Publicité & Société 2010 agence Australie

2,846 views

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,846
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
145
Actions
Shares
0
Downloads
81
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Publicité & Société 2010 agence Australie

  1. 1. BACK TO BASICS PUBLICITÉ & SOCIÉTÉ ÉDITION 2010
  2. 2. LESFRANÇAIS ET LAPUB: LEDÉSAMOUR SEPOURSUIT
  3. 3. 20% 41% 29% 17% 36% 27% 20% 32% 45% 24% 50% 43% 32% 51% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 19 pts 12 pts 16 pts 14 pts 7 pts 16 pts 21 pts % s/t Optimiste situation du pays situation personnelle Écarts significativement supérieurs ou inférieurs par rapport à 2009 APRÈS LE SURSAUT DE 2009, LE MORAL DES FRANÇAIS RECHUTE (-4 pts) (-9 pts)
  4. 4. 4,24,34,54,44,64,74,7 2004 (1502) 2005 (1005) 2006 (1005) 2007 (1003) 2008 (1002) 2009 (1007) 2010 (1000) LA NOTE GLOBALE DE LA PUBLICITÉ, ELLE, CONTINUE DE BAISSER RÉGULIÈREMENT (note sur 10)
  5. 5. 74% 80% 28% 29% 24% 19% 70%70% 2007 (1003) 2008 (1002) 2009 (1007) 2010 (1000) Plutôt une source d'intérêt Plutôt une source d'ennui LES FRANÇAIS S’EN DÉSINTÉRESSENT DE PLUS EN PLUS
  6. 6. 48% 52% 57%55% 52% 47% 43% 45% 2007 (1003) 2008 (1002) 2009 (1007) 2010 (1000) Prête attention Ne prête pas attention ILS Y PRÊTENT DE MOINS EN MOINS ATTENTION
  7. 7. 34% 52% 20% 18% 20% 17% 20% 16% 14% 32% 29%30% 27% 25%25% 52%52%53%53% 57% 55% 2004 (1502) 2005 (1005) 2006 (1005) 2007 (1003) 2008 (1002) 2009 (1007) 2010 (1000) Neutres Publiphobes Publiphiles LA PUBLIPHOBIE EST EN PROGRESSION CONSTANTE (0-3/10)
  8. 8. POURTANT,
  9. 9. POURTANT, ILYA ENFRANCE DESGENS QUIVOIENT LAVIEDUBONCÔTÉ
  10. 10. LESPUBLIPHILES
  11. 11. LES PUBLIPHILES SONT OPTIMISTES Français Publiphiles Optimistes situation personnelle 41% 53% Optimistes situation du pays 20% 31%
  12. 12. ILS PLÉBISCITENT LES GRANDES MARQUES Français Publiphiles Les grandes marques vous attirent 39% 60%
  13. 13. ILS AIMENT LA CONSOMMATION Français Publiphiles Sont accros de la consommation 9% 64%
  14. 14. ILS SONT PLUS INTÉRESSÉS PAR LA PUB, MAIS AUSSI PAR CE QUI LES ENTOURE Note globale /10 Français Publiphiles Séries télévisées 5,7 6,8 Émissions de débat 5,3 5,8 Jeux télévisés 4,3 5,6 Émissions de téléréalité 2,0 3,4 Une source d’intérêt Français Publiphiles Les journaux télévisés 83% 92% Les programmes de télévision 58% 69% La vie politique 58% 60% La publicité 19% 62%
  15. 15. PLUSONAIME LAPUB ETPLUSONAIME VIVRE ETCONSOMMER.
  16. 16. COMMENT RÉCONCILIER LESFRANÇAIS AVECLAPUB?
