État des lieux du tourisme dans le Pays de Lorient, AudéLor, Communication n°49, mai 2012, 58 p.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

État des lieux du tourisme dans le Pays de Lorient, AudéLor, Communication n°49, mai 2012, 58 p.

on

  • 987 views

État des lieux du tourisme dans le Pays de Lorient

État des lieux du tourisme dans le Pays de Lorient

Statistics

Views

Total Views
987
Views on SlideShare
827
Embed Views
160

Actions

Likes
0
Downloads
14
Comments
0

5 Embeds 160

http://www.audelor.com 125
http://audelor.babordamures.com 18
http://www.scoop.it 11
http://www.audelor.typo3w2.lorientagglo.com 5
http://audelor.com.typo3.lorientagglo.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

État des lieux du tourisme dans le Pays de Lorient, AudéLor, Communication n°49, mai 2012, 58 p. État des lieux du tourisme dans le Pays de Lorient, AudéLor, Communication n°49, mai 2012, 58 p. Document Transcript

  • N° 49 Mai 2012N° 49 Mai 2012 de l'économie à l'aménagement du territoire État des lieux du tourisme dans le Pays de Lorient Environnement Habitat Économie Sites d'Activités Emploi Formation Déplacements Tourisme Population Social
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 2
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 3 SOMMAIRESOMMAIRESOMMAIRESOMMAIRE Introduction page 5 Données de cadrage page 7 Les particularités du tourisme dans le Pays de Lorient page 15 Un territoire singulier page 15 Une partie significative des labels touristiques du Morbihan page 16 Un poids important dans les sites touristiques du Morbihan page 17 Le 1er centre nautique de France et le 2ème bassin de navigation breton page 19 Le premier festival de Bretagne page 20 Une notoriété limitée en dehors de Lorient page 21 Une intensité touristique moyenne page 22 Une surreprésentation des locations et de l’accueil affinitaire page 23 Une faible densité en hôtels mais un bon taux d’occupation page 24 Relativement peu de campings page 26 Un développement limité des résidences secondaires page 28 Un poids important des touristes bretons et franciliens page 31 Des activités pratiquées qui restent classiques page 33 Un accueil de croisières qui reste limité page 33
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 4 Les évolutions des indicateurs touristiques depuis 2000 page 35 Un contexte de stabilité de la fréquentation en Bretagne page 35 Une action volontariste en faveur du tourisme dans le Pays de Lorient page 36 Une hausse de 18 % de l’emploi dans l’hôtellerie restauration page 39 Une progression de 16 % des résidences secondaires page 41 Une progression des nuitées en hôtels tirée par l’activité affaires page 43 Un essor des hébergements insolites et des résidences de tourisme page 44 Une montée en gamme de la restauration page 45 Une augmentation de 90 000 visiteurs (+24 %) dans les équipements touristiques page 47 Un développement des visites de la Ville de Lorient et des ports page 49 Une stabilité de la fréquentation de l’ile de Groix page 50 Voile et plongée en développement page 51 Autres loisirs (Golfs, équitation, randonnée…) page 54
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 5 INTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTIONINTRODUCTION Un état des lieux préalable au diagnosticUn état des lieux préalable au diagnosticUn état des lieux préalable au diagnosticUn état des lieux préalable au diagnostic Ce document réalisé par AudéLor s’inscrit dans le cadre de l’élaboration du schéma directeur du tourisme piloté par Lorient Agglomération. Il a pour objectif de dresser un état des lieux du tourisme dans le Pays de Lorient, c’est-à-dire de mettre en évidence ses prinses prinses prinses principalescipalescipalescipales caractéristiques etcaractéristiques etcaractéristiques etcaractéristiques et lesleslesles évolutionsévolutionsévolutionsévolutions majeuresmajeuresmajeuresmajeures au cours des 10 dernières annéesau cours des 10 dernières annéesau cours des 10 dernières annéesau cours des 10 dernières années. Mais, à la différence d’un diagnostic, il ne présente pas d’appréciations sur ces évolutions et caractéristiques. Cet état des lieux servira de point d’appui au diagnostic réalisé par le cabinet Mahoc-Lavaill retenu pour l’aide à l’élaboration du schéma touristique. Le diagnostic identifiera les forces et les faiblesses du territoire, les menaces et les opportunités en matière de développement touristique. Un document bUn document bUn document bUn document basé sur des casé sur des casé sur des casé sur des comparaisonomparaisonomparaisonomparaisonssss et les évolutionset les évolutionset les évolutionset les évolutions Cet état des lieux s’efforce de comparer la situation du Pays de Lorient en matière d’hébergements, d’équipements ou d’activités touristiques avec celle des territoires voisins et avec celle du Pays de Lorient il y a 10 ans. Le document « 1990199019901990----2002200220022002 : b: b: b: bilan de l’activité touristique du Pays de Lorientilan de l’activité touristique du Pays de Lorientilan de l’activité touristique du Pays de Lorientilan de l’activité touristique du Pays de Lorient » réalisé pour le Pays de Lorient par EB Conseil en 2002 nous a servi de document de référence. Nous remercions l’ensemble des organismes qui nous ont permis de rassembler des données actualisées. Un comité techniqueUn comité techniqueUn comité techniqueUn comité technique Ce document a été présenté et discuté en comité technique schéma directeur du tourisme le 18 avril 2012. Il réunissait : Anne Claire Lucas : Lorient Agglomération Thierry Fréchier : SELLOR Manuel Houvenaeghel : Office de Tourisme du Pays de Lorient Gilles Poupard : AudéLor Jean Pierre Lavaill : groupement MAHOC- Lavaill Conseils
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 6 SourcesSourcesSourcesSources utilisées :utilisées :utilisées :utilisées : Données statistiques : o Comité Départemental du Tourisme 56, o Morgoat, o INSEE o SELLOR, o Blue Green, o Office de Tourisme du Pays de Lorient o Comité Régional d’Equitation de Bretagne…. Rapports d’activité tourisme 2002-2010. Cap l’Orient Agglomération La fréquentation touristique du Pays touristique de Lorient en 2005. CDT du Morbihan. Novembre 2008. Bilan de la fréquentation 2010- sites et établissements de loisirs morbihannais. Observatoire départemental du tourisme- CDT 56, Juillet 2011 Economie touristique 2011- Observatoire du tourisme Bretagne Les équipements de loisirs et de tourisme de responsabilité communautaire. Etude Bilan – Perspectives. Kanopée. Décembre 2010 L’emploi salarié lié au tourisme en Bretagne. ORT. Juillet 2011 Atlas du tourisme dans le Morbihan. CDT 56. Mai 2011 La notoriété de la Bretagne et de ses destinations. CRT Bretagne. Février 2012 Le marché de l’hôtellerie dans le Pays de Lorient. AudeLor. Mai 2012
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 7 DONNEES DEDONNEES DEDONNEES DEDONNEES DE CADRAGECADRAGECADRAGECADRAGE L’aire urbaine de Lorient L’aire urbaine de Lorient, redéfinie en 2011, compte désormais 29 communes. L’aire d’influence du pôle urbain s’est étendue. De 1999 à 2008, 5 nouvelles communes ont ainsi été intégrées dans le découpage de l’aire urbaine de Lorient : Rédené, Plouay, Berné, Inguiniel et Languidic. Le périmètre de l’aire urbaine (découpage statistique) est désormais très proche de celui du Pays de Lorient. Groix, Bubry et Quistinic appartiennent au Pays de Lorient mais ne sont pas dans l’aire urbaine. A l’inverse, Rédéné et Berné sont dans l’aire urbaine mais ne sont pas dans le Pays de Lorient.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 8 Démographie Une population à nouveau en croissance Dans l’aire urbaine de Lorient, la population augmente de 0,5 % par an sur la période 1999- 2008. Il y a un réel rebond par rapport à la décennie précédente. Dans les années 90, la population n’augmentait que de 0,1 % par an en raison d’un solde migratoire négatif (départ de la Marine et fermeture de la base de sous-marins). Evolution de la population de l’aire urbaine de Lorient en moyenne annuelle Source : INSEE Toutefois, la croissance démographique de l’aire urbaine de Lorient reste inférieure à celle de la Bretagne et de la France. Evolution démographique comparée à la Bretagne et à la France en % d’évolution annuelle moyenne Source : INSEE
