Conference immoRegion 2013 Metz
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Conference immoRegion 2013 Metz

on

  • 829 views

Tendances et perspectives de l'immobilier en 2013 en Lorraine.

Tendances et perspectives de l'immobilier en 2013 en Lorraine.
Conférence immoRegion Lorraine du 22 amrs 2013 à Metz

Statistics

Views

Total Views
829
Views on SlideShare
829
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
10
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Conference immoRegion 2013 Metz Presentation Transcript

  • 1. Tendances et Perspectives del’immobilier en 2013Conférence immoRegion.fr22 Mars 2013
  • 2. Agenda Programme 09.20 Introduction par ImmoRegion.fr Conjoncture immobilière en Lorraine et perspectives 09.30 Maitre Anne GIRARD – Notaire à Metz La réglementation installe le courtier comme acteur incontournable du financement immobilier 10.00 Jessy Julien – Directeur régional Est-Nord CAFPI Utilisation des médias sociaux dans l’immobilier 10.30 Christophe Levy – Expert en marketing & digital marketing 11.00 Questions & réponses 11.30 Cocktail 2 11 April, 2012
  • 3. Agenda Programme 09.20 Introduction par ImmoRegion.fr Conjoncture immobilière en Lorraine et perspectives 09.30 Maitre Anne GIRARD – Notaire à Metz La réglementation installe le courtier comme acteur incontournable du financement immobilier 10.00 Jessy Julien – Directeur régional Est-Nord CAFPI Utilisation des médias sociaux dans l’immobilier 10.30 Christophe Levy – Expert en marketing & digital marketing 11.00 Questions & réponses 11.30 Cocktail 3 11 April, 2012
  • 4. Tim PittevilsDirecteur Général
  • 5. La force d’un groupe à la fois mondial et régional  Listé sur Australian Securities Exchange (ASX)  Présent dans 6 pays avec 13 sites immobiliers  Plus de 11 millions visiteurs unique par mois au global  Plus de 500 employés 5 11 April, 2012
  • 6. immoRegion.fr membre d’atHomegroup avec une présence régionale  Depuis 2001  Actif dans 3 pays, 5 régions  Plus de 1 000 clients  65 000 annonces immobilières  Une présence régionale 6 11 April, 2012
  • 7. immoRegion.fr membre d’atHomegroup avec une présence régionale  Le seul acteur régionalLorraine  2,6 millions de visites en un an  26 millions d’annonces consultées  Des consultants régionauxAlsace  Expertise & connaissance du marché immobilier local 7 11 April, 2012
  • 8. Notre Mission 8 11 April, 2012
  • 9. Être la référence pour la publication d’annonces et d’informations immobilièresrégionalesUne audience qualifiée Une audience régionale Des prises de contact Résultats Un retour sur investissementUn support de qualité Visibilité Présence régionale Un suivi régulier Contacts directs Une aide à la publication Des formationsInformations locales Service Spécialistes régionaux Conférences avec des experts Connaissance dans le domaine immobilier du Marché 9 11 April, 2012
  • 10. Être la référence pour la publication d’annonces et d’informations immobilièresrégionales Optimisation de nos supports  Supports web et mobile  Expérience utilisateur optimisée Une offre correspondant aux recherches  Une gamme de rubriques complète (achat , location , neuf , construire, annuaire  Une large offre immobilière Et plus  Du contenu rédactionnel local  Newsletter, alertes emails,… 10 11 April, 2012
  • 11. immoRegion.fr aujourd’hui 11 11 April, 2012
  • 12. immoRegion.fr aujourd’hui  Une marque crédible auprès des utilisateurs  Une audience fidèle et régionale (65% de notre audience est connue) 12 11 April, 2012
  • 13. Les résultats en Lorraine + 62 % + 57 % + 85 % Visites Pages vues Contacts 1.367.922 1.884.944 188.289 116.586 17.450 9.454 Janvier 2012 Janvier 2013 Janvier 2012 Janvier 2013 Janvier 2012 Janvier 2013 13 11 April, 2012
  • 14. immoRegion.fr pour les professionnels de l’immobilier? Publication d’annonces illimitée 14 11 April, 2012
