Relations professionnelles
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Relations professionnelles

on

  • 2,239 views

Diaporama de cours, licence comptabilité-Finance.

Diaporama de cours, licence comptabilité-Finance.
Julien PIERRE - CPEC Grenoble

Statistics

Views

Total Views
2,239
Views on SlideShare
2,120
Embed Views
119

Actions

Likes
2
Downloads
71
Comments
0

3 Embeds 119

http://www.multiformat.fr 116
http://www.slideshare.net 2
http://elprofesordefilosofia.blogspot.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Relations professionnelles Presentation Transcript

  • 1. Relations professionnelles
    I - Les fondamentaux de la Communication
    II - La recherche d’information
    III - Les écrits professionnels
  • 2. I - LES FONDAMENTAUX DE LA COMMUNICATION
  • 3. sommaire
    Information (A)du structuralisme (1) à la théorie mathématique (2)
    + Médiatisation (B)critique des médias de masse
    = Approches rationnelles
    ≠ Approche relationnelle (C)systémique, pragmatique, énonciation, théorie de la communication
  • 4. L’INFORMATION
    CHAP. I - Les fondamentaux de la communication - A
  • 5. (1) informer
    In-former : donner une forme
  • 6. étymologie : fromage, fourme
  • 7. Informer : nommer
    • Informer : donner un nom
    • 8. Informer : construire des signes
    « institutionnaliser une identité »
  • 9. Platon
    • Le mythe de la caverne = accès à la réalité par la représentation
    • 10. Toute communication est médiation
  • 9
  • 11. La matrice
  • 12. informer
    • Pouvoir adamique = lexique de la réalité
  • Le pouvoir adamique
    Adam et EveCranach (1526)
  • 13. baptême
    Le baptême du Christ,Piero della Francesca (1450)
  • 14. Influence de la langue
    Surnom, pseudonyme, nom d’artiste, etc..
    Langue = code pour appréhender la réalité
    Changer de code = changer de réalité
    Esquimaux = 16 mots pour ‘neige’
  • 15. Informer : le structuralisme
    • Ferdinand de SAUSSURE
    • 16. Le signe est discriminant
    • 17. Le signe : signifié/signifiant/référent
    • 18. La coupure sémiotique
    Chat -
    Cat -
    Animal à 4 pattes qui fait Miaou -
    Félix -
  • 19. Le mot chien ne mord pas
  • 20.
  • 21. La carte n’est pas le territoire
  • 22. Appareil phonatoire
    • Phonétique identification des lieux de production des phonèmes(universel)
    • 23. Phonologie phonèmes d’une langue(culturel)
  • informer
    • Le signe : Charles S. PEIRCE
    • 24. Indice : l’objet crée le signe
    • 25. Icône : degré de proximité entre l’objet et le signe
    • 26. Symbole : aucune ressemblance entre objet et signe
    • 27. Codes culturels (cf. symbolique des couleurs)
  • La sémiologie
    Umberto ECO
    L’interprétation des signes
    Lector in fabula
  • 28. Claude Lévi-Strauss
    3 types d’échanges
    Échange de sons = la parole
    Échange de biens = le marché
    Échange de femmes = la société
  • 29. Conclusion (provisoire)
    • SEMIOTIQUE
    • 30. Toute communication est médiation
    • 31. La communication immédiate est impossible
    • 32. Média (artifice) obligatoire
    • 33. Impossibilité d’atteindre le Vrai
    • 34. Toute communication est mensonge
  • Conclusion (provisoire)
    • POLITIQUE
    • 35. Toute communication est domination
    • 36. Argot : langue de classe
    • 37. Celui qui définit le code définit la réalité
    • 38. Celui qui transmet le code transmet les règles sociales(reproduction, cf. BOURDIEU)
    • 39. La langue est une forme de contrôle social
  • communication
    Signe
    =
    Sémiotique + politique
  • 40. (2) informer
    Informer : envoyer un signal
