PERSPECTIVES    Le magazine des stratégies et des tendances marketing            LE MARKETING DE LA MÉTÉO-SENSIBILITÉ     ...
EDITO        La météo :        un avantage concurrentiel !        Combien de fois depuis ce matin avez-vous regardé par la...
DEMAIN                    A LA UNE                  EMarketing Magazine                                          le 15/01/...
Les Echos                                                     le 21/01/2013                  Le financement des start-up, ...
EVENEMENTS                               NOUS Y éTIONS Retour sur la cérémonie des Grands Prix de l’Économie 2012 organisé...
DOSSIER                                                                   REFLEXIONS MARKETIN G                           ...
1   LES FRANCAIS   MéTéO-ADDICTS                                Bon, arrêtons de         avant l’engloutissement de nos vi...
vie qui nous a fait naître au monde et nous         ET LA CONSOMMATION ?   permet dy grandir, explique la psychanalyste.  ...
2   UNE éCONOMIE SOUS   MéTéO-INFLUENCE                                                         Puisque la météo impacte n...
L’INFLUENCE DE LA MéTéO EST MEME   DEVENUE UN RISQUE CONTRE LEQUEL IL   FAUT S’ASSURER.   De plus en plus d’entreprises fo...
3 LA MéTéO, UN JOKER DANS LES STRATéGIES d’ENTREPRISE                                                         Une nouvelle...
TENDANCES                       DE DEMAIN    Deux grosses actualités ce mois-ci dans la présentation des objets    et conc...
L’éQUIPEMENT DE LA                                                               MAISON                                   ...
LE JEU VIDéO                                        1  Le jeu vidéo connaît un nouvel âge d’or.  Fortement soutenu par le ...
LE TOUT éCRAN                                   1  Les magasins de demain sont ultra-  connectés. Comme un conséquence des...
LA CULTURE AU                                                                TERRITOIRES     DEVELOPPEMENT LOCAL   SERVICE...
L’autre pan reste l’activité touristique et ses               Parmi ceux-ci, 55 % sont des habitants du   rayonnements    ...
CRéER DU                                                              NOTRE ACTU                    VIE DU CABINET LIEN   ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Perspectives n°14 janv-févr 2013 - athénéa conseils

314

Published on

AU MENU DU NUMERO DE FEVRIER 2013:

-L'EDITO: La météo, un avantage concurrentiel.
-DOSSIER MARKETING : Le marketing de la météo-sensibilité, des consommateurs sous influence.
-STRATEGIES DE TERRITOIRES : Quand la culture devient un outil de développement économique. Les exemples marseillais et lensois.
-ZAPPING : La Tribune, Les Echos, Capital, EMarketing, La Gazette des Communes, Stratégies, Challenges, LSA...
-TENDANCES MARKETING : Retour sur les deux gros évènements de ce début d'année: le Consumer Electronics Show de Las Vegas et le Retail Big Show de New York.
-EVENEMENTS : Les Grands Prix de l'Economie Midi-Pyrénées Objectif News: prime à la jeunesse, à l'innovation et à l'export. Une région en bonne santé!

Athénéa Conseils - http://www.athenea.fr/

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
314
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Perspectives n°14 janv-févr 2013 - athénéa conseils

  1. 1. PERSPECTIVES Le magazine des stratégies et des tendances marketing LE MARKETING DE LA MÉTÉO-SENSIBILITÉ DOSSIERS MARKETING La météo sensibilité : des consommateurs sous influence PAGE 5 TENDANCES Les meilleures innovations du CES de Las Vegas et du Retail Big Show de New York PAGE 11N°14 STRATEGIES DE TERRITOIRES Quand la culture se met auJanvier - Février service du développement 2013 économique : les exemples marseillais et lensois PAGE 15
  2. 2. EDITO La météo : un avantage concurrentiel ! Combien de fois depuis ce matin avez-vous regardé par la fenêtre pour observer le temps ? Combien de fois avez-vous consulté la météo sur le net, votre mobile ou à la TV ? S’il pleut, vous mangerez sur le pouce au bureau. Peut-être même sauterez-vous le repas. S’il fait beau, pourquoi ne pas inviter un client ou des collègues à partager un bon plat au restaurant en terrasse... ? Mais alors, quelles conséquences sur les restaurateurs, les commerçants, les grandes surfaces, les producteurs... ? Le temps influence nos envies, nos humeurs et donc nos choix. Il conditionne nos comportements et rend dépendantes les entreprises qui subissent ces variations d’humeur de consommation. 70% des entreprises dans le monde seraient “météo- vulnérables”. Et en effet, à cause du temps, il est toujours très difficile pour une entreprise de gérer ses stocks, ses pertes, ou de produire suffisamment pour répondre à la demande de ses clients. C’est précisément la raison d’être du concept marketing de “météo-sensibilité”... plutôt que de subir la météo, il est préférable d’analyser au plus près son influence pour prédire le comportement de ses clients. Cela va permettre d’adapter la logistique en amont, mais aussi d’agir commercialement en aval par des actions marketing adaptées. Au 5 R de Keppner qui définissent le “bon” merchandisage (Right product, Right price, Right time, Right place, Right quantities), nous serions tentés suite aux études scientifiques d’en ajouter un sixième : Right Weather. Car dans un contexte difficile, la performance se gagne bien à ce niveau de détail... et mieux qu’un adversaire, la météo peut se révéler un véritable avantage concurrentiel ! Bien évidemment, ce n’est pas un hasard si nous avons choisi pour aborder ce sujet le mois de février. La neige abondante, le froid sibérique et la pluie glaciale accaparent vos pensées... Vous trouverez donc dans ce dossier les meilleures pratiques, des idées originales et des concepts innovants... qui vous feront garder une longueur d’avance ! Alors, bonne lecture au coin du feu...EDITO PAGE 1 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  3. 