Your SlideShare is downloading. ×
0
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Gérez vos vidéos sur PC
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Gérez vos vidéos sur PC

2,354

Published on

lecture, formats, …

lecture, formats,
transferts, montages Windows Movie Maker

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,354
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
26
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Gérez vos vidéos
  • 2. lecture
  • 3. Premier démarrage et utilisation du Media Center • Via le menu Démarrer. • Lors du premier démarrage et après un écran de bienvenue, vous serez invité à choisir une méthode de mise en route. 18/10/2013 @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 3
  • 4. Windows media center Windows 8 / 7 • Windows 7/8 propose un logiciel appelé Windows Media Center • Le Media Center permet de regrouper toutes les fonctionnalités multimédia de votre ordinateur dans une seule et même interface. • Accédez à votre musique, vos photos et vos vidéos à travers un seul portail. • Le Media Center permet également de regarder et même d'enregistrer la télévision. Vous pouvez ainsi vous servir de votre ordinateur comme d'une télé améliorée, qui aurait également accès à tout le contenu multimédia de votre ordinateur. @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 4
  • 5. 18/10/2013 @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 5
  • 6. Prise en main intuitive Images, vidéos et musique Véritable portail Multimédia 18/10/2013 @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 6
  • 7. Visionner un DVD • lire un DVD • Insérer le DVD • Si le DVD ne se lance pas seul… @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 7
  • 8. Si le DVD ne se lance pas seul… Simple… Lecture @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 8
  • 9. Lire une vidéo @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 9
  • 10. Windows Media Player Le Lecteur Windows Media vous permet de lire des CD audio, des CD de données et des DVD de données contenant des fichiers audio ou vidéo (également appelés CD multimédias). Vous pouvez également lire des CD vidéo (VCD), qui sont similaires aux DVD, bien que de qualité vidéo moindre. Si un lecteur de DVD et un décodeur DVD compatible sont installés sur votre ordinateur, vous pouvez utiliser le Lecteur Windows Media pour lire les DVD vidéo
  • 11. Windows Media Player
  • 12. Media Player Classic Media Player Classic est un lecteur média qui se veut être simple, léger et gratuit comme bien d'autres. Au premier abord, c'est la ressemblance très frappante avec la version 6 de Windows Media Player qui étonne, mais la comparaison s'arrête là. En effet, Media Player Classic est beaucoup plus léger et puissant.
  • 13. Media Player Classic Au niveau des fonctionnalités, Media Player Classic gère les favoris, lit les DVD et tout type de vidéo, est capable de zoomer pour s'adapter à la forme d'un téléviseur (16/9, 4/3...), supporte un grand nombre de filtres audio et vidéo et lit les fichiers RealMedia et QuickTime pour peu que ces deux logiciels soient installés ou que vous disposiez du pack de codecs appropriés.
  • 14. VLC • VLC Media Player est un lecteur multimédia complet, léger, simple et performant, pouvant lire presque tous les formats de fichiers vidéo et audio • http://vlc-mediaplayer.org/modules/telecharge/ @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 14
  • 15. VLC Sa fonction de post-traitement permet d'optimiser la lecture des fichiers pour un meilleur rendu de l'image et du son. De plus, il intègre un convertisseur de fichier vidéo ou audio, des filtres audio et vidéo en temps réel, une fonction de streaming vidéo, une large gamme de réglages qui permet d'améliorer le rendu de l'image et du son. @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 15
  • 16. Alternative : VLC • VLC Media Player, distribué par VideoLan, est un lecteur multimédia léger. • Il offre la possibilité de lire la plupart des fichiers multimédia, qu'il s'agisse de musiques ou de vidéos. Contrairement à Windows Media Player, VLC Media Player ne fait pas appel à des codecs externes et possède déjà tout le nécessaire pour regarder, écouter ou diffuser vos contenus multimédia. • Une fois installé et lancé, VLC media player est prêt à l'emploi. • Ce logiciel est gratuit, il suffit de le télécharger. @telier - Médiathèque de Lorient - 2013 16
  • 17. Lire une vidéo sur votre PC • Il n'existe pas de format commun aux vidéos que vous récupérez sur ordinateur. • Entre les vidéos téléchargées sur Internet, celles provenant de votre caméscope numérique et celles de votre téléphone, il existe une multitude de formats que votre ordinateur ne reconnaît pas forcément.
  • 18. Lire une vidéo sur votre PC • Pour lire un certain format vidéo, le lecteur Windows Media, le lecteur inclus dans Windows, doit disposer du codec adéquat, un petit programme qui contient des informations sur la façon de lire la vidéo. • Si votre lecteur refuse de lire une vidéo, c'est qu'il lui manque un codec. • Pour lire un certain format vidéo, vous devez disposer du codec adéquat, un petit programme qui contient des informations sur la façon de lire la vidéo.
  • 19. K-Lite Codec Pack Full • Principales fonctionnalités • Grande adaptation : K-Lite Codec Pack Full possède des filtres DirectShow VFW / ACM, nécessaires pour les opérations d'encodage et de décodage. Avec ce logiciel, vous pouvez voir tous les fichiers audio et vidéo que vous voulez, même avec des formats très amateurs. K-Lite Codec Pack Full configure tous les décodeurs inclus dans le pack, associant les fichiers avec leurs programmes. • Mise à jour automatique : de nouveaux composants sont mis à jour en permanence après avoir été testés par l'éditeur. • Avant la procédure de mise à jour, K-Lite Codec Pack Full vérifie s'il n'y a d'autres codecs similaires déjà installés sur l'ordinateur afin d'éviter un conflit.
  • 20. K-Lite Codec Pack Full • Installation personnalisée : l'installation peut également être personnalisée car il est possible de sélectionner les composants à utiliser selon les besoins. K-Lite Codec Pack Full possède tout ce dont vous avez besoin pour vos films et vos chansons. • Plusieurs outils supplémentaires : vous pouvez également mettre des sous-titres à vos films. K-Lite Codec Pack Full dispose de nombreux outils supplémentaires, facilement manipulables par le menu accueil. Cela vous aidera à exécuter plusieurs tâches.
