Your SlideShare is downloading. ×
05 reseaux telecommunication
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

05 reseaux telecommunication

1,468
views

Published on

Published in: Technology

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,468
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
109
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE PROTOCOLE X.25 Introductionr Adopté en 1976 par le CCITTr Issu des réseaux à commutation de paquetsr Proposé par quatre organismes • PTT • Postes britanniques • TCTS • Telenet Communication Corpsr Couvre les 3 premières couches du modèle OSIr Protocole sur le déclinSUPPORT DE COURS 1/30
  • 2. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE PROTOCOLE X.25 Présentation généraler Spécifie en premier lieu un protocole d’interface entre unETTD et un ETCD • X.25 ne spécifie pas un réseau à commutation de paquet • X.25 précise l’interface d’accès au réseau • Définit les échanges entre un ETTD et un nœud du réseau (ETCD) ETTD ETCD Coupleur Modem Modem Commutateur Réseau opérateur (ex : TRANSPAC)r Trois niveaux • niveau 1. X.21 ou X.21bis, interface physique V24 souvent utilisée • niveau 2. HDLC en mode équilibré. LAP-B. • niveau 3. X.25-3.r X.25 est avant tout une interface locale ETTD ETCD coupleur Commutateur Couche Couche Couche Modem Modem Couche Couche Couche 3 2 1 1 2 3 X.21 X.21 LAPBSUPPORT DE COURS X.25 niveau 3 2/30
  • 3. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE PROTOCOLE X.25 Niveau 1 du protocole X.25r X.21 Définit le protocole physique entre ETTD et ETCDr Il spécifie en particulier • Les caractéristiques physiques • Les caractéristiques électriques • La transmission par des bits de synchro • La procédure point à point en mode full duplexr L’avis V.24 (X.21 bis) • Connecteur 25 broches. • Chaque broche est numérotée de 1 à 24. • A chaque broche correspond un signal particulier.r Signaux les plus usitésNo No de circuit DésignationBroche2 103 Emission de données3 104 Réception de données4 105 Demande pour émettre (RTS)5 106 Prêt à émettre (CTS)6 107 Poste de données prêt (DSR)20 108 Terminal de donnés prêt (DTR)8 109 Détection du signal (CD)SUPPORT DE COURS 3/30
  • 4. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 Niveau 2 HDLC - High Level Data Link Controlr normalisée par lISO en 1976 et par lIUT-T (ex CCITT)r définit un ensemble de classes de procédures etfonctionnalités optionnellesr 2 modes principaux : • Non équilibré (Asynchronous Response Mode) • une station principale, tous les autres secondaires • la station principale à linitiative de la "connexion" LAP A SNA dIBM (SDLC) • Non équilibré (Asynchronous Balanced Mode ) • tous les équipements agissent de la même façon • mode équilibré (balanced)r X.25-2 HDLC équilibré ou LAP-BSUPPORT DE COURS 4/30
  • 5. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 2 La trame HDLC r Format de la trame HDLC Fanion Adresse Contrôle Données FCS Fanion 8bits 8bits 8bits Variable 16 bits r Fanion • Valeur 0111110 • Synchronisation de la trame • Suite interdite dans la trame Transparence binaire Insertion d’un bit à zéro pour toute suite de 5 bits r Le champ Adresse • Sous-utilisé liaison point à point • 11000000 commande de A vers B • 10000000 commande de B vers A r Le champ de commande définit 3 type de trames r Le champ données Limité à 1500 Octets r Le champ FCS • 2 ou 4 octets • calculé selon la méthode CRCSUPPORT DE COURS 5/30
