Perspectives   n°9 - janv-fev2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Perspectives n°9 - janv-fev2012

on

  • 267 views

Au menu du numéro de Janvier-Février 2012: ...

Au menu du numéro de Janvier-Février 2012:

- Tendances: les idées business pour 2012

- Stratégies de territoires: le nouveau positionnement du Grand Toulouse pour rester compétitif

- Zapping: notre sélection d'articles du mois de Janvier 2012

- Tendances marketing: les produits de demain

- Évènements: retour sur la conférence d'Alain-Dominique Perrin lors de la Matinale d'Objectif News

http://www.athenea.fr/

Statistics

Views

Total Views
267
Views on SlideShare
267
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Perspectives   n°9 - janv-fev2012 Perspectives n°9 - janv-fev2012 Document Transcript

  • PERSPECTIVES La newsletter des stratégies et des tendances marketing bref. Gardez une longueur d’avance. ZAPPING Notre sélection des meilleurs articles marketing PAGE 2 REFLEXIONS MARKETING Quelles tendances business pour 2012 ? PAGE 4 N°9 STRATEGIES DE TERRITOIRES Zoom sur le nouveauJanvier-Février positionnement du Grand 2012 Toulouse PAGE 8
  • EDITO SAISIR LES OPPORTUNITES DANS UN MONDE QUI AVANCE VITEBONNE ANNEE 2012! Quel magnifique aveu de la standardisation de nos modes de vie, de nos comportements, de nos modes de consommation.2011 vient de s’achever et déjà 2012 vient pointer le bout de son Tous pareils, sans difference. Le succés de Bref nousnez. Comme à l’accoutumée, les premiers jours du calendrier rapproche encore un peu plus de la vision d’Huxley dans lesont dédiés aux bilans, aux analyses, aux points d’amélioration, en Meilleur des Mondes dans lequel les êtres humains sontrésumé aux nouvelles résolutions qui, espérons-le, seront toujours conditionnés par une société de consommation qui prédominebonnes. Notre cabinet ne déroge pas à cette sacro-sainte règle nos comportements.en administrant un sérieux lifting à sa newsletter. Athénéa Newsdevient Perspectives, un mini magazine dédié aux stratégiesmarketing et aux opportunités de marché de demain. BREF JE M’ISOLEBREF, UN SUCCES SYMPTOMATIQUE Le héros de la série est célibataire, sans travail, avec des parents en plein divorce. Les épisodes le montrent souvent seul devant son écran d’ordinateur, dans sa chambre jouant de laPour ce nouveau numéro, nous avons choisi de faire référence à guitare, dans sa douche, dans l’ascenseur…Il demeure malgréla mini-série de Canal + diffusée dans le Grand Journal (voir tout heureux, ne se plaint pas ou peu et sait jouir de sesencadré). instants de repli. Jouissance qui constitue le prolongementAu delà du simple clin d’oeil, le choix de cette illustration n’est pas d’une société qui place l’individu en avant au delà de la masse,anodin. Le succès de bref reflète beaucoup plus d’éléments ce que Tocqueville définissait comme « individualisme » : le replirelatifs à notre société et notre mode de vie que l’on ne l’imagine de l’individu sur la sphère privée et la jouissance de ces instantsà prime abord. de solitude.BREF JE VOUS VEUX TOUT, TOUT DE SUITE BREF JE TIRE MON EPINGLE DU JEULe format très court (1 minute 30), le rythme effréné, la Au delà de ce tableau dessiné sans détours, la perspective dejuxtaposition de tranche de vie, les bandes sonores très punchy s’afficher différemment en saisissant les opportunités denous plongent dans un univers à grande vitesse. demain dans l’instant présent peut constituer un sérieux gage de succès ! Bonnes initiatives à vous !Quoi de plus naturel dans un monde où le temps passe très viteet dans lequel on n’a plus le temps d’attendre! La multiplicité desmessages diffusés et des produits proposés nous poussent à unehyperconsommation qui ne peut se faire que dans des laps detemps de plus en plus courts. Tout va toujours plus vite: on parlede haut débit pour les connexions internet, on fait du faible tempsd’attente devant les caisses de certains hypermarchés un CLIN BUZZ DE L’ANNEE D’OEILargument qualitatif et commercial, on vous livre vos chaussuresachetées sur internet en moins de 24 heures, on commande sesbillets en 3 clics, on développe des réseaux de transport à grandevitesse... LECette accélération de l’instant et cette compression du momentprésent sont caractérisées par Hartmut Rosa, professeur