Web 2.0, social, collaboratif, participatif (2010)

  • 979 views
Uploaded on

Intervention réalisée dans le cadre du Forum de l'Internet organisé par la CCI de Montauban et du Tarn-et-Garonne et de l'Agence de Développement Touristique du Tarn-et-Garonne.

Intervention réalisée dans le cadre du Forum de l'Internet organisé par la CCI de Montauban et du Tarn-et-Garonne et de l'Agence de Développement Touristique du Tarn-et-Garonne.

More in: Technology , Design
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
979
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
27
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. WEB 2.0,SOCIAL,COLLABORATIF,PARTICIPATIF
  • 2. LE WEB SOCIAL, OU WEB 2.0DE NOUVEAUX MODES DE COMMUNICATIONAVEC BEAUCOUP PLUS : DE VIRALITÉ, D’ÉCHANGES, D’INSTANTANÉITÉ, DE COLLABORATION, DE PARTICIPATION, …RENDUS POSSIBLES PAR L’ÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE : MATÉRIEL PLUS PUISSANT, CONNEXION PLUS RAPIDE, ET SURTOUT, PLUS BESOIN D’ÊTRE UN TECHNICIEN POUR “PUBLIER”, “POSTER”, “TÉLÉVERSER”, …L’INTERNAUTE REPREND LECONTRÔLE D’INTERNET !
  • 3. UN ACCÈS OUVERT À TOUS, GRATUITUN EMAIL, UN MOT DE PASSE, ET C’EST PARTI !
  • 4. DES AMIS
  • 5. ON NOTE, PARTAGE, COMMENTE
  • 6. ON L’ALIMENTE EN MOBILITÉ
  • 7. LE PC N’EST PLUS UN DISQUE DUR, IL SERT À SE CONNECTER
  • 8. DE NOUVEAUX USAGES
  • 9. “L’INFORMATICIEN”, UNE ESPÈCE EN VOIE DE DISPARITION
  • 10. INTERNET ET LES RÉSEAUX SOCIAUXENVAHISSENT NOTRE VIE 36% DES MOINS DE 35 ANS VONT SUR FACEBOOK OU TWITTER… APRÈS L’AMOUR ! CERTAINS, PENDANT…
  • 11. LES PLUS GROSSESAUDIENCES MONDIALES Top 15 Worldwide Properties Ranked by Total Worldwide Unique Visitors (000)* Age 15+, Home & Work Locations December 2008 Source: comScore World Metrix % Reach of Total Worldwide Total Unique Internet Property Visitors (000) Audience Total Worldwide Internet Audience 1,007,730 100.0% Google Sites 775,980 77.0% Microsoft Sites 646,915 64.2% Yahoo! Sites 562,571 55.8% AOL LLC 273,020 27.1% Wikimedia Foundation Sites 272,998 27.1% eBay 240,947 23.9% Facebook 221,791 22.0% Amazon Sites 187,354 18.6% CBS Corporation 178,844 17.7% Fox Interactive Media 172,841 17.2% Ask Network 164,513 16.3% Apple Inc. 161,500 16.0% Tencent Inc. 158,617 15.7% Baidu.com Inc. 152,447 15.1% Adobe Sites 123,623 12.3%
  • 12. WEB SOCIAL,ON Y FAIT QUOI ? ON JOUE ON NOTE ON CLASSE ON PRODUIT ON PARTAGE ON RECOMMANDE ON CHERCHE DES AVIS
  • 13. WEB 1.0 VS. WEB 2.0
  • 14. DENSIFIEZ VOTRE PRÉSENCE ! © Beer Bergman (Slideshare)
  • 15. ON A TOUS UNEIDENTITÉ NUMÉRIQUE, UNE E-RÉPUTATION
  • 16. BLOG PROFESSIONNELPARTAGE DE PPTRÉSEAU SOCIALRÉSEAU SOCIALRECHERCHE « IDENTITAIRE »REVUE TOURISTIQUERÉSEAU SOCIAL PRORECHERCHE « IDENTITAIRE »RÉSEAU SOCIAL PRO
  • 17. QUELLE IMAGE DE VOUS ONT VOS CLIENTS ?
  • 18. ECOUTER REAGIRDIALOGUER
  • 19. INTERAGIR AVEC SES CLIENTS QU’EST CE QUI SE DIT QUI LE DIT ? SUR MA MARQUE? QUI EST FAVORABLE? QUELS SONT MES DÉTRACTEURS ? COMMENT INFLUER Y A-T-IL DES RUMEURS SUR L’OPINION ? DANGEREUSES ?