  • 6. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 2 La trame HDLCr 3 types de trames • trame d’Information (transfert des données) • trame de Supervision (freiner les débits, demande de répétition ou accusé réception) • trame non numérotée (U) : définit le mode de réponse d’une station, initialisation, déconnexion.r Le champ de commande définit 3 type de trames Type de trame Valeur du champ de controle Information 0 N(S) P/F N(R) Supervision 1 0 S S P/F N(R) Unumbered 1 1 M M P/F M M MN(S)= numéro de la trame I envoyée (modulo 8)N(R)= numéro du prochain paquet attendu (modulo 8)S = bits de supervision 4 trames de supervisionM = bits de modification 32 trames non numérotéesP/F = bits poll/finalr Loctet de commande peut être étendu à 2 octetsSUPPORT DE COURS 6/30
  • 7. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 2 HDLC – La trame Ir Fonctions • transporte les informations de la couche supérieure • N(S) : numéro de la trame • N(R) : prochaine trame attendue par l’émetteur = acquittement positif des trames N(R) –1, N(R)-2 • Variable V(S) = numéro de la trame modulo 8.r Exemple Station A Station B Trame I, Ns=0, Nr=0 Trame I, Ns=1, Nr=0 Trame I, Ns=2, Nr=0 Trame S R, Nr=3 Trame I, Ns=3, Nr=0 Trame I, Ns=4, Nr=0SUPPORT DE COURS 7/30
  • 8. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 2 HDLC – La Trame Sr Fonctions • Gestion des erreurs • Contrôle de fluxr Les types de trames S • trame RR 1 0 0 0 P/F N(R) o annulation d’une trame RNR o acquittement positif des trames jusqu’à N(R) • trame REJ 1 0 0 1 P/F N(R) o rejet d’une trame sur rupture de séquence • trame RNR 1 0 10 P/F N(R) o le récepteur indique à l’émetteur qu’il n’est plus prêt à recevoir o destruction de toutes les trames reçues après le RNR o reprise sur RR ou REJSUPPORT DE COURS 8/30
  • 9. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 2 HDLC - La trame Ur Fonctions • Mode de réponse (équilibré ou non) • Initialisation • Déconnexionr Les principaux types de trames UDisconnect Mode 1 1 1 1 P/F 0 0 0Set Asynchronous Balanced Mode 1 1 1 1 P/F 1 0 0Disconnect Mode 1 1 0 0 P/F 0 1 0Unumbered Acknowledgment 1 1 0 0 P/F 1 1 0Frame Reject 1 1 1 0 P/F 1 0 0Exemple déchange Station A Station B Trame U SABM, P=1 Trame U UA, F=1 Trame I, Ns=0, Nr=0 Trame I, Ns=1, Nr=0 Trame I, Ns=2, Nr=0 Trame S R, Nr=3 Trame I, Ns=3, Nr=0 Trame I, Ns=4, Nr=0 Trame U DISC, P=1 Trame U UA, F=1SUPPORT DE COURS 9/30
  • 10. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 3 La couche paquetr X.25 utilise un numéro de voie logique pour identifier laconnexion d’un ETTD à un ETCDr 4095 voies logiques potentiellement utilisables sur unemême liaison physiquer La liaison de bout en bout entre deux ETTD s’appelle uncircuit virtuelr Quatre méthodes • Circuits permanents • Circuits commutés • Sélection rapide (transfert de données dans le paquet d’appel) • Sélection rapide avec fermeture immédiateSUPPORT DE COURS 10/30
  • 11. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 3 Ladressager La norme X.121 définit un adressage sur 14 chiffres Pays N° abonné Préfixe N° Réseaur Préfixe 0 Communication internationale 1 Accès direct 2 Accès via le réseau Telex 3 Accès via le RTC asynchrone 4 Accès synchroner Exemple • Accès direct 1 13 023456 • Accès international 0 208 0 1256453423SUPPORT DE COURS 11/30
  • 12. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 3 Notion de circuit virtuel et de voie logiquer Un circuit virtuel, une fois établi, permet de considérer laconnexion entre 2 DTE comme une liaison directe (abstractiondu réseau de transport) de la même manière quune liaisontéléphonique usuelle. • CVC Circuit Virtuel Commuté : mise en relation de 2 DTE sur demande en établissant un lien; de la part des DTE, cette liaison a les caractéristiques dune ligne privé non partagé (cest le but), même si physiquement, les liaisons utilisées sont partagées. • CVP Circuit Virtuel Permanent : la relation est maintenue en permanence (évite le coût détablissement de connexion mais alourdit la facture auprès du founisseur).SUPPORT DE COURS 12/30
