Exemples et solutions : Difficultés de l’implémentation de SCRUM

1,124 views
1,010 views

Published on

Présentation de François Gravel de Frima Studio à l'Agile Tour 2009 Québec

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,124
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
27
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Exemples et solutions : Difficultés de l’implémentation de SCRUM

  1. 1. EXEMPLES ET SOLUTIONS : DIFFICULTÉS DE L’IMPLÉMENTATION DE SCRUM François Gravel 26 octobre 2009
  2. 2. FRIMA ET SON DOMAINE D’EXPERTISE
  3. 3. CE QU’ON FAIT, D’OÙ ON VIENT…. • Fondé à Québec en 2003 • Studio indépendant de développement de jeux vidéo • Spécialisé dans les univers virtuels (MMOG) • Joueurs occasionnels
  4. 4. DOMAINE : JEUX VIDÉO • Très mouvementé, les décisions ce prennent rapidement • Technologies évoluent très rapidement • Compétitif • CRÉATIVITÉ – Émotions, goûts • Nous devons être flexibles
  5. 5. QUELQUES CHIFFRES … • Leader de la croissance au Québec (4870 % sur 5 ans) • 10e dans le palmarès Profit 100 • Mercuriades PME de l’année 2008 • 2 Octas pour jeu de l’année • 250 employés (27 ans) • Équipes de travail multidisciplinaires • Plus de 18 projets en cours • Centaines de jeux produits • Studio à Matane
  6. 6. LA MÉTHODE SCRUM CHEZ FRIMA
  7. 7. QU’EST-CE QUE C’EST • Gros Bon Sens • Itérations “SPRINT” de 2 semaines ou 1 mois • Responsabilité du projet repose sur l’équipe • Product Owner s’assure de la rentabilité du projet en priorisant le travail à effectuer • Le SCRUM Master facilite le travail de l’équipe, gestion du projet • Travail d’équipe, transparence, adaptation, inspection, ajout rapide de valeur
  8. 8. L’ADOPTION PAR ÉTAPE • Daily meeting • Sprint de 2 semaines • Carnet de produit (Project backlog) • Laisser plus de place à l’équipe • Réunion de planification de Sprint • Réunion d’inspection/adaptation du dernier Sprint
  9. 9. CONTRAT ITÉRATIF • Projet MMO en maintenance • Le client est le Product Owner • La notion de rentabilité lui revient de droit • Ça marche très bien
  10. 10. LES PROBLÈMES ET LES SOLUTIONS
  11. 11. PRINCIPAL OBSTACLE RENCONTRÉ • Le CONTRAT fixe - Si tu ne le fais pas, un autre va le faire
  12. 12. CONTRAT FIXE • À l’encontre du triangle de production
  13. 13. CONTRAT FIXE • Hypothèse: « Tout le monde en veut plus pour son argent » - Le contrat a un budget fixe - Un temps fixe - Des fonctionnalités fixes • Conclusion: Le Product Owner ne peut pas être le client, mais ce dernier devra pouvoir influencer le Product Owner • Le chargé de projet se retrouve donc le Product owner/Scrum Master = SACRILÈGE
  14. 14. PRODUCT OWNER & SCRUM MASTER • Le chargé de projet possède donc les deux chapeaux • Par contre: - nous avons des leads qui aident à porter le chapeau de SCRUM Master - nous avons des Game designers qui peuvent aider à porter le chapeau de Product Owner
  15. 15. QUE FAIT-ON DES RÔLES? • Il n’y a pas de HÉROS avec SCRUM • Lorsque l’équipe rencontre un problème, le personnel peut faire appel à nos spécialistes (Leads, Équipe de support) • Inexpérience doit être encadré par des « leads » et des formateurs et la notion de d’autorité doit exister pour les « nombrils du monde »
  16. 16. L’AUTORITÉ? • Imposer • Faire confiance • Contrôler • Facilité • Diriger • Accompagner 20% 80%
  17. 17. LES RÔLES, ON LES GARDES • Nous conservons nos « Leads », ils ont un rôle de SCRUM Master, de facilitateur et aident à organiser l’équipe • La notion d’autorité se doit d’exister, mais dans un contexte harmonieux sans diriger, mais plutôt d’aider
  18. 18. PROBLÈME: RÉSISTANCE • Aucune résistance de la direction pour la méthodologie SCRUM en production • Très grande résistance en rapport au contrat non fixe
  19. 19. PROBLÈME: RÉSISTANCE DES ÉQUIPES • Simplement, la résistance au changement - Scrum = Régime Communisme - Difficulté à faire adopter le sentiment de responsabilité - Ne comprennent pas l’importance de la réunion quotidienne - Difficulté à se commettre sur le travail à faire - Etc. • Il n’y a pas d’amélioration sans changement
  20. 20. LES TESTS • Les tests deviennent vite exponentiels • Les solutions présentées - Tests unitaires - Tests fonctionnels automatisés - Test de charge • Solution Frima: nous conservons la notion de « Milestone »
  21. 21. OUTILS ET GESTION DU TEMPS
  22. 22. OUTIL DE GESTION • Excel - Très fonctionnel, très facile à utiliser - Trop malléable, chaque projet a un style différent - Pas de diffusion de l’information • Sharepoint - Très lourd à utiliser - Pas intuitif - Meilleure diffusion de l’information • OnTime, à l’essai
  23. 23. LES ITÉRATIONS DE 30 JOURS • Chez nous, 30 jours, c’est trop long… • 15 jours au lieu de 30 jours • Pourquoi? - la nature du domaine des jeux vidéos est très rapide et beaucoup de production sont terminées en 3-4 mois, c’est trop rapide! Pas le temps de s’adapter. • Difficulté du 15 jours, plus difficile d’obtenir un livrable en fin de Sprint
  24. 24. LES LIVRABLES (MILESTONES) • First playable, Alpha, Beta, Release Candidate, Gold Master • Nous appliquons Scrum tant que nous devons développer les features • Nous avons un testeur tout au long du projet, mais pas une équipe de 15 du début à la fin
  25. 25. ????? • Des questions ??? • Commentaires ??? • Insultes ???
  26. 26. 26 octobre 2009 FRIMASTUDIO.COM

×