  • 41. Informer : chiffrer
  • 42. 1
    1
    1
    0
    0
    0
    binary unit = bit
  • 43. Le schéma de l’information
    Schéma canonique d’Abraham Moles
    Shannon et Weaver,
    Laboratoires Bell, USA
    Ingénieurs + mathématiciens
    Contexte = 2ème guerre mondiale
    Dimension opérationnelle
    Logistique, espionnage
  • 44. BRUIT
    Emetteur
    Récepteur
    signal
  • 45. Mesure de l’information
    • 1 bit = 0 ou 1 = 2 possibilités
    • 46. 2 bits = 01, 10, 00 ou 11 = 4 possibilités= 2²
    • 47. 3 bits = 23 = 8 possibilités = 000, 111, 001, 010, 100, 011, 110, 101
    • 48. 4 bits = 24 = 16 possibilités
    • 49. 8 bits = 28 = 256 possibilitésde 0 à 255
  • Mesure de l’information
    • n bits = 2n possibilités
    • 50. 8 bits = 1 octet (1 Byte)
    • 51. 1024B = 1 KB ou Ko = 210 octets
    • 52. 1024Ko = 1Mo = 220 octets
    • 53. 1024Mo = 1Go = 230 octets
    • 54. 1024Go = 1To → téra 240 octets
    • 55. péta 250 octets
    • 56. exa 260 octets
  • Quelques comparaisons
    1024Ko = 1Mo
    1 Mo = 1 petit roman ou 1 disquette 1,44Mo
    2 Mo = 1 photomaton HD
    5 Mo = Les œuvres complètes de Shakespeare
    10 Mo = 1 minute de son haute résolution
  • 57. Quelques comparaisons
    100 Mo = 1m. de livres empilés
    700 Mo = 1 CD-ROM
    1024Mo = 1Go
    1 Go = 1 break rempli de livres
    4 Go = 1 DVD
    20 Go = l’intégrale de Beethoven
  • 58. …suite
    1024Go = 1TéraOctet 240 octets
    1 To = 50.000 arbres
    2 To = 1 bibliothèque universitaire (US)
    400 To = la base de données du Centre climatique US
  • 59. …suite
    péta 250 octets -> exa 260 octets
    2 Po = toutes les bibliothèques universitaires US
    20 Po = capacité de stockage des DD produits en 1995
    200 Po = tous les documents imprimés (depuis l’invention de l’écriture)
    2 Eo = quantité d’info produite en 1999
  • 60. Infos produites en 2002
    5 ExaOctets
    la Librairie du Congrès = 10 To -> 5 Eo = 500.000 librairies
    Croissance annuelle de 30% entre 1999 et 2002
  • 61. Diffusion sur flux électroniques
    TV + Radio + téléphone + Web
    18 ExaOctets, 90% par téléphone
    Web = 170 TeraOctets
    Messenger = 5 milliards de messages/j (750Go/j) = 275 To/an
    Email = 400.000 TeraOctets/an
  • 62. Nb h/mois en conso
  • 63. Évolution du spam
    40
  • 64. TV+Radio = nouveauté + rediffusion
    TV = info recyclée : 32 millions d’heures nouvelles sur les 123 millions d’heures diffusées
  • 65. L’entropie
    Formule mathématique de l’entropie en information
  • 66. ce que je pense
    émetteur
    intentions
    ce que je transmets
    tri
    ce qui est transmis
    signal
    codage
    ce que je reçois
    récepteur
    bruits
    décodage
    ce que je comprends
    ce que je retiens
    attentes
  • 67.
  • 68. infosphère
    • cf. jeu du téléphone (arabe)
    • 69. Trop d’information tue l’information
    • 70. Information ≠ entropie
    • 71. Info = néguentropie, réduction de l’incertitude
    • 72. Ordonnancement du chaos naturel
    • 73. L’information, c’est l’ordre !
  • La cybernétique
    Du grec kubernaï : gouvernail, gouverner
    Norbert WIENER
  • 74. La boucle de rétroaction
    Émetteur
    Récepteur
    signal
    feedback
  • 75. Le feedback
    • boucle perpétuelle de communication
    • 76. Homéostasie (cf. systémique)
    • 77. Homme/machine (BIOS – thermorégulation)
    • 78. Conversation interindividuelle
    • 79. Lien institutionnel
    • 80. Interaction
    • 81. Relation
  • Critiques du schéma
    Modèle linéaire ou télégraphique (feedback)
    ≠ réseau
    Approche rationnelle et positiviste : et la psycho ?
