Outils de veille professionnelle sur le web

  • 2,172 views
Uploaded on

Support de formation donnée en octobre 2012. Retrouver l'ensemble des liens cités ici : http://goo.gl/cFKjE

Support de formation donnée en octobre 2012. Retrouver l'ensemble des liens cités ici : http://goo.gl/cFKjE

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
2,172
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
6

Actions

Shares
Downloads
72
Comments
0
Likes
3

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Outils de veille professionnelledisponibles sur le web Octobre 2012 Aurélia Cointre Mazni Jean-Michel LefebvreBibliothèque départementale de l’Essonne Page 1
  • 2. Déroulement de la journée I. La veille, c’est quoi ? II. Agréger : les outils III. Des outils de collecte, de tri et de diffusion IV. Retour en détail sur certains outils Page 2
  • 3. La veille Page 3
  • 4. La veille, une activité incontournablequi permet :1. de connaître son environnement2. d’entretenir et de développer ses compétences3. de suivre et d’anticiper les tendances4. d’échanger et de s’ouvrir aux autres Page 4
  • 5. Un terme, deux définitions « Activité continue en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial… pour anticiper les évolutions. » AFNOR« Une veille informationnelle est l’ensemble desstratégies mises en place pour rester informées, eny consacrant le moins de temps possible et en utilisantdes processus de signalement automatisés. »J.P. Lardy (URFIST de Lyon) Page 5
  • 6. La veille en 5 étapes Page 6
  • 7. Une veille est d’autant plus efficace, si elle estpartagée au sein d’une équipe.Elle doit être régulière et intégrée aux tâchesquotidiennes. Page 7
  • 8. Passer de la méthode pull… http://goo.gl/pBEzr« La méthode pull représente la méthodeclassique dutilisation de lInternet : lutilisateur serend directement et régulièrement surInternet pour en « tirer » les informations les plusrécentes dans un domaine particulier. »InfoSphère Page 8
  • 9. … à la méthode push ! http://goo.gl/oq3y9« La méthode push […] consiste à apporter àlutilisateur ou à « pousser » vers lui, de manièredirecte et automatique, linformation quil aprogrammée en fonction de critères quil a choisis. »InfoSphère Page 9
  • 10. Si vous êtes abonnés à des listes de diffusion parmail, vous êtes déjà dans la méthode Push…Aujourd’hui, il existe des outils plus fonctionnelset performants que la liste de diffusion, pourgagner en efficacité et en temps.Pour cela, il faut apprendre à dompter les fluxRSS, Atom et agrégateurs en tout genre ! Page 10
  • 11. Agréger Page 11
  • 12. Qu’est ce qu’un flux RSS ? http://goo.gl/RqPPl« Il s’agit d’un fichier texte […] dont le contenuest produit automatiquement (sauf casexceptionnels) en fonction des mises à jourd’un site web. »Le journal du net Page 12
  • 13. Notons que : http://goo.gl/RqPPl1. flux RSS = fil d’informations2. Il faut s’abonner aux flux pour bénéficier de ce service3. Il faut utiliser un agrégateur pour pouvoir lire les flux4. Tous les sites ne proposent pas de flux Page 13
  • 14. A voir sur Viméo : http://vimeo.com/6399756 Page 14
  • 15. RSS (Really Simple Syndication) http://goo.gl/oH5OP« Moyen pour extraire dun site web ducontenu régulièrement mis à jour. Un fichier RSSest un simple fichier texte au format XML comportantla description synthétique du contenu. »Dico du net Page 15
  • 16. Atom http://goo.gl/2WYef« Projet définissant un format de représentation decontenu structuré en XML et un protocole déditionde ce contenu. […] En concurrence directe avec leformat RSS, Atom vise à améliorer et unifier enune seule version les fonctionnalités jugéespertinentes du RSS. »Dico du net Page 16
  • 17. S’abonner à un flux Page 17
  • 18. S’abonner à un fluxSi le site propose un flux, cet icône apparaît dans labarre d’adresse du navigateur. Page 18
  • 19. Recueillir des flux : agrégateurs et outils utiles Page 19
  • 20. Google reader http://goo.gl/acIEK Agrégateur idéal quand on suit de nombreux flux, Google reader permet de les classer dans des dossiers et de naviguer facilement de l’un à l’autre. Options : paramétrage de l’affichage des messages, fonctions de partage, recherche possible dans les flux, liste de suivi pour retrouver les messages importants, traduction automatique des flux… Voir le tutoriel réalisé par Duo 2.0 http://goo.gl/aG0zL Page 20
  • 21. Netvibes http://goo.gl/ebW8E Plus attractif que Google reader, cet agrégateur manque de lisibilité s’il y a beaucoup de flux. Les flux s’affichent dans des modules personnalisables et sont classés par onglets, ce qui permet de partager sa veille facilement. Il est possible d’avoir une page public et une page privée. Dans votre page privée, la lecture sous forme de liste est possible avec l’option « lecteur ». Voir le tutoriel réalisé par Duo 2.0 http://goo.gl/dXMg1 Page 21
