Cours3 ospf-eigrp
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Cours3 ospf-eigrp

on

  • 2,817 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,817
Views on SlideShare
2,817
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
61
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Cours3 ospf-eigrp Cours3 ospf-eigrp Presentation Transcript

  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP Fonctionnement général dOSPF© F. Nolot 2007 1
  • © F. Nolot 2007 OSPF ?2
  • Historique Début du travail sur ce protocole en 1987 1989 OSPFv1 released in RFC 1131 Version expérimental, jamais déployée 1991 OSPFv2 released in RFC 1247 LISO commence en même temps à travailler sur le protocole IS-IS 1998 OSPFv2 updated in RFC 2328 1999 OSPFv3 published in RFC 2740© F. Nolot 2007 3
  • Les principes dOSPF Le protocole OSPF est un protocole de routage à état de lien Même objectif que les algorithmes à vecteurs distance Obtenir une table de routage avec les meilleurs routes Converger au plus vite vers une table de routage optimale Attention : les sens de meilleur et optimal dépendent de la métrique ! Avec un protocole à vecteur distance Un routeur connaît ses voisins uniquement lors de la transmission de mise à jour de leur part Lors dun envoi dune mise à jour à un voisin, ce voisin ne retourne aucune confirmation à lexpéditeur Avec un protocole à état de lien© F. Nolot 2007 Beaucoup dinformations sont transmises et nécessitent beaucoup de ressources Chaque routeur doit connaître ses voisins avant déchanger des informations 4
  • Idée du fonctionnement coût 100 coût 10 coût C 100 coût 100 10.1.1.0/24 E B coût 10 coût 10 A coût D coût 100 100 Dans les protocoles à état de lien, B ne va pas donner à A le coût de la liaison mais la carte quil connaît du réseau avec les masques associés Ainsi, A va pouvoir calculer les meilleurs routes vers tous les sous-réseaux en se basant sur les informations topologiques transmises par B© F. Nolot 2007 Comparativement aux protocoles à vecteur distance, les protocoles à états de liens doivent calculer les coûts vers toutes les sous-réseaux 5
  • Idée du fonctionnement coût 100 coût 10 coût C 100 coût 100 10.1.1.0/24 E B coût 10 coût 10 A coût D coût 100 100 Avec les vecteurs distances, B dit à A : sous-réseaux 10.1.1.0, metric 3 Avec les états de liens : A va apprendre puis calculer A vers 10.1.1.0/24 : par C, coût 220© F. Nolot 2007 A vers 10.1.1.0/24 : par D, coût 310 Résultat : A mettra dans sa table de routage la route vers 10.1.1.0/24 par C 6
  • Idée du fonctionnement Lalgorithme utilisé pour trouver les meilleurs routes est appelé Shortest Path First algorithm : SPF Appelé également Dijkstra SPF algorithm ou bien simplement Dijkstra algorithm du nom de son concepteur Les échanges dinformations ne se font pas dès le départ par un broadcast Initialisation du processus par une recherche des voisins Après quun routeur ait identifié un voisin, les routeurs séchangent leurs informations topologiques© F. Nolot 2007 7
  • Les paquets utilisés 5 types de paquets sont utilisés dont Hello packet – permet de découvrir ses voisins et davertir son entourage de sa présence Database Description packets (DBD) – contient un résumé de la base de données de chaque routeur dont les noms des routeurs connus Link-state request packets (LSR) – pour faire une demande dinformations complémentaire par rapport à sa DBD Link-state updates packets (LSU) – décrivent les changements de topologie et contient 7 types différents de LSA Link-state advertisements (LSA) qui contient le sous-réseau, le masque, la métrique et dautres informations sur les sous-réseaux Link-state Acknowledgement packets (LSAck) – pour accuser réception des paquets OSPF reçus© F. Nolot 2007 8