  • 82. Critiques du schéma
    Qui est émetteur ? Qui est récepteur ?
    Quels sont les effets de la communication ?
    La communication n’est-elle que domination ?
  • 83. LA MÉDIATISATION
    CHAP. I - Les fondamentaux de la communication - B
  • 84. Empirico-fonctionnalisme
    • Approche critique des médias de masse
    • 85. De la propagande au marketing
    • 86. « Comment une société basée sur la Raison a pu engendrer le nazisme ? »Theodor ADORNO
  • Dialectique de la raison
  • 87. École de Francfort
    • ADORNO et HORKHEIMER :
    • 88. Dialectique de la Raison
    • 89. Théorie critique : « Les Lumières sont totalitaires »
  • École de Francfort
    • Les industries culturelles :
    • 90. Instrumentalisation de la culture populaire par l’industrialisation de la création artistique (considérée comme production)
    • 91. Domination des grands acteurs économiques
    • 92. Diffusion d’une idéologie : la consommation du divertissement n’est que la reproduction du processus de travail
    • Illusion de liberté et émancipation, uniformisation des contenus. Récepteur = consommateur (agent de production)
    • 93. (Le héros d’)Hollywood applique la théorie d’Adam Smith : la main de Dieu, l’intérêt personnel et la division du travail
  • École de Francfort
    • Paul Lazarsfeld : The People’sChoice(1944)
    • 94. théorie du TwoStep Flow
    • 95. Cf. expérience radio de Orson WELLES
    • 96. Influence verticale des médias ?
    • Le leader d’opinion : relais de l’innovation (modèle diffusionniste d’Everett ROGERS ≠ modèle de traduction
    • 97. Collecte de données commanditées par des acteurs publics (OSS) et économiques = abandon de la théorie critique pour l’opérationnalité de la communication
  • Laswell
    • Propaganda in the World War (1927)
    • 98. Comportement politique
    • 99. Paradigme de Laswell
    cf. schéma linéaire
    • Qui = analyse de la source
    • 100. Dit quoi = analyse de contenu
    • 101. À qui = analyse de l’audience
    • 102. Par quel canal = analyse technique
    • 103. Avec quels effets = analyse du résultat
  • La communication
    CHAP. I - Les fondamentaux de la communication - C
  • 104. communiquer
    Mettre en commun
    Echanger
    Entrer en relation
  • 105. Le mythe de Babel
  • 106. QUI ?
    • L’acte de communication
    • 107. La pragmatique
    • 108. Quand dire, c’est faire (1962)
    • 109. John Austin et l’énonciation performative
  • QUI ?
    • constatif ≠ performatif
    • 110. acte locutoire : énonciation
    • 111. acte illocutoire : énonciation par E + compréhension par R
    • 112. acte perlocutoire : nouvelle croyance de R
    • 113. MAIS : conditions de félicité
    • 114. « Je vous marie »
    • 115. Ce que parler veut dire (Bourdieu, 1982)
  • DIT QUOI ?
    Régis DEBRAY (et la médiologie)
    Les valeurs transcendantales
    Principe d’incomplétude des sociétés
    Orientation vers un sacré du collectif
    Déterminisme du mode de diffusion de ces valeurs
    Le messager conditionnele message
  • 116. DIT QUOI ?
    LOGOSPHEREécriture = religion, science, art, politique…
    La Bible et la chrétienté > Chute de Rome
    GRAPHOSPHEREL’imprimerie et la Raison > Chute du droit divin
    VIDEOSPHERETV, Internet ...?> Chute du capitalisme ?
  • 117. CANAL ?
    Marshall McLUHAN
    De la Galaxie Gutenberg au Village planétaire
    Medium is Message
    Tout est médium: outil comme extension de nos perceptions(marteau, fourchette, vêtement, vélo, etc..)
    Cf. bouteille de vin
    Packaging
  • 118. A QUI ?
    École de Palo Alto
    WATZLAWICK, BATESON
    Cf. cybernétique (principe d’homéostasie + rétroaction)
    Communiquer, c’est rentrer dans l’orchestre
    Modèle orchestral ≠ linéaire
  • 119. A QUI ?
