2010
 Mémoire de recherche

                        Aymeric Planche




       L’évolution de la Communication Médiatisée ...
Mémoire de recherche
                                           CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
          ...
Mémoire de recherche
                                                                                           CMO, Web t...
Mémoire de recherche
                                                                                               CMO, W...
Mémoire de recherche
                                                                                                CMO, ...
Mémoire de recherche
                                                                                             CMO, Web...
Mémoire de recherche
                                               CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
      ...
Mémoire de recherche
                                              CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
       ...
Mémoire de recherche
                                                    CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
 ...
Mémoire de recherche
                                                  CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
   ...
Mémoire de recherche
                                                    CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
 ...
Mémoire de recherche
                                                      CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire...
Mémoire de recherche
                                                     CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
...
Mémoire de recherche
                                                    CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
 ...
Mémoire de recherche
                                                       CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitair...
Mémoire de recherche
                                            CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
         ...
Mémoire de recherche
                                                   CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
  ...
Mémoire de recherche
                                                        CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitai...
Mémoire de recherche
                                                  CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
   ...
Mémoire de recherche
                                                     CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
...
Mémoire de recherche
                                                   CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
  ...
Mémoire de recherche
                                                      CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire...
Mémoire de recherche
                                             CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
        ...
Mémoire de recherche
                                                          CMO, Web temps réel et Informatique ubiquit...
Mémoire de recherche
                                                     CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
...
Mémoire de recherche
                                                        CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitai...
Mémoire de recherche
                                               CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
      ...
Mémoire de recherche
                                            CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
         ...
Mémoire de recherche
                                                       CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitair...
Mémoire de recherche
                                                     CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
...
Mémoire de recherche
                                              CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
       ...
Mémoire de recherche
                                                     CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
...
Mémoire de recherche
                                                 CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
    ...
Mémoire de recherche
                                               CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
      ...
Mémoire de recherche
                                             CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
        ...
Mémoire de recherche
                                                 CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
    ...
Mémoire de recherche
                                                CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
     ...
Mémoire de recherche
                                                  CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
   ...
Mémoire de recherche
                                                   CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
  ...
Mémoire de recherche
                                                       CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitair...
Mémoire de recherche
                                            CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
         ...
Mémoire de recherche
                                                    CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire
 ...
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire

5,343

Published on

La notion de Communication Médiatisée par Ordinateur (CMO) est un terme inventé dans les années 70 par les américains décrivant l’émergence d’un nouvel usage communicationnel de l’ordinateur. La convergence d’outils informatiques avec les télécommunications ont permis la création de nouveaux usages. Notamment grâce à Internet, qui à vu fleurir les outils de messagerie, les forums de discussion, les systèmes de communications synchrones (MSN Messenger , IRC ), les transferts de fichiers, le partage de données…. Nous pourrions également ajouter à cela les systèmes asynchrones tels que les Intranets, les systèmes de travail collaboratifs et d’e-learning. La première partie du mémoire permettra de faire un état des lieux des outils et usages évoqués ci-dessus de 1998 à nos jours.
Puis ma recherche s’est portée sur l’avenir de la CMO avec une démarche de veille qui m’a amené à une vision de prospective. L’émergence du web temps réel avec l’utilisateur au cœur du système qui devient de plus en plus acteur de l’information et non plus simple spectateur, au moment où l’accès au numérique et à l’Internet devient une politique de croissance sociale encouragée par l’Etat, l’utilisateur pourra donc avoir accès et partager de l’information n’importe quand.
Enfin une troisième partie traite toujours dans une démarche de prospective, des prémices de l’information ubiquitaire. Le terme ubiquitaire définissant un environnement d’intelligence artificielle par lequel l’utilisateur a accès, via des interfaces distribuées, à un ensemble de services et d’informations. Le monde réel se voit ainsi « augmenté » n’importe où, d’accès à l’information grâce aux technologies émergentes telles que : RFID, Codes à barre 2D (Flashchodes, QrCodes), UID (Ubiquitous ID), Balises infrarouges actives (Bokodes du MIT Lab), … Je traiterai aussi dans cette partie des différentes interfaces que nous serons amenés à utiliser dans les années à venir.

Ma problématique porte sur la difficulté de maitriser la diffusion des informations dans un espace où l’information serait instantanée, omniprésente et en grande partie créée par les utilisateurs.

Published in: Technology
0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
5,343
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
164
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "La Communication Médiatisée par Ordinateur, L'émergence du Web Temps Réel et les prémices de l'informatique ubiquitaire"

  1. 1. 2010 Mémoire de recherche Aymeric Planche L’évolution de la Communication Médiatisée par Ordinateur, l’émergence du Web temps réel et les prémices de l’informatique ubiquitaire Institut d’Informatique Appliquée de Laval 5, boulevard de l’industrie 53940 Saint-BERTHEVIN / LAVAL T : 02.43.91.47.47 F : 02.43.91.47.40
  2. 2. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Remerciements Je remercie tout particulièrement mon directeur de mémoire Mathias GIMENO, pour m’avoir accompagné et guidé lors de l’élaboration de ce mémoire, ainsi que d’avoir pris du temps pour nos différents échanges. Egalement je tiens à remercier l’ensemble de l’équipe pédagogique de l’Institut d’Informatique Appliquée de Laval et plus particulièrement : Christian CASTRE pour son écoute et sa compréhension de nos difficultés ainsi que Philippe MOREAU, responsable des M2IRT, pour son accompagnement lors de cette dernière année d’étude. 2 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 2 sur 87