  • 20. INTERAGIR AVEC SES CLIENTS
  • 21. INTERAGIR AVEC SES CLIENTS
  • 22. INTERAGIR AVEC SES CLIENTSGREENPEACE VS NESTLE
  • 23. Trevor EdwardsVice-Pdt Global Brand & Category management,Nike – October 2007“WE’RE NOT IN THE BUSINESS OFKEEPING THE MEDIA COMPANIESALIVE.WE’RE IN THE BUSINESS OFCONNECTING WITH CONSUMERS”.« Notre métier, ce n’est pas de faire tournerl’industrie du média.Notre métier, c’est d’interagir avec nos clients. »
  • 24. OK, VOUS N’ÊTES PAS NI NI MAIS…
  • 25. VOUS ÊTES ACTEURS DE MARQUES FORTESLES VOTRES VOS PARTENAIRESVOTRE TERRITOIRE VOS CLIENTS VOS « VOISINS »
  • 26. TOUS DANS LE MÊME BATEAU !
  • 27. QUELS OBJECTIFS ?
  • 28. SÉDUIRE PROMOUVOIR INFORMER VENDREACCOMPAGNER RASSURERGUIDER FIDÉLISER PRESCRIREGÉRER
  • 29. PARTAGER
  • 30. Facebook est un réseau social créé par Mark Zuckerberg et destiné à rassembler despersonnes proches ou inconnues. Il rassemble plus de 500 millions de membres à traversla planète, dont 19 en France. Facebook est né à Harvard : il est à lorigine le réseausocial fermé des étudiants de cette université avant de devenir accessible aux autresuniversités américaines.Facebook permet à ses utilisateurs dentrer des informations personnelles et dinteragiravec dautres utilisateurs. Les informations susceptibles dêtre mises à disposition duréseau concernent létat civil, les études et les centres dintérêt. Ces informationspermettent de retrouver les utilisateurs partageant des mêmes centres dintérêt.Usages : une liste de ses amis ; une liste des amis quil a en commun avec d’autres amis ; une liste des réseaux auxquels lutilisateur et ses amis appartiennent ; une liste des groupes auxquels lutilisateur appartient ; une boîte pour accéder aux photos/vidéos associées au compte de lutilisateur ; un « mini-feed » résumant les derniers événements concernant lutilisateur ou ses amis,sur Facebook ; un « mur » (wall, en anglais) permettant aux amis de lutilisateur de laisser de petitsmessages auxquels lutilisateur peut répondre ; des applications, et des connexions avec d’autres réseaux sociaux, des sites.
  • 31. QUELQUES CHIFFRES PLUS DE 500 MILLIONS D’UTILISATEURS ACTIFS, DONT 19 ENFRANCE, 50% SE CONNECTENT TOUS LES JOURS, 60 MILLIONS DE CHANGEMENTS DE STATUTS QUOTIDIENS, 3 MILLIARDS DE PHOTOS MISES EN LIGNE, 55MN QUOTIDIENNES PASSÉES SUR FACEBOOK EN MOYENNE, 130 AMIS EN MOYENNE, 100 MILLIONS D’UTILISATEURS ONT ACCÈS À FACEBOOK VIAUNE APPLICATION PORTABLE.
  • 32. LES OUTILS LE PROFIL A DES AMIS, C’EST UNE PERSONNE PHYSIQUE, ON AIME UNE PAGE, QUI SE RAPPORTENT À UNE MARQUE,UN PRODUIT, UNE ENTREPRISE, UN TERRITOIRE ON EST MEMBRE D’UN GROUPE, AUTOUR D’UNE PASSION,D’UN HOBBY, D’UN LOISIR, D’UNE THÉMATIQUE, ON PARTICIPE À DES ÉVÈNEMENTS, ON UTILISE DES APPLICATIONS, ON PEUT ANNONCER, FAIRE DE LA PUBLICITÉ.
  • 33. YouTube est un site web d’hébergement de vidéos sur lequel les utilisateurs peuventenvoyer, visualiser et partager des séquences vidéos. Il a été créé en février 2005 par troisanciens employés de PayPal. En 2009, 350 millions de personnes visitent chaque mois cesite de partage de vidéos.La plupart des vidéos du site peuvent être visualisées par tous les internautes, tandis queseules les personnes inscrites peuvent envoyer des vidéos de façon illimitée. Les vidéossont accessibles par catégorie et à laide de mots-clés (tags), et peuvent être importéessur un blog personnel. Tout internaute inscrit peut poster des commentaires et noter lesvidéos en ligne.Liberté dexpressionYouTube étant une entreprise américaine, son contenu est évalué selon la constitutionaméricaine qui garantit la liberté dexpression totale. Il est donc possible dy trouver uncontenu normalement censuré en France. Certaines vidéos ont donc des tendancesnégationnistes (vidéos de Robert Faurisson notamment), antisémites, homophobes oudiscriminatoires (liste non exhaustive). Les dissemblances constitutionnelles entrelAmérique et les autres pays du monde amènent certains à dénoncer leur propre politiqueen matière de liberté dexpression, politique souvent considérée comme plus restrictive.