    Primat de la relation
    « On ne peut pas ne pas communiquer »
  • 120. Palo Alto
    Gestalt theory : reconstruction mentale de la réalité
    = constructivisme ≠ structuralisme
    Double contrainte (double bind)
    schizophrénie
  • 121. Palo Alto
    Message cadre
    Cadre de référence dans la communication
    Tableau, théâtre, générique ; tampon, logo, identifiant
  • 122. EFFETS ?
    Habitus de BOURDIEU
    Grammaire (schèmes) sociale acquise par reproduction
    Sens pratique : automatisme social ≠ acteur rationnel
    « Structures structurées prédisposées à fonctionner comme des structures structurantes »
  • 123. EFFETS ?
    Structuralisme linguistique + constructivisme
    Hystérésis : Don Quichotte, enfant de l’immigration
    Transposabilité : perso > pro
    Distinction dans le champ social
  • 124.
  • 125. Jürgen Habermas
    L’espace public
    « Le processus au cours duquel le public constitué d'individus faisant usage de leur raisons'approprie la sphère publique contrôlée par l'autorité et la transforme en une sphère où la critique s'exerce contre le pouvoir de l'État. »
  • 126. Évolution de l’espace public
    Espaces publics fragmentés (Miège)
    Presse d’opinion
    Presse commerciale
    Industrie culturelle
    Relations publiques (générélisées)
    = médiatisation de la communication
  • 127. Évolution de l’espace public
    Opinion publique
    Platon = versatile
    Bourdieu = orientée par le commanditaire et les questions
    Sphère de la conversation en ligne : blogosphère, statusphère
    Surveillance de l’espace public
    Où est Big Brother ?
  • 128. conclusion
    Information/communication
    Sémiotique + Politique
    Contrôle + Création
    Transdisciplinarité = théories + pratiques
    Communication opérationnelle
  • 129. II - la recherche d’information
    Valeurs stratégiques de l’information
  • 130. Sommaire
    Introduction
    A – Le Système d’Information de l’entreprise
    B – Le document
    C – Le cycle de recherche
  • 131. Les besoins
    Évolution du contexte juridico-économique
    nouvelles procédures administratives, comptables, fiscales -> IFRS (International Financial Reporting Standards)
  • 132. Les besoins
    Évolution des partenaires et concurrents
    Banque, sous-traitant, client, concurrent
    Évolution de l’entreprise
    Projet de développement
    Évolution des collaborateurs
  • 133. Les moyens
    Tableaux de bord de l’entreprise et du secteur
    Évolution CA, résultat d’exploitation, charges & coûts
    Résultats concurrence, évolution du marché, etc..
  • 134. Les moyens
    Dialogue collaborateurs
    Réunions transversales
    Audit qualité
    Identifier les zones de rétention
  • 135. Info = valeur marchande
    Associé à des coûts : humains, matériels et logiciels
    Acquisition
    Production
    Traitement
    Échange
    Conservation
  • 136. A – le système d’information
    APPROCHE SYSTEMIQUE
    ≠ logique cartésienne : le réductionnisme
    (cf. Organisation Scientifique du Travail)
    Ecologie biotope (planète, corps)
    PME/PMI
  • 137. dirigeants
    niveau d’incertitude
    nombre d’acteurs
    exécutants
    Info ≠ incertitude
  • 138. décision
    Flux d’info
    entrants
    sortants
    Flux
    physiques
    opération
    Le workflow
  • 139. objectifs
    • Réduire l’incertitude
    • 140. Provoquer la décision
    • 141. Construire un objet
    données
    processuscognitifs
    information
    intelligenceconnaissance
    processusdécisionnel
  • 142. B - Le document
    « Le document est l'ensemble d'un support d'information quel qu'il soit, des données enregistrées sur ce support et de leur signification, servant à la consultation, l'étude, la preuve ou la trace, etc. : livre, échantillon de parfum, tissus, film, etc. Le tout constitue une unité autonome. »
    INTD-ER. Vocabulaire de la documentation.Paris : ADBS, 2004. Sciences et Techniques de l'Information.
  • 143. les critères informationnels
    L’information
    Exactitude : ‘Il fait beau’ Vrai ou faux ?
    Précision : ‘Il fait chaud’ Plus précis ?
