• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Rencontre Ess Nord 100311 FrançAis
 

Rencontre Ess Nord 100311 FrançAis

on

  • 633 views

 

Statistics

Views

Total Views
633
Views on SlideShare
610
Embed Views
23

Actions

Likes
0
Downloads
5
Comments
0

2 Embeds 23

http://econsocfra.pbworks.com 22
http://www.slideshare.net 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Rencontre Ess Nord 100311 FrançAis Rencontre Ess Nord 100311 FrançAis Presentation Transcript

    • «   ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE  »
      • RECHERCHE-ACTION
      • Etat d’avancement
      • 11 mars 2010
      ATOL
    • Déroulement de la recherche action
      • 1. Exploration
      • 2. Expérimentation et description
      • 3. Généralisation et formulation de la méthode
      • 4. Diffusion
      • 5. Adaptations et appropriation
      • 6. Evaluation, apprentissage
      • et adaptations
      ATOL Boîte de Boisot
    • Choix du thème et des partenaires
      • A partir de la vision d’  « Empowerment »: avoir, savoir, vouloir, pouvoir
      • « AVOIR » : le renforcement au niveau économique en tant que point d’approche à l’empowerment
      • Apport par rapport à la lutte contre la pauvreté
      • Avec des partenaires au Benin, Congo, Mali, Niger et Sénégal
      • Organisations de services (ONGs) et organisations de membres (Fédérations)
      ATOL
    • Déroulement des ateliers IESS
      • Premier atelier :
        • Exploration du thème et concepts à partir des expériences des partenaires
        • Enrichissement d’un premier cadre de référence: composantes
      • Prochains ateliers
        • Partage de connaissances à partir de la pratique des partenaires
        • Approfondissement d’une ou plusieurs composantes
        • Visite à une ESS
        • Nouveaux engagements / planification
        • Evaluation
      • Point de départ: partir des connaissances et pratiques existantes des participants – moments de partage et de création
      ATOL
    • Schéma d’accompagnement ATOL Résultats : une meilleure façon d’accompagner les groupes cibles Résultats : une meilleure façon de produire, d’être organisé, d’augmentation de revenus, de disponibilité de services sociaux ONG Structures d’accompagnement Femmes Hommes Paysans Artisans Producteurs Atelier ESS
    • Cadre d’analyse proposé au départ ATOL
    • Evolutions du cadre d’analyse L’ «Œuf »
      • Groupes du Niger et Mali
      • Actions sociales et économiques en tant qu’ensemble, et liens avec le contexte
      ATOL
    • Evolutions du cadre d’analyse « La case de l’ESS » (2)
      • Groupe du Sénégal :
      • Accompagnement évolutif
      • Ordre des composantes
      • Certains thèmes transversaux
      ATOL
    • « Grille de l’accompagnement en fonction de la maturité d’une l’IESS »
      • Le type d’appui en fonction du degré de maturité
      • Permet de prioriser les domaines d’accompagnement
      • Comment s’articulent les composantes et quelles en sont les fondations, les soutiens (murs) et le toit (protection).
      • Canevas pour situer les engagements de chaque organisation à la fin de l’atelier
      • Expérimenté au Bénin et Sénégal
      ATOL
    • « Grille de l’accompagnement en fonction de la maturité d’une l’IESS » ATOL Caractéristiques Difficultés Stratégies d’accompagnement f(composantes) et outils
      • EESS en naissance
      • Exple : en formation, au tout départ, groupe en train de se structurer
      Risques Exple :
      • EESS en développement
      • Exple : EESS commence ses activités économiques
      Risques
      • EESS en croissance
      • Exple : EESS déjà fonctionnelle mais qui veut accroître par exemple son nombre de membres, qui veut développer une nouvelle activité économique, etc
      Risques Exple : Risques de perdre sa culture démocratique, de s’éloigner de sa mission sociale
      • EESS en maturité dans un contexte changeant
      Risques
    • Matrice Intégrée des capacités d’accompagnement « MICA »
      • Construit à partir des présentations et expériences
      • Pour chaque composante, il s’agit d’identifier les points d’attention: de quelles connaissances et compétences a besoin l’organisation s’accompagnement
      • Permet de maintenir une approche globale; ie travailler sur tous les aspects
      • Important! Les groupes et ATOL veillent à ce que le lien entre les composantes ne soit pas oublié, dans le but de travailler sur une approche intégrale à l’accompagnement de ESS durables
      ATOL
    • Renforcement de l’accompagnement « MICA » ATOL
    • PRESENTATION DES 7 COMPOSANTES DU CADRE D’ANALYSE
          • 1. Approche filière : Lisette
          • Approche genre: Lisette