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 9 9 300 habitants supplémentaires depuis 1999 dans l’aire urbaine La population est en forte croissance à l’Est de la zone d’emploi de Lorient. C’est le cas à Languidic et à Hennebont communes situées au sein de Lorient Agglomération et aussi de Kervignac, Merlevenez, Landévant et Landaul.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 10 Economie 9 000 emplois supplémentaires depuis 1999 dans l’aire urbaine De 1999 à 2008, les emplois supplémentaires de l’aire urbaine ont été essentiellement créés dans les communes de : Lorient : +2200 emplois, Lanester : +1800, Ploemeur : +1100, Caudan : +770, Kervignac : +632, Guidel : +440, Larmor Plage : +400, Plouay : +344. A l’extérieur de l’aire urbaine, les communes de Baud (+660) et de Landévant (+500) ont créé un nombre d’emplois significatifs.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 11 Aujourd’hui, un tissu économique marqué par 3 grandes caractéristiques L’économie du Pays de Lorient et ses 83 000 emplois peut être décrite au moyen de 3 grandes caractéristiques 3333 èmeèmeèmeème aire urbaine bretonneaire urbaine bretonneaire urbaine bretonneaire urbaine bretonne. Avec 212 317 habitants, l’aire urbaine de Lorient est la 3 ème de Bretagne et la 43 ème en France. Une bonne partie des emplois locaux sont liés à cette fonction urbaine : administration, commerce, services à la personne, éducation, santé… Economie maritime.Economie maritime.Economie maritime.Economie maritime. La construction navale est à l’origine de la création de la ville de Lorient. Aujourd’hui l’économie maritime est composée de 5 pôles : défense, construction navale, nautisme, pêche et tourisme. Pôle industrielPôle industrielPôle industrielPôle industriel et technologiqueet technologiqueet technologiqueet technologique.... Au-delà des industries liées à la mer, l’économie locale est aussi marquée par un certain nombre d’entreprises industrielles significatives dans le domaine de la métallurgie, de l’électronique, des produits médicaux ou de l’industrie de la viande. Les emplois (totaux) dans l’aire urbaine de Lorient Source : INSEE Commerce : ici y compris commerce de gros Les enquêtes réalisées auprès des entreprises par AudéLor concernant la localisation dans le Pays de Lorient mettent en évidence 3 critères : La qualité du cadre de vie et la qualité de vie, La logique de cluster maritime : pêche, construction navale, nautisme, La situation de barycentre de la Bretagne Sud : à 45 minutes 1 million d’habitants. L’industrie représente 13L’industrie représente 13L’industrie représente 13L’industrie représente 13 000 emplois000 emplois000 emplois000 emplois soit 16 % du total. Son poids est légèrement supérieur à la moyenne bretonne (15,2 %) et un peu plus à la moyenne française (14,3 %). L’emploi industriel est resté quasiment stable depuis 1999 (-2,4 %).
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 12 Evolution de l’emploi : une croissance moyenne puis une résistance relative à la crise Evolution de l’emploi (total) de 1999 à 2008 Source : INSEE Sur la période 1999-2008, l’emploi dans la zone d’emploi de Lorient a cru au même rythme que la moyenne nationale. Il a cependant progressé à un rythme inférieur à la moyenne bretonne. Evolution de l’emploi salarié privé de 1993 à 2010 Source : pôle emploi traitement AudéLor Quand on ne considère que l’emploi salarié privé de 1993 à 2007, la zone d’emploi de Lorient connaît également une croissance inférieure à la moyenne bretonne mais supérieure à la moyenne nationale. Mais, aMais, aMais, aMais, au cours des 3 dernières années (période de crise), l’emploi résiste mieux dans la zoneu cours des 3 dernières années (période de crise), l’emploi résiste mieux dans la zoneu cours des 3 dernières années (période de crise), l’emploi résiste mieux dans la zoneu cours des 3 dernières années (période de crise), l’emploi résiste mieux dans la zone d’emploi de Lorient qu’aux niveauxd’emploi de Lorient qu’aux niveauxd’emploi de Lorient qu’aux niveauxd’emploi de Lorient qu’aux niveaux régional et nationalrégional et nationalrégional et nationalrégional et national. La zone d’emploi de Lorient se situe même au 5ème rang national pour l’évolution de l’emploi salarié privé de 2007 à 2010.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 13 Evolution du chômage : une progression moins forte qu’en Bretagne Evolution du taux de chômage dans la zone d’emploi de Lorient de 2003 au 3 ème trimestre 2011 Source : INSEE Au 3 ème trimestre 2011, le taux de chômage est de 9,2 % dans la zone d’emploi de Lorient. Après un point bas enregistré au 1er trimestre 2008, le taux de chômage a, sous l’effet de la crise, augmenté de 2,3 points, pour atteindre 9,9 % fin 2009. Il a ensuite décru avec la reprise de 2010 jusqu’à 9 % en juin 2011. Globalement, la progression est de +1,5 points contre 2 points en Bretagne. Le taux de chômage du Pays de Lorient est aujourd’hui inférieur à la moyenne française mais encore nettement supérieur à la moyenne bretonne. Evolution du nombre de demandeurs d’emploi dans les zones d’emploi de Vannes, Lorient et Quimper de septembre 2007 à septembre 2011 Source : Pole emploi-DIRECCTE Depuis fin 2007, le nombre de demandeurs d’emploi a progressé moins vite que dans les zones voisines de Vannes et Quimper.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 14
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 15 LES PARTICULARITES DLES PARTICULARITES DLES PARTICULARITES DLES PARTICULARITES DU TOURISMEU TOURISMEU TOURISMEU TOURISME DANS LE PAYS DE LORIDANS LE PAYS DE LORIDANS LE PAYS DE LORIDANS LE PAYS DE LORIENTENTENTENT 1.1.1.1. Un territoire singulierUn territoire singulierUn territoire singulierUn territoire singulier Extrait de Atlas du pays de Lorient. AudeLor 2009 Le Pays de Lorient est un territoire singulier par son histoire (Compagnie des Indes, base de sous- marins, ville reconstruite…) et par sa géographie (littoral, rade, ria d’Etel, petite mer de Gavres, vallées de la Laita, du Scorff et du Blavet, île de Groix…). Il présente une grande diversité de paysages et une forte originalité.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 16 2.2.2.2. Une partieUne partieUne partieUne partie significativesignificativesignificativesignificative des labels touristiques du Morbihandes labels touristiques du Morbihandes labels touristiques du Morbihandes labels touristiques du Morbihan Les labels touristiques dans le Morbihan et dans le Pays de Lorient. Nombre de communes concernées PaPaPaPays de Lorientys de Lorientys de Lorientys de Lorient Nombre total de communesNombre total de communesNombre total de communesNombre total de communes dans le Morbihandans le Morbihandans le Morbihandans le Morbihan Ville d’Art et d’Histoire 1 Lorient (depuis 2006) 2 + Vannes Plus Beau Village de France 0 1 Rochefort en Terre Stations vertes 0 12 La Gacilly, La Roche Bernard, Rohan… Stations classées 6 Gavres, Guidel, Larmor-Plage, Ploemeur, Plouhinec, Port-Louis 29 + Carnac, Erdeven, Quiberon, Sarzeau, Belz… Villes et villages fleuris 6 Hennebont, Lanester, Lorient, Caudan, Languidic, Larmor Plage 28 + Rochefort en Terre, Carnac, la Roche Bernard… Pavillon bleu 1 Plouhinec 2 +Vannes Petites cités de caractère 0 5 Josselin, La Roche Bernard, Lizio, Malestroit, Rochefort en Terre Cité des Métiers d’Art 1 Pont Scorff 8 +Josselin, Lizio, La Gacilly, La Roche- Bernard, Peillac, Rochefort-en-Terre Plus belle baies du monde 0 1 Golfe du Morbihan et Baie de Quiberon Source : France-voyage.com, Conseil général du Morbihan- AudéLor Le Pays de Lorient est représenté dans bon nombre des labels touristiques décernés sur le Morbihan : ville d’Art et Histoire, stations classées, villes et villages fleuris…. On note toutefois l’absence des « petites cités de caractère » et des « stations vertes ».
