• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Pharmacopée traditionnelle et paludisme
 

Pharmacopée traditionnelle et paludisme

on

  • 719 views

Pharmacopée traditionnelle et paludisme - Conférence de la 5e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Michel RATSIMBASON - Centre National des Recherches Pharmaceutiques (CNARP), ...

Pharmacopée traditionnelle et paludisme - Conférence de la 5e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Michel RATSIMBASON - Centre National des Recherches Pharmaceutiques (CNARP), Madagascar - mratsimbason@yahoo.com

Statistics

Views

Total Views
719
Views on SlideShare
719
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Pharmacopée traditionnelle et paludisme Pharmacopée traditionnelle et paludisme Presentation Transcript

    • Pharmacopée Traditionnelleet PaludismeMichel Ratsimbason, PhDCentre National d’Application de Recherches Pharmaceutiques (CNARP)MADAGASIKARA55èmeèmeÉdition de Atelier PaludismeÉdition de Atelier PaludismeMars 2007Mars 2007Institut Pasteur de MadagascarInstitut Pasteur de Madagascar
    • Antipaludiques majeurs, fruits de la pharmacopéeAntipaludiques majeurs, fruits de la pharmacopéetraditionnelletraditionnellePérou:Pérou: QuinineQuinineChine:Chine: ArtemisinineArtemisinine
    • Pharmacopée TraditionnellePharmacopée TraditionnelleChinoise et paludismeChinoise et paludisme
    • Université de la Médecine Chinoise Traditionnelle deUniversité de la Médecine Chinoise Traditionnelle deGuangzhou une des quatre plus vieilles institutions de ceGuangzhou une des quatre plus vieilles institutions de cegenre en Chinegenre en ChineSous la tutelle de l’Administration d’état de la médecineSous la tutelle de l’Administration d’état de la médecinechinoise traditionnelle.chinoise traditionnelle.
    • Origines de la Médecine ChinoiseOrigines de la Médecine ChinoiseUniversityUniversity ofof TechnologyTechnology, Sydney, SydneyLes origines de la médecine chinoise remonte vers la fin de l’âgLes origines de la médecine chinoise remonte vers la fin de l’âgeede bronze/début âge de fer, il y a 2500de bronze/début âge de fer, il y a 2500--3000 ans3000 ansDurant ces périodesDurant ces périodes–– les maladies attribuées à des actions malveillantes desles maladies attribuées à des actions malveillantes desforces démoniaquesforces démoniaques–– les herbes employées pour extirper ces envahisseursles herbes employées pour extirper ces envahisseursindésirables, débutant les bases de ce qui deviendra plusindésirables, débutant les bases de ce qui deviendra plustard la médecine chinoise par les herbestard la médecine chinoise par les herbes
    • 19731973Découverte desDécouverte des textes inscrits sur des rouleaux de soietextes inscrits sur des rouleaux de soiedécrivant l’utilisation médicale de plus de 250 substancesdécrivant l’utilisation médicale de plus de 250 substancesnaturelles 3ème siècle BCnaturelles 3ème siècle BC19721972Découverte de la tombe (25Découverte de la tombe (25--220 CE) d’un thérapeute par des220 CE) d’un thérapeute par desarchéologues chinois, dans la province dearchéologues chinois, dans la province de KansuKansu, compté de, compté deWuWu--WeiWei. La tombe contenait 92 feuillets de bois de bambou où. La tombe contenait 92 feuillets de bois de bambou oùétaient inscrites des données pharmaceutiques. Elles incluaientétaient inscrites des données pharmaceutiques. Elles incluaientune trentaine de prescriptions utilisant une centaine de drogueune trentaine de prescriptions utilisant une centaine de drogueOrigines de la Médecine ChinoiseOrigines de la Médecine Chinoise