  • 21. Exemple sur le site http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-140-k-litecodec-pack-full
  • 22. Codecs, normes et conteneurs Un codec (COde-DECode en anglais) est un procédé capable de compresser et/ou de décompresser un signal numérique. Ce peut être un composant électronique ou un logiciel.  D'un côté, les codecs encodent des flux ou des signaux pour la transmission, le stockage ou le chiffrement de données.  D'un autre côté, ils décodent ces flux ou signaux pour l’édition ou la restitution.
  • 23. Codecs, normes et conteneurs Un format conteneur englobe les données audio, vidéo, et les informations permettant de les synchroniser au moment de la restitution. Un conteneur peut renfermer plusieurs flux audio et vidéo, mais aussi des sous-titres, du chapitrage et des menus. Le choix d'un conteneur peut limiter les normes utilisables à l'intérieur de celui-ci : un fichier MPEG-2 ne peut contenir que des flux vidéo MPEG V2 et des flux audio MPEG A 1, 2, 3 ou AAC.
  • 24. Les formats vidéo La vidéo numérique stocke l'information sous la forme d'un flux vidéo composé d'une succession d'images numériques. Le format vidéo décrit l'ordre et la structure de ces images. Les données du flux vidéo, qui peuvent être accompagnées de flux audio, sont très volumineuses : Elles doivent impérativement être compressées à l'aide d'un codec pour être stockées (sur disque dur, CD, DVD) ou/et transmises (et donc être adaptées au débit des réseaux).
  • 25. Les formats vidéo Les flux vidéo et les flux audio éventuellement associés, une fois encodés, sont généralement encapsulés dans des fichiers conteneurs : ces derniers permettent, notamment, leur lecture simultanée. Tout comme les formats audio, les formats vidéo peuvent être lus avec un lecteur multimédia.
  • 26. Les formats vidéo Pour lire une vidéo, il est nécessaire de disposer des éléments suivants : • Les différents codecs (audio et vidéo) utilisés pour la compression des flux du conteneur et nécessaires à leur décompression. Ces codecs doivent être installés sur l'ordinateur. Ils peuvent être : • téléchargés individuellement • être inclus dans un pack de codecs (que l'on télécharge) • être directement intégrés dans le lecteur.
  • 27. Les formats vidéo Les différents filtres nécessaires sont fournis en natif par les lecteurs. On distingue deux types de filtres : – Le splitter : permet au lecteur de connaître les caractéristiques du conteneur vidéo. – Le filtre de décodage : permet, tout comme un codec (et en remplacement de celui-ci), de décompresser un flux. Mais, à la différence du codec, il ne peut pas encoder.
  • 28. Les formats vidéo Un lecteur (player) capable de décompresser les différents flux du conteneur avec les codecs associés et de lire le conteneur. • Windows Media player • Quicktime player • VLC
  • 29. Les formats vidéo : MJPEG = Motion JPEG Le codec vidéo MJPEG compresse la vidéo image par image, en utilisant la technologie JPEG appliquée à l’image fixe, et réunit ces images en mouvement et le son dans un même format de fichier. Le MJPEG est le codec le plus utilisé pour les captures vidéo des ensembles cartes d’acquisition et logiciels d’édition vidéo.
  • 30. Les formats vidéo : MJPEG La conservation d'une bonne qualité d'image produit toutefois de gros fichiers. Le format MJPEG est un format non normalisé. Développé au début des années 90, sans concertations par divers fabricants, conduisant à des solutions propriétaires et à des fichiers très souvent incompatibles entre eux.
  • 31. Les formats vidéo : DV Format utilisé par la plupart des caméscopes numériques. Permet d'enregistrer des vidéos sur cassettes avec une faible compression pour chaque image (et donc, une perte de qualité négligeable). Transfert vers l’ordinateur très facile sans aucune perte de qualité via Firewire (=i-link) Le format DV a été conçu pour le montage vidéo et non pour la diffusion en streaming (trop lourd).
  • 32. Les formats vidéo : MPEG = Moving Picture Experts Group Les formats MPEG sont des formats de compression avec pertes pour les séquences vidéos. Créé en 1988 Chargé du développement de normes internationales pour : • la compression • la décompression • le traitement et le codage de la vidéo et de l’audio de façon à satisfaire un large panel d’applications.
  • 33. Les formats vidéo : MPEG-1 Les formats produits par MPEG sont ouverts, mais non libres : leur utilisation est soumise au paiement de redevances. Ce groupe a développé les standards suivants : o le MPEG-1 o le MPEG-2 o le MPEG-4 o le MPEG-7 o le MPEG-21
  • 34. Les formats vidéo : MPEG-1 Développé en 1988 Standard pour la compression des données vidéos et des canaux audio associés (jusqu'à 2 canaux pour une écoute stéréo). Il permet le stockage de vidéos à un débit de 1.5Mbps dans une qualité proche des cassettes VHS sur un support CD appelé VCD (Vidéo CD).
  • 35. Les formats vidéo : MPEG-1 Extension : .mpeg, .mpe, .mpg, .mpv, .dat (données MPEG-1 contenues dans un VCD) Apparu en 1992 et utilisé pour stocker les films sur VCD ou bien pour diffuser de la vidéo sur internet. Les lecteurs de DVD peuvent lire les VCD. Peut être diffusé sous forme de flux, ce qui permet de visualiser de la vidéo durant son téléchargement. Qualité proche de la VHS. But visé : faire tenir 74mn de vidéo sur un VCD.
  • 36. Les formats vidéo : MPEG-2 Extension : .mpeg, .mpe, .mpg, .mpv, .mp2, .m2p, .vob ( données MPEG-2 contenues dans un DVD-Vidéo) Normalisé en 1994, le MPEG-2 est devenu le standard de compression de référence pour tous les secteurs de diffusion/distribution audiovisuelles. Il s'agit du format utilisé par les films en DVD.
