Du bdx 06juin

849 views
784 views

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
849
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Du bdx 06juin

  1. 1. Outils du Web 2.0 au service de la recherche documentaire Médiaquitaine - Diplôme d’Université : Techniques et médiations documentaires : formation professionnelle de base en bibliothèque. Lundi 06 juin 2011
  2. 2. Internet est la première source d'information pour 80% des internautes français Source : www.forester.com
  3. 3. Internet c’est quoi?
  4. 4. <ul><li>Les différents services accessibles via Internet : </li></ul><ul><li>le World Wide Web </li></ul><ul><li>le courrier électronique </li></ul><ul><li>la messagerie instantanée </li></ul><ul><li>la téléphonie sur IP (ou VoIP) </li></ul><ul><li>- les systèmes de partage de fichiers (P2P) </li></ul>
  5. 5. <ul><li>Protocole TCP/IP </li></ul><ul><li>Le langage http et la notion d’hypertextualité </li></ul><ul><li>L’architecture client/serveur </li></ul><ul><li>Les services : web, mail, ftp, chat, forum </li></ul>Contexte technique
  6. 6. Pourquoi la recherche documentaire est si différente sur internet ? et si internet nous faisait … encore … toujours … peur ?
  7. 7. Une nécessité : l’analyse et évaluation de l’information <ul><li>Devenir auteur éditeur sur le web est à la portée de tous, et la nécessité de vérifier les sources des documents est une obligation. </li></ul><ul><li>L’utilisateur tout venant met en place des critères très faibles pour évaluer le document : design du site, portrait de l’auteur ou même réactions des commentateurs. </li></ul><ul><li>Les compétences d’évaluation ne s’acquièrent pas automatiquement, il existe un rôle pour les bibliothécaires et documentalistes pour amener les usagers à mieux évaluer leurs recherches. </li></ul>
  8. 8. <ul><li>Analyser </li></ul><ul><li>La page de résultats du moteur de recherche </li></ul><ul><li>Le site retenu </li></ul><ul><li>L’auteur ou les responsable du site </li></ul><ul><li>L’actualisation </li></ul><ul><li>Le contenu </li></ul><ul><li>FIABILITE + PERTINENCE = VALIDITE </li></ul><ul><li>FIABILITE = sécurité qui garantit quelque chose ou quelqu’un, à qui l’ont peut faire confiance </li></ul><ul><li>PERTINENCE = se dit de quelque chose qui se rapporte exactement à ce dont il est question, qui est approprié </li></ul><ul><li>VALIDITE = conformité d’un élément réel avec sa représentation, caractère de ce qui est valide ou acceptable, admissible ou autorisé. </li></ul>Analyse et évaluation de l’information
  9. 9. <ul><li>L’évaluation de l’information est devenue une question cruciale </li></ul><ul><li>Le constat, Internet : absence de filtre éditorial ≠ revues scientifiques, monde de l’édition </li></ul><ul><li>Le web 2.0, c’est l’explosion de l’information : liberté totale d'expression, hétérogénéité, instabilité, disparition des intermédiaires, etc. </li></ul><ul><li>= ce qu’Alexandre Serres nomme l’info-pollution </li></ul><ul><li>( voir BBF, 2005, n° 6) </li></ul>
  10. 10. <ul><li>La surabondance, le déluge informationnel, le trop-plein de résultats </li></ul><ul><li>Effets : La désorientation – La saturation – Le découragement </li></ul><ul><li>Remèdes : </li></ul><ul><li>- Techniques : Améliorer les outils (moteurs de recherche) ‏ </li></ul><ul><li>- Humains : Se former, acquérir une bonne culture informationnelle </li></ul><ul><li>La désinformation et la médiocrité de l’information </li></ul><ul><li>Effets : Méfiance – Perte de repères – Mélange des sources </li></ul><ul><li>Remèdes : Connaître et vérifier ses sources – Les recouper – Faire un travail d’investigation </li></ul>