    • LiLi ShizhenShizhen (1517(1517 –– 1593 CE)1593 CE) a rédigéa rédigé les “Principes Générauxles “Principes Générauxet Divisions de la Médecine par les Herbes” (Ben Cao Gang Muet Divisions de la Médecine par les Herbes” (Ben Cao Gang Mu))..L’original de ce travail comporte environ 12000 recettes utilisaL’original de ce travail comporte environ 12000 recettes utilisantnt1900 substances médicinales.1900 substances médicinales.La pharmacopée moderne chinoise comporte actuellementLa pharmacopée moderne chinoise comporte actuellementenviron 6000 substances médicinalesenviron 6000 substances médicinalesPharmacopée chinoise modernePharmacopée chinoise moderne
    • Infusion d’Infusion d’ Artemisia annuaArtemisia annua((ginghaoginghao) utilisée contre la) utilisée contre lafièvre depuis plus de 2000 ansfièvre depuis plus de 2000 ansen Chine dans le contexte de laen Chine dans le contexte de lamédecine traditionnellemédecine traditionnellePrincipe actif (Principe actif (artémisinineartémisinine))isolé et identifié vers la fin duisolé et identifié vers la fin du2020èmeème siècle, et figure parmi lessiècle, et figure parmi les“stars” des antipaludiques“stars” des antipaludiquesactuellementactuellementArtemisia annuaArtemisia annua, le paludisme, le paludismeet la pharmacopée chinoiseet la pharmacopée chinoiseArtemisia annuadans une plantation à MadagascarPhoto: Bionnex 2005
    • Pharmacopée TraditionnellePharmacopée TraditionnelleIndienneIndienne
    • Médecine indienne:Médecine indienne: AyurvedaAyurvedaSelon l’EncyclopédieSelon l’Encyclopédie UniversalisUniversalis ::L’L’AyurvedaAyurveda est le nom sanskrit de la «est le nom sanskrit de la « science de la viescience de la vie », c’est», c’est--àà--dire de la médecine indienne conçue comme comprenantdire de la médecine indienne conçue comme comprenanttoutes les conditions organiques, biologiques ettoutes les conditions organiques, biologiques etpsychologiques de l’existence dans la santé et la maladie,psychologiques de l’existence dans la santé et la maladie,ainsi que les règles de la pratique médicale.ainsi que les règles de la pratique médicale.
    • Les origines de ce système évidemment sont perdues dans laLes origines de ce système évidemment sont perdues dans lanuit des temps mais la légende rapportenuit des temps mais la légende rapporte–– qu’il a été enseigné par le Créateur,qu’il a été enseigné par le Créateur, BrahmaBrahma, à un des, à un desseigneurs des animaux,seigneurs des animaux, PrajapatiPrajapati–– qui à son tour l’enseigna à deux divinités jumelles:qui à son tour l’enseigna à deux divinités jumelles:AshwinikumarsAshwinikumars, les guérisseurs célestes, les guérisseurs célestesMédecine indienne:Médecine indienne: AyurvedaAyurveda
    • Enseigné à Indra, autre divinité Védique, qui à son tourEnseigné à Indra, autre divinité Védique, qui à son tourenseigna le savoir de la médecine à un homme sage,enseigna le savoir de la médecine à un homme sage,BharadvajaBharadvaja, lorsque l’humanité commença de souffrir, lorsque l’humanité commença de souffrirde nombreuses maladiesde nombreuses maladiesDe manière graduelle, l’énorme masse de connaissancesDe manière graduelle, l’énorme masse de connaissancesaccumulée fut systématiquement subdivisée enaccumulée fut systématiquement subdivisée endifférentes catégoriesdifférentes catégoriesMédecine indienne:Médecine indienne: AyurvedaAyurveda
    • Origine de l’Origine de l’AyurvedaAyurvedaNationalNational LibraryLibrary ofof MedicineMedicine ((IndiaIndia)) -- HealthHealth service/service/TechnologyTechnology AssessmentAssessment TextTextLes plus anciennes traces connues de la médecine indienne sontLes plus anciennes traces connues de la médecine indienne sontattribuées à une civilisation ayant connu son apogée entreattribuées à une civilisation ayant connu son apogée entre2700 à 1700 BC sur les bords de la rivière Indus2700 à 1700 BC sur les bords de la rivière IndusDes hymnesDes hymnes mythicomythico--religieusesreligieuses relatant la naissance et le déclinrelatant la naissance et le déclinde cette civilisationde cette civilisation ont été transcrites en sanskritont été transcrites en sanskrit sous lasous laforme de livres sacrés : Védasforme de livres sacrés : Védas