  • 15. immoRegion.fr pour les professionnels de l’immobilier? Produits de mise en avant de TOP POSITION vos biens ANNONCE PRIVILEGE ANNONCE CLASSIQUE 15 11 April, 2012
  • 16. immoRegion.fr pour les professionnels de l’immobilier? Produits de mise en avant de Bannière agence votre agence 16 11 April, 2012
  • 17. immoRegion.fr pour les professionnels de l’immobilier? Site Internet pour votre agence 3 packs pour votre site web STARTER – PRO - PREMIUM 17 11 April, 2012
  • 18. immoRegion.fr demain 18 11 April, 2012
  • 19. Agenda Programme 09.20 Introduction par ImmoRegion.fr Conjoncture immobilière en Lorraine et perspectives 09.30 Maitre Anne GIRARD – Notaire à Metz La réglementation installe le courtier comme acteur incontournable du financement immobilier 10.00 Jessy Julien – Directeur régional Est-Nord CAFPI Utilisation des médias sociaux dans l’immobilier 10.30 Christophe Levy – Expert en marketing & digital marketing 11.00 Questions & réponses 11.30 Cocktail 19 11 April, 2012
  • 20. Agenda Programme 09.20 Introduction par ImmoRegion.fr Conjoncture immobilière en Alsace et perspectives 09.30 Maitre Marc Schultz – Notaire à Strasbourg La réglementation installe le courtier comme acteur incontournable du financement immobilier 10.00 Jessy Julien – Directeur régional Est-Nord CAFPI Utilisation des médias sociaux dans l’immobilier 10.30 Christophe Levy – Expert en marketing & digital marketing 11.00 Questions & réponses 11.30 Cocktail 24 11 April, 2012
  • 21. Jessy Julien  Directeur régional Est-Nord, CAFPI  CAFPI, cest le N°1 français du courtage en crédits immobilièreLa réglementationinstalle le courtiercomme acteurincontournable dufinancement immobilier
  • 22. Le 22 MARS 2013immoRegion CAFPIN 1 du courtage en prêts immobiliers
  • 23. NOS AGENCES 27
  • 24. Les chiffres CAFPI ÉVOLUTION DES VOLUMES GLOBAUX SIGNÉS VIA CAFPI ÉVOLUTION DES DOSSIERS RÉALISÉS (EN NB) 2010-2011: +4% 2010-2011: +1,05% 2011-2012 : -14,6% 2011-2012 : -15,8%Milliards € En nb 29,041 29,3516 30,000 5.2 24,712 55 25,000 4.5 21,8124 20,000 3.63 15,0002 10,0001 5,0000 0 2009 2010 2011 2012 2009 2010 2011 2012 28
  • 25. Les chiffres de la région Est Nord RÉPARTITION DE LA PRODUCTION (EN M€) RÉPARTITION DE LA PRODUCTION (EN NB) CREDIT AGRICOLE 0.15% 1.94% CAISSE DEPARGNE 1.46% 0.21% 4.01% 4.75% 2.26% 0.14% SOCIETE GENERALE 1.77% 0.08% 4.87% 4.62% LCL 4.78%4.94% 23.97% 20.49% CREDIT FONCIER 5.14% 7.16% BANQUE POPULAIRE 8.13% GROUPE CIC 9.24% 15.87% 13.03% 9.28% GROUPE CREDIT DU NORD 9.32% 11.17% 11.56% 10.18% BNP PARIBAS 9.48% xReCré HSBC CREDIT IMMOBILIER DE FRANCE CREDIT MUTUEL SOFIDER 29
  • 26. Les chiffres de la région Est NordRÉPARTITION CLIENTS/PROSPECTS CLIENTS REGION EST NORD 5.9% NOUVEAUX CLIENTS 94.1% 30
  • 27. Les chiffres de la région Est NordPROFIL DES EMPRUNTEURS REVENUS/DOSSIERS DOSSIERS PRET MOYEN (€) DUREE MOYENNE <28 K€ 442 74 874 203 28-38 242 133 298 243 38-50 286 164 919 237 50-72 202 194 015 218 72-120 97 212 408 198 >=120 K€ 29 246 343 212 TOTAL 1 298 138 257 219 Revenu moyen par ménage : 39 984 € 31
  • 28. Les chiffres de la région Est NordPROFIL DES EMPRUNTEURS Age moyen de l’emprunteur 1 : 43 ans 32
  • 29. Les chiffres à Metz CAFPI N 1 du courtage en prêts immobiliers
  • 30. Les chiffres de l’agence de MetzPROFIL DES EMPRUNTEURS REVENUS/DOSSIERS DOSSIERS PRET MOYEN (€) DUREE MOYENNE <28 K€ 99 95 887 236 28-38 86 137 994 249 38-50 90 163 827 238 50-72 70 187 062 217 72-120 31 222 320 210 >=120 K€ 6 304 721 217 TOTAL 382 151 621 228 Revenu moyen par ménage : 44 342 € 34
  • 31. Les chiffres de l’agence de MetzPROFIL DES EMPRUNTEURS Age moyen de l’emprunteur 1 : 36 ans 35
  • 32. Les chiffres à Forbach CAFPI N 1 du courtage en prêts immobiliers
  • 33. Les chiffres de l’agence de ForbachPROFIL DES EMPRUNTEURS REVENUS/DOSSIERS DOSSIERS PRET MOYEN (€) DUREE MOYENNE <28 K€ 68 67 400 190 28-38 42 135 479 254 38-50 36 154 330 232 50-72 15 185 523 232 72-120 4 203 849 220 >=120 K€ 1 305 195 264 TOTAL 166 118 871 232 Revenu moyen par ménage : 31 052 € 37
