Creation d'un poulailler
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Creation d'un poulailler

on

  • 24,494 views

Création d'un poulailler, d'une exploitation avicole

Création d'un poulailler, d'une exploitation avicole

Statistics

Views

Total Views
24,494
Views on SlideShare
24,398
Embed Views
96

Actions

Likes
3
Downloads
525
Comments
0

1 Embed 96

http://assodiabal.free.fr 96

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Creation d'un poulailler Creation d'un poulailler Document Transcript

    • Projet de création dune activité daviculture (poulailler) à DiabalOrganisme sollicitant la demandeAssociation pour le Développement de Diabal – SénégalMonsieur MBOUM Mbaye Baba10 rue du trégor29200 BrestTél : 02.98.06.03.45Portable : 06.68.39.86.39Mél : assodiabal@free.frhttp://assodiabal.free.frPrésentation de l’organisme porteur du projetLAssociation pour le Développement de DIABAL a pour but lamélioration du cadre de vie en rapport avecles besoins de la population du village de DIABAL, approvisionnement en eau de consommation humaineet animale, éducation des jeunes enfants, la santé, la création dune coopérative agricole et maraîchère envue dintroduire des légumes et fruits dans lalimentation afin de prévenir certaines carencesnutritionnelles.Cadre général du projet – Contexte localDiabal est un village situé au bord du fleuve Sénégal. Cest un petit village denviron 2.000 habitants. Il estdirigé par un chef de village qui dépend de larrondissement de NDiawar et du département de Bakel.La région est pauvre et ne bénéficie pas daides significatives de la part de lEtat, cest aux populations desorganiser et de sentraider afin que le minimum nécessaire soit possible. Ainsi, le besoin, entre autre, decréer une coopérative agricole et maraîchère fût cerné, de même que de créer un poulailler contribuant àassurer une autosuffisance alimentaire. Ce projet devra permettre également de développer une activitééconomique.Contexte nationalDe 5,5 millions à 13 millions de volailles au Sénégal, laviculture est une activité à grand rendement et degrande consommation puisquelle a été multipliée par 10 en moins de 10 ans, 10 % de la production estexportée et le secteur possède un taux de croissance de 8 % par an et 10 000 emplois. Par ailleurs, le secteurde laviculture bénéficie datouts qui rendent les projets prometteurs ; la relative facilité de mise en oeuvre,le ratio production/rendement et production/revenus/emplois ainsi que la qualité nutritionnelle des produitssont les arguments forts de ce projet qui expliquent la volonté et la motivation des membres de lassociationà sengager dans ce projet. 1
    • Constat - problématiqueComment faire pour que la création dun poulailler soit un vecteur de développement économique, decréation demplois et dautosuffisance alimentaire ?Les publics visés. Eleveurs (hommes et femmes)Les objectifs du projet. Assurer lautosuffisance alimentaire. Développer la création dune activité économique. Créer des emplois pérennes. Augmenter les revenus des ménagesLes actions. Construction dun poulailler. Formation dune personne à lélevage de volailles et à la gestion dun poulaillerLes moyensLes moyens matériels :. petit outillage. terrain pour construction du hangar. terrain pour culture du maïsLes moyens humains :. éleveurs. bénévoles de lassociationLes moyens financiers :. ressources propres de lassociation. subventionsQuels sont les besoins ?. 100 poules pondeuses, 10 coqs, 100 poulets de chair. Pondoir collectif (selon la norme de 1 m2 pour 100 poules), perchoir, 4 Abreuvoirs (norme : 1 abreuvoirsiphoïde Galva 20 L pour 50 poulets), 3 Trémies (norme : 1 trémie pour 75 poulets), Perchoir. Litière, paille, graines : maïs, blé .... Grillage pour enclos. 1 balance. Mobilier de bureau. Bâtiment (tôles, bois pour charpente, volets et chevrons, ciment) 2
