Your SlideShare is downloading. ×
Dispersion et vol des anophèles: intérêt des études de génétique des populations
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Dispersion et vol des anophèles: intérêt des études de génétique des populations

264

Published on

Dispersion et vol des anophèles: intérêt des études de génétique des populations - Présentation de la 8e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - KEITA Mory - Guinée - …

Dispersion et vol des anophèles: intérêt des études de génétique des populations - Présentation de la 8e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - KEITA Mory - Guinée - diabamorykeita@yahoo.fr

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
264
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
12
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Dispersion et vol des anophèles:intérêt des études de génétique despopulations8ème édition du Cours International « Atelier Paludisme » 2011Présenté par Mory KEITAGuinée
  • 2. Moustique du genre anophèlesExiste 484 «espèces» d’anophèles (HARBACH, 2004)Soixantaine: transmission des plasmodiesSeules les femelles piquent, pour la maturation des ovairesmoustiquesinfos.sante.gouv.frAnopheles gambiae Anopheles stephensicommons.wikimedia.org
  • 3. Dispersion et vol des anophèles• Vol des anophèlesVitesse: 50cm/sAvec arrêts: 500m/hRayon d’action variable: âge, sexe, climatVol actif: 1 à 9 km, moyenne= 3 kmSERVICE, 1997; TAKKEN et al., 1998
  • 4. Dispersion et vol des anophèles• Dispersion activeRayon de vol variable, entre 1 et 9 km, enfonction de la direction du vent et de laprésence de source de nourriture
  • 5. Dispersion et vol des anophèles• Dispersion passivePar le vent, par l’homme (avion, bateau,voiture, etc.) : les distances peuvent atteindre100 km et plusEx: introduction d’Anopheles gambiae auBrésil en 1930 causant des milliers de mortsou paludisme des aéroports)
  • 6. Méthode directe d’estimation dela dispersion• Connaître la distance de vol des anophèles par les marqueurs– La distance de vol maintient la transmission endémique ou épidémique de lamaladie. Sa connaissance permet les mesures de lutte antivectorielle.Shin-Hyeong CHO et al., 2002
  • 7. Comment se rendre compte de ladispersion quand la distance esttrès grande?
  • 8. Intérêt de la génétique despopulations• DéfinitionLa génétique des populations est létude de la distribution et deschangements de la fréquence des versions dun gène (allèles) dansles populations dêtres vivants, sous linfluence des « pressionsévolutives » (sélection naturelle, dérive génétique, mutation, etmigration).
  • 9. Méthodes de mesure en génétiquedes populations• MéthodesMarqueurs morphologiquesRFLP : Restriction Fragment length PolymorphismRAPD : Random Amplified Polymorphic DNAMicrosatellites : Séquences répétées en tandemAFLP : Amplification Fragment length PolymorphismSEQUENCAGE : caractérisation des différentes paires de bases
  • 10. Intérêt de la génétique despopulations dans la dispersionEstimation des flux géniques entre populationsEvaluer le taux de migration des moustiques,Etudier leur diffusion spatiale,Quantifier l’importance des échanges géniques entre populationsCorréler à l’adaptation à un certain biotope, une organisationgénétique particulière.
  • 11. Evidence for extensive geneticdifferentiation amongpopulations of the malariavectorAnopheles arabiensisin Eastern Africa
  • 12. Tendance à la hausse isolementgénétique avec laugmentation de ladistance géographique montre quilexiste une forte structuration entreles espèces de lAn. arabiensis.Figure 3. Estimates of isolation by distance for q. The opencircles are pair-wise estimates that include one or morepopulations from Mozambique.The solid line is the plot when these points were included inthe analysis and the dotted line is the regression plottedwithout reference to these points. The equation refers to thedotted line.M. J. Donnelly* and H. Townson, 2000