  • 37. Les formats vidéo : MPEG-2 Utilisé par les SVCD et les DVD, le montage numérique, la télévision numérique terrestre (TNT, ou DVB-T), la diffusion numérique par satellites (DVB-S) et le câble (DVB-C). C'est la norme de compression actuelle la plus courante. Format orienté vers la qualité et le professionnalisme mais les fichiers MPEG-2 sont souvent volumineux. Lisible sur la plupart des plates-formes, mais est plutôt orienté pour la TV/HI-FI et la vidéo professionnelle.
  • 38. Les formats vidéo : MPEG-2 Débit pouvant varier de 3 à 50 Mbits/s en TV standard pour atteindre 300Mbits/s pour de la HDTV. Résolution allant de 352x288 à 1920x1152. Compression du son : AAC, 5 canaux audio surround. Permet de plus une identification et une protection contre le piratage.
  • 39. Les formats vidéo : MPEG-4 Edicté en 1998, normalisé en 2000, ses usages englobent toutes les nouvelles applications multimédias : • • • • • • • le téléchargement le streaming sur Internet le multimédia sur mobile la radio numérique les jeux vidéo la télévision les supports haute définition. MPEG-4 est lisible sur la plupart des plates-formes. Il est utilisé comme base sur le DivX ou le Xvid.
  • 40. Les formats vidéo : MPEG-4 Extension (encapsulé dans un format conteneur) : .mp4, .mov, .avi, .asf, .wm MPEG-4 est destiné à permettre le codage de données multimédia sous formes d'objets numériques (codage orienté objet) : Il permet une grande interactivité, ce qui rend son usage particulièrement adapté au Web et aux périphériques mobiles. MPEG-4 autorise des taux de compression très élevés, mais la qualité de l'image n'est pas aussi bonne que celle du MPEG-2, DV, MJPEG, RAW, etc...
  • 41. Le MPEG et la TV La Télévision Numérique Terrestre gratuite a été lancée en utilisant la norme de compression Mpeg-2. Pour les chaînes TNT payantes, le Mpeg-4 a été retenu, ce qui vous obligera peut-être à changer votre adaptateur s’il ne la gère pas !!!
  • 42. Les formats vidéo : DivX = Digital vidéo Express Extension : .avi Codec propriétaire et fermé proposé par DivX Inc., conçu à partir de MPEG-4 part 2, modifié afin de compresser le son au format MP3. Permet d'obtenir des vidéos compressées très peu volumineuses avec une perte de qualité raisonnable. Stockage d’un film complet de 110 à 120 minutes sur un CD-ROM de 650 ou 700 Mo.
  • 43. Les formats vidéo : XviD Extension : .avi Codec MPEG-4 part 2. Format propriétaire et ouvert : le format XviD est une implémentation OpenSource du codec Divx Développée à partir de 2001, lors du passage du format DivX original (OpenDivX porté par le groupe Project Mayo) à un format propriétaire. Compression MPEG-4 de très bonne qualité.
  • 44. Les formats vidéo : H264 = MPEG-4 AVC : Advanced vidéo Coding Extension : dans un fichier conteneur .mp4, .avi Format propriétaire et ouvert. Norme internationale de codage vidéo développée conjointement par l'UIT-T (Union internationale des télécommunications) et MPEG.
  • 45. Les formats vidéo : H264 Comprend de nombreuses techniques nouvelles qui lui permettent de compresser beaucoup plus efficacement les vidéos que les normes précédentes (H.261, MPEG-1, MPEG-2, MPEG-4 Part 2/ASP). Fournit plus de flexibilité aux applications et est adapté à une très grande variété de réseaux et de systèmes : diffusion de la télévision stockage HD DVD et Blu-ray streaming RTP/IP systèmes de téléphonie.
  • 46. Les formats vidéo : Realvidéo Extension : .rv, .rmvb (Realmedia), .rf (RealFlash) Codec vidéo propriétaire et fermé développé par RealNetworks. Très utilisé pour délivrer des vidéos en streaming sur Internet. Lisible avec les lecteurs : RealPlayer, Helix Player, Real Alternative, MPlayer, Media Player Classic.
  • 47. Les conteneurs vidéo Le choix entre les différents conteneurs vidéo se fait surtout sur les critères suivants : Utilisation possible Peut-on l'utiliser en streaming ? Peut-on y inclure des soustitres ? Nombre de pistes utilisables ? ... Taille Notamment, la taille occupée par les données complémentaires aux flux est variable selon les formats.
  • 48. Les conteneurs vidéo Compatibilité Les critères de compatibilité concernent à la fois les lecteurs, les codecs requis pour lire la vidéo et les systèmes d'exploitation sur lesquels cette lecture est permise. Popularité AVI l'emporte sur le plan général, Quicktime est très bien placé dans le monde Mac.
  • 49. Les conteneurs vidéo : AVI = Audio vidéo Interleave Extension : .avi Format propriétaire et ouvert développé par Microsoft. Très répandu et lisible sur tous les lecteurs vidéo, c'est le format d'encapsulage le plus populaire. Très souple: dans un fichier AVI, chaque piste audio et/ou vidéo peut théoriquement être compressée par n'importe quel codec.
  • 50. Les conteneurs vidéo : AVI Il est possible de créer des fichiers AVI n'utilisant pas de codec spécifique. Le fichier contiendra simplement des données noncompressées, on appelle cela le format "RAW" (données brutes) : garantit un stockage de données sans perte de qualité génère des fichiers très lourds.
  • 51. Les conteneurs vidéo : Quicktime Extension : .mov, .qt, .qtx, .qtr, .qt3 Format propriétaire et fermé développé par Apple, plus ancien que AVI. Quicktime n'est pas un codec mais un environnement de développement multimédia. Il désigne à la fois un codec audio, un codec vidéo et un conteneur. A l'origine format réservé aux Mac, mais a été écrit depuis pour Windows.