àluniversité Friedrich- Schiller dIéna dans son entretien au Mondeen Aout 2010: “la plupart des épisodes de nos journéesraccourcissent ou se densifient, au travail pour commencer, oùles rythmes saccélèrent, se "rationalisent". Mais aussi en dehors.On assiste à une réduction de la durée des repas, du déjeuner,des moments de pause, du temps passé en famille ou pour serendre à un anniversaire, un enterrement, faire une promenade,jusquau sommeil. Alors, pour tout faire, nous devons densifier cesmoments. On mange plus vite, on prie plus vite, on réduit lesdistances, accélère les déplacements, on sessaie au multitasking,lexécution simultanée de plusieurs activités. Hélas, comme nosressources temporelles se réduisent, cet accroissement et cettedensification du volume dactions deviennent vite supérieurs à lavitesse dexécution des tâches. Cela se traduit de façon subjectivepar une recrudescence du sentiment durgence, de culpabilité, destress, langoisse des horaires, la nécessité daccélérer encore, lapeur de "ne plus pouvoir suivre". A cela sajoute le sentiment quenous ne voyons pas passer nos vies, quelles nous échappent.” En l’espace d’un trimestre, Kyan Khojandi est devenu unBREF NOUS SOMMES TOUS PAREILS véritable phénomène de société. Nouveau représentant de l’impertinence de l’esprit Canal +, il affole les compteurs deBref, c’est le succès d’un homme ordinaire. Pas un anti héros l’audimat et compte plus de 1,7 millions de fans surmais la représentation de Mr Tout le Monde dans lequel chacun Facebook. En recevant toute léquipe de Bref le Grandpeut se projeter. (L’épisode 11 de la Saison 1 s’intitule même Journal a réalisé son record daudience en attirant plus de“Bref, je suis comme tout le monde”) 2,5 millions de téléspectateurs. Nous lui adressons un clin d’œil en nous inspirant de LA tendance media de la fin d’année 2011 pour notre couverture. PAGE 1 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012
  • ZAPPING LA REVUE DE PRESSE es ur ol dLu s id es s d’e nvo at C oup n clim . tion s u i tud e s mma dan ert o cons s de la plexes leode des d’inc ers chiffrsent per e la péri us forte es dern i s lais ord d la pl Les ménage ts à l’ab n an soit . des merçan % sur u r 2009 com es : -2,1 is Févrie sold se depu bais LUS OI R P SAV EN Lu sur Free : un buzz « gratuit» estimé à 8 millions d’euros L’absence d’informations réelles jusqu’au dernier moment, les rumeurs habilement maitrisées et la fixation d’une date d’annonce ont généré un déchainement médiatique sur le net et dans les médias sans débourser un seul centime. Décryptage d’une stratégie à la Steve Jobs. EN SAVOIR PLUS L u s ur Commerce en ligne : u m ar c h é f r n aNCais loin d’avoir att eint sa ma turité Une étude in ur des 23% des we itiée par PWC démontre L us c e s 12 effectué leur b acheteurs français ont que dan ur 20 derniers moispremier achat lors des 1 ten o L es ues p rd marchés ang loin derrière les chiffres 2 sont égalemelo saxons. Les réseaux s des rq a ma Millw en ligne. nt sous utilisé oc s dans la veniaux p ar w n te re : E N S A V O IR o rniè ue Br cha iq née nom uit PLUS e an éco réd t un ntexte es ont épense 2 es co qu d ir la 201 tions, s mar nt leurs rait vo ital, de Lu sur c …Le me éle cile dev g dig ing . e iffi idérabl s. 2012arketin vergam d s con gétaire nt du mt de l’a d C an al P bu ènd eme on e ti invest lus étoffe s l’av localisa LUS is s o g éo I R P gratuit ant la télé n offre en VO e vision SA Canal P EN Star en lus prépare le r insuffler développant un achat de Direc des deu l’esprit canal d pool de direct t8 et de Direc x chaine ans le n io t s. ouveau n qui devrait position EN SA VO IR P nement LUS PAGE 2– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012