3. DEMAIN A LA UNE EMarketing Magazine le 15/01/2013 Citroën invite les consommateurs à la créativité technologique La marque automobile organise, pour la troisième année consécutive, les Creative Awards. Pour cette nouvelle édition, Citroën propose au grand public dimaginer des applications smartphone pour faciliter la vie des automobilistes. En savoir plus LSA le 21/01/2013 Le premier drive d’Europe dédié au sushi ouvre ses portes à Bordeaux Pour la première fois en Europe, le monde du sushi a son drive ! Pratique, rapide et unique dans cette branche de la restauration, ce concept est signé Eat SUSHI. En savoir plus Le Monde le 21/01/2013 4G: la guerre de la com’ bat son plein Depuis un an, entre les opérateurs français de télécommunications, ce nest pas seulement la guerre des prix, la guerre de la communication bat aussi son plein. ce sont surtout SFR et Orange qui bataillent, et ils ont choisi le terrain de la "4G". En savoir plus Challenges le 17/01/2013 Lavenir du Dreamliner de Boeing est-il menacé ? Les autorités américaines ont décidé de clouer au sol la cinquantaine de B787 mis en circulation dans le monde. Le coup est rude pour Boeing, mais le concurrent dAirbus en a vu dautres. En savoir plus La Tribune le 21/01/2013 Les Français nattendent pas (encore) tout dInternet Les Français perdent confiance dans les médias, Internet compris. Paradoxalement, le public en demande de plus en plus au Web. Il nattend plus seulement de linformation chaude, mais veut aussi approfondir et comprendre linformation. En savoir plus La Gazette des Communes le 18/01/2013 Trafic record à l’aéroport de Toulouse-Blagnac en 2012 Le trafic de laéroport de Toulouse-Blagnac a battu en 2012 un nouveau record avec 7,5 millions de passagers, en hausse de 8,2 % par rapport à lannée précédente, a annoncé mercredi 9 janvier 2013 la plate-forme aéroportuaire. En savoir plusDEMAIN A LA UNE PAGE 2 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  4. 4. Les Echos le 21/01/2013 Le financement des start-up, motif dinquiétude en France Les montants investis lan dernier ont chuté denviron 15 % par rapport à 2011. Le gouvernement va étudier plusieurs pistes pour favoriser linvestissement. En savoir plus La Tribune le 19/01/2013 "Intouchables", "Taken 2", "The Artist"... le carton plein du cinéma français à linternational Avec 140 millions dentrées au compteur pour 875 millions deuros de recettes, le cinéma français a signé un exercice 2012 record à linternational. Une performance qui sexplique dabord par les succès des films "Intouchables", "Taken 2" et "The Artist". En savoir plus LSA le 21/01/2013 Que font les clients en magasin avec leur mobile? Dans cette étude comScore sur les pratiques en France, on voit que la plus grosse utilisation consiste à prendre une photo du produit (plus de 6 millions d’utilisateurs de smartphones le font), devant l’envoi de photos aux proches et le texto. En savoir plus EMarketing Magazine le 17/01/2013 Tendance 2013 : le commerce spécialisé fuit le centre-ville Si moins despaces commerciaux ont ouvert en 2012, les enseignes du commerce spécialisé vont poursuivre leur développement en 2013. Elles vont toutefois rester prudentes et privilégier la création de points de vente en périphérie ou dans les petites villes où les loyers sont moins onéreux. En savoir plus Capital le 02/01/2013 Samsung : ses investissements monstres commencent à payer face à Apple Le géant coréen tente la passe de deux  : après avoir détrôné Apple dans les smartphones, il veut, tel un rouleau compresseur, s’imposer dans les tablettes. Une guerre totale. En savoir plus Challenges le 18/01/2013 Le pari fou de la Zoé de Renault Son premier modèle grand public purement électrique doit poser le constructeur en leader dun marché... qui nexiste guère. Zoé est une missionnaire formatée pour créer la demande. En savoir plus Stratégies le 16/01/2013 En Grande-Bretagne, McDo offre des livres avec ses Happy Meal McDonalds a lancé une opération au Royaume-Uni qui pourrait faire des émules. La semaine dernière, elle a troqué les jouets distribués dans ses menus enfant Happy Meal contre des livres de léditeur britannique DK. En savoir plusDEMAIN A LA UNE PAGE 3 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  5. 5. EVENEMENTS NOUS Y éTIONS Retour sur la cérémonie des Grands Prix de l’Économie 2012 organisés par le premier magazine économique de la région Midi-Pyrénées, Objectif News (Groupe La Tribune) qui sest tenue au Casino Barrière de Toulouse. jeunes talents. Un dynamisme et une fibre innovante qui ne se font jamais au détriment dune identité forte et revendiquée.BON CRU 2012 UN TRéS Une soirée riche qui a constitué une magnifique vitrine du savoir-faire de la région Midi-Pyrénées. Comme sont venus le souligner les différents élus présents: le préfet de Région Henri-Michel Comet, le président du Conseil Régional Martin Malvy, le vice-président du Grand Toulouse Bernard Keller, le président du Sicoval François-Régis Valette, le président de la Chambre de commerce et d’industrie régionale Didier Gardinal et le président de la CCI de Toulouse, Alain Di Crescenzo. Souvent réduite à la simple industrie aéronautique et spatiale, la Région Midi-Pyrénées démontre quelle sait diversifier ses activités, sinscrire dans des filières davenir, valoriser lentrepreneuriat et récompenser les jeunes talents. Un dynamisme et une fibre innovante qui ne se font jamais au détriment dune identité forte et revendiquée. Parmi les lauréats du palmares 2012, nous avons retenu : DECIDEUR DE L’ANNEE GRAND PRIX DES LECTEURS GRAND PRIX INNOVATION Carlos Verkaeren, Groupe Poult. iTolosa. Actia Group. Un prix qui est venu récompenser le Fondée en 2005 par Nicolas Merlet, Avec 14% de son CA (300M€) destiné président dun groupe centenaire, âgé alors de 22 ans seulement, à la R&D, il nest pas étonnant de n°1 en MDD en France et numéro 2 iTolosa, est spécialisée dans la retrouver comme lauréat de ce prix, sur le marché français derrière