Your SlideShare is downloading. ×
La Société de l'Information en Midi-Pyrénées. Diagnostic 2007
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

La Société de l'Information en Midi-Pyrénées. Diagnostic 2007

1,256
views

Published on

Découvrez le Diagnostic 2007 de la Société de l’Information et ses 9 indicateurs : le numérique dans les foyers - la couverture territoriale du haut débit - les entreprises - le tourisme et Internet - …

Découvrez le Diagnostic 2007 de la Société de l’Information et ses 9 indicateurs : le numérique dans les foyers - la couverture territoriale du haut débit - les entreprises - le tourisme et Internet - l’Internet public - les étudiants et Internet - l’éducation et la formation - l’e-santé - la culture.


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,256
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. 2007 Diagnostic La Société de lInformation en Midi-Pyrénées Tendances et usages Décembre 2007 À quoi servent les nouvelles technologies si vous nen profitez pas.
  • 2. Ardesi, Agence Régionale pour le Développement de la SociétéArdesi de l’Information en Midi-Pyrénées Ardesi, association Loi 1901 créée par la Région Midi-Pyrénées, travaille en partenariat avec des collectivités (Départements et Agglomérations), des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, des organismes consulaires et des acteurs socio-écono- miques impliqués dans le développement des TIC. Ardesi a un rôle d’impulsion et d’animation auprès des collectivités locales, des institutions et des professionnels. Elle a pour objectif de contribuer à faciliter l’appropriation des enjeux et des outils induits par le développement des nouvelles technolo- gies par les responsables des collectivités locales. Ardesi et l’accès public à Internet Ardesi et l’Internet Public et Citoyen L’agence a un rôle d’observatoire, de centre de res- Ardesi favorise la diffusion des usages de l’Internet sur le sources, et d’animation des lieux d’accès public à Internet territoire régional, notamment dans les collectivités Ce document est réalisé dans le cadre du en Midi-Pyrénées. Dans ce cadre, elle mène des études locales. Elle intervient sur des actions de sensibilisation PRAI (Programme régional d’actions innova- quantitatives et qualitatives : où et comment se dévelop- trices) conduit par la Région Midi-Pyrénées et des élus et des agents territoriaux, anime des ateliers soutenu et cofinancé par l’Union Européenne. pent ces espaces, quels sont les usages pratiqués, … Elle pour les webmestres publics et produit des documents L’objectif de ce programme est de favoriser le produit des dossiers de veille, des guides pratiques, et de référence pour favoriser l’amélioration de la qualité de développement de contenus et de services organise des ateliers thématiques pour les animateurs de l’Internet public. numériques de qualité crées par les collectivi- ces espaces. tés de la région. Ardesi accompagne, avec la Région Midi-Pyrénées, le déploiement des Cyber-bases en Midi-Pyrénées et a été Pour en savoir plus : www.ardesi.fr Pour aller plus loin : labellisée “centre de ressources Espace Public Numérique” - un centre de ressources en ligne : des guides pra- - Le Programme régional d’actions innova- par la Caisse des dépôts. tiques, des fiches techniques, des dossiers de veille, … trices sur le site Internet de la Région : accessibles en téléchargement, www.midipyrenees.fr Ardesi et le e-tourisme - un agenda des manifestations TIC en région et en - La boîte à outils "Internet Public et Ardesi s’implique particulièrement dans le développement France, Citoyen" : cet espace a pour objectif de du e-tourisme en Midi-Pyrénées, avec pour objectifs prin- - des “boîtes à outils” tourisme et Internet Public et fournir des indications et des outils à cipaux de : Citoyen, toute collectivité désireuse de réaliser ou - favoriser la mise en ligne de sites Internet de qualité - une lettre d’information thématique, développer son projet Internet local. par les acteurs publics et privés, - un observatoire des usages TIC en Midi-Pyrénées, www.ardesi.fr/page481.htm - animer la thématique “Tourisme et Internet”, en four- - un blog : http://blog.ardesi.fr, nissant via son centre de ressources des informa- - un blog dédié aux rencontres du e-tourisme : tions, études, enquêtes, contribuant à une meilleure http://rencontres-etourisme.ardesi.fr information de l’ensemble de la filière touristique, - organiser des actions de sensibilisation des filières (gîtes ruraux, campings, ...) ou des territoires (dépar- tements, zones touristiques, …) pour accélérer les usages des nouvelles technologies.
  • 3. Édito Il fut un temps où les TIC et l’Internet étaient considérés comme le moyen d’accéder à la plus grande bibliothèque du monde. Mais ce mythe s’est heurté à la dure réalité qui veut que la démocratie n’est jamais instaurée sans lutte. Nous le savons aujourd’hui : de nombreuses barrières ont empêché la création d’une Société de l’Information et de la communication équitable et égalitaire. Les potentialités qu’of- frent Internet et les TIC n’en sont pas moins réelles et se sont même développées avec les années. Elles peuvent et doivent servir à rap- procher les points de vue, à stimuler l’échange d’idées, à apprendre et à partager. Encore faut-il offrir à tous nos concitoyens la possibi- lité d’utiliser ce formidable outil. Ce pari nous l’avons fait en 2001 lors de l’adoption du Programme d’actions régional pour la société de l’information (PARSI). Pour être efficace dans la réalisation de nos objectifs, il nous fallait un diagnostic de "la Société d’Information" en Midi-Pyrénées. Ardesi s’y est appliquée pour la troisième année consécutive et nous livre ici la version 2007. Les nombreux indicateurs qu’il comporte, nous permettent de cerner au plus près les réalités géographiques, économiques, démographiques et sociologiques de notre territoire à tra- vers le filtre des technologies de l’information. Les analyses effectuées, sur le déploiement du haut débit, permettent de prendre la mesu- re des spécificités de notre vaste territoire mais aussi l’ampleur de l’action engagée par les collectivités et la Région, afin de conforter les réseaux. Les usages et leur appropriation par la population, les entreprises, les acteurs du tourisme, le système éducatif et celui de la santé sont au cœur des préoccupations publiques. Parce que nous souhaitons promouvoir un accès égalitaire, nous avons financé à hauteur de 12 millions d’euros un réseau d’initiative publique à très haut débit. Pour résorber les zones blanches, nous avons lancé l’appel à projets "Midi-Pyrénées numérique". Les 5 mil- lions d’euros engagés doivent d’ici 2008 permettre la couverture de 700 nouvelles communes. Enfin, nous avons créé le réseau Cyber- base, qui compte aujourd’hui 56 espaces membres et dont l’accès est ouvert à tous nos concitoyens. Sommaire Dans le domaine de la recherche et de l’enseignement, le programme ASTER permet aux communautés d’utilisateurs d’avoir accès à un vaste Intranet sécurisé. Avec le réseau Pyramide, la formation à distance donne ses chances à tous quel que soit son âge, son métier ou son lieu de résidence. L’Environnement Numérique de Travail (ENT) est en cours dexpérimentation dans 9 lycées et 3 collèges de Le numérique dans les foyers .............. 2 Midi-Pyrénées, et il faut espérer sa généralisation. Enfin, dans le domaine de la santé, le développement de la télémédecine doit favori- ser l’installation des médecins dans les campagnes de Midi-Pyrénées. Parce que les TIC sont un formidable outil de développement économique, nous encourageons les entreprises à s’adapter au mieux à La couverture territoriale ses évolutions et à son utilisation. en haut débit ...................................... 4 Le diagnostic présenté ici, mesure les progrès accomplis et montre aussi la nécessité de poursuivre nos efforts. La Société de Les entreprises ................................... 7 l’Information s’enrichit en même temps qu’elle se complexifie. Les services numériques imprègnent de plus en plus de secteurs d’acti- vités : santé, éducation, formation, développement économique, culture, tourisme. Il nous faut donc veiller à la qualité du service ainsi qu’à son accessibilité. Le tourisme et Internet ..................... 14 Parce que nos initiatives d’aujourd’hui influenceront de manière décisive la perception qu’auront les usagers de ces technologies demain, nous nous engageons à faire des TIC et d’Internet un moyen égalitaire d’évolution individuelle et collective. L’Internet public ................................ 19 Martin MALVY Les étudiants et Internet ................... 29 Ancien ministre Président de la Région Midi-Pyrénées L’éducation et la formation ................ 31 L’e-santé .......................................... 37 La culture ......................................... 39 1
  • 4. Léquipement des foyers en Midi-PyrénéesLe numérique dans les foyers (Base = population entière - 2 550 répondants) Le niveau d’équipement Les chiffres clés par département Connexion Internet Haut débit • 70% des foyers ont un téléphone mobile Départements contre 75% en 2006, 74% en 2004, et 63% en 2002, 2007 2006 2004 2002 2007 2006 2004 2002 • 60% des foyers ont un ordinateur (fixe ou portable) Ariège 36% 36% 26% 23% 27% 26% 11% 4% contre 57% en 2006, 53% en 2004 et 48% en 2002, Aveyron 46% 38% 21% 24% 33% 24% 4% 2% • 66% des foyers ont un lecteur DVD contre 66% en 2006, 48% en 2004 et 24% en 2002, Haute-Garonne 56% 56% 46% 43% 46% 44% 24% 9% Gers 52% 36% 27% 31% 39% 28% 7% 1% • 52% des foyers ont un appareil photo numérique contre 46% en 2006, 24% en 2004 et 9% en 2002, Lot 43% 36% 32% 22% 32% 23% 9% 3% • 49% des foyers possèdent une connexion Internet Hautes-Pyrénées 44% 41% 36% 26% 33% 28% 16% 4% contre 46% en 2006, 36% en 2004 et 33% en 2002, Tarn 44% 41% 30% 26% 36% 27% 16% 3% • 39% des foyers sont connectés en haut débit contre 34% en 2006, 16% en 2004 et 5% en 2002. Tarn-et-Garonne 48% 41% 30% 31% 34% 32% 12% 6% région Midi-Pyrénées 49% 46% 36% 33% 39% 34% 16% 5% ) ais, 007 anç jui n2 des Fr ce ( ,3% et F ran oit 58 tern En s, s 06, n In aute 20 exio tern uin onn d’in ns en j ne c ions illio nt u s TENDANCES mill m ède ecté 0,6 27,3 oss 6, onn tc . • 3 ntre rs p 0 son Les foyers sont de plus en plus équipés : la majorité des équipements progresse. En revanche, le téléphone mobile et le lecteur DVD co oye in 20 icile in 200 6 es f en ju sont stables. D’une année sur l’autre, les foyers de retraités restent les moins équipés, les artisans, les cadres, les professions intermé- ,6% ,6 d % à dom en ju diaires et les employés sont plus réceptifs. • 46 ntre 41 utes ,1% co interna ntre 88 La majorité des personnes possédant un ordinateur (60% des répondants) dispose également d’une imprimante et d’une connexion des bit co Internet : un foyer sur 2 est connecté à Internet (plus 3 points en un an). • 94% aut dé en h 39% des foyers de la région (contre 34% en 2006) sont connectés en haut débit, soit 80% des connexions. L’implantation du haut débit est particulièrement importante en zone urbaine et en Haute-Garonne. Les foyers continuent de s’équiper en petits périphériques tels que le graveur DVD et la Webcam (plus 11 points en 1 an). Un quart des foyers a choisi de s’abonner à une offre de téléphonie groupée à Internet et/ou la télévision.2