  • EVENEMENTS NOUS Y ETIONS La Matinale organisée par le premier magazine économique de la région Midi-Pyrénées “Objectif News” s’est articulée autour de la présence d’Alain-Dominique Perrin. Empreint de la culture rugby, c’est peut être ici que prend naissance sa philosophie de la prise de risques comme gage de réussite. En effet, c’est bien souvent en nageant à contre courant que ce grand patron, marketer hors pair, a bâti ses plus grands succés. A la tête de Cartier tout d’abord, il revendique l’identité d’une marque en lançant les “Must” de Cartier en pleine dématérialisation des autres marques du secteur qui se déprécient en licences. Il réussit le tour de force de faire de la marque l’une des plus importante du marché dans un contexte fortement concurrentiel. Puis il donne une seconde jeunesse à l’EDC (Ecole des Cadres). Reconnaissant des apports de cette dernière, il la reprend et lui confère une nouvelle dimension centrée sur l’entreprenariat. Enfin, il révolutionne le marché du camping en développant une offre de camping de standing respectueuse de l’environnement et du littoral. Un business peut en cacher un autre. A travers la valorisation de vignobles en friches et de leur intégration dans l’éco-tourisme local, Alain Dominique Perrin démontre tous les jours que le goût du risque, la prise d’initiatives et la recherche de nouvelles opportunités de marché sont les piliers de la culture entrepreneuriale. Un bien bel exemple à suivre pour nous tousAGENDA L’innovation et le transfert de technologies constituent la clé du développement de nos territoires. Lieu de rencontre entre entreprises porteuses de projets innovants et les compétences technologiques, Midinnov s’inscrit parfaitement dans cette dynamique. Pour la cinquième édition, cet événement rassemble en un seul lieu plus de 150 partenaires de l’innovation et propose 700 rendez-vous personnalisés. PME, PMI, porteurs de projets, ou créateurs d’entreprises innovantes, ce salon vous est dédié. Le 15 mars 2012 aura lieu à Toulouse la 3ème édition du Salon des Services à la Personne, au Centre de Congrès Pierre Baudis. Ce nouveau rendez vous, a pour objet de réunir les acteurs et les consommateurs des services à la personne dans un même lieu, afin de servir et de fédérer ce secteur en pleine croissance. 3 Grands pôles seront présents au salon : > Conseils et services aux professionnels : conseil et accompagnement pour les créateurs d’entreprises de services à la personne, solutions informatiques pour les sociétés de services . > Institutions, services publics et para publics : Agence Nationale des services à la personne, Grand Toulouse, Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse et tous les autres organismes concernés par le secteur des services à la personne > Les organismes et sociétés privées PAGE 3– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012
  • TENDANCES REFLEXIONS MARKETIN G A tous les pessimistes qui ne parlent que de crises et de fin du monde, nousQUEL rétorquerons que c’est toujours dans les périodes dites « critiques » que les opportunités les plus grandes sont à saisir… Les évènements majeurs conjoncturels (à grand renfort de messages médiatiques) ont initié des mutations profondes de nos comportements de consommateurs. Les professionnels s’adaptent, modifient leursBUSINESS repères pour répondre aux nouvelles attentes de leurs clients. Des niches apparaissent, des idées de business poussent, des marchés porteurs se confirment ou se créent. Bref, des opportunités existent en 2012 ! Nous vous proposons donc « notre sélection » des tendances de consommation à surveiller pour trouver l’idée de demain…POUR Le futur reste à construire et à inventer. Gardons une longueur d’avance ! L’environnement… The Green Business pour un consomm’acteur2012 ? Toutes les études (CREDOC en novembre 2011 en tête) le confirment : nous achetons de plus en plus de produits « responsables » et incluons dans nos critères la dimension sociale, locale, naturelle. Une tendance forte et durable qui touche l’ensemble des classes sociales y compris les jeunes, les catégories modestes et les non diplômés. Nous voulons mieux consommer et des indépendants saisissent la balle au bond. A l’instar de la franchise « Le Bonhomme de Bois » en pleine expansion et qui a concurrencé férocement les jouets chinois en plastique à Noël, les produits recyclables, naturels ou en matière noble et avec une durée de vie rallongée se taillent une part belle sur les marchés. Cherchez donc quels produits peuvent répondre à cette attente d’un citadin préoccupé par son empreinte écologique. Il troquera volontiers son « ustensile » fragile pour une nouveauté écolo, surtout si le produit a été fabriqué localement… Il convient alors de privilégier leur distribution dans des commerces de proximité pour éviter de rouler dans une voiture