  • 34. Les chiffres de l’agence de ForbachPROFIL DES EMPRUNTEURS Age moyen de l’emprunteur 1 : 40 ans 38
  • 35. Les chiffres à Longwy CAFPI N 1 du courtage en prêts immobiliers
  • 36. Les chiffres de l’agence de LongwyPROFIL DES EMPRUNTEURS REVENUS/DOSSIERS DOSSIERS PRET MOYEN (€) DUREE MOYENNE <28 K€ 7 97 601 230 28-38 12 112 426 207 38-50 14 172 885 220 50-72 19 198 580 225 72-120 6 203 112 196 >=120 K€ 2 149 769 162 TOTAL 60 162 399 207 Revenu moyen par ménage : 50 282 € 40
  • 37. Les chiffres de l’agence de LongwyPROFIL DES EMPRUNTEURS Age moyen de l’emprunteur 1 : 35 ans 41
  • 38. Les chiffres à Thionville CAFPI N 1 du courtage en prêts immobiliers
  • 39. Les chiffres de l’agence de ThionvillePROFIL DES EMPRUNTEURS REVENUS/DOSSIERS DOSSIERS PRET MOYEN (€) DUREE MOYENNE <28 K€ 57 93 014 225 28-38 49 133 603 234 38-50 68 164 236 239 50-72 43 198 986 222 72-120 30 203 050 189 >=120 K€ 8 251 270 234 TOTAL 255 155 586 224 Revenu moyen par ménage : 48 320 € 43
  • 40. Les chiffres de l’agence de ThionvillePROFIL DES EMPRUNTEURS Age moyen de l’emprunteur 1 : 37 ans 44
  • 41. REGLEMENTATION INTERMEDIATION ENOPERATIONS DE BANQUE CONDITIONS D’ACCES OBLIGATION D’INFORMATION INDICATION D’AFFAIRES
  • 42. RÉPONSEReprésentants Maurice ASSOULINE Hervé HATT Thierry BERNARD Ari BITTON et Président de l’APIC Vice – Président de l’APIC Secrétaire de l’APIC Trésorier de l’APIC Titres Président du directoire Directeur général Président du directoire Directeur général d’AB de Cafpi de Meilleurtaux.com d’Empruntis.com Courtage 4631/01/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 43. CONDITIONS D’ACCÈS PAR CATEGORIEChaque catégorie peut avoir des mandataires MIOB avec les mêmes conditions d’exercice MANDATS DIPLÔME EXPERIENCE FORMATION ou ou 2 ans cadreCOURTIERS Clients Licence 150 heures 4 ans non-cadreMANDATAIRES 1 mandat Niveau III 1 an cadre 80 heuresEXCLUSIFS bancaire (BTS) 2 ans non-cadre Au moins 2MANDATAIRES 2 ans cadre mandats Licence 150 heuresMULTI-MANDATS 4 ans non-cadre bancairesMANDATAIRES Niveau III«activité Mandat Duréecomplémentaire» (BTS) 6 mois bancaire suffisante 31/01/2013 47 REGLEMENTATION IOBSP Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC)
  • 44. FORMATION DES IOBSP Niveau 1 - 150 heures : Courtier et mandataire multi-mandats Tronc commun de connaissance + 4 modules  Crédit à la consommation  Regroupement de crédits  Service de paiement  Crédit immobilier Examen de contrôle des compétences Formation par un établissement bancaire, une entreprise d’assurance ou un organisme de formation 31/01/2013 48 REGLEMENTATION IOBSP Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC)
  • 45. GARANTIE RC PROFESSIONNELLE ARRÊTÉ RELATIF AU REGISTRE UNIQUE 1ER MARS 2012 Obligation pour les courtiers de justifier d’une garantie responsabilité civile professionnelle Les mandataires des IOBSP et des banques doivent fournir tout document attestant que l’entière responsabilité de leurs actes est assumée par le mandant 31/01/2013 49 REGLEMENTATION IOBSP Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC)
  • 46. CHAMP D’APPLICATION Définition : critères identiques à l’activité d’intermédiaire en assurances Présentation, proposition ou aide à la conclusion Rémunération ou avantage économique Exonérations prévues Consécration du statut d’indicateur d’affaires:Toute personne qui met en relation la banque/l’assureur ou l’intermédiaire avec unclient peut obtenir une commission. Intermédiaires à titre complémentaire en matière de crédit à la consommation qui effectuent jusqu’à 20 opérations ou un montant total de 200 000 € de crédits par an.Exclusion de l’exonération pour le crédit immobilier, le regroupement de crédits et leprêt viager hypothécaire.31/01/2013 50 REGLEMENTATION IOBSP Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC)