          • Approche entrepreneuriale : Laure
          • Relations avec les structures décentralisées de l’Etat : Patrick
          • Alphabétisation économique : Lisette
          • Culture démocratique : Patrick
          • Gestion associative : Laure
      ATOL
    • 1.1 Approche filière
      • ELEMENTS DE DEFINITION
        • Considérer les unités de production dans un cadre global, de tous les acteurs concernés par le produit 
        • Une analyse de chaque activité dans la « chaîne de valeurs »
        • Déterminer les chaînes de valeurs intéressantes
        • Trouver et travailler sur les goulots d’étranglement
        • Favoriser « l’intégration verticale »
        • Favoriser la collaboration entre les différentes fonctions
      ATOL
    • 1.2 Approche filière ATOL
    • 1.3 Approche filière
      • EXEMPLES D’INSTRUMENTS
        • Sélection du sous-secteur: les trois tamis
        • Cartographie
        • Marge bénéficiaire simplifiée
        • Analyse des contraintes et des opportunités dans la chaîne
        • Stratégies de perfectionnement:
          • Amélioration du processus
          • Innovation de produits
          • Perfectionnement fonctionnel
          • Passage à d’autres chaînes de valeur
      ATOL
    • 1. Sélection de(s) sous secteur(s): trois tamis DCV2008 Critères économiques Crit è res de mandat Crit è res strat é giques SS 1 2 3 4 5 6 1 2 3 6 1 3 1
    • 1.4 Approche filière
      • EXEMPLES
        • CRAS Mali – Accompagnement d’artisans à la transformation du coton – par exemple la stimulation de la collaboration entre les fileuses et tisserands
        • ASDES : Cartographie de la filière de recyclage des déchets de l’association et idées de renforcements /interventions à opérer
        • SNV Niger : Filière Oignon et Nièbe : mobilisation des ressources financières – accès aux intrants
        • RESOPP (Réseau de 5 Coopératives) : Amélioration de l’écoulement des stocks par une « stratégie d’intervention filière » (au sein du Réseau et à l’extérieur)
        • GAAS Mali : améliorer l’accès au marché – diversification des marchés
      ATOL
    •  
    • 2.1 Approche genre
      • ELEMENTS DE DEFINITION
        • Le concept « genre» renvoi à l’organisation sociale des différences biologiques entre hommes et femmes
        • deux stratégies se distinguent :
        • « L’égalité et l’équité de genre »: les besoins, les chances différentiées des H/F
        • « l’empowerment des femmes » : pouvoir économique, pouvoir des connaissances, pouvoir interne, pouvoir social et politique
      ATOL
    • 2.2 Approche genre ATOL
    • 2.3 Approche genre
      • EXEMPLES D’INSTRUMENTS
        • Cadre d’analyse d’Harvard : division de tâches, accès et contrôle, facteurs d’influence
        • Cadre d’analyse de Moser : plusieurs éléments dont les «besoins pratiques» et les « intérêts stratégiques »
        • GAM Gender Analysis Matrix : analyser l’impact d’une action
        • Schéma d’Empowerment de Sarah Longwey
        • L’arbre du genre
      ATOL
    • L’arbre de genre
      • Rôles et tâches Accès à l’éducation BRANCHES = PRATIQUES
      • Accès aux moyens de production (terre, crédit, temps,…).
      • Participation à la prise de décision (ménage, communauté, politique)
      • Pouvoir (la possibilité de s’organiser et de faire valoir ses droits)
      • Comportement Mobilité Violence
      • TRONC = LES INSTITUTIONS Église État Famille
      • ONG Media
      • École Banques Marché
      • Valeurs normes Perceptions Attitudes
      • Stéréotypes Préjugés L’image de soi
      • Les Peurs Tabous
      • RACINES = LES NORMES ET VALEURS
      ATOL
    • 2.4 Approche genre
      • EXEMPLES
        • SONGES Niger : Accompagnement de femmes séropositives dans la production du batik
        • CARE Mali : Accompagnement de groupes de femmes dans le renforcement de leurs AGR
        • ENDA : cadre de concertation pour résoudre le manque de poids des femmes transformatrices de produits halieutiques et de céréales locales pour atteindre un meilleur pouvoir de négociation et donc de meilleurs prix
      ATOL
    • 3.1 Approche entrepreneuriale
      • ELEMENTS DE DEFINITION
        • Partage des objectifs économiques
        • Rentabilité financière et sociale
        • Viabilité de l’entreprise - choix de(s) l’activités 
        • Composante marché - Etude de marché et de faisabilité
        • Pertinence du recours à institutions de micro finance?
        • Pertinence technique, économique et sociale
        • Gestion des ressources humaines  
        • Innovation, diversification, flexibilité: production et technologies
        • Connaissances et informations  
        • Attention aux aspects écologiques 