à l’énergie fossile. Prononcez « proxilité » pour nommer une tendance rampante qui marque le retour des petits commerces qui allient proximité, facilité et consacrent de plus en plus de linéaires aux produits locaux. Carrefour city en a fait son slogan, « on fait quoi pour vous aujourd’hui ? ». Leur réponse est claire : du service et de la proximité. Ainsi fleurissent des opportunités de produits, de services ou de marketing répondant à ces critères. Un agent commercial pourra par exemple proposer à des producteurs locaux de représenter leurs produits auprès des distributeurs. Spécialiste des ventes en grande et moyenne surface, il négociera au plus juste les emplacements sur les linéaires qui augmenteront la visibilité du produit, et assurera les marges pour la satisfaction de chacune des parties. C’est un fait, Dame Nature prend de l’importance dans nos choix. Si certains filons comme l’installation de panneaux solaires sont déjà épuisés pour les indépendants victimes d’un écrémage depuis 2011, de réelles opportunités existent dans l’éco-construction, les biomasses ou la « bio-raffinerie ». Travaillant des matières et matériaux innovants, performants et qui répondent aux dernières normes écologiques, des petites structures arrivent à convaincre un nombre de clients toujours plus grand : piscines naturelles, murs végétaux, chauffages et climatisations, « cost-killer » de dépenses énergétiques (formation auprès de particuliers ou d’entreprises), transports alternatifs… Dans ce dernier domaine, après des tests dans des grandes villes françaises, il est à noter que des projets de partage de véhicules basés sur le modèle économique du vélib’ sont à l’étude. PAGE 4– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012
  • TENDANCES REFLEXIONS MARKETINGSurfez sur la même tendance, et faites rimer transport alternatif avec QUELlogement alternatif ! Le citadin se méfie des méfaits d’une vie tropurbaine et cherche à la compenser par des actes (ou des achats) luipermettant de se rapprocher de la nature. Les business d’accueil enlogement « naturels » ont le vent en poupe : hôtel éphémère sculpté dans BUSINESSla glace dans les Pyrénées, yourtes contemporaines dans le Lot, cabanesdans les arbres en PACA… retour aux sources garanti le temps dequelques jours. POURMais attention à l’équipement. Il s’agit d’adopter le positionnementprix/prestation qui correspondra à votre cible. Des yourtes de luxe à lacabane spartiate, le marketing prendra toute son importance pour trouverla cohérence qui fera mouche.Le « plus » service pour un consommateur en quêtede sens 2012 ? (suite)Une seconde tendance nous semble clé en ce début d’année. Elles’amorce depuis déjà quelques années mais continue sa route pour seperfectionner et apporter toujours un nouveau plus : la culture du service.Notre quotidien a été plus bouleversé en dix ans que ce qu’il l’a été durantles 30 dernières années. Pouvons-nous imaginer que nous vivions il y aseulement quelques années sans téléphone portable, sans réseauxsociaux et sans… Internet ! La demande s’est radicalement transformée etdes nouveaux besoins ont fait surface. Plus vieux, en mouvement, nomades, nous voulons tout et tout de suite. Comme on veut, quand on veut et où on veut. Nous cherchons le « tout- confort » car le temps précieux nous manque et notre impatience grandit.De nombreux créateurs se lancent dans les services à la personne, lemultiservice ou l’hyperspécialisation autrefois l’apanage deprofessionnels installés dans des locaux. Ainsi, les concepts de servicesoriginaux se développent tels les mécaniciens à domicile, les conciergeriesd’entreprises, les crèches privées, les assistants de vie, les hommes etfemmes « à tout faire »…Mais attention, face à la concurrence grandissante, différenciez vousen trouvant le marché de niche porteur. Car de nombreux métiers dansces domaines restent aujourd’hui à inventer.Un courtier réussit par exemple dans le Nord en proposant de régler lesproblèmes administratifs de ses clients ou renégociant l’ensemble deleurs contrats. Des services de sécurité nouvelle génération prennent soinquant à eux des personnes âgées en s’appuyant sur les nouvellestechnologies en cas d’accidents.Et depuis votre fauteuil, toujours plus de services sont à votre portée,que ce soit physiquement avec les métiers dit « services à lapersonne », ou via le commerce grandissant d’InternetDes milliers d’applications sur Internet et sur mobile vous facilitent lavie. Faites vos courses sur Internet en quelques minutes depuis votreIphone ou téléphone Android et allez les récupérer au drive le plus proche.Vous n’aurez qu’à ouvrir votre coffre et à régler à la borne automatique… PAGE 5– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012