  • 47. INDICATION D’AFFAIRES Les apporteurs d’affaires qui transmettront un contact à un établissement bancaire ou à un IOBSP auront le statut d’indicateurs d’affaires. Ils échappent ainsi à la réglementation applicable aux IOBSP.Leur rôle se limite à transmettre les coordonnées d’une personne intéressée à laconclusion d’une opération de banque.La remise de documents se rapportant à l’opération de banque est limitée auxseuls documents publicitaires.Un indicateur ne peut pas déposer de dossier de demande de prêt en directauprès d’un établissement bancaire.Quid de la rédaction des compromis de vente ? 51 31/03/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 48. COMPROMIS DE VENTE  SOMME A FINANCER : – Prix de la vente………………………………………………………………………………….  275 000€ – Prix des meubles meublant………………………………………………………………..  – Provision pour frais d’acte………………………………………………………………….  19 250€ – Provision pour frais d’emprunt………………………………………………………….  1 000€ – Frais de négociation (s’ils sont à la charge de l’acquéreur)…………………  – Autres…………………………………………………………………………………………………  • TOTAL  295 250€  PLAN DE FINANCEMENT : • L’ACQUEREUR déclare que son acquisition sera financée de la façon suivante : • A l’aide de ses deniers personnels et assimilés à concurrence de……….  180 000€ • A l’aide d’un ou plusieurs prêts bancaires d’un montant global de……..  115 250€ • SOIT UN TOTAL EGAL A LA SOMME A FINANCER  295 250€  DECLARATION DE L’ACQUEREUR : • L’ACQUEREUR déclare : • Que rien dans sa situation juridique et dans sa capacité bancaire ne s’oppose aux demandes de prêts qu’il se propose de solliciter • Que le montant de ses emprunts en cours (autres que ceux nécessaires à la présente acquisition) ainsi que ses ressources mensuelles s’élèvent aux sommes respectivement indiquées ci-après : • EMPRUNTS EN COURS : crédit voiture : 292€ / mois sur 2 ans • RESSOURCES MENSUELLES : 3 400€ nettes  CARACTERISTIQUES DES PRETS : • L’ACQUEREUR déclare que ses ressources lui permettent de solliciter ces prêts et qu’il se propose de les contracter à des conditions compatibles avec ses possibilités de remboursement, soit : • Montant global des prêts à solliciter………………………………………………..  115 250€ • Taux d’intérêt maximum(hors frais de dossiers, d’assurance et d’hypothèques)……  4.5% /an • Durée du prêt…………………………………………………………………………………..  15 années • D’OU CHARGES MENSUELLES MAXIMALES  1 000€ 5231/01/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 49. RISQUES ENCOURUS PAR LE CLIENT• Le client doit respecter les termes du compromis :Cela signifie que, si le compromis prévoit un emprunt d’un montant de X Euros maximum, leclient doit adresser une demande de prêt qui n’aille pas au-delà de ce montant.• Les risques encourus par le client :Si le client demande un montant de crédit supérieur à celui prévu au compromis, il s’expose àdevoir verser des indemnités au vendeur.En effet, si le client n’obtient aucun accord de financement, il peut être condamné au paiementd’une indemnité, au titre d’une clause pénale, pouvant jouer en cas de défaillance de la conditionsuspensive imputable au futur acquéreur.Il peut également être condamné à payer une indemnité d’immobilisation, prévue au compromiset due dès lors que le bien a été immobilisé par les acquéreurs défaillants.Il est donc primordial que le compromis soit le reflet fidèle de la situation financière des clientset de leurs besoins de financement. 