  • 52. Les conteneurs vidéo : Quicktime Nécessite le lecteur Quicktime Player (gratuit) sur Mac et Windows. Supporte de très nombreux formats : • audio : WAV, Midi, MPEG-1, AAC) • vidéo : DV, H.261, H.263, H.264, MPEG-2, MPEG-4.
  • 53. Les conteneurs vidéo : ASF = Avanced Streaming Format Extension : .asf • Format récent propriétaire et fermé développé par Microsoft. • Utilisé sur les successeurs du DVD : Blu-Ray et HDDVD. • Compatible avec les DRM (gestion des droits numérique)
  • 54. Les conteneurs vidéo : ASF Très utilisé pour le streaming par internet. AVI amélioré : plusieurs pistes audio, vidéo et texte: • Compression vidéo basée sur la norme MPEG-4 V2. • Conteneur de fichiers audio (WMA) et vidéo (MPEG4, WMV).
  • 55. Les conteneurs vidéo : WMV = Windows Media vidéo Extension : .wmv • Format propriétaire et fermé. • Nom générique pour les solutions d'encodage vidéo développé par Microsoft : à la fois, format conteneur et nom d'une famille de codecs vidéo développés par Microsoft. • Sur Internet, il est fréquent de rencontrer ce type de fichiers vidéo, que ce soit en téléchargement ou en streaming.
  • 56. Les conteneurs vidéo : WMV Codec WMV : • L'encodage s'effectue à des débits multiples (de quelques kb/s à plusieurs Mb/s) sur une ou deux passes (CBR ou VBR). • Compression basée sur la norme MPEG-4 V3. • La définition est en générale inférieure ou égale à 720x576 pixels.
  • 57. Les conteneurs vidéo : WMV Conteneur WMV : • Utilisé pour la diffusion de la vidéo haute définition sur supports optiques (Blu-Ray, HD-DVD) et via les réseaux (téléchargement, streaming, VoD). • Lisible sur Windows et MacOS. Conçu pour Windows Media Player. • Certains lecteurs multimédias (VLC, Mplayer…) sont capables d'exploiter les codecs créés pour Windows, et de rendre la lecture possible sur les systèmes Libres. • Conteneur de flux audio (WMA) et vidéo (ASF, WMV).
  • 58. Les conteneurs vidéo : RealMedia Extension : .rm, .ram, .rpm Format propriétaire et fermé développé par RealNetworks. • Adapté au streaming. • De plus en plus délaissé au profit des formats ASF et Quicktime. • Supporte uniquement le CBR (Constant Bit Rate). • Lisible uniquement avec Realplayer. • Conteneur de flux audio (RealAudio) et vidéo (Realvidéo)
  • 59. Les conteneurs vidéo : MP4 Extension : .mp4, .mp4a, .mp4v, .m4P Conteneur officiel pour la norme MPEG-4 : • Codage vidéo MPEG-4 ASP, MPEG-4 AVC • Codage audio AAC.
  • 60. Les conteneurs vidéo : Flash vidéo Extension : .flv Format propriétaire et fermé développé par Adobe Systems. • Très utilisé pour délivrer des vidéos en streaming sur Internet. • Peut mélanger vidéo et interfaces graphiques interactives. • Le contenu FLV peut être incorporé aux fichiers SWF.
  • 61. Les conteneurs vidéo : Flash vidéo Solution de diffusion vidéo multiplateforme facilement intégrable via le plugin Flash Player dans son outil de conception d’applications et d’animations dynamiques pour le web. • Utilisé par Youtube ou DailyMotion. • Lisible avec les lecteurs : Macromedia Flash Player, VLC Media Player, Media Player Classic, Mplayer. • Conteneur de flux audio (mp3, PCM, ADPCM) et vidéo (codec basé sur une évolution du codec H.263).
  • 62. Les conteneurs vidéo : OGG Extension : .ogg, .ogv, .oga Format conteneur récent ouvert et libre Créé par la fondation Xiph.Org, organisation à but non lucratif qui s'oppose au mouvement de privatisation des formats multimédia en développant des logiciels libres et des algorithmes de compression multimédia libres de brevet.
  • 63. Les conteneurs vidéo : OGG Le format Ogg peut être stocké sous forme de fichier ou diffusé sous forme de flux. Il est lisible sur la majorité des plates-formes. Conteneur de flux : • audio (Flac, Musique : Vorbis, Voix : Speex) • vidéo (Theora, Dirac).
  • 64. Les conteneurs vidéo : OGM =OGG Média. Extension : .ogm Format ouvert et libre. • capable de gérer un flux vidéo, une ou plusieurs pistes son, des sous-titres et un chapitrage. • Il permet le multipiste, le multichanel, gère le multiplexage ainsi que la correction d'erreur.
  • 65. Les conteneurs vidéo : OGM Résulte d'une modification du conteneur Ogg, qui ne supporte que les formats libres issus du projet éponyme (Theora et Vorbis). Ce format reste limité. Conteneur de flux audio (OGG Vorbis, MP3, WAV, ACC, FLAC, WAV) et vidéo (Theora, Xvid ou DivX).
  • 66. Les conteneurs vidéo : Matroska Extension : .mkv (1 piste vidéo + éventuellement autres pistes), .mka (audio uniquement), .mks (une seule piste) Conteneur vidéo ouvert et libre. Basé sur une structure dérivée de XML, appelée EBML (Extensible Binary Meta Language).
  • 67. Les conteneurs vidéo : Matroska Possiblilité de : • réaliser des fonctions de chapitrage, • créer des menus, • faire des recherches dans le fichier, • sélectionner une source sonore • choisir un sous-titrage. Flexible et multi-plateformes. Conteneur de flux audio (Vorbis, AAC, MP3, AC3, PCM, WV, FLAC, MPC) et vidéo (DivX, XviD, Realvidéo, H.264, Theora, etc).
