Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
Env 6000 tn6_Conf Web
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Env 6000 tn6_Conf Web

  • 187 views
Published

Inde,

Inde,

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
187
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La problématique des déchets électriques etélectroniques (DEEE) dans les pays en développement : Situation en Inde, en Chine et en Afrique par Koffi BEKOU
  • 2. Plan de présentationI- Justification du thèmeII- Mise en contexte de la problématiqueIII- Analyse de la problématique d’un point de vue éthiqueIV-Résolution de la problématiqueV- Position éthique et ConclusionVI- Bibliographie
  • 3. I- Justification du thème Gestion des DEEE = sujet d’actualité → beaucoup de débats dansle monde ; Problème plus alarmant dans les pays en développement «solidarité numérique » par envois des EEE usagé via desorganisations daide au développement. Inde, Chine et Afrique → plus concernés par ce phénomène parmanque de réglementation et de filière de recyclage adéquate : laplupart des EEE en fin de vie dans des décharges sauvages, causantdes dommages environnementaux et sociaux importants. Textes retenus → ampleur de la problématique des DEEE dans cespays et proposent des solutions quant à la limitation du matériel usagéintroduit et à l’organisation des filières de seconde main de qualité(voir Bibliographie).
  • 4. II- Mise en contexte de la problématique (1) Notre société toujours plus gourmande en EEE + /+ performantsqui inondent le marché (Laetitia, 2008) ; Au même moment, des EEE obsolètes mais fonctionnelss’accumulent dans pays riches → déchets à forte croissance dans lemonde (Sambou, 2010) Quantité importante → vers pays du Sud, surtout Inde, Chine etAfrique, où ils finissent leur vie sur décharges sauvages Contrairement aux pays du Nord où mesures idoines (textes légauxtels que Convention de Bâle, Directives européennes, Écotaxe)régissent la gestion de ces DEEE, dans pays du Sud → absence deréglementation, de législation et d’expertise expose les travailleurs etl’environnement à de graves dangers : problèmes de santé,contamination des cours d’eau et du sol, pollution de l’’air, etc.
  • 5. II- Mise en contexte de la problématique (2) En Inde avec ses 30 tonnes de DEEE par mois (Rochat, 2006), denombreuses personnes pratiquent des activités dangereuses(a) derecyclage (Rochat, 2009) ; En Chine où existe la plus grande décharge électronique de la terre« les travailleurs souffrent des problèmes neurologiques, respiratoires,digestifs, de peau et de fausses couches » (Tim, 2006). Dans plusieurs pays africains, la multiplication des déchargessauvages est la principale cause de contamination de l’environnement(Leatitia, 2008) .(a): récupération à mains nues des composants réutilisables ou des métaux précieux ;chauffage à l’air libre des circuits imprimés pour retirer les soudures, brûlage des câbles etplastiques pour accéder aux métaux de bases ; utilisation d’acides très concentrés pourextraire lor des circuits imprimés ; exposition des enfants à la dioxine cancérigène relâchéepar les fumées dans la nature , contamination du sol et de l’eau par les métaux comme leplomb, le chrome, l’étain , etc.
  • 6. II- Mise en contexte de la problématique (3)Photos montrant la situation dans certains pays du SudPhoto A : Prolifération de décharges sauvages dans plusieurs pays du Sud Accra (Ghana) Lagos (Nigéria) Guiyi (Chine)Photo B : Valorisation à mains nues des composantes réutilisables des DEEE Accra (Ghana) Lagos (Nigéria) Guiyi (Chine) Inde
  • 7. II- Mise en contexte de la problématique (4)Dans presque tous les pays du Sud → multiplicationdes décharges sauvages + pratiques dangereuses derecyclage (brûlage des composants électroniques,chauffage à l’air libre des circuits imprimés etutilisation d’acide pour extraire les métaux précieux ) Lagos (Nigéria)libération dans la nature des substances toxiques Accra (Ghana)(dioxines cancérigènes, métaux lourds : plomb,chrome, étain, etc.), causant des problèmes sanitaires(fausses couches, problème respiratoire, etc.) etenvironnementaux (pollution de l’air et des coursd’eau + contamination des sols) graves. Guiyi (Chine)
  • 8. II- Mise en contexte de la problématique (5) Compte tenu du caractère dangereux des DEEE, ne peut-onpas remettre en cause l’utilité des accords internationaux sur lesdéchets dangereux : directives européennes , la Convention deBâle Et l’Ecotaxe payée sur les produits neufs = Hypocrisie si lespays riches se débarrassent du matériel usagé dans lesconditions évoquées ci-dessus ?