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 17 3. Un poids important dans les sitesUn poids important dans les sitesUn poids important dans les sitesUn poids important dans les sites touristiques du Morbihantouristiques du Morbihantouristiques du Morbihantouristiques du Morbihan Les cartes à l’échelle du Morbihan présentées ci-dessous sont issues de l’Atlas du tourisme en Morbihan réalisé en mai 2011 par le CDT 56. Elles illustrent la part significative occupée par le Pays de Lorient en matière de fréquentation des équipements touristiques (Zoo de Pont-Scorff, Cité de la Voile Eric Tabarly, Musée de la Compagnie des Indes…) et la faible part en matière d’hébergement (hôtels et campings). Source : Atlas du Tourisme en Morbihan Source : Atlas du Tourisme en Morbihan
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 18 Source : Atlas du Tourisme en Morbihan Source : Atlas du Tourisme en Morbihan
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 19 4.4.4.4. Le 1Le 1Le 1Le 1erererer centre nautique decentre nautique decentre nautique decentre nautique de France et le 2France et le 2France et le 2France et le 2èmeèmeèmeème bassin de navigationbassin de navigationbassin de navigationbassin de navigation bretonbretonbretonbreton Le Centre Nautique de Kerguelen est situé dans le parc océanique de Kerguelen, site naturel protégé face à l’île de Groix. Il est le premier centre nautique de France par le nombre de séances dans l’année. 2 autres centres permanents sont gérés par la SELLOR : Le centre nautique de Port-Louis, Le parc d’eau vive d’Inzinzac-Lochrist (canoë et Kayak) Avec 3 000 places dans les ports de plaisance, le bassin de navigation du Pays de Lorient est le 2 ème en Bretagne. Capacités d’accueil dans les ports de plaisance de Lorient Agglomération Source : SELLOR, Conseil Général du Morbihan, AudéLor,
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 20 5.5.5.5. Le premiLe premiLe premiLe premier Festival de Bretagneer Festival de Bretagneer Festival de Bretagneer Festival de Bretagne Source : Bilan de saison 2011. Observatoire Tourisme Bretagne NB : Transmusicales de Rennes : 25 000 entrées payantes en 2010 En 2010, le Festival Interceltique de Lorient (FIL) a accueilli 800 000 visiteurs et 120 000 billets ont été édités. Le budget est de 5,2 millions d’euros et l’emploi de 25 équivalents temps plein (12 salariés permanents et 700 contrats temporaires). La couverture média est importante (7 agences de presse, 26 médias de presse écrite et 9 télévisons et 33 médias internationaux). Selon le FIL « Une enquête réalisée en 2009 montre que, pour une majorité de commerçants lorientais, le FIL est synonyme de ressources supplémentaires. Les hôtels et campings dans un rayon de 50 kilomètres sont complets pendant la durée du festival. Les bars et restaurants voient leur clientèle augmenter de façon considérable (certains affirment réaliser 30% de leur chiffre d’affaire annuel en 10 jours de festival). Selon un sondage réalisé annuellement, le budget moyen dépensé par festivalier est d’environ 30 euros hors spectacles payants du FIL. Avec une estimation de 800 000 visiteurs, nous arrivons à 24 millions d’euros directement injectés dans l’économie de la ville de Lorient. Les banques enregistrent de leur côté entre 50 et 60% d’augmentation des retraits pendant la durée du festival ». Le FIL génère 18 000 nuitées dans les hôtels du Pays de Lorient dont 3000 nuitées organisation (plutôt début de gamme).
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 21 6. Une notoriété limitéeUne notoriété limitéeUne notoriété limitéeUne notoriété limitée en dehors de Lorienten dehors de Lorienten dehors de Lorienten dehors de Lorient « Lieux et endroits de Bretagne connus ne serait-ce que de nom » Nombre de citations spontanées (les 20 premiers) par 3000 internautes français Source : Comité Régional du Tourisme de Bretagne. Enquête réalisée en octobre 2011- TOLUNA La ville de Lorient bénéficie d’une forte notoriété. Elle se situe au 5 ème rang des lieux et endroits cités en Bretagne juste devant Vannes. Mais en dehors de la ville centre, le seul autre site du Pays de Lorient qui est mentionné spontanément dans les 50 premiers est l’île de Groix (au 50ème rang avec seulement 30 citations). Larmor-Plage, Port-Louis, Ploemeur, Guidel ou Hennebont ne sont pas cités dans les 50 premiers lieux et endroits bretons. Cette constatation rejoint celle d’« une faible identification de Lorient et son pays en tant que destination touristique » (rapport Kanopée consultants décembre 2010).