  • Fonctionnement détaillé dOSPF Le déroulement complet dOSPF est le suivant : Chaque routeur découvre son voisinage et conserve une liste de tous ses voisins utilise un protocole fiable pour échanger les informations topologiques avec ses voisins stocke les informations topologiques apprises dans leur base de données exécute lalgorithme SPF pour calculer les meilleurs routes place ensuite la meilleur route vers chaque sous-réseau dans sa table de routage Chaque routeur possède Une table de ses voisins, appelé Neighbor table© F. Nolot 2007 Une base de données de la topologie du réseau, appelé Topology database Une table de routage, appelé Routing table 9
  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP Fonctionnement détaillé dOSPF© F. Nolot 2007 10
  • Les messages OSPF Les messages OSPF sont encapsulés dans des paquets IP© F. Nolot 2007 11
  • Les types de paquets OSPF© F. Nolot 2007 12
  • Identification dun routeur La base de données de la topologie du réseau contient la liste de tous les sous- réseaux, appelé lien, connu du routeur et de lidentité du routeur permettant de faire la liaison avec ce lien Il est facile didentifier un sous-réseau et son masque associé, par contre identifier un routeur est plus compliqué ! La solution utilisée doit permettre didentifier, de façon unique sur le réseau un routeur par un identifiant appelé RID La solution choisie est de se baser sur les adresses IP de ceux-ci Si le routeur possède un adresse loopback, il prendra ladresse la plus grande parmi ses adresses de loopback Sinon, il choisira la plus grande adresse IP de ses interfaces opérationnelles Chaque routeur choisit son OSPF RID à linitialisation© F. Nolot 2007 Attention : le RID ne change pas, même si une nouvelle interface sactive. Les changements nont lieu que si le processus OSPF est réinitilisé (clear ip ospf process) 13
  • Découverte des voisins 2 routeurs OSPF deviennent voisins sils possèdent une interface sur le même sous-réseau Pour découvrir dautres routeurs OSPF, un routeur OSPF diffuse par multicast un message du type OSPF Hello Les paquets Hello sont envoyés en multicast à ladresse 224.0.0.5, cest à dire à tous les routeurs qui « parlent » OSPF Ces paquets sont envoyés toutes les 10 secondes sur les réseaux supportant le broadcast 30 secondes sur les autres Ces paquets permettent à un routeur de Découvrir ses voisins Partager des paramètres de configuration© F. Nolot 2007 Elire le Designated Router et Backup Designated Router sur les « multiaccess networks » comme Ethernet et Frame Relay 14
  • Le paquet Hello© F. Nolot 2007 15
  • Découverte des voisins Chaque routeur a besoin de savoir si lexpédition de son message Hello est bien arrivé à destination Pour cela, si un routeur A reçoit dun routeur B un message Hello Il va prévenir B quil a bien reçu son message Hello en ajoutant B dans la liste de ses voisins dans le prochain message Hello quil expédiera à B Ensuite, B fera de même en ajoutant A dans la liste de ses voisins dans son prochain message Hello Dès quun routeur voit son propre RID dans la liste des voisins incluse dans un message Hello provenant dun autre routeur, il sait quune communication bi-directionnelle aussi appelé « two- way communication » est faite. A partir de cet instant, des informations LSA sont susceptibles dêtre échangées© F. Nolot 2007 16
  • Routeurs voisins ? Hello interval 30 s sur les NBMA 10 s sur les autres Dead Interval Sur routeur Cisco, par défaut, 4 * Hello Interval Il faut que les 3 paramètres soient identiques Hello interval© F. Nolot 2007 Dead Interval Network type 17
  • Le « Designated Router » Afin de diminuer le trafic réseaux entre tous les routeurs, dans certains cas, un routeur désigné est élu Ainsi, tous les échanges ne se font quavec ce routeur désigné DR Pas de routeur désigné Après lélection du DR,  les Database Description packets  vont vers le DR qui les retransmets à tous Sans DR sur un réseau de 10 routeurs, DR il y a 45 couples différents de routeurs© F. Nolot 2007 entre lesquels des echanges devront  avoir lieu ! 18