    • Ces travaux contenaient plusieurs références relatives à laCes travaux contenaient plusieurs références relatives à laconnaissance sur les choses de la médecine (connaissance sur les choses de la médecine (AtharvavedaAtharvaveda))L’L’AtharvavedaAtharvaveda est une compilation d’informations qui remontentest une compilation d’informations qui remontentà 1500 à 1000 BC évoquant :à 1500 à 1000 BC évoquant :–– des savoirs sur les pratiques religieuses et magiquesdes savoirs sur les pratiques religieuses et magiques–– des descriptions anatomiques et de soins médicaux, et des explicdes descriptions anatomiques et de soins médicaux, et des explicationsationsde certaines maladiesde certaines maladies–– lesles fièvres continues et intermittentesfièvres continues et intermittentesMédecine indienne:Médecine indienne: AyurvedaAyurveda
    • AyurvedicAyurvedic AntiAnti MalarialMalarial DrugDrug-- AyushAyush 6464CentralCentral CouncilCouncil forfor ResearchResearch inin AyurvedaAyurveda andand SiddhaSiddha((MinistryMinistry ofof HealthHealth && FamilyFamily WelfareWelfare,, GovtGovt.. ofof IndiaIndia ))EachEach tabletstablets containscontains ::SaptaparnaSaptaparna ((AlstoniaAlstonia scholarisscholaris)) BarkBark AqueousAqueous ExtractExtract 100 mg100 mgKatukiKatuki ((PicrorhizaPicrorhiza kurroakurroa)) RootRoot 100 mg100 mgKirataKirata tiktatikta ((SwertiaSwertia ChirataChirata)) WholeWhole plantplant 100 mg100 mgKuberaksaKuberaksa ((CaesalpiniaCaesalpinia cristacrista)) SeedSeed powderpowder 200 mg200 mgPatentedPatented bybyCouncilCouncil throughthrough NationalNational ResearchResearch DevelopmentDevelopment Corporation, New DelhiCorporation, New DelhiDosingDosingAdult :Adult : 4 tablets, three times a day for 7 days4 tablets, three times a day for 7 daysChildren 5Children 5--12 years : 2 tablets, three times a day for 512 years : 2 tablets, three times a day for 5--7 days7 daysInfants under 5 : Powder of 1 tablet with honey, three times a dInfants under 5 : Powder of 1 tablet with honey, three times a day for 5ay for 5--7 days7 days
    • AyurvedicAyurvedic AntiAnti MalarialMalarial DrugDrug-- AyushAyush 6464CentralCentral CouncilCouncil forfor ResearchResearch inin AyurvedaAyurveda andand SiddhaSiddha((MinistryMinistry ofof HealthHealth && FamilyFamily WelfareWelfare,, GovtGovt.. ofof IndiaIndia ))PharmacologicalPharmacological andand ToxicologicalToxicological StudiesStudies revealedrevealed AyushAyush--64 in dose64 in dose ofof500 mg/kg for 12500 mg/kg for 12 weeksweeks waswas consideredconsidered safesafe andand nonnon--toxictoxicDoubleDouble blindblind studiesstudies conductedconducted on 178 patients.on 178 patients. SuccessSuccess rate : 95.4%rate : 95.4%patients.patients. ClearanceClearance ofof malarialmalarial parasiteparasite achievedachieved in 5in 5--77 daysdaysOpenOpen clinicalclinical trialstrials conductedconducted on 1442on 1442 P. vivaxP. vivax malaria.malaria. SuccessSuccess rate :rate :89% (comparable89% (comparable withwith chloroqninechloroqnine andand primaquineprimaquine))CollaborativeCollaborative studiesstudies withwith National malariaNational malaria EradicationEradication Programme onProgramme on496 patients. Clearance496 patients. Clearance ofof parasitesparasites andand clinicalclinical improvementimprovement in 72in 72--90%90%inin 55--77 daysdaysSideSide effectseffects :: NoNo sideside//toxictoxic effectseffects inin prescribedprescribed doses.doses.
    • Pharmacopée TraditionnellePharmacopée Traditionnellelatinolatino--américaineaméricaine