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 22 7.7.7.7. Une intensité touristique moyenneUne intensité touristique moyenneUne intensité touristique moyenneUne intensité touristique moyenne Dans le Pays de Lorient, en moyenne, 3250325032503250 salariés travaillent dans le tourisme soit 5 % des salariés du Pays de Lorient. Les effectifs varient de 2430 salariés en janvier à 4740 en août. Ce poids est statistiquement équivalent à celui de la construction navale dans le Pays de Lorient. Part de l’emploi lié au tourisme dans l’emploi salarié du Pays en 2007 Source : INSEE- ORT- DADS 2007 Le Pays de Lorient est au 7 ème rang des Pays bretons pour la part du tourisme dans l’emploi salarié. Il est relativement éloigné des Pays de St Malo, de Vannes Auray ou de Trégor Goelo. Il devance deux pays littoraux (le Pays de Brest et le Pays de St Brieuc) et les pays situés à l’intérieur des terres.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 23 8.8.8.8. Une surreprésentation des locations etUne surreprésentation des locations etUne surreprésentation des locations etUne surreprésentation des locations et de l’accueilde l’accueilde l’accueilde l’accueil «««« affinitaireaffinitaireaffinitaireaffinitaire »»»» Dans le Pays de Lorient, les 4 modes d’hébergement dominants sont les résidences secondaires, l’accueil chez des proches, le camping et les locations. Par rapport au Morbihan, les séjours chez des amis ou familles (résidences principales) et les locations sont surreprésentées dans le Pays de Lorient. A l’inverse, les hôtels, campings et résidences secondaires sont sous représentés. La résidence secondaire, même sous représentée, reste toutefois le 1er type d’hébergement dans le Pays de Lorient comme dans le Morbihan. Les hébergements des touristes Source : enquête 2005- CDT NB : il n’y a pas d’enquête plus récente sur les hébergements de touristes au niveau du Pays de Lorient. Des données sont disponibles pour 2010 mais seulement au niveau du Morbihan. A l’échelon départemental, on constate entre 2005 et 2010 : Un maintien de la part des hôtels à un niveau très faible (3 %), Une baisse des campings (de 15 % à 12 %), Une hausse des résidences secondaires (de 24 % à 30 %), Une hausse de l’accueil chez parents et amis (de 27 % à 33 %). Le non marchand est donc en forte hausse de 2005 à 2010 (données Morbihan).
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 24 9.9.9.9. Une faible densitUne faible densitUne faible densitUne faible densité en hôtels mais un bon taux d’occupationé en hôtels mais un bon taux d’occupationé en hôtels mais un bon taux d’occupationé en hôtels mais un bon taux d’occupation Nombre de nuitées pour 1000 habitants et part de l’activité affaires par Pays Source : MORGOAT- traitement AudéLor Le Pays de Lorient représente 19,5 % des nuitées en hôtels du Morbihan. La densité pour 1000 habitants est inférieure à la moyenne bretonne et proche de celle des Pays de St Brieuc et Brest. Un lien apparaît sur le graphique entre la densité hôtelière et l’orientation tourisme des nuitées dans les hôtels. C’est au sein des Pays les plus touristiques (Auray, St Malo) que la densité en hôtels est la plus forte. Part des nuitées affaires et part des 3-4 étoiles par Pays Source : MORGOAT- traitement AudéLor Le pourcentage des 3 - 4 étoiles est fortement corrélé au développement touristique. Dans le Pays de Lorient dont l’hôtellerie est essentiellement orientée « affaires », la part des 3-4 étoiles dans les nuitées est faible.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 25 Nombre de nuitées pour 1000 habitants et taux d’occupation 2011 par Pays Source : MORGOAT- traitement AudéLor En 2011, le Pays de Lorient est au 1er rang des Pays bretons pour le taux d’occupation dans les hôtels (59,7 %). Le taux d’occupation a progressé de 2007 à 2011 dans le Pays de Lorient alors qu’il a diminué en Bretagne.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 26 10.10.10.10. Relativement pRelativement pRelativement pRelativement peu de campingseu de campingseu de campingseu de campings
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 27 Le Pays de Lorient compte 30 campings classés et 10 923 emplacements soit seulement 5 % des emplacements du Morbihan. Alors qu’il constitue 30 % de la population et de l’emploi du Morbihan, le Pays de Lorient représente 10 % des nuitées en campings du département. Le Pays de Vannes et plus encore le Pays d’Auray connaissent un hébergement en campings beaucoup plus massif. Nombre nuitées en campings en 2011 Source : CDT 56
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 28 11.11.11.11. Un développement limité des résidences secondairesUn développement limité des résidences secondairesUn développement limité des résidences secondairesUn développement limité des résidences secondaires
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 29 Nombre de résidences secondaires depuis 1968 Source : INSEE NB : la zone d’emploi de Vannes regroupe les Pays de Vannes et d’Auray Dans le Pays de Lorient (y compris Groix), le nombreDans le Pays de Lorient (y compris Groix), le nombreDans le Pays de Lorient (y compris Groix), le nombreDans le Pays de Lorient (y compris Groix), le nombre de résidences secondaires est dede résidences secondaires est dede résidences secondaires est dede résidences secondaires est de 9233923392339233 soitsoitsoitsoit 11,511,511,511,5 % du total du Morbihan.% du total du Morbihan.% du total du Morbihan.% du total du Morbihan. La zone d’emploi de Lorient (y compris notamment la CC de Quimperlé) compte 15 331 résidences secondaires. Par rapport à des zones de taille comparable en population (Vannes, St Nazaire, Quimper) le nombre de résidences secondaires est faible. En 2008, 11 communes du Pays de Lorient comptent plus de 150 résidences secondaires. Elles concentrent 85,6 % du total des résidences secondaires du Pays. Les 6 premières communes (plus de 600 résidences secondaires) représentent 70 % du total. Les communes du Pays de Lorient avec plus de 150 résidences secondaires en 2008 Source : INSEE
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 30 En Bretagne Sud littorale, les résidences secondaires sont en nombre élevé (plus de 7 000) dans la presqu’ile de Rhuys, la communauté des Mégalithes (Carnac), la presqu’ile de Quiberon et dans Cap l’Orient. Mais, rapporté au parc de logements, les résidences secondaires occupent un poids très différent selon les EPCI littoraux. Elles dépassent 50 % dans 5 EPCI situées dans la zone d’emploi de Vannes (qui inclut désormais le Pays d’Auray) : Presqu’ile de Rhuys, Trois Rivières, Mégalithes, Quiberon St Pierre et Belle Ile. Pour les 3 EPCI littoraux de la zone d’emploi de Lorient, le poids des résidences secondaires est toujours inférieur à 18 %. C’est au sein de la COCOPAQ qu’il est le plus élevé. Les résidences secondaires dans les territoires littoraux en 2008 Source : INSEE-AudéLor Part des résidences secondaires dans le parc de logement dans les territoires littoraux en 2008 Source : INSEE-AudéLor