  17. 17. 0,46 0,41 0,41 0,38 Utile Distrayante Convaincante Informative L’ATTITUDE FACE À LA PUB EST DIRECTEMENT LIÉE À DEUX CRITÈRES, UTILE ET DISTRAYANTE 0,31 0,31 0,25 0,29 0,37 0,32 0,32 0,28 Corrélation avec la note de cœur Corrélation avec l’intérêt pour la publicité Corrélation avec l’attention pour la publicité Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée Coefficients de corrélation >0.3 <0.3 Utile Distrayante
  18. 18. 0,00 -0,02 -0,07 -0,08 -0,01 -0,07 -0,04 -0,05 EN REVANCHE, LES REPROCHES CULTURELS OU IDÉOLOGIQUES N’ONT PAS D’INFLUENCE SUR SA PERCEPTION Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée Coefficients de corrélation Banale Envahissante Agressive Dangereuse -0,01 -0,03 -0,05 -0,06 Corrélation avec la note de cœur Corrélation avec l’intérêt pour la publicité Corrélation avec l’attention pour la publicité >0.3 <0.3
  19. 19. QU’EST-CE QUIFAITQU’ONAIME LAPUB?
  20. 20. LA PUB EST SPONTANÉMENT ASSOCIÉE À LA TÉLÉ, COMPARONS LA À LA TÉLÉ
  21. 21. LA PUB EST EN GÉNÉRAL MOINS BIEN NOTÉE QUE LA TÉLÉ (note sur 10) 2,0 4,3 5,3 5,7 4,2 Publicité en général Séries télévisées Émissions de débat Jeux télévisés Émissions de téléréalité
  22. 22. QU’EST-CE QUI EXPLIQUE QU’ON AIME OU PAS? LES CRITÈRES EXPLICATIFS PROPOSÉS Sont répétitives, utilisent toujours les mêmes recettes Sont en phase avec le monde où vous vivez Contribuent à donner trop de place à l'argent et à la réussite matérielle dans la société Sont bien faites, agréables à regarder Prennent les gens pour des imbéciles Sont libres de ton, gonflées Montrent toujours le même genre de personnes Ont su évoluer et se renouveler Sont manipulatrices Sont divertissantes, distrayantes Sont omniprésentes, envahissantes Sont surprenantes, originales, créatives Sont superficielles, artificielles Prennent le risque de ne pas toujours plaire
  23. 23. LA QUALITÉ DISTRACTIVE EST LE CRITÈRE LE PLUS EXPLICATIF DE LA NOTE DE CŒUR Sont surprenantes, originales, créatives Sont bien faites, agréables à regarder Sont divertissantes, distrayantes Ont su évoluer et se renouveler Sont en phase avec le monde où vous vivez DEBATS TELE REALPUB JEUXSERIES Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée Coefficients de corrélation >+0.3 <+0.3-0.3< < -0.3
  24. 24. EN REVANCHE, L’AUDACE ET LA RÉPÉTITION NE SONT PAS EXPLICATIFS DE CETTE NOTE Prennent le risque de ne pas toujours plaire Sont libres de ton, gonflées Sont répétitives, utilisent toujours les mêmes recettes Donne trop de place à l'argent et à la réussite .. Montrent toujours le même genre de personnes DEBATS TELE REALPUB JEUXSERIES Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée Coefficients de corrélation >+0.3 <+0.3-0.3< < -0.3
