Your SlideShare is downloading. ×
Initiation web social ot toulouse 13 juin
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Initiation web social ot toulouse 13 juin

654
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
654
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
54
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Office de Tourisme de Toulouse So Toulouse Initiation au web socialMercredi 13 juin 2012 Toulouse
  • 2. Jean-François AudiguierChargé de missionjfaudiguier@ardesi.frTwitter : @jfaudiguier @ardesimp www.ardesi.fr
  • 3. Ardesi Agence régionale du numérique Organisme associé de la Région Midi-Pyrénées3 missions : 5 axes de travail :• Encourager et accompagner • E-administration• Sensibiliser • E-tourisme• Veiller et observer • Accès public à internet • Télétravail • Web social et collaboratif
  • 4. InitiationauWeb Social
  • 5. Tout à commencé en…
  • 6. Puis en …
  • 7. Enfin en…
  • 8. 2000 - 2011
  • 9. Aujourd’hui : On parle derévolution numérique
  • 10. Le web 2.0 ou web social pour résumer…De nouveaux modes de communication avec : + de viralité + d’échanges + d’instantanéité + de collaboration, de participation, …
  • 11. Le web 2.0 ou web social pour résumer…Rendu possible par l’évolution technologique : + de puissance dans les matériels + de connexions haut-débit + d’équipements en mobilité + de facilités pour “publier”, “poster”, “téléverser”, …
  • 12. Le web 2.0 ou web social pour résumer… L’Internaute reprendle contrôle d’internet !
  • 13. Le web 2.0 ou web social pour résumer… Parole / Engagement / ConversationPartage ConsommationRecommandation personnalisée
  • 14. Quelles applications dans les organisationspubliques et les institutions par exemple ?
  • 15. Le web 1 dans les organisations publiqueswww.macommune.com
  • 16. Les applications du web 2.0 dans les organisations publiqueswww.macommune.com Citoyens 2.0
  • 17. Logique de promotionLogique de conversation
  • 18. Quels intérêts pour les acteurs publics ?Face à ces constats et aux initiatives en cours, a-t-onle choix ? Une attente légitime des citoyens et touristes Risque de marginalisation Une place libre à prendre (par la contestation, lesdétracteurs …)
  • 19. Quels intérêts pour les acteurs publics ?Des opportunités : Diffuser de nouveaux services en ligne : informationsen temps réel, alertes, bons plans, informations ciblées Développer de nouvelles relations avec les citoyens /administrés / usagers / touristes Développer le dialogue avec l’environnement desinstitutions, des partenaires (hôteliers, restaurateurs…),des influenceurs (blogueurs, journalistes…) Impliquer les citoyens dans la co-production et lepartage
  • 20. Quels intérêts pour les acteurs publics ?Informer Diffuser de l’information rapidement et simplement Relayer les informations mises en ligne sur le site internet, y générer du trafic Attirer un public différent Relayer les informations des autres organismes du territoireAnimer Impliquer les citoyens qui deviennent eux aussi des relais d’information Développer certaines activités économiques comme le tourisme par exemple Stimuler le sentiment d’appartenance, la fierté d’appartenir au territoire(ambassadeurs)Rassembler Contrôler le contenu et les messages en rapport avec l’institution Marginaliser les fans pages indépendances
  • 21. Quels intérêts pour les acteurs publics ?Des difficultés : Une relation de confiance à créer Une audience à créer, fidéliser pour la solliciter par lasuite De nouvelles pratiques à développer en interne Tout n’est pas gratuit
  • 22. Quelles sont les tendances ?
  • 23. Les internautes ont pris goût à être écoutés
  • 24. Les institutions développent de la co-innovation
  • 25. Les initiatives de concertation se multiplient
  • 26. Twitter c’est la possibilité :- de poster des messages de 140 caractères- de s’abonner à des fils d’informationc.a.d. :- de suivre l’activité de son environnement proche ou moins proche- de relayer, voire d’interagir avec son environnementEmergence de lère Internet du "temps réel"
  • 27. 9 millions utilisent Facebook sur mobile
  • 28. “VOTRE MARQUE N’EST PAS CE QUE VOUS EN DITES MAIS CE QUE GOOGLE EN DIT !” CHRIS ANDERSON, RÉDACTEUR EN CHEF DE WIRED
  • 29. Le mot le plus important sur Internet n’est plus “Recherche”
  • 30. Le mot le plus important sur Internet est “Partager”
  • 31. Votre marque n’est pas ce que vous en dîtes mais ce que les internautes en disent !
  • 32. « Houston, We’ve got a problem ! »
  • 33. % des interactionsassociés à unemarque, un produitou une institution Sur votre site Ailleurs sur le web 95 80 80 60 60 40 40 20 20 5 2007 2008 2009 2010 2011
  • 34. Préparez-vous à rentrer dans le jeu … et reprendre la main !
  • 35. Quelle empreinte sur le net ?