53 31/01/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 50. OBLIGATIONS A l’EGARD DE LA CLIENTELE Introduction d’une obligation précontractuelle d’information dans la loi de régulation bancaire et financière Avant la conclusion d’une opération de banque ou d’un service de paiement,l’intermédiaire doit fournir au client notamment les informations suivantes : son identité, son immatriculation sur le fichier détenu par l’ORIAS l’existence de liens financiers avec un ou plusieurs établissements de crédits ou de paiement la nature des relations contractuelles avec les établissements bancaires le nom des établissements bancaires 54 26/03/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 51. OBLIGATION D’INFORMATIONS Les différents types d’informations à délivrer au client sur support durable1. Informations permettant l’identification de l’IOBSP : identité, dénomination sociale, adresse et numéro d’immatriculation2. Informations à recueillir auprès du client : l’IOBSP doit s’enquérir de :  sa connaissance et son expérience en matière d’opération bancaire  situation financière, besoins  ressources, charges, prêts en cours -> solvabilité3. Informations sur le produit bancaire : l’IOBSP doit :  présenter les caractéristiques essentielles du contrat  alerter des conséquences sur la situation financière  description et comparaison des différents types de contrats disponibles sur le marché  donner des informations personnalisées et adaptées à la complexité des opérations  éclairer le client sur l’étendue de ses devoirs et obligations  proposer le contrat le plus adapté aux profils et besoins des clients  Donner les raisons qui motivent le choix d’un contrat 55 26/03/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 52. OBLIGATION D’INFORMATIONS4. Informations sur la nature des relations avec les établissements bancaires :  relations contractuelles exclusives ou non  liste des établissements bancaires avec lesquels ils travaillent  liens capitalistiques (10%)  chiffre d’affaires important réalisé avec un seul partenaire (1/3)5. Informations sur la rémunération :Principe de transparence: le niveau et les modalités de rémunération ne doivent pas aller àl’encontre de l’obligation d’agir au mieux des intérêts du client.  convenir des frais dus par le client avant toute conclusion de contrat.  informer du montant et des modalités de calcul des rémunérations versées par les établissements bancaires.6. Informations sur les recours:  coordonnées de l’Autorité de Contrôle Prudentiel  procédure de recours en cas de réclamations  coordonnées du service réclamation. 56 31/01/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 53. EXEMPLE DE MANDAT Informations sur le projet et les besoins des clients Informations sur le statut de l’IOBSP Informations sur les recours Informations sur la nature des relations contractuelles avec les banques Informations sur l’identité Informations sur les risques et la situation financière des clients et la protection des données des clients Informations sur la rémunération émanant du client 5731/01/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 54. Exemple de mandat 5831/01/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 55. EXEMPLE DE FICHE DE CONSEIL Identité des clients Informations sur les produits bancaires Informations sur les charges avant / après Informations sur les liens capitalistiques avec les banques et sur la commission bancaire 5931/01/2013 REGLEMENTATION IOBSP
  • 56. VISION EUROPEENNELe courtage dans la distribution de crédits en Europe Le degré de réglementation dans l’intermédiation de crédits Study on Credit Intermediaries in the Internal Market / 2007 / Final Report by Europe EconomicsIl y a une correspondance claire entre le niveau de pénétration du courtage et ledegrés de réglementation de chaque pays REGLEMENTATION IOBSP 60 31/01/2013
  • 57. Agenda Programme 09.20 Introduction par ImmoRegion.fr Conjoncture immobilière en Alsace et perspectives 09.30 Maitre Marc Schultz – Notaire à Strasbourg La réglementation installe le courtier comme acteur incontournable du financement immobilier 10.00 Jessy Julien – Directeur régional Est-Nord CAFPI Utilisation des médias sociaux dans l’immobilier 10.30 Christophe Levy – Expert en marketing & digital marketing 11.00 Questions & réponses 11.30 Cocktail 61 11 April, 2012