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 31 12.12.12.12. Un poids important deUn poids important deUn poids important deUn poids important des touristes bretons es touristes bretons es touristes bretons es touristes bretons et francilienst francilienst francilienst franciliens Origine des nuitées touristiques dans le Pays de Lorient Source : Réseau morgoat- Enquête fréquentation touristique 2005 Dans le Pays de Lorient en 2005 (pas d’enquête plus récente à ce niveau géographique), l’Ile de France représentait plus de 40 % des nuitées touristiques. Dans le Morbihan, le pourcentage était proche en 2005 (41 %) et demeure à un niveau identique en 2010. Dans le Pays de Lorient comme dans le département, la Bretagne est au 2 ème rang des origines pour les nuitées touristiques. En termes de voyages (et non de nuitées), Bretagne et Ile de France sont à des niveaux très proches (24 % à 26 %) des touristes (source CDT). Origine des demandes à l’Office de Tourisme du Pays de Lorient Source : Office de tourisme La Bretagne représente en 2009 et 2010 de 36 % à 37 % des demandes adressées à l’Office. L’Ile de France est la seconde origine avec 13 % des demandes. Cumulées, les 7 premières origines (dont le Royaume Uni) représentent 72 % des demandes. Par ailleurs, 85 % des Breizhbox ont été achetés par des bretons.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 32 3° Ouest. Localisation des dossiers 2011/2012 Source : Office de tourisme Pour 3° Ouest, le Morbihan représente 47 % des dossiers et la Bretagne 68 % des dossiers. La Loire Atlantique et l’Ile de France pèsent plus que le Finistère ou le Morbihan. Fréquentation de la Cité de La Voile Source : SELLOR La Bretagne représente 53 % des visiteurs de la Cité de la Voile Eric Tabarly et le Morbihan 41 %.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 33 13.13.13.13. Des activités pratiquées par les touristes qui reDes activités pratiquées par les touristes qui reDes activités pratiquées par les touristes qui reDes activités pratiquées par les touristes qui restentstentstentstent «««« classiquesclassiquesclassiquesclassiques »»»» Les activités pratiquées par les touristes en 2005 Source : enquête 2005- CDT Les activités le plus pratiquées dans le Pays de Lorient comme dans le Morbihan sont les balades, les plages et repos. Les activités nautiques restent minoritaires. 14.14.14.14. Un accueil de croisières qui reste limitéUn accueil de croisières qui reste limitéUn accueil de croisières qui reste limitéUn accueil de croisières qui reste limité Nombre de passagers accueillis en croisière en 2011 Source : Bilan de saison 2011. Observatoire Tourisme Bretagne Le port de Lorient a accueilli 10 paquebots en 2010 mais seulement 3 en 2011 (4 initialement prévus). En 2002, le constat était de 3 à 7 bateaux selon les années. 3418 passagers ont été accueillis sur un total de 45 055 en Bretagne soit 7,5 % du total breton.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 34
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 35 EVOLUTION DES INDICAEVOLUTION DES INDICAEVOLUTION DES INDICAEVOLUTION DES INDICATEURSTEURSTEURSTEURS TOURISTIQUES DEPUISTOURISTIQUES DEPUISTOURISTIQUES DEPUISTOURISTIQUES DEPUIS 2000200020002000 1. Un contexte de stabilité de la fréquentation en Bretagne Evolution des nuitées en Bretagne depuis 2002 Source : Pole Observatoire ORTB L’année 2003 (canicule) correspond à un pic pour le tourisme breton. Depuis, il y a eu une lente érosion des nuitées touristiques et en particulier des nuitées hors saison. En 2008, le point bas correspond à une météo particulièrement dégradée. Sur la période 2002-2010, la tendance est plutôt à la stabilité voire à une légère baisse ( -1,5 % sur la période). Evolution des nuitées dans le Morbihan depuis 2002 Source : CDT Dans le Morbihan, on retrouve le point haut de 2003 et le point bas de 2008 constatés pour la Bretagne. Globalement, sur la période la diminution est de 0,9 % entre 2002 et 2010.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 36 2. Une action volontariste en faveur du tourisme dans le Pays de Lorient La restructuration de la BSM Entamée en 2001, la reconversion de la base de sous-marins de Lorient a été opérée sous un double positionnement : économie maritime et industrie nautique (village d’entreprise….) d’une part et constitution d’un pôle touristique d’autre part. En ce qui concerne le pôle tourisme, les principaux éléments sont : Le site historique lui-même en particulier le bloc K3, La Cité de la Voile (ouverture en avril 2008), La Flore (ouverture en 2010), Le musée sous-marin du Pays de Lorient dans la tour Davis, Le pôle course au large, L’esplanade, L’évènementiel : courses, salons….….….…. o Solitaire du Figaro en 2009, Régate Atlantique Le Télégramme, Volvo Ocean Race en 2012 o Salons des multicoques en 2010 et 2012. o Concerts… Les restaurants : La Base, le Quai ouest et le K5. En juin 2011, Cap l’Orient agglomération a obtenu, parmi une cinquantaine de destinations, le prix du concours national Eden (European Destination of ExcelleNce) pour la reconversion du site de la BSM. L’obtention du label Ville d’art et d’histoire Depuis 2006, Lorient est classé Ville d’art et d’histoire. Ce label piloté par le Ministère de la culture et de la communication qualifie les territoires qui s'engagent dans une démarche active de connaissance, de conservation, de médiation et de soutien et à la qualité architecturale et du cadre de vie. Il se traduit notamment par la création d'un service d'animation de l'architecture et du patrimoine. Le financement des « espaces découverte » Au cours de la décennie 2000, outre la Cité de la Voile et la Flore, Cap l’Orient agglomération a poursuivi le financement des 5 espaces découverte : Haras d’Hennebont, Tisserie de Brandérion, Odyssaum, Maison de l’ile Kerner et la Thalassa.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 37 La structuration des actions touristiques L’Office de tourisme du Pays de Lorient compte une trentaine de salariés et accueille 250 000 personnes par an. Il compte 1305 adhérents en 2011 contre 300 en 2004. Il a été déclaré communautaire en 2003 et dispose aujourd’hui de 12 agences : Lorient, Languidic, Port-Louis, Groix, Larmor-Plage, Ploemeur, Guidel, Pont-Scorff, Inzinzac-Lochrist, Hennebont, Lorient BSM et Lomener. Languidic a adhéré en 2006 et Hennebont en 2011. Deux initiatives et produits peuvent être mis en évidence : LaLaLaLa BreizhboxBreizhboxBreizhboxBreizhbox (2010) o 2010 : 707 ventes o 2011 : 1850 ventes o 2012 : 3 boites (séduction, tentation, passion) et 1 boite spéciale VOR (Volvo Océan Race) Filière 3 degrésFilière 3 degrésFilière 3 degrésFilière 3 degrés OuestOuestOuestOuest (créée en 2010) : interlocuteur unique et un réseau de 100 professionnels pour l’organisation d’évènements d’entreprise. Le chiffre d’affaires de 2010 à 2012 se situe de 135 000 € à 225 000 €. 835 places supplémentaires dans les ports de plaisance depuis 2002 En 2011, on compte 3 000 places dans les 8 ports de plaisance situés sur le territoire de Lorient Agglomération. A l’exception de Locmiquélic et de Groix, ils sont tous gérés par la SELLOR (2207 places). Depuis 2002, des extensions des ports de Kernevel (2002 et 2008), et Port Louis (2010) ont été réalisés et des ports ou pontons ont été créés à la BSM (2009) et à Gavres. La capacité d’accueilLa capacité d’accueilLa capacité d’accueilLa capacité d’accueil a été sensiblement accrue depuis 2002 : + 835 places soit une progressiona été sensiblement accrue depuis 2002 : + 835 places soit une progressiona été sensiblement accrue depuis 2002 : + 835 places soit une progressiona été sensiblement accrue depuis 2002 : + 835 places soit une progression de 38de 38de 38de 38 %.%.%.%. Aujourd’hui, les projets d’extension portent sur Guidel et Gâvres. Des ports à sec sont également à l‘étude. Evolution 2002-2011 des capacités d’accueil dans les ports de plaisance de Lorient Agglomération Source : SELLOR, Conseil Général, AudéLor, .