  • Élection du Designated Router Le DR est élu suivant le principe suivant : Chaque routeur possède une priorité Le routeur qui envoie un message Hello avec la plus grande priorité OSPF est élu DR En cas dégalité, cest le routeur avec la plus grande adresse IP qui gagne Si deux ou plus possèdent la plus haute priorité, celui avec le plus grand RID est élu DR Généralement, celui avec la 2ème plus grande priorité devient BDR Les valeurs des priorités varient entre 0 et 255 Une priorité de 0 signifie que le routeur ne sera jamais élu ni DR, ni BDR Si un DR est élu et quun routeur apparaît dans le réseau avec une priorité© F. Nolot 2007 supérieure, le DR ne sera réélu que si une défaillance du DR ou du BDR a lieu Si le DR est en panne, le BDR devient DR et une nouveau BDR est élu Si le BDR est en panne, un nouveau BDR est élu 19
  • Échanges des données Sur une interface sans DR (liaison point à point par exemple) Les mises à jour OSPF sont envoyées directement à tous les voisins Sur une interface avec un DR, les routeurs « non DR » envoient leurs mises à jour au DR et BDR en utilisant ladresse multicast 224.0.0.6 Cette adresse désigne tous les routeurs OSPF DR, ce qui signifie que le DR et le BDR doivent être en écoute de cette adresse Le DR relaie les mises à jour à tous les routeurs OSPF en utilisant ladresse 224.0.0.5 Le BDR reçoit les mises à jour mais ne les forward pas. Il se tient juste près au cas où le DR tombe en panne Les routeurs voisins échangent alors leur base de données topologiques entre-eux. Dès quun routeur a fait cet échange, il est dit être dans létat « Full state » Un routeur « full state » échange des LSU avec ses voisins Par conséquent, un routeur sera full-state avec un DR ou un BDR et « 2 way state »© F. Nolot 2007 avec les autres non-DR 20
  • Distance administrative© F. Nolot 2007 21
  • Les autres mécanismes ? Quand un routeur ne reçoit plus de messages « Hello » de la part dun autre, au bout de lintervalle de temps « dead interval », le routeur silencieux est considéré comme mort Le « dead interval » par défaut est de 4 * « hello interval » Les boucles de routage sont naturellement supprimées grâce à lalgorithme SPF Dès quun routeur est détecté défaillant, tout le monde est immédiatement averti Lalgorithme OSPF peut converger aussi vite que 5 secondes après détection dune défaillance dans la plupart des cas© F. Nolot 2007 22
  • Lauthentification Possibilité, comme beaucoup dautres protocoles de routage, dauthentifier les paquets Evite tout routeur « pirate » denvoyer des mauvaises mise à jour 2 méthodes pour OSPF Authentification plaintext : transmission en clair du mot de passe Authentification message-digest Création dun hash MD5 et transmission de ce hash sur le réseau Attention : lauthentification ne crypte pas les tables de routage© F. Nolot 2007 23
  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP Les messages LSU© F. Nolot 2007 24
  • Les types de messages LSU© F. Nolot 2007 25
  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP Passage à léchelle dOSPF© F. Nolot 2007 26
  • Sur grand réseau ? OSPF peut être utilisé sur de très petits réseaux comme les exemples présentés jusquà présent Sur de grands réseaux, les ingénieurs doivent étudier la mise en place dOSPF pour tirer au mieux parti de ses fonctionnalités Prenons lexemple suivant 10.1.6.0 10.1.7.0 10.1.8.0 10.1.9.0© F. Nolot 2007 27
  • Nouvelle fonctionnalité ? Dans ce type de réseau, la topologie réseau est suffisamment petite pour être stockée sur tous les routeurs Supposons maintenant que nous avons 900 routeurs ! Plus le réseau est grand, plus il faudra de mémoire pour stocker la topologie du réseau La résolution de lalgorithme SPF nécessitera plus de ressources de calcul Un simple changement de status forcera à ré-éxécuter sur tous les routeurs lalgo. SPF Cest pour cela que des solutions de passage à léchelle permette de résoudre ces problèmes© F. Nolot 2007 28
  • Le zone OSPF Les zones OSPF permettent disoler des parties du réseau afin de diminuer la taille de la topologie réseau à mémoriser sur chaque routeur Zone 1 Zone 0 10.1.6.0 10.1.7.0 10.1.8.0 10.1.9.0 Area Border© F. Nolot 2007 Router 29
