Projet de création dune coopérative agricole et maraîchère à DiabalOrganisme sollicitant la demandeAssociation Pour le Dév...
Cadre général du projet – Contexte:La région est pauvre et ne bénéficie pas daides significatives de la part de lEtat, ces...
Fonctionnement envisagé:Afin déviter un fonctionnement lourd et inadapté et pour emporter une adhésion maximaledhommes et ...
Des responsabilités pour prendre en charge :   - le matériel   - la gestion des matières premières   - lélevage   - le mar...
Calendrier prévisionnel:Septembre 2010 - Juin 2011Formation de deux ressortissants à la gestion dune exploitation et dune ...
Budget prévisionnel €ChargesMatériel (si acheté doccasion). 1 tracteur                                   18000. 1 remorque...
Evaluation:Objectif 1 : Organiser une formation des acteurs à la gestion dune exploitation et dunecoopérativeCritére déval...
lemploi du permanent et les diverses charges (fournitures de bureau, petit matériel agricole)Prolongements:Les prolongemen...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Projet création cooperative agricole

7,786

Published on

projet humanitaire de développement économique par la création d'une coopérative agricole

Published in: Investor Relations
1 Comment
0 Likes
Statistics
Notes
  • Bonjour. Je voudrais vous encourager pour votre projet qui je l'espère, a déjà commencé à porter ses fruits à Diabal. A ce stade, càd 1 an après, peut on savoir les difficultés que vous avez rencontrées dans la mise en oeuvre? Merci.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
7,786
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
121
Comments
1
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Projet création cooperative agricole