  • 13. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 3 Etablissement d’un circuit virtuel ETTD local ETCD local ETTD distant ETCD distant Paquet d’appel Appel entrant Ouverture d’un circuit Ouverture virtuel d’un circuit virtuel Communication acceptéeCommunication établie Transfert Transfert de données de donnéesDemande de libération Libération Indication de libération Confirmation de libération Libération Confirmation de libération r Létablissement d’un CV se fait de bout en bout par lenvoi dun paquet dappel (call request). r lETCD destinataire peut refuser la connexion en envoyant une demande de libération (clear request) r lETCD destinataire peut laccepter en envoyant un paquet de communication acceptée (call accepted). SUPPORT DE COURS 13/30
  • 14. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances X.25 NIVEAU 3 Le paquet X.25r Format du paquet Identificateur du Numéro de format groupe De voie logique Numéro de voie logique Type de paquet LG adresse LG adresse ETTD appelé ETTD Appelant Adresse de l’ETTD appelant Paquet dappel Adresse de l’ETTD appelé LG champ options Champ options DonnéesIdentificateur du format 4 bits (QD01)Numéro de groupe de voies 4 bitsNuméro de voies 8bitsType de paquet 8bisSUPPORT DE COURS 14/30
  • 15. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distancesX.25 NIVEAU 3 Les différents types de paquets X.25r Les paquets détablissements et de fermeture Type DTE DCE DCE DTE 00001011 Paquet dappel Appel entrant 00001111 Acceptation dappel Appel établi 00010011 Demande de libération Indication de libération 00010111 Confirmation de Confirmation de libération libérationr Les paquets de données (Bit Q qualified à 1) Type DTE DCE DCE DTE xxxxxxxx Données Données 00100011 rupture DTE rupture DCE 00100111 Confirmation de rupture Confirmation de rupturer Les paquets de supervision (Bit Q qualified à 0) Type DTE DCE DCE DTE xxx00001 Receive Ready Receive ready xxx00101 Receive Non Ready Receive Non Ready xxx01001 Reject Reject 00011011 Demande de Indication de réinitialisation réinitialisation 00011111 Confirmation de Confirmation de réinitialisation réinitialisationSUPPORT DE COURS 15/30
  • 16. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LES ACCES INDIRECT A X.25 laccès synchrone r Utilisé pour raccorder un équipement connecté au réseau téléphonique r Défini par la recommandation X.32 de lUIT-T r 2 types daccès • via RTC • via RNIS sur un canal BSUPPORT DE COURS 16/30
  • 17. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LES ACCES INDIRECT A X.25 laccès asynchroner Utilisé pour raccorder un terminal asynchrone au réseauX.25r Nécessite une interface daccès : le PAD • Packet Assembler Disassembler • Définit par la recommandation X.3 • Assemble les caractères en paquets en émission • Désassemble les paquets reçus en réceptionr X.28 définit le dialogue entre le terminal et le PADr X.29 définit le dialogue entre le PAD et le réseau Synoptique DTE Dialogue PAD Transpac asynchrone X.3 X.29 X.28SUPPORT DE COURS 17/30
  • 18. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE RESEAU RTC Réseau à commutation de circuitsr Ouvert à la transmission de données en 1964r Le réseauCôté abonné • Desserte locale = Ligne téléphonique qui le relie au réseau • Média : paire téléphonique en cuivre • Transmission analogiqueCôté opérateur • Autocommutateurs • Média : cuivre, fibre optique, voie hertzienne • Transmission : essentiellement numérique.r Usage • Liaison point à point • Accès Internetr Avantages • Facile à mettre en oeuvre. • Bande passante suffisante pour les petits transferts de fichiers • Pas de location de LS, ni dinstallation de ligne RNIS • Faible coût dinstallation.SUPPORT DE COURS 18/30
