Loic sarton

356 views

Published on

loic sarton

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
356
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Loic sarton

  1. 1. Le télétravail affaiblit l’attachement du jeune de la génération Y à l’entreprise dans la mesure où il l’éloigne physiquement et psychologiquement de celle-ci Notre deuxième hypothèse aborde le télétravail sur son angle négatif. Nous sommes partis du principe que le télétravail implique une déspatialisation physique et psychologique entrainant un nouvel environnement de travail. Ceci pourrait amener le télétravailleur à éprouver un sentiment de solitude se retrouvant en rupture avec l'environnement traditionnel et les valeurs de l'entreprise. Pour l'analyse de cette hypothèse, nous mettons en évidence les positions de nos interviewés par rapport aux facteurs d' éloignement à l'entreprise. C'est à dire la perte de socialisation et la perte de l'esprit d'entreprise/d'équipe. Ensuite, nous aborderons le rôle des TIC: facteur de rattachement ou d'éloignement? Nous terminerons par expliquer les deux fonctions que nous avons relevé dans l'analyse de nos entretiens qui influence le degré d'attachement de l'employé à son entreprise. • La perte de socialisation (relations) De manière générale, la plupart de nos interviewé souligne l'importance d' un environnement de travail agréable où une bonne ambiance règne au sein du l'équipe. Ceci se traduit par des relations entre collègues et des interactions quotidiennes à travers la communication.Par exemple notre interviewé explique qu'elle a « besoin d'un environnement de travail agréable, avoir des outils efficaces, avoir une bonne entente avec les collègues, avoir un bon soutient de la supérieur ». Le télétravail et ses effets qu'ils induisent vont justement agir sur l'environnement de travail de l'employé. Bien que les TIC permettent de garder le télétravailleur en relation avec ses collègues, elles restent néanmoins un outil de communication non optimal, ne permettant pas la transmission des communications informelles entre collègues. En effet, les relations inter collègues sont composées à la fois de communication formelle ( qui touche au travail proprement dit) et de communication informelle , permettant de garder un certain équilibre dans le service. Premièrement, cela se traduit par une série de signaux. Le problème est que lorsque la personne est en situation de télétravail, ces signaux se perdent et nous restons dans la communication purement formelle. Notre interviewé de chez Sd worx à Anvers, rattachée à Shell nous expose le problème.“I think if you want to communicate, you do you just do. Perhaps, when you work at the office, you communicate with a lot of signals and when you work at home these signals are wasted.” . De même, Linda de Sd worx à Anvers confirme :« Dès qu’ils ne me voient pas, ils me téléphonent, mais ce n’est pas la même chose. »
  2. 2. Deuxièmement, nous retrouvons la communication informelle dans les relations « non-officielles » sur le lieu de travail. Par exemple, raconter son week-end ou une blague à ses collègues. L'exemple de Linda est particulièrement intéressant. Elle nous explique l'absence de communication informelle avec ces collègues en situations de télétravail à haute fréquence. « Parfois on ne les voit pas pendant une semaine ou deux. Ce n’est pas que ce ne soit pas agréable mais c’est quand même un peu bizarre. ». Linda, future maman, expliquera plus tard une situation qu'elle a vécue avec un collègue qu'elle n'avait plus vu depuis quelques temps. « Il arrive ici. Ah tu es enceinte(..) Pourquoi tu ne m'as rien dit? Mais je ne t'ai pas vu. Tu as pas téléphoné. ». Elle nous explique ensuite qu'il y a 1800 employés chez Sd worx et qu'elle ne va ébruiter cela à tout le monde. Néanmoins, du côté de Sd Worx à Bruxelles, les TIC à travers les réseaux sociaux mis en place par l'entreprise, permettent de maintenir cette communication informelle.Le chat entre collègues « nous permet d'entretenir des conversations avec nos collègues. Quand on a une question, on la pose sur le chat. On fait parfois des blagues. ». Nous reviendrons plus tard sur le rôle des TIC. De manière générale, se retrouver en situation de télétravail influence son environnement au travail. Les employés se retrouvent généralement seuls face à leur bureau. Linda: « Pendant toute la journée, je suis toute seule ». C'est pourquoi, ils sont tous d'accord pour respecter un certain équilibre entre la présence au bureau et le télétravail afin de garder un contact humain auquel ils accordent une grande importance. • La perte de l'esprit d'équipe.