  • 5. Lutilisation dInternet en Midi-Pyrénées (Base = population utilisant Internet - 1 152 répondants) TENDANCES Les lieux de connexion Les usages... D’une année sur l’autre, les usages d’Internet sont pratique- à Internet … récurrents menet stables : la connexion se fait essentiellement à domicile pour recueillir de l’information et communiquer via le courrier élec- En France (juin 2007) L’usage principal d’Internet réside dans la recherche d’in- tronique. Toutefois, l’utilisation d’Internet s’étend sur plusieurs formations diverses : 93% en font un usage régulier ou domaines : les loisirs (météo, journaux, musique) et les moyens de - Domicile : 89% occasionnel. En terme de communication, le courrier communication (blogs, chat) progressent. - Travail : 37% électronique est le plus usité (38% de “plusieurs fois par Les internautes deviennent de plus en plus acteurs : 7% ont créé jour”) ; vient ensuite, dans une moindre mesure la messa- leur propre blog et 12% font de la vente en ligne. Parallèlement, - Chez des proches : 24% gerie instantanée. 56% ont réalisé au moins une fois un achat en ligne. Ces achats se - École ou université : 15% font essentiellement sur les sites de Vente Par Correspondance - Lieux publics : 7% La déclaration des revenus en ligne est toujours prati- (VPC). Les produits de prédilection sont le textile, la presse et les quée par plus d’un tiers des foyers de Midi-Pyrénées uti- billets de transport. lisant Internet (36% contre 37% en 2006). C’est surtout en Haute-Garonne que cette pratique est la plus répandue, et parmi les cadres (respectivement 43% et 48%). En Midi-Pyrénées … émergents 83% En Midi-Pyrénées, 7% des internautes ont créé leur blog. Domicile : 82% 69% Quelques différences sont significatives, notamment dans 45% l’Aveyron (18%) et parmi les jeunes de moins de 24 ans Travail : 42% (17%), les cadres (13%) et les employés (11%) qui sont Méthodologie 46% les plus avancés ; alors que dans le département des Sondage réalisé par Ardesi/Teleperformance, selon un questionnaire co- 35% Ami ou parent : 21% Hautes-Pyrénées, les retraités et les agriculteurs sont en developpé par les régions francophones du Site d’Observation des Usages 36% 2007 retrait. Régionaux d’Internet et des Réseaux, SOURIR (www.sourir.org). 2006 Enquête téléphonique menée auprès de 2 550 personnes de Midi- 14% École ou université : 10% Pyrénées représentatives de la population totale, du 9 au 16 juillet 2007. 24% 2004 Un redressement statistique a été implémenté pour redonner à 15% chaque questionnaire son “juste poids”, celui observé dans la popula-Point daccès public : 7% tion totale (données INSEE) selon la zone croisée par le département, 14% la CSP du chef de famille, l’âge du chef de famille et le nombre de per- 0 20 40 60 80 100 Les formations TIC et informatique sonnes dans le foyer. se "généralisent" Sources Le domicile reste le lieu privilégié pour se connecter à 32% des interviewés ont suivi une formation en Internet : 83% des internautes se connectent depuis chez informatique et 17% sur Internet. 15% ont égale- Données 2007 : Sondage Ardesi/Teleperformance. Enquête auprès eux. des foyers en Midi-Pyrénées. Septembre 2007. ment eu une formation dans les 2 domaines. Si les Données 2006/2004 : Ardesi. La Société de l’Information en Midi- Les points d’accès public et les lieux d’études, malgré retraités sont moins nombreux à être formés, les Pyrénées : les TIC dans les foyers. Décembre 2006. une tendance à la hausse, sont les lieux où l’on utilise répondants de moins de 34 ans en ont bénéficié L’équipement en France : Médiamétrie, l’observatoire des usages Internet le plus rarement. plus largement. Internet. L’audience de l’Internet en France. www.mediametrie.fr. Juin 2007. Lieux de connexion en France : Enquête IPSOS-Média. Les lieux de connexion des internautes. www.ipsos.fr. Juin 2007. 3
  • 6. La couverture ADSL de Midi-PyrénéesLa couverture territoriale en haut débit La couverture ADSL de France Télécom et offre ADSL dégroupée Septembre 2007 Zoom "départemental" Concernant la couverture du territoire : - aucun département de Midi-Pyrénées n’est classé dans les vingt premiers départements en terme de couverture, - la Haute-Garonne est dans la moyenne nationale, - le Tarn, le Gers et l’Ariège avec moins de 90% de couverture de la population ferment la marche. Concernant le dégroupage : - comme en 2006, 3 départements (sur les 8) de Midi-Pyrénées ne disposent pas d’offres dégroupées et se retrouvent parmi les 9 départements français qui sont dans la même situation, - un seul département, la Haute-Garonne, est au-dessus de la moyenne nationale. Couverture ADSL (512 kbits) Couverture ADSL dégroupée (512 kbits) Population % des % des % de la population % des entreprises administrations % de la population % des entreprises administrations Départements (estimation 2007) couverte couvertes couverte couvertes couvertes couvertes Ariège 141 728 92,10% 93,69% 90,98% 0% 0% 0% Aveyron 270 791 94% 95,76% 94,49% 0% 0% 0% Haute-Garonne 1 129 207 97,39% 97,65% 96,67% 64,31% 67,53% 57,14% Gers 177 427 92,49% 94,84% 91,50% 0% 0% 0% Lot 166 604 96,13% 97,07% 96,06% 16,44% 19,9% 15,91% Hautes-Pyrénées 227 126 98,25% 97,19% 98,26% 30,11% 29,6% 19,33% Tarn 356 129 92,85% 93,99% 90,08% 50,26% 56,76% 44,05% Tarn-et-Garonne 218 298 97,20% 97,65% 96,97% 28,07% 35,52% 29% région Midi-Pyrénées 2 687 000 95,84% 96,46% 94,82% 39,53% 41,17% 29,97% Total national 61 984 000 97,11% 97,57% 96,62% 58,71% 61,99% 51,10% La région Midi-Pyrénées a globalement bénéficié d’un accroissement de couverture ADSL de l’ordre de 2,34% : le taux de couvertu- re de la population atteint les 95,84% contre 93,49% en 2006. En dépit de cet accroissement et avec 4% de la population en zone blanche, la région reste à la 20ème place du classement natio- nal mais ce résultat est conforme à la démographie et à l’étendue du territoire. 4
  • 7. Les réseaux dinitiative publique en Midi-PyrénéesLes réseaux haut débit "Midi-Pyrénées Numérique"Octobre 2007 Le haut débit pour tous Le plan "Midi-Pyrénées à haut débit", engagé par la Région en mars 2003, a permis l’émergence de plusieurs réseaux d’initiative publique portés par des Conseils Généraux et des Communautés d’Agglomération. Le Conseil Régional a ainsi mobilisé 12 millions d’euros pour favoriser le déploiement de réseaux de fibres optiques sur le territoire de Midi-Pyrénées. L’accompagnement technique, juridique et financier per- manent de la Région auprès des collectivités concernées a permis une mobilisation très forte comme le montrent les chiffres au 1er octobre 2007 : - 220 communes ont déposé un dossier de candidatures, - 113 d’entre elles ont déjà retenu un opérateur chargé de déployer et d’exploiter le réseau, - 56 réseaux sont déployés et opérationnels. Sur chaque commune équipée, un opérateur exploite le réseau et commercialise des services à haut débit, avec des offres adaptées aux besoins des usagers, allant aujourd’hui d’un débit de 512 Kb/s jusqu’à 2 Mb/s selon les cas, pour des tarifs à partir de 24,90 TTC par mois. La Région Midi-Pyrénées a décidé en octobre 2005 d’amener le haut débit dans les zones non desservies en ADSL, que l’on nomme "zones blanches", dans le cadre d’un appel à projets. 5
  • 8. Les réseaux dinitiative publique en Midi-Pyrénées Les réseaux dinitiative publique Septembre 2007 TENDANCES Sur les 947 NRA (Nœuds de Raccordement Abonnés – Central Téléphonique) de Midi-Pyrénées, seuls trois restent encore non ouverts à l’ADSL (septembre 2007). Le niveau de couverture ADSL sur la région n’évoluera donc qu’à la marge par l’implantation de nouveaux NRA ou par l’action volontariste des collectivités locales sur les "zones blanches". En matière de dégroupage, la progression a été très limitée : 1,36%. Le retard par rapport à la moyenne nationale est de près de 20% : la région figure toujours dans le dernier tiers du classement (17ème place). L’écart se creuse encore avec les autres régions, mais la mise en service en 2008 de réseaux d’initiative publique (notam- ment Ariège et Aveyron) devrait permettre d’inverser cette situation. Méthodologie L’analyse de la couverture ADSL du territoire repose sur : Sources - la collecte d’informations auprès des opérateurs sur l’ouvertu- re ou le dégroupage de nouveaux NRA, Données 2007 - les modèles d’évaluation qui calculent à la commune les % de couver- Cartographies et données de la couverture ADSL de Midi- ture ADSL pour la population, les entreprises, les administrations, Pyrénées et Réseaux d’initiative publique : ORTEL®, Observatoire - des modèles d’évaluation qui déterminent la couverture du Régional des Télécommunications. Atlas Régional des Télécoms : territoire sur différents niveaux de débits (de services), cartes Midi-Pyrénées. Tactis. Septembre 2007. - ces bases méthodologiques sont restées inchangées entre Cartographie "Réseaux haut débit Midi-Pyrénées Numérique": 2006 et 2007 pour faciliter les comparaisons. Service TIC de la Région Midi-Pyrénées. Octobre 2007. Données 2006 : Ardesi. La Société de l’Information en Midi-Pyrénées : L’analyse réalisée par Tactis, a été effectuée à partir des données le haut débit. Décembre 2007. disponibles en août 2007.6