  11. 11. <ul><li>La contamination de l’information </li></ul><ul><li>Causes : difficulté de contrôle éditorial sur internet, propagande, arme politique, commerciale </li></ul><ul><li>Remèdes : </li></ul><ul><li>- Techniques : filtres parentaux </li></ul><ul><li>- Humains : culture générale, esprit critique </li></ul><ul><li>- Juridiques et politiques </li></ul><ul><li>- Grâce aux réseaux sociaux : censure </li></ul><ul><li>Abus de la publicité , du marketing et du référencement payant </li></ul><ul><li>Effets : Spams incidence référencement payant, indice de notoriété </li></ul><ul><li>Remèdes : Maîtriser les outils – Identification de la publicité </li></ul>
  12. 12. Nécéssité d’une méthode de recherche documentaire <ul><li>Les étapes d’une recherche documentaire efficace </li></ul><ul><li>La recherche documentaire sur Internet </li></ul>
  13. 13. Les étapes d’une recherche documentaire efficace 5 - Relecture - Vérification du respect des consignes - Réponses à la problématique ? - Communication des sources utilisées 1 - Analyse des consignes - Mobilisation des connaissances - Choix d’une problématique - Choix de mots clé - Hypothèses de recherche 4 - Repérage des informations principales - Prise de note, sauvegarde - Reformulation - Organisation des informations - Rédaction, synthèse 3 - Lecture rapide - Analyse critique de documents - Sélection et classement - Mise au propre des références Cerner le sujet 1 Rechercher les sources d’information 2 Collecter et trier les documents 3 Exploiter et reformuler l’information 4 Evaluer et communiquer 5 CDI - -lycée Jean Zay 2005 2 - Identification des sources - Utilisation des outils de recherche - Analyse des résultats - Réévaluation des hypothèses
  14. 14. La recherche documentaire sur Internet <ul><li>Définir des mots clefs pertinents </li></ul><ul><li>Choisir les outils de recherche sur Internet </li></ul><ul><li>Écrire un équation de recherche : les outils </li></ul><ul><li>Lire les résultats d’une recherche </li></ul><ul><li>Évaluer l’information </li></ul><ul><li>La restitution de l’information </li></ul>
  15. 15. La recherche documentaire sur internet <ul><li>Au minimum, s'accorder un temps de réflexion Se poser au moins les 2 questions suivantes : Qu'est-ce que je cherche exactement ? Pour quoi faire ? </li></ul><ul><li>Prendre du temps au départ, c'est en gagner par la suite... </li></ul><ul><li>Une formulation claire et précise des besoins, avec prise de notes, permet : </li></ul><ul><ul><li>d'affiner la requête </li></ul></ul><ul><ul><li>d'obtenir des résultats plus pertinents. </li></ul></ul>
  16. 16. <ul><li>Les mots-clés sont les mots les plus représentatifs de la question posée. Ils permettent de formuler une demande en vue d'obtenir des résultats. C'est du bon choix des mots-clefs que dépendra la pertinence des résultats. Ils sont utilisés par les logiciels de gestion de bibliothèques aussi bien que sur Internet. </li></ul><ul><li>Trouver de &quot;bons&quot; mots-clés: </li></ul><ul><ul><li>Des mots suffisamment précis sur les moteurs - éviter les termes trop généraux qui risquent de générer trop de &quot;bruit&quot; dans les réponses, - choisir de préférence des termes spécifiques quitte à élargir par la suite votre requête. </li></ul></ul><ul><ul><li>Des mots suffisamment larges sur les annuaires </li></ul></ul><ul><li>- pour trouver facilement les catégories et pour identifier les sites fédérateurs traitant du sujet, - quitte à préciser ensuite avec des termes plus précis.  </li></ul><ul><li>Le type de mots - choisir de préférence des noms, - utiliser les autres mots (verbes, adjectifs, adverbes, pronoms) plutôt dans les expressions entre guillemets. </li></ul>Définir des mots-clefs pertinents