  • Le zone OSPF Area Zone 1 Border Zone 0 10.1.6.0 Router 10.1.7.0 10.1.8.0 10.1.9.0 Zone 1 peut  être vu ainsi : 10.1.6.0 10.1.7.0 10.1.8.0 10.1.9.0 Important : le routeur ABR© F. Nolot 2007 a toujours besoin des  informations des 2 zones 30
  • Comparatif Fonctionnalité Link State Distance Vector Temps de convergence Rapide Lent à cause de la détection des boucles Suppression des boucles Inhérent au protocole Nécessite des mécanismes spécifiques Besoin en Mémoire et CPU Peut être important Faible Nécessite des efforts de conception pour les grands Oui Non réseaux Protocole public ou propriétaire OSPF publique RIP public, IGRP propriétaire© F. Nolot 2007 31
  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP Configuration dOSPF© F. Nolot 2007 32
  • Configuration exemple Remarque : utilisation de réseaux non-continus (172.16.x.x) dou limportance de transporter les masques réseaux pour le routage© F. Nolot 2007 33
  • Configuration basique Activation du routage OSPF Router(config)#router ospf process-id Process-id entre 1 et 65535 Signification locale uniquement Permet davoir plusieurs processus OSPF Pour des usages et configurations inhabituelles© F. Nolot 2007 34
  • Configuration basique Définition du réseau network adresse wildcard_mask area_id adresse : réseau devant être utilisé pour diffuser et écouter les messages OSPF area_id : zone dans laquelle le réseau figure© F. Nolot 2007 35
  • Configuration basique Visualiser le Router ID 3 solutions : show ip protocols show ip ospf show ip ospf interface© F. Nolot 2007 36
  • Configurer le loopback Le Router ID (RID) est déterminé par soit ladresse de loopback, soit par ladresse IP dune interface Avantage duitliser une adresse de loopback Une interface de Loopback ne peut pas devenir défaillante Apporte une plus grande stabilité à OSPF Pour faire prendre en compte une modification de RID Router#clear ip ospf process© F. Nolot 2007 37
  • Vérifier les configurations Visualiser les Neighbor adjacency table Router#show ip ospf neighbor Labsence de voisin est indiquée par Une absence de Router ID Un état FULL non affiché Conséquence dune absence de voisin Aucune information link state ne sera échangée Larbre SPF et les tables de routages ne seront pas justes© F. Nolot 2007 38
  • Configuration basique Les autres commandes disponibles Command Description Displays OSPF process ID,  router ID, networks router is  Show ip protocols advertising & administrative  distance Displays OSPF process ID,  router ID, OSPF area information  Show ip ospf & the last time SPF algorithm  calculated© F. Nolot 2007 Displays hello interval and dead  Show ip ospf interface interval 39
  • La table de routage La commande show ip route permet de visualiser les routes apprises par OSPF La lettre O en début de ligne indique que la route a été apprise par OSPF Remarque : OSPF ne fait automatique daggrégation de route© F. Nolot 2007 40
  • Les métriques OSPF OSPF calcule le cout dun lien par la formule 108 / bande passande Le meilleur route sera la route avec le plus petit cout La référence pour la bande passante est 100 Mb/s Possibilité de la modifier avec la commande auto-cost reference-bandwidth© F. Nolot 2007 41
  • Calcul du cout Le cout total dune route est la somme des couts de chaque lien© F. Nolot 2007 42
  • Visualiser le cout dun lien La commande show interface permet de visualiser la bande passante définie sur une interface© F. Nolot 2007 43
  • Modifier le cout Les 2 interfaces extrémités dune liaison série doivent être configuré avec la même bande passante Router(config-if)#bandwidth bandwidth-kbps La commande ip ospf cost permet de définir directement le cout dune interface© F. Nolot 2007 44
  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP EIGRP ou un protocole hybride© F. Nolot 2007 45