    Actualité : ‘A 19:08:23 il fait 24°5’Quel jour ?
    Pertinence : ‘J’ai faim’Quelle était la question ?
    Complétude : ‘A 16:50:33, à Grenoble il fait 24°5’ ..?
  • 144. les critères informationnels
    + Objectivité / Originalité (unicité / concurrence)
    L’auteur
    Qualification (légitimité ?)
    Financement
  • 145. Wikipédia
    Financement ?
    Nature juridique du contenu mis en ligne ?
    Légitimité des contributeurs ?
    Intervention d’intérêts partisans ?
  • 146. les critères techniques
    Accessibilité
    Utilisabilité (usability) de l’information
    Caractère obligatoire (01/01/2005)
    Lisibilité
    Interopérabilité du format des fichiers
    Structuration + formalisme
  • 147. Danger du formalisme ?
    L’information formelle est trop…
    Trop formelle
    Trop générale
    Trop tardive
    le qualitatif disparaît
    Solutions ?
    Choix du canal, immédiateté,
    accepter les redondances
  • 148. besoins
    sources
    collecte
    sauvegarde&sécurisation
    traitement
    prisededécision
    diffusion
    C – le cycle de la recherche
  • 149. Recherche ≠ Veille
    collection = informer la décision
     mémoire, rapport, etc..
    observation = décider de l’information
    veille réglementaire
    veille technologique
    veille concurrentielle
    veille conjoncturelle ou stratégique
  • 150. besoins
    sources
    collecte
    sauvegarde&sécurisation
    traitement
    prisededécision
    diffusion
  • 151. les besoins
    Problématiser
    Cerner le sujet
    Mots-clés
    Auteurs
    Publications
    Date
    = système d’archivage
  • 152. les besoins
    Définir un budget, le rôle des acteurs
    Fixer des objectifs opérationnels
    Planifier et organiser la collecte
  • 153. besoins
    sources
    collecte
    sauvegarde&sécurisation
    traitement
    prisededécision
    diffusion
  • 154. ≠ types
    En interne : CDI, archives, administration
    En externe :
    Les sources officielles
    Le législateur : Dalloz, legifrance.org
    Collectivités territoriales
    Communauté de communes
  • 155. ≠ types
    Les organismes professionnels
    CCI, Chambre des Métiers
    Syndicats
    Les sources institutionnelles
    CNRS, INSEE, INC, INPI
  • 156. Les sources privées
    Agences de presse
    Médias
    Banques de données
    Cabinets d’audits ou de sondages
    Les autres sources d’information
    Recherche universitaire
    Dialogue / Interview / Rumeur
  • 157. Internet
    Moteurs
    Annuaires
    Forums
    Fil RSS
  • 158. besoins
    sources
    collecte
    sauvegarde&sécurisation
    traitement
    prisededécision
    diffusion
  • 159. Les outils traditionnels de veille et de recherche
    Des lieux :
    CDI, bibliothèques
    Des objets :
    livres, revues, rapports et mémoires
    Des normes :
    classification Dewey/DCU, bibliographie
    000 - Généralités
    100 - Philosophie et psychologie
    200 - Religions
    300 - Sciences sociales
    400 - Langues
    500 - Sciences
    600 - Techniques
    700 - Arts, loisirs et sports
    800 - Littérature
    900 - Géographie et Histoire
  • 160. Les enquêtes
    Échantillonage
    Dimension et marges d’erreur
    Représentativité
    Méthode probabiliste (panel), méthode des quotas, échantillon de convenance, par grappe
  • 161. Administration
  • 162. Les enquêtes
    Structure
    Questions de confiance
    Questions essentielles
    Questions personnelles
  • 163. Les enquêtes
    Questions fermées
    À réponse unique :
    Homme/Femme, Oui/Non
    À réponse multiple :
    « Quelles marques de savon connaissez-vous ? »
    Questions ordonnées
    « Classez de 1 à 3 vos journaux préférés »
  • 164. Les enquêtes
    Questions échelonnées
    « Pour vous, la parité en politique, c’estTrès important, Important, Inutile, NSP »
    Les questions ouvertes
    De type texte
    « Que pensez-vous de …? »
    De type numérique
    « Age, Code Postal »
  • 165. Les enquêtes
    Évitez l’interprétation de la question
    « Allez-vous souvent au restaurant ? »
    Se positionner au niveau du sondé
    Va-t-il comprendre la question ?
