Your SlideShare is downloading. ×
Le désert blanc en Egypte
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Le désert blanc en Egypte

249
views

Published on

Published in: Travel

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
249
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Aux marges orientales du Sahara, leDésert Blanc fait partie dun vasteensemble désertique situé à louest delEgypte, le long de la frontière avec laLibye, et appelé Désert libyque.
  • 2. Plus grand désert chaud de la planète, le Sahara était encore, il y a près de 6 000 ans, unesavane tropicale, qui comptait de nombreux lacs. Le soleil brille une grande partie delannée, mais lamplitude thermique varie très fortement entre le jour et la nuit.
  • 3. A cinq heures de route du Caire, plongée dansle Désert Blanc. Un paysage lunaire parseméde champignons de calcaire rongés par le sableet le vent depuis la nuit des temps.
  • 4. Le Désert Blanc est un des lieuxles plus fantasmagoriques de laplanète: en plein cœur delEgypte, des formes hétéroclitesémergent des sables et formentun maelström de sculpturescrayeuses.
  • 5. Le Désert Blanc. De surprenantes formationscalcaires érodées par le vent dessinent desfigures au milieu du désert ! Sculptures decraie dun blanc immaculé, dunes de sabledoré, ciel dun bleu profond, le Désert Blancest une merveille de la nature.
  • 6. Le Désert Blanc. Un souvenir laissé par la mer, quirecouvrait la région il y a 70 millions dannées, etlaissa derrière elle calcaire et la craie, rongésdepuis par le vent, le sable et les rares pluies.
  • 7. Dans certaines parties du désert blanc, on rencontre des "yardangs". Ce sont détranges formations, sculptées par les vents dominants.Le Sahara reçoit en moyenne 100 millimètresde pluie par an, le désert libyque seulement 5.
  • 8. Dans ces conditions extrêmes, seulspeu danimaux arrivent à survivre: onpeut voir des fennecs, desgerboises, des vipères, desscorpions, mais principalement desdromadaires.
  • 9. Le Désert Blanc est lune des curiosités dudésert lybique égyptien. Il sétale sur 60kilomètres de long. Lérosion continueson travail de sape, jusquà créer degrandes collines blanches, solitaires
  • 10. Le sable est apporté par les vents dominantsdepuis la "Grande mer de sable". Variationsinfinies des formations calcaires modelées parle vent et la pluie, lumières du soleil couchant
  • 11. Le Désert Blanc. Un animal, un visage, unchampignon géant, une meringue, oncroirait presque à lœuvre dun sculpteur...Tout y est poésie et métaphore.
  • 12. Quand le plateau attaqué par lérosioncommence à seffondrer, les parties les plusfaibles disparaissent alors que les partiescoiffées par une roche plus dure subsistent.
  • 13. Chacun se délecte de ses somptueusesprises de vue et laisse libre cours à sonimagination. Une maison en craie ! Onpeut continuer à imaginer ainsi à linfini etapercevoir une poule, deschampignons, des tentes, desmonolithes, des têtes...
  • 14. Le Désert Blanc. De tous temps, le désert a étépour les Egyptiens un lieu hostile hanté par lesmauvais esprits. Aujourdhui encore, ils ne syaventurent pas sans réticence.
  • 15. Entraîné par le vent, le sable des dunesvoisines ronge petit à petit les grandsblocs de calcaire blanc du plateaulibyque. Des oursins, des palourdes ontété emprisonnés dans la roche mère. Ilssont progressivement désincrustés parlérosion.
  • 16. Le Désert Blanc. Quand la nature semétamorphose en art, que le sablepeint, que la craie sculpte et que leciel harmonise lensemble...
  • 17. Le Désert Blanc. Dincroyables sculptures decraie dun blanc immaculé, aux formes et auxdimensions les plus étranges surgissent dusable blond. Ces œuvres dart de la nature sontles témoins dun phénomène unique dérosion.
  • 18. Le Désert Blanc est comme un dernier clindoeil du Sahara, ces grandes étendues desable et de roche, avant daller se fondre dansla vallée du Nil. Le vent y a modelé des formesfabuleuses figées pour léternité.
  • 19. Le Désert Blanc. Surgissant de toutes parts, cesdrôles de champignons meringués se dressententre locre du sable et le bleu intense du ciel.Pour le plus grand plaisir des yeux.
  • 20. Les fennecs pullulent etlon comprend ici leproverbe arabe « Trace dechacal, eau proche ». Lefennec ou renard dessables du Sahara est uneespèce de mammifèreomnivore de la famille descanidés, cousin du renard.

×