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 38 Point de méthode : Absence d’indicateur touristique global sur le Pays de Lorient et une période de recul encore faible pour l’impact de la restructuration de la BSM Pour mesurer l’évolution du tourisme dans le Pays de Lorient, nous ne disposons pas d’indicateurnous ne disposons pas d’indicateurnous ne disposons pas d’indicateurnous ne disposons pas d’indicateur statistique globalstatistique globalstatistique globalstatistique global qui couvrirait l’ensemble des nuitées (et pas seulement hôtels et campings) ou l’ensemble de la fréquentation (avec ou sans nuitées). Nous avons donc cherché à rassembler les différents indicateurs partiels qui éclairent l’évolution du tourisme (emploi, fréquentation de sites, nuitées dans les hôtels…). Par ailleurs, la Cité de la Voile, la restructuration de la BSM… datent de 2008. Le recul estLe recul estLe recul estLe recul est encore faibleencore faibleencore faibleencore faible pour mesurer les impacts d’autant que cette période coïncide avec celle de la crise économique (septembre 2008). Dans les pages qui suivent, lllles indes indes indes indicateurs d’évolution disponiblesicateurs d’évolution disponiblesicateurs d’évolution disponiblesicateurs d’évolution disponibles suivants sont présentés : - L’emploi dans l’hôtellerie et la restauration - Le nombre de résidences secondaires - les nuitées dans les hôtels - les hébergements atypiques - les classements dans la restauration - le nombre de visiteurs dans les équipements touristiques - la pratique des sports nautiques, - La pratique des autres loisirs (golf, équitation, pêche, randonnée…)
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 39 3. Une hausse de 18 % de l’emploi dans l’hôtellerie restauration Zone d’emploi de Lorient : évolution de l’emploi salarié privé dans l’hébergement et la restauration Source : Pole emploi-traitement AudéLor De 2000 à 2010, au sein de la zone d’emploi de Lorient, l’emploi a progressé de 653 (soit de + 32 %) dans la restauration et diminué de 154 (soit -24 %) dans l’hébergement. Globalement, la progression de l’emploi dans le secteur hôtellerie restauration est de 500 emplois soit +18 % en 10 ans. Evolution de l’emploi salarié hôtellerie et restauration de 2000 à 2010 Source : Pole emploi-traitement AudéLor Dans les zones de Vannes, La Rochelle et Saint-Nazaire, la progression est plus forte. Elle dépasse +25 % sur la période.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 40 Une progression tirée par la restauration Evolution de l’emploi salarié privé dans l’hébergement de 2000 à 2010 Source : Pole emploi-traitement AudéLor Dans l’hébergement, l’emploi local est sensiblement plus faible que dans les autres zones et il évolue de façon moins favorable. Sur la période, il diminue de 24 %. Il est stable sur la zone de Quimper (-1 %) et augmente dans les 3 autres zones même s’il y a un fléchissement après fin 2007. Evolution de l’emploi salarié privé dans la restauration de 2000 à 2010 Source : Pole emploi-traitement AudéLor En ce qui concerne l’emploi dans la restauration, la zone d’emploi de Lorient est mieux située et devance celle de La Rochelle. L’emploi progresse dans la zone d’emploi de Lorient comme dans les autres zones étudiées. La progression locale (+32 %) est supérieure à celle de Quimper mais un peu inférieure à celles de Vannes, St Nazaire ou la Rochelle (+40 %).
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 41 4. Une progression de 16 % des résidences secondaires Evolution du nombre de résidences secondaires de 1999 à 2008 (en %) Source : INSEE Au cours de la dernière décennie, la progression du nombre de résidences secondaires a été plus faible dans la zone d’emploi de Lorient que dans les zones de Vannes, Quimper ou La Rochelle pourtant déjà fortement pourvues. Seule la zone de St Nazaire enregistre une croissance plus faible en pourcentage que celle constatée dans la zone d’emploi de Lorient. Evolution du nombre de résidences secondaires de 1999 à 2008 (en nombre) Source : INSEE En nombre de résidences secondaires supplémentaires, la zone de Lorient enregistre la progression la plus faible parmi les 6 zones étudiées.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 42 Evolution du nombre de résidences secondaires depuis 1968 (en nombre) Source : INSEE Sur le territoire du Pays de Lorient, les progressions les plus fortes au cours de la dernière décennie (1999-2008) sont portées par : Larmor-Plage : +302, Guidel : +290, Groix : +261, Plouhinec : +131, Ploemeur : +124.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 43 5. Une progression des nuitées en hôtels tirée par l’activité affaires Evolution des nuitées dans les hôtels au sein du pays de Lorient Source : Morgoat- AudéLor De 2007 à 2011, les nuitées dans les hôtels sont en progression sensible: +35 000 nuitées en 4 ans soit +8500 en moyenne par an. Les nuitées pour motif affaires augmentent de 43 000 dans le Pays de Lorient tandis que les nuitées pour motif loisirs diminuent de 10 700. Cette croissance des nuitées affaires est à relier à la relativement bonne résistance du territoire à la crise économique et au développement de l’économie maritime. A titre d’exemple, on peut estimer à 15 000 les nuitées générées par la DCNS. Les nuitées affaires se déclinent en plusieurs segments : chantiers, commerciaux, techniciens, cadres, évènementiels…Ainsi les hôtels de 0 et 1 étoile représentent 36 % des nuitées affaires. Les nuitées pour l’évènementiel « affaires » peuvent être estimées à 22 000 par an : SEGEPEX : 5000 nuitées Evènements 2010 (parc des expositions et Palais des Congrès) AOS : 5000 nuitées (Optic voile, 20 séminaires, challenges) 3 degrés Ouest : 1500 nuitées (dont 40 % au Belambra à Guidel) Volvo : 2000 nuitées dans les hôtels (sur 6 000 au total) Autres évènements o Salon des multicoques (tous les 2 ans) : 300 nuitées par jour soit 1200 nuitées, o Tara (31 mars 2012) : 300 nuitées, o FCL : 550 nuitées. A noter la création par l’Office de tourisme de l’organisation « 3 degrés Ouest » qui fédère les professionnels et apporte une réponse « groupée ».
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 44 6. Un essor des hébergements insolites et des résidences de tourisme 7777 hébergements insoliteshébergements insoliteshébergements insoliteshébergements insolites se sont développés au cours des dernières années dans le Pays de Lorient. On peut citer : Breizh Yourte (Guidel) : chambres d’hôte insolite et activités sportives ou nature. Les Logis de Kerdrien (Guidel) : authentiques yourtes mongoles, roulottes irlandaise « Asling ». Les Nid’îles Parcabout (Groix) : Nid’île alliant confort et plaisir. Ar Ganol - Le Lémurien - Inzinzac-Lochrist Location bateau électrique – 7 passagers. Ranch Calamity Jane – Languidic : Sur 3 Ha, parmi les chevaux, ambiance western avec nuit sous tipi, repas du far-west au feu du bois. Activités : tir à l’arc, danse country , lasso. Vedette Le Suzon – Lorient : vedette de 9 m, tout confort, « une soirée de rêve en capitaine de croisière » . Capacité 4/5 personnes – embarquement quai Eric Tabarly. Vallée de Pratmeur – Languidic – cabanes dans les arbres : sur un domaine de 25 ha : cabanes dans les arbres, yourtes, roulottes, possibilités de panier gourmet. 2 nouvelles résidences de tourisme Résidence Fleur de Sel (Guidel) : 75 logements Le Domaine Val Quéven (à proximité du Golf de Quéven) : 80 cottages. Par ailleurs, le Belambra (Guidel) a été rénové et offre aujourd’hui d’importantes possibilités d’hébergement (300 logements au total) en demi-pension et en location (villages vacances) ainsi qu’en matière de prestations « évènementiel » (congrès, séminaire…).