  3. 3. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Table des matières I. Introduction................................................................................................................................................................7 II. La convergence des outils informatiques et des télécommunications...............................................8 A. L’essor des communications de 1998 { nos jours ............................................................................. 10 1. L’accès { Internet personnel.................................................................................................................. 10 2. L’évolution des offres téléphoniques ................................................................................................. 15 3. Les points d’accès Wifi ............................................................................................................................. 18 B. Les outils informatiques actuels ............................................................................................................... 19 1. Les outils au sein du monde professionnel ..................................................................................... 19 2. Les smartphones ........................................................................................................................................ 19 3. Les Netbooks................................................................................................................................................ 21 4. Les tablettes ................................................................................................................................................. 22 C. Les usages liés à la convergence des outils informatiques et des télécommunications .... 23 1. Systèmes de communications synchrones ...................................................................................... 23 2. Le partage de données ............................................................................................................................. 27 3. Plateformes collaboratives .................................................................................................................... 34 III. L’émergence du Web temps réel............................................................................................................... 36 3 A. Les nouveaux outils de communication................................................................................................. 36 1. L’évolution vers l’accès instantané et le User Generated Content ......................................... 36 2. Les médias sociaux .................................................................................................................................... 37 3. Un métier central : Community Manager ......................................................................................... 43 B. Les nouvelles clés de la communication ................................................................................................ 45 1. Du Social CRM vers la SRM ..................................................................................................................... 45 2. Le Storytelling ............................................................................................................................................. 47 IV. Les prémices de l’informatique ubiquitaire ......................................................................................... 49 A. L’informatique omniprésente s’immisce dans la vie de tous les jours ..................................... 51 1. Vivre dans un monde numérique ........................................................................................................ 51 2. Les technologies et concepts émergents ......................................................................................... 59 B. Le respect de nos droits fondamentaux ................................................................................................. 64 1. Gérer son identité numérique............................................................................................................... 64 2. S’offrir une virginité numérique : un produit de luxe ................................................................. 66 3. Qui nous protège ? ..................................................................................................................................... 67 V. Conclusion ................................................................................................................................................................ 69 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 3 sur 87
  4. 4. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche VI. Bibliographie ..................................................................................................................................................... 72 A. Livres .................................................................................................................................................................... 72 B. Documents électroniques ............................................................................................................................ 72 VII. Webographie ..................................................................................................................................................... 74 VIII. Terminologie ..................................................................................................................................................... 77 A. Abréviations ...................................................................................................................................................... 77 B. Glossaire.............................................................................................................................................................. 78 IX. Annexes ............................................................................................................................................................... 83 A. Le marché des communications électroniques................................................................................... 83 B. Répartition des revenus des opérateurs sur le marché final en 2008 ...................................... 84 C. Grille d’appel Skype { l’International ...................................................................................................... 85 D. SRM (Social Relationship Management)................................................................................................ 86 E. Japan IT strategies for ubiquitous society ............................................................................................ 87 Table des Illustrations Figure 1 - Graphique représentant l'évolution du Haut Débit en France de 1999 à 2002 - Source ARCEP 2009 ...................................................................................................................................................................... 11 4 Figure 2 - Graphique représentant l'évolution du Haut Débit en France de 1999 à 2006 - Source ARCEP 2009 ...................................................................................................................................................................... 13 Figure 3 - Graphique représentant l'évolution du Haut Débit en France de 1999 à 2009 - Source ARCEP 2009 ...................................................................................................................................................................... 14 Figure 4 - Premier téléphone GSM français produit par Alcatel – Source Wikimédia : http://bit.ly/aQZO40..................................................................................................................................................... 15 Figure 5 - Couverture 3G en France au 21 août 2009 pour l'opérateur SFR - Source ARCEP / SFR ................................................................................................................................................................................................ 17 Figure 6 - Couverture 3G en France au 1er décembre 2009 pour l'opérateur SFR - Source ARCEP / SFR ..................................................................................................................................................................................... 17 Figure 7- Capture écran de l'invite de connexion à un Hotspot Free ........................................................ 18 Figure 8 - Vues de différents écrans iPhone – Source : drumzz.fr - http://bit.ly/9emv1u .............. 20 Figure 9 - Répartition de l'utilisation des fonctionnalités du téléphone mobile – Source : ComScore 2009 - http://bit.ly/a5B6pG................................................................................................................. 20 Figure 10 - Asus eeePC, premier netbook avec un écran de 9 pouces – Source : Buzzleclair.com - http://bit.ly/cZNC4J ...................................................................................................................................................... 21 Figure 11 - L'iPAD, la fameuse tablette d'Apple – Source : fr-ipad.net - http://bit.ly/97gS6K ...... 22 Figure 12 - Vue écran d'une fenêtre de discussion d'un canal IRC – Source : irchelp.org - http://bit.ly/bzSgX2 ...................................................................................................................................................... 24 Figure 13 - Fenêtre de visioconférence Skype – Source logirama.net - http://bit.ly/cdpy9C ........ 25 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 4 sur 87
  5. 5. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Figure 15 - Skype Kit intégré dans le contrôleur d'une voiture - Source : Génération NT - http://bit.ly/dCIk6h ...................................................................................................................................................... 26 Figure 16 - Skype Kit dans une montre communicante - Source : Génération NT - http://bit.ly/94TeXp ..................................................................................................................................................... 26 Figure 14 - Icône SkypeKit - Source Génération NT - http://bit.ly/dyWZ3Q ........................................ 26 Figure 17 - Illustration Client - Serveur (Au centre le Serveur, autour les Clients qui s'y connectent) - Source : Wikipédia - http://bit.ly/cgZ0OD ............................................................................. 29 Figure 18 - Capture d'écran de la Télévision en direct sur Internet - TF1 / Attention à la marche ................................................................................................................................................................................................ 30 Figure 19 - Schéma Client - Serveur classique – Source Wikipédia - http://bit.ly/cgZ0OD ............ 32 Figure 20 - Schéma P2P - Chaque Client est un Serveur – Source Wikipédia - http://bit.ly/bgycul ................................................................................................................................................................................................ 