    • Généralités sur la construction du poulaillerLe bâtiment doit pouvoir abriter dans de bonnes conditions les volailles. Ainsi, elles seront à labri deprédateurs : voleurs, chats ; les rongeurs (souris, rats) susceptibles de perturber les poules ou de manger lesgraines mais aussi des conditions climatiques : la pluie, le vent, les fortes chaleurs.Attendu que lélevage concernera deux types de volailles : les poulets de chair et les pondeuses, il sera conçudeux bâtiments.Le sol et les dimensionsLe sol devra, dans la mesure du possible, être plat, sans forte pente et en ciment. Ceci pour faciliterlentretien et lévacuation de leau, le sol devra être légèrement en pente. Par ailleurs, le bâtiment aura,autour, une tranchée qui permettra lévacuation de leau lors de lentretien du bâtiment et des pluies.Les dimensions des deux bâtiments seront les suivantes :30 m2 pour 100 poules pondeuses : 5 mètres de largeur et 6 mètres de longueur15 m2 pour 100 poulets de chair : 3 mètres de largeur et 5 mètres de longueur.Le toîtLe toît du poulailler devra avoir une pente évaluée à 35°. Le toît débordera de laplomb du bâtiment pourpermettre lévacuation de leau, en cas de forte pluie, dans les tranchées. Si le toît est en tôle, il devra êtrerecouvert par de paille ou de tiges de mil pour améliorer lisolation extérieure.De la ventilationLes poulets sont très sensibles aux températures. Ces dernières régulent la température du corps desgallinacés et ont des conséquences sur la quantité et la qualité de la ponte ainsi que sur leur santé. Aussi, uneventilation naturelle ou alimentée par lélectricité devra être prévue, notamment lors des fortes châleurs. Laventilation pourra être assurée par des volets situés sur la pente de la longueur du bâtiment. Ces voletspourront être ouverts en cas de forte chaleur ou fermés en cas de température plus fraîches. Ils assurentégalement un renouvellement de lair.Au plus jeune âge, les volets restent fermés et à 25 jours ou en cas de forte chaleur, les volets pourront restésouverts.De la lumière pour un bonne ponteLe bâtiment aura besoin dêtre ventilé et éclairé ; lénergie solaire sera mise à contribution. En effet, lespondeuses ont besoin davoir des repères relatif à la lumière.A 18 semaines, une poule est nourrie à partir de 6 heures du matin avec une stimulation de lumière de 6heures à 7 heures 30 et nourrie à 16 heures avec une stimulation de lumière de 17 heure 30 à 20 heures.La régulation des températuresLes conditions de régulation de la température devront respecter les rythmes physiologiques des différentsâges des gallinacés.Les abreuvoirs et mangeoiresLe nombre dabreuvoirs et de mangeoires sera proportionnel au nombre de volailles et alimentés en eau parles personnes chargées de gérer le poulailler.LeauLeau destinée à labreuvoir devra être potable. Un poulet boit 1,5 à 2 fois plus quil ne mange. Le manquedeau est une des causes de mortalité. Les fortes températures associées à un manque deau risquent dedéshydrater les corps des volailles. 100 poules boivent 24 litres par jour pour une température de 15°, 25litres pour une température de 25° et 45 litres pour une température de 35°. 3
