IPv6 News Fr 20120727

376 views

Published on

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
376
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

IPv6 News Fr 20120727

  1. 1. Lettre dinformation IPv6 – 27 juillet 2012 La présente lettre dinformation peut être diffusée gratuitement et de manière illimitée. Elle vise cependant tout d’abord à informer les gestionnaires informatiques, les chefs de projets et les responsables réseaux des services publics fédéraux belges des nouveaux développements et des possibilités techniques dIPv6. Bart Hanssens, Expert interopérabilité Fedict (DG Standards et Architecture du système) Table des matières IPv4 et IPv6, de quoi sagit-il ? Internet IPv4, de quoi sagit-il ? IPv6, de quoi sagit-il ? Période de transition Lintroduction dIPV6 dans ladministration fédérale belge Décision du Conseil des ministres Responsabilités Approche globale Support Pour les collaborateurs IT des SPF/SPP Pour les managers IT des SPF/SPP Workshop pour les clients de FedMAN Quiz en ligne Annexe 1: clause Annexe 2: inventaire des services1 Lettre dinformation IPv6 – 27 juillet 2012
  2. 2. IPV4 ET IPV6, DE QUOI SAGIT-IL ? Internet Le fonctionnement dInternet rappelle un peu lenvoi de colis postaux : les pages web, e-mails, etc., sont regroupés en paquets et envoyés par toutes sortes de chemins au PC du destinataire où ils sont à nouveau dispersés (de manière totalement transparente pour lutilisateur). Tout comme les colis postaux, ces paquets IP (Internet Protocol) contiennent ladresse du destinataire et de lexpéditeur. La longueur de ces adresses IP est cependant fixe. IPv4, de quoi sagit-il ? La quatrième génération dIP est utilisée depuis 1980 déjà, avant même le lancement du PC IBM. Rien détonnant à ce quà lépoque, on nait prévu de la place « que » pour 4 milliards dadresses. Plus de 30 ans plus tard, la population mondiale est passée à 7 milliards de personnes, dont beaucoup possèdent plusieurs équipements fonctionnant avec Internet (portables, smartphones, tablettes, …). En outre, les adresses IPv4 ne sont pas réparties de manière égale, de sorte que la réserve dadresses disponibles sépuise rapidement. Cette pénurie peut en partie être compensée par le partage dadresses entre plusieurs utilisateurs, par exemple, mais cette solution nest pas tenable à terme. IPv6, de quoi sagit-il ? Pour pallier cette pénurie, on développe depuis 1999 déjà une nouvelle génération de ce protocole, avec un nombre dadresses sensiblement plus grand. On a profité de loccasion pour améliorer également les autres aspects du protocole de manière à ce quil utilise plus efficacement les réseaux modernes. LIPv6 nétant hélas pas compatible avec lIPv4, son introduction entraîne un surcroît de travail. Heureusement, les principes de base sont quasiment identiques. Période de transition Comme les sites web et applications IPv4 sont extrêmement nombreux et que tout le monde ne passera pas à lIPv6 en même temps, il y aura une période de transition durant laquelle les services devront être accessibles tant via IPv4 que via IPv6. Cette période durera sans doute plusieurs années même si sa durée exacte est difficile à déterminer. Du point de vue de lutilisateur final, rien ne change toutefois : le service quil utilise reste le même. En revanche, pour celui qui offre le service, cela implique une surcharge de travail : lIPv6 doit être introduit et testé tout en continuant de garantir la disponibilité et la sécurité des services IPv4. Cependant, de gros opérateurs dInternet comme Google, Yahoo et Facebook proposent déjà plusieurs services via IPv6. En Belgique, Telenet et Belgacom, entre autres, ont déjà commencé le déploiement de services IPv6 pour les entreprises.2 Lettre dinformation IPv6 – 27 juillet 2012
  3. 3. LINTRODUCTION DIPV6 DANS LADMINISTRATION FÉDÉRALE BELGE Décision du Conseil des ministres Le Conseil des ministres du 22 juin 2012 a décidé que les services publics fédéraux doivent être compatibles avec IPv6 dans les deux ans1. À cet égard, il convient daccorder la priorité aux sites web et services (web) utilisés par les citoyens, les entreprises et les autres services publics. Ici aussi, une période de transition est prévue, durant laquelle les services seront accessibles tant via IPv4 que via IPv6. Responsabilités En sa qualité dintégrateur de services, Fedict peut remplir une fonction de coordination mais la responsabilité de lintroduction dIPv6 incombe aux services publics mêmes. Afin de souligner limportance économique dIPv6, le SPF Économie présidera un groupe de travail dans lequel lIBPT sera également représenté. Approche globale Afin de réduire les coûts au minimum, la préférence doit être donnée à une approche progressive et méthodique : 1. Veillez à ce que les nouveaux cahiers spéciaux des charges et contrats contiennent une clause précisant que les nouveaux produits et services doivent être compatibles avec IPv6. Un exemple dune telle clause figure à lannexe 1. 