32 Figure 21 - Le site du World Community Grid .................................................................................................... 33 Figure 22 - Graphique - Statistiques participation à des réseaux sociaux – Source : CREDOC / lagenerationY.com .......................................................................................................................................................... 34 Figure 23 - Comparaison "médias traditionnels" - "médias sociaux" - Source mediassociaux.com ................................................................................................................................................................................................ 38 Figure 24 - Panorama des médias sociaux 2010 - Source FredCavazza.net ........................................... 39 Figure 25 - eBook Kindle d'Amazon – Source : High-tech.portail.free.fr - http://bit.ly/awYMNB40 Figure 26 - Fil de "tweets" sur le mot clé #iranelection en temps réel..................................................... 42 Figure 27 - Vue écran du site de personnalisation de canette Heineken ................................................. 45 Figure 28 - Les nouvelles attentes des Internautes – Source Cédric Deniaud : 5 http://bit.ly/ba8dNF - 16 mars 2010..................................................................................................................... 47 Figure 29 - Schéma pouvant représenter l'informatique ubiquitaire simplement – Source : 01.net - http://bit.ly/drOd47..................................................................................................................................... 51 Figure 30 - Evolution du paysage juridique et technique – Source : rapport i2010 - http://bit.ly/cglTfS......................................................................................................................................................... 53 Figure 31 - Utilisation d'une table multitouch "Surface" – Source : SVMlemag.fr - http://bit.ly/bv152w .................................................................................................................................................... 55 Figure 32 - Utilisation de table multitouch de l'Abbaye de Fontevraud – Source : Mazedia / Expérience Fontevraud - http://bit.ly/bYU0Oz ................................................................................................. 55 Figure 33 - Exemple d'interface tangible – Source : simpleweb.fr - http://bit.ly/c3iU25................ 56 Figure 34 – Intéraction gestuelle avec la Xbox – Source : Clubic.com - http://bit.ly/c24JTW........ 57 Figure 35 - Exemple de manipulation de l'interface gestuelle de la société oblong – Source : oblong.com - http://bit.ly/cWGCde ........................................................................................................................ 57 Figure 36 - Etiquette électronique d'un DVD - Source Wikipédia .............................................................. 59 Figure 37 - Puce RFID dans un passeport biométrique .................................................................................. 59 Figure 38 - Validation de titre de transport ......................................................................................................... 61 Figure 39 - Paiement sans contact ........................................................................................................................... 61 Figure 40 - Informations urbaines ........................................................................................................................... 61 Figure 41 – Le maire de Nice, Christian Estrosi utilisant la technologie NFC - © Ville de Nice...... 61 Figure 42 - Schéma représentant la multiplication des sources de données à caractère personnel – Source : Informatiques, Libertés, Identités de Daniel Kaplan - La fabrique des possibles – Edition FYP ........................................................................................................................................................................ 65 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 5 sur 87
  6. 6. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Figure 43 - Sceau européen de la protection de la vie privée – Source : European Privacy Seal - http://bit.ly/bQLh62 ..................................................................................................................................................... 67 Figure 44 - Graphique des revenus perçus par les acteurs du marché des communications électroniques auprès des utilisateurs finaux - Source ARCEP 2009 .......................................................... 83 Figure 45 - Graphique représentant l'éclatement des revenus des opérateurs - Source ARCEP 2009 ...................................................................................................................................................................................... 84 Figure 46 - Grille d'appel à l'International grâce au logiciel Skype – Source : Skype.fr - http://bit.ly/9Odnc5 ..................................................................................................................................................... 85 Figure 47 - Schéma représentant le concept de SRM – Source : http://www.ahtgroup.com ......... 86 Figure 48 - Les phases stratégiques de croissance des Technologies de l'Information – Source : Ministère des affaires internes et de la communication du japon - http://bit.ly/aNqy2w.............. 87 6 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 6 sur 87
  7. 7. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche I. Introduction La notion de Communication Médiatisée par Ordinateur (CMO) est un terme inventé dans les années 70 par les américains décrivant l’émergence d’un nouvel usage communicationnel de l’ordinateur. La convergence d’outils informatiques avec les télécommunications ont permis la création de nouveaux usages. Notamment grâce à Internet, qui à vu fleurir les outils de messagerie, les forums de discussion, les systèmes de communications synchrones (MSN Messenger1, IRC2), les transferts de fichiers, le partage de données…. Nous pourrions également ajouter { cela les systèmes asynchrones tels que les Intranets, les systèmes de travail collaboratifs et d’e-learning. La première partie du mémoire permettra de faire un état des lieux des outils et usages évoqués ci-dessus de 19983 à nos jours. Puis ma recherche s’est portée sur l’avenir de la CMO avec une démarche de veille qui m’a amené { une vision de prospective. L’émergence du web temps réel avec l’utilisateur au cœur du système qui devient de plus en plus acteur de l’information et non plus simple spectateur, au moment où l’accès au numérique et { l’Internet devient une politique de croissance sociale encouragée par l’Etat, l’utilisateur pourra donc avoir accès et partager de l’information n’importe quand. 7 Enfin une troisième partie traite toujours dans une démarche de prospective, des prémices de l’information ubiquitaire. Le terme ubiquitaire définissant un environnement d’intelligence artificielle par lequel l’utilisateur a accès, via des interfaces distribuées, à un ensemble de services et d’informations. Le monde réel se voit ainsi « augmenté » n’importe où, d’accès { l’information grâce aux technologies émergentes telles que : RFID, Codes à barre 2D (Flashchodes, QrCodes), UID (Ubiquitous ID), Balises infrarouges actives (Bokodes du MIT Lab), … Je traiterai aussi dans cette partie des différentes interfaces que nous serons amenés à utiliser dans les années à venir. Ma problématique portera sur la difficulté de maitriser la diffusion des informations dans un espace où l’information serait instantanée, omniprésente et en grande partie créée par les utilisateurs. 1 MicroSoft Network Messenger : Logiciel de messagerie instantanée 2 Internet Relay Chat : Protocole de communication textuelle sur Internet, il sert à la communication instantanée sous la forme de discussions en groupe 3Année choisie de manière arbitraire car elle représente la création du moteur de recherche Google.com 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 7 sur 87
  8. 8. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche II. La convergence des outils informatiques et des télécommunications Une étude de 1998 intitulée « Le Livre vert sur la convergence des secteurs des télécommunications, des médias et des technologies de l’information et les implications pour la réglementation : Vers une approche pour la société de l’Information » met en avant les enjeux économiques et sociaux liés { l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication en France et en Europe. Cette étude réalisée pour la Commission Européenne distingue trois niveaux de convergence : La convergence technologique o Fondée sur la numérisation de l’information transportée par le biais de canaux de distribution nouveaux. Ce phénomène existe depuis les années 1970 et a touché un grand nombre de secteurs : l’industrie multimédia avec l’arrivée et la banalisation du format Compact Disc numérique (CD), le secteur des télécommunications avec les lignes RNIS4 (Réseau Numérique à Intégration de Services), le secteur audiovisuel avec la croissance de la télévision numérique. La convergence des services 8 o Caractérisant l’accès { une multitude de services (vocaux, imagerie, données) sur n’importe quel support et se traduisant surtout par l’apparition de nouveaux usages pour les utilisateurs finaux. La convergence des marchés o Mettant en avant le commencement du rapprochement des acteurs des différents secteurs énoncés précédemment. Ces alliances entre les grands groupes se ressentent surtout dans les télécommunications, l’audiovisuel et l’informatique. Cependant cette convergence, en 1998, reste lente car les acteurs centrent leurs activités autour de leur métier de base. La fin du siècle dernier permet donc au marché de mettre à profit les possibilités fournies par les avancées technologiques. En effet, la convergence des outils informatiques et des télécommunications ont permis d’améliorer les services traditionnels et d’étendre les activités, des acteurs concernés, à de nouveaux domaines. 4 RNIS : Réseau Numérique à Intégration de Services (ISDN en anglais) ; il s’agit de réseaux de télécommunications entièrement numérisés, capables de transporter simultanément des informations représentant des images, des sons et des textes. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 8 sur 87
