Prix d’un programme de lutte efficace et financements internationaux

454 views
350 views

Published on

Prix d’un programme de lutte efficace et financements internationaux - Présentation de la 1ère édition du Cours international « Atelier Paludisme » - RATSIMBASOA Claude Arsène, Médecin, Animation Réseau d'Etude de la Résistance, IP de Madagascar.

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
454
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Prix d’un programme de lutte efficace et financements internationaux

  1. 1. Prix d’un programme de lutte efficace et financements internationaux Arsène Ratsimbasoa Atelier paludisme 2003
  2. 2. Introduction« « Les exemples de nos succès montrent que nous utilisons les ressources de manière optimale. Les donateurs veulent voir que leurs contributions donnent des résultats tangibles ». Dr Brundtland, Directeur de l’OMS (communiqué de presse OMS / 20. 2002) OMS décrit les facteurs clés pour le succès de l’aide dans le domaine de la santé : Fixer des objectifs clairs, quantifiables, à réaliser dans des délais précis et acceptés par les donateurs et les pays bénéficiaires Exemple : diminuer de moitié le paludisme d’ici 2010, ou guérir d’ici 2005, 85 % des cas de tuberculose dépistés Procéder à une estimation fiable des coûts pour la réalisation de ces objectifs Trouver de nouveaux moyens de mobiliser des fonds supplémentaires et de les canaliser là où ils sont les plus nécessaires Exemple : Fond mondial de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme
  3. 3. Financements internationauxPartenaires financiers Actions OnusiensBanque mondiale, OMS, PNUD, Programme national de lutte Programme ponctuelUnicef Bilatéraux Programme ponctuel,GTZ, USAID, AFD, Coopération Italienne surveillance épidémiologique, prise en charge PartenariatFondation Rockfeller , Bill Gates, Recherches (vaccin, réactifs ), formationsInstituts ou Centre de recherche (MR4,MVI, Institut Pasteur) Multicentriques Formations, recherchesMIM, Global Fund, CEE Programme national de lutte Selon la politique nationale
  4. 4. Financements : cas MadagascarStratégie de lutte Budgets nécessaires Financements obtenus1- Renforcement des actions de 24 375 000 5 300 000 (IDA)prévention (lutte anti-vectorielle, chimioprophylaxie)2- Amélioration de Prise en 3 199 750 840 000 (OMS , CI , IDA)Charge (PEC)3- Mise en place d’un système 2 512 500 903 000 (IDA , OMS, CI)de précision rapide et efficace4- Renforcement de lutte 2 303 750 570 000 (CI, OMS, IDA)contre le paludisme Source : Plan de Travail Annuel 2003, Service de lutte contre le PaludismeBanque mondiale : 40 millions de dollars 2006 (santé) - ¼ PaludismeOMS : 1,62 millions de dollars (Paludisme) (Sources : OMS et CRESAN ; 2003)
  5. 5. Financement du Global Fund (en 2002) Burkina Faso 3 Cambodge 10 Benin 7 China 6 Burundi 18 East Timor 3 Comores 2 Indonesia 44 Eritrea 8 Laos 13 Ethiopia 77 Multi-country Western Pacific 5 Ghana 9 Nepal 8 Guinea 9 Nicaragua 6 Kenya 34 Pakistan 8 Madagascar 2 Philippines 12 Malawi 40 Sri Lanka 8 Mali 3 Thailand 5 Mauritania 3 Mozambique 28 Multi-country Africa 22 Namibia 6 Nigeria 44 Senegal 7 Somalia 13 Sudan – North 33 Sudan – South 28 Swaziland 2 Tanzania 20 Uganda 36 Zambia 39 Zanzibar 1 Zimbabwe 9AFRIQUE 503 USD ASIE 128 USD ( http://www.globalfundatm.org/index.html )
  6. 6. Comparaison de cas de paludisme grave : DDT ou non (Lantoharilala, Thèse de médecine, 1997)
  7. 7. Comparaison moustiquaires imprégnées et pulvérisations (OMS, 2001)
  8. 8. Lutte anti-paludique Etat côtier mexicain de Oaxaca (Explore de monde de l’information, 7 mai 2003)Biologie moléculaire des vecteurs Biologie moléculaire des parasites 2 000 cas SIG Communauté Ecosystème et Santé 200 cas Association médicamenteuse Sulfadoxine/ médicaments chloroquine pyriméthamine quinine
  9. 9. Prix des programmes (en US $)Etude de l’efficacité de médicaments aux Comores (Mars 2003) : 80 0008800000 dollarsEtude de chimiosensibilité à Morondava (Madagascar) : 4 500surveillance épidémiologique de 40 jours : 2 médecins - 2 techniciens - tests in vivoDévelopper les activités de CCC en faveur de la PEC correcte du paludismemettre 1 agent de santé communautaire par fokontany à Madagascar : 385 000Moustiquaire imprégnée pour 1 500 000 personnes : 5 000 000Hautes Terres Centrales, MadagascarLutte contre le paludisme à base communautaire aux Comores 2000 : 113 126OMS : 86 500 USD ; UNICEF : 6826 ; Gouvernement : 20 000 (sources : PNLP Comores, SLP Madagascar)
  10. 10. Essai de définition d’une lutte efficace Prise en chargeInfrastructure Mère CommunicationElectrification, locomotion Diagnostic: bandelette efficace Traitement Coordination de lutte Lutte intégrée Prévention Lutte anti-vectorielle surveillance Endémique : biologique Non endémique : moustiquaire pulvérisation
  11. 11. Bibliographie• http://membres.lycos.fr/asapac/paludisme.htm :2002 - ASAPAC ( Association des Amis du Paysan des Afriques centrales )• http://www.malaria.org/RBM_VI_98.html#partners• http://www.idrc.ca/reports/read_article_french.cfm?article_num=1094 : La lutte contre le paludisme àl’honneur• WHO. Bulletin of the World Health Organization. 2000, 78 (12): 1389-1400.• WHO. Bulletin of the World Health Organization. 1999, 77 (3) : 235-243.• MOUCHET J et al. Stratification épidémiologique du paludisme à Madagascar. Archives de lInstitutPasteur de M a d a g a s c a r. 1993, 6 0: 50-59.• Cahiers Santé. 8, 1998, 4: 287-291.• Journée Africaine de lutte contre le paludisme . Directeur régional. 24 avril 2002• Roll Back Malaria Joint annual work plan Tanzania 2001/2002

×