  • 9. Les TPE et PME face aux technologies de l’informationLes entreprises L’équipement des entreprises traditionnelles de 5 à 250 salariés Le niveau d’équipement Le taux déquipement en PC portable (Base = ensemble des entreprises soit 512) Zone 1 Zone 2 Zone 3 zone péri-urbaine agglomérations de plus villes de plus Zone 4 TENDANCES zone rurale de Toulouse de 50 000 habitants de 2 500 habitants En matière d’équipement des PME, le PDA (Personnal Digital Assistant) connaît un développement considérable : 13% des entre- Nombre de PME de 5 à 250 salariés 1 986 2 158 985 1 273 prises en disposent contre seulement 2% en 2006. Cette augmenta- tion est due à l’intégration des fonctions PDA dans les téléphones Taux déquipement mobiles dont les renouvellements de flottes interviennent avec des en PC portable 49% 53% 46% 49% cycles de l’ordre de 18 mois. Le PDA, comme le PC portable renforcent l’équipement de la Le PC portable remplace peu à peu les PC traditionnels dans l’équipement des entreprises. personne pour un usage à l’intérieur mais aussi à l’extérieur de Ce phénomène déjà constaté pour le grand public touche aujourd’hui de façon uniforme près de la moitié l’entreprise. des TPE. En 1 an, le taux d’équipement a augmenté d’un facteur de l’ordre de 4 à 7 selon les zones. La différenciation territoriale sur ces équipements n’existe plus. Le nomadisme considéré comme une désynchronisation des temps de travail et des temps personnels, et comme une globalisation de l’espace de travail va devenir une tendance lourde pour l’individu et l’entreprise. Le taux de PC portable avec carte daccès sans fil : une forte progression avec presque la moitié du parc équipé en accès nomade. (Base = ensemble des entreprises soit 512) Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 zone péri-urbaine agglomérations de plus villes de plus zone rurale de Toulouse de 50 000 habitants de 2 500 habitants Taux de PC portable avec accès sans fil 47% 50% 44% 52% Le taux d’équipement des PC portables en accès sans fil suit la progression des parcs récemment installés dans les entreprises. Deux facteurs convergent : le pré-équipement en Wifi des portables et le dévelop- pement de l’équipement en réseaux Wifi indoor des entreprises liés pour les TPE aux offres des opérateurs. Ces taux d’équipement présagent pour 2008 le développement des usages du nomadisme et de la mobilité (hot spot Wifi, Wimax, 3G). 7
  • 10. Les TPE et PME face aux technologies de l’information Moins de 1 an De 1 à 3 ans La connexion à Internet (Base = 511 entreprises) De 3 à 5 ans L’ancienneté de la connexion à Internet La répartition des PME connectées à Internet par LesPlus de 5 ans liaisons débits des type de connexion : la grande mutation de 2007 porte Remarque :0 l’échantillon 2007 renforçant la présence des 20 40 60 80 100 sur la modalité d’accès à Internet. 16% des entreprises interrogées ignorent le 35 40de 45 0 5 10 15 20 25 30 débit leur TPE le taux de connexion global est inférieur à 2006. La comparaison n’est donc pas significative. liaison. L’accès à Internet bas débit ne représente plus que 2 à 5% L’accès 2 Mbits/s reste l’accès majoritaire pour les entre- des entreprises. La différenciation territoriale est encore prises avec près de 60% des liaisons. marquée. Les zones blanches restant en grande partie en zone rurale. Moins de 1 an 4% En un an, la part de la connexion bas débit ADSL a chuté Moins de 512 Kbits/s 7% De 1 à 3 ans 19% de moitié dans les espaces urbanisés et a été divisée par 4 dans les zones rurales. C’est la conséquence directe de De 512 Kbits 58% à 2 Mbits/s De 3 à 5 ans 35% l’effort d’équipement de France Télécom en matière d’ADSL sur les territoires ruraux. De 2 Mbits/s 18% à 5 Mbits/s Plus de 5 ans 41% 94% des entreprises sont connectées en ADSL (ce qui correspond à la moyenne nationale – ARCEP). De 2 Mbits/s 17% 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 et plus 0 10 20 30 40 50 60 70 Les nouveaux abonnés représentent 4,2% des entreprises. Zone 1 zone péri-urbaine 5% 94% 2% Une asymptote sur les taux de connexion à l’Internet des de Toulouse Seuls 13% des entreprises expriment le souhait de faire entreprises est atteinte. Il reste toutefois des réfractaires Zone 2 évoluer le débit de leur connexion. 37% considèrent par non connectés. 8% des entreprises non connectées agglo. de + 3% 95% 2% de 50 000 hab. ailleurs que disposer d’un accès haut débit à un prix com- Moins de 512 Kbits/s déclarent ne pas avoir de projet de raccordement à pétitif est un critère important pour le maintien ou l’implan- Zone 3 Internet. villes de + 4% 94% 2% tation géographique de leur entreprise. De 512 Kbits de 2 500 hab. à 2 Mbits/s Zone 4 2% 93% 5% Ces deux chiffres montrent d’une part, que les offres De 2 Mbits/s zone rurale à 5 Mbits/s actuelles conviennent à leur usage mais d’autre part, que 0 20 40 60 80 100 la prise de conscience du rôle des accès haut débit dans De 2 Mbits/s et plus le fonctionnement de l’entreprise commence à devenir un sujet de préoccupation. 0 10 20 30 40 50 60 70 RTC ou RNIS ADSL Liaison Louée (LL) et Fibre Optique (FO) L’accès à des services haut débit à des tarifs compétitifs reste, comme en 2006, au 4ème rang dans les critères Moins de 1 an d’implantation des entreprises après les infrastructures routières, le prix du terrain au m2, et le montant de la taxe De 1 à 3 ans professionnelle.8 De 3 à 5 ans
  • 11. L’utilisation d’Internet des entreprises traditionnelles de 5 à 250 salariésUne photographie des usages : moyenne pour les zones(Base = 423 entreprises) Rechercher des informations sur la sur la réglementation Rechercher des informations réglementation 64% 64% 24% 24% 11% 11% En dehors des usages classiques de messagerie et de navigation, le panorama des usages Internet pour les Consulter des comptes et/ou réaliser des opérations bancaires Consulter des comptes et/ou réaliser des opérations bancaires 64% 64% 10% 10% 25% 25% entreprises est le suivant : près de 2/3 des entreprises uti- lisent Internet fréquemment et assez fréquemment pour Faire des déclarations sociales et fiscales en ligne ligne Faire des déclarations sociales et fiscales en 58% 58% 7% 7% 34% 34% réaliser des opérations bancaires et rechercher des Échanger en ligne avec les administrations Échanger en ligne avec les administrations informations sur la réglementation. Les relations avec 48% 48% 25% 25% 26% 26% les administrations concernent aujourd’hui plus des 2/3 Rechercher des informations sur lenvironnement de lentreprise Rechercher des informations sur lenvironnement de lentreprise 44% 44% 24% 24% 32% 32% des entreprises. Les sites d’appels d’offres en ligne (veille technologique et/ou concurrentielle) (veille technologique et/ou concurrentielle) commencent à être utilisés : 1/3 des entreprises disent Réaliser des commandes et paiement en ligne ligne Réaliser des commandes et paiement en 37% 37% 25% 25% 36% 36% les consulter. Réserver en ligne (transports, hôtels, 21% ...) Réserver en ligne (transports,...) hôtels, 29% 29% 31% 31% 39% 39% Accéder au système informatique de lextérieur Accéder au système informatique de lextérieur 17% 17% 18% 18% 65% 65% (télétravail, voyages, domicile, ...) (télétravail, voyages, domicile, ...) Assez ou très fréquemment Recruter via des annonces ou des CV en CV en ligne Recruter via des annonces ou des ligne 17% 17% 23% 23% 59% 59% Rarement ou occasionnellement Utiliser des sites dappels doffres publics en ligne ligne Utiliser des sites dappels doffres publics en 16% 16% 17% 17% 66% 66% Jamais Se former en ligne ligne 9% 22% 22% Se former en 9% 69% 69% 0 0 20 20 40 40 60 60 80 80 100 100Les croissances d’usages marquantes entre 2006 et 2007 concernent les services suivants : Utiliser des sites dappels doffres publics en ligne ligne16% 16% 3% de croissance : 449 % 449 % Utiliser des sites dappels doffres publics en 3% Taux Taux de croissance : Les relations avec l’administration et les usages nomades connaissent les plus fortes progressions d’usage. Faire des déclarations sociales et fiscales en ligne ligne Faire des déclarations sociales et fiscales en 58% 58% 13% 13% de croissance : 343 % 343 % Taux Taux de croissance : Accéder au système informatique de lextérieur Accéder au système informatique de lextérieur 17% (télétravail, voyages, domicile, ...)17% (télétravail, voyages, domicile, ...) 7% 7% de croissance : 143 % 143 % Taux Taux de croissance : Assez ou très fréquemment 2007 Recruter via des annonces ou des CV en CV en ligne17% 17% Recruter via des annonces ou des ligne 8% 8% de croissance : 111%: 111% Taux Taux de croissance Assez ou très fréquemment 2006 Réserver en ligne (transports, hôtels, ...) Réserver en ligne (transports, hôtels, ...) 29% 29% 14% 14% de croissance : 106 % 106 % Taux Taux de croissance : Rechercher des informations sur lenvironnement de lentreprise Rechercher des informations sur lenvironnement de lentreprise 44% 44% (veille technologique et/ou concurrentielle) (veille technologique et/ou concurrentielle) 25% 25% Taux de croissance : 76 % : 76 % Taux de croissance 0 0 20 20 40 40 60 60 80 80 100 100 9
  • 12. Les TPE et PME face aux technologies de l’information Les sites Internet des entreprises (Base = ensemble des entreprises soit 512) Les fonctionnalités Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 zone péri-urbaine agglomérations de plus villes de plus zone rurale • Présentation de lentreprise : 95% de Toulouse de 50 000 habitants de 2 500 habitants • Catalogue offres produits/services/prix : 69% Nombre de PME • Recueil dinformations sur les visiteurs (fréquentation, de 5 à 250 salariés 1 986 2 158 985 1 273 profil…) : 46% • Commandes et réservations en ligne : 30% Taux dentreprise disposant • Diffusion et/ou recueil doffres demploi : 28% dun site Internet 58% 45% 45% 42% • Newsletter : 22% • Suivi des commandes (facture, gestion des stocks) : 19% Il semble que la progression dans le nombre d’entreprises disposant de site Internet continue à ralentir. Le simple site plaquette/page de présentation sur lequel l’essentiel des efforts commerciaux des acteurs s’était porté s’essouffle • Service après vente et Foire Aux Questions (FAQ) : 17% pour laisser la place à des projets plus structurés. • Paiement en ligne (sécurisé ou non) : 15% La présentation de l’entreprise et de ses produits reste la finalité essentielle. La prise de commande et la réser- vation ne concernent qu1/3 des sites. Le paiement en Des sites en projet ligne reste à un niveau faible ne concernant que 15% des (Base = ensemble des entreprises non équipées dun site Internet soit 278) sites. Les trois principales motivations pour les entreprises Zone 1 Zone 2 Zone 3 concernées par la vente en ligne sont les suivantes : Zone 4 zone péri-urbaine agglomérations de plus villes de plus zone rurale - être accessible 24h/24h, de Toulouse de 50 000 habitants de 2 500 habitants - développer un nouveau canal de distribution/vente, Taux dentreprise ayant pour - raccourcir les délais de livraison. projet de disposer dun site Internet dans 9% 16% 14% 11% Ces résultats confortent ceux de 2006. Cette approche du les 12 prochains mois site Internet de l’entreprise semble ancrée. Taux dentreprise ayant pour projet de disposer dun site 16% 14% 8% 19% Internet plus tard Total 25% 30% 23% 30% Sur les entreprises ne disposant pas (ou plus) de site Internet, 28% en moyenne sur les zones envisagent la création d’un site pour leur entreprise.10