// d'entreprise. En analysant nos entretiens, on retrouve fréquemment des mots/verbes comme « cohésion d'équipe », « travailler ensemble », « solidarité », « culture ». Notre interviewé de 26 ans nous avait en effet expliqué qu'au sein de leur service: « On a tous la même ligne de conduite. On a le même sens. On travaille bien ensemble ». Ils accordent de l'importance au travail d'équipe et l'esprit d'entraide qu'il y a autour d'eux. Toutefois, ces valeurs sont souvent mises à mal en situation de télétravail. Du côté du service de payroll à Bruxelles, on retrouve de manière très explicite la perte de la cohésion d'équipe que peut engendrer le télétravail . « On partage moins que se soit en terme d'information, que de relation,..,la solidarité entre nous est moins présente quand on télé-travaille » (interview 1). Une autre interview vient accentuer ce qui vient d'être dit. Si la fréquence était plus élevé, « il y aurait également une perte au niveau de la cohésion d'équipe qui est très important dans le service. Par exemple: ne pas manger ensemble à midi ».
  3. 3. Du côté d'Anvers, Kim nous explique également l'importance de garder un rapport avec ses collègues pour se se sentir impliquer dans l'entreprise. Elle a besoin d'un minimum de contact avec ses collègues « pour être sûr que concernant les clients on a tout et on a tout en ligne avec les collègues aussi. C’est très important car nous sommes SD nous ne sommes pas kim et linda et… » Cette affaiblissement d'esprit d'équipe peut également avoir des impacts sur la qualité de travail des employés. Le climat de travail n'est pas optimal. Un employé en situation de télétravail n'a pas la même proximité avec ces collègues qu'au bureau et ne dispose pas de tout les outils de l'entreprise ( imprimantes,...). « Quand on a un client en ligne et qu'il doit parler à un de mes collègues, je ne sais pas s'il est occupé, en conversation téléphonique ou est absent ».(inter 1). Ainsi la responsable du service de payroll chez Sd worx à Bruxelles nous explique le besoin de rester rassemblé car « le secteur dans lequel on travaille demande d'avoir beaucoup d'échanges car il y a beaucoup d'informations à communiquer. Avec des changements fréquents, chacun doit être à niveau. Et ce n'est pas chez soi qu'on peut être à niveau mais sur le terrain, en ayant par exemple des informations du service juridique » • Le rôle des TIC. On a souligné dans la littérature l'importance des TIC, constituant une des caractéristique dans le télétravail. Véritables outils relationnels et logistiques entre l'employé en situation de télétravail et le bureau , elles permettent de résoudre pour certains la distance physique et psychologique qu'induit le télétravail. Les programmes informatiques de l'entreprise, le chat, l'email, l'intranet, le gsm en sont les objets..« Il faut bien dire que le travail reste le même. On reste constamment en contact avec nos collègues ».« Le chat nous permet d'entretenir des conversations avec nos collègues Toutefois, les TIC peuvent comporter un certain risque. Si dans un premier temps, elles permettent de garder un certain lien avec l'entreprise, elles peuvent par après rattacher constamment l'employé à son entreprise, ce dernier ne savant plus distinguer vie privé et vie professionnelle. Ceci peut plonger l'employé constamment dans son travail, le coupant de tout climat « social » de l'entreprise. Notre attaché de Sell explique : « We get a lot of flexibility; we have to give flexibility as well, so we have to work late. I put on my computer a lot when I’m at home in the evenings. It’s a good balance for me, so I don’t really know what SD Worx could do extra” Toutefois la flexibilité est appréciée dans la génération Y. • Le télétravail, une question de lieu?