  25. 25. L’ENVAHISSEMENT ET LE MANQUE DE CONSIDÉRATION EXPLIQUENT LE REJET DES PROGRAMMES DE TÉLÉ Sont manipulatrices Sont superficielles, artificielles Prennent les gens pour des imbéciles Sont omniprésentes, envahissantes DEBATS TELE REALPUB JEUXSERIES Rappel : un coef. de corrélation varie de -1 à +1. Plus il est proche de +/-1 (sup à +/- 0.3 en marketing) et plus il y a une relation forte entre la note de cœur et l'item d'image détaillée Coefficients de corrélation >+0.3 <+0.3-0.3< < -0.3
  26. 26. POUR LA MAJORITÉ, LA PUB N’ASSURE PAS SA MISSION DE BASE: DISTRAIRE 5,6 5,6 5,4 5,3 5,2 5,0 4,6 6,9 6,1 5,8 6,9 6,8 5,9 6,5 Ensemble Publiphiles Ont su évoluer et se renouveler Prennent le risque de ne pas toujours plaire Sont libres de ton, gonflées Sont bien faites, agréables à regarder Sont surprenantes, originales, créatives Sont en phase avec le monde où vous vivez Sont divertissantes, distrayantes + 1,3 pts + 0,5 pts + 0,4 pts + 1,6 pts + 1,6 pts + 0,9 pts + 1,9 pts Significativement supérieur aux chiffres base ensemble
  27. 27. DE TOUS LES PROGRAMMES DE DISTRACTION, C’EST LA PUB QUI DISTRAIT LE MOINS (HORS LA TÉLÉRÉALITÉ) 5,6 5,6 5,4 5,3 5,2 5,0 4,6 5,5 5,5 5,3 6,1 5,3 4,7 6,0 6,4 5,0 5,9 5,4 4,8 5,6 5,3 5,2 4,5 4,9 5,0 4,3 4,5 5,2 6,0 3,0 5,2 3,0 2,8 3,5 3,1 Publicité en général Séries télévisées Emissions de débat Jeux télévisés Emissions de téléréalité Prennent le risque de ne pas toujours plaire Ont su évoluer et se renouveler Sont libres de ton, gonflées Sont bien faites, agréables à regarder Sont surprenantes, originales, créatives Sont en phase avec le monde où vous vivez Sont divertissantes, distrayantes
  28. 28. 5,6 5,6 5,4 5,3 5,2 5,0 4,6 5,5 5,5 5,3 6,1 5,3 4,7 6,0 6,4 5,0 5,9 5,4 4,8 5,6 5,3 5,2 4,5 4,9 5,0 4,3 4,5 5,2 6,0 3,0 5,2 3,0 2,8 3,5 3,1 Publicité en général Séries télévisées Emissions de débat Jeux télévisés Emissions de téléréalité Prennent le risque de ne pas toujours plaire Ont su évoluer et se renouveler Sont libres de ton, gonflées Sont bien faites, agréables à regarder Sont surprenantes, originales, créatives Sont en phase avec le monde où vous vivez Sont divertissantes, distrayantes ET LA PLUS MAUVAISE NOTE DE LA PUB EST CELLE SUR SA CAPACITÉ À DISTRAIRE
  29. 29. POURSÉDUIRE LEPLUSGRANDNOMBRE, LAPUB DOITÊTREPENSÉE COMME UNDIVERTISSEMENT, UNEDISTRACTION.
  30. 30. CONCRÈTEMENT, ONLUIREPROCHE L’EXCÈSDEDISCOURS-PRIX, L’ABUSDEDÉVELOPPEMENT DURABLE, LESCLICHÉSRABÂCHÉS, L’ABSENCED’INTELLIGENCE ETSURTOUT UNEFORMEENNUYEUSE… ABSENCEDEVALEUR POLITIQUEMENTCORRECT PEURDURISQUE MANQUEDECONSIDÉRATION
  31. 31. ONATTENDD’ELLE PLUSDEBONNEHUMEUR, D’INTELLIGENCE, D’HUMOUR, D’INATTENDU, DELÉGÈRETÉ, DELIBERTÉ…
  32. 32. N’OUBLIONSPASQUELAPUBLICITÉ, CESONTDESPETITSSPECTACLES QUIDOIVENTFAIREPASSERUNMESSAGE LEPLUSAGRÉABLEMENTPOSSIBLE
  33. 33. PENSONSPLUSÀCEQUELEPUBLICDOIT SEDIRE QU’ÀCEQUENOUSAVONSENVIEDEDIRE N’OUBLIONSPASQUELAPUBLICITÉ, CESONTDESPETITSSPECTACLES QUIDOIVENTFAIREPASSERUNMESSAGE LEPLUSAGRÉABLEMENTPOSSIBLE

×