  • Les concepts Un protocole de routage dynamique est dit être hybride quand celui-ci possède à la fois des fonctionnalités dalgorithmes de routage à vecteur distance et dalgorithmes de routage à états de liens EIGRP est une version avancée dIGRP Converge plus vite quIGRP Tous 2 propriétaires Cisco EIGRP envoie dabord toutes ses informations de routage à un voisin et ensuite seulement des mises à jour IGRP envoie régulièrement (toutes les 90 s.) la totalité de sa table de routage EIGRP fonctionne avec Novell IPX et Apple AppleTalk, en plus dIP, contrairement à IGRP© F. Nolot 2007 46
  • © F. Nolot 2007 EIGRP47
  • Historique dIGRP et EIGRP Développé en 1985 pour palier aux limites de RIP version 1 Algorithme de routage à vecteur distance utilisant une metrique en saut et une limite sur la dimension dun réseau à 15 sauts Utilise les métriques suivantes : bande passante (par défaut) le délai (par défaut) la fiabilité la charge Nest plus supporté à partir des versions IOS 12.2(13)T et 12.2(R1s4)S Les algorithmes à vecteur distance utilise© F. Nolot 2007 généralement des variantes de Bellman-Ford ou Ford-Fulkerson EIGRP utilise un algorithme de diffusion appelé DUAL 48
  • Les messages EIGRP Len-tête EIGRP contient Data link Frame Header : contient les adresses MAC source et destination IP Packet Header : contient les adresses IP source et destination EIGRP packet header : contient les numéro dAutonomous System (AS) Type/length/Fiel : portion de données propre aux messages EIGRP© F. Nolot 2007 49
  • EIGRP packet header© F. Nolot 2007 50
  • Type/Length/Values types (TLV)© F. Nolot 2007 51
  • Type/Length/Values types (TLV) EIGRP identifie les routes internes et externes au processus EIGRP TLV : IP internal contient metric subnet mask destination Champ destination est de 24 bits ! Si besoin de plus, par exemple pour un© F. Nolot 2007 réseau 192.168.10.192/27, 32 bits supplémentaires seront utilisés (soient 52
  • TLV pour les routes externes TLV : IP external contient des informations utilisées quand des routes externes sont importées à lintérieur de process EIGRP© F. Nolot 2007 53
  • Les tables EIGRP Découverte des routeurs voisins attachés à un même sous-réseau et stockage de leur identité dans une table appelé EIGRP neighbor table Echange et stockage des informations topologiques dans une table appelé EIGRP topology table Après analyse des informations topologiques, les routes de métriques les plus faibles sont stockées dans la table de routage© F. Nolot 2007 54
  • Modules dépendants du protocol Comme EIGRP fonctionne à la fois avec IP, IPX et Appletalk et que chacune de ces 3 tables est dépendante du protocole réseau de couche 3 utilisé, le routeur doit maintenir constamment à jour 9 tables© F. Nolot 2007 55
  • Voisinage et information topologique Quand 2 routeurs se sont mutuellement découvert voisins, ils échangent complètement leur table de routage. Ensuite, des messages Hello sont constamment échangés afin de manifester sa présence, comme OSPF. Lintervalle de temps séparant 2 messages Hello est par défaut de 5 secondes sur un LAN ou connexion PPP 60 secondes sur un WAN multi-points comme Frame Relay Quand une modification topologique est constatée, seules les nouveautés sont échangées, comme OSPF, par multicast à ladresse 224.0.0.10, si plusieurs routeurs doivent être prévenus par unicast dans le cas contraire© F. Nolot 2007 Les mises à jour sont envoyées via le protocole RTP (Reliable Transport Protocol) 56
  • Le protocole RTP Proposition de RTP Utilisé par EIGRP pour les échanges de paquets EIGRP Caractéristiques : Permet de faire à la fois de lacheminement fiable qui necessite des accusés réceptions non fiable Les paquets peuvent être envoyés en unicast et en multicast sur ladresse 224.0.0.10© F. Nolot 2007 57
  • Les types de message EIGRP EIGRP utilise 5 types de messages Hello packets Update packets Acknowledgement packet Query packets Reply packets© F. Nolot 2007 58
  • Hello packets Permet de découvrir les voisins Envoie toutes les 5 secondes sur la plupart des réseaux toutes les 60 secondes sur le Non Brodadcast Multi-access Networks (NBMA) Cest le temps maximum quun routeur peut attendre avant de déclarer un routeur absent Holdtime© F. Nolot 2007 Par défaut : 3 fois le hello interval 59