Lu. recherche et le développement de cette société spécialisée dans la Poult, cest le symbole dune solutions innovantes dans les TIC, conception, la fabrication et le industrie agro-alimentaire qui la 3D temps réel, les images de diagnostic des systèmes embarqués fonctionne en Midi-Pyrénées avec synthèse et les systèmes pour véhicules. Actia Group place tous plus de 330 millions de paquets de géographiques. La société réalise ses efforts dinnovation dans la biscuits produits par an. plus de 50% de son CA avec le sécurité, les économies d’énergie et le groupe Disney. confort des passagers. GRAND PRIX INTERNATIONAL GRAND PRIX ENTREPRISE EN GRAND PRIX JEUNE Société Les Forges de Niaux. CROISSANCE ENTREPRENEUR Lyra Network. Michaël de Lagarde, Delair-Tech. Cette fois-ci, cest lAriège qui est mise à lhonneur, avec cette société Lyra Network est spécialisée dans le Agé de 32 ans, Michaël de Lagarde leader européen sur le marché des transport de transactions dirige une entreprise innovante pièces d’usure destinées au matériel monétiques et les plateformes de spécialisée dans la conception de agricole. Les Forges de Niaux paiement sur internet. La société drones longue portée dédiés à la exportent dans 60 pays et 70 % de affiche des taux de croissance à surveillance dinstallation industrielle. la production est destinée à deux chiffres depuis sa création en Une entreprise qui affiche des taux de l’export. 2001 et prévoit un chiffre d’affaires croissance importants et qui prévoit de 52 M€, en forte hausse par dembaucher plus de 20 personnes rapport à 2011 (45 M€). dici à 2014.EVENEMENTS PAGE 4 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  6. 6. DOSSIER REFLEXIONS MARKETIN G LA MéTéO : REINE DE L’AUDIENCE 5 millions de téléspectateurs à 12h55 6,6 millions de téléspectateurs à 20h30 Record le 20 Janvier 2013 à 20h30 avec 9,9 millions 2,5 millions de téléspectateurs à 12h55 4,5 millions de téléspectateurs à 20h30 1 million de téléspectateurs à 12h55 800 000 téléspectateurs pour Météo à la carte 4,5 millions de téléspectateurs mensuels Médiamétrie 2012-2013 ET A APP USSI S 8 LICA TA TION R DES P S l us mét de 100 é 0a App o prés p s t or ente plicati e et s su o ns Français sur 10 4m And r roid i consultent tous Met llions eo F d les jours la ran ’applic ce t a météo éléc tions ha r gée s MéTéO : 1 ,2 mil en J lion u s Mét in 201 de vi éo C 2 p s on s our iteurs ult le s CONSOMMATEURS 9 ,4 p ou m en J illion a nv ier s de vis ite 201 SOUS-INFLUENCE r le 0 (+ iteurs site Mét 4 éo F 0%) r an Le Parisien 2012 ce Le journal du net 2011DOSSIER MARKETING PAGE 5 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  7. 7. 1 LES FRANCAIS MéTéO-ADDICTS Bon, arrêtons de avant l’engloutissement de nos villes par les inondations. parler de la pluie et du beau temps et La météo est un élément que l’homme ne maitrise pas. Il rentrons dans le en a donc peur et le temps l’intrigue, l’excite, le cœur du sujet… ou passionne… Des milliers d’apps, des bulletins météo des plutôt : parlons-en plus classiques sur France Télévision au plus décalé-sexy 30°C du temps, mais en VRAI ! de Canal+, en passant par les plus impersonnels de l’époque M6… tous veulent croquer le fructueux gâteau de l’information météo qui se compose au total de 16 Le soleil ou la pluie, le vent ou la température, millions de téléspectateurs chaque soir. Rien que la quelles influences exercent-ils réellement sur météo de TF1, véritable machine à cash, génère nous ? plus de 171 millions deuros par an... UN COMPAGNON DU QUOTIDIEN UNE INFLUENCE SUR NOTRE COMPORTEMENT La première influence est celle de la Et cette passion-intérêt-crainte se traduit naturellement passion. Quel autre programme TV est-on par des conséquences sur notre corps et notre capable de regarder plusieurs fois dans la même psychologie. soirée, après l’avoir checké vingt fois dans la journée sur son mobile, voire « taggué » via D’un point de vue médical : aucun doute, tous les l’application sociale géolocalisée Wezzoo ? spécialistes s’accordent pour constater l’influence Premier sujet de toute conversation météorologique sur notre comportement. Ainsi, conventionnelle classique, le temps va décider Marie Romanens, psychanalyste et auteur avec Patrick de nos loisirs, nos vacances, notre humeur. Guérin de Pour une écologie intérieure, renouer avec le Cela vient certainement du climat français très sauvage (Éd. Payot), constate ces influences climatiques varié qui ne tombe jamais dans l’ennui et qui sur ses patients et répond au journaliste du Figaro : «Les permet d’adapter sa journée en fonction. Cela intersaisons, automne et printemps, sont des moments vient peut-être aussi de la crainte que la météo particulièrement critiques pour les plus fragiles dentre suscite. eux, observe-t-elle. Jai travaillé en psychiatrie et, dans ces hôpitaux, tout le monde sait bien quil A chaque époque historique correspondent faut redoubler de vigilance dans ces périodes de des grandes craintes irrationnelles. C’est lannée.» À lautomne et au début de lhiver, où vont aujourd’hui l’ère des catastrophes saccentuer le froid et la longueur des nuits, on veut bien naturelles. Le trafic est paralysé dès les comprendre quil y ait intensification des troubles premières chutes de neige, le thermomètre anxieux. Mais pourquoi au printemps? «Cette saison grimpe et la canicule guette, le vent souffle et la demande, après un certain temps dendormissement sècheresse nous impose des restrictions d’eau hivernal, de réveiller notre agressivité vitale, cet élan deDOSSIER MARKETING PAGE 6 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  8. 