 meilleurs du monde (Indian Institute of Management Ahmedabad, Indian School of Business), seulement un français (INSEAD), loin devant HEC En génie civil, 4 écoles indiennes (Indian Institutes of Technology de Mumbai, Kanpur, Delhi, Chennai) font partie du top 50 mondial (première française, ParisTech est 60ème) En mécanique, 5 écoles indiennes se hissent au top 100, contre une seule française (Polytechnique) Chiffres -clés Taux d’admission des IIT : environ 2% Taux d’admission pour un département « prestigieux » : environ 0,5% 350 000 ingénieurs (1) diplômés en 2008 : 15 fois plus qu’en France 5 fois plus qu’aux USA 10% de plus que l’année précédente 1000 PhD en 2008 30% des diplômés des IIT émigrent (70% avant 2000) Nombre d’étudiants entrant dans l’éducation supérieure Sujets de thèses (2003) Million students 12 10 8 6 4 2 0 Earth Mathematics sciences 2% 1% Physics 10% x 3,5 en 20 ans Engineering 12% Medicine 13% Biology 16% Sources : Financial Times, Times Higher Education, University Grants Commission of India, IIT, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Chemistry 26% Agriculture 20% 7% des thèses mondiales (1) : « Graduate Engineers » IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 31
  32. 32. Agenda Page 1. 2. Introduction / présentations Positionnement géopolitique 3. Échanges bilatéraux 14 4. Culture et société 19 5. Institutions 26 6. Infrastructures, énergie 33 7. Barrières à l’entrée, implantation 45 8. Exemple : secteur automobile 52 9. Etude de cas 62 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 4 9 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 32
  33. 33. Infrastructures La taille et les disparités du pays, comparables à celles de l’Europe ou des USA, imposent de nombreux déplacements 3000 Km Delhi 3000 Km Mumbai = Population density >250/km² Les bassins de population sont étendus et distants les uns des autres Source : recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés = per capita GDP > US$ 700 (2006) La répartition des richesses, de l’industrie et des pouvoirs décisionnels nécessite de longs et fréquents déplacements Delhi et Chennai sont aussi distantes l’une de l’autre que Paris et Bucarest, Mumbai et Bangalore autant que Paris et Berlin IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 33
  34. 34. Infrastructures Le besoin en transports publics et individuels en Inde est structurel, croissant et stratégique Taux d’équipement en véhicules, Inde, 2010 Compiled from various sources GDP (US$), India, 1990-2008 Source : United Nations 1200 Croissance: 12.1 % No vehicle Car Motorbike Bicycle 1000 800 89% de la population dépend exclusivement des transports publics pour ses déplacements 600 400 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 Taux d’équipement - auto: 1% - Moto: 10% • 83000 millionaires ($) en Inde en 2009, 20% de plus qu’en 2008 • La croissance de l’Inde pourrait dépasser celle de la Chine d’ici 2015 • Revenu moyen par hab. : pourrait dépasser les USA, l’EU, d’ici 2040 Revenu du foyer 2010, PPA Proportion de population par tranche de revenu « Globals » : > € 80k « Strivers » : € 40k - 80k « Seekers » : € 15k - 40k « Aspirers » : € 7k - 15k « Deprived » : < € 7k 1985 1995 Source : recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 2005 2015 2025 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 34
  35. 35. Infrastructures • 25 nouveaux aéroports à l’étude (122 opérationnels aujourd’hui) • Modernisation, extension de l’existant • Déplacement d’aéroports vers la grande banlieue des métropoles (Mumbai, Bangalore, Hyderabad…) • Privatisations partielles Transport aérien • Demande croissante mais irrégulière (-5% en 2008, estimations : +15% en 2011) • Croissance économique • Croissance industrielle • Aéroports et ATC saturés • Circuits d’attente saturés • Proximité des aéroports saturée • Manque de trésorerie Transport routier • Production de voitures x4 en 10 ans • Symbole statutaire, revenu disponible croissant • Mobilité croissante • Centres urbains saturés • Mauvais état du réseau • Déséquilibre dans le maillage routier • Impact de la mousson • Surfaçage de routes secondaires • Élargissement, re-surfaçage des grands axes (projet portant sur 32 000km de voies) • Construction d’autoroutes (+1000km d’ici à 2017) • LE transport longue distance de masse • Exode rural • Croissance et structuration de l’économie • État des voies ne permettant pas d’utiliser le matériel roulant à pleine vitesse • Lourdeur administrative • Contraintes politiques • • • • • Exode rural (Pop. de Mumbai x2 en 20 ans) • Croissance et structuration de l’économie • Urbanisation mal maîtrisée • État du réseau routier • Aléas climatiques • Lourdeur administrative • Allocation de couloirs dédiés aux bus, modernisation de la flotte • 10 réseaux de métros en cours de conception ou de construction • 4 projets de monorails urbains suspendus Transport ferroviaire Transports urbains Construction de corridors dédiés au fret Lignes grande vitesse à l’étude Rénovation du réseau existant Électrification Investissement nécessaire : 1 700 Md US$ sur 10 ans Le décalage chronique entre les besoins et l’état de l’infrastructure reste un casse-tête pour les logisticiens ; son amélioration est une manne pour les industriels des secteurs concernés Autres (ports, etc…) Sources : World Bank, Goldman Sachs, National Highway Department, compagnies aériennes, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés | Photos : Kingfisher, Wikipedia IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 35
  36. 36. Infrastructures Malgré les mouvements de concentration du secteur en 2007, les liaisons aériennes restent nombreuses et assurent un transport de passagers et de petit fret compétitif, généralement sur et de qualité Liaisons aériennes intérieures Principales compagnies Flotte Total Constructeurs Age moyen 2007 137 (+30) 19.1 10 (+72) 1.7 33 (+15) 4.7 39 (+241) 2.1 97 (+41) 2.3 105 (+41) 5.4 380 9.3 Exemples • • Mumbai-Delhi en avion : • 1200km • > 50 vols quotidiens • 80€ / trajet (approx.) • 2h20 de vol • 5h porte à porte (approx.) Chennai-Coimbatore : • 450km • 8-10 vols quotidiens • 50€ / trajet (approx.) • 50mn de vol • 3h porte à porte (approx.) 2007 2007 (Pour comparaison) Sources : Indian Institute of Technology de Bombay, recherche documentaire, compagnies aériennes, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés | Photos : constructeurs IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 36
  37. 37. Infrastructures Les routes, parmi les plus dangereuses et les plus congestionnées du monde, par ailleurs soumises aux aléas climatiques, ne suffisent pas à irriguer efficacement le pays Les routes indiennes sont considérées comme les plus dangereuses du monde : 86 000 morts en 2003 (France: 5700) Le troisième réseau routier du monde connait des limites de capacité considérables dans les grands centres urbains La mousson provoque chaque année de nombreuses inondations impactant la circulation. Les dégâts qu’elle cause aux routes les rendent parfois inutilisables pendant plusieurs mois. Sources : World Bank, Prévention Routière, analyse InAlliance | Photos : The Hindu, bigfatcars.com, superstock.com, flickr.com, unep.org, New York Times IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 37
  38. 38. Infrastructures L’Inde dépend fortement de son réseau ferroviaire, le quatrième plus étendu du monde Km of railway tracks per country Source : UIC, 2008 Un opérateur unique : Indian Railways USA Russia • FRANCE : 10th, 29 000 km Brazil France 0 50000 100000 150000 200000 250000 Number of passengers / yr, in Bn 18M de passagers transportés chaque jour (SNCF: 370 000) • Le transport de fret assure les bénéfices • Argentina Germany 1,4M de salariés (plus grand employeur du monde après l’armée chinoise) • Australia Lourdement déficitaire jusqu’en 2004, remanié et optimisé depuis • India Canada Monopole public, entreprise d’état, sous la tutelle du Ministry of Railways • INDIA: 4th, 63 000 km PRC le transport de passagers est une mission de service public à fort impact politique Source : UIC, 2008 Japan India Germany INDIA: 2nd, 5.4 Bn China Russia FRANCE: 7th, 1 Bn UK France 0 1 2 3 4 5 6 7 8 Sources : Union Internationale des Chemins de fer, Indian Railways, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 9 10 | Photos : Indian Railways, Wikipedia, constructeurs IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 38