  • 13. Population geneticstructure of the malariamosquito Anophelesarabiensis acrossNigeria suggests rangeexpansion
  • 14. Les niveaux de flux de gènes tropfaibleIsolement par la distance semblelimiter le flux de gènesCorrélation positive observée entreles distances génétiques etgéographiquesAinsi, la propagation des gènes deréfractaire du paludisme seraprobablement limitée et plusieursintroductions dans localitésdistinctes peuvent être nécessaires.Fig. 3 Isolation by distance in Anopheles arabiensis across Nigeria based on(a) FST- and RST-derived data calculated over 10 loci and (b) FST-derived datacalculated separately over four loci located within chromosome inversions and sixloci outside inversions.D. Y. ONYABE and J. E. CONN, 2001.
  • 15. Intérêt de la génétique despopulations dans la dispersionWeil et al, 2000Martinez Torres et al., 1998Appréhender la circulation des gènes de résistance
  • 16. PerspectivesTransgénèse et contrôle desvecteursIdentifier les gènes réfractairesIntroduire un tel gène dans le génome duneespèce-cible au laboratoireIntroduire le gène du caractère réfractairedans la population sauvage;. Fig : une larve d’Anopheles gambiae portant legène de la GFP (Enserink, 2002)
  • 17. PerspectivesComment les transgéniques vont se disperser?Le moustique modifié va-t-il développer une résistance ?Comment les gènes codant pour que les moustiques soient résistantspourront être efficaces dans les conditions naturelles ?Comment s’assurer que le moustique transgénique va complètements’infiltrer dans la population sauvage ?Est-ce que les modifications apportées vont être stables ?Qu’elles vont être les implications de santé publique?
  • 18. ConclusionGénétique des population permet par l’étude des flux de gènesEtudier la dispersion des espèces d’anophèlesLa connaissance du gène de l’anophèle doit servir à luttercontre l’expansion des espècesIl est urgent de développer des méthodes efficaces permettantde modifier génétiquement les moustiques dans le but de lalutte antivectorielle.
  • 19. Merci de votre attention
  • 20. Bibliographie• SERVICE, M.W., 1997 - Mosquito (Diptera : Culicidae) dispersal- the long and short of it. J. Med.Entomol., 34:589-593.• TAKKEN W. et al., 1998 - Dispersal and Survival of Anopheles funestus and A. gambiae s.l (Diptera:culicidae) during the rainy season in southeast Tanzania. Bull. Ent. Res., 88: 561-566• PIERRE CARNEVALE et VINCENT ROBERT, 2009 - Les anophèles: Biologie, transmission duplasmodium et lute antivectorielle. Editions IRD, p : 82-84• M. J. DONNELLY AND H. TOWNSON, 2000 - Evidence for extensive genetic differentiation amongpopulations of the malaria vector Anopheles arabiensis in Eastern Africa. Insect Molecular Biology (2000) 9(4), 357–367• SHIN-HYEONG CHO et al., 2002 - A mark-release-recapture experiment with Anopheles sinensis in thenorthern part of Gyeonggi-do, Korea. The Korean Journal of Parasitology . Vol. 40, No. 3, 139-148,September 2002.• WEILL et al.,2000 - The kdr mutation occurs in the Mopti form of Anopheles gambiae s.s. throughintrogression. Insect Mol Biol 9: 415–455.• D. MARTINEZ-TORRES et al., 1998 - Molecular characterization of pyrethroid knockdown resistance(kdr) in the major malaria vector Anopheles gambiae s.s. Insect Molecular Biology (1998) 7(2), 179-184• D. Y. ONYABE and J. E. CONN, 2001 - Population genetic structure of the malaria mosquito Anophelesarabiensis across Nigeria suggests range expansion. Molecular Ecology (2001) 10 , 2577-2591• http://en.impact-malaria.com – Vecteurs et transmission - Transgénèse et Contrôle des vecteurs.• http://fr.wikipedia.org/.../Génétique_des_populations

×