  • 68. transferts
  • 69. Encoder ses vidéos Encoder ses vidéos pour un smartphone, un baladeur multimédia ou une console : Entre les différents formats gérés et les problématiques liées à chaque source, il est parfois difficile de s'y retrouver. On a accès à de plus en plus de vidéo numérique sous toutes ses formes: DVD, Blu-ray, YouTube, caméscopes, caméras Flip... Les visionner sur n'importe quel type d'appareil mobile ou connecté à un téléviseur est toujours un casse-tête.
  • 70. Encoder ses vidéos Les freins sont multiples. Les films vendus dans le commerce, contrairement aux CD audio, sont protégés contre la copie, même privée. En outre, avant de transférer ses vidéos vers un quelconque appareil, il faut qu'il soit capable de lire les bons formats. Les constructeurs ont encore du mal à accorder leurs violons à ce sujet.
  • 71. Encoder ses vidéos Avant de se lancer dans l'encodage d'une vidéo, il faut d'abord se poser la question de la source de celle-ci, puisque cela conditionnera le logiciel à utiliser. Exemples: • Transférer ses DVD pour les lire sur un appareil mobile ou sur un périphérique de salon. • Convertir des vidéos illisibles par défaut pour un appareil mobile particulier.
  • 72. Encoder ses vidéos Dans le cas du DVD l'obstacle est la protection des contenus. Contrairement aux CD audio (hormis quelques tentatives heureusement avortées), ces disques sont protégés contre la copie. On trouvera néanmoins plusieurs logiciels permettant de les convertir directement dans un format dématérialisé, voire même de gérer le transfert vers l'appareil en question.
  • 73. Encoder ses vidéos Quel format pour quel appareil ? Une fois la problématique des sources réglée, arrive le second obstacle :dans quel format doit-on encoder ses vidéos ? On peut plutôt poser la question dans ce sens, qui sera sans doute plus parlant : sur quel appareil veut-on lire ses vidéos ?
  • 74. Encoder ses vidéos Le format le plus passe-partout à l'heure actuelle est le H264 : à de rares exceptions, la plupart des appareils l'acceptent : • • • • iPhone, iPod touch, iPad, PlayStation 3, PSP, Xbox 360, Smartphones Android (le gèrent nativement).
  • 75. Encoder ses vidéos Lecteurs alternatifs : une solution de secours Si vous disposez d'une collection de vidéos déjà encodées dans d'autres formats que ceux gérés par votre appareil, vous n'aurez pas nécessairement besoin de passer par la case réencodage. En effet, sur les Smartphones Android ou sur iOS, il est possible d'installer des lecteurs alternatifs. Disponibles gratuitement ou en version payante selon les cas, ils permettent de s'affranchir des limites du constructeur.
  • 76. Les encodeurs vidéo Un simple recherche sur un moteur de recherche vous propose un ensemble de logiciels très performants… Exemple : Handbrake est un open-source gratuit ripper de DVD et convertisseur vidéo. Il ne travaille pas seulement dans Windows (y compris Windows 8), mais aussi Mac et Linux.
  • 77. Autre : Avidemux est un logiciel libre, puissant et très complet qui gère la plupart des codecs audio et vidéo. Des filtres sont même disponibles si vous avez besoin d’améliorer les couleurs et les contrastes ou de réduire le bruit d’une vidéo de piètre qualité avant de la partager.
  • 78. Je vous propose de tester Format Factory
  • 79. FormatFactory Il est certain qu'il vous est souvent arrivé de ne pas pouvoir lire le contenu d'un fichier multimédia. Cela est du au fait que le format du fichier n'est pas supporté par votre lecteur. Format Factory est un logiciel de conversion vous permettant d'accéder à n'importe quel fichier.
  • 80. Format Factory • Disponible gratuitement et en français, Format Factory est un convertisseur multifonctionnel permettant de convertir vos fichiers vidéos, musicaux et images.
  • 81. • • • • • Format Factory supporte de nombreux formats : Vidéo : MP4/3GP/MPG/AVI/WMV/FLV/SWF Audio : MP3/WMA/AMR/OGG/AAC/WAV Image : JPG/BMP/PNG/TIF/ICO/GIF/TGA Format Factory permet également d’encoder vos DVD en fichiers vidéos, et d’extraire la musique de vos CD. • Pour les initiés, Format Factory permet de modifier de nombreux paramètres lors de la conversion. • Remarque : Lors de l’installation de Format Factory, nous vous conseillons de ne pas installer les utilitaires publicitaires proposés.
  • 82. Sur le site /! Propose l'installation de la Ask Toolbar ; il faut prendre soin de bien lire et décocher avant d'installer./!
  • 83. • Principales fonctionnalités • Conversion : Le logiciel a été spécialement conçu pour convertir les fichiers audio et vidéo. En ce qui concerne les vidéos, le convertisseur prend en charge les formats suivants : MP4/ 3GP/ MPG/ AVI/ WMV /FLV /SWF. Lorsqu'il s'agit de fichier audio, cela peut s'apparenter aux formats : MP3 /WMA /AMR /OGG /AAC /WAV. • Extraction : En outre, il vous aide à prélever les DVD vers les fichiers vidéo à condition de posséder un lecteur DVD. • Il en est de même pour les fichiers audio
  • 84. Exemple de copie d’un DVD
  • 85. Résultat
  • 86. Copier un DVD afin de lire sur un appareil mobile
  • 87. WinX DVD Ripper • Extraction : avec WinX DVD Ripper, vous pourrez extraire facilement les contenus de votre DVD et les convertir en d’autres formats vidéo comme FLV, AVI, MP4, WMV, MOV ou MPEG1 / 2. Importez votre DVD, choisissez les titres à extraire ainsi que le format de sortie et cliquez sur « start » pour lancer l’opération. • Personnalisation de la qualité de sortie : pour les utilisateurs exigeants, WinX DVD Ripper permet de modifier les paramètres de sortie de leurs fichiers comme la qualité audio, la fréquence d’échantillonnage, le canal, la résolution, le volume sonore, etc. Il autorise aussi la sélection de la partie du film à extraire, la suppression des sous-titres et des pistes sonores.