    • LalimentationLalimentation varie selon si il sagit dune poule pondeuse ou dun poulet de chair. Aussi, voici quelquesdonnées sur lalimentation dune poule pondeuse. 100 poules consomment 3,6 kg par jour à unetempérature de 15°, 11,8 kg par jour à une température de 25° et 10 kg par jour à une température de 35°.Ou pour une poule pondeuse : 20 gr daliment et 40 ml deau à 2 semaines, 35 gr daliment et 80 ml deau à 5semaines, 60 gr daliment et 150 ml deau à 10 semaines, 70 gr daliment et 185 ml deau et 95 gr daliment et225 ml deau à 20 semaines.Le maïs et le sorgho sont lalimentation de base des volailles.A 18 semaines, une poule est nourrie à partir de 6 heures du matin avec une stimulation de lumière de 6heures à 7 heures 30 et nourrie à 16 heures avec une stimulation de lumière de 17 heure 30 à 20 heures.Le poidsLe poids dun poulet est soumis à plusieurs facteurs tels que : sa destination (chair ou ponte) et son âge, sonalimentation, sa température.Par exemple, un poulet de chair fait 300 gr en moyenne à 14 jours, 820 gr à 28 jours et près de 2 kg à 49jours.Aussi, une balance sera utilisée pour vérifier la bonne croissance des volailles.Le suivi des volaillesUne fiche de suivi journalier sera utilisée pour noter : le nombre de poulets morts, la quantité dalimentsconsommés, la quantité deau, les achats daliments, les ventes ...Le suivi de ponteUn cahier de suivi sera utilisé pour connaître le nombre doeufs pondus, le nombre doeufs cassés, le nombrede poules mortes, le nombre et le chiffre daffaires doeufs vendus ainsi que le nombre de poules vendues etle chiffre daffaires ; sans oublier la quantité deau et daliments consommée.De lentretien du bâtimentLe bâtiment devra être désinfecté régulièrement avec une solution insecticide pour limiter. Aussi, lesanimax, matériel, abreuvoirs et mangeoires seront sorties avant désinfection. Les sols peuvent être nettoyésavec du cresyl et le matériel désinfectés avec une solution à base diode.Voici quelques recommandations :Contre les insectes / sols, murs, outils, pondoirs / insecticide 1 fois par semainesContre les microbes / abreuvoirs / désinfecter et rincer 1 fois par semaineUn local de stockage des aliments, du matériel et de ladministratifUn local sera prévu à lentrée du bâtiment pour stocker les aliments, le matériel dentretien ... ainsi quunbureau permettant la gestion administrative. La gestion du poulailler doit permettre dévaluer et démontrer lenombre de volailles, le nombre doeufs, les observations relatif à la santé des gallinacés.Calendrier Septembre 2010 jusquà Décembre. Confirmation dun partenariat de formation et des partenariats de communication. Recherche de fonds Janvier 2011 à juin. Recherche de fonds. Formation dun agent avicole, habitant de Diabal. Construction du bâtiment Juin et après. Achat du petit matériel, des volailles, vaccinations. Démarrage de lactivité 4
    • PartenairesPartenaires formation – Conseil : Au Sénégal. Collectif des Techniciens Avicoles COTAVI. Conseil National dAviculture CNA. Union Nationale des Acteurs de la Filière Avicole UNAFA. Union Nationales des Coopératives Agricoles du Sénégal UNCAS. NMA Sanders Nouvelle Minoterie Africaine. Laboratoire de pathologie aviaire de lISRA En France. Le Helloco Accouvage. Institut Technique de lAviculture http://www.itavi.asso.frPartenaires Communication : Au Sénégal. Collectif des Techniciens Avicoles COTAVI. Conseil National dAviculture CNA. Union Nationale des Acteurs de la Filière Avicole UNAFA. NMA Sanders Nouvelle Minoterie Africaine. Union Nationales des Coopératives Agricoles du Sénégal UNCAS En FrancePaysan Breton http://www.paysan-breton.frRéussir Aviculture : http://www.reussir-aviculture.com 5
    • Budget prévisionnel en Euros € Charges Produits Intitulé Montant Intitulé Montant Investissement immobilier SubventionsTôles Conseil Général du FinistèreBois (charpente – volets avec Conseil Régional de Bretagneouverture, chevrons)Ciment FondationsParpaings Ressources propresGrillage Cotisation des villageoisMain doeuvre (construction du Cotisation des ressortissantsbâtiment) Investissement mobilierPondoirsPerchoirTrémies - mangeoiresAbreuvoirsBalanceOutillage (bassine, râteaux ...)Lampes solairesTable FourniChaises FourniFournitures de bureau Fourni Fonds de roulement et démarrage de lactivité100 poules pondeuses10 coqs100 poulets de chairGraines (blé, maïs ...)LitièrePailleVaccinationsFormation agent avicoleSalaire 1 agent avicoleTOTAL 6