  • 13. L’impact des TIC sur l’entrepriseLes perceptions(Base : 488 entreprises répondantes) Positif Neutre Négatif Sur la circulation de l’information avec les partenaires, l’impact des TIC a été… 62% 36% 1% Sur les délais, l’impact des TIC a été… 51% 48% 1% Sur le développement de nouveaux produits ou services, l’impact des TIC a été… 47% 52% 1% Sur la veille concurrentielle et technologique, l’impact des TIC a été… 40% 58% 1% Sur les coûts, l’impact des TIC a été… 42% 56% 3% Les attentes des entreprises en matière d’offres régionales de services TIC Sur le chiffre d’affaires, l’impact des TIC a été… 39% 60% 2% (Base : 497 entreprises répondantes)Majoritairement les entreprises constatent un impact Indispensable Inutile ou souhaitablepositif des TIC sur la circulation de l’information avecles partenaires et sur les délais. A l’inverse, l’impact Formation informatique ou aux technologies de l’information 62% 36%sur le chiffre d’affaires est neutre pour 60% des entre-prises, pour 39% positif dont 15% très positif. Maintenance des applicatifs informatiques 55% 45%L’aspect très majoritairement neutre de l’impact des TICsur la veille concurrentielle et sur le développement de Mise à jour régulière du site Internet 54% 46%nouveaux produits et services est très surprenant. Hébergement du site Internet 53% 47%L’approche négative des TIC reste totalement marginaleavec en moyenne 2% des entreprises. Cette opinion Conception et/ou installation d’un réseau informatique 48% 52%négative est ressentie au niveau des coûts.Des efforts restent donc à faire en terme de forma- La formation reste de toute évidence le problème clé pour les TPE.tions aux usages avancés des TIC pour la compétiti- Viennent ensuite la maintenance des applicatifs, la mise à jour et l’hébergement des sites Internet.vité des entreprises. Les attentes en matière d’externalisation des services liés à Internet sont fortes. 11
  • 14. Le secteur TIC en Midi-Pyrénées Le poids du secteur TIC La spécialisation TIC par région (2006) Classement des régions Coefficient de Coefficient de Lemploi dans les TIC Coefficient de spécialisation : d’après données INSEE spécialisation spécialisation et URSSAF 2006 2006 2005 Les TIC représentent 4% de la valeur ajoutée régionale, Très élevé > 1,50 soit 38 742 salariés en 2005 et 13 000 emplois nouveaux Elevé 1,00 à 1,49 Ile-de-France (IDF) 1,85 1,89 sur 15 ans. Faible 0,50 à 0,99 Midi-Pyrénées 1,10 1,09 Très faible < 0,50 Rhône-Alpes 1,00 1,00 Des emplois de haute technicité... Bretagne 0,95 0,90 46% de cadres contre 15% dans les autres secteurs dont : PACA 0,85 0,87 - 59,6 % pour linformatique, Pays de la Loire 0,90 0,87 - 36,5% pour lélectronique, - 35,9% pour les télécoms, Si Midi-Pyrénées est la deuxième région française derrière Ile- 29,6% de professions intermédiaires, de-France, elle reste néanmoins 1ère région de province : 14,9% demployés, - de la filière TIC, 9% douvriers. - de la filière informatique, - et des services informatiques. ... mais faiblement féminisés 32% des emplois sont occupés par des femmes contre 37% dans le secteur marchand non-agricole : - 31,1% pour linformatique, - 28,9% pour lélectronique, - 35,2 % pour les télécoms. TENDANCES Avec un cœfficient de 1.10, Midi-Pyrénées est une région sur- spécialisée dans le secteur des TIC. La part de ce secteur dans lemploi régional est supérieure à la moyenne observée dans les autres régions.12
  • 15. Méthodologie “Les entreprises”Les TPE et PME face aux technologies de linformationLe questionnaire de l’enquête a été réalisé en partenariat avec Midi-Pyrénées Innovation (MPI).Comme en 2006, l’enquête a été réalisée sur 10 zones comportantau total 6400 entreprises de 6 à 250 salariés.1. Première couronne de Toulouse2. Communauté dAgglomération Pays de Montauban et Trois Rivières3. Communauté dAgglomération de Castres Mazamet4. Communauté dAgglomération du Grand Rodez5. Communauté dAgglomération du Grand Tarbes6. Communes de l’Ariège de plus de 2 500 habitants7. Communes du Gers de plus de 2 500 habitants8. Les pays de l’ouest du Lot9. Les vallées Lot-Célé-Aveyron10. Zone PyrénéesCes dix zones ont été regroupées en 4 catégories :- 1ère catégorie : péri-urbain de Toulouse (1ère couronne de Toulouse)- 2ème catégorie : agglomérations de plus de 50 000 habitants (toutes les Communautés d’Agglomération)- 3ème catégorie : villes de plus de 2 500 habitants- 4ème catégorie : zones ruralesAu total 512 entreprises ont été interrogées par Teleperformance.Près de la moitié de ces entreprises ont un effectif de moins de 10salariés et 95% ont un effectif de moins de 50 salariés.En renforçant le poids des TPE dans l’échantillon d’enquête, les Méthodologie “Tourisme et Internet” Sources “Les entreprises”résultats divergent sur certaines données entre 2006 et 2007 Les TPE et PME face aux technologies de l’informationrendant les comparaisons difficiles. Les OTSI et les TIC en Midi-Pyrénées Enquête Ardesi/Teleperformance. Traitement Tactis. Octobre 2007.Les résultats 2007 s’attachent, dans le prolongement de 2006, à Données quantitatives : repérage des sites d’OTSI de Midi-Pyrénées effec-mettre plus l’accent sur les phénomènes émergents et les compor- tués par le cabinet mfDocumentation. Juillet 2007. Repérage à par- Les entreprises TIC en Midi-Pyrénéestements des entreprises liés aux usages qu’à mesurer les taux tir des 276 OTSI de la région. Le poids du secteur TIC en Midi-Pyrénées - Midi-Pyrénées Expansion (MPE)d’équipement qui, de fait aujourd’hui atteignent des asymptotes. Données qualitatives : à travers une grille d’analyse comprenant 41 critères L’excellence de Midi-Pyrénées dans les TIC : indices de spécialisationEnfin, sur certains critères, lorsque les différenciations territo- et 81 items, 148 sites ont été analysés par le cabinet mfDocumentation par région pour le secteur des TIC. Octobre 2007.riales n’apparaissaient pas, les analyses ont été globalisées au durant l’été 2007. Cette grille comprend quatre grands blocs : "visibili- Calculs CREDOC 2006 d’après données INSEE et URSSAF 2006.niveau de l’ensemble des zones de la région. té et référencement", "navigation et ergonomie", "contenu général et L’emploi dans les TIC en Midi-Pyrénées - Données INSEE Midi-PyrénéesAnalyse menée par Tactis. services" et "contenu marketing". pour Midi-Pyrénées Expansion. 2005.Les entreprises TIC en Midi-PyrénéesLe poids de la filière TIC en Midi-Pyrénées a été calculé en fonction de son Les prestataires d’hébergement en Midi-Pyrénéescoefficient de spécialisation. Sondage réalisé par Ardesi/Teleperformance, auprès de 855 pres- Sources “Tourisme et Internet”Exemple de calcul de l’indice de spécialisation (I) d’une région (mp) Midi- tataires d’hébergement de Midi-Pyrénées, du 5 au 9 juillet 2007 Les OTSI et les TIC en Midi-PyrénéesPyrénées, pour une activité donnée (s), les TIC : par interviews téléphoniques. - Données 2007 : étude Ardesi/mfDocumentation. Le Web PublicXsmp = effectifs salariés dans l’activité TIC en Midi-Pyrénées Intervalle de confiance : la taille de léchantillon influe sur la précision Touristique en Midi-Pyrénées. Juillet 2007.Xs = effectifs salariés du secteur s en France des résultats et induit une incertitude. Cette incertitude sexprime - Données 2006/2004 : Ardesi. La Société de l’Information en Midi-Xmp = effectifs salariés totaux de Midi-Pyrénées par un intervalle de confiance (marge derreur), qui correspond à Pyrénées : le tourisme et Internet. Décembre 2006.Xf = effectifs salariés totaux en France la fourchette de précision avec laquelle sont présentés les résultats. - Le e-tourisme en France : Raffour Interactif. Nouvelles tendances de Pour consulter les intervalles de confiance liés à cette enquête, consommation touristique et e-tourisme. Juillet 2007. I = (Xsmp/Xs) / (Xmp/Xf) consultez l’intégralité de l’enquête sur l’observatoire des usages TICOn admet qu’un territoire affiche une spécialisation quand I ≥1. Cela signifie de notre site : www.ardesi.fr Les prestataires d’hébergement en Midi-Pyrénéesqu’il affiche un poids dans l’emploi du secteur s plus important que son De même, les tests statistiques permettent de mettre en avant les - Données 2007 : Sondage Ardesi/Teleperformance. Enquête auprèspoids dans l’emploi total. différences significatives entre des cibles, des années... En effet, des prestataires d’hébergement en Midi-Pyrénées. Septembre 2007.S’agissant de calculs qui se référent à une moyenne nationale, un indice certains écarts peuvent ne pas être significatifs. Dans ce cas, lécart - Données 2006/2004 : Ardesi. La Société de l’Information en Midi-réputé faible lorsque la formule intègre les effectifs Ile-de-France, peut peut être lié à des variations déchantillon et on ne peut donc pas Pyrénées : le tourisme et Internet. Décembre 2006.devenir significatif lorsqu’ils ne sont pas comptabilisés. statistiquement affirmer quil existe une vraie différence. 13
  • 16. Les Offices de tourisme et Syndicats d’Initiative (OTSI) et les TICLe Tourisme et Internet Le panorama des sites Internet des OTSI (Base = 276 OTSI en Midi-Pyrénées) Des sites officiels en progression 54% Sites officiels Tourisme : le poids dInternet 46% Les chiffres illustrent de façon claire l’importance Sites de mairies 18% d’Internet pour le secteur du tourisme : (pages tourisme) 14% • En 2006, 40% des Français partis ont utilisé Internet pour organiser leurs vacances, soit 12,4 21% E-mail seulement 2007 millions d’internautes, contre 37% en 2005 et 20% 30% en 2004. 2006 • Les internautes représentent aujourd’hui 71% Aucune présence 7% (contre 54% il y a deux ans) des Français partis sur Internet 20% en courts et longs séjours marchands. 0 10 20 30 40 50 60 • 55% des Français (ayant utilisés Internet pour préparer leur séjour) ont consulté exclusivement Internet, quand 45% se sont informés à la fois sur les sites web et par d’autres moyens La présence des OTSI sur Internet par département d’information traditionnels. • 21% des Français partis ont réservé en ligne Départements 2007 2006 2005 en 2006, contre 18% en 2005 et 12% en 2004. Ariège 51% 48% 42% Aveyron 44% 35% 33% Haute-Garonne 62% 58% 34% Gers 24% 20% 20% Lot 50% 52% 50% Hautes-Pyrénées 80% 69% 59% Sur 276 Offices de Tourisme et Syndicats dInitiative, Tarn 29% 31% 13% 148 soit 54% possèdent un site Internet. Tarn-et-Garonne 50% 42% 18% 14