  • 34. QUELQUES CHIFFRES 350 MILLIONS DE VISITEURS UNIQUES MENSUELS, 34,6 MILLIONS DE FRANÇAIS ONT VU UNE VIDÉO EN LIGNE ENSEPTEMBRE 2009 (+36% EN UN AN), CORRESPONDANT À UNE MOYENNE DE VIDÉOSVUES/UTILISATEUR DE … 156 !!! (+77% EN UN AN), ET À UN TEMPS MOYEN DE 11,7 HEURES DANS LE MOIS !!! 21H/MOIS POUR LES 15-24 ANS, 67 VIDÉOS/MOIS POUR LES FEMMES DE +55 ANS ! (47 POUR LES HOMMES).
  • 35. Twitter est un outil de réseau social et de microbloggage qui permet à l’utilisateurd’envoyer gratuitement des messages brefs (140 caractères maximum, soit une ou deuxphrases), appelés tweets (« gazouillis »), par Internet, par messagerie instantanée ou parSMS. Outre cette concision imposée, la principale différence entre Twitter et un blogtraditionnel réside dans le fait que Twitter n’invite pas les lecteurs à commenter lesmessages postés.Le slogan dorigine de Twitter, What are you doing?, le définissait comme un servicepermettant de raconter ce qu’on fait au moment où on le fait. Prenant acte de lutilisationdu service pour séchanger des informations et des liens, Twitter le remplace par Whatshappening? (« Quoi de neuf ? » dans la version française).Quand on se connecte sur Twitter en tant que membre inscrit, on voit les tweets postéspar ses propres followings, les personnes que lon a choisi de « suivre ». Si lutilisateurAlice « suit » lutilisateur Bob, on dit quAlice est un « follower » de Bob, alors que Bob estun « following » dAlice.Dans la traduction française de linterface, un follower est appelé abonné, un following,abonnement. Mais les traductions sont assez controversées, et les utilisateurs venusavant la traduction mettent un point dhonneur à conserver les termes dorigine.Twitter est un réseau social asymétrique, contrairement à Facebook : il est parfaitementpossible quune personne choisisse de suivre très peu de ses followers. Typiquement, unecélébrité peut avoir plusieurs millions de followers (dabonnés), et très peu de followings(dabonnements). Le ratio followers/following permet dailleurs de déterminer à quellecatégorie dutilisateur appartient une personne.
  • 36. Wikipédia (prononcé /wi.ki.pe.dja/) est une encyclopédie, multilingue, universelle,librement diffusable, disponible sur le web et écrite par les internautes grâce à latechnologie wiki. Elle a été créée en janvier 2001 et est devenue un des sites web les plusconsultés au monde. Elle est hébergée par une fondation américaine, la WikimediaFoundation. Les mêmes principes fondateurs sont partagés par toutes les différentesversions linguistiques, mais les pratiques décriture sont convenues indépendamment parles internautes pour chacune delle.Lors du 5e symposium international sur le journalisme en ligne, Jonathan Dee du New YorkTimes et Andrew Lih ont mentionné limportance de Wikipédia, non seulement comme uneencyclopédie de référence mais aussi comme une ressource dactualités trèsfréquemment mise à jour. Lattention a cependant été attirée à de nombreuses reprises surdes problèmes éditoriaux internes à lencyclopédie.
  • 37. LA GALAXIE GOOGLE,EN INTERNE ET EN EXTERNE !
  • 38. VOTRE MARQUE N’EST PAS CE QUE VOUS EN DITES MAIS CE QUE LES INTERNAUTES EN DISENT !
  • 39. NE FAITES PAS L’AUTRUCHE
  • 40. « Les espèces qui survivent ne sont pas lesespèces les plus fortes, ni les plusintelligentes, mais celles qui sadaptent lemieux aux changements. » 06/03/09 47
  • 41. BONNES PRATIQUES
  • 42. BONNESPRATIQUES
  • 43. BONNES PRATIQUES