  • 36. La votre
  • 37. Celles des “partenaires”
  • 38. Celles des touristes
  • 39. Et seront vues par …
  • 40. L’e-Réputation, c’est quoi ? 48
  • 41. Influenceurs Partage Google d’infos Qualité du Bad buzz service Réputation Good buzz off-line Avis des E- Vousinternautes Réputation (et moi :-) 49
  • 42.  L’Institution n’est plus seule àcommuniquer en ligne 50
  • 43.  L’internaute a son mot à dire
  • 44. Ca ne marche plus…
  • 45. Ca ne marche plus…
  • 46. Ca ne marche plus…
  • 47. Ca marche !
  • 48.  Les internautes partagent leurs avis
  • 49.  Les moyens de partage se développent
  • 50. Médias (de masse)
  • 51.  Tout va très vite…
  • 52. Accès massif à Développement des internet facilité de partage L’e-Réputation devient une problématique centraleAugmentation de la propension à Temps réel partager
  • 53.  Mettre en place une stratégiede surveillance de sa e-réputation 63
  • 54. Définir le périmètre sémantique• La définition du périmètre en amont de toute recherche est primordiale. On trouve mieux quand on sait ce qu’on cherche.• Pour commencer, il faut définir les grands ensembles à surveiller : services, activités, personnes, etc . liées à la collectivité.
  • 55. Définir le périmètre sémantique• Ensuite, il faut créer le corpus avec les mots-clés les plus pertinents, représentatifs des items suivants : - Nom de la/les collectivité(s) - Noms des dirigeants - Marques/services - Nom de campagnes/opérations - Services - Sites web dédiés à une collectivité, une marquie territoriale…• Penser éventuellement à associer des thèmes et des sous- thèmes. Ces mots-clés peuvent permettre d’affiner les requêtes en associant une marque à un mot-clé thématique.
  • 56. Repérer ses sources• Avant de se lancer dans la recherche, mieux vaut repérer les différents types de sources à surveiller. Toute source confondue ? Les médias sociaux uniquement ? Je vous propose ici une classification de sources non exhaustive :• Sites médias • Réseaux sociaux• Forums / Sites éditoriaux • Micro-blogging • Plateforme photos• Listes de discussions • Plateforme vidéos• Sites d’avis •…• Sites de notations• Blogs + commentaires• Wiki
  • 57. Choisir ses outils de recherche • Une fois les sources repérées, il est nécessaire de préciser les requêtes et définir des outils spécialisés selon le type de sources à surveiller. Découvrez ci-dessous une liste d’outils par type de sources (là encore, non exhaustive) :Types de sources OutilsActualités Google Alerts, Google Actualités, Yahoo Actualités, Social Mention*Forums et communautés Google Discussions, Boardreader*, Linqia*Blogs et commentaires Google Blogs, Technorati*, IceRocket, Blogpulse*Réseaux sociaux Samepoint*, Whostalkin*Micro-blogging Search Twitter, Twingly, Twilert, IdenticaAudio/Vidéo Google Video, TruveoEntreprises, Personnes Corporama, Collecta, Youseemii, 123people
  • 58. Constituer une base de données• Compiler les résultats de recherche (dans un fichier Excel, pratique pour les tris) pour en faire une base de données exploitables pour l’analyse. Mieux vaut définir les éléments utiles à l’analyse avant de se lancer dans la recherche. Les données à recenser peuvent être les suivantes, par exemple :• - Type de source (blog, forum, réseau social…) - Nom de la source - Adresse URL - Date de publication - Tonalité (positif, négatif, neutre…) - Extrait significatif…
  • 59. Constituer une base de données• La veille et l’analyse des données collectées fournissent des indications et des tendances sur la manière dont est perçue votre entreprise, marque, produit… La surveillance mise en place doit répondre à ces questions essentielles :- Que dit-on sur ma collectivité, service, marque, etc. ? (sujets de conversation)- Quand ? (période de recherche, pic d’actualité)- Comment en parle-t-on ? (avis positifs, négatifs…)- Où en parle-t-on ? (types de sources)- Qui en parle ? (typologie d’internautes, influenceurs…)
  • 60. Quelques clés de réussite…
  • 61. Conseils pour une présence réussie* Analyser et écouter votre audience Approche pragmatique, long terme et mesurée Etre authentique, transparent et simple Offrir une valeur ajoutée aux usagers Echanger, participer et mobiliser Mettre à jour les contenus avec modération Promouvoir les initiatives *Par Facebook
  • 62. S’appuyer sur une politique de communication globale
  • 63. Médias au service d’une politique de communication
  • 64. La promotion au service de la conversation !
  • 65. Organiser et penser sa communication conversationnelleGérer et analyser sa e-réputationUne nouvelle organisation : community managementEngager un PPE : Projet de Positionnement Editorial- Cible?- Quels objectifs de communication, de services, d’échanges ?- Ton ?- Fréquence ?- Charte interne ? Circuit de validation ? …
  • 66. Préparez-vous à rentrer dans le jeu … et reprendre la main !
  • 67. Pour faire face,Tout commence par l’interne !
  • 68. Avez-vous mal à la tête ? Affichage Evénementiel Street marketing Vidéo TVSocial RadioMedia ... Newsletters et e-mail Publicité Social Paiement en ligne Site web Mobile 80 Point accueil
  • 69. www.ardesi.frJean-François Audiguier Twitter : @ardesimpChargé de mission @jfaudiguierjfaudiguier@ardesi.fr