  • 88. WinX DVD Ripper • Copie : WinX DVD Ripper intègre par ailleurs une fonction de gravure permettant de copier votre DVD entier ou quelques titres seulement en fichier MPEG-2 sans perte de qualité. En outre, vous pourrez aussi le convertir en format audio ou créer une image ISO pour servir de sauvegarde. • Transfert : ce logiciel inclut enfin une fonction pour ripper votre DVD et enregistrer ses contenus en formats compatibles avec les appareils mobiles (iPhone, iPad, iPod, Android, HTC, etc.). Il est livré avec de nombreux profils prédéfinis mais peut être personnalisé selon les préférences.
  • 89. Autre outil : DVD Decrypter Outil destiné à un usage privé sur un DVD personnel.
  • 90. DVD Decrypter • DVD Decrypter copie vos dvd à l'identique: il crée une image du disque sur votre disque dur que vous pouvez ensuite regraver sur un dvd vierge. • Supportant tous les types de protection (CSS, Macrovision, zonage...), il vous permettra de lire votre DVD directement à partir du disque dur avec un lecteur standard, de couper certaines parties, de le convertir en de nombreux formats tels le DivX
  • 91. DVD Decrypter • DVD Decrypter copie vos dvd à l'identique: il crée une image du disque sur votre disque dur que vous pouvez ensuite regraver sur un dvd vierge. • Supportant tous les types de protection (CSS, Macrovision, zonage...), il vous permettra de lire votre DVD directement à partir du disque dur avec un lecteur standard, de couper certaines parties, de le convertir en de nombreux formats tels le DivX
  • 92. Tutoriel en ligne http://www.tutoriels-animes.com/extrairecontenu-DVD.html
  • 93. montage
  • 94. Windows Movie Maker Avec Windows Movie Maker, il n’a jamais été aussi simple de créer et de partager vos films personnels. Il fait partie de Windows Live, application à télécharger gratuitement qui contient également des outils pour les photos, la messagerie instantanée, la messagerie… et bien d’autres.
  • 95. Téléchargez le logiciel
  • 96. Windows Movie Maker Cette nouvelle version propose quelques nouveautés qui rendent ce logiciel de montage vidéo encore plus accessible aux débutants, et aussi plus polyvalent dans la diffusion de vos productions. La prise en main est instinctive: il suffit de faire glisser vos fichiers multimédia sur la fenêtre de Windows Movie Maker pour commencer le montage. Utilisez les effets spéciaux et les thèmes de Movie Maker pour que vos films sortent du lot. La retouche de films consiste désormais tout simplement à glisserdéplacer les scènes, photos et transitions où vous le souhaitez. Vous pouvez même utiliser la fonction Vidéo automatique pour laisser Movie Maker créer un film pour vous.
  • 97. Combinez vos vidéos et vos photos Partagez vos films sur vos réseaux Windows Movie Maker vous permet de réaliser des films à partir de vos photos et vidéos, qu’elles soient déjà stockées sur votre ordinateur ou encore dans votre appareil photo ou caméscope. Partagez vos films en ligne sociaux favoris tels que YouTube et Facebook, ou chargez-les sur Windows Live Skydrive. Regardez votre film avec des amis tout en discutant dans Windows Live Messenger.
  • 98. Créer des films et les partager. • Importez et classez vos photos, vidéos et musiques. • Ajoutez y des transitions, des effets ainsi que des titres et génériques de fins. • Pas besoin d’être expert, Windows Movie Maker vous propose de monter automatiquement votre film en 1 clic ! • Exportez vos films sur DVD ou sur votre site web vidéo favoris
  • 99. • Comme Windows Movie Maker fonctionne parfaitement avec la Galerie de photos Windows Live et les bibliothèques Windows, vous pouvez commencer sans attendre à réaliser un film à partir de vos photos et vidéos, qu'elles soient déjà sur votre ordinateur ou encore sur votre appareil photo.
  • 100. Importer des photos et des vidéos • Pour réaliser un film avec Windows Live Movie Maker, des photos et des vidéos doivent être présentes sur votre ordinateur. • Vous pouvez importer des photos et des vidéos de votre appareil numérique, d'une carte mémoire, de DVD ou de votre téléphone mobile.
  • 101. 1. Ouvrir projet – créer – enregistrer le projet 2. Accueil : interface du montage 3. Animations : bibliothèque des transitions 4. Effets visuels : bibliothèque d'effets 5. Projet : mixage audio, résolution d'écran 6. Affichage : modes d'affichage Lorsqu'un projet est ouvert, un onglet supplémentaire s'affiche : Édition (Outils vidéo)
  • 102. Exemple
  • 103. ÉTAPE 2 : ACQUISITION • Formats de fichiers pris en charge • Types de fichiers vidéo (format) • • • • • • Extensions des noms de fichier Fichiers WMV (Windows Media Vidéo) .wmv Fichiers Windows Media .asf, .wm Fichiers AVCHD .m2ts, .mts,.m2t Fichiers AZpple QuickTime .mov et .qt Fichiers DV-AVI .avi Fichiers vidéo MPEG-4 .mp4, .mov, .m4v, ,3gp, .3g2
  • 104. ÉTAPE 2 : ACQUISITION • Formats de fichiers pris en charge • Fichiers MPEG-2 .mpeg, .mpg, .mpe, .m1v, .mp2, .mpv2, .mod, .vob • Fichiers vidéo MPEG-1 .m1v • Fichiers JPEG animés ..avi et .mov • Fichiers de programmes TV enregistrés • par Microsost .dvr-ms et .wtv
  • 105. ÉTAPE 2 : ACQUISITION • Formats de fichiers pris en charge • Fichiers MPEG-2 .mpv2, .mod, .vob • Fichiers vidéo MPEG-1 • Fichiers JPEG animés .mpeg, .mpg, .mpe, .m1v, .mp2, .m1v ..avi et .mov • Fichiers de programmes TV enregistrés • par Microsost .dvr-ms et .wtv
  • 106. ÉTAPE 2 : ACQUISITION • Types de fichiers photo (format) • • • • • Fichiers JPEG Fichiers TIFF Fichiers GIF Fichiers Bitmap Fichiers PNG .jpg et .jpeg .tif et .tiff .gif .bmp .png Extensions des noms de fichiers
  • 107. Importer à partir d’un appareil 1- Clic sur l'onglet Movie Maker 2 - Clic sur le bouton Importer à partir d'un appareil (APN, carte mémoire, DVD ...)