    • Evaluation : outils / critèresObjectif 1 : Assurer lautosuffisance alimentaireCritére dévaluation quantitatif : nombre déleveurs, nombre de poules pondeuses, nombre de poulets dechair ; nombre doeufsCritère dévaluation qualitatif : qualité des produitsOutil dévaluation quantitatif : fiche de comptageOutil dévaluation qualitatif : prélèvements, examens sanitairesObjectif 2 : Développer la création dune activité économiqueCritére dévaluation quantitatif : quantité produite - quantité vendueCritère dévaluation qualitatif : qualité des produits - satisfaction des clientsOutil dévaluation quantitatif : bilan de production - bilan des ventesOutil dévaluation qualitatif : contrôle qualité - contact clientsObjectif 3 : Créer des emplois pérennesCritére dévaluation quantitatif : nombre demplois créésCritère dévaluation qualitatif : satisfaction du salariéOutil dévaluation quantitatif : documents de gestionOutil dévaluation qualitatif : entretien, questionnaireObjectif 4 : Augmenter les revenus des ménagesCritére dévaluation quantitatif : nombre de poulets vendusCritère dévaluation qualitatif : qualité des produitsOutil dévaluation quantitatif : chiffre daffaire ; revenu moyen par ménageOutil dévaluation qualitatif : compte de résultatPérennité de laction. Lélevage de poules devrait produire suffisamment de poulets pour assurer le nombre de galinacés pouvantêtre vendus et assez doeufs pour en renouveler le nombre et assurer lalimentation des villageois. Des fondspouvant reservir à acheter dautres poules pondeuses, à acheter de lalimentation, du petit outillage.Prolongements. Création dun centre de formation en aviculture, agriculture et élevageDocuments joints. Article de presse “Paysan breton”. Plans du bâtiment 7
    • RessourcesGuide délevage au Sénégalhttp://www.sist.sn/gsdl/collect/publi/index/assoc/HASH05bb/d1bf16cc.dir/doc.pdfSanté avicoleftp://ftp.fao.org/docrep/fao/011/ai351f/ai351f00.pdfLe poulet de chair au Sénégal : Production, commercialisation, perspectives de développementhttp://www.sist.sn/gsdl/collect/eismv/index/assoc/HASH0147.dir/TD82-8.pdfMémoire sur lélevage avicole au Sénégalhttp://www.memoireonline.com/04/10/3339/m_Evaluation-des-performances-zootechniques-et-economiques-en-periode-post-reforme-delevage-de-pou2.htmlhttp://www.bameinfopol.info/IMG/pdf/Memoire_DIAGNE.pdfDocument de situation de laviculture au Sénégalhttp://www.ubifrance.fr/produits-avicoles/001B0953467A+l-aviculture-au-senegal.html?SourceSiteMap=1301http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=1914http://www.reussirbusiness.com/9695-Aviculture-senegalaise-L-activite.htmlhttp://www.gfe.de/AgroInd/Sectorstudyfrench/senegal.pdfhttp://www.facebook.com/notes/travailler-et-sepanouir-au-senegal/aviculture-une-niche-demploi-investie-par-la-jeunesse/149676942518Formation avicole au Sénégalhttp://www.alive-online.org/data/files/annonces_-_EISMV_-_module_aviculture_(janv07).pdfFormation avicole au Sénégal avec le Collectif des Techniciens Avicoles COTAVI et le CNA ConseilNational dAviculturehttp://fr.allafrica.com/stories/200210210492.htmlPDESOC Projet de Développement et dElevage au Sénégal Oriental et en haute Casamancehttp://www.senego.com/tambacounda-le-pdesoc-%e2%80%98bien-parti-pour-demarrer-ses-activites-directeur/2010/06/08/18701Fiche de suivi dun poulaillerhttp://www.msa49.fr/files/msa44/msa44_1071586800562_ELEVAGE_AVICOLE.pdf 8