  • QUEL TENDANCES REFLEXIONS MARKETING BUSINESS POUR 2012 ? Et si vous quittez votre fauteuil, de nombreuses applications de géolocalisation vous aideront dans vos déplacements, voyages, visites de musées ou même pour gagner du temps dans vos locaux professionnels ! Soyez créatifs et les marchés du e-commerce seront ouverts. Chaque année, le volume de ventes sur (suite ET Internet croit de façon exponentielle… Vous pouvez ensuite creuser votre esprit pour lancer un produit ou service qui satisfera la quête de sens des nouveaux consommateurs que nous sommes. Le FIN) temps de l’hyperconsommation détachée est révolu : place à l’achat comme un acte engagé ! Nous achetons désormais plus qu’un objet, une marque, une histoire, une origine, une image, l’appartenance à un groupe social. Obnubilé par notre apparence et l’image que nous renvoyons à l’Autre, et poussé par les phénomènes de « peoplisation, » nous vouons un culte au corps et au jeunisme à outrance. Ainsi, de belles opportunités de business vous attendent. Elles touchent au luxe, à l’art (location courte durée d’œuvres d’artistes), au bien être ou à la beauté. Du home staging au feng shui, du relooking au coach sportif en passant par les massages esthétiques, bien-être, la demande est forte. Les centres de blanchiment des dents ouvrent au centre ville, et les produits comme le botox, la spiruline, les oligoéléments, les pro biotiques se multiplient. La diététique (conseil et ventes de produits naturels), les centres de remise en forme (power plate ou autres solutions de résultats très rapides en 20 min de pratique), le loisir (yoga, taïchi, balnéo, cours de cuisine, scrapbooking…) sont autant de réponses à nos préoccupations à venir. Les bonnes idées de business sont partout ! En panne de créativité ? Vous pouvez toujours vous aérer l’esprit en organisant des voyages à l’étranger. Profitez en alors pour trouver l’inspiration auprès de concepts qui fonctionnent là-bas et sont souvent transposables avec un peu d’adaptation… A vous de les reconnaître et de les lancer au bon moment, de la bonne façon auprès de la bonne clientèle et avec la bonne offre… Tout restera une question d’étude et de timing.COMMUNIQUES PAGE 6– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012
  • TENDANCES DE DEMAIN PRODUITS ALIMENTAIRES Les créateurs espagnols Sidecar ont développé une offre et un design innovants pour des vins et spiritueux. Leur concept s’articule autour des 7 péchés capitaux. Chaque bouteille véhicule par son contenu et par son contenant un des péchés. Un moyen innovant et original de se différencier sur un marché plutôt conventionnel et fortement concurrentiel (A consommer avec modération)TECHNOLOGIESLa marque Haier a présenté un téléviseur OLED de22 pouces transparent à l’IFA de Berlin. Lacommercialisation devrait intervenir en milieud’année 2012.Le marché des téléviseurs a connu de profondesmutations depuis quelques années. Ladifférenciation réside tout d’abord dans la capacitéà mobiliser ses équipes de R&D dans le but defournir des solutions innovantes. Mais cela nesuffit pas. Il faut également être un pionnier etamortir très rapidement ses coûts tant lacapacité de réaction des concurrents est trèsforte. SERVICES Novotel imagine la chambre d’hôtel du futur. Ouverte au Novotel de Vaugirard Montparnasse depuis le 14 novembre 2011 et jusquau 14 février 2012, cette chambre éphémère peut accueillir jusquà 4 personnes. Comportant de nombreux jeux d’optique, la chambre propose en association avec Microsoft un équipement spécial geeks : 3 Xbox 360, deux miroirs Kinect, une table surface... Une succession de pictos se transforme en flashcodes intelligents L’initiative est à saluer car le secteur de l’hôtellerie s’est souvent illustré par de l’innovation dans l’offre tarifaire plutôt que dans les chambres elles-mêmes. PAGE 7– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012
