Your SlideShare is downloading. ×
cours du 18 janvier Gestion De L’Information
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

cours du 18 janvier Gestion De L’Information

1,003

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,003
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
42
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Gestion de l’information
  • 2. Les opérations documentaires
    • Les fonctions d'un service de documentation s'articulent autour des quatre opérations de base des systèmes tertiaires, à savoir :
    • - saisie, élaboration, traitement de l'information;
    • - multiplication;
    • - transmission ;
    • - mémorisation (stockage et restitution).
    • Ces opérations de base sont explicitées tout au long de ce que l'on appelle la chaîne documentaire.
  • 3. Analyse des besoins  Recherche des sources  Acquisitions   La chaîne documentaire  Contrôle et évaluation Sélection   Produits et services Enregistrement   Diffusion Catalogage  Stockage : Mémorisation des informations Classements des documents  Analyse : Condensation Indexation 
  • 4.
    • Les fonctions documentaires peuvent être également réparties, comme dans tout système, en « opérations d'entrée », « opérations de traitement» et « opérations de sortie ».
    • Les opérations de traitement, elles sont de deux natures
      • Le traitement dit matériel (l’estampillage, le classement, l’équipement,...)
      • Le traitement dit intellectuel, c’est à dire l’analyse documentaire
      • c’est le travail de condensation (résumé) et indexation
  • 5.
    • 1. la condensation
    • C'est l’opération qui consiste à extraire l’information utile que contient chaque document, à la sélectionner, puis à la mettre en forme, de façon à produire un ensemble d’informations utilisable par les usagers du système
    • En d’autres termes, l’opération de condensation a pour objet la production d’un résumé qui facilitera la diffusion de l’information contenue dans le document ainsi que son stockage dans un fichier. Le résumé devient un document dit secondaire qui sert de relais entre l’utilisateur et le document de base ou document primaire.
  • 6.
      • Le résumé signalétique :
    • Il donne en 10 ou 20 mots une idée plus complète du contenu, indique les matières traitées et les idées clés qui y sont exprimés
      • Le résumé indicatif
    • C’est un résumé identique mais plus fournit car il comporte en 100 et 200 mots
      • Le résumé informatif :
    • C’est un résumé plus long (jusqu’à 500 mots) donnant place aux conclusions de l’auteur et de ses prises de positions personnelle, mettant en valeur les idées et les grandes lignes de l’argumentation. C’est une véritable fiche de lecture.
  • 7.
    • 2 . L’indexation
    • L’indexation est la partie la plus importante de l’analyse documentaire. C’est l’opération qui détermine, à partir de l’analyse d’un document, les différents descripteurs (mots-sujets), mots-clés ou indices qui permettront d’en indiquer le contenu.
    • Principes
    • « Permettre une recherche efficace des informations contenues dans un fonds de documents et indiquer rapidement sous une forme concise la teneur du document ».
    • Rendre compte du document au moyen d’un «  langage » documentaire (mots-clés ou classification).
    • Permet les recherches dans le catalogue (langage documentaire) ou le classement des documents en libre accès (classification).
  • 8. Méthodes Lecture de parties du document : la 4 ème de couverture, rabats de la jaquette, table des matières, préface,… Connaissance préalable indispensable de l’outil utilisé.
  • 9.
    • Les langages documentaires :
      • Les classifications :
    • Systèmes de classification numérique (Dewey, CDU,…) basés sur une structuration hiérarchisée des connaissances.
    •   La place de chaque notion dans l’ensemble des classes, sous-classes et subdivisions est représentée par un symbole appelé indice » ; indices avec lesquels on fabrique les cotes pour ranger les documents en rayon.
  • 10.
    • Les langages documentaires :
      • Indexation par mots
    • Listes de mots, thésaurus, langages d’indexation documentaire (RAMEAU).
    • Règles de sens : pertinence, précision, unité de sens (pas de synonymes, utiliser des renvois
    • Règles de forme : s ingulier/pluriel, masculin/féminin, développement ou non des sigles et acronymes…
  • 11.
    • Exemples avec un fonds de livre en bibliothèque
    • La classification Dewey

×