8. vie qui nous a fait naître au monde et nous ET LA CONSOMMATION ? permet dy grandir, explique la psychanalyste. Pour certains, cette transition peut générer de De là à en déduire que la météo influence nos actes langoisse.» d’achat, il n’y a qu’un pas. Et dans une économie en berne où la modélisation pour prévoir les ventes est Sil nest pas prouvé scientifiquement que le devenu synonyme d’avantage concurrentiel et donc de soleil et le beau temps nous poussent performance, les ingénieurs et marketeurs se sont directement à nous sentir mieux (cest plutôt le précipités sur un concept innovant : mesurer avec fait de sortir de chez soi et de favoriser les précision l’influence du temps sur le consommateur. interactions sociales et amicales qui rehaussent Ainsi est né le terme marketing de « météo- notre moral quand il y a de belles dispositions sensibilité ». climatiques), il est établi par contre que la baisse de température et surtout le manque de lumière génèrent de véritables troubles dépressifs sur de larges populations. Cest le SAD («Seasonal Affective Disorder») décrit désormais dans la psychiatrie américaine: fatigue, manque dintérêt pour les activités du quotidien, retrait social, besoins compulsifs de manger du sucre, prise de poids… Tels sont les symptômes qui atteignent ceux qui souffrent de ce syndrome. Il a été montré que plus lon vit loin de léquateur, plus on risque dy être sujet et les périodes de pointe du SAD sont les mois de janvier et février. Mais ceux qui travaillent de longues journées dans des buildings peu ouverts sur lextérieur peuvent en ressentir des symptômes toute lannée. Pour y remédier, la luminothérapie apparaît aujourdhui comme un traitement efficace: une demi-heure dexposition LES FRANCAIS ET LA Météo quotidienne à la lumière de lampes spécialement conçues à cet effet nous protégerait de ce mal. En 2009, Médiamétrie a lancé une vaste étude en partenariat avec le Forum International de la Météo sur le comportement des français face à la météo. UNE Productivité SOUS INFLUENCE ¢ 81% s’informent tous les jours ou presque du D’ailleurs, d’un point de vue managérial, temps qu’il va faire. une étude auprès d’une équipe hollandaise (Viola et al., 2008) avait montré les effets ¢ 48% s’informent tous les jours positifs sur le moral et la productivité des employés à l’utilisation sur le lieu de travail ¢ 86% s’informent à travers la télévision de lampes enrichies en lumière bleue mais Philips Lightning, pourtant sponsor de l’étude et ¢ 73% utilisent désormais internet fournisseur des lampes testées, en a arrêté la commercialisation. ¢ La presse écrite est en chute libre avec 21% des français qui s’y réfèrent ¢ 40% s’intéressent à la météo du lendemain (50% en 2002) ¢ 41% regardent les prévisions à 3-4 jours (contre 22% en 2002 !) ¢ 73% consultent la météo à 7 jours pour préparer un séjour (contre 38% en 2002) ¢ 67% des français estiment que les présentateurs météo sont des relais d’informations sur les changements climatiquesDOSSIER MARKETING ¢ PAGE 7 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  9. 9. 2 UNE éCONOMIE SOUS MéTéO-INFLUENCE Puisque la météo impacte nos comportements, les 30% DU PIB conséquences sur tous les secteurs de l’économie sont MONDIAL réels. Même sur les plus inattendus. Une étude a DéPENDANT permis de révéler que sur 305 catégories de DIRECTEMENT DE produits de grande consommation analysées, LA MéTéO 60%, sont favorisées ou pénalisées par les 11°C Un rapport du variations météorologiques. En France, l’été est arrivé tardivement en 2012. Résultat des courses ? Les Département du ventes de produits solaires ont chuté de 37%, les Commerce Américain souligne que 30% du PIB glaces de 20% et les insecticides de 18%. Nettoyants mondial, soit l’équivalent de 18 000 milliards pour vitres, boissons gazeuses, eaux plates ont accusé de dollars de produits et de services, sont un repli de 5% (7% pour les eaux gazeuses). dépendants de la météo. Un constat Parallèlement, les ventes de fromages à fondue et impressionnant qu’il convient de bien analyser. raclette ont bondi de 30% en mai 2012 par rapport 2011. Les soupes et potages ont progressé de 19% et Pour bon nombre de secteurs, ce n’est pas les légumes secs de 7%. D’autres produits comme les forcément une surprise. Le cours des produits produits dentretien du four, les infusions et les crèmes agricoles est directement impacté par les de marrons ont aussi profité de ces conditions fluctuations climatiques. Une période de climatiques particulières. sécheresse et c’est une récolte compromise. Dés lors, les cours des céréales s’envolent. Le prix du Même constat auprès de la restauration rapide. Sur la paquet de pâtes augmente en GMS. Le dernière semaine de mars 2012, 5 degrés consommateur, profondément agacé, achètera supplémentaires ont été enregistrés par rapport à la autre chose. Un effet papillon, somme toute moyenne de saison. Cela a généré une hausse de la logique. Logique aussi pour les fournisseurs fréquentation des établissements de 15%. A l’inverse, d’énergie ou bien les laboratoires la période du 16 au 22 avril 2012 a enregistré un pharmaceutiques. Les premiers froids coïncident différentiel de 3,8° en moyenne. Immédiatement une avec la multiplication des petits rhumes. Le baisse de l’activité de 10% a pu être constatée. printemps annonce l’arrivée des allergies. Les laboratoires ne s’y sont pas trompés. Ces périodes La météo conditionne nos habitudes alimentaires mais sont souvent cruciales dans la réalisation de leurs aussi nos activités. Une mauvaise météo a objectifs de CA. Un hiver très doux et c’est une engendré une baisse de presque 3% du CA de Mr partie de la recette qui disparaît. Si Juvabien, Bricolage sur le premier semestre 2012. Durant c’est Juvamine ! Vous noterez que cette phrase les périodes d’été et d’hiver 2011, fortement agaçante n’est pas présente toute l’année. perturbées par une météo capricieuse, les ventes de Go Sport France ont baissé de 10%. Sur Plus largement, la météo influe sur 66% de lensemble de lannée, celles des articles saisonniers léconomie en hiver et 73% en été. (skis, anoraks, maillots de bain), à plus forte marge, ont plongé de plus de 30%.DOSSIER MARKETING PAGE 8 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  10. 