Your SlideShare is downloading. ×
0
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités

790

Published on

Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités - Conférence de la 8e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RAKOTOMANANA Fanjasoa et RANDREMANANA Rindra

Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités - Conférence de la 8e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RAKOTOMANANA Fanjasoa et RANDREMANANA Rindra

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
790
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
75
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Atelier international paludisme, Mars 2011Système d’Information Géographique etTélédétection: généralitésRakotomanana F,Cellule SIG, Unité EpidémiologieInstitut Pasteur de Madagascar
  • 2. DEFINITIONSUn système informatique de matériel, delogiciels et de processus conçu pourpermettre la collecte, la gestion, lamanipulation, l’analyse, la modélisation etl’affichage de données à référence spatialeafin de résoudre des problèmes complexed’aménagement et de gestion (Denègre J,1996).Ensemble de données géographiques,structuré de manière à pouvoir extraire desinformations ou synthèse d’informationsutiles pour la prise de décision ( SIG, 1990).
  • 3. DonnéesMatériel InformatiqueLogicielPersonnel forméGestionManipulationAnalyse spatialeAnalysethématiqueRestitution- Cartographie- Aide à la DécisionCONSTRUCTION D’UN SIG
  • 4. NumérisationTraitement d’imageAnalysespatialeCartographieBase de donnéesthématiquesspatialiséesCartes, Aide à la DécisionDonnéesEpidémiologiquesEntomologiques…RapportstatistiqueDonnées environnementalesCartesGestionde donnéesAnalysestatistiquePRINCIPALES COMPOSANTES DU SIG
  • 5. RECUEIL DE DONNEES EPIDEMIOLOGIQUESLes missions sur terrainCollecte au niveau des CSBGéo localisation par GPSDétermination des espèces desmoustiques par les entomologistes
  • 6. PRINCIPE DE LA TELEDETECTIONLa télédétection : passive, active(Source CNES, 2001)Schéma du spectre éléctromagnétique montrant les limites de longueursd’ondes (λ), et leurs fréquences correspondantes (ν) (Source CCT)
  • 7. L’INFORMATION GEOGRAPHIQUEDEFINITIONReprésentation d’un objet ou d’un phénomène réel, localisé dansl’espace à un moment donnéNoterDonnées : ensemble de faits ou de chiffres récoltés systématiquementpour un ou plusieurs objectifsInformation: Données traitées et interprétées pour en tirer unesignification dans un objectif d’aide à la décision
  • 8. LES DONNEESLa nature des données:- représentation géométrique (mode maillé, mode vecteur)- sémantique (attribut)Les modes d’acquisitionLes métadonnéesLes avantages et inconvénients
  • 9. LE MODE MAILLEMode de représentation géométrique sous forme de mailles-Raster : mailles régulières, carré, de différentes valeurs (pixel)-TIN (Triangulated Irregular Network): mailles irrégulières, triangulaire, décrivantla morphologie du terrain (relief)Images Landsat Thematic Mapper sur Moramanga (Composition colorée et Ortho)
  • 10. LE MODE VECTEURMode de représentation géométrique sous forme de- Points ( aéroport, école primaire publique, …)- Lignes ( cours d’eau, canaux, réseau routier,…)- Surfaces (quartiers, lacs, marais…)TIN sur Moramanga Source BDA (Bureau du Développement d’Antananarivo)
  • 11. MODE D’ACQUISITION DES DONNEESSOURCES-Photographie aérienne-Image satellite par télédétection-Carte topographique ou thématique (support papier ou numérique)-Relevés terrain (GPS, théodolite)FOURNISSEURS-Producteurs d’image (SPOT, Landsat, ESA, IKONOS……)-Institut Géographique National (carte topographique, géologique…)-Organismes publiques ou privés
  • 12. LES METADONNEESDEFINITIONDonnées qui renseigne sur la nature de certaines autres données etqui permet ainsi leur utilisation pertinenteINTERETSElle permettent de:-Connaître l’origine et la nature des données-Comprendre leur structure-Savoir comment accéder aux données et comment les interpréter-Connaître les modèles de données et leur règle de gestionEXEMPLESLes projections cartographiquesLa précision spatiale
  • 13. AVANTAGES ET INCONVENIENTSMode ImageAvantages-Structure de données simple-Superposition et combinaison dedonnées aisée (analyse spatiale)-Représentation des variablesspatialement continuesInconvénients-Gros volume de données-Résolution dépendante duphénomène étudié-Aspect visuel médiocre desdocuments-Faible précision spatialeMode vecteurAvantages-Bonne représentation de lastructure-Topologie-Excellente représentationgraphique-Couplage avec BD relationnelleInconvénients-Structure de données complexe-Opération de superposition,analyse spatiale limitée-Faible résolution thématique
  • 14. FONCTIONALITES DES LOGICIELS SIG (1/3)5 fonctionnalitésUn logiciel SIG doit respecter la règle des 5 ‘‘A’’- Abstraction des données,- Acquisition des données,- Archivage des données,- Analyse des données,- Affichage des données.
  • 15. FONCTIONALITE DES LOGICIELS SIG (2/3) Abstraction des données- Capacité du logiciel à comprendre le monde réel,- Capacité à modéliser la réalité pour réaliser des traitements Acquisition des données- Phase de saisie des données,- Vectorisation, digitalisation, levé, importArchivage des données- Stockage et gestion des données sur support physique
  • 16. FONCTIONALITES DES LOGICIELS SIG (3/3) Analyse des données- Interrogation, manipulation et traitementsthématiques des données- Étude des éléments localisés de l’environnementet des liens qui les unissent Affichage des données- Présentation des données traitées ou induitessous forme alphanumérique ou graphique
  • 17. SPECIFICITES DU SIGLe SIG permet de :- Gérer des informations dont une partie graphique ou géométriqueet une partie descriptive (données attributaires ou attributs)- Effectuer des requêtes spatiales (ex : aire d’influence d’unestructure de santé)- Effectuer des croisements de couches (ex : infrastructure publiqueet démographie)
  • 18. LES APPLICATIONS DU SIGSIG pourquoi faire?-Aménagement des territoires-Agriculture-Gestions et inventaires des infrastructures de transport-Gestions des ressources naturelles (eau, forêt…)-Gestion et prévention des risques naturelles (innondation, érosion…)-…..-Gestion des épidémies et risques sanitaires
  • 19. -Etudier la distribution spatiale des maladies etphénomènes de santé-Déterminer les facteurs de risques-Gérer les allocations de ressources-Planifier et déterminer les zones prioritairesd’interventions-Effectuer des analyses spatiales multi temporelles-Surveiller l’impact des mesures de lutteSIG ET SANTE
  • 20. Atelier international paludisme, Mars 2011Système d’Information Géographique etTélédétection: généralitésRakotomanana F,Cellule SIG, Unité EpidémiologieInstitut Pasteur de Madagascar

×