  • 108. Étape 1 : connecter un appareil photo à l'ordinateur Connectez l'appareil photo à l'ordinateur à l'aide d'un câble USB, puis allumez-le. Étape 2 : commencer l'importation dans Movie Maker Cliquez sur le bouton Movie Maker, puis cliquez sur Importer à partir d'un appareil. Si le message Les photos et vidéos seront importées dans la Galerie de photos Windows Live apparaît, cliquez sur OK. Étape 3 : choisir l'appareil Cliquez sur l'appareil à partir duquel vous voulez importer les photos et vidéos, puis cliquez sur Importer.
  • 109. Étape 4 : importer de nouvelles photos et vidéos Sur la page De nouvelles photos et vidéos ont été trouvées, cliquez sur Importer tous les nouveaux éléments, tapez un nom pour toutes les photos et vidéos, puis cliquez sur Importer. Étape 5 : sélectionner les photos et vidéos à utiliser dans votre film Dans la Galerie de photos Windows Live, cochez la case qui se trouve dans le coin supérieur gauche de chaque photo ou vidéo que vous voulez utiliser dans votre film. Sous l'onglet Créer, dans le groupe Partager, cliquez sur Film.
  • 110. AJOUTER DES VIDÉOS ET DES PHOTOS
  • 111. ÉTAPE 3 : LE MONTAGE • Fractionner et/ou supprimer une partie de vidéo : 1 - Déplacez le curseur de lecture à l'endroit souhaité.et faites un clic droit dans l'élément 2- Sélectionnez Fractionner puis clic droit sur l'élément (scène) à supprimer et sélectionnez Supprimer. L'élément suivant se raccorde automatiquement
  • 112. Découper la vidéo • Procédez de l'une des manières suivantes • Pour définir un nouveau point de début, sous Outils vidéo, sous l'onglet Modifier, dans le groupe Montage, cliquez sur Définir le point de début. • Pour définir un nouveau point de fin, sous Outils vidéo, sous l'onglet Modifier, dans le groupe Montage, cliquez sur Définir le point de fin.
  • 113. Fractionner une vidéo • Vous pouvez fractionner une vidéo en deux éléments plus petits, puis continuer le montage. Par exemple, lorsque vous avez fractionné une vidéo, vous pouvez déplacer un des éléments obtenus devant l'autre pour changer leur ordre de lecture dans votre film. • Pour fractionner une vidéo en deux éléments, cliquez sur la vidéo, puis faites glisser l'indicateur de lecture jusqu'au point auquel vous voulez fractionner la vidéo. • Sous Outils vidéo, sous l'onglet Modifier, dans le groupe Montage, cliquez sur Fractionner.
  • 114. Supprimer une partie au début de la vidéo ou à la fin 1- Déplacez le curseur à l'endroit souhaité 2 - Cliquez sur le bouton Définir le point de début (ou sur le bouton Définir le point de fin).
  • 115. Déplacer une scène Sélectionnez la scène à déplacer. Clic gauche maintenu enfoncé / faites un glisser/déposer de la scène jusqu'à l'endroit souhaité. La scène s'intercale automatiquement.
  • 116. Ajustez le son • La musique est une partie importante de la réalisation d'un film. • Modifiez la musique pour la faire apparaître ou disparaître en fondu, ou découpez-la pour n'utiliser que la portion qui vous intéresse. • Avec Movie Maker, les aspects visuels et sonores sont irréprochables.
  • 117. Ajouter de la musique • Vous pouvez ajouter une musique pour qu'elle soit lue pendant toute la durée de votre film. Une fois la musique ajoutée, vous pouvez la modifier pour adapter sa lecture à votre film. • Sous l'onglet Accueil, dans le groupe Ajouter, cliquez sur Ajouter de la musique. • Cliquez sur le fichier audio que vous voulez utiliser, puis cliquez sur Ouvrir.
  • 118. Faire apparaître ou disparaître la musique en fondu • Faite apparaître doucement la musique en fondu au début et faites-la disparaître en fondu à la fin pour donner à votre film une touche professionnelle. • Pour faire apparaître ou disparaître la musique en fondu, cliquez sur la musique. Ensuite, sous Outils audio, sous l'onglet Options, dans le groupe Audio, procédez de l'une des façons suivantes : • Pour faire apparaître la musique en fondu, cliquez sur la liste Apparition en fondu, puis choisissez la vitesse d'apparition en fondu de la musique. • Pour faire disparaître la musique en fondu, cliquez sur la liste Disparition en fondu, puis choisissez la vitesse de disparition en fondu de la musique.
  • 119. Modifier le volume audio • Vous pouvez modifier le volume d'un élément musical ou le son d'une vidéo. De cette manière, quel que soit le son ou la musique en cours de lecture, son volume est parfaitement adapté à votre film. • Pour modifier le volume d'un élément musical, cliquez sur la musique. Sous Outils audio, sous l'onglet Options, dans le groupe Audio, cliquez sur Volume de la musique, puis déplacez le curseur vers la gauche pour baisser le volume ou vers la droite pour l'augmenter.