  1. 1. Projet de création dune coopérative agricole et maraîchère à DiabalOrganisme sollicitant la demandeAssociation Pour le Développement de Diabal - SénégalAdresse :Mr M’BOUM MBAYE BABATel :0668398639 ;10 Rue du TREGOR 29200 BRESTPrésentation de l’organisme porteur du projet:LAssociation pour le Développement de DIABAL a pour but lamélioration du cadre de vieen rapport avec les besoins de la population du village de DIABAL, approvisionnement eneau de consommation humaine et animale, éducation des jeunes enfants, la santé, lacréation dune coopérative agricole et maraîchère en vue dintroduire des légumes et fruitsdans lalimentation afin de prévenir certaines carences nutritionnelles.Diabal est un village situé au bord du fleuve Sénégal. Cest un petit village denviron 2.000habitants. Il est dirigé par un chef de village qui dépend de larrondissement de NDiawar etdu département de Bakel.Les activités principales sont celles de la survie au quotidien à savoir : une agriculturerudimentaire à la "daba" et une pêche dont limportance est en chute par apauvrissementdu fleuve en poisson, lélevage.Cest principalement à la saison des pluies appelée hivernage que lagriculture du "Diery"est possible par opposition à la culture de décrue du fleuve pour le "Walo". Le travail deshommes et des femmes est partagé de manière équitable. Ils interviennent tous les deux auxmêmes stades de la production, du traitement et de la vente des produits céréaliers etmaraîchers. 1
  2. 2. Cadre général du projet – Contexte:La région est pauvre et ne bénéficie pas daides significatives de la part de lEtat, cest auxpopulations de sorganiser et de sentraider afin que le minimum nécessaire soit possible.Ainsi, le besoin, entre autre, de créer une coopérative agricole et maraîchère fût cerné. Lacréation dune coopérative agricole et maraîchère devrait aider les hommes et femmes degagner du temps pour se consacrer à dautres tâches, de gagner en énergie et de faire deséconomies de dépenses dans lachat de matériel agricole. Les activités agricoles etmaraîchères à développer sont les suivantes : céréales (arachide, maïs, mil, riz), légumes(tomates, salades), fruits (papaye, banane, mangues, goyave, coco), textile (culture de coton),lélevage (moutons, vaches, poulets, chèvres), lait. La superficie dexploitation de lacoopérative sera de 100 ha, répartie comme suit : moitié pour culture des céréales et quartchacun pour maraîchage et élevage.Constat - problématiqueComment faire pour que la coopérative soit un moteur de changement social par les valeursquelle véhicule ; un outil de développement, de création demplois ? Faire de la coopérativeune "entreprise citoyenne".Les publics visésAgriculteurs, éleveurs (hommes et femmes)Indirectement: les villageoisLes objectifs du projet:. Organiser une formation des acteurs à la gestion dune exploitation et dune coopérative. Mener des activités de production céréalière, maraîchère et délevage, de traitement et devente. Mutualiser les moyens de production (matériel agricole), de traitement et de vente(camionnette). Développer des activités génératrices de revenus (ex : création dune boutique associative,animations pédagogiques en milieu scolaire...). Favoriser les rapports démocratiques et équitablesProposition:Créer une coopérative agricole et maraîchère pour les hommes et une autre pour lesfemmes en mettant à leur disposition des moulins à grains qui leur aideraient énormémentà gagner plus de temps, à se consacrer pour elles même et aux enfants dont elles ont lacharge éducative. Ce qui, aux yeux de lassociation leur confèrera une dignité, unereconnaissance, une liberté et une participation à lanimation de la cité. 2
  3. 3. Fonctionnement envisagé:Afin déviter un fonctionnement lourd et inadapté et pour emporter une adhésion maximaledhommes et de femmes du village, il est proposé de créer au sein de lassociation unecommission "Coopérative" ; donc, une coopérative agricole associative. Elle comportera unPrésident de section, un trésorier, un secrétaire élus par les adhérents de la coopérative. Lesresponsabilités seront réparties de la manière la plus équitable entre hommes et femmesafin que chacun assume une part de responsabilité dans le fonctionnement de lacoopérative. Cette coopérative sera semblable aux particularités des sociétés de coopérativeagricole, cest à dire : - 1 personne = 1 voix - 1 cotisation de départ abordable - chacun prend une responsabilité dans la coopérativeLa commission veillera au bon fonctionnement de la coopérative (comptabilité,investissement en matériel agricole, gestion des matières premières...). En dehors de réunionsde fonctionnement de la coopérative, une assemblée générale ordinaire de la commissionpermettra de présenter un bilan moral et financier. Ces éléments seront présentés denouveau devant lassemblée générale de lassociation.Si cette organisation ne permet pas de faire du profit, elle permet dassurer aux adhérentsun revenu décent et proportionnel aux apports de chacun. Cela signifie également que lesfonds, qui resteraient du règlement des charges, pourraient servir à investir pour acquérirdes matières premières, du matériel, financer des micro-projets en rapport avec lacoopérative comme par exemple, la création dune boutique associative à Bakel (ville deplus de 100 000 habitants)... Cette proposition est, pour le moment, la solution la plus simpleet la plus légère à mettre en place pour faire adhérer les villageois le plus largementpossible.Une personne sera salariée de lassociation et aura le profil de mécanicien. Il lui seraégalement demandé de gérer le prêt de matériel.Actions envisagées et étapes de réalisation:Des contacts fructueux ont été pris avec la CUMA Ar Bodou (29280 Plouzané) pouraccueillir 2 sénégalais et les former à la gestion dune exploitation et dune coopérativeagricole. Une convention de formation sera passée entre les parties qui officialisera lepartenariat.La formation effectuée en France, elle sera retransmise par ces deux personnes auprès desvillageois de Diabal. Ce temps, au village, sera surtout loccasion dexpliquer clairement leprojet (lobjet de la coopérative, les membres, le mode de calcul des revenus, le droit de vote, ledroit dentrée : cotisation), demporter une adhésion large des villageois pour participeractivement à la gestion et au fonctionnement de la coopérative ; une étape préalable à lacréation de la commission "coopérative", à ladhésion des membres et à la répartition desresponsabilités. 3