10. L’INFLUENCE DE LA MéTéO EST MEME DEVENUE UN RISQUE CONTRE LEQUEL IL FAUT S’ASSURER. De plus en plus d’entreprises font appel à un courtier pour mettre en place une assurance météo qui permet de garantir sa marge lorsque les conditions météo sont défavorables. Il faut dire que les risques à couvrir sont estimés à 600 milliards d’euros. Meteo-Protect analyse tout d’abord les résultats et la performance de l’entreprise en fonction des variations des conditions météo afin de déterminer son indice météo. Puis Météo Protect va quantifier les pertes de son client en fonction d’une évolution défavorable de cet indice. Ainsi comme toute prévision météorologique, l’influence des conditions climatiques sur l’économie peut être modélisée. L’ANTICIPATION DES ALéAS CLIMATIQUES LA MéTéO-SENSIBILITé DANS LES STRATéGIES D’ENTREPRISE On parle alors de météo-sensibilité. Il s’agit Puisque l’on connaît mieux les impacts climatiques sur de mesurer avec précision la dépendance les activités des entreprises, il convient de les anticiper. dune activité aux aléas climatiques. Le tout Car les répercussions peuvent être catastrophiques. selon des critères bien spécifiques : type de Outre l’influence sur les ventes, la météo agit produits, région géographique… Parallèlement, de considérablement sur la logistique et la gestion des nouvelles disciplines apparaissent comme la stocks. Un patron dun grand groupe de BRSA Business Intelligence Climatique. Le but étant de confiait navoir jamais récupéré les parts de fournir aux entreprises des outils daide à la marché perdues lors des ruptures de 2003, année décision pour mieux gérer les enjeux liés aux de forte canicule. En effet, une hausse importante fluctuations météorologiques sur leurs activités. des températures et c’est la ruée sur les boissons et les glaces. Les linéaires se vident à grande vitesse et si Les recherches dans le domaine avancent à une référence vient à manquer, le consommateur grands pas. Des listes de produits fortement se repliera sur une autre marque voire un autre météo-sensibles ainsi que des cartographies magasin. peuvent être définies aujourd’hui avec précision. Par exemple, l’analyse de la consommation de Face à ces enjeux importants, les entreprises l’été 2009 a permis de déterminer les grands s’organisent et de nouveaux outils apparaissent. gagnants et les malheureux perdants des conditions météo du moment. En tête des Carrefour a ouvert depuis 2012 une collaboration avec produits stars de l’été 2009, on retrouve les Metnext, filiale de CDC Climat, spécialisée dans produits solaires (+ 11,7% dus à l’impact météo), l’analyse de la météo-sensibilité des entreprises et dans les insecticides (+ 23,2% dus à l’impact météo) les prévisions météorologiques appliquées à la ou encore les spécialités glacées individuelles. consommation. Grâce à l’expertise de Metnext, Quant aux grands perdants, il s’agit des soupes et Carrefour espère mieux répondre à la demande et potages (-13,6% dus à l’impact météo), des plats optimiser ses processus logistiques. Pour ce faire, cuisinés appertisés français (-5,6% dus à l’impact Metnext fournira chaque semaine à Carrefour des météo) et des légumes surgelés (-4,9% dus à indicateurs de correction des ventes réalisées pour les l’impact météo). rayons alimentaires. Carrefour n’est plus un cas isolé. Fidelia Assurances pour anticiper le nombre d’appels entrants, a recours aux services de Climpact, un cabinet d’experts qui propose à ses clients de transformer les aléas climatiques en avantages compétitifs. La liste des clients de Climpact est longue. De Mérial qui souhaite mieux prévoir les arrivées de parasites à Bonduelle pour maîtriser les pics de consommation en passant par Saunier-Duval dans le cadre de sa gestion des stocks, tous ont bien compris que le défaitisme n’était pas la bonne solution face aux aléas climatiques.DOSSIER MARKETING PAGE 9 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  11. 11. 3 LA MéTéO, UN JOKER DANS LES STRATéGIES d’ENTREPRISE Une nouvelle forme de marketing en quasi temps réel. La Redoute n’a alors pas hésité à mettre en place UNE AUBAINE des panneaux digitaux en plein centre ville POUR LES d’Angers qui affichent des tenues différentes en MARKETERS fonction des conditions météorologiques : l’ensoleillement, la température, les précipitations Voilà le topo : un (pluie, neige), ou encore le vent. Les consommateurs consommateur dont potentiels pourront alors découvrir en temps réel les -3°C l’humeur et les envies varient en fonction du tenues qui leur sont le plus adaptées. Même les laboratoires, dans un marché de plus en plus temps et des ventes dérèglementé, proposent des applications ludiques fortement impactées par la météo. Il n’en fallait durant les périodes sensibles. Help Remedies a lancé pas vraiment beaucoup plus pour que les dés les premiers froids une application Facebook qui marketers s’emparent de ce nouveau critère. Une permet de trouver un coupable à votre grippe. bonne maîtrise de la météo-sensibilité des produits devient aujourd’hui hautement UN CONSOMMATEUR LUI AUSSI MéTéO- stratégique. Pour plusieurs raisons. SENSIBLE La première étant l’optimisation des campagnes Au même titre que le marketer segmente la de communication. Pourquoi dépenser des population par CSP, âge, profession ou socio- sommes faramineuses dans une campagne si type, il devra désormais intégrer le critère la météo se chargera de développer les météorologique. ventes de manière toute naturelle ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’intégration des prévisions météo pourrait permettre une De là à conditionner le comportement du meilleure gestion des coûts marketing. consommateur en fonction des conditions météo, il n’y qu’un pas. Si nous changeons d’humeur à la moindre La seconde raison concerne la réactivité. Autant il variation climatique, même inconsciemment, il faut est difficile de réagir à un aléa climatique quand désormais prendre en compte ce critère dans sa on a mis en place une campagne media plusieurs stratégie marketing. Une approche qui s’apparente de mois à l’avance, autant les nouveaux moyens de très prés au neuro-marketing. Dés lors que l’on peut communication comme internet et les réseaux prévoir ce que le client pourra acheter quand il fera 5, sociaux autorisent plus de souplesse. Désormais 10 ou 20°, il sera possible d’orienter doucement ses le marketer averti pourra rapidement achats et diriger ses comportements de consommation. adapter sa stratégie selon que la météo Un marketer qui fait la pluie et le beau temps, voilà qui favorise ou pénalise les ventes de son donne à réfléchir. produit.DOSSIER MARKETING PAGE 10 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  12. 