  17. 17. Définir des mots-clefs pertinents <ul><li>Le nombre de mots - plus il y a de mots, plus la question se restreint, - un seul mot peut suffire, - essayer de ne pas dépasser 3 mots au départ. </li></ul><ul><li>L'ordre des mots joue parfois un rôle sur certains moteurs :  - quels mots-clés sont prioritaires ? - commencer par les mots les plus importants   (voir aussi la syntaxe propre à chaque moteur). </li></ul><ul><li>Il ne faut pas omettre de donner des précisions de lieu et de temps. </li></ul><ul><li>Le problème des homonymes : Les logiciels ou les moteurs de recherche ne reconnaissent que les chaînes de caractères et ne font pas la différence entre le mot « jaguar » désignant l'automobile et celui désignant l'animal. </li></ul><ul><li>Le problème des synonymes : les robots ne pratiquent pas de recherche sur les synonymes, seuls les caractères demandés font l'objet d'une recherche. </li></ul>
  18. 18. Evaluer l’information <ul><li>Au minimum, répondre aux 3 questions suivantes : </li></ul><ul><ul><li>Le site est-il fiable ? </li></ul></ul><ul><ul><li>L'information est-elle intéressante ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Est-ce bien ce que je cherchais ? </li></ul></ul><ul><li>Pour aller plus loin... </li></ul><ul><ul><li>Q ui ?auteur, organisme... </li></ul></ul><ul><ul><li>Q uoi ?qualité de l'information, du document, du site </li></ul></ul><ul><ul><li>Q uand ?période traitée, date du document </li></ul></ul><ul><ul><li>O ù ?origine de l'information, limites géographiques </li></ul></ul><ul><ul><li>Q uand ?période traitée, date du document </li></ul></ul><ul><ul><li>P ourquoi ?objectif(s) du document, du site </li></ul></ul><ul><ul><li>C omment ?structure du document, navigation dans le site </li></ul></ul>
  19. 19. Restitution de l’information : quelques conseils <ul><li>Ne jamais recopier quelque chose sans le comprendre ! (attention au copier/coller) </li></ul><ul><li>Restitution de l’information selon la production demandée : </li></ul><ul><ul><li>dossiers documentaires </li></ul></ul><ul><ul><li>bibliographie </li></ul></ul><ul><ul><li>publication en ligne sur le site de la bibliothèque </li></ul></ul><ul><ul><li>… </li></ul></ul>
  20. 20. <ul><li>Web 2.0 : définitions </li></ul><ul><li>Les outils du web 2.0 </li></ul><ul><ul><ul><li>Flux rss </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Blog </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Wiki </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Outils communautaires </li></ul></ul></ul>
  21. 21. <ul><li>L'expression &quot;Web 2.0&quot; est utilisé un peu à tort et à travers, à tel point qu'il est devenu un concept marketing derrière lequel se cache tout et n'importe quoi! </li></ul><ul><li>Le web 2.0 une mode ? ou plus ... </li></ul><ul><li>quelles conséquences sur l' activité documentaire professionnelle ? </li></ul>
  22. 22. <ul><li>L'expression Web 2.0 a été proposée pour désigner ce qui est perçu comme un renouveau du Web. </li></ul><ul><li>L'évolution ainsi qualifiée concerne aussi bien les technologies employées que les usages. En particulier, on qualifie de Web 2.0 les interfaces permettant aux internautes d'interagir à la fois avec le contenu des pages mais aussi entre eux.” ( wikipédia) ‏ </li></ul><ul><li>L'expression a été lancée par Tim O'Reilly en 2004, et s'est imposé à partir de 2007. </li></ul>
  23. 23. <ul><li>Notions fondamentales attachées au Web 2.0 : </li></ul><ul><ul><li>les interactions entre internautes (collaboration, partage, communauté, réseau) ‏ </li></ul></ul><ul><ul><li>l'interaction avec les contenus proposés en ligne (possibilité d'intervenir sur les contenus) ‏ </li></ul></ul><ul><ul><li>la gratuité de la plupart des services </li></ul></ul><ul><ul><li>l' accessibilité (sites visibles sur les navigateurs standards, applications en ligne) ‏ </li></ul></ul>
  24. 24. <ul><li>Par effet de mode, on jargonne en Web 2.0 en maniant des mots à la sonorité anglo-saxonne : </li></ul><ul><li>Crowdsourcing, Social networking, Folksonomy, </li></ul><ul><li>Mashup... </li></ul><ul><li>Voir Petit Lexique du Web 2.0 </li></ul><ul><li>Crowdsourcing peut être traduit par l'expression suivante : </li></ul><ul><li>« l'approvisionnement par la foule ». Par exemple FlickR, Wikipedia... </li></ul>