  4. 4. D'après la littérature, le télétravail doit être effectuer en dehors du lieu habituel de travail mais ne doit pas forcément être fait à domicile. Il peut être par exemple effectuer dans un bureau satellite. Walrave et de Bie avaient conclut en 2005 que le « télétravail à domicile a un impact supérieur sur le sentiment d'isolement que le télécentre ». (voir référence bibliographique.) Linda de Sd worx à Anvers pratique également du télétravail dans un bureau satellite de Sd worx a Villvorde. Elle nous explique qu'elle n'entretient pas de rapports intimes avec les collègues de Villvorde mais que cela ne lui dérange pas. Ainsi, nous rejoignons la conclusion ci-dessus car bien qu'absente de son lieu de travail habituel, cela lui permet de garder des contacts relationnelles et de ne pas se sentir isolé. Quand elle travaille à domicile, « je suis toute seule à la maison, il n’y a personne pour parler ». • Le télétravail, une question de fréquence? Le degré de déspatialisation qu'induit le télé-travail est fonction notamment de la fréquence de l'arrangement .Cela définit l'ampleur des conséquences de la relation à l'emploi, notamment en terme de socialisation (Taskin 2006). Kurlan et Cooper en 2002 avait conclut: « Au plus un individu travaille à distance, au plus il se sentira isolé. ». Dans nos interview, nous avons remarqué que les travailleurs veulent garder une certaine présence au bureau. Travailler 4j par semaine à domicile, cela ne les intéressent pas, notamment parce qu'ils préfèrent entretenir une relation avec leur entreprise basée avant tout sur un contact humain. Dans le service de « payroll » à Bruxelles, le projet du télétravail vient d'être implanter et est pratiqué à très basse fréquence. ( 2 fois par mois). Le service n'observe aucune différence relationnelle avec l'entreprise et le service depuis que le programme est mis en place. Toutefois, ils gardent bien à l'esprit que ceci est fonction de la fréquence du télétravail.« Si la fréquence était augmentée, se serait dommage. On perdrait de la qualité de travail et il y aurait également une perte au niveau de la cohésion d'équipe qui est très important dans le service ». La responsable de service conclura plus tard: « Le télé-travail peut nuire les rapports entre collègues et l'organisation. ». Le tout est d'instaurer des règles. « Par exemple, ce n'est pas possible de télé- travailler 5 jours semaine. ». Une interviewée en situation de non-télétravail rajoute « Ce n'est pas comme ci tout le monde télé-travaille tout les jours. ( et en même temps).Ici, on parle de fréquence faible. Il y a des règles prédéfinie à l'avance(..) pour ne pas en abuser. » Du côté de Sd Worx à Anvers, on remarque que le service a un très bon turnover et est plus diversifié. Il y a des personnes à mi-temps, des télétravailleurs à haute/moyenne/basse fréquences,
  5. 5. des non-télétravailleurs,... Ainsi, Linda remarque qu'il n'est pas toujours évident de remarquer qui est exactement en situation de télétravail et qui ne l'est pas. « c’est aussi possible qu’il y a des gens qui ne font pas du télétravail, qui doivent aller suivre une formation ou donner une formation, qu’ils sont chez un client. Alors oui, ca va et vient. Alors, moi je ne fais pas trop attention s’ils sont chez un client ou s’ils travaillent à la maison. Ils ne sont pas là, ils ne sont pas là… ». Pour conclure, le télétravail envisagé dans sa forme la plus extrême,c 'est à dire à très haute fréquence , nuit à l'attachement de l'employé à son entreprise. Comme Monsieur taskin l'explique, le degré de la fréquence d'arrangement est le déterminant principale dans la relation de l'emploie et dans la socialisation des employés. Toutefois, envisagé dans une perspective très modérées comme chez Sd Worx à Bruxelles ou moyenne comme chez Sd worx à Anvers, il peut rester inoffensif s'il est bien encadré. Le télétravailleur acquiert plus d'autonomie,encore faut-il la gérer. Le tout réside dans la « capacité de gestion de la dé-spatialisation ». Toutefois, d'autres facteurs peuvent également influer comme la taille du service. Un télétravailleur d'un service de grande taille n'aura pas le même degré d'attachement à l'entreprise qu'un télétravailleur d'un service de petite taille.

×