12. TENDANCES DE DEMAIN Deux grosses actualités ce mois-ci dans la présentation des objets et concepts de demain. Tout d’abord le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas qui s’est tenu du 8 au 11 Janvier 2013. Il sagit du plus important salon mondial dédié aux hautes technologies et aux innovations dans ce domaine. Il préfigure des tendances à venir et des objets de demain. Le second grand événement de ce début d’année est le Retail’s Big Show (RBS) de New-York organisé par la National Retail Federation (NRF). Des milliers de marketers du monde entier s’y sont donnés rendez- vous pour analyser les principales tendances et innovations du monde du commerce de détail. Athénéa vous rapporte les annonces les plus marquantes. TENDANCES HIGH TECH LAS VEGAS 2013 LA FOLIE DES 2 OBJETS 1 CONNECTéS Le salon a confirmé la connectivité croissante de notre société avec des innovations parfois étonnantes comme les fourchettes connectées d’Hapifork qui vibrent si nous mangeons trop vite (2). Pow erFlow er de Parrot indique la fréquence d’arrosage, qualité de lengrais ou 4 la quantité de soleil dont profite la plante (1). Les montres connectées font une entrée fracassante comme l’illustre la Smartw atch qui affiche les SMS, les identifiants de l’appelant, vibre lors d’un appel ou peut être utilisée pour télécommander le lecteur musical du téléphone (3). Même les traditionnels LEGO se modernisent : le Mindstorms EV3 est entièrement programmable 3 depuis son smartphone (4).TENDANCES PAGE 11 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  13. 13. L’éQUIPEMENT DE LA MAISON Comme une conséquence de la connectivité croissante des objets qui nous entourent, les 2 équipements de la maison deviennent à tour de rôle intelligents. La smart-home voit arriver un lave-linge de chez LG programmable à distance. La machine à laver du futur sait diagnostiquer ses problèmes et télécharger de nouveaux cycles 1 de lavage (3). Samsung n’est pas en reste avec son réfrigérateur intelligent connecté à Internet en WiFi. Le T9000 intègre un écran LCD tactile sur lequel on retrouve lapplication Evernote. Les listes de course peuvent être synchronisées dans le «cloud» et récupérées sur un smartphone. Le réfrigérateur affiche aussi la météo, des recettes, un flux dactualité et une application Twitter. Le frigidaire scanne l’ensemble des aliments qu’il contient, surveille leur date de péremption et propose même des recettes pour les utiliser en lançant le préchauffage du four à distance (2). En 2013, il n’y a pas de maison sans high tech. Après la folie des écrans LED et 3 3D, la tendance est à l’ultra HD et aux écrans OLED. LG et Samsung ont présenté une exclusivité pour une meilleure expérience télévisuelle : des écrans OLED incurvés de 55 pouces (1). Le tout en smart- LA TéLéPHONIE TV évidemment. Peut-on encore parler de smartphone ? Un 1 nouveau terme a fait son apparition. Celui de « phablet ». Soit un savant mélange de smartphone et de tablettes tant la taille des smartphones tend à rejoindre celle des tablettes. Une convergence à laquelle nous croyons beaucoup et dont nous vous avions longuement parlé auparavant. L’Ascend Mate du chinois Huaw ei offre un écran de 6 pouces qui fait passer le Galaxy Note pour un mini smartphone (3). Le Xperia Z de Sony adopte un écran de 5 pouces et le Lenovo Ideapad K900, 5,5 pouces. Même les tablettes sont atteintes de gigantisme avec ce modèle de chez Lenovo et son écran 27 pouces. 2 L’innovation qui a fait grand bruit est celle de Samsung et son écran souple et flexible pour smartphone et tablette. Cette fois, Samsung a franchi un nouveau pas en présentant un prototype. L’écran permet de plier son terminal pour le mettre dans sa poche. Néanmoins, une production de terminaux embarquant cette technologie n’est pas envisagée dans l’immédiat (1). Tactus nous a gratifié d’un modèle étonnant destiné aux réfractaires du tactile. La technologie microfluidique permet de concentrer des fluides au niveau nanométrique pour créer 3 des touches ponctuelles (2).TENDANCES PAGE 12 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  14. 14. LE JEU VIDéO 1 Le jeu vidéo connaît un nouvel âge d’or. Fortement soutenu par le déploiement de contenu ludique sur smartphone et tablette. Plus d’un français sur deux et un gamer par exemple selon une étude de l’Observatoire du jeu vidéo Next Level. Il n’est donc pas étonnant de retrouver ce secteur en première ligne du salon de Las Vegas. De nouvelles consoles de jeu font leur apparition. Légères, portables, tactiles et tournant quasiment toutes sous Android, ces dernières surfent sur l’engouement des jeux pour smartphones. La Project Shield de NVIDIA en est un bon exemple. Elle permet de profiter des jeux Google Play, dexclusivités Tegra Zone, mais aussi de jeux PC en streaming (2). La grosse sensation du salon est l’innovation de Microsoft. Illumiroom est un système de jeu permettant délargir laffichage de la console en dehors du téléviseur. La pièce toute entière devient alors le décor. Grâce à la technologie Kinect et un vidéoprojecteur, le joueur est ainsi 2 plongé au cœur de l’action (1). TENDANCES RETAIL NEW YORK 2013 L’OMNI CANAL Les chiffres sont implacables. Pour la même enseigne un consommateur « offline » a consommé 350 dollars (soit 265 euros). Le nouveau client omnicanal achetant dans la même enseigne, à la fois en ligne et en magasin, voit son panier moyen avoisiner les 1 000 dollars, (750 euros) par an. La grosse tendance du retail de demain se situe donc dans ce mode de distribution. Cela implique une convergence des deux canaux actuels : off et on line. A ce titre, les expériences conjointes de Ebay et de Paypal préfigurent de la boutique du futur. Les QR Codes permettront d’acheter en ligne les objets vus en magasin. Les réseaux sociaux et la géolocalisation permettront de saluer l’arrivée d’un client dés son entrée dans le magasin. Car c’est aussi ça l’enjeu de l’omni-canal, créer une expérience émotionnelle pour le client.TENDANCES PAGE 13 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  15. 