  25. 25. Du Web 1.0 au Web 2.0 <ul><li>Web 1.0 jusqu’en 2004 : </li></ul><ul><ul><li>Pages statiques </li></ul></ul><ul><ul><li>Réseaux commerciaux </li></ul></ul><ul><ul><li>Peu d’interactivité </li></ul></ul><ul><ul><li>Internautes passifs : consultent seulement </li></ul></ul><ul><ul><li>Mot-clé </li></ul></ul><ul><li>Web 2.0 depuis 2004 : </li></ul><ul><ul><li>Pages dynamiques </li></ul></ul><ul><ul><li>Réseaux sociaux </li></ul></ul><ul><ul><li>Forte interactivité </li></ul></ul><ul><ul><li>Internautes actifs : créent et modifient le web </li></ul></ul><ul><ul><li>Tag (folksonomies ou indexation libre) </li></ul></ul>
  26. 26. <ul><li>le web 2.0 apparaît comme une plateforme vers le tout en ligne. </li></ul><ul><li>On y trouve : </li></ul><ul><li>une meilleure ergonomie des interfaces </li></ul><ul><li>un accroissement des possibilités de publication, de partage et de participation </li></ul><ul><li>un incontournable effet communautaire (ou recherche d'effet communautaire)‏ </li></ul>
  27. 27. Folksonomy ou indexation libre <ul><li>Le terme de folksonomy provient de la contraction des mots folks (« les gens») et taxonomy (« taxinomie » ou « taxonomie » pour évoquer la notion de classification). La folksonomy décrit donc une pratique qui consiste à classer du contenu - de manière collaborative - à partir de tags (ou motsclés) proposés par les internautes eux-mêmes. On pourrait parler de thesaurus libre c'est à dire avec une absence d'uniformisation, de hiérarchisation et de contrôle. </li></ul><ul><li>« Classification collaborative décentralisée et spontanée » (source Urfist de Rennes 2008). L'intérêt de la folksonomy réside dans la souplesse offerte aux utilisateurs qui peuvent « taguer » le contenu posté sur le site web. Elle favorise le partage de ressources et permet d'améliorer la recherche d'informations. </li></ul><ul><li>Cet outil est intégré dans divers outils (blogs, sites de partage..) et plus particulièrement dans les sites de « Social Bookmarking »(sites de gestion collaborative de signets et favoris -> Del.icio.us ). </li></ul>
  28. 28. tags <ul><li>Tags: Les tags (étiquettes en français) représentent l'un des éléments les plus caractéristiques des sites rentrant dans la sphère du Web 2.0. En effet, la plupart des contenus postés sont repérés et identifiés par ces fameux tags qui sont proposés par le producteur de contenu. Ces tags (ou mots-clés) sont ensuite sensés faciliter l'identification et la recherche de contenu dans la base de données. Nous retrouvons ainsi une logique de classement qui n'est pas sans rappeler le travail d'indexation effectué par les professionnels de l'information et de la documentation !! Finalement, le Web 2.0 transforme les producteurs de contenu de ces sites en armée de documentalistes qui s'ignorent. </li></ul><ul><li>Les sites Web 2.0 affichent souvent un « tag cloud » (autrement dit, un nuage de tags) qui permet de visualiser du premier coup d'oeil les tags les plus utilisés récemment. Plus la taille du mot-clé est grande, plus il y a d'articles indexés avec celui-ci. </li></ul><ul><li>Cela permet notamment de repérer plus facilement les sujets les plus traités par les utilisateurs à un instant T. </li></ul>
  29. 29. Incrustation <ul><li>Exemples d'incrustation dans une page web de : </li></ul><ul><li>- une géolocalisation avec Google Maps </li></ul><ul><li>- le feuilletage d'un document type brochure (.pdf) avec Isuu/calaméo </li></ul><ul><li>- un agenda des animations avec Google Calendar </li></ul><ul><li>- une vidéo Youtube </li></ul><ul><li>- une playlist Deezer.com </li></ul><ul><li>- Widget CalenDoc </li></ul>
  30. 30. Le service s’améliore quand le nombre d’utilisateurs augmente
  31. 31. Un exemple sur un site d’information Avant !