  9. 9. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche La prospective de l’année 1998 laissait percevoir de nouveaux produits, services et plates-formes pour les secteurs des télécommunications, des médias et des TI (Technologies de l’Information), { savoir : Le paiement et la réalisation d’opérations bancaires par le protocole IP5 La communication vocale par Internet (VOIP6) La correspondance numérique par le biais de courrier électronique L’accès aux données d’Internet par l’intermédiaire de terminaux mobiles La liaison sans fil permettant de connecter divers terminaux aux réseaux de télécommunications fixes La radiodiffusion numérique L’accès { certains médias vidéos sur des plates-formes appellées « Web-TV » par satellite ou modem7 9 5 Internet Protocol, généralement abrégé IP, est un protocole de communication de réseau informatique. IP est le protocole d'Internet. 6VoIP pour Voice over IP, ou voix sur réseau IP, est une technique qui permet de communiquer par la voix via l'Internet ou tout autre réseau acceptant le protocole TCP/IP. 7 Modem (pour modulateur-démodulateur), est un périphérique servant à communiquer avec des utilisateurs distants par l'intermédiaire d'une ligne téléphonique. Il permet par exemple d’échanger (envoi/réception) des fichiers, des fax, de se connecter à Internet, d’échanger des courriels, de téléphoner ou de recevoir la télévision. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 9 sur 87
  10. 10. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche A. L’essor des communications de 1998 à nos jours 1. L’accès à Internet personnel La dernière décennie a en effet eu une croissance exponentielle en termes de services et de couverture du territoire pour l’accès { Internet. Nous allons voir qu’au fur et { mesure des années, les acteurs du marché ont su mettre à profit la convergence des technologies, des services et des marchés pour proposer des offres qui, au regard de la prospective de 1998, n’ont pas été sous-évaluées. 1999 Première offre ADSL8 Haut Débit en France : Wanadoo lance Netissimo à Paris C’est une révolution en France car c’est la première offre permettant d’atteindre les 512 Kbit/s9 théorique Coût forfaitaire de 265 Francs, auquel il faut rajouter 45 Francs pour la location du Modem, sans compter l’abonnement { France Telecom Pour les Entreprises, un forfait à 844 Francs était proposé Naissance de l’opérateur de téléphonie et fournisseur accès { Internet FREE : 10 Première offre bas débit sans forfait au prix d’une minute de communication locale se distinguant ainsi de la concurrence FREE lance également une offre ADSL pour 29,99 Euros par mois sur son propre réseau sans passer par Netissimo de Wanadoo. Sur la même période, LibertySurf propose une offre permettant un accès illimité alors que la concurrence facture au temps passé ou aux quantités de données téléchargées. 8 ADSL (de l’anglais Asymmetric Digital Subscriber Line) est une technique de communication qui permet d'utiliser une ligne téléphonique d'abonné pour transmettre et recevoir des données numériques à des débits élevés, de manière indépendante du service téléphonique proprement dit . 9 Kbit/s (pour Kilobit par seconde) représente le débit binaire mesure une quantité de données numériques transmises en bits par seconde. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 10 sur 87
  11. 11. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche 2000 Le haut débit monte en puissance : – Net-Up, Oreka, OneTelNet, propose des offres Haut Débit 2001 Oreka sort du lot en proposant la première offre 100% gratuite pour un accès Haut Débit de 18 Heures par mois. En contrepartie, l’utilisateur se voit assailli de bannières de publicités. Un câblo-opérateur crée la surprise : Numéricâble propose la première offre Haut Débit câblée pour 199 Francs comprenant : o La location du Modem o Un forfait de 50 Heures o Un volume d’échange des données de 1,5 Go Numéricâble propose également un forfait comprenant un accès aux chaînes de la télévision câblé pour 299 Francs 2002 Apparition du dégroupage Partiel et Total dans les grandes villes Françaises : Le dégroupage permet aux FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) de ne plus être dépendants du réseau téléphonique de France Télécom et ainsi 11 de proposer des offres { des prix beaucoup plus compétitifs. L’abonné n’a donc plus besoin de souscrire à un abonnement France Télécom en plus d’un abonnement Internet. Les principaux opérateurs ayant permis une dynamisation du marché sont LDCOM, Cegetel-TD ainsi que FREE Le Cap d’un million d’abonnés { l’Internet Haut Débit est franchi en début d’année pour atteindre 1,6 millions fin 2002: Millions d'abonnées 2 1,7 1,5 1 0,6 0,5 0,2 0 0 1999 2000 2001 2002 Figure 1 - Graphique représentant l'évolution du Haut Débit en France de 1999 à 2002 - Source ARCEP 2009 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 11 sur 87
  12. 12. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche A la fin de l’année 2002, la couverture de l’ADSL en France est de 75% du territoire. Les statistiques montrent que la grande majorité (76%) des souscripteurs d’une ligne ADSL sont des hommes de Catégories Socio- Professionnelles favorisées (CSP+). FREE révolutionne encore une fois le marché du secteur des FAI en proposant sa première « box » : La freebox et son forfait « Triple Play » regroupe l’accès { Internet, Tv et Téléphonie pour un abonnement mensuel de 29,99 Euros qui deviendra le prix de référence pour les concurrents obligés de revoir leurs offres. 2004 Une nouvelle norme apparaît : La puissance maximale du débit est revue à la hausse en poussant les limites de 512Kb/s théorique à 10Mb/s ! FREE et Wanadoo sont les deux premiers opérateurs à proposer une offre sur cette évolution de technologie. Wanadoo lance son offre « Livebox » supportant la connexion à un 12 réseau sans fil WiFi10 (Norme 802.11g) 2005 Les offres n’évoluent pas vraiment, cependant le secteur des FAI est en grand – remaniement : 2008 Neuf Télécom rachète Cegetel, AOL, ainsi que Club-Internet et se place 2éme après Orange (ex-Wanadoo) et devant FREE FREE rachète à son tour Alice et reprend la place de second Et enfin SFR le fournisseur de forfaits téléphoniques mobile lance une OPA11 sur Neuf Télécom et devient ainsi Fournisseur d’Accès Internet 10WiFi (de l’anglais Wireless Fidelity) : Technologie qui permet de relier sans fil plusieurs appareils informatiques (ordinateur, décodeur Internet, etc.) au sein d'un réseau informatique. Cette technologie est régie par le groupe de normes IEEE 802.11 (ISO/CEI 8802-11). 11 OPA (pour Offre Publique d’Achat): Offre d'acquisition payable au comptant à un prix donné de la totalité du capital d'une entreprise cible. Le déclenchement de l'OPA fait débuter une période de temps pendant laquelle les actionnaires de l'entreprise cible ont la possibilité d'apporter ou non leurs actions à l'entreprise acheteuse. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 12 sur 87
  13. 13. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche En 2006 : 10 millions d’abonnés { Internet, une véritable explosion au regard du graphique ci-dessous : Millions d'abonnés 14 12,7 12 10 9,4 8 6,6 6 3,6 4 1,7 2 0,2 0,6 0 0 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 Figure 2 - Graphique représentant l'évolution du Haut Débit en France de 1999 à 2006 - Source ARCEP 2009 13 2007 Aucune autre révolution majeure dans le secteur des FAI entre 2007 et 2008, – seuls les services se voient enrichis : 2009 L’accès { certaines chaînes au format HD (Haute Définition) Des services de VOD12 (Video On Demand) La majorité des « box » est également enrichie d’un enregistreur numérique sur un disque dur déporté ou intégré En 2009, Bouygues Telecom propose l’offre « Quadriplay » : Réalisant ainsi la première offre du marché couplant le « triple-play » à un forfait de téléphonie mobile en 3G13 illimité pour 44,90 Euros. 12 VOD (de l’anglais Video On Demand) : Technique de diffusion de contenus vidéo numériques bidirectionnelle (interactive) offerts ou vendus par les réseaux câblés, comme Internet, ou les réseaux non câblés, comme la téléphonie 3G. 13 3G (pour 3ème Génération) : désigne une norme de téléphonie mobile. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 13 sur 87
  14. 14. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Aujourd’hui en 2009/2010, la France atteint le nombre de 19,2 millions d’abonnés { Internet sur le réseau ADSL: Millions d'abonnés 25 20 19,2 17,8 15,7 15 12,7 9,4 10 6,6 5 3,6 1,7 0 0,2 0,6 0 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 Figure 3 - Graphique représentant l'évolution du Haut Débit en France de 1999 à 2009 - Source ARCEP 2009 14 L’enjeu pour la France est maintenant l’évolution vers le Très Haut Débit grâce aux lignes de fibre optique. La LME (Loi de Modernisation de l’Economie) impose désormais que tous les bâtiments neufs aient l’installation requise pour recevoir la fibre optique dans chaque foyer. Cette loi stipule également que l’installation de la fibre optique par les opérateurs de téléphonie/télécommunication doit être facilitée. Toute proposition d’un opérateur pour installer la fibre dans les parties communes d’un immeuble est inscrite de droit à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale des copropriétaires. La décision d’accepter est prise { la majorité des voix exprimées des copropriétaires. Cela souligne également qu’il y a un réel investissement de la France autour de l’économie numérique puisque les démarches sont facilitées dans un cadre législatif. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 14 sur 87