  • 17. en Midi-Pyrénées Les sites d’OTSI en Midi-Pyrénées Les informations mises à disposition (Base = 148 sites officiels dOTSI) des internautes Des bonnes pratiques en progression : agenda, sites L’identification du site L’ergonomie et la navigation traduits en plusieurs langues, valorisation des ter- Des sites identifiés par le nom du territoire Une marge de progression… ritoires par la cartographie et informations ciblées concerné Trop peu de sites, 4%, proposent un système de naviga- se développent. tion vraiment efficace (menu, plan du site, "fil d’Ariane" - chemin de navigation - et liens contextuels). 69% des L’agenda L’identification par lURL sites se limitent à un menu comportant quelques icones. Seuls 12% des sites proposent un agenda très bien conçu. La facilité de navigation - Rubrique dédiée et extraits en page daccueil : 22% 10% Abréviation - Dans une rubrique dédiée uniquement : 47% OT + territoire 4% - Défaut de mise à jour ou pas de rubrique dédiée 6% 15% Tourisme + territoire ou inexistante : 19% Menu + Plan + Liens + Fil dAriane - Moteur de recherche bien conçu : 12% 64% Adresse 21% 11% non-intuitive Menu + Plan Nom du territoire 69% Pas de menu La cartographie présent Menu + Icônes 60% des sites disposent d’une cartographie de qualité (contre 35% en 2006) et interactive pour 39%. Malgrè cette progression, 40% des sites offrent une cartogra- phie statique et de mauvaise qualité voire inexistante. Il est important pour un internaute d’accéder à une carte 64% des adresses comportent uniquement le nom du La présence et le respect d’une charte graphique de bonne qualité (notamment pour pouvoir être imprimée), territoire. Cette proportion, déjà forte en 2006 (58%) est voire interactive pour pouvoir localiser un hôtel, des res- en hausse. Plus précisement : taurants, les monuments à visiter, … - Flèches Suivant/Précédent : 7% - Fil dAriane : 7% Les informations juridiques (mentions légales, crédits) - Liens contextuels : 23% En légère évolution depuis 2006, 20% des sites (plus 5 - Plan du site : 23% points) affichent des informations juridiques complètes. - Menu de navigation : 95% Cependant, dans 16% des cas, elles sont incomplètes, et sont absentes dans 64% des sites. 15
  • 18. Les Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative (OTSI) et les TIC en Midi-Pyrénées La traduction en langue étrangère - Plus de 2 traductions ou traductions adaptées à la clientèle : 4% - Au moins 2 traductions dont 1 de bonne qualité : 8% - 1 traduction de bonne qualité : 16% Zooms TENDANCES - Pas de traduction ou de mauvaise qualité : 72% "Page Rank" Les 3/4 des sites, soit 72%, n’offrent pas de traduction en Des sites insuffisamment référencés Des chartes graphiques attrayantes langue étrangère. 8% des sites proposent au moins 2 tra- Cette fonction "Page Rank" correspond à l’indice de pertinence uti- 57% des sites proposent une charte graphique de bonne qualité. ductions de bonne qualité. lisé par le moteur de recherche Google pour attribuer l’ordre des A contrario, 8% des sites n’en ont pas. Les efforts fournis en C’est en anglais que les sites sont le plus traduits (51% liens dans les résultats de recherche. Une note sur 10 est alors matière de présentation et de valorisation de l’information restent des sites) puis en espagnol (28%). générée. inégaux mais sont dans un processus général d’amélioration. Parce que les internautes utilisent très fréquemment Google pour Des informations pratiques plutôt bien traitées rechercher une adresse de site, le référencement d’un site sur cet 58% des sites donnent beaucoup d’informations, parmi lesquelles : Les informations ciblées outil de recherche est primordial. des informations sur les sites à visiter (92%), une carte d’accès à - URL ou mini-sites dédiés : 0,6% Un effort est à fournir sur le référencement des sites. A ce jour la ville (72%), des précisions relatives aux dates et horaires d’ou- - Seniors : 0,6% aucun des sites n’a un Page Rank supérieur à 6, seuls 3% des sites verture des lieux à visiter (53%), un plan de la ville (36%). - Activités : 3% ont un Page Rank égal à 6 et 8% égal à 5. La majorité des sites, soit - Week-ends : 5% 89%, n’a pas travaillé sur le référencement de son site. La présence d’annuaire des acteurs locaux - Enfants : 7% 73% des sites comportent un annuaire des acteurs locaux, plus ou - Autres clientèles : 10% Contact mail moins ergonomique : pour la moitié, c’est sous forme de liste. A - Autres thématiques : 28% 45% des sites ont pour contact mail un lien vers un logiciel de noter toutefois, l’initiative prise par certains d’effectuer un lien entre Comme en 2006, une majorité de sites (60%) ne propo- messagerie. 18% des sites possèdent un formulaire avancé, autre- l’annuaire et la cartographie, ce qui constitue un service à forte se pas de contenu adapté à une clientèle ou une théma- ment dit un outil d’échange permettant de cibler sa demande. valeur ajoutée pour le site. tique. Dans 22% des cas, ce ciblage est approximatif. 18% des sites ciblent une clientèle ou une thématique Un peu de marketing viral… pour attirer et fidéliser 5% particulière et l’affichent sur leur site : enfants, familles, 1 site propose un livre d’or, 6 sites permettent d’envoyer des e-card, Formulaire pas assez visible 12 sites indiquent la possibilité de conseiller le site à un ami et 9 seniors, week-ends… 18% Formulaire évolué sites permettent une inscription dans les favoris. Viennent ensuite le 45% téléchargement de fonds d’écran et d’écrans de veille de la station Les photos Formulaire simple touristique. - Photos de bonne qualité, bien présentées et autres 32% Lien "mailto" éléments multimédia : 7% Mais… - Photos de bonne qualité, bien présentées : 16% - Photos de bonne qualité, mal présentées : 58% Des lacunes en terme de référencement - Photos de mauvaise qualité et/ou mal présentées : 19% Seuls 11 sites ont une politique de liens entrants développée. En Blog/Flux RSS revanche, 48% n’ont élaboré aucune politique pour optimiser leur Un effort reste à fournir sur la mise en valeur et la présenta- 2 sites ont créé un blog. positionnement sur les moteurs de recherche. tion des photos. 2 sites comportent un fil rss et donnent ainsi aux internautes la possibilité de suivre les nouveautés d’un site. La possibilité de réserver en ligne reste peu développée Si 58% des sites proposent des photos de bonne qualité, Uniquement 8% proposent de réserver directement depuis leur elles ne sont pas mises en valeur. site. Seuls 7% des sites proposent des photos ainsi que des élé- Mise à jour 59% des sites sont bien ou très bien mis à jour (3% avec une mise ments multimédias intéressants (vidéos, diaporamas, Et les accès handicapés sont presque inexistants à jour excellente et 56% avec une bonne mise à jour). bande son…). Seuls 2 sites offrent un lecteur d’écran afin de faciliter la lecture 22% des sites ne sont pas mis à jour et 19% des sites comportent des "erreurs", comme des manifestations ayant déjà eu lieu mais aux mal-voyants. qui n’ont pas été supprimées.16
  • 19. Les prestataires d’hébergement en Midi-Pyrénées (Base = population entière par type de structure, soit 885 répondants)Les chiffres clés par type Les professionnels du tourisme de Midi-Pyrénées se placent à un bon niveau : seuls 19% ne disposent d’aucun équipe- ment. La proportion d’ordinateurs progresse avec 71% de structures équipées. Le téléphone mobile devient un incon-d’établissement tournable : 70% des prestataires en ont un. Cependant, comme chaque année, des disparités existent selon les diffé- 2007 2004 rents types de structures. Si les hôtels, campings et gîtes d’étape et de séjour sont particulièrement avancés, les gîtes Campings ruraux sont toujours en retrait. Le taux de pénétration du haut débit connaît une forte progression : plus 37 points Ordinateur 79% 63% en 3 ans. Les structures connectées en bas débit le sont principalement pour des raisons d’indisponibilités du haut débit Internet 65% 54% dans leur zone. ADSL 56% 11% Site 65% 45% Les chiffres clés par département Hôtels (Base : population entière, soit 855 répondants) Ordinateur 86% 77% Internet 73% 64% 2007 2004 2007 2004 ADSL 64% 30% Ariège Lot Site 71% 55% Ordinateur 71% 46% Ordinateur 75% 37% Hébergements collectifs Internet 59% 39% Internet 56% 33% Ordinateur 90% 90% Haut débit 52% 6% Haut débit 46% 5% Internet 81% 87% Site 42% 21% Site 46% 25% ADSL 67% 29% Aveyron Hautes-Pyrénées Site 69% 58% Ordinateur 70% 38% Ordinateur 64% 38% Gîtes d’étape et de séjour Internet 57% 30% Internet 51% 33% Ordinateur 91% 75% Haut débit 47% 10% Haut débit 42% 5% Internet 84% 64% Site 49% 20% Site 42% 25% ADSL 72% 9% Haute-Garonne Tarn Site 72% 34% Ordinateur 72% 44% Ordinateur 77% 45% Chambres d’hôtes Internet 53% 37% Internet 71% 41% Ordinateur 78% 73% Haut débit 47% 17% Haut débit 64% 9% Internet 67% 64% Site 43% 22% Site 66% 20% ADSL 57% 11% Gers Tarn-et-Garonne Site 59% 48% Ordinateur 74% 45% Ordinateur 67% 46% Gîtes ruraux Internet 57% 37% Internet 53% 34% Ordinateur 59% 27% Haut débit 44% 9% Haut débit 38% 11% Internet 41% 23% Site 46% 22% Site 57% 21% ADSL 32% 6% Site 28% 9% 2007 2004 région Midi-PyrénéesOrdinateur : établissement équipé d’au moins un ordinateur Ordinateur 71% 41%Internet : établissement connecté à Internet Internet 56% 35%ADSL : établissement connecté au haut débit par ADSL Haut débit 47% 10%Site : établissement disposant d’un site Internet Site 47% 21% 17