  32. 32. Après !
  33. 33. Aujourd'hui !
  34. 34. Partage de photos
  35. 35. Partage de photos
  36. 36. Partage de vidéos en ligne
  37. 37. Partage de vidéos en ligne
  38. 38. Partage de texte
  39. 39. Partage de texte (présentation)
  40. 40. Partage de texte
  41. 41. Partage de signets (ou favoris), gestion collaborative ‏
  42. 42. La géolocalisation ‏
  43. 43. Partage de documents : bureautique en ligne
  44. 44. Page d'accueil personnalisée
  45. 45. Réseaux sociaux Facebook, twitter, myspace, lindelink
  46. 46. Sites spécialisés en partage de lecture
  47. 47. Blogs, Wikis et RSS
  48. 48. Les blogs <ul><ul><li>Le mot blog vient de la contraction de web log , c'est un site internet constitué de publications nommées billets ou articles ou encore notes. Ils sont classés par ordre antéchronologique, ces billets peuvent être réunis par thèmes. </li></ul></ul><ul><ul><li>Chacun de ces billets est inspiré du journal de bord, ou journal intime. L'auteur (appelé le blogueur) y inscrit un contenu souvent textuel mais aussi d'images ou de vidéos. Ces articles peuvent enrichis de liens hypertextes. </li></ul></ul>
  49. 49. <ul><ul><li>Chaque lecteur peut généralement (selon la volonté du blogger) apporter des remarques, des réflexions aux contenus dans des commentaires. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les lecteurs et/ ou le blogger peuvent aussi commenter les commentaires. </li></ul></ul>
  50. 50. Comment faire?!! <ul><ul><li>Deux choix : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Des plates formes hébergées (la plupart des blogs) exemple blogger , myspace , blogspot , skyblog ... Ce sont des plateformes qui ne nécessitent aucune opération technique, ni maintenance. Ce qui les rend très faciles d'utilisation et très populaires. A l'inverse ces blogs souffrent parfois d'uniformisation dans la mise en page, de manque de souplesse, de manque d'évolution (impossible de faire passer un blog d'une plateforme à une autre) et aussi parfois de pollution publicitaire ! </li></ul></ul></ul>
  51. 51. Comment faire?!! <ul><ul><ul><li>des « blogs » à installer sur son serveur : exemple word press . Ce sont des gestionnaires de contenus ou CMS, en fait des suites logicielles qui permettent de paramétrer entièrement les fonctionnalités de son blog. Il utilise le langage php et nécessite une base de données SQL. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>cette maîtrise totale du site implique alors un minimum de compétences ! </li></ul></ul></ul>
  52. 52. Les wikis <ul><ul><li>Wiki !! Rapide en hawaïen ! </li></ul></ul><ul><ul><li>Un wiki est un système de gestion de contenu de site web rendant ses pages web librement modifiables par tous les visiteurs y étant autorisés. Les wikis sont utilisés pour faciliter l'écriture collaborative de documents avec un minimum de contraintes. </li></ul></ul>
  53. 53. L ’ Exemple (!!) ‏
  54. 54. Wikipedia : qu’est-ce que c’est ? <ul><li>Wiki = site web dynamique permettant aux internautes de modifier les pages </li></ul><ul><li>Wikipedia : encyclopédie collaborative en ligne dont les articles sont écrits par des internautes </li></ul><ul><li>Plus de 13 millions d’articles (850 000 en français) </li></ul><ul><li>Plus de 250 langues représentées </li></ul>
  55. 55. Wikipedia : comment ça marche ? <ul><li>Contenu fourni par les bénévoles </li></ul><ul><li>Mais financement nécessaire pour la maintenance du site </li></ul><ul><li>Wikipedia refuse la publicité </li></ul><ul><li>Mais fait appel aux dons </li></ul>