  15. 15. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche 2. L’évolution des offres téléphoniques a) L’avènement du mode paquet Le téléphone portable et les générations de méthodes de transmission de données ont une croissance également exponentielle, mais avec un gap de déclenchement de quelques années. En effet, le premier téléphone portable a vu le jour il y a de cela 30 ans avec pour premières générations de transmission la norme TACS (Total Access Communication System) déployée aux Etats-Unis en 1976, NMT (Nordic Mobie Telephone) déployée en Europe de l’est et en France. La téléphonie était purement analogique14 et était exploitée pour passer les appels traditionnels. La croissance de ce canal de communication au fil des années a vu fleurir un ensemble de normes ouvrant les capacités d’usages et de services associés. Le réseau est passé d’un environnement analogique { un environnement numérique15. La deuxième génération de téléphonie a donc vu le jour avec l’introduction de la norme GSM permettant la transmission de données en plus des appels téléphoniques avec la création des SMS (Short Messaging Services). 15 Figure 4 - Premier téléphone GSM français produit par Alcatel – Source Wikimédia : http://bit.ly/aQZO40 Puis une lente évolution vers la troisième génération de téléphonie (3G) a eu lieu. Les deux majeures générations intermédiaires ont été la 2,5G (norme GPRS) et la 2,75G (norme EDGE) et représentent l’avènement de la transmission en mode paquet. Comme 14 Le terme analogique désigne les phénomènes, appareils électroniques, composants électroniques et instruments de mesure qui représentent une information par la variation d'une grandeur physique (ex. une tension électrique). 15 La numérisation représente la transformation d'une information ou série d'informations analogique en données numériques, à travers un échantillonnage (pour une série) et une quantification. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 15 sur 87
  16. 16. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche son nom l'indique, l'information (paroles ou données) est coupée en petits "paquets" qui sont ensuite transmis de manière optimisée sur le canal de communication selon le trafic observé et la disponibilité des canaux de transmission. b) La troisième génération La troisième génération de téléphonie mobile est apparue courant 2005 en France et exploitée pour la première fois par l’opérateur mobile SFR (Société Française de Radiophonie). Cette troisième génération exploitant la norme UMTS succède à la norme GPRS qui permet comme son prédécesseur la transmission de données mais à une vitesse jusqu’alors inégalée atteignant des débits de transfert proches de l’ADSL de l’époque { savoir 400Kb/s. Cette évolution a permis notamment de voir fleurir de nouveaux services pour les utilisateurs avec la possibilité de réaliser des appels visiophoniques (grâce aux caméras et objectifs d’appareils photo sur les téléphones portables), de visionner des émissions de télévisions spécialisées, de télécharger des clips vidéo et de surfer sur le web. 16 (1) La couverture 3G en France L’accès aux moyens de communications et notamment la couverture nationale en troisième génération de téléphonie mobile est une politique de croissance nationale. Ainsi les technologies permettant un accès en situation de mobilité à une multitude de services suivent l’évolution que les technologies de communications de type « fixes » (ligne de communication téléphonique permettant l’accès { Internet). L’évolution des technologies va donc permettre { la France d’avoir une couverture { 99,8% d’un service 3G d’ici fin 2013 pour un accès au haut débit, puis au très haut débit. L’essor des services de communication mobiles a commencé à la fin des années 90 grâce { la norme GSM. La norme GSM (deuxième génération) couvre d’ors et déj{ { 99,8% de la surface Française. Cependant les opérateurs de téléphonie mobile continuent à déployer leurs infrastructures afin d’assurer la continuité de services et de maintenir leurs installations. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 16 sur 87
  17. 17. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Comme le prouve les deux schémas suivant, nous pouvons constater que l’effort entrepris pas les sociétés permet une meilleure couverture de la surface française. Les schémas suivant représentent la couverture 3G en France pour l’opérateur SFR { deux époques différentes de l’année 2009, il s’écoule 3 mois entre les deux cartographies. Figure 5 - Couverture 3G en France au 21 août 2009 pour l'opérateur SFR - Source ARCEP / SFR 17 L‘évolution la plus flagrante est visible notamment dans l’ouest de la France ou nous pouvons constater que la couverture de la Bretagne s’est vue enrichir substantiellement. Figure 6 - Couverture 3G en France au 1er décembre 2009 pour l'opérateur SFR - Source ARCEP / SFR 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 17 sur 87
  18. 18. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche 3. Les points d’accès Wifi L’accès { l’internet mobile s’est aussi vu facilité avec l’arrivée d’un service proposé par les fournisseurs de solutions Internet. Les « Box » sont arrivées sur le marché fin 2007 et ont permis de fournir un accès Wifi à leurs abonnés, mais pas seulement. Les « hotspots » ont donc fleuri dans toutes les villes réalisant ainsi un environnement d’Internet urbain, permettant un accès { Internet certes mais quelque peu limité. Le principe est somme toute assez simple. Schématiquement la connexion Internet de l’abonné est scindée en 2 réseaux distincts : Le réseau Wifi principal : Réseau sécurisé et crypté avec un mot de passe Un réseau Wifi secondaire : o Limité en bande passante : Les téléchargements de certains fichiers assez volumineux pourraient prendre des heures, ce qui limite ainsi l’intérêt de se connecter à un hotspot. o Limité au niveau des ports de communication ouverts : Par exemple nous ne pourrons pas nous connecter à un outil de chat vidéo gourmand en 18 bande passante, ou à un site de VOD pour télécharger nos séries préférées. o Seules les personnes ayant également un abonnement avec le fournisseur d’accès Internet qui propose le hotspot auquel nous voulons nous connecter peuvent y accéder. Un abonné à SFR peut se connecter au SFR Wifi en renseignant ses identifiants d’abonné, un abonné Free peut se connecter { un hotspot Freewifi,… Cependant, l’abonné peut également décider de ne pas partager sa connexion avec le reste de la population, même si il n’y a aucun risque de piratage ou de vol de données à travers se système. Figure 7- Capture écran de l'invite de connexion à un Hotspot Free 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 18 sur 87
  19. 19. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche B. Les outils informatiques actuels 1. Les outils au sein du monde professionnel Les outils du monde professionnel sont pour la plupart peu ludiques, se limitant à une navigation au clavier et à la souris. Les échanges de fichiers se font par le biais de répertoires partagés en réseau local, parfois lents, avec une problématique récurrente de duplication de données et de la difficulté prononcée à organiser, hiérarchiser le stockage d’une manière efficiente. Des contraintes de productivité privilégient l’ergonomie (performance) et la sécurité des données, { l’expérience utilisateur (confort). D’où la faible pénétration d’interfaces tactiles en entreprise et autres accessoires. Nous verrons que l’informatique ambiante apportera son lot de révolutions dans ce domaine. 2. Les smartphones Les smartphones ou ordiphones16 sont également une évolution majeure dans la 19 mobilité de tout un chacun. Ils résultent de la convergence de deux outils technologiques : Les téléphones portables et les PDA. Les téléphones portables n’étaient que des terminaux dotés d’une connexion au réseau téléphonique et les PDA n’étaient que des assistants personnels permettant de prendre des notes, enregistrer des rendez-vous, entretenir une base de contact. Le mélange de ces deux outils a donc donné naissance à une prolifération de terminaux sur lesquels toutes les marques de téléphone portable se sont positionnées (HTC, Samsung, Acer, Nokia, Apple). Tout d’abord utilisé dans le monde professionnel, il est le compagnon idéal des employés en déplacement. Les forfaits de téléphonie mobile ont également évolué pour fournir un service idéal à ce type de terminal, proposant un accès à Internet constant permettant de consulter sa messagerie à distance. 16Terme adopté et paru au journal officiel du 27 Décembre 2009 proposé par la commission générale de terminologie et néologisme : http://franceterme.culture.fr/FranceTerme/recherche.html#TELE460_ouverture 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 19 sur 87
  20. 20. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Figure 8 - Vues de différents écrans iPhone – Source : drumzz.fr - http://bit.ly/9emv1u L’arrivée sur le marché de l’iPhone d’Apple, a notamment fait décoller les ventes et a fait naître un besoin auprès du grand public. Les smartphones et les forfaits se sont ensuite adaptés à une autre cible, gourmande de ce type matériel à forte valeur ajoutée, et ont su se faire adopter. De nouvelles fonctionnalités notamment multimédia (partage de photos / vidéos, possibilité d’écouter la radio ou sa propre bibliothèque musicale, navigation GPS) et les diverses applications qui ont vu le jour, ont notamment créé un réel engouement de la population. 20 L’arrivée de cet outil a donc changé l’utilisation que chacun en fait. Le téléphone portable n’est plus juste un appareil qui nous permet d’être joignable n’importe où, mais devient un appareil où l’on peut accéder { tout, de n’importe où. SMS/MMS Téléphoner 31% 35% Mobile media 34% Figure 9 - Répartition de l'utilisation des fonctionnalités du téléphone mobile – Source : ComScore 2009 - http://bit.ly/a5B6pG 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 20 sur 87
  21. 21. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche 3. Les Netbooks L’arrivée des « netbooks » ou encore ultraportables a également augmenté les usages d’un système informatique en situation de mobilité. Faciles { transporter de par leur petite taille et leur poids plume, d’une autonomie accrue grâce { la faible consommation des composants (Processeurs mobiles, écran LCD de petite taille,…) et d’un prix attractif ; les « netbooks » ont été adoptés par plusieurs catégories sociales et professionnelles car ils peuvent correspondre à plusieurs besoins : Outil de prise de notes et de rédaction pour les étudiants Outil pour consulter ses emails et réaliser des présentations lors de réunions pour les professionnels en déplacement Outils permettant un accès constant à Internet en situation de mobilité pour les « geeks » 21 Figure 10 - Asus eeePC, premier netbook avec un écran de 9 pouces – Source : Buzzleclair.com - http://bit.ly/cZNC4J 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 21 sur 87