    • Héritage des sociétés AmérindiennesHéritage des sociétés AmérindiennesAu contraire de riches données sur les traditions scientifiquesAu contraire de riches données sur les traditions scientifiquesnonnon--occidentalesoccidentales de la Chine , de l’Inde et du Moyende la Chine , de l’Inde et du Moyen--Orient,Orient,on n’a pas de données sur celles de l’Amérique latine.on n’a pas de données sur celles de l’Amérique latine.Durant les périodes coloniales et postDurant les périodes coloniales et post--coloniales, les élitescoloniales, les éliteslettrés Amérindienslettrés Amérindiens -- gardiens des traditionsgardiens des traditions -- disparurent oudisparurent oufurent acculturésfurent acculturésLes systèmes de savoir Amérindiens se déplacèrent vers lesLes systèmes de savoir Amérindiens se déplacèrent vers lessociétéssociétés LatinoLatino--AméricainesAméricaines où elles changèrent, etoù elles changèrent, etfusionnèrent avec les formes populaires du catholicisme.fusionnèrent avec les formes populaires du catholicisme.
    • QuininePendant des milliers d’année on ne connaissait pas de remèdes, cPendant des milliers d’année on ne connaissait pas de remèdes, contreontremalariamalariaEn 1623, lors de l’élection du papeEn 1623, lors de l’élection du pape UrbanUrban VIII à Rome, des cardinaux etVIII à Rome, des cardinaux etplusieurs participants moururent de la «plusieurs participants moururent de la « mal ariamal aria »» et le Pape décrétaet le Pape décrétaqu’on devrait trouver un remède.qu’on devrait trouver un remède.Il encouragea les Jésuites qui établissaient de nouvelles missioIl encouragea les Jésuites qui établissaient de nouvelles missions en Asie, enns en Asie, enAmérique latine de se renseigner sur la manière dont les populatAmérique latine de se renseigner sur la manière dont les populationsionsavaient recours pour traiter la maladieavaient recours pour traiter la maladieEn 1631, un apothicaire installé au Pérou,En 1631, un apothicaire installé au Pérou, AgostinoAgostino SalumbrinoSalumbrino, envoya à, envoya àRome le médicament miracle: laRome le médicament miracle: la quininequinine, un alcaloïde, le principe amère, un alcaloïde, le principe amèrede l’écorce rouge dede l’écorce rouge de CinchonaCinchona calisayacalisaya
    • On retrace dans ce livre (publié enOn retrace dans ce livre (publié en2004) la sortie en contrebande de2004) la sortie en contrebande del’Amérique du Sud des graines del’Amérique du Sud des graines deCinchonaCinchona et l’importance de la quinineet l’importance de la quininedans les expéditions de découvertesdans les expéditions de découverteset de conquêtes des empireset de conquêtes des empiresoccidentaux en Asie, en Afrique.occidentaux en Asie, en Afrique.MalariaMalaria andand thethe QuestQuest for a Curefor a CureThatThat ChangedChanged thethe WorldWorld
    • Pharmacopée TraditionnellePharmacopée Traditionnelleen Afrique et à Madagascaren Afrique et à Madagascar
    • Ce que l’on perd dans la tradition orale enCe que l’on perd dans la tradition orale enAfrique & MadagascarAfrique & MadagascarComme pour les sociétés Amérindiennes, et au contraire desComme pour les sociétés Amérindiennes, et au contraire desChinois, Indiens, etChinois, Indiens, et AraboArabo--persanspersans, la, la tradition oraletradition orale prévalaitprévalaiten Afrique.en Afrique.Les sciences traditionnelles, par leur langage, leurs principes,Les sciences traditionnelles, par leur langage, leurs principes,leurs méthodes, leurs critères, leurs moyens et leurs buts, neleurs méthodes, leurs critères, leurs moyens et leurs buts, neprésentent aucun rapport avec les «présentent aucun rapport avec les « sciences modernessciences modernes ».».
    • Les pharmacopées traditionnelles demeurent des transcriptionsLes pharmacopées traditionnelles demeurent des transcriptionsorales de l’utilisation des plantesorales de l’utilisation des plantesDes milliers d’espèces de plantes associées à des pratiquesDes milliers d’espèces de plantes associées à des pratiquesmagiques et de tabous sont réputées pour leur vertumagiques et de tabous sont réputées pour leur vertuantipaludique en Afrique et à Madagascarantipaludique en Afrique et à MadagascarMais elles n’ont pas subi une «Mais elles n’ont pas subi une « vérification empirique etvérification empirique ettranscritetranscrite », comme en Chine ou en Inde.», comme en Chine ou en Inde.Pharmacopée traditionnelle et paludismePharmacopée traditionnelle et paludismeen Afrique & Madagascaren Afrique & Madagascar