  • TERRITOIRES DEVELOPPEMENT LOCAL Toulouse avance mais les autres villes également ! La concurrence nationale et internationale s’intensifie pour attirer les entreprises.REDEFINIR SON POSITIONNEMENT Le baromètre de l’attractivité de laPOUR GAGNER EN COMPETITIVITE France 2011 (Ernst et Young pour l’AFII) mentionne l’accessibilité, la connectivité et les pôles d’enseignement comme principaux leviers d’attractivité internationale.La réputation de Toulouse n’est plus A cela s’ajoutent des opérationscomplètement à faire. Estampillée capitale immobilières d’envergure pour gagnereuropéenne de l’aéronautique et de l’espacedepuis des décennies, régulièrementcouronnée pour sa qualité de vie ou son CHIFFRES en visibilité et crédibilité. L’agglomération lyonnaise a intégré cette dimension en réaménageant ladynamisme sportif, l’agglomérationtoulousaine s’inscrit dans une dynamique CLES gare et le quartier Part Dieu. Marseille suit également cette mouvance dans letant sur plan démographique cadre de son statut de « capitalequ’économique. européenne de la culture » en 2013 en Population intra-muros : lançant le projet « Euroméditerranée ». 440 204 habitants (2009 INSEE)QUELQUES REPERES Agglomération (CUGT) : Toulouse, UNEDepuis 1992, Toulouse a initié une 714 504 habitants (2010 CUGT) RECONNAISSANCEdémarche d’intercommunalité en formant le INSUFFISANTEdistrict du Grand Toulouse. Aire urbaine : 1 202 889 habitants (2008 INSEE) Toulouse est reconnue dans certainsDabord composé de quinze communes, il classements sur l’attractivitéaccueillit six nouveaux membres en 2000 économique comme le « Economicpuis sest transformé en communauté Croissance démographique : European Growth Index » (11éme) maisdagglomération la même année. Cinq +20 000 habitant/an* reste absente de tous les autresautres communes lont rejointe en 2003. classements.Par arrêté préfectoral du 24 décembre 460 000 emplois*2008, la communauté dagglomération Toulouse s’est reposée sur lesdevient une communauté urbaine (CUGT). lauriers d’EADS mais cela ne suffit 4 universités plus maintenant. 12 grandes écoles Au delà de la définition de 3 pôles de compétitivité (Aerospace Valley, Cancer 100 000 étudiants* Bio Santé et AgriMip), il convient de redéfinir les orientations stratégiques de l’agglomération toulousaine pour 25 000 personnes dédiées à la rester compétitive. R&D* Toulouse METROPOLE : PAS 15 000 chercheurs* UN SIMPLE NOM, UNE REVOLUTION 3,5 millions de m2 de bureaux* 2012 devrait voir la naissance de 140 600 m2 de bureaux Toulouse Métropole (nouveau nom de la commercialisés en 2010 * CUGT) plus lisible et plus vendeur à l’échelon international. D’autres agglomérations françaises ont déjà 600 ha de parcs d’activité* opté pour cette appellation. Mais au delà du simple patronyme, c’est une 6,5 millions de passagers à vraie réflexion sur le concept de l’aéroport Toulouse-Blagnac* métropole qui a été initiée. Pierre Cohen, maire de Toulouse, a 9,1 millions de voyageurs dans la défini les contours du « pôle gare Toulouse-Matabiau* métropolitain » qui va bien au delà des conséquences de la réforme des * Sources CUGT 2011 collectivités locales. PAGE 8– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012
  • TERRITOIRES DEVELOPPEMENT LOCAL La loi prévoit la reprise de deux compétences: les transports scolaires et les routes départementales. Mais pour Pierre Cohen, le concept de “pole métropolitain” doit permettre de renforcer l’économie, la recherché et l’innovation sur le territoire régional. LA FIN DES OUBLIEES : UN DEVELOPPEMENT COHERENT ET RAISONNE Oublié le fameux “Toulouse et le désert midi pyrénéen”. Désormais des discussions sont engagées avec les autres grandes villes régionales comme Montauban, Auch, Albi et Castres pour créer une nouvelle synergie métropolitaine. Et parce que l’union fait la force, fédérer els ressources des communes avoisinantes doit permettre d’optimiser le rayonnement du pôle. CREATION D’UNE AGENCE POUR VALORISER LE NOUVEAU POSITIONNEMENT Le Conseil Communautaire du 9 Février 2012 devrait valider la création d’une agence métropolitaine pour le développement économique. Cette structure aura pour mission de vendre le nouveau postionnement de Toulouse “Metropole de la Connaissance” plus