  • 58. Christophe Levy  Head of Digital Marketing, Banque de Luxembourg  Expert en Digital Marketing, Social medias,…  Golden Gate University – San Francisco California State University - Hayward IEAA- Paris ISCT - ReimsUtilisation des médiassociaux dansl’immobilier
  • 59. Utilisation des Médias Sociaux dans le développement de l’activité et des services liés à l’immobilierMars 2013– © christopheLEVY
  • 60. Utilisation des Médias Sociaux dans l’ImmobilierQui suis-je ? Christophe Lévy Banque de Luxembourg - Luxembourg Marié, 2 enfants 2007- 2013 : Head of igital Marketing /Web/Communication online Age : 46 Live in Metz / Work in Luxembourg Banque Populaire (Groupe BPCE) 2001 – 2007 : Directeur Filiale Internet Pluzix - Metz 2004 – 2005 : Directeur du département des Nouvelles Technologies pour le Groupe – Paris Compétences 2005 – 2007 : Directeur du Canal de Distribution Internet / Marketing & Digital Marketing, Web 2.0 & Social Ebanking – Banque Populaire Lorraine Champagne – Metz medias, Ebanking, E-business Strategy, Web writing, Community Management CLC – Epernay (51) & Curation, Business Administration.. 1998 – 2001 Fondateur/PDG de la société spécialisée en conseil Marketing et création de sites. Création de plus de 100 sites (Portails, corporate et institutionnels..) et création des sites portails Champagne-Online, picardie-online.. Education Golden Gate University – San Francisco Co-fondateur en 2000 de la Société Avenue (Vente de champagne California State University - Hayward sur internet) Institut européen dAdministration des Affaires - Distinction “Entrepreneur of 2001” dans le Who’s who international Paris ISCT – Reims Roussel Consultants – Reims (51) 1994 – 1997 Consultant Associé en Marketing, développement Commercial national et International . twitter : @christophelevy Projets JYVAI : Création et animation du premier réseau des villes sur facebook (2009 – 2012) + de 35 000 membres / 250 fan pages Life and bubbles : Blogphoto sur le Champagne
  • 61. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier SOMMAIRE • Overview des Medias sociaux • Ce que vont vous permettre les réseaux sociaux • Focus autour de 3 medias sociaux • L’EréputationMars 2013– © Christophe LEVY
  • 62. Utilisation des Médias Sociaux dans l’ImmobilierOverview des Medias sociauxLes principaux médias sociaux
  • 63. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Overview des Medias sociaux Les principaux médias sociaux Nombre d’utilisateurs + 1,2 Milliard Temps moyen par 235 M utilisateur 200 M passé par mois 20 M DémographieChiffres :• En moyenne, un internaute français est membrede 3,5 réseaux sociaux en 2012 (Source IFOP 2012 )• En 2012, l ’audience de Twitter a augmenté de 53 % enFrance pour dépasser le seuil des 5 MillionsMars 2013– © Christophe LEVY
  • 64. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Overview des Medias sociaux Mobiles et réseaux sociaux Le mobile n’est pas que pour les jeunes générations, 51,3 % des utilisateurs ont plus de 35 ans (Source : Smartinsight) Ce qui génère en 60 secondes Outre les Mails, les SMS … La connexion aux media sociaux arrive en 3ème place ! Le mobile est utilisé pour : - Partager une photo d’un lieu/produit/service & USERS SHARE - Partager un commentaire/avis - Se signaler à un endroit - Scanner un code bar /flash code et rechercher de l’information - Comparer un prix…Mars 2013– © Christophe LEVY SO LO MO : Social Local Mobile
  • 65. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Overview des Medias sociaux Le matin : les mails (78 %) Le soir : Les mails (50%) etMars 2013– © Christophe LEVY Réseaux Sociaux (25%)
  • 66. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Ce que vont vous permettre les Réseaux Sociaux L’immobilier est la deuxième requête sur internet après les voyages… mais les medias sociaux sont devenus depuis 2011 la première activité sur le web. Notre navigation est devenue sociale, et nous surfons sur des contenus en fonction de la recommandation faite par les internautes. « Les médias sociaux désignent un ensemble de services permettant de développer des conversations et des interactions sociales sur internet ou en situation de mobilité », (définition de F. Cavazza)Mars 2013– © Christophe LEVY