  • 19. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE RESEAU RTCr Les modems • Assure le raccordement au réseau (ETCD) • Avis V34, V34+, V90r Connexion non permanenter Protocole de niveau II PPP Connexion point à point Station A Station BExemple : télémaintenance à distance. Connexion à l’Internet INTERNET LAN Firewall Serveur d’accès distant RTC modem PCSUPPORT DE COURS 19/30
  • 20. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE RESEAU NUMERIS Présentationr Le réseau Numéris est constitué de deux éléments distincts • Le réseau opérateur • La partie privative extension du réseau chez le clientr Deux types d’accès au niveau de la partie privative • L’accès de base T0 constitué de deux canaux à 64 Kbps et d’un canal de signalisation à 16Kbps • L’accès primaire ou T2 constitué de 30 canaux à 64 Kbps et d’un canal de signalisations à 64 Kbpsr Terminologie • Canaux de données = canaux B • Canal de signalisation = canal D • Accès de base = 2B+D • Accès primaire = 30B+Dr Usages • Téléphonie • Télécopie • Transfert de donnéesSUPPORT DE COURS 20/30
  • 21. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE RESEAU NUMERIS USAGESr Accès de base T0 1er canal B 64Kbps, voix ou données Possibilité d’agrégation des canaux 128 Kbps (ex : transfert de fichiers) 64Kbps, voix ou données 16 Kbps Signalisation (numérotation, établissement de connexion, identification appelant, etc)r Deux connexions simultanéesr Exemples : • Une téléphonie, une données (accès à un site distant) • Deux connexions à deux sites distants différents • Une connexion à un seul site distant en agrégeant les canauxr Accès primaire T2 1er canal B 64Kbps, voix ou données 30 canaux B 64Kbps, voix ou données 30 communications simultannées voix ou données 64Kbps, voix ou données 64Kbps pour la signalisationSUPPORT DE COURS 21/30
  • 22. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE RESEAU NUMERIS EXEMPLES D’USAGESr Accès à Internet FAI INTERNET LAN Firewall Serveur d’accès distant Accès primaire Réseau opérateur Accès de base Usager r route de secoursSUPPORT DE COURS 22/30
  • 23. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE RESEAU NUMERIS Les points de référencesr définissent des interfaces et des limites de responsabilitésentre opérateur et clientr point R (rate) : interface entre un équipement non RNIS etun adaptateurr point S (system) : limite entre système utilisateur etsystème réseau. Prise RJ45 sur laquelle se connectel’équipement.r point T (Terminal) : limite de responsabilité de l’opérateur.r point U (User) : Interface entre la TNR et le commutateurde rattachement. R S T VTerminal Adaptateur TNA TNR TNLNon RNIS Réseau opérateur Réseau Ethernet Interface S0 2B +D RJ45 Routeur T T dagence N N R Lr Terminologie • TNR : Terminaison Numérique de Réseau • TNA : Terminaison Numérique d’Abonné • TNL : Terminaison Numérique de LigneSUPPORT DE COURS 23/30
  • 24. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE RESEAU NUMERIS Le protocole D r Protocole de signalisation entre équipement utilisateur et commutateur France Télécom r Transmis par le canal D, canal de signalisation r Plusieurs protocoles r Couvre les trois niveaux du modèle OSI Réseau Signalisation UNI I.450, I.451, I.452 Liaison LAP-D I.440, I441 Physique I.412 définition des accès Accès de base Accès primaire I.420 I.430 I.421 I.431 r La couche physique décrit • Décrit la méthode d’accès au bus et la structure des trames physiques • Différente pour l’accès de base et l’accès primaire r La couche Liaison • Liaison point à point entre équipement et TNR • Dérivé de HDLC (LAP-D) r La couche Réseau • Messages échangés entre équipement et commutateur FTSUPPORT DE COURS 24/30