  39. 39. Infrastructures La saturation du réseau routier urbain ne laisse pas d’autre alternative que le développement de réseaux enterrés ou suspendus Projets de transport ferré urbain (07/2010) METROS Corporation formed ? Operating or in construction Feasibility study / survey completed L1/L2/L3 L4/Airport link Mumbai L1/L2 L3/L4/L5 Bangalore L1/L2 L3/L4/Airport link Delhi Hyderabad L1/L2 Ahmedabad L1/L2 L1 Lucknow Kochi L1/L2 imminent L1 Ludhiana L1/L2 Chennai L1/L1ext L3 9 lines 19 lines Operating or in construction Feasibility study / survey completed Calcutta TOTAL MONORAILS Corporation formed ? L1 Mumbai Bangalore Delhi Calcutta Sources : entretiens InAlliance / constructeurs © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés L1/L2 L1/L2/L3 L1 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 39
  40. 40. Énergie Le déficit énergétique chronique de l’Inde représente une menace pour l’utilisateur, mais de nombreuses opportunités pour les opérateurs, constructeurs, équipementiers et sous-traitants • Essor économique : 5-10% / an • Ressources en combustibles primaires limitées • Essor industriel : >15% an • Transfert vers l’orient des capacités de production les plus énergivores • Équipement électrique (climatisation, machines à laver, etc…) et automobile des ménages • Déjà 12% de déficit en production d’électricité, et… • …la demande en électricité devrait croître de 50% d’ici 2025 • 30% de perte dans le transport d’électricité • Forte dépendance extérieure sur l’énergie primaire • Production d’électricité nucléaire limitée par les sanctions internationale (50% charge) • Environnement régional difficile, limitant la sécurisation des approvisionnement • Programme nucléaire majeur : • Normalisation des relations internationales Partenariats tous azimuts (EU, Russie, USA…) • 8 tranches nucléaires en construction • 15 tranches de plus prévues d’ici 2025 • Évolution de la politique nucléaire: • Court terme : faire lever les sanctions, importer plus d’uranium • Moyen terme : partenariats « technologie contre Uranium » avec des pays tels que le Kazakhstan) • Long terme : développement de la filière Thorium • Aménagement hydro-électrique : • Ouverture au secteur privé des grands projets (PPP dans le Nord-Est) • Promotion des micro-centrales • Sources : AREVA, AIEA, KPMG, Asian Development Bank, World Bank, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Effort sur les énergies renouvelables • Doublement de la capacité de production éolienne d’ici 2015 (1,6% de la production d’électricité aujourd’hui, 5ème puissance installée au monde) • Promotion de micro-centrales solaires photovoltaïques (programme ONU, Nord-Ouest de l’Inde) IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 40
  41. 41. Énergie 5ème producteur d’électricité au monde, l’Inde dépend de ressources fossiles et minières qu’elle ne possède pas ou dont la qualité est insuffisante 2007 electricity production, in Bn Kwh 2006, Bn Kwh, by type of fuel USA USA China China Japan India Only 2.5% of electricity is from nuclear energy. Target 2050: 25% Russia INDIA: 5th, 661,6 Bn KWh Russia Japan Canada India Germany France France Other Hydro Nuclear Fossil Germany 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000 4500 Pétrole Gaz • Importations importantes et croissantes : • Production 880k brls/jr production (1% /monde) • Consommation 3M brls/jr consumption (3% /monde) • Seulement 0.5% des réserves mondiales • Équilibre de la production et de la consommation • 33Md m3/an (1% /monde) • 2.5% des réserves mondiales © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 0 500 1000 1500 2000 Charbon 2500 3000 3500 4000 4500 Combustibles nucléaires • Production et réserves importantes… : • 3ème producteur mondial (530Mt/an, 8% /monde) • 5Md t de réserves (10% /monde) • … mais de faible qualité : • Capacité calorifique 30% inférieure à la moyenne • Taux de cendres élevé (-> applications “nobles” difficiles) • Importations croissantes (10% de la consommation • Ressources limitées en Uranium (extraction < 500t/an, réserves ~50kt) • Triplement de l’extraction d’ici 2012 • Importantes ressources en Thorium (300kt) IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 41