  • Update packets© F. Nolot 2007 60
  • EIGRP Bounded updates EIGRP nenvoie des mises à jour que si des changements sont constatés Partial update Ninclu que les informations de routage ayant été modifié Bounded update Quand une route change, seules les routeurs concernés par ce changement seront prévenus grâce à des partials updates EIGRP utilise des partial bounded updates pour minimiser lutilisation de la bande passante© F. Nolot 2007 61
  • Distance administrative EIGRP définit 3 distances administratives différentes© F. Nolot 2007 62
  • Authentification EIGRP peut encrypter les informations de routage authentifier les informations de routage© F. Nolot 2007 63
  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP Le calcul de la métrique© F. Nolot 2007 64
  • La métrique EIGRP utilise comme métrique une association des paramètres suivants : la bande passante, le délai, la fiabilité et la charge La formule utilisée est la suivante :© F. Nolot 2007 65
  • La métrique Visualiser les paramètres K© F. Nolot 2007 66
  • © F. Nolot 2007 La métrique67
  • Le délai Le delai est défini comme la mesure du temps de transmission dun paquet à travers une route cest une valeur statique suivant le type de lien© F. Nolot 2007 68
  • Les autres paramètres La fiabilité mesuré dynamiquement exprimé par une fraction de 255 Plus la fraction est élevée, meilleur est la fiabilité la charge ce nombre reflète le trafic du lien mesuré dynamiquement et exprimé par une fraction plus cette fraction est petite, plus la charge du lien est faible et meilleur sera la métrique© F. Nolot 2007 69
  • Modifier la bande passante Modifier le paramètre bande passante via la commande bandwith comme pour OSPF Vérification du paramètre Router#show interface Attention : ce paramètre ne change pas la bande passante physique du lien correspondant© F. Nolot 2007 70
  • Résultat de la métrique© F. Nolot 2007 71
  • Le calcul EIGRP utilise la bande passante (BW) la plus faible dans son calcul de la métrique BW calculée = BW de référence / la plus petite BW de la route (en kbps) Le délai EIGRP utilisé est la somme de toutes les interfaces de sortie Le délai calculé = la somme de tous les délais des interfaces de sortie La métrique EIGRP = BW calculé + délai calculé© F. Nolot 2007 72
  • © F. Nolot 2007 Exemple73
  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP Lalgorithme DUAL© F. Nolot 2007 74
  • Lalgorithme DUAL Lélimination des boucles se fait, grâce à lalgorithme DUAL Diffusing Update Algorithm (DUAL)© F. Nolot 2007 75
  • Suppression des boucles Les boucles sont supprimées grâce aux informations topologiques conservées en mémoire du routeur Quand plusieurs routes sont découvertes vers un même sous-réseau, celle de meilleur métrique est mise dans la table de routage et les autres sont conservées parmi les informations topologiques La deuxième meilleur route est conservée et est appelée « feasible successor » En cas de défaillance de la meilleur route, la « feasible successor » sera alors mise dans la table de routage© F. Nolot 2007 76
  • Les concepts Lalgorithme DUAL utilise les concepts de Successor et de Feasible distance Successor : identifie la meilleure route vers une destination Feasible distance : la métrique la plus faible pour la route vers le réseau destination© F. Nolot 2007 77
  • Les feasible successors ? Cest une route « secondaire », sans boucle, vers la même destination que la successor route Pour être feasible succesor, il faut satisfaire la feasible (ou feasibility) condition Cette condition se rapporte à une distance appelée la reported distance ou advertised distance© F. Nolot 2007 78
  • Reported ou advertised distance (RD) ? Egalement appelée Advertised Distance (AD) Cest la feasible distance envoyé par un voisin dun routeur, vers une destination Dans lexemple, la RD vers 192.168.1.0/24 envoyé par R1 à R2 est 2172416© F. Nolot 2007 79