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 45 7. Une montée en gamme de la restauration Lorient Agglomération compte 4 restaurants étoilés au guide Michelin sur un total de 9 dans le Morbihan et de 36 en Bretagne. Il s’agit de : 2 étoiles : o L’Amphytrion (Lorient) 1 étoile : o Henri et Joseph (Lorient), o Avel-Vor (Port Louis), o Château de Locguénolé (Hennebont). Par ailleurs, le nombre de restaurants cités dans les guides est en progression dans le Pays de Lorient. 14 restaurants sont cités dans le guide rouge et le guide vert en 2012 contre respectivement 10 et 6 en 2002. Dans le Gault et Millau, 12 restaurants sont cités contre 7 en 2002. Nombre de restaurants cités dans les guides Source : AudéLor
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 46 Restaurants cités dans les guides en 2012 Gault et Millau Guide Rouge Guide Vert Hennebont Château de Locguénolé X X X Lorient L'Amphitryon Henri et Joseph, Le jardin gourmand L'alto Le grenadin Le tire-Bouchon Le yachtman Le Pic Tea for Two Gens de Mer X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X Larmor-Plage Les Mouettes Les Rives du Ter X X Guidel Domaine de Kerbastic X X Ploemeur Le Vivier Le haut du panier Crêperie du Gaillec X X X X X Port-Louis Avel Vor X X Pont-Scorff Art Gourmand Laurent Le Berrigaud X X X X Source : Guides- AudeLor En Gras : cités en 2012 mais pas en 2002
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 47 8. Une augmentation de 90 000 visiteurs (+24 %) dans les équipements touristiques Les 14 principaux sites de loisirs dans le Morbihan Source : CDT En 2010, les 2 équipements créés sur le site de la BSM (Cité de la Voile et la Flore) figurent parmi les 10 équipements les plus fréquentés du Morbihan. Evolution de la fréquentation des principaux sites du Morbihan Source : CDT
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 48 Sur une période de 10 ans, on note une baisse de l’Aquarium de Vannes (-34 %) et une augmentation du parc de Branféré (+71 %) et du Château de Suscinio (+47 %). Le zoo de PontLe zoo de PontLe zoo de PontLe zoo de Pont----ScorffScorffScorffScorff se maintient autour de 200 000 visiteurs. La Cité de la VoileLa Cité de la VoileLa Cité de la VoileLa Cité de la Voile connaît une baisse en 2009 et 2010 après une première année à plus de 110 000 visiteurs. En 2011, une stabilisation (+4,6 %) est enregistrée (74 800 visiteurs). Les autres équipements muséographiques du Pays de Lorient (moins de 50 000 visiteurs) Parmi les autres équipements, des progressions sont enregistrées pour le Haras d’Hennebont, la Tisserie, la ferme d’Autruche et le Poisson Volant (création en 2009). Des diminutions sont constatées pour Poul Fétan (Quistinic), les écomusées de Groix et Inzinzac- Lochrist, la Tour Broerech (Hennebont) et le Musée du vélo (Plouay) qui a fermé. GlobGlobGlobGlobalement suralement suralement suralement sur Lorient Agglomération, la fréquentation des sites passe de 386Lorient Agglomération, la fréquentation des sites passe de 386Lorient Agglomération, la fréquentation des sites passe de 386Lorient Agglomération, la fréquentation des sites passe de 386 000 visi000 visi000 visi000 visiteurs enteurs enteurs enteurs en 2001 à 4772001 à 4772001 à 4772001 à 477 000 en 2010,000 en 2010,000 en 2010,000 en 2010, soit une hausse de 90soit une hausse de 90soit une hausse de 90soit une hausse de 90 000 visiteurs (+24 %).000 visiteurs (+24 %).000 visiteurs (+24 %).000 visiteurs (+24 %). Si on considère l’ensemble du Pays de Lorient, la hausse est de seulement +20 000 visiteurs en raison des fortes baisses enregistrées pour le Musée du Vélo à Plouay et à Poul Fétan.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 49 9. Un développement des visites de la Ville de Lorient et des ports Les circuits portuairesLes circuits portuairesLes circuits portuairesLes circuits portuaires Depuis 2006 (Lorient ville d’art et d’histoire), le CCSTI/Maison de la Mer a créé des circuits portuaires destinés à faire découvrir au public familial et individuel les savoir-faire et connaissances développés dans le territoire maritime lorientais, plus particulièrement dans les secteurs des pêches maritimes et de l’industrie navale. Des visites de sites et d’entreprises donnent ainsi la possibilité de rencontrer les professionnels et de comprendre les activités qui participent au dynamisme de l’économie locale. Les circuits montrent aussi les connexions entre la recherche scientifique et technologique et les applications dans l’industrie et les entreprises. 4 circuits portuaires sont actuellement proposés : La marée du jour, La rade aux 3000 navires, Et pourtant, il flotte ! et les croisières de découverte de la construction navale. A cela s’ajoute les visites d’entreprises et les visites de l’IFREMER en création fin 2011. Visites avec dégustations : depuis 2009 la visite du port de pêche s’est enrichie d’une nouvelle offre intégrant chaque jeudi des dégustations de langoustines et de cidre au Bar des flots. Visites avec rencontres de pêcheurs. En 2011 le CCSTI/Maison de la Mer réadapte donc son offre et organise des rencontres avec des pêcheurs pour les participants aux visites La marée du jour EnEnEnEn 2011,2011,2011,2011, la fréquentation totale des circuits portuaires atteint 1492 participants (238 en 2007)la fréquentation totale des circuits portuaires atteint 1492 participants (238 en 2007)la fréquentation totale des circuits portuaires atteint 1492 participants (238 en 2007)la fréquentation totale des circuits portuaires atteint 1492 participants (238 en 2007) grâce à un bon fonctionnement des circuits existants, à une progression dans les effectifs des groupes constitués et au succès de nouvelles propositions comme les croisières de découverte de la construction navale. VisVisVisVisites organisées par le serviceites organisées par le serviceites organisées par le serviceites organisées par le service patrimoine de la ville de Lorientpatrimoine de la ville de Lorientpatrimoine de la ville de Lorientpatrimoine de la ville de Lorient :::: Visites de quartiersVisites de quartiersVisites de quartiersVisites de quartiers, promenade au fil de l’histoire et de la vie des quartiers : le cœur de Lorient, nouvelle ville, la ville en bois, Keryado … Les rencontres thématiquesLes rencontres thématiquesLes rencontres thématiquesLes rencontres thématiques : un parcours en bus de 2h30 qui permet de comprendre la ville, son histoire, sa forme et ses lieux de vie en suivant un fil directeur : en quête d’eau douce, le sport et l’architecture, botanique et exotisme. Visites de sites historiquesVisites de sites historiquesVisites de sites historiquesVisites de sites historiques :::: l’abri de défense passive, l’Enclos du Port, La base de sous-marins de Keroman ArchiArchiArchiArchimômesmômesmômesmômes (mercredis pendant les vacances scolaires) Jouer avec la ville, la construire, la reconstruire, partir à la chasse aux trésors, décoder des messages secrets …succomber à la magie des épices et des voyages en Orient. Les casseLes casseLes casseLes casse----croûtes architecturauxcroûtes architecturauxcroûtes architecturauxcroûtes architecturaux : dégustation d’un morceau d’architecture pendant la pause de midi (halles de Merville, le Manège, le blockhaus de l’hôtel Gabriel …).