  • 67. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Ce que vont vous permettre les Réseaux Sociaux Les medias sociaux placent l’humain au centre, comme un média.. Aujourd’hui, ce sont les publics qui : - parlent « à la place de l’entreprise » - influencent (image, bourse, emploi, achat) - détruisent ou construisent une réputation (viralité) Aujourd’hui, ne pas être présent sur les réseaux sociaux, c’est un choix, mais c’est laisser parler les autres à votre place … et les laisser vous définir !Mars 2013– © Christophe LEVY
  • 68. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Overview des Medias sociaux Un media social -> une fonction première Je mange un #cookie J’aime les cookies Je sais très bien faire les cookies Regardez, je mange un cookie Voici ma recette de cookies Je mange mon cookie sur la terrasse du « Café des artistes »Mars 2013– © Christophe LEVY
  • 69. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Ce que vont vous permettre les Réseaux Sociaux Important : définir une stratégie Digitale ! Je voudrais une stratégie digitale ! Je vais vous bâtir une belle page Facebook !Mars 2013– © Christophe LEVY
  • 70. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Ce que vont vous permettre les Réseaux Sociaux Quels peuvent-être vos Objectifs ?  Faciliter la prise de contacts (et « accessoirement » faire des affaires)  Gagner de la visibilité et en apporter à vos biens à la vente/location  Cibler des contacts géographiquement et démographiquement  Améliorer le référencement de votre site  Renforcer et développer votre notoriété  Asseoir votre crédibilité  Et donc…. améliorer votre E-réputationMars 2013– © Christophe LEVY
  • 71. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Exemple : Focus autour de 3 Réseaux Sociaux Blog Agence (Actus, Dossiers, Photos, vidéos..) facebook Twitter Linkedin Communication et Communication Réseau professionnel animation rapide Expertise & communauté , SAV Compétences Construction EcoSystème offre commerciale, Récupération mail Flux RSS Partage annonces + infos Augmentation de la visibilité Votre CV (Expertise) + Page Entreprise Développement Eréputation + CV collaborateurs + Groupe ExpertsMars 2013– © Christophe LEVY
  • 72. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Exemple : Focus autour de 3 Réseaux Sociaux Classement février 2013Mars 2013– © Christophe LEVY
  • 73. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Exemple : Focus autour de 3 Réseaux Sociaux Utiliser Facebook avec un objectif précis ! Créer une page (et non un profil) pour votre groupe/par agence / ou thématique Mettre en place un outil de récupération de mail dès l’accueil (voir utiliser celui de votre site) et si dispo, intégrer à CRM Déterminer en interne la/les personnes en charge et/ou les former (animation, réponses aux commentaires..) Identifier précisément les sources de contenus internes et leurs formats (News, images..) ainsi que les sources externes (sites partenaires,..) pour enrichir votre page Utiliser les flux RSS (Site Immorégion ou autre) pour alimenter votre page en contenus : Dossiers en page principale, RSS avec vos annonces dans rubrique.. Cibler Géographiquement vos publicités grâce au module FacebookMars 2013– © Christophe LEVY
  • 74. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Exemple : Focus autour de 3 Réseaux Sociaux Linkedin = réseau professionnel = compétences ! Créer/rempli votre page « Entreprise », vos collaborateurs l’inscrivant dans leur parcours Alimenter les news de la page Linkedin par le flux RSS de votre blog Remplir votre profil et surtout mettre en exergue vos compétences et domaines privilégiés Création de groupe Demander aux collaborateurs de faire référence à votre « Experts » page > Mise en exergue de vos domaines d’expertise > Reconnaissance par vos pairs, vos collaborateurs et clients > Réputation PositiveMars 2013– © Christophe LEVY