  • Feasibility condition ? Condition satisfaite par un voisin dont la RD est inférieure à la FD du routeur vers la même destination R1 va donc devenir un feasible successor pour aller de R2 à 192.168.1.0/24© F. Nolot 2007 80
  • Topology table La commande show ip eigrp topology permet de visualiser : les successor routes les feasible successor routes :© F. Nolot 2007 81
  • Exemple de table de topologie© F. Nolot 2007 82
  • No feasible successor ?© F. Nolot 2007 83
  • Le DUAL actif Un feasible successor peut ne pas être choisi, simplement car la feasibility condition nest pas remplie Cela signifie que la RD vers une destanation, rapporté par un voisin, est supérieure ou égale à lactuelle FD Une recherche de route secondaire va donc se faire grâce aux messages Query Dans ce cas, la route est dite active© F. Nolot 2007 84
  • La Finite State Machine (FSM) Cest une machine abtraite qui définit les états possibles dun routeur EIGRP FSM est utilisée pour définir Comment les « device » fonctionne en fonction des événements reçus© F. Nolot 2007 85
  • La FSM de lalgorithme DUAL© F. Nolot 2007 86
  • Etats de la FSM Pour visualiser les états de la FSM relative à EIGRP, il faut utiliser la commande debug eigrp fsm© F. Nolot 2007 87
  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP Lauto-summarization© F. Nolot 2007 88
  • La route Null0 Par défaut, EIGRP, utilise linterface Null0 pour supprimer un paquet qui vérifie les 2© F. Nolot 2007 règles suivantes : Il correspond bien à une route dun réseau parent Et à aucune route du même sous-réseau 89
  • Null0 Summary Route Avec un routage classless et sans la Null0 Summary Route, dans lexemple précédent, les paquets à destination du réseaux 172.16.0.0 mais autre que les sous-réseaux 172.16.1.0/24, 172.16.2.0/24 ou 172.16.3.0/24 seront supprimés EIGRP inclut automatiquement un Null0 summary route pour une route si les 2 conditions suivantes existent : Il existe au moins un sous-réseau appris via EIGRP La fonction dauto-summarization est activée Pour désactiver lauto-summarization, il faut utiliser la commande no auto-summary© F. Nolot 2007 90
  • Les protocoles de routage OSPF et EIGRP Configuration© F. Nolot 2007 91
  • Configuration dEIGRP La configuration se fait de façon similaire à celle dOSPF Par contre, besoin dun identifiant appelé Autonomous System (AS) Chaque système est identifié par un numéro dAS, attribué par lIANA Ce paramètre nest actuellement utilisé que par lalgorithme BGP Les autres algorithmes utilisent, à la place, un identifiant de process ID© F. Nolot 2007 92
  • La commande network La configuration de EIGRP se fait de façon similaire à celle de OSPF Router(config)# router eigrp AS-number Router(config-router)# network network-address ou bien Router(config)# router eigrp AS-number Router(config-router)# network network-address wildcard-mask Par défaut, une « automatic summarization » est effectué par EIGRP no auto-summary est nécessaire pour désactiver cette fonction© F. Nolot 2007 93
  • Visualiser les voisins© F. Nolot 2007 94
  • Manual summarization Il est possible de faire les agrégation des routes de façon manuelle Ici, les routeurs R2 et R3 vont apprendre 3 routes vers 192.168.1.0/24, 192.168.2.0/24 et 192.168.3.0/24 Possibilité dimposer une annonce vers R2 et R3 uniquement de 192.168.0.0/22© F. Nolot 2007 95
  • Manual summarization Dans lexemple précédent, pour annoncer sur linterface S0/0/0 et S0/0/1 R3(config)#int serial 0/0/0 R3(config-if)#ip summary-address eigrp 1 192.168.0.0 255.255.255.0 R3(config)#int serial 0/0/1 R3(config-if)#ip summary-address eigrp 1 192.168.0.0 255.255.255.0 On obtient alors le résultat de la diapositive suivante© F. Nolot 2007 96
  • Résultat dune Manual summarization© F. Nolot 2007 97
  • Redistribution des routes statiques La route par défaut 0.0.0.0 est indépendante du protocole de routage Comme cest une route statique, il faut faire « redistribuer » cette route par le processus EIGRP grâce à la commande à ajouter dans la configuration dEIGRP redistribute static© F. Nolot 2007 98