• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Case bouygues
 

Case bouygues

on

  • 452 views

loic sarton

loic sarton

Statistics

Views

Total Views
452
Views on SlideShare
452
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Case bouygues Case bouygues Document Transcript

    • Enoncé du cas Bouygues 2005 LES CAS VERNIMMEN LES CAS VERNIMMEN LES CAS VERNIMMEN Cas Bouygues 2005 Cas créé par Pascal Quiry Les cas Vernimmen : en complément de l’ouvrage Des outils pour l’enseignement et du site www.vernimmen.net
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 DESCRIPTION DE BOUYGUES Le groupe Bouygues, créé en 1952 par Francis Bouygues, est dirigé depuis 1989 par Martin Bouygues. Implanté dans 80 pays, Bouygues compte plus de 124 000 collaborateurs. En 2003, son chiffre d'affaires s'est élevé à 21,8 milliards d'euros. Ses métiers sont les suivants : les médias-télécoms avec Bouygues Telecom et TF1, les services (Saur - vendue au fond PAI Partner décembre 2004 pour 1037 M€, hors Italie et Afrique), et la construction avec le BTP et l'électricité (Bouygues Construction), la route (Colas) et l'immobilier (Bouygues Immobilier). Les années 1970 sont marquées par l'introduction de Bouygues à la Bourse de Paris, la percée sur le marché des travaux publics (Parc des Princes), la création de Bouygues Offshore (travaux maritimes et pétroliers) et de Maison Bouygues (maisons catalogue). Au cours de la décennie 80, Bouygues renforce sa position d'entrepreneur et engage une politique ambitieuse de diversification dans les services. • • • • De prestigieux chantiers sont réalisés à l'étranger (Université de Riyad en Arabie Saoudite, centrale thermique de Lagos au Nigeria, pont de Bubiyan au Koweït) et en France (aérogare Roissy II, Musée d'Orsay, pont de l'Ile de Ré, Grande Arche de La Défense). En 1984, Bouygues prend le contrôle de la Saur, société de distribution d'eau essentiellement implantée en France dans des zones rurales. En 1986, avec l'acquisition du premier groupe français de travaux routiers (Colas, Screg et Sacer), Bouygues est leader mondial de la construction. En 1987, Bouygues devient opérateur de TF1 privatisée, première chaîne de télévision française. Sous l'impulsion de Martin Bouygues, le Groupe poursuit son développement dans la Construction… • • • Dans le BTP, Bouygues redéploie avec succès ses activités hors de France. De grands chantiers sont signés en France (Bibliothèque de France, Stade de France, pont de Normandie, viaducs d'Avignon, Cœur Défense) et à l'étranger (Grande Mosquée Hassan II de Casablanca, Palais des Congrès de Hong Kong, métro de Sydney…) Colas, n°1 mondial de la construction de routes, poursuit son développement, principalement en Amérique du Nord par l'acquisition de plusieurs sociétés. De nombreux contrats sont signés en France et à l'International (Etats-Unis, Hongrie, Danemark, Belgique). L'immobilier profite depuis fin 1997 de la reprise du secteur. … et enregistre une forte croissance des métiers de télécommunication et média • Bouygues Telecom, société contrôlée par Bouygues, lance son service de téléphonie mobile le 29 mai 1996, construit un réseau national en un temps record et connaît un succès commercial inégalé en Europe. Depuis novembre 2002, son offre multimédia mobile i-mode™ rencontre un grand succès avec 800 000 clients à fin juin 2004. © Les Cas Vernimmen 2006 2/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 • TF1, alliée à des partenaires majeurs, lance en