  • 20. Les prestataires d’hébergement en Midi-Pyrénées L’utilisation d’Internet par les professionnels du tourisme Courrier électronique 93% 93% (Base = les structures connectées soit 478 répondants) 90% Recherche dinformation Web 90% 93% Réservation en ligne 61% Le courrier électronique, sans surprise, reste l’usage le plus répandu Courrier électronique 93% 59% Mise en ligne dinformation chez les prestataires d’hébergement (93%), suivi de près par la 90% sur un site, un blog 58% Recherche dinformation Web recherche d’information (90%). Le paiement en ligne a connu une forte 90% Achat en ligne (matériel, produits, services) 52% 46% progression (plus 10 points) : il est utilisé par plus de 4 structures sur Réservation en ligne 61% 42% 59% Paiement en ligne 10. Les structures les plus actives sont les chambres d’hôtes et les 32% Mise en ligne dinformation Liste de diffusion 28% hôtels. sur un site, un blog 58% (informations, promotions) 27% Achat en ligne 52% Gestion de données client 23% 20% (matériel, produits, services) 46% Zoom 42% Forum de discussion 14% 10% Promotion des sites Internet Paiement en ligne 32% 11% Discussion en direct (chat) 9% (Base = les structures avec site Internet soit 402 répondants) Liste de diffusion 28% 27% 2% (informations, promotions) Autres 0% - Liens avec des sites spécialisés : 59% 23% 2% Gestion de données client 20% Non réponse 1% - Plaquettes/brochures : 57% 0 10 20 30 40 50 60 70 - Outils promotionnels des institutions : 53% Forum de discussion 14% 10% - Moteurs de recherche : 52% - Partenariats avec dautres sites : 48% Discussion en direct (chat) 11% 9% - Marketing direct (e-mailing) : 12% 2% Autres 0% Près de 6 structures sur 10 utilisent des liens avec des sites spécialisés. Les outils promotionnels mis à disposition par les ins- Non réponse 2% 1% titutions en charge du tourisme (site Internet, brochures, pla- 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 quettes… ) progressent de 22 points (53% contre 31% en 2006). En revanche, le référencement dans les moteurs de recherche est moins prisé qu’en 2006 (moins 13 points). 58% L’ensemble des solutions offertes progresse d’une année sur l’autre. Aucun 57% Les techniques de marketing direct restent encore minoritaires. Les services à la clientèle 2% (Base = les structures avec ordinateurs soit 604 répondants) Connexion à Internet Wi- fi 13% 58% des structures ne proposent aucun service à leur 18% Connexion à Internet haut d ébit clientèle. Il existe toutefois des différences selon les dépar- 2% TENDANCES tements ou les structures : Tarn (38%), hôtel (30%), héber- Mise à disposition dun ordinateur 19% Avec une proportion de 6%, le blog s’impose cette année. Hormis gement collectif (43%), gîte rural (76%). connecté à Internet à haut débit 14% le Tarn (15%) et les Hautes-Pyrénées (2%), ce taux est similaire dans les départements. Il n’existe pas de différence significative 42% des structures équipées d’un ordinateur proposent Connexion à Internet bas d ébit 4% 58% 11% selon le type de structure. des services TIC à leur clientèle : Aucun mettent à disposition 36% 57% 60% des structures utilisent la réservation électronique via leur un accès à une connexion haut débit et 22% à une Mise à disposition dun ordinateur 4% connecté à Internet à bas débit site ou leur courriel. 39% d’entre elles réalisent par ce biais plus connexion sans fil. Ces services sont plus présents dans le 5% 2% de la moitié de leurs ventes. Tarn, les hôtels Connexion à Internet Wi- fi 13% et les hébergements collectifs alors qu’ils Non réponse 1% 2% sont en retrait dans les gîtes ruraux. 0 10 20 30 40 50 60 7018 Connexion à Internet haut d ébit 18% 2%
  • 21. Les collectivités et InternetL’Internet public Le Web Public Communal Les sites des communes (juillet 2007) L’évolution du nombre de sites Internet des communes par département Sur 3 020 communes Nombre de sites Pourcentage Départements en Midi-Pyrénées, et nombre de communes Juillet 2007 Avril 2006 Mars 2005 Mars 2002 Juillet 2007 Avril 2006 Mars 2005 Mars 2002 479 (soit 15,8%) Ariège • 332 32 39 37 34 11,7% 11,1% 11,7% 10,2% possèdent un site Aveyron • 304 34 30 26 15 9,8% 9,8% 8,5% 4,9% municipal officiel. Haute-Garonne • 588 116 104 91 50 17,6% 17,6% 15,4% 8,5% Cette proportion était Gers • 463 34 26 26 20 5,6% 5,6% 5,6% 4,3% de 6,6% en 2002, de 13% en 2005 et Lot • 340 58 45 45 20 13,2% 13,2% 13,2% 5,9% de 15% en 2006. Hautes-Pyrénées • 474 25 24 23 19 5% 5% 4,8% 4% Tarn • 324 45 45 39 26 13,8% 13,8% 12% 8% Tarn-et-Garonne • 195 135 133 106* 14 68,2% 68,2% 54,3%* 7,2% région Midi-Pyrénées • 3 020 479 446 393 198 15,8% 15% 13% 6,6% Les communes dotées d’un site Internet selon leur taille En 2 ans, les communes de plus de 2 500 habitants Ayant un site (%) Poids des Nombre de ont vu le nombre de sites Internet créés augmenter très communes en Taille de la commune Midi-Pyrénées communes en fortement, alors que les autres catégories enregistrent de 2007 2006 2005 (en %) Midi-Pyrénées très faibles hausses voire même un léger recul. - de 2 500 habitants 12,4% 11,5% 10,1% 94,8% 2858 + de 2 500 habitants 71,1% 65,8% 33,8% 10,1% 90 + de 5 000 habitants 77,5% 70% 76,4% 2,4% 40 + de 10 000 habitants 87,5% 96,8% 90,6% 1,1% 32 19
  • 22. Les collectivités et Internet L’offre de services en ligne (Base : sites Internet des communes de Midi-Pyrénées soit 479 sites) - Le portail local - Le site interactif, administratif et citoyen, Les démarches administratives en ligne facilite les échanges Les profils - Le site dynamique entre l’administration propose des des sites d’actualités, communale et télé-services et Des formulaires pour aider le citoyen internaute Internet - Le site "vitrine" et renseigne et fournit les usagers télé-procédures 44 sites (9%) offrent des formulaires avec l’identifica- communaux le site "vitrine un accès à des services qui transforment enrichie", l’information publics. le site en guichet tion minimum du demandeur. 9 sites (2%) proposent administratif local. assurent une promotion publique locale. des formulaires de soumission de propositions de Caractéristiques "statique" de la commune. contenus. Et 4 sites (1%) incluent des formulaires de pré-réservation (pour la location de la salle communale 345 110 23 1 Nombre de sites 2007 ou le camping municipal par exemple). Soit 72% Soit 23% soit 4,8% soit 0,2% Seul 1 site propose à la fois : un formulaire de prise de 345 81 19 1 rendez-vous, un formulaire de pré-réservation et un for- Nombre de sites 2006 Soit 77,3% Soit 18,1% soit 4,2% soit 0,25% mulaire de soumission de contenus. 299 76 17 1 Nombre de sites 2005 Des formalités administratives dématérialisées Soit 76% Soit 19% soit 4% soit 0,25% 38 sites (soit 8%) permettent d’effectuer une deman- Type de site Sites de 1ère génération Sites de 2ème génération Sites de 3ème génération de en ligne d’actes d’état civil : demande d’acte de nais- sance, demande d’acte de mariage, demande d’acte de décès. Les sites évoluent vers une meilleure qualité et plus de services : les sites de 2ème génération sont passés de 76 en 2005 à 110 en 2007 et les sites interactifs sont passés de 19 en 2006 à 23 en 2007. Des marchés publics dématérialisés Près d’1/4 des sites (23%) permettent d’accéder aux marchés publics de la commune. Des démarches d’urbanisme facilitées 4 sites (1%) proposent un formulaire de demande Des télé-services pour tous d’intervention de la commune ou d’un service de la com- mune. 1 site possède un formulaire de demande d’au- - Les citoyens : la demande en ligne d’actes d’état civil... - Les parents : inscrire les enfants au centre de loisirs, à la cantine, payer des prestations... torisation d’occupation temporaire du domaine public. - Les entreprises : recruter via le site de la mairie et/ou répondre à des offres de location de locaux... 6 sites (1,2%) mettent à la disposition de l’internaute - Les touristes : accéder à un système de réservation d’hôtel ou de prestations depuis le site de la commune... un formulaire de location de la salle communale.20
  • 23. Les contenus Intercommunalité 24% Activité transport 24% Les contenus éditoriaux des sitesFaciliter les démarches administratives locales, présenter Activité sociale 28% Services municipaux 3%l’équipe municipale, valoriser la démocratie en ligne… Intercommunalité 24% Plus de la moitié des sites traite des contenus Activité environnement 34%sont les principaux objectifs des sites Internet des com- suivants : 34% Activité transport 24% Activité urbanisme - les associations (82%),munes de Midi-Pyrénées. Activité scolaire 42% Activité sociale 28% - l’économie (80%), Activité culturelle 4% 3% Services municipaux - le tourisme (70%),Des démarches en ligne Démocratie locales 47% Démarches administratvives 50% Activité environnement 34% - la présentation de l’équipe municipale (58%),La moitié des sites informe sur les démarches administratives Équipe municipale 58% Activité urbanisme 34% - les démarches administratives (50%).locales. 75 sites (15,6%) Développement touristique donnent accès à des docu- 70%ments facilitant les démarches administratives et 17 Activité scolaire 42% Développement économique 80%(3,5%) permettent de commander directement des docu- Associations 82% Activité culturelle 4%ments. 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 Démocratie en ligne 47% Démarches administratvives 50%L’équipe municipale Équipe municipale 58%58% des sites présentent l’équipe municipale et presque Développement touristique 70%autant (47%) complètent la présentation par les domaines Développement économique 80%de compétences des membres de l’équipe. Associations 82% 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 Demande de rendez-vous avec le Maire ou les élus 1% Domaine de compétences 47% des membres de léquipe De bonnes pratiques… à souligner : service de petites annonces, blogs et flux RSS, mutualisation d’informations… Présentation de léquipe 58% - un service de petites annonces pour les citoyens ( 20 sites soit 4%), 0 10 20 30 40 50 60 - un flux RSS pour syndiquer du contenu (8 sites soit 1,7%), "RSS désigne une famille de formats XML utilisés pour la syndication de contenu Web. Ce système est habituellement utilisé pour diffuser les mises à jour de sites dont le contenu change fréquemment, typi-La démocratie en ligne quement les sites dinformation ou les blogs. Lutilisateur peut sabonner aux flux, ce qui lui permet de consulter rapi-47% des sites ont développé des contenus facilitant la Demande de rendez-vousdémocratie en ligne. 1% dement les dernières mises à jour sans avoir à se rendre sur le site." (Définition de Wikipédia). avec le Maire ou les élusCes informations passent notamment par la mise en ligne - un blog d’actualité sur la commune :des comptes rendus du Conseil municipal (34% des sites) • Puylaroque -de compétences Domaine http://blog.puylaroque.com, 47%et/ou du comité de quartier (0,6%) et le bulletin municipal • Lamothemembreshttp://lamothe-goas.over-blog.com, des Goas - de léquipe(25%). • Avignonet Lauragais - www.avignonet-lauragais.net, Présentation de léquipe 58% - une logique avancée de mutualisation de l’information : 28% des sites proposent des liens vers d’autres sites comportant des services : plate-forme de marchés publics, site de service-public.fr pour les demandes d’actes d’état 0 10 20 30 40 50 60 civil, … Dans certains cas, ces services sont directement intégrés au site par syndication. 21