  • 22. My Yahoo Agrégateur simple adapté au grand public et à http://goo.gl/C8rqG une veille légère. C’est l’équivalent de i-google qui pendra fin en 2013. Utilisée en page d’accueil, l’utilisateur peut afficher dans des modules ses mails, la météo, des checks lists, des flux… Cet outil est idéal si l’on ne suit que quelques sites. Page 22
  • 23. Google alertes, créer une alertesur une recherche http://goo.gl/e7j0g Permet de surveiller le web à partir d’une recherche Les alertes pourront être envoyées soit par mail, soit dans votre Google reader.Conseils pour optimiser ses recherches http://goo.gl/x0XCJ Page 23
  • 24. Créer un flux inexistant www.rsspect.com Voir le tutoriel http://goo.gl/70nycAutres sites proposant le même service : Feed43, Ponyfish (fermé en août 2012). Page 24
  • 25. ATTENTION Si la collecte d’information peut être effectuée à partir de nombreuses sources, soyez attentif à leur redondance. Il ne faut pas hésiter à éliminer régulièrement les flux qui s’avèrent inadaptés.De même, n’hésitez à défricher des territoiresinconnus en diversifiant vos sources. Page 25
  • 26. Collecter TrierDiffuser Page 26
  • 27. Les outils qui permettent de diffuser l’information, sont aussi ceux qui permettent de la collecter et de la trier.Les outils sont nombreux et variés. Il faut doncétablir une stratégie quant à ladissémination des informations. Le choix s’effectuera en fonction de l’objectif et du public cible. Page 27
  • 28. Collecter et partager sur les réseaux sociaux Page 28
  • 29. Twitter https://twitter.com/ Ce réseau social permet d’envoyer gratuitement de courts messages (140 caractères) appelés tweets.Facebookhttps://www.facebook.com/ LE réseau social du moment, il ne doit pas être négligé, notamment pour partager avec ses usagers.Google +https://plus.google.com/ Le réseau social de Google est très jeune, mais doit être surveiller. Page 29
  • 30. http://goo.gl/u33rI Utiliser le social bookmarkingpour archiver et partager vos liens Page 30
  • 31. Delicious http://goo.gl/J2jmN Conserver en ligne ses favoris et de les rendre public si on le souhaite. Liens classés à la date où ils ont été marqués. Possibilité d’associer des « tags » (mots clés) pour les retrouver plus facilement. Possibilité de suivre par flux RSS les internautes de la communauté. Sites similaires : Digg, Diigo… Page 31
  • 32. Zootools http://goo.gl/u3mN3 Liens présentés sous forme de petits blocs illustrés. Barre latérale pour naviguer dans les différentes thématiques créées (uniquement si on est connecté). Outil efficace pour sauvegarder ses favoris, mais peu adapté pour partager ses liens en mode public (simple liste de liens non classés). Page 32
  • 33. Diffuser sa veille dans des pages thématiques dédiées Page 33
  • 34. Scoop.it Très actif dans la communauté, une source http://goo.gl/Diw7b intéressante pour effectuer une veille sur une thématique ou diffuser sa propre veille (limité à 5 pages en version gratuite). Possibilité de s’abonner à chaque page par flux RSS et de suggérer des ressources. Liens présentés sous forme de blocs, illustrés, commentés et « taggés » pour faciliter la recherche d’information. Page 34
  • 35. Snip.it http://snip.it/ Simple d’utilisation, il est possible de créer autant de collections de liens que souhaitées. Liens présentés sous forme de blocs, illustrés et commentés. Outil idéal pour présenter et partager une sélection de liens. Site similaire : My social cloud Page 35
  • 36. Pearltrees http://goo.gl/4lZUe Dans ces « arbres à perles », chaque perle représente un lien. Les perles peuvent être classées par thématique pour en faciliter l’exploration. Possibilité d’exporter vos pearltrees sur vos sites ou blogs. Un outil interactif pour présenter et partager des sélections de liens. Page 36
  • 37. Symbaloo http://goo.gl/D0UNV Bureau virtuel. Liens classés dans des onglets sous forme de petits blocs. Une manière originale de partager des sélections thématiques de sites. Page 37
  • 38. Jog the web http://goo.gl/LhiOU Construire des parcours pédagogiques à partir du web. Liens numérotés dans la barre latérale pour guider la progression. Présentation simple et lisible qui permet de mixer et de mettre en cohérence des sélections de sites. Page 38
  • 39. En conclusionLes outils en ligne évoluent constamment. Ilest nécessaire d’être attentif à leurs évolutions (voird’effectuer une veille).Découvrir et apprendre à utiliser les outils en ligneest un premier pas vers la médiation numérique. Page 39
  • 40. Quelques pistes pour débuter sa veille bibliobsé Le bouillon des bibliobsédés http://goo.gl/s3a3K Bibliothè Expé La Bibliothèque Des Expériences http://goo.gl/n8ERc Les pages Scoop.it de la BDE http://goo.gl/Hg3wk Page 40