  42. 42. Énergie Les gisements de charbon existants sont en majorité exploités par les entreprises d’état. Les acteurs privés se positionnent sur des gisements étrangers Chiffres-clés Principaux gisements de charbon • Production et réserves importantes… : • 3ème producteur mondial (530Mt/an, 8% /monde) • 5Md t de réserves (10% /monde) • … mais de faible qualité : • Capacité calorifique 30% inférieure à la moyenne • Taux de cendres élevé (-> applications “nobles” difficiles) • Importations croissantes (10% de la consommation • Acteurs principaux : • Coal India Ltd (état fédéral): 442 mines dont 163 à ciel ouvert, prévoit d’ouvrir 34 mines supplémentaires à l’horizon 2-5 ans • Singareni Collieries Company Ltd (état d’Andhra Pradesh, état fédéral): 55 mines dont 13 à ciel ouvert • Nombreux acteurs privés, souvent intégrés à des groupes industriels hétérogènes • Nombreuses acquisitions de mines en cours en Australie, Indonésie et Afrique du Sud Comparaison aux autres BRIC 3000 2500 2000 1500 1000 500 0 Productio n Consumpt ion Brazil Russia India China Unit: Million bbl/day Figures : IndexMundi, 2009 Sources : Ministères indiens, World Bank, CIL, SCCL, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 42
  43. 43. Énergie Gros consommateur de pétrole, l’Inde n’en produit pas suffisamment pour ses besoins. Elle investit en revanche fortement dans la transformation, l’équipement et les services associés Chiffres-clés • • • • • Principaux gisements et raffineries de pétrole Consommation : 2.8M bbl /jr Production : 0.8M bbl /jr 3600 puits au total Les gisements principaux sont off-shore (ex: Bombay High) L’Inde se positionne sur l’ensemble de la chaîne de valeur : • Raffineries • Pétro-chimie fine • Conception, ingéniérie, construction de plateformes de forage et de raffineries • 5ème raffineur du monde : 160M t en 2009, 242M prévus en 2012 • Une vingtaine de raffineries opérationnelles en 2010, 5 à 10 supplémentaires en projet ou en construction • Augmentation de capacité de l’ordre de 20% / an : • Pour répondre à la demande nationale • Pour se placer comme interface entre producteurs et pays occidentaux • Acteurs principaux: Indian Oil (40% de la capacité), Reliance, Essar, Bharat Petroleum, Hindustan Petroleum... Gisements Raffineries Comparaison aux autres BRIC Extraction Raffinage 12 7 10 6 5 8 Productio n Consumpt ion 6 4 Refining capacity 3 2 1 2 0 4 0 Brazil Russia India Unit: million Short Tons / year Figures : IndexMundi, 2009 Sources : Ministères indiens, ONU, HPCIL, Reliance, recherche documentaire, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Brazil Russia India China China Unit: Million bbl/day Figures : UN, 2009 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 43
  44. 44. Agenda Page 1. 2. Introduction / présentations Positionnement géopolitique 3. Échanges bilatéraux 14 4. Culture et société 19 5. Institutions 26 6. Infrastructures, énergie 33 7. Barrières à l’entrée, implantation 45 8. Exemple : secteur automobile 52 9. Etude de cas 62 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 4 9 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 44
  45. 45. Barrières à l’entrée Motivée par la croissance de ses échanges commerciaux, l’Inde suit une politique de baisse des droits à l’importation depuis plus de 10 ans, particulièrement pour les produits intermédiaires de son industrie Evolution des droits de douanes 80% 67% 70% 2001 60% 50% 40% 2005 2008 48% 37% 30% 30% 37% 39% 33% 27% 35% 33% 33% 40% 33% 26% 21% 20% 6% 10% 10% 9% 8% 7% 20% 7% 0% Live Animals and Animal Products Vegetable Products Animal or Prepared Vegetable Fats Foodstuff, & Oils Beverages, etc. Mineral Products Miscellaneous Plastics & Manufactured Articles thereof Articles Products of Chemicals Base Metals & Machinery & Articles of Mechanical Base Metal Appliances Vehicles, Aircraft and Vessels Evolution des échanges commerciaux - +2 - 0 - -2 - -4 - -6 - -8 10 - - - 10 5- - - 12 40 35 30 25 20 15 - 1998 2001 2004 2007 Exports Imports Produits / équipements stratégiques pour l’industrie indienne Trade balance 2011 Sources : Ministère Canadien des Affaires Etrangères, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 45