    • Fondées sur leFondées sur le verbeverbe nos civilisations ne concevaient pasnos civilisations ne concevaient pasl’homme, la nature ni l’univers comme les cultures et lesl’homme, la nature ni l’univers comme les cultures et lessociétés qui dépendaient des sciences du Nombresociétés qui dépendaient des sciences du Nombrefondé sur le principe d’fondé sur le principe d’analogieanalogie ce savoirce savoir ne peut jamais êtrene peut jamais êtreconfondu avec des systèmes scientifiquesconfondu avec des systèmes scientifiques qui reposent sur lequi reposent sur leprincipe d’principe d’identitéidentitéLa médecine traditionnelle laisse dans la pratique des brèchesLa médecine traditionnelle laisse dans la pratique des brèchesau charlatanisme (au charlatanisme (traitement du SIDA !!)traitement du SIDA !!)… mais il y a tout de même des résultats scientifiques… mais il y a tout de même des résultats scientifiquesextraordinairesextraordinairesPharmacopée traditionnelle et paludismePharmacopée traditionnelle et paludismeen Afrique & Madagascaren Afrique & Madagascar
    • A Plant-Derived Morphinan as a Novel LeadCompound Active against Malaria Liver StagesCarraz & al. in PLoS Medicine (www.plosmedicine.org) Dec 2006EtudeEtude d’une plante médicinale ded’une plante médicinale deMadagascarMadagascarStrychnopsisStrychnopsis thouarsiithouarsii ((MénispermacéesMénispermacées))choisie pour des investigations pluschoisie pour des investigations pluspoussées, pour sa réputation dans lapoussées, pour sa réputation dans laprotection contre la malariaprotection contre la malaria
    • Structure chimique deStructure chimique de tazopsinetazopsine (1) et son dérivé(1) et son dérivésemisythétiquesemisythétique NPCNPC--tazopsinetazopsine(tazo: mot malgache désignant les signes et symptômes du paludis(tazo: mot malgache désignant les signes et symptômes du paludisme)me)A Plant-Derived Morphinan as a Novel LeadCompound Active against Malaria Liver StagesCarraz & al. in PLoS Medicine (www.plosmedicine.org) Dec 2006
    • A Plant-Derived Morphinan as a Novel LeadCompound Active against Malaria Liver StagesCarraz & al. in PLoS Medicine (www.plosmedicine.org) Dec 2006
    • La suite pour Tazopsine ?Pour en faire un médicament, il reste un chemin àparcourir, nécessitant des collaborations avec deslaboratoires dans des pays industrialisés
    • En guise de conclusionEn guise de conclusionLa nature et la pharmacopLa nature et la pharmacopéée traditionnelle ont offerte traditionnelle ont offert ààll’’humanithumanitéé les meilleurs des antipaludiques : quinine etles meilleurs des antipaludiques : quinine etartartéémisininemisinineDiffDifféérents mrents méédicaments modernes sont ddicaments modernes sont d’’origine naturelleorigine naturellePour la recherche sur les plantes médicinales dont des plantesPour la recherche sur les plantes médicinales dont des plantesantipaludiques en Afrique, il faut :antipaludiques en Afrique, il faut :•• une volonté politique des gouvernementsune volonté politique des gouvernements•• la mise en place de plateaux techniques plus performantsla mise en place de plateaux techniques plus performants•• des collaborations nationales et internationalesdes collaborations nationales et internationales•• des chercheurs nationaux jeunes et moins jeunes biendes chercheurs nationaux jeunes et moins jeunes bienformésformés
    • Pharmacopée Traditionnelleet PaludismeMichel Ratsimbason, PhDCentre National d’Application de Recherches Pharmaceutiques (CNARP)MADAGASIKARA55èmeèmeEditionEdition de Atelier Paludismede Atelier PaludismeMars 2007Mars 2007Institut Pasteur de MadagascarInstitut Pasteur de Madagascar