      ATOL
    • 3.2 Approche entrepreneuriale ATOL
    • 3.3 Approche entrepreneuriale
      • EXEMPLES D’INSTRUMENTS
        • Accompagnement à la création d’entreprise / groupement pour activité économique (à partir du guide ADEPME Sénégal / GTZ)
        • Plan d’affaire
        • Matrice MIDE (Modèle Intégral de Développement Entrepreneurial )
          • Issue d’une expérience péruvienne de l’IIPT incluant notamment des éléments de gestion de la connaissance et responsabilité sociale d’entreprise
          • Codes couleurs pour un auto diagnostic
          • Instrument de gestion
          • Simplification par les partenaires
          • Outil de suivi du développement de l’IESS
      ATOL
    • Matrice MIDE d’autodiagnostic entrepreneurial évolutif ATOL
    • 3.4 Approche entrepreneuriale
      • EXEMPLES:
        • TERRE NOUVELLE et ECO/PN (Sénégal) : Elaboration d’un outil de diagnostic entrepreneurial « participatif » pour permettre d’identifier les domaines à renforcer des unités de production de Pikine
        • ENDA Ecopole (Sénégal): Améliorer/Assurer la rentabilité des GPFs de femmes transformatrices en réalisant des comptes d’exploitations réalistes basés sur les études de marché
        • AMAPEF (Mali) : Accompagnement des Banques céréalières dans la gestion « entreprise » : moments d’achat et de vente, calcul de prix, amortissements, …
      ATOL
    • 4.1 Collaboration avec les structures décentralisées de l’Etat
      • ELEMENTS DE DEFINITION
        • Les autorités politico-administratives jouent un rôle incontournable dans l’ESS. Elles doivent être vues comme des partenaires qui ont un rôle complémentaire dans l’appui à ces initiatives.
        • La responsabilité socio-économique n’est pas la panacée des ONG. Comprendre l’intérêt public de ces initiatives et y contribuer selon ses fonctions est un enjeux pour le développement économique local équitable.
      ATOL
    • 4.2 Collaboration avec les structures décentralisées de l’Etat ATOL
    • 4.3 Collaboration avec les structures décentralisées de l’Etat
      • EXEMPLES D’INSTRUMENTS
      • Mindmap toegepast op 4 domeinen :
        • plaidoyer/lobbying pour qu’elles s’impliquent
        • sensibilisation pour qu’elles comprennent l’intérêt
        • communication pour que l’on valorise les informations et opportunités
        • travailler avec les techniciens de la Commune pour plus d’efficience
      • B eoordelingsfiches ivm subsidiëren van sociale economie (Canada)
      • Grille d’appréciation de l’utilité sociale/ancrage : geeft argumenten om de overheid te overtuigen tot complementariteit.
      ATOL
    • ATOL
    • 4.4 Collaboration avec les structures décentralisées de l’Etat
      • EXEMPLES
      • CEBEDES  Benin: meer bereidheid tot informatie en betrekken van de overheid bij de IESS interventies (mee opnemen in PDL, bezoeken van partners…)
      • ENDA  Senegal: poursuivre le plaidoyer pour renouer l’appui de la collectivité locale de fisel (après un changement politiQue) auprès du centre de ressources (de formation)
      • Inades Kananga Congo: collaborer afin de sécuriser les terres arables sur lesquelles les groupes cultivent
      • ICD Mali : collaboration Labo central Vétérinaire pour contrôle de la qualité du lait pour produits transformés
      ATOL
    •  
    • 5.1 Alphabétisation économique
      • ELEMENTS DE DEFINITION
      • la compréhension de l’environnement socio-économique et les enjeux socio-économiques
        • La compréhension du contexte et des systèmes
        • La compréhension du rôle de l’Etat
        • La compréhension des injustices socio-économiques au niveau local
      • La mondialisation comme un des défis
      • La compréhension des idéologies
      • Intérêt de cette composante : de permettre une analyse critique de différentes approches politiques – analyse des risques - d’influencer et participer aux débats et réseautage socio-économique
      ATOL
    • 5.2 Alphabétisation économique
      • Cadre d’analyse: à élaborer
      ATOL
    • 5.3 Alphabétisation économique
      • EXEMPLES D’INSTRUMENTS
        • Division du travail
          • Au sein des familles
          • Au sein des secteurs primaires ( agri-élevage-maraîchage-exploitation ressources naturelles)
          • Au sein du commerce
          • Dans l’administration
        • Histoire économique de la région
          • Habitudes alimentaires – logement - soins de santé -services de base
          • Valorisation des tâches productives par la société
          • Place du capital social (entraide et solidarité)
          • Répartition entre les ministères « économiques »
          • Etc.