  22. 22. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche 4. Les tablettes Et enfin, à la croisée des chemins des Smartphones et des netbooks se situe un élément communiquant qui connaît son heure de gloire grâce à une campagne marketing ayant fait ses preuves : l’Ipad. Ce type d’élément ayant pour nom générique « tablette » n’est pourtant pas né avec la sortie de l’Ipad. Mais { l’instar de l’iPhone, le marché des Tablettes s’est démocratisé grâce à la sortie du petit dernier de la marque à la Pomme croquée. 22 Figure 11 - L'iPAD, la fameuse tablette d'Apple – Source : fr-ipad.net - http://bit.ly/97gS6K Egalement nous pouvons souligner la direction prise par Windows avec son dernier système d’exploitation en date « Windows Seven » qui, couplé avec un matériel informatique tactile (ex : série HP Touchsmart) permet d’avoir une utilisation beaucoup plus ludique et intuitive que des outils ayant pour seul interface le clavier et la souris. Cela démontre une forte orientation vers le « casual computing », l’ordinateur plaisir plus que l’ordinateur travail. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 22 sur 87
  23. 23. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche C. Les usages liés à la convergence des outils informatiques et des télécommunications Nous allons désormais nous pencher sur la convergence des deux principaux points évoqués précédemment puisque le rapprochement de l’essor des technologies et des modes de communication avec les outils informatiques a donné lieu à la création de services et d’usages au fur et { mesure des années. 1. Systèmes de communications synchrones Après avoir reproduit le système de courrier postal (les emails), la logique laisserait supposer qu’un réplica du téléphone devait voir le jour avec pour élément matériel, l’ordinateur personnel, et pour canal de diffusion, Internet. C’est ainsi que des systèmes de communication synchrones informatiques ont été créés au tout commencement de l’Internet. Dès la fin des années 80, un logiciel dénommé « talk » était une des premières applications de communication synchrone. Basé sur le système Linux, ce logiciel permettait à deux personnes, sur un réseau local ou à travers Internet, de communiquer en direct par le biais d’une petite fenêtre ou un terminal. 23 Depuis, les choses ont largement évoluée, laissant place à des logiciels plus complexes permettant la communication à plusieurs, la vidéoconférence, le partage de fichiers, des outils de tableau blanc partagé… 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 23 sur 87
  24. 24. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche a) IRC L’un des pionniers dans le monde de la communication synchrone sur environnement informatique est IRC (pour Internet Relay Chat) créé en 1988 par Jarkko Oikarinen. IRC est un outil de messagerie instantané par Internet principalement conçu pour réaliser des discussions séparées en différents groupes appelés « canaux ». A ce jour, bien que graphiquement non attirant, IRC est toujours fréquemment utilisé et les plus gros réseaux IRC ne comptent pas moins d’un demi million de canaux { travers 1500 serveurs dans le monde. Il est notamment utilisé par certaines entreprises qui fournissent un service client d’assistance { distance. 24 Figure 12 - Vue écran d'une fenêtre de discussion d'un canal IRC – Source : irchelp.org - http://bit.ly/bzSgX2 Du point de vue de l’histoire, IRC a été une plateforme de communication maîtresse en 1991 pour informer17 le reste du monde de la tentative de coup d’état soviétique alors que la censure du gouvernement en place sévissait sur les médias traditionnels pour ne pas relayer l’information. 17Transcription du canal IRC qui relayait l’information : http://www.ibiblio.org/pub/academic/communications/logs/report-ussr-gorbatchev 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 24 sur 87
  25. 25. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche b) Skype Lancé en Août 2003, Skype est un logiciel propriétaire permettant aux utilisateurs de passer des appels téléphoniques. C’est le principe de VOIP. Les appels d’ordinateurs { ordinateurs demeurent gratuits depuis le lancement du logiciel, tandis que les appels passés vers les lignes téléphoniques traditionnelles (fixes et mobiles) sont facturés, mais à un prix défiant toute concurrence, surtout pour les appels { l’international (Voir grille tarifaire des appels internationaux en annexe). L’outil originel incluait également la fonctionnalité de messagerie instantanée en plus de l’appel. Depuis, le logiciel s’est doté de fonctionnalités avancées telles que le transfert de fichier (2005) et la visioconférence (2006). Ainsi toute personne équipée d’une connexion Internet, de hauts-parleurs, d’un microphone et d’une webcam peut converser de visu avec une personne { l’autre bout de la planète et sans frais. 25 Figure 13 - Fenêtre de visioconférence Skype – Source logirama.net - http://bit.ly/cdpy9C Les créateurs de Skype ne cessent de faire évoluer la solution : Sur le point technologique o Utilisation de nouveaux CODECS18 de compression audio et vidéo o Meilleure gestion des flux vidéo 18D'un côté, les codecs encodent des flux ou des signaux pour la transmission, le stockage ou le chiffrement de données. D'un autre côté, ils décodent ces flux ou signaux pour édition ou restitution. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 25 sur 87
  26. 26. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche o Sécurisation des conversations (chiffrement, cryptographie) Sur le point des usages et de l’interopérabilité o Le logiciel s’invite sur les systèmes d’exploitation de téléphonie mobile (Windows mobile 6, Nokia S60) o Création du « SkypeKit » : ensemble d’outils et d’API19 qui permettent l’intégration de modules Skype et de ses fonctionnalités (audios, vidéos, chat) dans n’importe quelle application ou matériel électronique ayant une connexion à Internet. Figure 14 - Icône SkypeKit - Source Génération NT - http://bit.ly/dyWZ3Q 26 Figure 15 - Skype Kit intégré dans le contrôleur Figure 16 - Skype Kit dans une montre d'une voiture - Source : Génération NT - communicante - Source : Génération NT - http://bit.ly/dCIk6h http://bit.ly/94TeXp Il existe également des solutions alternatives à Skype qui ont copié le modèle de fonctionnement du logiciel et ses fonctionnalités : ooVoo, Ekiga (Logiciel Libre), Gizmo5, Twinkle, QuteCom,.. Cependant, Skype est { l’heure actuelle le plus utilisé et notamment dans le monde professionnel pour les communications entre les employés et le partage de fichiers par le biais de la messagerie instantanée. 19Une interface de programmation (Application Programming Interface ou API) est un ensemble de fonctions, procédures ou classes mises à disposition des programmes informatiques par une bibliothèque logicielle, un système d'exploitation ou un service. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 26 sur 87
  27. 27. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche 2. Le partage de données a) Protocoles de communications Les protocoles de communication sont des règles standardisées permettant la communication de deux ou plusieurs éléments informatiques connectés entre eux par une liaison physique ou sans fil en réseau. C’est un langage commun, compris par tout élément en réseau. Ils déterminent des procédures qui définissent le type de codage et la vitesse utilisée pendant la communication, ainsi que la façon d’établir et de terminer la connexion. Il existe plusieurs couches de protocoles avec chacune une fonction bien spécifique : La couche « physique » : chargée de la transmission des signaux. C’est le support physique (Fil de cuivre, fibre optique, WiFi, …) La couche « liaison de données » : gère les communications entre 2 machines reliées entre elles. Elle encode les données pour qu’elles soient transportables par la couche physique. La couche « réseau » : gère les communications entre machines : détermine le chemin d’accès { la machine distante. 27 La couche « transport » : fragmente les données en petits paquets et contrôle le bon acheminement. La couche « session » gère la synchronisation des échanges et les « transactions », permet l'ouverture et la fermeture de session. La couche « présentation » est chargée du codage/décodage des données applicatives pour transformer les paquets transmis en données manipulables par les applications. La couche « application » : Ce sont les logiciels utilisant le réseau (Navigateur web, logiciel d’envoi d’Email, Logiciel FTP, IRC, Skype, …). 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 27 sur 87
  28. 28. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche (1) TCP/IP (IPv4 – IPv6) Le plus célèbre d’entre eux est le protocole TCP/IP (Transmission Control Protocol / Internet Protocol) des couches Transport et Réseau. Il permet le repérage de chaque ordinateur ou éléments communicants connectés au réseau Internet par une adresse IP (ex : 192.168.010.022). Le protocole IPv4 est actuellement utilisé pour réaliser cet adressage. Il permet d’utiliser près de quatre milliards d’adresses différentes pour connecter les ordinateurs. Au début d’Internet (1970) il était alors impensable qu’il y aurait un jour une pénurie d’adresse IP. Cependant, l’épuisement des adresses IPv4 { la vue de l’évolution des Technologies de l’Information et de la communication, ainsi que le nombre croissant de personnes « connectées », est inévitable. Un groupe de travail a donc été créé en 1995 pour trouver une solution à cet épuisement. A l’issue des constations réalisées par le groupe de travail, un nouveau protocole a été développé nommé IPv6. Ce protocole permet l’attribution d’un nombre impressionnant d’adresses IP correspondant à 3,4x1038 soit 667 millions de milliards d’adresses IP par mm2 de la surface terrestre. Les adresses seront du type : 2008:cb5:1:84f2::ae5b:9104. Ce protocole permettra sans nul doute l’adressage d’éléments connectés pendant plusieurs millions d’années. 28 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 28 sur 87