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 50 10. Une stabilité de la fréquentation de l’Ile de Groix Nombre de passagers pour les îles du Morbihan Source : CDT 56 NB : nous ne disposons pas de données postérieures à 2008 Avec 212 000 passagers en 2008, l’île de Groix est la 3ème île du Morbihan pour la fréquentation. Elle est devancée très nettement par Belle Ile et l’île aux Moines qui dépassent les 400 000 visiteurs annuels. Sur la période 2000-2008, le nombre de visiteurs a augmenté de 5 % pour l’île de Groix (une baisse a été enregistrée en 2007 suite à une difficulté temporaire de desserte). Des progressions importantes sont enregistrées pour l’île d’Arz et l’île aux Moines.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 51 11. Voile et plongée en développement A la Sellor, une progression de la voile jusqu’en 2010 et un développement de la plongée Evolution du nombre de séances à la SELLOR Source : SELLOR La voile légère est globalement en progression sur la période 2005-2010 (+20 %) mais elle diminue en 2011 pour revenir au niveau de 2005 (baisse due aux conditions météo). Le kayak est plutôt en stagnation et connaît aussi une baisse en 2011. A l’inverse, la plongée est en augmentation sensible sur la période : +33 % en 6 ans. Un développement de la location de bateaux Aujourd’hui, 5 sociétés louent des bateaux contre 3 en 2002. Le nombre de locations est de 94 contre 41. Armor Loc Services : 9 (7 semi-rigides, 2 rigides – 2 bateaux il y a 6 ans) Le Point Marine : 6 (3 sans permis, 3avec permis – démarrage en 2009) Bretagne Nautisme : 7 (rigides et semi-rigides) Atlantic Concept Voiles : 50 voiliers (1/2 compte propre, ½ propriétaires) Rivages : 15 places au ponton et 7 à terre (flotte globale de 90 bateaux en mouvement entre Lorient, La Rochelle et Hendaye).
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 52 Locations de Kayaks Laïta location : 8 kayaks et 8 canoës doubles ou triple, 6 unités single, 1 bateau sans permis (bientôt 2), 2 bateaux sans permis Caminokayak : 30 kayaks (40 places) – sorties accompagnées (100/an d’une ½ journée + 100/an d’1h30) – peu de location SSP location : 17 kayaks, 13 jet-ski, 3 bateaux sans permis, 8 quads, gestion du Paint-Ball de Guidel. Les excursions en bateaux Océan Evasion : faible activité touristique : 10/an, davantage entreprises et CE, assez peu au départ de Lorient Rev’O : 40 sorties par an avec 10 personnes en moyenne par sortie. Les années d’évènements nautiques (Brest, Douarnenez) dopent l’activité Bro Warok : données non disponibles Etoile Marine croisière : données non disponibles Escal’Ouest : 150 sorties pêche côtière contre 510 en 1999. Visites de la Rade : tous les jours en été, 15/08 au 21/08 complet capacité bateau 120 personnes
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 53 Les 24 heures Kayak sont organisées à Inzinzac-Lochrist depuis 12 ans. Elles ont accueilli 850 participants et 10 000 spectateurs en 2011.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 54 12. Autres loisirs Golfs : une progression du nombre d’abonnés mais des « greens fees » en nombre limité Les abonnements Source : Blue Green Les abonnés ont progressé depuis 2005 sur les 2 golfs du Pays de Lorient : +20,7 % à Ploemeur et +24,5 % à Quéven. Les Greens Fees (forfait pour avoir accès aux parcours) Source : Blue Green Après une augmentation jusqu’en 2007 ou 2008, il y a eu une baisse sensible des greens fees sur les 2 golfs en 2009-2010 pour l’un et 2008-2009-2010 pour l’autre. En 2011, ils remontent dans les 2 cas. Globalement, ils augmentent de 12,5 % sur Ploemeur et diminuent de 1,5 % sur Quéven. Aujourd’hui, les 2 golfs ont une fréquentation extérieure très proche.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 55 Nombre de green Fees dans les golfs à proximité Source : Blue Green Les 2 golfs du Pays de Lorient enregistrent un nombre d’abonnements supérieur à ceux des golfs voisins mais un nombre de green fees nettement inférieur. C’est notamment le cas par rapport à ceux de St Laurent (Ploemel) ou de Baden. La fréquentation devrait s’accroitre avec l’ouverture récente de la résidence de tourisme le Domaine Val Quéven situé en bordure du Golf de Quéven. Centres équestres : forte progression du nombre de licenciés mais peu de tourisme équestre (source(source(source(source : Centre: Centre: Centre: Centre EquestreEquestreEquestreEquestre de Bretagne)de Bretagne)de Bretagne)de Bretagne) On compte aujourd’hui 17 centres équestres dans le Pays de Lorient contre 10 en 2001 : solde de 9 ouvertures et 2 fermetures. 7 centres du Pays de Lorient dépassent les 150 licenciés contre seulement 3 en 2001. Globalement, le nombre de licenciés est passé de 1153 à 2049 soit une progression de +78 %en 10 ans. La part du Pays de Lorient dans le Morbihan reste stable (entre 22 % et 23 %). Par contre, le tourisme équestre est peu développé sur le Pays de Lorient. Pêche : près de 300 cartes à l’année SSSSource fédération de pêcheource fédération de pêcheource fédération de pêcheource fédération de pêche du Morbihandu Morbihandu Morbihandu Morbihan ---- AAPPM du MorbihanAAPPM du MorbihanAAPPM du MorbihanAAPPM du Morbihan A Lorient et ses environs, on compte 121 cartes touristes journée et 36 cartes à la semaine par an. A Plouay et ses environs : 108 cartes touristes journée et 22 cartes à la semaine A Languidic, un gite est équipé pour les pêcheurs avec guide pêche. 3 postes de pêche ont été mis en place pour les personnes à mobilité réduite (Inzinzac-Lochrist et Languidic). La mise en place de fiches pêche qui décriront le milieu et les différentes espèces est en cours. Le concours défi alose bénéficie d’une communication nationale dans les guides pêche, et d’une attractivité pour les camping- caristes.
  • Etat de lieux tourisme-AudéLor- mai 2012 Page 56 Randonnée : 372 kms de sentiers On compte 372 kms de sentiers de randonnée dans le Pays de Lorient. Un rando-guide a été créé par l’Office de tourisme. Il présente 19 circuits (1 par commune) et des boucles de liaison (288 kms au total). Vélo : 150 kms de voies vertes Le Pays de Lorient compte 150 kms de vélo route voies vertes qui s ‘intègrent dans un schéma régional.
  • Note de l'observatoire territorial N° : 49NotNoteNoteNoteNoteNote dedede l bl'observatoire territorial N° : 49 ISSN 2118-1632 AudéLor 12 avenue de la Perrière 56324 Lorient cedex Directeur de la publication : Philippe Leblanche Retrouvez les publications d'AudéLor sur www.audelor.com Contact : Gilles Poupard 02 97 88 05 23