15. LE TOUT éCRAN 1 Les magasins de demain sont ultra- connectés. Comme un conséquence des stratégies cross-canal vues précédemment, le consommateur s’attendra à retrouver le même environnement qu’il a pu entrevoir sur le site web dans le magasin physique. Il faut donc s’attendre à voir des écrans absolument partout. Une nouvelle expérience d’achat à l’image des boutiques Burberry qui sont devenues 2 fortement digitalisées. Ces dernières proposent des tablettes permettant de consulter l’ensemble des produits de la marque et même des miroirs digitaux qui affichent en fond la pluie ou le beau temps en fonction des vêtements que vous essayez (1). La société 3M a exposé un écran adapté aux magasins de bricolage et de décoration, permettant aux consommateurs de découvrir l’étendu des peintures disponibles ou l’étendu des coloris à créer en imageant les associations de couleurs dans des pièces témoins au look moderne ou ancien (2). Les vendeuses de chez 3 Macy’s quant à elles, ne lâcheront plus leur Ipod touch. Elles pourront consulter en direct les pointures disponibles pour une paire donnée. La photo du modèle est envoyée au responsable du stock, qui amène les chaussures. La vendeuse reste ainsi en contact permanent avec l’acheteur (3). LES NOUVEAUX MODES D’ACHAT 1 La technologie évolue tout comme les besoins et les comportements. A ce titre, les retailers se doivent de répondre présents et d’organiser leur 2 process pour répondre à ces changements. Parmi les nouvelles formes d’achat à venir, on pense spontanément au paiement sans contact ou bien au m-commerce. Toutes ces solutions génèrent un gain de place en boutique, sont moins onéreuses que les traditionnelles caisses et facilitent la vie du consommateur. Ce dernier n’a d’ailleurs plus l’impression de payer. L’acte devient indolore. Dans la même lignée, Ingenico propose un terminal de paiement qui met à profit le cours laps de temps durant lequel le client effectue son paiement. Publicités, promotions ou coupons de réduction peuvent ainsi être proposés dans cet instant délicat (1). Toujours dans la quête d’optimisation, Star révolutionne les files d’attente. Une borne spécifique permet au client, d’enregistrer son numéro via son smartphone. Il pourra ainsi suivre en temps réel l’avancée de la file d’attente et être prévenu par alarme qu’il sera servi dans dix ou vingt minutes (2).TENDANCES PAGE 14 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  16. 16. LA CULTURE AU TERRITOIRES DEVELOPPEMENT LOCAL SERVICE DU DéVELOPPEMENT Les élus locaux marseillais considèrent cet CAPITALE DE LA CULTURE 2013, événement annuel comme un « outil de L’EXEMPLE MARSEILLAIS structuration du rayonnement collectif futur de la ville ». Ce début d’année marque l’ouverture des festivités à Marseille. La cité phocéenne est en effet devenue pour Les objectifs annoncés sont ambitieux. Mais s’ils un an capitale européenne de la culture. sont atteints, c’est toute la ville qui devrait profiter des retombées. L’emploi tout d’abord. Les Réhabilitation du centre-ville, rénovation de bâtiments travaux engagés doivent générer 15 % de anciens, défrichement, restructuration de sites main-d’œuvre supplémentaire dans les abandonnés, le paysage urbain se transforme. Un sacré services touristiques et 25 % de plus dans coup de jeune et un nouveau souffle pour une les transports. Le conseil général mise agglomération qui en avait bien besoin pour redorer également sur l’insertion en créant pour l’occasion son blason. le réseau d’entreprises, Cap parrainage tourisme 2013, qui chaperonnera dans leurs démarches les Marseille partait de loin et les efforts financiers chercheurs d’emplois, allocataires du RSA, soit 72 consentis sont colossaux. En effet, les collectivités 000 personnes concernées. ont du débourser plus de 200 millions d’euros pour parvenir à ce résultat. De plus, suite à la nomination de la ville, ce sont plus de 50 projets architecturaux qui vont voir le jour tout au long de l’année pour un investissement global de plus de 600 millions d’euros, financés à 40% par la ville de Marseille. Le résultat est beau mais la facture est lourde. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la pertinence de tels investissements dans un contexte économique délicat. Un contexte encore plus difficile pour des collectivités locales qui voient leurs budgets de plus en plus compliqués à gérer. Investir sur un tel événement n’est pas un simple caprice. C’est un vrai pari dans le cadre d’une politique de développement local. Car comme pour tout investissement, un retour bien plus conséquent est attendu.TERRITOIRES PAGE 15 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  17. 