  46. 46. Barrières à l’entrée Si les droits de douane indiens causent un désavantage compétitif préjudiciable aux produits importés, celui-ci ne suffit plus à lui seul à justifier une fabrication locale Etude de cas : accessoire automobile IMPORT : EXW to DDP Taux selon produits, typiquement 7,5% en LOCALIZED : EXW to DDP Rate EXW EU PRICE Shipping 2000 110 Insurance Taxes « anti-dumping » systématiques 2133 2154 Basic Custom s Duty EUR 2000 110 (1) Insurance 23 C I F INDIA PRICE Assessable Value 2133 2154 7,50% 162 Basic Custom s Duty 0,00% 0 10,00% 232 Countervailing Duty 0,00% 0 Education CESS on BCD 3,00% Education CESS on CVD or CED 3,00% 7 12 Education CESS on BCD 3,00% Education CESS on CVD or CED 3,00% 0 0 Additional Duty of Customs 4,00% Less: Refundable duties Taux fédéral Rate EXW INDIA PRICE Shipping 23 C I F INDIA PRICE Assessable Value Countervailing Duty Même taux que le Central Excise Duty EUR DDP INDIA COST Basic Excise Duty 103 Central Excise Duty -342 22% 2307 507 4,00% 86 Less: Refundable duties DDP INDIA COST Basic Excise Duty -86 22% 2133 469 Specific Duty 0% 0 Specific Duty 0% 0 Cess 0% 3 Cess 0% 3 NCCD 1% 21 3% 2% 15 53 13% 337 NCCD Taux selon Etat et produit 1% Education & H Edu Cess Central Sales Tax Local Sales Tax / VAT Octroi / Local Body Tax Ex-showroom Price 23 3% 2% 16 57 13% 364 3% 98 3375 Education & H Edu Cess Central Sales Tax Local Sales Tax / VAT Octroi / Local Body Tax Ex-showroom Price 3% 91 3122 Existence et taux selon ville et produit Désavantage compétitif produit importé : 7,5% Sources : Dossier client InAlliance anonymisé © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés (1) chiffres fictifs, pour les besoins de la démonstration IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 46
  47. 47. Barrières à l’entrée L’interventionnisme d’état, de moins en moins palpable depuis 1991, limite encore totalement ou partiellement l’accessibilité à certains secteurs pour l’investisseur étranger Secteurs réservés - Chemin de fer Certains services postaux Distribution d’électricité (1) Jeux de hasard Énergie nucléaire Education supérieure (1) … Secteurs limités en IDE et / ou soumis à approbation du gouvernement (2) - Vente au détail (51% IDE) Assurance (26% IDE) Banque (49% IDE) Téléphonie mobile (49% IDE) Aviation civile (40% IDE) Rafineries (26% IDE) Médias (20 à 49%) Mines et carrières (49 à 74%) etc ... Secteurs à approbation automatique (3) Tous secteurs non limités / non soumis à approbation, tels que : - Construction automobile - Industries mécaniques - Services touristiques - etc… Notes : (1) quelques exceptions ont survécu à l’indépendance (2) Procédure auprès du Foreign Investment Promotion Board (3) Une déclaration à la Reserve Bank of India doit toutefois être effectuée dans les 30 jours suivant l’investissement réalisé Source : Indian Department of Industrial Policy & Promotion, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 47
  48. 48. Implantation Le choix de la forme juridique à créer en Inde dépend de nombreux facteurs, dont les rôles assignés à l’entité à long terme Véhicule d’investissement ? Opportunité ? Relations maison-mère Transfert de responsabilité ? Projet unique ? Evolutivité Dividendes ? Présence longue ? Possibilité d’expansion ? Choix de forme juridique Salariés ? Industrie ? Valeur ajoutée Commerce ? Services ? © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 48
  49. 49. Implantation Formes juridiques Sociétés de droit indien Succursales de sociétés étrangères Forme Utilité, limites Responsabilité, bénéfices Incorporation Obligations Liaison Office Activité de représentation uniquement : pas de facturation locale, pas de valeur ajoutée locale Tous les coûts doivent être couverts par la maison-mère Demande d’agrément à la Reserve Bank of India, à renouveler après 3 ans Annual Activity Certificate (expert comptable -> Reserve Bank of India) Project Office Activité de gestion de projet uniquement, facturation à travers la maison-mère Tous les coûts doivent être couverts par la maison-mère Agrément tacite si contrat de gestion de projet existant, demande d’agrément à la Reserve Bank of India sinon Annual Activity Certificate (expert comptable -> Reserve Bank of India) Branch Office Activité de représentation ET activités d’achat / revente : possibilité de facturer localement Pas de valeur ajoutée industrielle locale Les bénéfices sont taxés localement (40%), peuvent être