  • 24. Les collectivités et Internet Les outils interactifs La majorité des sites donne la possibilité à l’internaute de contacter la mairie par courriel 126 communes proposent un formulaire de demande d’informations, soit 26%. L’outil le plus répandu pour contacter sa commune est le courriel à 75% (360 sites). 295 sites, soit 62%, indiquent à la fois l’adresse postale de la mairie, le téléphone et un contact mail. Certains sites possèdent des contacts personnalisés : 36 sites (7,5%) offrent la possibilité de contacter directement un élu et 31 (6,4%) permettent de contacter un service municipal. Communication interactive entre mairie et internaute pour certains sites 7% des sites proposent un forum. Parmi lesquels : - 3% (15 sites) ont un accès sur inscription, - 1,9% (9 sites) sont animés et/ou modérés, TENDANCES - 1,7% (8 sites) sont à la fois animés et/ou modérés et avec un accès sur inscription. Des services qui tendent à se développer 7 sites comportent une Foire Aux Questions (FAQ) et 6 donnent accès à un "chat". Près d’1/4 des communes (24%) communique sur leur intercom- munalité (renvoi vers le site de l’intercommunalité et/ou rubrique dédiée). Il s’agit d’une forte augmentation par rapport à 2006 (5%). 10% des sites possèdent une ou plusieurs fonctions pro actives : "imprimer la page", "ajouter aux favoris", "envoyer la page par mail", Le PRAI : Programme régional d’actions innovatrices Le site portail de l’administration française "convertir en pdf"... www.service-public.fr La Région Midi-Pyrénées pilote, avec le soutien de Si 43% des sites font apparaître un lien vers : 10% des sites proposent de s’inscrire à leur lettre d’information. l’Union Européenne, un Programme régional d’actions innovatrices (PRAI) sur le thème de l’administration service-public.fr, seuls 6% intègrent un co-marquage 9% des sites proposent des informations relatives à l’emploi sur la électronique au service des usagers. vers ce site portail. commune : offres d’emploi, point d’information sur l’emploi, per- Dans le cadre de ce programme, doté d’un budget de manences, etc. 2,4 M sur 3 ans, la Région mène sur 2006-2008 des 6,5% des sites ont une navigation optimale, à savoir un accès actions de formation des élus ("l’atelier des élus"), constant au système de navigation, un historique de navigation, un apporte aux collectivités locales un appui en ingénierie plan du site et un moteur de recherche. et finance des projets à caractère innovant. Un site web… même pour les petites communes ! Ardesi participe à cet effort, en particulier au travers de Les Cabannes, en Ariège (344 habitants), possède un 3% des sites proposent un accès aux mal-voyants : à l’aide d’un la publication du Diagnostic annuel de la Société de site interactif de 3ème génération. système de loupe ou possibilité de régler la taille de la police. Ce l’Information en Midi-Pyrénées. Cet observatoire per- www.mairie-lescabannes09.fr chiffre, qui demeure faible est néanmoins en augmentation par rap- met d’évaluer l’impact des politiques publiques sur port à 2006 (1,8%). 9 grandes thématiques. Avec son site de 2ème génération, Saint-Marcel-Paulel, 6 sites proposent aux associations de se référencer dans l’annuai- Le PRAI sera également l’occasion de proposer un "livre en Haute-Garonne (427 habitants) propose des ser- re du site par formulaire. blanc sur les services publics numériques en Midi- vices intéressants : demande en ligne d’actes d’état Pyrénées", véritable exercice de concertation et outil civil, possibilité de s’identifier sur le site, de consulter 1 site propose un service SMS : celui de la ville de Millau. Ce site d’aide à la décision pour les acteurs publics de la région. les comptes rendus du Conseil municipal... propose de recevoir directement sur son mobile des informations www.stmarcelpaulel.fr selon des thématiques sélectionnées au préalable.22
  • 25. Le Web Public IntercommunalLes sites Internet des intercommunalités (juillet 2007)Au 31 juillet, on recense 81 sites officiels d’intercommunalités, soit 39% des 206 intercommunalités de Midi-Pyrénées. Cette proportion était de 29% en 2006 et 18% en 2005.L’évolution du nombre de sites Internet des intercommunalités par département Le département de la Haute-Garonne Départements et nombre de communes Nombre de sites Pourcentage arrive en tête et compte 15 sites d’intercommunalités (18,5% des sitesAriège • 21 8 38% de la région).Aveyron • 34 12 35% 3 départements de la région se suiventHaute-Garonne • 29 15 51,7% de peu et offrent quasiment le même Les profils des sites Internet intercommunauxGers • 25 13 52% nombre de sites :Lot • 24 10 41,6% - le Gers (13 sites soit 16%), - l’Aveyron (12 sites soit 15%),Hautes-Pyrénées • 33 8 24,2% - le Tarn (11 sites soit 14%).Tarn • 27 11 40,7% - Le portail intercommunalTarn-et-Garonne • 14 4 28,5% mutualisé, - Le site propose desrégion Midi-Pyrénées • 207 81 39% communautaire télé-procédures et - Le site "vitrine orienté "contenus et des télé-services promotionnelle" du services", qui transforment groupement et le site facilite les échanges le site en portail communautaire entre l’administration de services orienté "contenus", et les internautes- interactifs assurent une citoyens Caractéristiques promotion statique de l’intercommunalité 34% des sites possèdent des mentions légales complètes. 55 22 4 69% offrent une charte graphique de qualité. Nombre de sites 2007 soit 67,9% soit 27,1% soit 5% Plus d’1/4 des sites (soit 28%) offrent une charte graphique d’excellente qualité et séduisante. Type de site Sites de 1ère génération Sites de 2ème génération Sites de 3ème génération 5% des sites identifient clairement les publics visés. 23
  • 26. Les collectivités et Internet L’offre de services en ligne (Base : sites Internet des intercommunalités de Midi-Pyrénées soit 81 sites) Des contenus thématiques et ciblés Des contenus enrichis et thématiques Les intercommunalités présentent les communes Des informations prédominantes 68% des sites disposent d’un accès thématique. qui les composent Les informations les plus souvent présentes : 4 thématiques "phares" : 61% des sites d’intercommunalités (soit 49 sites) - présentation des élus communautaires : 81,5%, offrent une présentation assez complète des communes - économie : 79% (dont 44% avec un contenu riche), - présence de carte ou plan : 80,2%, de leur groupement. - description des compétences/missions de l’inter- - tourisme/patrimoine : 68% (dont 65% avec un conte- nu riche), Parmi eux, plus de la moitié comportent une fiche descrip- communalité : 71,6%. - environnement : 67% (dont 44% avec un contenu tive de la commune (74%) et la plupart (63%) mettent en Et ce, bien avant les caractéristiques du territoire (56,8%) riche), ligne les coordonnées des maires et/ou renvoient vers les ou même les services communautaires (42%). - sports/loisirs : 49% (dont 21% avec un contenu riche). sites Internet communaux. Mais encore, 39% des sites ne fournissent aucune information ou mentionne seulement Mais aussi : la liste des communes membres de l’intercommunalité. Politique ville 4% TIC 9% Voirie 13% Aménagement du territoire 15% Transports/Déplacements 17% Zoom Promotion des sites Internet Logement/Habitat 23% Les intercommunalités proposant un blog ou un flux RSS Culture 26% 2 sites comportent des flux RSS. 1 intercommunalité a développé un blog en plus de son site. Éducation/Formation 27% L’accessibilité Action sociale/Santé 31% Elle est très peu développée : 1 seul site dispose d’un accès pour mal-voyants. Sports/Loisirs 40% Les informations relatives à la vie locale Environnement 54% 5 sites mettent en ligne la météo. 59% des sites proposent des actualités mises à jour, avec une Tourisme/Patrimoine 55% remontée en page d’accueil. Parmi ceux-ci, 44% proposent les services d’un moteur de recherche. Économie/Emploi 64% Un peu plus d’un quart des sites (27%) ne propose pas d’actualité ou alors une actualité qui n’est pas mise à jour. 0 10 20 30 40 50 60 7024
  • 27. Des services ciblés "usagers"18,5% des sites comportent des services ciblés "usa- Méthodologiegers". Ces services sont généralement des télé-services de Le Web Public Communaltype demande en ligne d’actes d’état civil et/ou des formu- Données quantitatives : repérage des sites Internet communaux de Midi-laires de demande de documents (dans le domaine de l’ur- TENDANCES Pyrénées effectué par le Cabinet mfDocumentation entre le 1er février et le 31 juillet 2007.banisme, de l’emploi). Une tendance forte : "la carte d’identité" de l’intercommunalité Données qualitatives : analyse des 479 sites à partir d’une grille de cri- 52% des sites offrent une présentation complète de l’intercommu- tères organisée autour de 5 blocs :Des contacts identifiés et facilités nalité. Une bonne présentation de la structure passe par : les carac- 1. Identification de la commune43% des sites permettent à l’internaute de contacter l’in- téristiques du territoire, une carte et/ou un plan de situation, les 2. Caractéristiques générales du site compétences et missions, les élus et services communautaires. 3. Périmètre éditorial des informations fourniestercommunalité via un formulaire. 4. Périmètre fonctionnel45% des sites disposent d’un courriel. Proposer des services ciblés 5. Classement par types de site de 1 à 5 pour évaluer le - météo en ligne (5 sites), site dans sa globalité.De la cartographie en ligne - lettre d’information (7 sites), Les résultats obtenus lors de l’analyse du site permettent de dresser - services liés à l’emploi et au recrutement : offres et un profil de site selon une typologie allant du “site vitrine” au “por- tail de ville”. Analyse menée par mfDocumentation du 1er février31% des sites proposent une cartographie en ligne mais demandes d’emploi, dépôt de CV et lettre, … (7 sites). au 31 juillet 2007.seuls 11% des sites possèdent une cartographie interacti- Des efforts à poursuivre…ve qui permet à l’internaute de faire une recherche de lieux, 48% des sites offrent une navigation sommaire avec un retour Le Web Public Intercommunalde rues, ... constant à la page d’accueil… mais 14% des sites proposent une Données quantitatives : repérage des sites Internet intercommunaux de navigation optimale composée d’un accès constant au plan du site, Midi-Pyrénées effectué par le Cabinet mfDocumentation entre le 1er d’un moteur de recherche interne et d’un historique de navigation. février et le 31 juillet 2007. Données qualitatives : analyse des 81 sites à partir d’une grille de critèresDes démarches administratives en ligne présentes… organisée autour de 4 blocs :mais une marge de progression importante 1. caractéristiques générales du site 2. périmètre éditorialLes informations relatives aux démarches administratives 3. périmètre fonctionnel19% des sites informent sur les démarches administra- 4. Le bloc périmètre de mutualisation Les résultats obtenus lors de l’analyse du site permettent de dres-tives (15 sites). Parmi elles, 11 intercommunali- ser un profil de site selon une typologie allant du “site vitrine pro-tés proposent un lien vers service-public.fr, et 5 sites motionnel” au “portail intercommunal mutualisé”. Analyse menéefont du co-marquage. par mfDocumentation du 1er février au 31 juillet 2007.La dématérialisation des marchés publics36% des intercommunalités ont choisi de Sourcesdématérialiser les marchés publics sur leur site (31 sites). Données 2007 :Parmi celles-ci, 7 offrent des possibilités de recherche et/ou - Web Public Communal (WPC) : Étude Ardesi/mfDocumentation.un accès aux archives. Analyse du Web Public Communal. Août 2007. - Web Public Intercommunal (WPI) : Étude Ardesi/mfDocumentation. Analyse du Web Public Intercommunal. Août 2007. Données 2006 : Ardesi. La Société de l’Information en Midi-Pyrénées : les collectivités et Internet. Décembre 2006. 25