  • 9. III- Analyse d’un point de vue éthique (1)A - Écologie profonde Les pays riches doivent cesser au plus vite ce scandale sur letransfert de leurs DEEE vers les pays en développement afin depermettre à ces derniers de disposer aussi d’un environnement sainet à leurs populations de jouir d’une santé saine.B - Écologie globale Il est impératif que les Gouvernements mettent en place desprocessus ambitieux, formels et régulés pour une gestion efficacedes DEEE afin que tous les êtres puissent vivre en parfaite harmonietelle que souhaitée par les tenants de cette écologie.
  • 10. III- Analyse d’un point de vue (2)C - Écologie de conservation Concertation réelle et sincère entre les pays du Nord et du Sud estnécessaire pour harmoniser les lois relatives aux recyclages des EEE,trouver une alternative aux pratiques dangereuses de recyclage desDEEE et apporter l’expertise nécessaire pour renforcer le système degestion existant ; Prise de conscience sur enjeux du DD par sensibilisation, séminaires,conférences → responsabilisation différentes parties impliquées dansla filièreD - Écologie économique Augmentation des taxes douanières pour limiter les importationsmassives et contrer l’export illégal ; Application du principe de responsabilité étendue aux importateurs/exportateurs/distributeurs afin qu’ils assurent le financement durecyclage du matériel en fin de vie et la viabilité économique de lafilière.
  • 11. IV- Résolution de la problématique et Rôle de l’éthique (1)4.1- Constats sur l’ampleur du phénomène dans les pays du Sud Faible intérêt pour les questions du développement durable ; Manque de réglementation et législation adéquates ; Manque d’expertise des travailleurs de la filière ; → Secteur informel de recyclage car aucune norme environnementaleou sociale ;Résultat : Fort impact social (travail peu rémunéré pratiqué souvent pardes enfants) + Fort impact environnemental (pratiques dangereuses*car non conscients du contenu toxique des DEEE.* : récupération à mains nues des composants réutilisables ou des métaux précieux ; chauffage à l’air libredes circuits imprimés pour retirer les soudures, brûlage des câbles et plastiques pour accéder aux métauxde bases ; utilisation d’acides très concentrés pour extraire lor des circuits imprimés ; exposition desenfants à la dioxine cancérigène relâchée par les fumées dans la nature , contamination du sol et de l’eaupar les métaux comme le plomb, le chrome, l’étain , etc.
  • 12. IV- Résolution de la problématique et Rôle de l’éthique (2)4.1- Constats sur l’ampleur du phénomène dans les pays du Sud Accessibilité et cycle de vie des EEE → coût, énergie, formation,recyclage Dans ce contexte particulier, le réemploi d’appareils usagés provenant du Nordreprésente-il une réelle opportunité de réduire la fracture numérique (b) ? Si un matériel réformé est un futur déchet, comment peut-on éviter de transformerles pays du Sud en véritables décharges sauvages de DEEE ? Doivent-ils cesser l’importation des EEE usagé ou doivent-ils favoriser des filièresde seconde main de qualité ? Quelles filières de réemploi et de recyclage leur faut-il ? Quelles législations pourquelles normes ? Quels types de matériels, quels logiciels, quelles formations requises ? Queltraitement pour quelle répartition de responsabilités ?Touteune panoplie de questions suscitées par la problématique desDEEE dans les pays du Sud.(b) : inégalité d’accès aux technologies numériques, dont principalement l’ordinateur. Cetteinégalité est fortement marquée entre les pays occidentaux et ceux en développement
  • 13. IV- Résolution de la problématique et Rôle de l’éthique4.2- Limiter les importations des DEEE Augmentation taxe douanière + application des lois sévères ; → contrer export illégal des EEE.Résultat attendu : Éviter que les pays du Sud deviennent un dépotoir de déchetsélectriques et électronique du Nord4.3- Prise de conscience environnementale et sociale Adoption et application des lois locales strictes et sévères Campagnes de sensibilisation → Prise de conscience enjeux du DD Infrastructures de traitement des DEEE → Prise en compte enjeuxenvironnementale te social du réemploi des EEE pour équiper pays duSudRésultat attendu : Responsabiliser différents acteurs de la filière des DEEE