réinvestis localement ou transférés à la maison mère Demande d’agrément à la Reserve Bank of India, à renouveler après 3 ans Annual Activity Certificate (expert comptable -> Reserve Bank of India) Partenaires-actionnaires, personne morale distincte, rapatriement des bénéfices sous forme de dividendes (taxation 30%) LLP Agreement et Incorporation Document à soumettre au Registrar of Companies Dépôt annuel des comptes allégé, audit allégé, dispense si C.A. <80k€, Minimum 2 partenaires Limited (personnes physiques ou Liability morales), dont au moins un Partnership résidant en Inde Private Limited Company Pas d’appel public à l’épargne, capital mini 2000€, 2 dirigeants et 2 associés minimum, C.A. max. 5M€, 50 actionnaires maxi Personne morale distincte, rapatriement des bénéfices sous forme de dividendes (taxation 30%) Statuts, information sur les associés et dirigeants, enregistrement auprès du Registrar of Companies Dépôt annuel des comptes, audit allégé obligatoire, 4 conseils d’administration, 1 assemblée générale par an Public Limited Company 7 actionnaires minimum, capital mini 10k€, cotation en bourse ou non (closely held) Personne morale distincte, rapatriement des bénéfices sous forme de dividendes (taxation 30%) Statuts, information sur les dirigeants, enregistrement auprès du Registrar of Companies Dépôt annuel des comptes, audit complet obligatoire, 4 conseils d’administration, 1 assemblée générale par an Source : Indian Ministry of Corporate Affairs Note : D’autres formes juridiques existent, utilisées principalement par les artisans et commerçants, mais ne sont pas accessibles aux étrangers IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 49 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés
  50. 50. Implantation Quoiqu’il soit possible en théorie de former une société en moins de 2 semaines en Inde, le processus prend en pratique un mois environ, auquel il convient d’ajouter des délais de traduction, d’acheminement et d’approbation selon le cas spécifique Foreign documents translations Obtain RBI / FIPB approval (1) & (2) Choose form of legal entity Register establishment Memorandum and Articles of Association Obtain Directors’ Identification Number File shortlist of company names with Registrar of Companies Obtain Digital Signature Certificate 2 to 8 weeks 1 weeks Obtain Company Seal Registration with Registrar of Companies Obtain Permanent Account Number Obtain Tax Deduction and Collection Account Number 10 days Register for VAT Register with Employee State Insurance Scheme Register with Employees' provident Fund Organisation 10 days Obligatoire Source : Confederation of Indian Industry (1) RBI : Reserve Bank of India © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Start of operations Register for Profession tax Selon taille Si étranger / selon secteur (2) FIPB : Foreign Investment Promotion Board IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 50
  51. 51. Agenda Page 1. 2. Introduction / présentations Positionnement géopolitique 3. Échanges bilatéraux 14 4. Culture et société 19 5. Institutions 26 6. Infrastructures, énergie 33 7. Barrières à l’entrée, implantation 45 8. Exemple : secteur automobile 52 9. Etude de cas 62 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 4 9 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 51
  52. 52. Secteur automobile Les fondamentaux sociaux et macro-économiques soutiendront fortement et durablement la demande en véhicules Taux d’équipement en véhicules, Inde, 2010 Compiled from various sources GDP (US$), India, 1990-2008 Source : United Nations 1200 Croissance: 12.1 % No vehicle Car Motorbike Bicycle 1000 800 600 400 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 Non motorisés: 89% Taux d’équipement - automobile: 1% - Moto: 10% • 83000 millionaires ($) en Inde en 2009, 20% de plus qu’en 2008 • La croissance de l’Inde pourrait dépasser celle de la Chine d’ici 2015 • Revenu moyen par hab. : pourrait dépasser les USA, l’EU, d’ici 2040 Revenu du foyer 2010, PPA Proportion de population par tranche de revenu « Globals » : > € 80k « Strivers » : € 40k - 80k « Seekers » : € 15k - 40k « Aspirers » : € 7k - 15k « Deprived » : < € 7k 1985 1995 2005 2015 Source : ONU, Ministère Indien de l’Economie et des finances, McKinsey Global Institute, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 2025 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 52