    Se positionner au niveau du sondeur
    Va-t-il pouvoir traiter la réponse ?
  • 166. L’offre d’Internet
    Annuaires généralistes ou spécialisés
    Annuaires (arborescence)
    Géographiques : francite.com, pagesjaunes.fr
    Thématiques : ?
    Généraliste : DMOZ
  • 167. Moteurs (requêtes)
    Généralistes : google.fr
    Spécialisés : ?
    Comparateurs : fr.kelkoo.com
    Métamoteurs :
    Critères de synthèse ?
  • 168. Opérateurs de recherche
    Opérateurs de recherche
    AND, OR – «  »
    Recherche spécialisée
  • 169. HTML->référencement
    <h1>
    <ahref=‘/CV.pdf’ title=‘CV Julien Pierre’ rel=‘me’>
    <imgalt=‘CV julien PIERRE – format PDF’ src=‘/img/pdf.jpg’ />
    </a>
    </h1>
  • 170. La syndication
    RSS = Really Simple Syndication
    Norme XML RSS/Atom
    Flux RSS / Fil d’info / RSS Feed
  • 171. Agrégateur / Lecteur de flux
    Logiciel (RSS Bandit, Thunderbird)
    Extension (Attensa pour Outlook, Sage pour Firefox)
    Agrégateur en ligne (Bloglines, My Yahoo, Google Reader)
  • 172. besoins
    sources
    collecte
    sauvegarde&sécurisation
    traitement
    prisededécision
    diffusion
  • 173. Le traitement de l’information
    Décodage humain (traduction, vulgarisation)
    Traducteur ?
    Décodage automatique (matériel+logiciel)
    Reconnaissance automatique ou optique (OCR)
    Analyse sémantique (Q+q), graphe social, traitement d’enquêtes, BDD, etc.
  • 174. Le traitement de l’information
    Exploitation
    traitement de texte + grapheur/tableur
    Outils de préparation (tableau, plan, etc..)
    Écriture visuelle (mind mapping)
  • 175. besoins
    sources
    collecte
    sauvegarde&sécurisation
    traitement
    prisededécision
    diffusion
  • 176. Diffusion de l’information
    Objet
    note de synthèse, rapport, mémoire, dossier, site web, listing, etc..
    Informer de l’existence de l’information
    Normes de présentation
    Charte graphique = identité de l’entreprise
  • 177. besoins
    sources
    collecte
    sauvegarde&sécurisation
    traitement
    prisededécision
    diffusion
  • 178. Sauvegarde et sécurisation
    Différents supports
    Obligation légale de la durée de conservation
    Papier, numérique
    Protection juridique
    Copyright (droit de copie), droit d’auteur
    Licence libre
  • 179. Sauvegarde et sécurisation
    Protection technique en fonction du support
    Blindage
    Authentification
  • 180. III-les écrits professionnels
    Relations professionnelles
  • 181. sommaire
    Contenus, spécificités et finalités
    Mise en circulation du document
    Normes de présentation
    Supports, formes, niveau et utilisation, élaboration, diffusion
  • 182. sommaire
    Documents universitaires, documents professionnels
    A, Typologies
    B, Documents professionnels
    C, Au-delà du document
  • 183. Notions fondamentales
    1 document = 1 contenu + 1 contenant
    Structure "lisible" par l’homme ou la machine
    Support transposable, reproductible et "relativement" stable
    Unité sémantique : il est "fini".
    Plusieurs supports
  • 184. Notions fondamentales
    1 document = 1 support sans données
    Document vierge= +ieurs Ko
    Support vierge
  • 185. A, Typologie
    les critères d’élaboration (les documents primaires, secondaires, tertiaires)
    les critères de support
    Les critères de forme
  • 186. A, Typologie
    les critères de niveau et d’utilisation (documents généraux, spécialisés, scientifiques, destinés à la jeunesse)
    les critères de diffusion (en kiosque, en librairie, par abonnement)
  • 187. élaboration
    Primaires bruts : dépêches d’agence, tableaux de données, liste de noms
    Primaires élaborés : portent la marque des personnes qui les ont élaborés (manuscrit, essai, photo, etc..)