globalisant que le simple “Aéronautique et Spatial” L’agence associe tous les acteurs majeurs: entreprises, collectivités, universités, pôles d’enseigenement et de recherche, immobilier, RH... Elle les fédère autour de 3 axes: veille économique ciblée, promotion et prospection internationale, accueil de nouveaux projets économiques. ET MAINTENANT DES ACTIONS ! Cette nouvelle agence doit permettre une meilleure coordination et utilisation des grands projets immobiliers et économiques que sont l’Aerospace Campus, le quartier Matabiau ou bien le Canceropôle. Au même titre que pour le entreprises, anticipation, innovation et réflexion autour de nouvelles opportunités sont les maîtres mot d’une stratégie efficace.MA VILLE : UN PRODUIT A MARKETER La première bataille était touristique à travers la promotion du patrimoine local. La seconde s’attaquait à l’axe démographique : accueillir mieux et plus de nouveaux arrivants. Dans les deux cas, la résultante est un accroissement de la richesse intérieure par le développement de l’économie locale. Les touristes et les néo résidents sont des consommateurs ponctuels pour les uns et réguliers pour les autres. La troisième sera résolument économique. L’entreprise « Ville » doit être capable d’attirer des clients « Entreprises ». Ces entreprises contribuent directement au développement de la richesse locale (imposition) mais aussi de manière indirecte (création d’emplois). Le marché « France » est extrêmement concurrentiel. Chaque ville doit construire un argumentaire bien spécifique qui devra afficher un positionnement original et des atouts qui lui sont propres. Une illustration très symptomatique de cette « markétisation » de la Ville peut être trouvée dans la création de la marque « So Toulouse ». La Ville de Toulouse et l’ensemble des acteurs du tourisme d’affaires se sont regroupés au sein du Toulouse Convention Bureau et de la marque « So Toulouse » pour faciliter l’organisation de manifestations professionnelles et accueillir les participants à ces manifestations. So Toulouse agit comme un véritable promoteur du dynamisme économique de la ville. PAGE 9– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012
  • NOTRE ACTU VIE DU CABINETCREER DULIEN LANCEMENT DU CATALOGUE 2012 UNE NOUVELLE FORMATION POUR LE WEB MARKETING FACEBOOK VIADEO TWITTER YOUTUBE LINKEDIN Devenir chef d’entreprise ou décideur ne s’improvise pas. Cela requiert une vraie posture mais aussi des compétences essentielles pour être en mesure de gagner en efficacité dans la mise en oeuvre de ses actions. SeCONTACT former tout au long de son parcours professionnel permet également de gagner en confiance dans la prise de ses futures décisions.Perspectives est un magazine Nous avons développé une offre de formation qui s’articule autour desconçu et édité par Athénéa problématiques fondamentales du bon fonctionnement des entreprises.Conseils. Le magazine est 3 univers majeurs regroupant chacun différents modules adaptés:distribué à 2000 lecteurs.  MARKETING & COMMERCIAL,  GESTION ECONOMIQUE & FINANCIERE  CREATION D’ENTREPRISE Nous sommes en veille permanente des évolutions de nos sociétés et du monde du travail en concevant sans cesse des nouveaux modules adaptés auxATHENEA CONSEILS tendances de demain. L’intégration du module « Web marketing » dans notre catalogue en est un exemple concret.15 chemin de la crabe31300 Toulouse Que vous soyez chef d’entreprise, entrepreneur, décideur ou étudiant aspirant à des postes à responsabilités, notre offre de formation s’adapte à votre besoin et répond à des objectifs qui vous concernent.Pour nous contacter : Il existe des possibilités de financement partiel ou total des formations suivies enLigne directe : 06 72 89 76 06 fonction de votre statut : DIF, OPCA (pour les salariés), AGEFICE, FAFCEA, FIFPLMail : direction@athenea.fr (pour les chefs d’entreprises), POLE EMPLOI ET REGION (pour le demandeurs d’emploi).www.athenea.frVous souhaitez communiquer, « Investir dans la formation cest conjuguer au présent maisêtre interviewé ou bien mettre aussi au futur le souci des hommes et le souci des résultats. »en avant votre entreprise au Philippe Blochsein de notre magazine :contactez-nous. PAGE 10– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°9 – JANV>FEV 2012