        • Qui étaient et qui sont aujourd’hui les groupes influents/décideurs économiquement
      ATOL
    • 5.4 Alphabétisation économique
      • EXEMPLES
        • SONGES (Niger) : réflexion avec le groupement Bafouneye sur les prix des produits de même type sur le marché
        • Pourquoi on ne peut pas concurrencer les produits chinois ?
        • Pourquoi nos produits coûtent chers ? (matière première, taxes, ….)
        • Possibilité de réduire considérablement les prix de nos produits et d’avoir beaucoup plus de bénéfices si nous sommes aux différentes étapes de la chaîne
      ATOL
    • 6.1 Culture démocratique
      • ELEMENTS DE DEFINITION
        • Participation à la prise de décision
        • Choix d’affectation des bénéfices ne favorisant pas quelques un(e)s au détriment des autres
        • Représentation (formelle et/ou informelle) des différentes composantes dans les organes
        • Communication interne – transparence – information
        • Formation en leadership en vue de stimuler l’alternance
        • Possibilité de sanctionner les responsables
        • Mécanismes de contrôle effectives
      ATOL
    • 6.2 Culture démocratique
      • Cadre d’analyse encore à élaborer
      • Composante moins avancées à ce stade
      ATOL
    • 6.3 Culture démocratique
      • EXEMPLES D’INSTRUMENTS
        • Echelle de participation
          • Etre présent est une condition
          • S’exprimer : savoir formuler ses points de vue
          • Agir : participer aux activités pour être credible
          • Influencer : savoir défendre ses intérêts
          • Participer à la prise de décisions 
        • SWOT et Cadre de renforcement de la participation
      ATOL
    • ATOL
    • 6.4 Culture démocratique
      • EXEMPLES
        • ECO/PN  (Sénégal) : Résolution d’une situation de « «déviation » de culture démocratique » au sein d’une unité collective féminine de production
        • CARE (Mali) : Analyse de la participation des femmes dans la gestion des groupements féminins – formulation des points de renforcement
      ATOL
    •  
    • 7.1 Gestion associative
      • ELEMENTS DE DEFINITION
      • Stimuler la vie associative
      • Les membres : leur engagement, leur participation aux activités (associatives et économiques) ; le paiement des cotisations
      • la reconnaissance juridique pour la représentation officielle, bénéficier des appuis; gestion conflits.
      • Les textes (règlement intérieur): gestion des biens; le fonctionnement du groupe
      • La gestion des ressources humaines : la division de tâches et de responsabilités ; la valorisation des membres (H/F) ; le leadership 
      ATOL
    • 7.2 Gestion associative
      • Cadre d’analyse
      • en cours
      • Exemple
      • d’approche
      • Source: document canadien
      ATOL ATOL
    • 7.3 Gestion associative
      • EXEMPLES D’INSTRUMENTS
      • « Vie Associative - nouvelle formule » : application de « l’Approche Valorisante » (AI) sur une association qui fonctionne bien
      • Analyse des cumuls de fonctions :
        • analyse d’une ou des activités
        • à travers cet exercice, l’analyse du rôle joué par chacun des membres; ainsi détecter le cumul de fonctions
      • Facteur C (Approche): Union/solidarité transformée en force économique, de production
      ATOL
    • Facteur C – Luis Razeto ATOL Entreprise classique de type capitaliste EESS Débuts et finalité Le capital: « entreprise de capital » Groupe solidaire ayant une histoire antérieure, qui lutte pour une cause partagée, de vie communautaire ou associative, objectifs non spécifiquement économiques; confiance mutuelle déjà présente, désir de coopérer Facteurs de production Travail (W), Technologie , Gestion, Finances et moyens matériels (K) Facteur C en plus des autres facteur; Facteur C étant central et caractéristique Importance de sa qualité (qualité de l’union) Proportion et Contribution du Facteur C à la productivité Faible facteur C (car différences d’intérêt), ainsi plus de coûts financiers Amélioration des relations internes: productivité peut augmenter de 30% 50%
    • 7.4 Gestion associative
      • EXEMPLES
        • ENDA Ecopole (Sénégal) : Identifier les points de blocage à la motivation en termes de gestion associative (non pas seulement par l’amélioration de la rentabilité)
        • GAMA (Niger) : mise au point d’un module de formation « Vie associative – nouvelle formule » - application avec le groupe KAZAAM
        • GRAIM Thiès (Sénégal) : Comment renforcer la gestion associative pour régler des problèmes de leadership, notamment par l’élaboration d’un manuel de procédure adapté, de façon participative
      ATOL
    • MERCI POUR VOTRE ATTENTION!