  • 188. élaboration
    Doc secondaire = liste de docs
    Informations signalétiques ou analytiques sur les documents primaires : index, bibliographies, catalogues.
    Notice bibliographique
  • 189. élaboration
    Doc tertiaire : 1+2+3
    Résultat d’un travail bibliographique : Notes de synthèse, rapports, actes, articles, mémoire, thèse, etc..
  • 190. Supports
    le support papier : livre, revue
    le support électronique : cédérom, site internet…
    le support magnétique : cassettes audio et vidéo, disquettes
    le support optique : disque compact, DVD…
    le support photographique : microfiches, microfilms, diapositives…
  • 191. Formes
    les monographies
    les dictionnaires
    les encyclopédies
    les périodiques
    les bibliographies
  • 192. Monographies
    "étude complète et détaillée sur un point précis d’histoire, de science ou de littérature"
    définition extraite du dictionnaire Larousse
    Enquêtes et rapports, essais, actes de congrès ou de colloques
    Code ISBN : 974-2-7177-1223-4
    Dépôt légal BNF
  • 193. Dictionnaires, encyclopédies
    Dictionnaire : classement alphabétique des mots d’une langue
    fonction métalinguistique
  • 194. Dictionnaires, encyclopédies
    Encyclopédie : classement conceptuel des informations sur un thème donné, avec une vocation universelle
    fonction métacognitive
    Glossaire : dictionnaire de vulgarisation des termes techniques dans un ouvrage
  • 195. Thésaurus
    Ensemble structuré de termes (les descripteurs) permettant d’expliquer un domaine spécifique, d’en améliorer la communication et le traitement de l’information
    Ambiguité = synonymes, les non descripteurs
    Vocabulaire courant + vocabulaire technique
  • 196. Revues périodiques
    Code ISSN : 974-XXXX-XXXX
    L’Ours
    Diffusion
    Fréquence
    Mode de commercialisation (abonnement, kiosque, souscription, gratuit)
  • 197. Bibliographies
    Ensemble de références documentaires liées à un sujet précis
    Bibliographie générale (catalogue de bibliothèque)
    Bibliographie cachée (en fin d’ouvrage)
    Normes de présentation
  • 198. Bibliographies
    ISBD : catalogue
    AFNOR : NF Z 44-005-2
    Outils de gestion des références bibliographiques
    Zotero
    Webographie, folksonomies
  • 199. Bibliographies
    Normes éditoriales
    NADJI F. et BOUDIA D. Guide de Gestion de Références Bibliographiques. Rédaction et citation. [en ligne]. LYON : INSA. 2004. 15 pages. <http://docinsa.insa-lyon.fr/refbibli/contenus/doc/guide_ref_bib_2004.pdf>
  • 200. Normes de présentation
    Monographies
    NOM Prénom. Titre. Sous-titre. Lieu d’édition : nom de la collection, date d’édition, nombre d epages. ISBN
    Périodiques
    • NOM Prénom. Titre de l’article. Revue, année, volume, numéro, pagination. ISSN.
  • Normes de présentation
    Support numériques
    NOM Prénom. Titre du document. Titre du périodique [support]. Année, volume, numéro, date de consultation, disponibilité, <URL>.
  • 201.
  • 202. B, Documents pro
    • Interne/externe circulation
    • 203. Fonctions
    • 204. Formalisme
    • 205. Cf. les fonctions du langage de Jakobson
    • 206. Référentielle : le message
    • 207. Expressive : l’émetteur
    • 208. Conative : le récepteur
    • 209. Phatique : le canal
    • 210. Métalinguistique & poétique ?