  56. 56. Pour ou contre Wikipedia <ul><li>Avantages : </li></ul><ul><ul><li>Accès libre </li></ul></ul><ul><ul><li>Gratuité </li></ul></ul><ul><ul><li>Mises à jour régulières et instantanées </li></ul></ul><ul><ul><li>Traitement de sujets rares </li></ul></ul><ul><ul><li>Plurilinguisme </li></ul></ul><ul><ul><li>Interactivité </li></ul></ul><ul><li>Inconvénients : </li></ul><ul><ul><li>Variabilité du contenu </li></ul></ul><ul><ul><li>Qualité variable des articles </li></ul></ul><ul><ul><li>Manque de recul </li></ul></ul><ul><ul><li>Danger des groupes de pression </li></ul></ul><ul><ul><li>Risque d’amateurisme </li></ul></ul>
  57. 57. Les fils RSS et les agrégateurs <ul><ul><li>Un fil rss est constitué d'un fichier au format xml </li></ul></ul><ul><ul><li>Les fils sont signalés par ces petits logos : </li></ul></ul>
  58. 58. Mais à quoi servent-ils ? <ul><ul><li>Les fil RSS permettent de rendre disponibles de façon automatisée les contenus d'un site web afin qu'ils soient republiés sur d'autre site, cela s'apelle la syndication </li></ul></ul><ul><ul><li>Ils permettent de suivre l'actualité éditoriale d'un site </li></ul></ul><ul><ul><li>De suivre la publication de billets sur un blog </li></ul></ul><ul><ul><li>Ou tout autre informations riche d'un site des nouveautés d'un libraire aux nouvelles entrées d'un catalogue de bibliothèques … </li></ul></ul>
  59. 59. Comment lire ses fils rss <ul><li>Les navigateurs récents permettent d'identifier les fils </li></ul>
  60. 60. <ul><ul><li>Fonctionnalités de base : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Ajouter un fil, récupérer un fil automatiquement ou par copier/coller </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Exporter et importer une liste de flux RSS </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Classer les fils dans des dossiers ou onglets </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Signalement spécifique (couleur différente, nombre d'entrées) ‏ </li></ul></ul></ul>Que fait un agrégateur? :
  61. 61. Exemple :
  62. 62. Avantages et inconvénients des fils rss <ul><ul><li>S'abonner à un fils rss nécessite aucun enregistrement préalable et reste totalement gratuite </li></ul></ul><ul><ul><li>La gestion des abonnements permet de personnaliser des recherches grâce à un agrégateur </li></ul></ul>
  63. 63. Avantages et inconvénients des fils rss <ul><ul><li>Mais les fils rss n'intègrent aucune mise en forme </li></ul></ul><ul><ul><li>Les fils en donnent qu'une partie de l'info </li></ul></ul><ul><ul><li>Accéder aux sites par les flux échappent aux statistiques </li></ul></ul><ul><ul><li>Trop de fils tue l'info!! </li></ul></ul>
  64. 64. Un conseil : savoir gérer ses favoris ou marque-pages !
  65. 65. Tp 1 <ul><li>Créer un compte google ou utiliser un compte existant </li></ul><ul><li>Créer une alerte Google </li></ul>
  66. 66. <ul><li>Repèrer et abonner votre navigateur à un choix de fils rss sur : </li></ul><ul><ul><li>Le site des Echos </li></ul></ul><ul><ul><li>Le site de Valeurs actuelles </li></ul></ul><ul><ul><li>Le site de Alternatives économiques </li></ul></ul>
  67. 67. <ul><li>Créer une page netvibes </li></ul><ul><li>Créer un onglet actu eco avec les flux choisis dans l’exercice précédent </li></ul><ul><li>Créée un onglet accueil avec de sleix hmlt vers le SUDOC, la BNF et le site d el’université de Bordeaux 3 </li></ul><ul><li>Créer un onglet blogs avec les liens vers 3 blogs : bibliobsession , des Bibliothèques 2.0 , bibliolabo </li></ul><ul><li>Rajoutez une agrégation des fils RSS flux de ces 3 blogs. </li></ul>
  68. 68. <ul><li>Créer un compte sur delicious </li></ul><ul><li>Exporter vos marques pages </li></ul><ul><li>Exercice 1 : Etudiez le blog suivant : </li></ul><ul><li>http://www.bibliobsession.net/ </li></ul><ul><li>• Quels sont les différents widgets et applications utilisés sur ce blog ? </li></ul><ul><li>• Comment puis-je me tenir au courant de l’actualité de ce blog ? </li></ul><ul><li>• Quels sont ses domaines d’étude </li></ul>

×