décembre 1996 le bouquet numérique Télévision Par Satellite (TPS - 1,3 million d ’abonnés). La société développe plusieurs chaînes thématiques de référence parmi lesquelles Eurosport, première chaîne européenne, contrôlée à 100% depuis janvier 2001 et LCI, première chaîne d'information en continue créée en 1994. En 2003, TF1 est toujours la première chaîne généraliste de télévision européenne par l'importance de son audience. © Les Cas Vernimmen 2006 3/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 • QUESTIONS 1) Calculez la rentabilité économique de Bouygues de 2000 à 2003. Vous pouvez prendre un taux d'impôt sur les sociétés de 35%. 2) Procédez à une analyse financière du groupe Bouygues. Qu’en pensez-vous ? 3) Quelle est la limite du travail que vous venez de faire compte tenu de la nature du portefeuille des activités de Bouygues ? 4) Procédez à une analyse de la valeur de l'action Bouygues. Qu'en pensez-vous ? 5) En quoi la théorie de l'agence peut-elle expliquer la nature diversifiée des activités du groupe Bouygues sachant que la famille Bouygues y a investi la quasi totalité de sa fortune et qu'elle souhaite conserver le contrôle du groupe ? 6) En supposant, pour simplifier le raisonnement, que le coût moyen pondéré du capital (CMPC) de chaque division de Bouygues soit le même à 8 %, peut-on dire que le coût moyen pondéré du capital du groupe est égal, inférieur ou supérieur à 8 % sachant que la diversification des activité du groupe réduit le risque spécifique de l'action Bouygues ? Pourquoi ? 7) Si le cours de l'action Bouygues est de 32 € avant le versement du dividende exceptionnel de 5 €, quel devrait être le cours de l'action immédiatement après ce versement ? Pourquoi ? 8) Quels sont les éléments qui sont susceptibles de porter le cours à un chiffre plus élevé que celui de la question 7 ? Pourquoi et qu'en pensez-vous au cas particulier ? 9) Quels sont les éléments qui sont susceptibles de porter le cours à un chiffre plus faible que celui de la question 7 ? Pourquoi et qu'en pensez-vous au cas particulier ? 10) Quels sont les éléments qui ont pu conduire à préférer le versement d'un dividende exceptionnel plutôt que l'augmentation du dividende ? 11) Quels sont les éléments qui ont pu conduire à préférer le versement d'un dividende exceptionnel plutôt que le rachat d'actions au fil de l'eau ou l'offre publique de rachat d'actions ? © Les Cas Vernimmen 2006 4/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 12) Quel est l'impact du dividende exceptionnel sur : - le coût de la dette ? Pourquoi ? - le β des actions Bouygues ? Pourquoi ? - la rentabilité exigée par les actionnaires sur leurs actions Bouygues ? Pourquoi ? - le coût moyen pondéré du capital ? Pourquoi ? - la rentabilité des capitaux propres ? Pourquoi ? - la rentabilité de l'actif économique ? Pourquoi ? - le BFR ? Pourquoi ? - la valeur de l’actif économique Bouygues ? Pourquoi ? 13) Si vous estimez que le coût du capital de la SAUR est le plus petit des quatre divisions du groupe, quel est à votre avis l'impact de la cession de SAUR sur le coût du capital du groupe Bouygues ? Pourquoi ? 