  • 14. IV- Résolution de la problématique et Rôle de l’éthique4.4- Favoriser le Réemploi des EEE usagés Collaboration entre les pays du su d et les pays du Nord : →Programme e-Waste Africa → Initiative conjointe Inde-Suisse-Allemagne Création d’un marché de matériel reconditionné dans les pays duSud par les constructeurs/fabricants des équipements ; Renforcement de capacités des ONG locales telles que Computersfor Schools, Kenya (CFSK ) Transformation d’un écran d’ordinateur vétuste en téléviseur par un membre de CFSK http://web2solidarite.ning.com/group/ticetenvironnement/forum/topics/le-recyclage-des-ordinateurs
  • 15. V- Position éthique et ConclusionPlus favorable pour l’écologie de conservation et l’écologieéconomique.(A) Vécu quotidien → solutions concrètes et immédiates : applicationdes mesures préconisées pour meilleure organisation de la filière desDEEE ;.(B) Principe de responsabilité étendue aux importateurs → contrer letransfert illégal + assurer la viabilité de la filière en finançant toutes lesétapes.Somme toute, le réemploi des ÉÉÉ-usagé se présente comme lameilleure alternative pour réduire la fracture numérique entre les paysdu Nord et ceux du Sud. Cependant, une meilleure organisation de lafilière de ces équipements est nécessaire par la mise à contribution del’expertise du Nord en matière de recyclage et surtout celle desconstructeurs pour marché de matériel reconditionné. Aussi, la clé desuccès de la filière doit passer par une prise de conscience de lapopulation bénéficiaire des enjeux de développement.
  • 16. VI- BibliographieBienvenu Sambou (2010) Gestion et la valorisation des déchets des équipements électroniques et informatiques(DEEI) en Afrique de l’Ouest : cas du Bénin, du Mali et du Sénégal. Atelier régional sur la gestion des déchetsd’équipements électroniques et informatiques, ISE/UCAD/CRDI, Dakar, 13-14 juillet,2phttp://sev.ucad.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=550:atelier-regional-sur-la-gestion-des-dechets-dequipement-electroniques-et-informatiques-&catid=1:rencontres-scientifiques&Itemid=79David Rochat (2006) Gestion des déchets électroniques : L’expérience européenne peut-elle être utile en Inde ?L’État de la Planète Magazine, N°26, Mars/Avril 2006, p.1- 6. : http://www.delaplanete.org/IMG/pdf/gestion.pdfDavid Rochat (2009) Gestion des DEEE - les cas de la Suisse et des pays en développementhttp://web2solidarite.ning.com/group/ticetenvironnement/forum/topics/gestion-des-deee-les-cas-de-laLaetitia (2008) Où vont les déchets électroniques occidentaux ? Groupe DS3E, Le réseau social de la solidariténumériquehttp://web2solidarite.ning.com/group/ticetenvironnement/forum/topics/ou-vont-les-dechetsLisa Mastny (2006) Une première : Une loi sur le recyclage des déchets électroniques fait payer la note auxfabricants, L’État de la Planète Magazine, N°27, Mai/juin, p.8-9. : http://www.delaplanete.org/IMG/pdf/numero27-2.pdfPNUE (2010) Il faut se préparer à gérer l’explosion des déchets électroniques. Centre d’actualités de l’ONU,http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=21272&Cr=d%E9chets&Cr1=Tim Johnson (2006) Guiyu : E-waste dump of the World, in The Seattle Times Company, 9 avril 2006.http://seattletimes.com/html/nationworld/2002920133_ewaste09.htmlSaid Kitane et al (2010) Nouveaux procédées écologiques pour le traitement et la valorisation des DEEE en fin de vieau Maroc : Application des travaux de recherche. E-Wate Management Forum : Green Business Opportunities, ÉcoleNationale de l’Industrie Minérale, 23-24 novembre, Présentation power point, 27 diapos.
  • 17. Merci pour votre attention