  • 120. AJOUT D'UN SON, D'UNE MUSIQUE L'outil Ajouter de la musique permet de Trouver de nouveaux morceaux de musique en ligne, d'Ajouter de la musique à partir du PC. Dans Ajouter de la musique à partir du ¨PC, deux options : - Ajouter de la musique : celle-ci se place automatiquement en début de vidéo ou à la suite d'une musique importée - Ajouter de la musique au point actuel : la musique se place à l'endroit indiqué par le curseur de lecture.
  • 121. 1 - Placez le curseur de lecture à l'endroit où doit débuter la musique 2 - Cliquez sur Ajouter de la musique 3 - Choisissez l'option Ajouter de la musique au point actuel Pour terminer une musique à un point précis, nous allons utiliser le bouton Définir un point de fin.
  • 122. 1 - Placez le curseur à l'endroit où doit se terminer la musique 2 - Cliquez sur le bouton Définir le point de fin
  • 123. Nota : Il n'est pas possible de supprimer l'audio d'une vidéo. Il faut alors utiliser l'outil Volume de la vidéo pour réduire le volume (muet) 1 - Cliquez sur le menu Édition 2 - Cliquez sur le bouton Volume de la vidéo 3 - Déplacez le curseur
  • 124. Pour mixer les bandes audio Ajout d’un commentaire
  • 125. Accélérer ou ralentir une vidéo • Vous pouvez modifier la vitesse de votre vidéo dans Movie Maker afin d'accélérer ou de ralentir sa lecture dans votre film. • Pour modifier la vitesse d'une vidéo, cliquez sur la vidéo. • Ensuite, sous Outils vidéo, sous l'onglet Modifier, dans le groupe Ajuster, cliquez sur la liste Vitesse, puis cliquez sur une vitesse (selon l'accélération ou du ralentissement que vous voulez appliquer à la vidéo).
  • 126. Montez facilement vos films • Le montage des films ne prend pas nécessairement beaucoup de temps. Découpez rapidement les parties que vous ne souhaitez pas conserver, accélérez ou ralentissez le film ou fractionnez une vidéo en deux.
  • 127. Montages automatiques Choisir un thème Vidéo automatique • Sous l'onglet Accueil, dans le groupe Montages automatiques, cliquez sur le thème que vous voulez utiliser. • Movie Maker ajoute automatiquement des titres, un générique, des transitions, des effets et bien d'autres éléments pour vous. • Vous pouvez continuer votre montage comme vous le feriez habituellement, ou enregistrez simplement votre film.
  • 128. Transitions, effets et texte • Appliquez des fondus, des balayages ou des coupes entre les scènes. Utilisez des superpositions cinématiques et des effets artistiques pour obtenir le film dont vous rêvez. • Les légendes et le générique peuvent vous aider à raconter votre histoire. Vos films ont un rendu professionnel.
  • 129. AJOUT D'UN TITRE Les Outils texte permettent de personnaliser le texte : police, taille, couleur, contour, effet, durée. Pour un texte fixe, une durée de 3s est suffisante
  • 130. AJOUT D'UNE TRANSITION • Elle est en quelque sorte à la vidéo ce qu'est la ponctuation à un texte. • Ainsi, dans un film, chaque fois qu'il sera nécessaire d'exprimer un changement de lieu, on emploiera telle transition et toujours la même, pour un changement dans le temps ce film, telle autre, etc. • Donc, dans un film on utilisera au maximum 4 à 5 transitions différentes.
  • 131. Cliquez sur l'onglet Animations pour ouvrir la bibliothèque des transitions Cliquez sur la transition de votre choix. Fixez la durée des transitions : la durée normale est de 1s.
  • 132. AJOUT D'UN EFFET • Un effet sert à corriger, à modifier l'apparence d'une image. Son but est d'apporter une plus value à l'image en suscitant une émotion, un sentiment, en accentuant une action.
  • 133. ÉTAPE 4 : FINALISATION Le montage est achevé, votre vidéo n'est pas pour autant terminée. Elle est toujours à l'état virtuel. C'est à dire que le projet ne contient ni vidéo, ni audio, ni titres, transitions .... Le projet est une base de données qui ne contient que des informations. C'est pourquoi le projet ne peut être exploité hors Movie Maker. Il faut maintenant finaliser. Cette opération est l'exportation. Les paramètres d'exportation sont réglés par défaut, (résolution, vitesse d'enregistrement ...) il est donc imprudent de les personnaliser.
  • 134. Dans Enregistrer le film choisissez l'option qui vous convient
  • 135. Pour publier et graver un film sur un DVD • Pour publier et graver un film sur un DVD, vous devez disposer du composant Création de DVD Windows. Vous devez également disposer d’un graveur de DVD. • Insérez un DVD enregistrable ou réinscriptible vierge dans votre graveur de DVD. • Ouvrez un projet dans Windows Movie Maker. • Cliquez sur Fichier, puis sur Publier un film. • Cliquez sur DVD, puis sur Suivant. Création de DVD Windows s’ouvre. • Exécutez la procédure de création de DVD à l’aide du composant Création de DVD Windows.
  • 136. GRAVER UN DVD • Après avoir choisi l'option d'exportation Pour gravure DVD, une boîte de dialogue s'ouvre
  • 137. GRAVER UN DVD 1 -Sélectionnez un menu 2 -Personnalisez le texte (titre du film) 3 -Personnalisez le menu 4 - Diaporama 5 - Aperçu 5 -Lancer la gravure
  • 138. Movie Maker : partager en ligne • Publier votre film sur le Web • Sous l'onglet Accueil, dans le groupe Partage, cliquez sur le site Web sur lequel vous voulez publier votre film. • Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe, puis suivez la procédure de publication du film. • Regarder votre film en ligne • Une fois votre film publié sur le Web, cliquez sur Lire en ligne pour regarder votre film sur le site Web. Vous pouvez ensuite envoyer par message électronique un lien vers votre film à vos amis et votre famille, afin qu'ils le regardent en ligne.
  • 139. Pour en savoir plus Le contenu de ce mode d’emploi de Windows Movie Maker est issu du site suivant : http://www.gypsevideo.fr/
  • 140. FIN A vous de jouer !

×