  53. 53. Secteur automobile En croissance régulière et significative, les ventes restent cependant largement dominées par celles de 2-roues Passenger vehicles sales trends - India Sales by vehicle type - India - FY 2009-2010 Source : SIAM, November 2010 Source : SIAM, November 2010 CAGR : 13.7% 2 500 000 Passenger Vehicles 1 949 776 2 000 000 Commercial Vehicles 531 195 1 500 000 Three Wheelers 440 368 1 000 000 500 000 0 Two Wheelers 9 371 231 2003-04 2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 Total vehicles sales - India Source : SIAM, November 2010 14 000 000 CAGR : 10.3% Croissance soutenue sur les 7 dernières années Les constructeurs automobiles prennent leurs décisions d’investissement sur la base d’une continuité de la croissance jusqu’en 2020 au minimum • La croissance des ventes de voitures est supérieure aux autres • 10 000 000 • • 12 000 000 Le 2-roues représente encore 75% des unités vendues 8 000 000 6 000 000 4 000 000 2 000 000 0 2003-04 2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 Source : Society of Indian Automotive Manufacturers, interviews constructeurs automobiles indiens, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 53
  54. 54. Secteur automobile La structure concurrentielle reste relativement consolidée, laissant peu de place aux constructeurs européens Market shares distribution Source : SIAM, 12/2009 Others Skoda Fiat Ford 2% 1% 1% 2% Toyota 3% GM 4% Mahindra 8% Maruti Suzuki 45% • Les 4 plus gros constructeurs (Maruti, Hyundai, Tata, Mahindra) tiennent 83% des parts de marché • Les 4 suivants (GM, Honda, Toyota, Ford) s’arrogent 12% du marché • Honda 3% 95% du marché échappe aujourd’hui aux constructeurs européens Tata 14% Hyundai 16% Source : Society of Indian Automotive Manufacturers, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 54
  55. 55. Secteur automobile Le champ des stratégies industrielles possibles est large, les critères de choix sont nombreux Direct export ? Alone ? + + Transaction = sale of products Total control No revenue sharing Gain precise market knowledge …. Local assembly ? + Slower ramp-up HR and finance hungry …. With a local partner ? Faster ramp-up Lower investment Access to partner's network + Could create a competitor Partner choice conditions success Transaction = sale of components Local manufacturing ? Which location ? Northern cluster ? (Suzuki, Honda...) + + Transaction = Sale / licensing of know-how © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés Western cluster ? (EU manufacturers) Southern cluster ? (Ford, Hyundai...) IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 55
  56. 56. Secteur automobile Les constructeurs européens se positionnent pour l’instant sur le segment premium et pratiquent principalement l’assemblage local partiel (SKD) ou total (CKD) Modèle d’entrée Réseau de distribution Import duty on complete cars (« CBU ») = 100% Import duty on SKD and CKD parts = 10% Except for luxury vehicles (low volumes, less rivalry), the route to the Indian market for foreign manufacturers is either the KD model or complete localisation. Présence, modèle industriel déployé = European brands dealers = wealthiest areas © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 56
  57. 57. Secteur automobile Le choix du SKD ou CKD s’avère profitable pour les constructeurs Etude de cas anonyme Contexte indien Contraintes industrielles Marché très attractif à moyen / long terme (population importante, forte croissance, faible taux d’équipement, etc…) MAIS segment premium encore limité (volume probable = 100 000 veh./an grand maximum) Volonté politique de promouvoir la main d’œuvre locale Droits de douane élevés sur les véhicules complets Volume critique pour une usine complète : 800-2000 véh./jour (250k à 600k / an) La fabrication de certains composants plastiques ou panneaux métalliques demande des compétences particulières pas toujours disponibles localement Solution retenue : partenariat industriel avec un constructeur indien existant (si synergie de gamme), ou construction d’usine en propre Components collection CKD packing EXW price (1) € 11K DPD price (1) Final assembly (1) € 13k Cost: ~ EUR 700 60-100 veh./day Margin: (1) 20% Retail price : (1) € 18k Resultat constaté : même profit pour le constructeur européen qu’avec l’exportation de véhicules complets + même présence marché + prix plus compétitif + équilibrage de l’outil industriel en Europe Source : Constructeur automobile européen, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés (1): chiffres indicatifs. Chiffres réels confidentiels IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 57