  • 25. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE PROTOCOLE PPP (Point to Point Protocol)r RFC 1661r Fonctionnalités • utilisation sur des liaisons point à point autres que série (SLIP) • Transport de protocoles de niveau 3 • Compression d’en-têtes IP et TCP pour augmenter le débit de la liaison • gestion dun contrôle daccès au réseau par authentification • Gestion des codes interprétables par les modemsrLe protocole PPP est celui classiquement utilisé par les FAIr Utilisé généralement sur des liaisons RTC ou RNISr repose sur 3 composants • HDLC pour l’encapsulation des datagrammes • LCP (Link Control Protocol) • NCP (Network Protocol)SUPPORT DE COURS 25/30
  • 26. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LE PROTOCOLE PPP (Point to Point Protocol) r PPP utilise la structure des trames HDLC Fanion Adresse Contrôle Protocole Données FCS Fanion Fanion valeur 01111110. Adresse valeur 11111111 (non utilisé). Contrôle contient la séquence binaire 00000011. Demande de transmission de données utilisateur dans une trame non ordonnée Protocole indique le protocole véhiculé. Ex : IP = 0021. Données Limité à 1500 Octets FCS Champ de contrôle de trame. r Le protocole LCP • Définit les échanges nécessaire à la gestion des liaisons • Trois types de trames : établissement, supervision, terminaison r Le protocole NCP • Autant de versions que de protocoles réseau transportés • Négociation des paramètres de configuration et services optionnels.SUPPORT DE COURS 26/30
  • 27. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LES PROTOCOLES D’AUTHENTIFICATION PAP (Password Authentication Protocol) r Méthode d’authentification simple r En deux temps ( two way handshake) lors de la connexion r 3 types de trames PAP Fanion Adresse Contrôle Protocole Données FCS Fanion Type Identificateur LG Données r Code du type 1. Requête d’authentification 2. Acquittement positif 3. Acquittement négatif r Contenu de la requête d’authentification Type Identificateur LG Données LG ID Hôte ID Hôte LG MDP MDPSUPPORT DE COURS 27/30
  • 28. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LES PROTOCOLES D’AUTHENTIFICATION CHAP (Challenge-Handshake Authentication Protocol)r protocole plus sécurisé que PAPr Lors de la connexion mais aussi après celle-cir 4 types de trames CHAP Fanion Adresse Contrôle Protocole Données FCS Fanion Type Identificateur LG Données r Code du type 1. Challenge 2. Réponse 3. Succès 4. Echec r réponse sur un MDP secret partagé par le client et le serveur.SUPPORT DE COURS 28/30
  • 29. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances LES PROTOCOLES D’AUTHENTIFICATION CHAP (Challenge-Handshake Authentication Protocol) r Les étapes 1. envoi par le serveur du challenge (ID, nbre aléatoire, nom d’hôte) 2. calcul d’une valeur avec ces éléments au moyen d’un fonction de hachage non réversible par le client au moyen de la clé secrète. 3. Envoi de la réponse au serveur (ID crypté, nbre aléatoire, nom d’hôte, valeur) 4. Vérification de la valeur calculée et calcul identique parle serveur. 5. Acquittement succès ou erreur par le serveur.SUPPORT DE COURS 29/30
  • 30. CNAM-Réseaux – B1 PARTIE I- Réseaux longues distances POINT TO POINT PROTOCOL EXEMPLE INTERNET LAN Firewall Traitement des Serveur d’accès appels RNIS ou distant RTC (cartes modems) Accès primaire par exemple Réseau opérateur Modem Poste utilisateur 1) Le modem du client appelle le numéro de téléphone du fournisseur et la connexion téléphonique sétablit si lun au moins de ses modems est libre. 2) Négociation de la configuration et de la qualité de la liaison (phases LCP) 3) Phase identification/authentification (PAP ou CHAP). 4) Négociation de la configuration réseau (NCP) -> ouverture de session 5) Libération de la connexionSUPPORT DE COURS 30/30

×