  29. 29. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche (2) HTTP Protocole de la couche « Application » le protocole HTTP (HyperText Transfert Protocol) ou HTTPS (Le S attestant d’une connexion sécurisée et cryptée) permet le transfert de fichiers (essentiellement des fichiers texte au format HTML) localisés et référencés grâce à une adresse appelée URL (Uniform Resource Locator). Ce transfert s’opère entre un Client et un Serveur. 29 Figure 17 - Illustration Client - Serveur (Au centre le Serveur, autour les Clients qui s'y connectent) - Source : Wikipédia - http://bit.ly/cgZ0OD La notion de Client correspond { l’utilisateur { travers un navigateur Web qui consulte une page Internet. Cette page Internet est construite grâce à des fichiers HTML stockés sur un Serveur. Ces fichiers HTML transitent grâce au protocole HTTP. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 29 sur 87
  30. 30. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche (3) UDP UDP pour User Datagram Protocol fait partie de la couche Transport tout comme le protocole TCP. Il se différencie par le fait qu’il ne réalise aucun contrôle de flux ni de contrôle de congestion des paquets transmis. Ce protocole est utilisé essentiellement pour le Streaming vidéo et est exploité par différents services : VOD (Video On Demand) : Vidéo à la Demande Catch-Up TV : Les séances de rattrapage de films La télévision en direct. Exemple : La coupe du monde de Football retransmise en direct sur le site de TF1 ou les programmes de divertissement. 30 Figure 18 - Capture d'écran de la Télévision en direct sur Internet - TF1 / Attention à la marche 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 30 sur 87
  31. 31. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche (4) FTP Le protocole FTP (File Transfert Protocol), est un protocole de communication permettant l’échange de fichiers informatiques sur le réseau TCP/IP. Les fichiers sont envoyés d’un Client vers le Serveur. Cela permet de déposer les fichiers (images, scripts, pages html) sur un serveur qui constitueront ensuite un site Web. Pour accéder à un serveur FTP, on utilise un logiciel FTP (Filezilla, Transmit, CyberDuck,…). Diverses initiatives tendent à améliorer ces protocoles créés dans les années 70. L’arrivée de l’IPv6 permet notamment la rédaction de spécifications qui seront amenées à devenir des standards. Google, le géant, quant à lui, travaille de son côté sur un protocole : le SPDY (prononcé « Speedy ») qui utilise le protocole HTTP mais tend à rendre les communications Client- Serveur plus rapides et améliore ainsi la navigation Web en réduisant de moitié le temps d’affichage des sites Internet. Encore en phase d’expérimentation, il devra passer par l’élaboration d’un RFC (Request For Comments) qui sera étudié en intégralité par l’IETF (Internet Engineering Task Force) qui participe { l’élaboration des standards de l’Internet. 31 b) Transferts de fichiers et stockage (1) Le stockage FTP Le stockage FTP permet de rendre accessible des documents par le biais d’Internet. Soit pour du stockage simple de tout type de fichiers. Soit pour une solution de sauvegarde et réplication de données. Ce type de stockage est très simple. Schématiquement c’est comme si nous avions un disque dur externe branché sur Internet. On y dépose des fichiers, on peut les organiser dans des dossiers comme un explorateur de documents classiques d’un système d’exploitation. Il existe cependant d’autres systèmes de stockage plus sécurisés, permettant un contrôle de version des documents (Dropbox, box.net,...). 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 31 sur 87
  32. 32. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche (2) L’échange de fichier en P2P Le « Peer-to-peer » en anglais, abrégé « P2P », signifie littéralement « Pair-à-Pair ». C’est un système d’échange de fichier classique de type Client-Serveur. Il se différencie par le fait que chaque Client peut également être Serveur. Il permet une décentralisation des systèmes comme illustré ci-après : 32 Figure 19 - Schéma Client - Serveur classique – Figure 20 - Schéma P2P - Chaque Client est un Source Wikipédia - http://bit.ly/cgZ0OD Serveur – Source Wikipédia - http://bit.ly/bgycul Le partage des fichiers y est ainsi démultiplié. Chaque Client peut accéder à un morceau du fichier chez autant de serveurs qui ont ce fichier. Le transfert est ainsi beaucoup plus rapide. L’application la plus connue { l’heure actuelle dans l’esprit de chacun est le téléchargement illégal de fichiers soumis { des droits d’auteurs, cependant, ce principe est utilisé pour bien d’autres applications (Mises { jour de Microsoft, Diffusion de contenus multimédia, Logiciels de messagerie en ligne, ...). 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 32 sur 87
  33. 33. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche (3) Le partage de ressources : Grid Computing Dans le même esprit, nous pouvons parler du « Grid Computing », traduite par « Grille informatique » en français. Ce n’est pas { proprement parler du partage de fichier, mais cela reprend le principe du P2P, dans le sens où chacun peut partager les ressources système de son élément informatique. Le Grid Computing est une infrastructure de partage de ressources du collectif pour mener à bien des calculs de grandes ampleurs. Ainsi tout à chacun peut partager une partie de la puissance de son ordinateur personnel pour aider les organismes de recherches à effectuer des calculs extrêmement complexes et nécessitant une puissance de calculs hors-norme. Différents organismes utilisent ce type d’infrastructure : NeuGRID20 : C’est un projet financé par l’UE (Union Européenne) qui permet aux neuroscientifiques de faire avancer la recherche sur l’étude des maladies neurodégénératives. Décrypthon21 : Projet français en partenariat avec le Téléthon. Il a mobilisé en 2001 plus de 75 000 internautes qui ont participé en fournissant les ressources inutilisées de leurs ordinateurs pour mener à bien des calculs sur la cartographie de l’ensemble des protéines et molécules produites par les cellules du corps 33 humain. Le calcul a pris moins de 2 mois. Un ordinateur seul aurait mis 1170 années pour réaliser le même nombre de calcul. Pour participer à ce type de projet, le site World Community Grid 22 permet de s’inscrire pour aider la recherche dans plusieurs domaines. Figure 21 - Le site du World Community Grid 20 Site officiel du projet NeuGRID : http://www.neugrid.eu/pagine/home.php 21 Site officiel du Décrypthon : http://www.decrypthon.fr/index.php 22 Site internet du World Community Grid : http://www.worldcommunitygrid.org/ 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 33 sur 87
  34. 34. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche 3. Plateformes collaboratives La « socialisation » d’Internet, avec les sites de réseau sociaux, a fait naître un nouveau phénomène. La plupart des gens ne stockent plus leurs données personnelles en local sur leur ordinateur. Tout est accessible par le biais d’applications web et partageable à sa communauté d’un simple clic. Ainsi sont nées les plateformes collaboratives. a) La dématérialisation et l’organisation quotidienne On les appellent les Digital Natives en Amérique et sont désignées comme la Génération Y en France. La génération Y représente les personnes nées entre 1970 et 1990. Ce sont les enfants qui ont grandi dans une période ou l’informatique personnelle est devenue omniprésente et l’accès { Internet démocratisé. Cette génération bouscule les habitudes en terme de consommations, d’utilisations d’outils innovants, de nouvelles technologies et nouveaux usages de l’Internet. L’organisation personnelle pour cette génération est ainsi dématérialisée. On ne note plus un rendez-vous sur son agenda dans le sac à main, mais on crée une tâche sur son téléphone portable qui se synchronise sur un agenda en ligne, on invite plus des amis à venir fêter un anniversaire par une lettre, mais on crée un événement sur Facebook que 34 l’on partage avec tout son réseau. Les évènements sont ainsi collectifs. L’utilisation du réseau social et la communication { travers ces outils sont devenues indispensables quotidiennement pour cette génération. Une étude du CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie) met en avant des statistiques pour les différentes générations. Comme l’illustre le graphique ci-dessous, 65% de la génération Y utilise les réseaux sociaux. Figure 22 - Graphique - Statistiques participation à des réseaux sociaux – Source : CREDOC / lagenerationY.com 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 34 sur 87
  35. 35. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche b) Les outils collaboratifs (1) Le stockage partagé et decentralisé Comme évoqué dans le chapitre précédent, la grande majorité de la génération Y ne stocke plus ses médias, ses documents directement sur sa machine en local. L’avènement d’outils de stockage en ligne, de partage et de collaboration sont arrivés { maturité, laissant apparaître de nouveaux usages. Différentes plateformes spécialisées hébergent et partagent ainsi nos fichiers multimédia : Photos o Flickr, Facebook, Panoramio, Photobucket Vidéos o Youtube, Dailymotion, Vimeo, Wat.tv, Kewego Sonores o Deezer, Spotify, Musicme, Jamendo, Last.fm Fichiers textes et présentation o Slideshare, Scribd, Google Docs 35 Liens et favoris o Digg, Delicio.us Vous pourrez par exemple retrouvez ce mémoire en libre consultation sur différente plateformes de partage : Slideshare et Scribd. Il sera disponible sur mon profil public : http://www.scribd.com/aymericplanche http://www.slideshare.net/aymericplanche 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 35 sur 87