  • 75. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Exemple : Focus autour de 3 Réseaux Sociaux Twitter = Veille / SAV / Infos (mais sur des comptes différents) @vous @SAV_agenceY @Info_agenceY • Sélectionner les thèmes • Communiquer ce compte à • compte dédié à l’info intéressants vos clients locataires commerciale ou flash (ex : • Identifier les comptes • Mettre des règles en place l’annonce du jour) twitter clés (ex : utilisation/qui répond/..) • développer votre •Développer votre • Définir les procédures communauté : lien depuis communauté qualité de réponse votre site, ciblage • Tweeter titre+ lien vers vos (délais, moyens, supports) géographique.. articles (blog) ou LKD • Utiliser ce compte pour informer d’un dysfonctionnement (Panne etc..) Eréputation Exemple d’outil de gestion de vos compteMars 2013– © Christophe LEVY
  • 76. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier L’Eréputation Qu’est-ce que l’E- réputation ? La réputation est la somme des opinions émises sur une une personne, une famille, une entreprise. Ces opinions sont le fruit des expériences, des perceptions et des connaissances des « tiers ». La réputation est fragile, elle peut être remise en cause à chaque instant. Notre réputation est une conséquence de nos actes, mais elle est conditionnée par la perception qu’en ont les autres. La réputation est un actif aussi précieux que vulnérable parce qu’il est détenu par les tiers. “A good name, like good will, is got by many actions and lost by one” - Lord Jeffery, Scottish Judge (1773-1850)Mars 2013– © Christophe LEVY
  • 77. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier L’Eréputation Pour un particulier ou une famille, Pour une entreprise, la réputation apporte : la réputation apporte : > La confiance et les recommandations de > De la reconnaissance, un statut social, de ses clients la respectabilité > De l’attractivité sur ses marchés > Des recommandations professionnelles Et qui plus est de la crédibilité auprès de ses et de la crédibilité auprès de l’employeur actionnaires/investisseurs présent ou futur > De la fidélisation au niveau des employés, > De la crédibilité dans les causes ou débats et de l’attractivité pour des talents dans lesquels une famille s’engage > De la crédibilité lors de prise de parole > Du pouvoir de négociation dans un débat public > De la mise en réseau avec des partenaires > Le bénéfice du doute en cas de crise > De la différenciation par rapport à la concurrence… et de l’affectivité !Mars 2013– © Christophe LEVY
  • 78. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier L’Eréputation Qu’est-ce que l’E- réputation ? L’e-réputation, on parle aussi d’identité numérique, est l’image réelle ou fantasmée que les internautes se font d’une institution, dune entreprise, d’une marque ou d’une personne sur tous les types de supports numériques (médias, réseaux sociaux, forums, messagerie instantanée…). Cette image doit être en cohérence avec l’identité et la stratégie de l’entreprise/personnelle. ATTN : Votre marque (ou votre nom de famille) nest pas ce que vous en dites mais ce que Google en dit … ainsi que votre communauté ! Exposition web/medias sociaux = Visibilité = Eréputation + ou -Mars 2013– © Christophe LEVY
  • 79. Utilisation des Médias Sociaux dans l’Immobilier Ce que vont vous permettre les Réseaux Sociaux Pour recevoir cette présentation, quelques conseils pour vos publications et l’utilisation des réseaux sociaux Laissez moi votre mail… MERCI DE VOTRE ATTENTIONMars 2013– © Christophe LEVY
  • 80. FINMars 2013– © Christophe LEVY
  • 81. MerciConférence immoRegion.fr21 Mars 2013