  58. 58. Secteur automobile Leurs unités d’assemblage sont concentrées dans les régions de Pune et Chennai NCR – Punjab – Rajasthan Madhya Pradesh (non exhaustive) Pune – Mumbai – Nasik – Aurangabad - Gujarat (non exhaustive) Chennai – Bangalore Hyderabad (non exhaustive) © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 58
  59. 59. Keep ? Secteur automobile PSA est « présent » en Inde depuis plusieurs décennies … avec un succès très mitigé (1/2) Chronologie des projets de PSA en Inde August 2010 : The Hindu : « PSA leaving India Out of its international plans » July 2010 : PSA : « Peugeot is studying opportunities, But there is no decision yet and no timetable. » June 2010 : Rumours about PSA coming to India with a small car. Speculations after Mitsubishi-PSA TCA ? Nov. 2009 : Rumours of possible alliance with Caparo India to launch small car. PSA infirms. 2008 : Rumours of talks with Hero to introduce motorcycle jointly. No comments. 2001 : Studies to introduce a luxury car with Telco. Both decide against. 1997 : PSA exits PPL 1993 : JV with PAL : PPL (see following page) Late 70s : Aborted talks with Hero to introduce mopeds. Hero « moulds » its 1st moped on Peugeot's... 1975 1985 1995 2005 Source : Archives Times of India / L’Express / presse spécialisée, interviews PSA, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 2015 2025 2035 2045 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 59
  60. 60. Secteur automobile PSA est « présent » en Inde depuis plusieurs décennies … avec un succès très mitigé (2/2) Historique des relations PSA / Premier Auto Ltd 2010 : 20 000 Indian customers still awaiting refund of their INR25K booking 1999 : Peugeot writes off Rs. 850M, transfers equity to PAL Late 1997 : Peugeot decides to exit JV and India 1997 : JV cumulates Rs. 3 Bn losses Mid-1996 : Labour unrest at Kurla plant, Kalyan plant is left without components 1995 : Peugeot 309 launched in India. 10 000 units sold in first year 1994 : PPL is formed 1993 : Peugeot signs MOU with PAL to manufacture 60k Peugeot 309 in India / year 1990 1992 1994 1996 1998 2000 Source : Archives Times of India / L’Express / presse spécialisée, interviews PSA, analyse InAlliance © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 2002 2004 2006 2008 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 2010 60
  61. 61. Agenda Page 1. 2. Introduction / présentations Positionnement géopolitique 3. Échanges bilatéraux 14 4. Culture et société 19 5. Institutions 26 6. Infrastructures, énergie 33 7. Barrières à l’entrée, implantation 45 8. Exemple : secteur automobile 51 9. Etude de cas 61 © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés 4 9 IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 61
  62. 62. Étude de cas Sources : Ministère Indien du Commerce et de l’Inudstrie © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 62
  63. 63. 33, avenue Philippe Auguste 75011 Paris France Tel : +33 1 44 64 10 35 Fax : +33 1 44 64 10 36 www.inalliance.eu info@inalliance.eu InAlliance Consulting, Indian market entry specialists Other Indian market snapshots : Indian automotive sector | Indian electricity sector | Indian public transports | Coal, oil, water treatment About InAlliance Consulting : | Home | Accueil | Home | Our mission | | | Notre mission Our approach | La nostra missione | Notre approche | Why choose InAlliance ? | References Pourquoi choisir InAlliance ? Il nostro approcio © InAlliance Consulting – Droits de diffusion et reproduction réservés | | | | Other sector snapshots Références Perchè scegliere InAlliance ? | | | Autres panoramas sectoriels Referenze | Altri documenti utili | | IMEA - introduction à l'Inde - 20110929 63

×