  36. 36. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche III. L’émergence du Web temps réel Le Web temps réel, n’est pas encore identifié comme le web 3.0, mais serait plutôt une passerelle, une transition vers celui-ci. Le web temps réel représente l’immédiateté de l’information. L’information vient { vous, avant que vous ne la cherchiez, où que vous soyez, n’importe quand et en majorité dépourvue de censure et de filtrage des médias classiques (Télévision, journaux). Les journaux télévisés informent des évènements du monde entier, mais un certain nombre de filtres ont été appliqués avant d’être diffusés au grand public. Internet, les internautes et leurs outils permettent de s’affranchir de ces filtres. Nous sommes capables de recevoir l’information et de la diffuser { très grande échelle (par le système de réseau social, la diffusion est exponentielle). Cela comporte également des risques : véracité de l’information, recul nécessaire pour juger de manière objective une information, ... A. Les nouveaux outils de communication 1. L’évolution vers l’accès instantané et le User Generated Content 36 Alertes Facebook, Flux RSS, SMS, Email, Tweets, toutes les alertes qui ponctuent nos journées d’informations sur l’actualité sportive, politique, people, de notre réseau d’amis ou professionnel. Ainsi le « Web social » transforme Internet en une énorme masse de conversations et d’opinions échangées en temps réel avec des communautés. Les utilisateurs ont évolué du rôle de spectateur { celui d’acteur de l’information. Tout ceci est le résultat de l’évolution du web et de ses usages : Le « web 0.0 » : Le réseau Internet a été crée { l’origine par l’armée américaine (1972) qui souhaitait un réseau de communication capable de résister à une attaque militaire. Ce réseau (ARPANET) est le premier réseau de données à transfert de paquets. Le « web 1.0 » : Est le Web grand public permettant la publication de page HTML agrémenté de différents contenus multimédia (textes, photos, sons, vidéos). L’utilisateur est seulement spectateur, il ne peut en aucun cas interagir avec l’information qu’il consulte. La publication d’information n’est possible que si l’on est propriétaire d’un site web. L’internaute était alors passif. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 36 sur 87
  37. 37. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Le « web 2.0 » : Ce n’est pas { proprement parler une évolution des techniques du web, ce n’est pas comme une nouvelle version d’un logiciel. C’est une évolution due { la convergence des outils, des techniques, des moyens de communications qui permettent { l’utilisateur de ne plus être un simple spectateur mais il se transforme en acteur de l’information : L’internaute devient alors producteur d’informations sur des plateformes dédiées qui ne lui appartiennent pas forcément (blog) L’intelligence collective se met en place avec la création de wikipédia qui ouvre aux utilisateurs l’accès { tout type d’informations { l’instar d’une encyclopédie universelle. L’information exposée est générée par l’utilisateur c’est ce qu’on appelle le « User Generated Content ». Le web prend peu à peu forme de média social où l’interaction et le partage entre utilisateur deviennent vitaux De nouveaux modèles économiques se mettent en place comme les offres « freemium ». Le freemium associe une offre gratuite d’accès { un service en libre accès avec un grand nombre de fonctionnalités et une offre premium qui ajoute des fonctionnalités payantes. Ce modèle économique entre dans la loi de pareto, 20% des utilisateurs génèrent 80% des revenus du service. 37 De nouveaux enjeux pour les entreprises : o Référencement, e-réputation, stratégies transmédia, interactions, réactivité, management des données, CRM (Customer Relationship Management) : la gestion des relations clients... 2. Les médias sociaux Wikipédia définit l’expression « médias sociaux » comme suit : « L’expression « médias sociaux » recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale, et la création de contenu. Les médias sociaux utilisent l’intelligence collective dans un esprit de collaboration en ligne. Par le biais de ces moyens de communication sociale, des individus ou des groupes d’individus qui collaborent créent ensemble du contenu Web, organisent le contenu, l’indexent, le modifient ou font des commentaires, le combinent avec des créations personnelles. » 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 37 sur 87
  38. 38. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Etablissons une comparaison graphique entre la notion de « médias traditionnels » et « médias sociaux » : Figure 23 - Comparaison "médias traditionnels" - "médias sociaux" - Source mediassociaux.com Ainsi comme le montre le schéma ci-dessus, les médias traditionnels diffusent un message unique à un certain nombre de cible tandis que pour les médias sociaux, chaque personnage est { la fois diffuseur et receveur de l’information / du message. 38 a) Cartographie des médias sociaux et données chiffrées Fred Cavazza, acteur d’influence et référent dans le domaine d’Internet et de ses nouveaux usages a réalisé une cartographie des différents médias sociaux les plus utilisés en 2010. On y trouve 4 grands domaines d’application : Les outils d’expression : qui permettent aux individus de réagir et prendre la parole sur différents supports web (blog, wiki, portails de news et journaux participatifs) Les services de réseaux sociaux : permettant de mettre en relation les individus sur le plan des relations amicales, professionnelles, ... 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 38 sur 87
  39. 39. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Les services de partage de contenus : pour tout type de contenus (vidéos, audios, documents de présentation...), ainsi que le partage de lieux (bonnes adresses, concerts ...) Ainsi que les services de jeux en ligne. 39 Figure 24 - Panorama des médias sociaux 2010 - Source FredCavazza.net Et au centre de ce panorama, les plateformes sociales qui regroupent la totalité des fonctionnalités des 4 domaines cités précédemment, avec la plus connue d’entre elles : Facebook. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 39 sur 87
  40. 40. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche Attardons nous maintenant sur quelques données chiffrées23 : Il a fallu 38 ans à la Radio pour atteindre les 50 millions d’auditeurs, 13 ans pour la Télévision, 4 ans seulement pour Internet. Facebook a atteint le nombre impressionnant de 200 millions d’utilisateurs en moins d’un an. 80% des entreprises recrutent sur les médias sociaux professionnels tel LinkedIn 50% de la bande passante des réseaux de téléphonie mobile de l’Angleterre est utilisée pour consulter Facebook Plus de 20 heures de vidéos sont postées sur Youtube chaque minute. Wikipédia comporte plus de 15 millions de pages On compte dans le monde environ 200 millions de blogs 25% des résultats de recherche sur les produits des 20 plus grandes entreprises mondiales sont des articles et avis générés par les Internautes Le nombre de ventes d’eBook Kindle (livre électronique d’Amazon) a dépassé le nombre de livres vendus au moment de Noël 2009. En février 201024 Facebook a atteint 400 millions d’utilisateurs. 40 Figure 25 - eBook Kindle d'Amazon – Source : High-tech.portail.free.fr - http://bit.ly/awYMNB 23 Source Socialnomics.net – Mai 2010 : http://bit.ly/bRxdnk 24 Source : Facebook Timeline : http://bit.ly/9xPB0S 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 40 sur 87
  41. 41. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche b) Le micro-blogging « Faire passer un message généralement bref à ses lecteurs sans pour autant garder la rigueur rédactionnelle habituelle » Deeder, libert-fr.com Le micro-blogging est un service simple et rapide de publication de messages courts. Ces messages ne dépassent pas 160 caractères et il n’existe aucun usage prédéfini de cet outil. Chacun peut publier ce que bon lui semble : Un nouvel article sur un blog à suivre Certains politiques l’utilisent pour diffuser leur agenda de la journée Certains y publient seulement leurs émotions du moment, passent un message personnel De l’actualité en général, une information qui doit être diffusée rapidement... 41 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 41 sur 87
  42. 42. Mémoire de recherche CMO, Web temps réel et Informatique ubiquitaire Aymeric Planche A l’instar d’IRC comme vu dans le chapitre précédent, les outils de communication web ont également une utilité en ce qui concerne la liberté de parole et d’information. Twitter a été la plateforme utilisée par les iraniens révoltés de la réélection de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence de la république islamique d’Iran. Les médias étant censurés pour ne pas faire circuler l’information d’une révolte populaire en Iran au reste du monde, seul Internet et les outils comme Twitter ont permis de diffuser les nouvelles, photographies et courtes vidéos. Figure 26 - Fil de "tweets" sur le mot clé #iranelection en temps réel Pour les entreprises, Twitter doit être une source de valeur ajoutée où envoyer des informations intéressantes et pertinentes (liens, articles, idées...), pour nouer une relation durable avec leurs communautés de « suiveurs », pour améliorer la réactivité et bénéficier d’un marketing viral positif. C’est une arme de plus dans un arsenal 42 marketing. Cet outil permet également : de réaliser de la veille concurrentielle grâce à son moteur de recherche. Tout y est archivé, il suffit d’un mot clé pour consulter toute la liste de « tweets » sur le sujet. D’améliorer son référencement et de générer du trafic supplémentaire. Google en effet référence les tweets et les personnes qui les publient. Plus l’on parle de votre marque ou de votre produit, plus vous avez de chance d’apparaître dans les recherches de Google. D’obtenir une aide précise grâce { son réseau. C’est un travail d’intelligence collective qui s’opère : Une question est posée directement à tout son réseau de suiveurs. D’appliquer des indicateurs de Qualité de Service (KPI). En effet, twitter permet de surveiller ce que les potentiels clients ont dit du produit d’une entreprise, en bien ou en mal. Cela permet une grande réactivité et un lien direct avec les clients sans mettre en place une solution de feedback ou de sondage sur leur site officiel. 20 juillet 2010 M2IRT – M2 Page 42 sur 87

×