  4. 4. Des responsabilités pour prendre en charge : - le matériel - la gestion des matières premières - lélevage - le maraîchage - la culture céréalière - la filière lait - les projets (boutique associative, animations pédagogiques en milieu scolaire) - la comptabilité - ...Parallèlement, une solution sera trouvée pour envoyer le matériel par container. Lematériel arrivé et les premières réunions organisées, la construction du hangar de lacoopérative pourra commencer, un contact avec une entreprise de Dakar sera pris.Dautre part, lintervention de représentants de lUNCAS (Union Nationale desCoopératives Agricoles du Sénégal) est envisagée pour bénéficier de conseils, duneméthodologie...Le hangar fini, le matériel rangé, les réunions de fin de projet pourront se dérouler et cestle début du fonctionnement concret de la coopérative.A ce moment , le recrutement dun mécanicien chargé dentretenir le matériel et dassurerle système de prêt sera envisagé. 4
  5. 5. Calendrier prévisionnel:Septembre 2010 - Juin 2011Formation de deux ressortissants à la gestion dune exploitation et dune coopérativeagricole à la CUMA Ar Bodou (Plouzané)Recherche de subventions et de matériel (acheté doccasion ou donné)Juillet 2010Le matériel sera envoyé par container au village.Août - Septembre 2010 (Au Sénégal)Construction du hangar:Formation des agriculteurs et éleveurs à la gestion dune exploitation et dune coopérativeIntervention de lUNCAS pour conseil et méthodologieCréation et organisation de la coopérativeRecrutement dun salarié de la coopérative (mécanicien)Partenaires du projet:CUMA : Partenaire FormationNote : CUMA Ar Bodou a été choisie de par son objet, son organisation et sa tailleFNCUMA (Fédération Nationale des CUMA) : FinancementCoopagri Bretagne : Don de matériel - FinancementEven : Don de matériel - FinancementCrédit Agricole (Programme "Pacte Vert") : FinancementVille de Brest : FinancementConseil Général du Finistère : FinancementConseil Régional de Bretagne : FinancementChambre dagriculture : FinancementVille de Diabal - Sénégal : Aide logistique - Disposition de terrain - MobilierUNCAS (Union Nationale des Coopératives Agricoles du Sénégal) : Ingénierie - Conseil -Accompagnement 5
  6. 6. Budget prévisionnel €ChargesMatériel (si acheté doccasion). 1 tracteur 18000. 1 remorque 2875. 1 moissonneuse 5500. 1 semoir 2900. 1 hangar 2790. 1 camionnette (vente sur les marchés) 3000. 1 moulin à grain 439Billets avion (2 personnes) 2000Transport (Container) 4000Total charges 41504 €N.B : Le matériel agricole recherché peut être donné. Dautre part, les responsables delassociation estiment que la coopérative peut commencer à tourner avec 1 tracteur, 1moissonneuse, 1 remorque, 1 semoir, 2 moulins à grains. 6
  7. 7. Evaluation:Objectif 1 : Organiser une formation des acteurs à la gestion dune exploitation et dunecoopérativeCritére dévaluation quantitatif : nombre de participantsCritère dévaluation qualitatif : compréhension, adhésion au projetOutil dévaluation quantitatif : feuille de présenceOutil dévaluation qualitatif : questionnaire, réunion de bilanObjectif 2 : Mener des activités de production céréalière, maraîchère et délevage,traitement et de venteCritére dévaluation quantitatif : quantité produite - quantité vendueCritère dévaluation qualitatif : qualité des produits - satisfaction des clientsOutil dévaluation quantitatif : bilan de production - bilan des ventesOutil dévaluation qualitatif : contrôle qualité - contact clientsObjectif 3 : Mutualiser les moyens de production (matériel agricole), de traitement et devente (camionnette)Critére dévaluation quantitatif : nombre de prêtsCritère dévaluation qualitatif : qualité des interventionsOutil dévaluation quantitatif : feuille de réservationsOutil dévaluation qualitatif : questionnaire, rapports de réunions, échangesObjectif 4 : Développer des activités génératrices de revenus(ex : créer une boutique associative, animations pédagogiques en milieu scolaire...)Critére dévaluation quantitatif : ventes - nombre dinterventionsCritère dévaluation qualitatif : satisfaction clients - satisfaction des enseignants et élèvesOutil dévaluation quantitatif : produits vendus - feuille des interventionsOutil dévaluation qualitatif : rapport des ventes - échanges, questionnaireObjectif 5 : Favoriser les rapports démocratiques et équitablesCritére dévaluation quantitatif : nombre dadhérentsCritère dévaluation qualitatif : satisfactionOutil dévaluation quantitatif : fiche adhérentsOutil dévaluation qualitatif : bilan moral, respect des engagements et des responsabilités,ambiancePérennité de laction:Les villageois doivent pouvoir, après une formation et quelques semaines de fonctionnementde la coopérative, être autonomes quant à la gestion et au fonctionnement. Lorganisationproposée permet à chacun de participer, de prendre des responsabilités de citoyen etdacteur économique, davoir une voix de même poids que son voisin. La pérennitéfinancière du projet sera assurée par un système de cotisation permettant de maintenir 7
  8. 8. lemploi du permanent et les diverses charges (fournitures de bureau, petit matériel agricole)Prolongements:Les prolongements peuvent être de plusieurs ordres et déchéances variées.A court terme : 6 mois à 1 an- Diversifier les productions de céréales, de maraîchage, délevage- Renforcer le parc de matériel agricoleA moyen terme : 1 à 2 ans- Créer une boutique associative à Bakel (100 000 habitants) avec recrutement dun salarié "vendeur"- Organiser des activités culturelles et pédagogiques autour des thèmes de lagriculture, delélevage, du respect de lenvironnement, du fonctionnement dune association, dunecoopérative... (sous la forme dateliers, de débats, de portes ouvertes) avec recrutement dunsalarié "animateur".A long terme : plus de 2 ans- Evoluer du statut associatif de la coopérative vers un statut dentreprise (SARL, Groupement dIntérêt Economique...)- Créer un centre de formation (agriculture, bâtiment...)AnnexesConvention de formation entre la CUMA Ar Bodou et lAssociation pour le Développementde DiabalArticle de presse revue "Paysan Breton" 8

×