    • 211. + fonction du message cadre
    • 212. + fonction performative
  • Courriers
    • Objectif opérationnel : informer, persuader, réfuter, recommander, ordonner
    • 213. Valeur de preuve
    • 214. Norme AFNOR
    • 215. Souscription (identification)
    • 216. Provenance (lieu et date)
    • 217. Références, objet
    • 218. Pièces jointes
    • 219. Civilité
    • 220. Introduction, développement, conclusion
    • 221. Formule de politesse et signature
  • Tabulation à 10cm
    NOM Prénom
    Adresse
    CP VILLE
    COORD TEL ou MAIL
    COORD FAX ou MAIL
    A l’attention de …
    FONCTION
    ADRESSE
    CP VILLE
    LIEU, DATE
    OBJET
    REF
    Civilité,
    Bla bla blabla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla
    Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla
    Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla
    Bla bla, Civilité, bla bla bla
    SIGNATURE
  • 222. Note de service / interne
    • Document interne
    • 223. Transmettre un ordre, informer d’une prise de décision
    • 224. Note de service, d’instruction : descendante
    • 225. Note interne, d’information : transversale
    • 226. Éléments
    • 227. Titre
    • 228. Numéro ou référence
    • 229. Émetteur et destinataire
    • 230. Moyen de transmission
    • 231. Pas de conclusion, de formule de politesse, de signature
    • 232. Document impersonnel
  • 233. Outils opérationnels
    Diagnostic ou Modélisation
    Guide, mode d’emploi, fiche de procédure, logigramme, schéma poste-document, Ishikawa, réseau PERT, diagramme de Gantt, planning, agenda, liste des tâches, tableau de bord, TRT, diagramme événement-résultat, diagramme de flux
  • 234. 157
  • 235. 158
  • 236. 159
  • 237.
  • 238.
  • 239. Courrier électronique
    Idem note de service
    Références obligatoires
    Valeur juridique
  • 240. Courrier électronique
    CODE CIVIL. Art. 1316-1
    L'écrit sous forme électronique est admis en preuve au même titre que l'écrit sur support papier, sous réserve que puisse être dûment identifiée la personne dont il émane et qu'il soit établi et conservé dans des conditions de nature à en garantir l'intégrité.
    Consultation des emails perso
    Le cas Nikon (2001)
  • 241. Accusé de réception et email recommandé
    Spécificité des copies carbones
    Contraintes techniques
    Connexion
    Syntaxe
    Pièces jointes
  • 242. Fax
    Références obligatoires
    Valeur juridique
    Contraintes techniques
    N/B
    Le télécopieur
    Connexion
  • 243. Compte-rendu
    Relater des faits, des opinions
    Exhaustif ou récapitulatif mais que descriptif et objectif
    Norme
    Identité rédacteur
    Provenance
    Destinataires
    Objet ou titre
    Nom et qualité du ou des signataire(s)
  • 244. Procès-verbal
    Valeur obligatoire (AG, administration)
    Compte-rendu exhaustif et rigoureux
    Norme
    En-tête
  • 245. Procès-verbal
    Titre
    Date
    Thème
    Participants, absents, excusés
    Nom et qualité du ou des signataire(s)
  • 246. Verbatim
    Texte original d'une déclaration.
  • 247. Manuscrit
    Tapuscrit, compuscrit
    Document papier écrit à la main.
    Document papier dactylographié.
    Document papier réalisé avec un logiciel de traitement de texte.
  • 248. Rapports
    Commande d’un supérieur en vue d’une prise de décision
    Analyser, critiquer, apprécier, justifier, proposer, suggérer
    Problématique, argumentation développée, conclusion
  • 249. Rapports
    Rapporteur, destinataire, Titre, Date, Objet, Signature
    Plan apparent
    Rédaction personnelle ou impersonnelle
  • 250. Productions universitaires
    Rapport de stage (Bac+3/4)
    Mémoire (Bac+4/5)
    Thèse : abstract, mots-clés, bibliographie
    Article, essai, colloque, séminaire
  • 251. Autres ressources exploitables
    Affiches, publicités
    CD/DVD de données
    Enregistrements audio/vidéo
    URL, PDF, enregistrements numériques, podcasts
    Formulaires
  • 252. Confidentialité des données
    Avertissement sur la confidentialité
    Message cadre
    Protection des documents
    Supports tangibles et pérennes ; multiples ?
    Codage (cryptographie) du signal ou de la connexion
    Stockage des données
    Durée légale de conservation
  • 253. Propriété du document
    Contenu + normes
    Métadonnées
    Taille, date, auteur(s), mots-clés, conditions d’utilisations
    Word, Excel, HTML, XML, RSS, RDF
    Cf. GED – Gestion Électronique des Documents