2. Désignez un chef de projets IPv6 et veillez à ce que les responsables réseaux puissent suivre les formations nécessaires. 3. Demandez un bloc dadresses IPv6 à votre fournisseur de services Internet. Fedict a déjà réservé un tel bloc dadresses IPv6 pour chaque client du réseau fédéral FedMAN. 4. Dressez un inventaire des sites web et services (web) que votre administration propose aux citoyens, aux entreprises et aux autres services publics. Demandez à vos fournisseurs si ces sites web et services (web) sont déjà préparés à IPv6. Vous trouverez un exemple dun tel formulaire à lannexe 2. 5. Si le fournisseur indique que les produits et services quil fournit ne sont pas encore compatibles avec IPv6, demandez-lui un plan dapproche et une estimation des coûts éventuels. Analysez ensuite les coûts/bénéfices et le degré de priorité de la compatibilité IPv6 pour ces produits et services : il vaut parfois mieux attendre que les contrats en cours arrivent à échéance. 6. Veillez à ce que les services IPv6 soient rigoureusement testés et documentés sans répercussions sur la sécurité et les performances des services IPv4 existants. 1 http://presscenter.org/fr/pressrelease/20120623/plan-de-d%C3%A9ploiement-de-lipv6-en-belgique?setlang=13 Lettre dinformation IPv6 – 27 juillet 2012
  4. 4. SUPPORT Pour les collaborateurs IT des SPF/SPP Fedict a créé un espace de travail IPv6 sur beConnected, la plate-forme sécurisée pour léchange de documents entre les différents services publics. Les informations présentes dans cet espace de travail sont surtout destinées aux managers IT, responsables réseaux et chefs de projets (IT). Contactez le responsable beConnected de votre service si vous navez pas encore accès à cette plate-forme. Si vous avez déjà accès à beConnected, vous pouvez sur simple demande obtenir laccès à lespace de travail IPv6. Pour les managers IT des SPF/SPP Outre lespace de travail sur beConnected, les managers IT des SPF et SPP peuvent également sadresser au Groupe de pilotage ICT permanent (PICTS). Workshop pour les clients de FedMAN En cas dintérêt suffisant de la part des clients FedMAN, Fedict peut organiser un workshop IPv6 en collaboration avec Belnet et quelques fournisseurs. Quiz en ligne Un quiz sera bientôt mis en ligne pour que chacun puisse tester ses connaissances en matière dIPv6.4 Lettre dinformation IPv6 – 27 juillet 2012
  5. 5. ANNEXE 1: CLAUSE “Le fournisseur doit garantir que tous les matériels, logiciels et services comportant des fonctionnalités réseau prennent également en charge le protocole IPv6. Cette prise en charge doit être équivalente à la prise en charge dIPv4 en termes notamment (mais sans nécessairement sy limiter) de performances, de fonctionnalités, de sécurité, de monitoring et de mises à jour. Le fournisseur garantit en outre que cette prise en charge est immédiatement disponible, et quen dautres termes, il ny a pas lieu dattendre certaines mises à jour de produits ou de services. Le fournisseur ne peut facturer aucun coût supplémentaire pour la prise en charge dIPv6.”5 Lettre dinformation IPv6 – 27 juillet 2012
  6. 6. ANNEXE 2: INVENTAIRE DES SERVICES Les service managers peuvent utiliser le présent formulaire afin d’interroger les fournisseurs de ces services. Service Service (Nom ou brève description du service) Service manager (Nom et e-mail du service manager) Dépendances par (Liste des autres services nécessaires pour pouvoir proposer le service en question) rapport à d’autres services Fournisseur Fournisseur (Nom du fournisseur/de lintégrateur) Fin du contrat (Quand le contrat existant relatif à ce service arrive-t-il à échéance ?) Personne de contact (Nom de la personne de contact chez le fournisseur) (Téléphone et/ou e-mail de la personne de contact) Dernier contact (Date du dernier contact/mise à jour du statut) Support IPv6 Remarques IPv6 (Le protocole IPv6 est-il entièrement supporté ?) Mise à jour prévue ? (Une mise à jour gratuite est-elle prévue pour IPv6 ? Si oui : quand ?) Prix/timing RFC (Un RFC est-il nécessaire pour implémenter IPv6 ? Si oui : quel est le planning possible + estimation du coût ?) Pour offrir un service, on utilise généralement un ou plusieurs produits. Complétez ci-dessous le statut du support IPv6 des principaux produits. Produit 1 Produit (Nom du produit) Version du produit (Version précise) Remarques IPv6 (Le protocole IPv6 est-il entièrement supporté par ce produit spécifique ? spécifiques Cest-à-dire : mêmes performances, sécurisation, etc. Songez également aux pages admin, logs, etc. Si non : décrivez les problèmes + complétez ci-dessous la date prévue) Date IPv6 (Date à laquelle le produit supportera totalement le protocole IPv6 + version du produit)6 Lettre dinformation IPv6 – 27 juillet 2012

×