14) Calculez le coût du capital du groupe Bouygues en 2004. © Les Cas Vernimmen 2006 5/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 ANNEXES 1) Comptes consolidés de Bouygues 2) Actionnariat de Bouygues 3) Tableau de bord boursier 4) Graphique du cours de bourse de Bouygues 5) Coupures de presse © Les Cas Vernimmen 2006 6/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 Annexe 1 : Comptes consolidés Compte de résultat consolidé (en M€) En M€ 2000 2001 2002 2003 2004e Chiffre d'affaires 19 060 20 473 22 247 21 822 23 215 24 640 + autres produits d'exploitation 1 544 1 138 1 249 1 104 - achats et variations de Stocks 4 210 4 505 4 836 4 888 377 438 492 473 - charges de personnel 4 119 4 475 4 710 4 615 - charges externes et autres charges d'exploitation 10 125 10 563 11 183 10 431 58 60 77 58 = excédent brut d'exploitation 1 831 1 690 2 352 2 577 2 737 2 997 - dotation aux amortissements 1 019 814 1 294 1 339 1 196 1 232 = résultat d'exploitation 812 876 1 058 1 238 1 541 1 765 + résultat financier -15 -149 -291 -219 -203 -220 = résultat courant 797 727 767 1 019 1 338 1 545 + résultat exceptionnel 15 73 368 -14 21 0 - impôt sur les sociétés 152 268 316 380 502 564 +/- impact de la consolidation -239 -188 -153 -175 -209 -235 = résultat net 421 344 666 450 648 746 - impôts, taxes et versements assimilés + quote-part de résultats sur opérations faites en commun Source: Données de l’entreprise © Les Cas Vernimmen 2006 7/16 2005e
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 Compte de résultat en % En M€ 2000 2001 2002 2003 2004e 2005e Chiffre d'affaires 100% 100% 100% 100% 100% 100% + autres produits d'exploitation 8,1% 5,6% 5,6% 5,1% - achats et variations de Stocks 22,1% 22,0% 21,7% 22,4% - impôts, taxes et versements assimilés 2,0% 2,1% 2,2% 2,2% - charges de personnel 21,6% 21,9% 21,2% 21,1% - charges externes et autres charges d'exploitation 53,1% 51,6% 50,3% 47,8% + quote-part de résultats sur opérations faites en commun 0,3% 0,3% 0,3% 0,3% = excédent brut d'exploitation 9,6% 8,3% 10,6% 11,8% 11,8% 12,2% - dotation aux amortissements 5,3% 4,0% 5,8% 6,1% 5,2% 5,0% = résultat d'exploitation 4,3% 4,3% 4,8% 5,7% 6,6% 7,2% + résultat financier -0,1% -0,7% -1,3% -1,0% -0,9% -0,9% = résultat courant 4,2% 3,6% 3,4% 4,7% 5,8% 6,3% + résultat exceptionnel 0,1% 0,4% 1,7% -0,1% 0,1% 0,0% - impôt sur les sociétés 0,8% 1,3% 1,4% 1,7% 2,2% 2,3% +/- impact de la consolidation -1,3% -0,9% -0,7% -0,8% -0,9% -1,0% = résultat net 2,2% 1,7% 3,0% 2,1% 2,8% 3,0% © Les Cas Vernimmen 2006 8/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 Tableau des flux de trésorerie (en M€) En M€ 2000 2001 2002 2003 2004e 2005e Résultat net hors exceptionnel 406 271 298 464 627 746 + dotations aux amortissements 1 019 814 1 294 1 339 1 196 1 232 = Capacité d'autofinancement 1 425 1 085 1 592 1 803 1 823 1 978 - variation du BFR -103 -402 -129 -228 256 -75 = Flux de trésorerie d'exploitation (1) 1 528 1 487 1 721 2 031 1 568 2 053 577 429 751 677 - Investissements 2 740 2 064 4 759 1 656 1 082 1 276 = Flux de trésorerie d'investissement (2) -2 163 -1 635 -4 008 -979 -1 082 -1 276 Flux de trésorerie disponible après frais financiers (1) + (2) -635 -148 -2 287 1 052 486 777 + augmentation de capital - rachats d'actions 2 076 245 -82 -248 256 229 229 213 220 1 884 1 185 -132 -2 598 591 266 -1 107 Prix de vente des actifs cédés - dividendes versés = réduction (augmentation) de l' endettement net Source: Données de l’entreprise © Les Cas Vernimmen 2006 9/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 Bilan consolidé (en M€) En M€ 2000 2001 2002 2003 Immobilisations incorporelles 3 274 3 774 6 043 6 673 + Immobilisations corporelles 4 203 4 669 5 525 4 532 + Immobilisations financières 904 832 789 778 = Total Immobilisations (1) 8 381 9 275 12 357 11 983 Stocks 1 493 1 681 1 778 1 874 243 317 97 105 + clients 8 835 9 040 8 645 8 491 - fournisseurs 10 377 11 246 10 871 11 003 - autres dettes d'exploitation 2 440 2 440 2 426 2 472 = Besoin en fonds de roulement (2) -2 246 -2 648 -2 777 Actif économique = (1)+(2) 6 135 6 627 Capitaux propres (3) 5 168 + avances, acomptes versés Endettement bancaire et financier net (5) Actif économique = (3)+(4)+(5) 2005e 11 890 11 934 -3 005 -2 750 -2 825 9 580 8 978 9 140 9 109 5 528 5 883 5 872 6 300 5 162 967 1 099 3 697 3 106 2 840 3 947 6 135 6 627 9 580 8 978 9 140 9 109 Source: Données de l’entreprise © Les Cas Vernimmen 2006 2004e 10/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 Ratios de rotation du BFR 2000 2001 2002 2003 2004e 2005e -43j -47j -46j -50j -43j -42j Rentabilité des capitaux propres après impôt 8,1% 6,2% 11,3% 7,7% 10,3% 14,5% Levier financier (Endettement bancaire et financier net) / Capitaux propres 19% 20% 63% 53% 45% 76% BFR/Chiffre d'affaires en jours de chiffre d'affaires Source: Données de l’entreprise Rentabilités Source: Données de l’entreprise © Les Cas Vernimmen 2006 11/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 Annexe 2 : Actionnariat de Bouygues Capital (%) Ac tionnaires internationaux 26% SCDM 14% Madame Franc is Bouygues 2% Salariés groupe Bouy gues 12% Groupe Pinault 8% Banques 3% Aut res actionnaires français 30% Groupe Arnault 5% Droit de vote (%) SCDM 22% Madame Francis Bouygues 3% Actionnaires internationaux 20% Salariés groupe Bouy gues 17% Groupe Pinault 7% Autres ac tionnaires français 24% Groupe Arnault 4% Banques 3% En mars 2000, Bouygues a procédé à une augmentation de capital de 1,5 Md€ destinée à financer les investissements de sa filiale de téléphonie mobile Bouygues Télécom. La société holding du Président Directeur Général, Martin Bouygues et de son frère Olivier, la SCDM, a souscrit sa quote part de cette augmentation de capital en s'endettant auprès des banques pour 210 M€. © Les Cas Vernimmen 2006 12/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 Annexe 3 : Tableau de bord boursier 2000 2001 2002 2003 2004 Cours le plus haut en € 93,6 58,5 38,6 27,7 33,2 Cours le plus bas en € 46,8 25,5 21,1 16,8 26,1 Dernier cours de l'année en € 48,3 36,8 26,6 27,7 32,6 Nombre d'actions en M 332 332 344 335 333 333 Bénéfice par action en € 1,3 1,0 1,9 1,3 1,9 2,2 PER 38,0 35,5 13,7 20,6 16,8 14,5 Dividende net par action en € (hors exceptionnel) 0,4 0,4 0,4 0,5 0,6 0,7 Rendement en % 0,7% 1,0% 1,4% 1,8% 1,8% 2,1% Taux de distribution en % 28% 35% 19% 37% 30% 30% Capitalisation boursière en M€ 16 016 12 227 9 152 9 273 10 855 Capitaux propres comptables en M€ 5 168 5 528 5 883 5 872 6 300 Capitalisation boursière/capitaux propres comptables 3,10 2,21 1,56 1,58 1,72 Taux de l'argent sans risque : Prime de risque du marché action : β de l'action Bouygues : 4% 5,7% 0,79 Source: Données de l’entreprise, datastream © Les Cas Vernimmen 2006 13/16 2005e
    • © Les Cas Vernimmen 2006 Source: Datastream 14/16 déc-04 août-04 avr-04 déc-03 août-03 avr-03 déc-02 août-02 avr-02 déc-01 août-01 avr-01 déc-00 août-00 avr-00 déc-99 août-99 avr-99 déc-98 août-98 avr-98 déc-97 août-97 avr-97 déc-96 août-96 avr-96 déc-95 août-95 avr-95 déc-94 en € Enoncé du cas Bouygues 2005 Annexe 4 : Cours de bourse de Bouygues Cours de bourse / 07 décembre 1994 - 07 décembre 2004 (euro) 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 Annexe 5 : Coupures de presse © Les Cas Vernimmen 2006 15/16
    • Enoncé du cas Bouygues 2005 © Les Cas Vernimmen 2006 16/16