17. L’autre pan reste l’activité touristique et ses Parmi ceux-ci, 55 % sont des habitants du rayonnements directs et indirects. Nord/Pas-de-Calais, 32 % proviennent du reste de La communauté d‘agglomération attend sur la France et 13 % de l’étranger. Ces derniers l’année plus de 10 millions de visiteurs, soit bien arrivent avant tout de Belgique (10 % des plus que les 8 millions habituels. Les festivités visiteurs), mais aussi des Pays-Bas, de Grande- devraient convaincre la plupart d’entre eux de rester Bretagne et d’Allemagne. plus longtemps et ainsi de consommer localement beaucoup plus qu’à l’accoutumée. Une manne La stratégie de décentralisation ne peut être économique estimée à 1 milliard d’euros de dissociée d’objectifs de développement local recettes. CQFD. d’un territoire. Qu’il soit public ou semi-public, le transfert de compétences confère plus de Sans parler que la nouvelle image de la ville devrait pouvoirs et d’autonomie aux collectivités. Et aussi accroître son attractivité auprès d’un public plus d’attractivité pour la zone concernée. Le d’entreprises et de professionnels. Les collectivités musée du Louvre n’appartient pas à l’Etat mais il misent ainsi également sur de nouvelles implantations dépend fortement des subventions accordées par ou bien un regain de la clientèle touristique d’affaires. le Ministère de la Culture. Les enjeux sont importants. Car le modèle lensois UNE STRATéGIE QUI A FAIT SES se doit de fonctionner. Un tel déploiement a tout PREUVES de même couté plus de 150 millions d’euros Certaines villes affichent des résultats à moyen et long La région Nord Pas-de-Calais a financé à près de terme très encourageants. Lille par exemple, lauréate 60% de ce coût soit 88 millions deuros là où en 2004 a vu sa capacité hôtelière augmenter de 20%. lEtat met seulement deux millions deuros sur la La cité nordiste est alors devenue beaucoup plus table. Les autres collectivités locales (Conseil attractive pour organiser des salons d’envergure. général du Pas-de-Calais, ville de Lens et Preuve en est la très bonne fréquentation du salon communauté dagglo Lens-Liévin) et lEurope (via Fantastic 2012 et ses 1,32 millions de participants. le FEDER) complètent le financement. Autre exemple significatif celui de Glasgow, choisie en 1990. Glasgow est devenue la troisième ville la plus Une initiative qui n’est pas sans rappeler le cas fréquentée en Grande-Bretagne par les touristes avec 3 Beaubourg à Metz. Le Centre Pompidou-Metz est millions de touristes annuels générant 770 millions la première décentralisation d’un établissement d’euros de recettes. Le tourisme d’affaires y a culturel public national. Le Centre Pompidou porte augmenté de 200 % ces dix dernières années. en région son modèle et met à disposition son savoir-faire et ses collections, dans un partenariat inédit avec les collectivités territoriales qui DéLOCALISER LE POTENTIEL apportent le financement tout en garantissant l’autonomie des choix scientifiques et culturels. CULTUREL : LE MODELE LENSOIS Dans le cadre de la logique actuelle de décentralisation, une partie des œuvres du musée du Louvre a été déplacée dans une seconde enceinte à Lens. Au sein d’un bâtiment de 20000 m2, rectiligne aux lignes sobres d’un blanc pur conçu par la Japonaise Kazuyo Sejima et son agence Sanaa, les visiteurs pourront découvrir plusieurs siècles de civilisations. Derrière l’aspect purement artistique se cache une réelle volonté de redynamiser un territoire durement touché par la crise. Ainsi l’art devient un vecteur de développement économique. En effet, Le Louvre Lens compte sur une fréquentation annuelle de plus de 700 000 visiteurs la première année et 500 000 les années suivantes. Une affluence touristique qui devrait générer de sérieuses retombées économiques. Sans parler d’un regain d’attractivité du territoire envers les populations mais aussi les entreprises. Les premiers chiffres de fréquentation donnent plutôt raison à ce modèle. Le premiers mois d’exploitation a vu affluer 140 000 visiteurs.TERRITOIRES PAGE 16 – PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013
  18. 18. CRéER DU NOTRE ACTU VIE DU CABINET LIEN FACEBOOK 2013, L’ANNEE DU MARKETING VIADEO OSEZ LE MARKETING POUR SORTIR DE LA CRISE L’audit du CMO Council, organisation de dirigeants marketing, a TWITTER souligné le rôle majeur que jouera la fonction marketing dans les stratégies d’entreprise. YOUTUBE Cest un sacré revirement de situation. Le marketing aborde lannée 2013 en redevenant une fonction fondamentale de la stratégie dentreprise. La montée en puissance des outils digitaux LINKEDIN (clics, vues des pages, trafic des sites web, référencement, etc.) a influé de manière importante sur la manière denvisager la stratégie marketing. Désormais, les directeurs marketing deviennent des acteurs clés de la planification stratégique CONTACT de lentreprise. Les décideurs marketing sont enfin reconnus en tant quexperts capables dinfluer sur le Perspectives est un magazine développement global de lentreprise. conçu et édité par Athénéa Conseils. Le magazine est distribué Il sagit finalement dun retour aux sources des fondements du à 2000 lecteurs. marketing mais il faut bien lavouer, on sen était sacrément écarté depuis quelques années. Et les résultats de bon nombre ATHENEA CONSEILS dentreprises sont venus souligner les conséquences fâcheuses de cette mise à lécart. Létude révèle sans surprise que les 15 chemin de la crabe dirigeants dentreprise attendent du marketing deux 31300 Toulouse choses: une hausse du chiffre daffaires et le développement des parts de marché. Pour nous contacter : Au final l’enquête semble montrer que les dirigeants dentreprise Ligne directe : 06 72 89 76 06 se sont réconciliés avec le marketing. A larrivée de la crise, la Mail : direction@athenea.fr fonction a été la première à pâtir des difficultés www.athenea.fr économiques. Les dirigeants ont alors rapidement compris que cette décision na fait quempirer les choses et Vous souhaitez communiquer, désormais le marketing constitue la première ligne de être interviewé ou bien mettre défense. en avant votre entreprise au sein de notre magazine : contactez-nous. Athénéa vous appuie Rejoignez dans la définition de vos objectifs nos stratégiques ainsi que dans la mise en œuvre 2000 lecteurs opérationnelle de vos actions. Deux moyens d’atteindre vos objectifs de CA et de rentabilitéNOTRE ACTU PAGE 17– PERSPECTIVES, LE MAGAZINE D’ATHENEA CONSEILS – N°14 JANV-FEV 2013

×