  • 28. Laccès public à Internet Les lieux d’accès public à Internet en Midi-Pyrénées Le profil des lieux d’accès public à Internet en Midi-Pyrénées Les usages pratiqués (Base = ensemble, hors non réponse =164 répondants) (Base : ensemble, soit 171 répondants) 2007 2006 - Usages de base : web, recherche thématique, messagerie, bureautique, initiation - Un lieu d’accès public met à disposition des visiteurs, en à l’outil PC et aux logiciels de base… moyenne 6,7 postes informatiques. Celle-ci varie selon que Usages de base 40% 45% - Usages sociaux : recherche d’emploi, rédaction de CV… l’on soit en zone rurale (5,4 postes) ou urbaine (8,1 postes). - Usages scolaires : soutien scolaire, recherche… Usages sociaux 26% 31% - Usages ludiques : jeux, forums, chat - La surface moyenne d’un espace, quelque soit la zone, se - Usages technologiques avancés : photo numérique, création de sites web, situe aux alentours de 36m2. montage vidéo… Usages scolaires 10% 9% - Dans une semaine normale, un espace est ouvert en moyenne 25h30 avec une variable de plus ou moins deux Usages ludiques 19% 12% heures selon les zones (urbaine : 27h et rurale : 23h50). Usages technologiques - En moyenne, on compte deux animateurs multimédias avancés 6% 4% pour accompagner les publics. - Une tendance identifiée en 2006 qui se vérifie : désormais La tendance perçue en 2006 se confirme : si les usages de 51% des espaces recensés se situent en zone rurale. base (messagerie, recherche d’information…) demeurent les TENDANCES plus courants (40%), ils connaissent une diminution (moins 5 Le nombre de visiteurs quotidiens a augmenté de cinq points en un points par rapport à 2006 mais surtout moins 22 points par an, avec des visiteurs hebdomadaires qui restent majoritaires. Le profil des visiteurs rapport à 2004) au profit des usages ludiques (plus 7 points) Les fréquentations quotidiennes se font plutôt dans les espaces Le nombre de visiteurs et technologiques (plus 2 points). urbains. Inversement, les visiteurs occasionnels sont plus impor- (Base : ensemble, hors non réponse soit 169 répondants) tants en milieu rural (27% contre 20% en urbain). En moyenne, chaque lieu d’accès public reçoit 49 visi- En matière d’usages, aucune différence significative entre les utilisa- teurs uniques* par semaine. En zone rurale, ce résultat a teurs de zones urbaine ou rurale n’est à noter. Il en va de même pour la formation des élus : 32% des espaces toutes zones confondues augmenté significativement : ils sont 36 contre 30 en 2006. 44% ont accompagné ou formé des élus à l’outil informatique ou à l’uti- Le nombre de visiteurs en zone urbaine reste stable : 62 Les jeunes lisation d’outils. 38% visiteurs en moyenne. (-24 ans) 53% * Le visiteur nest comptabilisé quune fois dans la semaine. 38% La fréquentation selon les âges Les adultes (24-56 ans) 46% (Base : ensemble, hors non réponse soit 163 répondants) 35% 2007 Une inversion de tendance par rapport à 2006 : ce sont les 2006 Les logiciels libres 17% jeunes (moins de 24 ans) qui fréquentent le plus les lieux Les seniors (Base : ensemble, hors non réponse soit 171 répondants) 2005 (+56 ans) 16% d’accès public à Internet. Cet écart de fréquentation se creu- 12% 71% des espaces utilisent en partie des logiciels se en fonction du type de zone : les jeunes sont encore plus 0 20 40 60 80 100 libres et ce, quelque soit la zone d’implantation. nombreux en milieux urbain. Il n’existe aucune différence significative de compor- Une tendance stable : les seniors qui sont 17% à fréquenter tement selon les zones urbaines ou rurales. ces espaces contre 16% en 2006.26
  • 29. Le Réseau Cyber-base Midi-PyrénéesLe réseau Cyber-base Midi-Pyrénées maille le territoire régional avec 56 espaces répartis dans les huit départements.La répartition géographique des espaces Cyber-basesOctobre 2007 Le réseau Cyber-base Midi-Pyrénées traduit la volonté de la Région, et de son partenaire la Caisse des Dépôts, doffrir un lieu daccès public à Internet de proximité à tous les Midi-pyrénéens. Répondant à une charte qualité régionale, il offre aux usagers de nombreux services, notamment sous forme dateliers pratiques permettant de découvrir ou redé- couvrir les usages liés à Internet. Il compte à ce jour 56 espaces et plus de 150 animateurs travaillant en réseau. Trois principaux types de structures mettent en place des Cyber-bases : les maisons des jeunes/espaces jeunesse (22%), les bibliothèques/médiathèques (20%) et les structures publiques (14%) telles que les mairies et structures intercom- munales. Zoom Des ateliers thématiques qui se développent Au-delà des “usages de base”, on relève une montée en puissance d’initiatives dédiées : - à l’accueil des seniors et demandeurs d’emploi, - au soutien aux projets culturels, - à l’accès aux services publics, - à l’accompagnement des associations. 27
  • 30. 7 500 5 000 2 500 Laccès public à Internet 0 La fréquentation des usagers Typologie des usagers (Base = 42 espaces) (Base = 42 espaces) 7 000 6 000 Le nombre d’inscrits La répartition Les catégories Socio-Professionnelles (CSP) Le nombre de personnes inscrites dans les Cyber-bases 5Comme 000 en 2006, les visiteurs inscrits dans les Cyber-bases Comme en 2006, les demandeurs d’emploi (13,4% en est en constante évolution et n’est pas uniquement lié à 4se répartissent également entre les hommes et les fem- 000 2007 contre 11,4%), les employés (11,2% contre 11,4 en l’ouverture de nouveaux espaces. Elles sont 17 070 cette mes. Mais ces dernières sont en progression (54,4% de 2006), les retraités (9,5% contre 9,3) ainsi que les étu- 3 000 année, contre 9 573 en octobre 2006 : leur nombre a presque femmes contre 45,6% d’hommes) parmi les nouveaux inscrits. diants et collégiens (9% et 8%) sont les principaux usa- doublé en un an. 2 000 gers des Cyber-bases. L’âge 1 000 On remarque donc une certaine stabilité quant à la répar- Le nombre de visiteurs Si l’on remarque une légère progression des 25/40 ans, tition des l’ensemble des inscrits. 0 les moins de 15 ans connaissent une légère diminution. Les Cyber-bases ont reçu 5 695 visiteurs par mois en moyenne sur 12 mois contre 3 105 en 2006. Le mercredi Une tendance se confirme : les 40/60 ans fréquentent de plus en plus les Cyber-bases. Ces derniers sont en nette Le niveau de formation étant le jour où l’on peut noter des pics de fréquentation (dus notamment à une forte présence du jeune public). progression dans les nouveaux inscrits (25%). - Sans : 57,94 % 30 - CAP/BEP : 2,7% 25 - BAC : 2,9% - Post bac : 4,1% 20 - Autre : 1,1% 15 - Non renseigné : 31,22% 2006 - 12,52% 2007 - 11,79% 2006 - 28,34% 2006 - 22,89% 2006 - 21,15% 2006 - 14,92% 2007 - 27,25% 2007 - 25,32% 2007 - 22,35% 2007 - 13,82% 10 57,9% du public fréquentant les Cyber-bases sont sans TENDANCES 5 diplôme. Cette forte proportion peut s’expliquer par la forte Des espaces pour tous et pour tous les usages représentation des jeunes dans ces espaces (collégiens, 0 La tendance se confirme, les personnes fréquentant les Cyber-bases lycéens et les plus jeunes n’ayant pas encore obtenu un y sont attirées par la messagerie, les services de la vie quotidienne, Supérieur à 60 ans De 15 à 25 ans diplôme). les recherches liées à l’emploi et aux loisirs. De 40 à 60 ans Inférieur à 15 ans Ces espaces accueillent tous les publics : des personnes non équi- pées (11,9%) aux personnes possédant chez elles un ordinateur De 25 à 40 ans Non spécifié (13,4%) voire un ordinateur connecté à Internet (15,2%) ; mais Méthodologie aussi des personnes ayant des connaissances en informatique Les lieux d’accès public à Internet en Midi-Pyrénées (connaissances intermédiaires pour 14,3% du public et confirmées Sondage Ardesi/Khéolia réalisé auprès de 171 lieux d’accès public pour 4,9%) et pas seulement des débutants (20,6%). Sources à Internet midi-pyrénéens, du 27 juin au 20 juillet 2007. Seules les structures 2006 issues de l’enquête 2005 ont été appelées. Les Les lieux d’accès public à Internet structures nouvellement existantes n’ont pas été interrogées. Données 2007 : Sondage Ardesi/Khéolia. Diagnostic sur les lieux Le réseau Cyber-base Midi-Pyrénées d’accès public à Internet de Midi-Pyrénées. Juillet 2007. Données statistiques générées par l’outil de gestion du portail cyber-base.org, utilisé par les animateurs du réseau. Le Réseau Cyber-base Midi-Pyrénées En octobre 2007, ces données étaient établies à partir de 42 Données 2007 : portail Cyber-base. espaces répondants. www.cyber-base.org. Octobre 2007. Attention : ces données sont renseignées directement par les anima- Données 2006 : Ardesi. La Société de l’Information en Midi-Pyrénées : teurs mais tous les items ne le sont pas systématiquement, ce qui l’accès public à Internet. Décembre 2006. explique pour certains le pourcentage important de «non renseigné».28
  • 31. L’équipement des étudiants midi-pyrénéensLes étudiants et Internet (Base = population entière – 500 répondants) Le niveau d’équipement • 97% des étudiants ont un téléphone mobile TENDANCES • 88% des étudiants ont un ordinateur (fixe et/ou portable) Des étudiants de l’enseignement supérieur de Midi-Pyrénées bien • 71% des étudiants possèdent une connexion Internet équipés • 65% des étudiants sont connectés en haut débit La quasi-totalité des étudiants sondés (97%) possède un téléphone mobile à titre personnel. Les chiffres clés par type d’établissement 88% d’entre eux possèdent un ordinateur (fixe et/ou portable), auquel s’ajoute un graveur de CD (76%), une imprimante (69%), un École de commerce Université Mirail graveur de DVD (59%)… L’équipement en ordinateur répond, en premier lieu, à un besoin (les Mobile 96% Mobile 99% études) pour 85% des détenteurs, loin devant des raisons d’agré- Ordinateur 96% Ordinateur 89% ment (55%). Ce besoin est ressenti de façon personnel, puisque Les freins “seuls” 21% des étudiants équipés pour leur formation étaient Internet 77% Internet 74% à l’utilisation contraints par leur établissement. Haut débit 72% Haut débit 68% d’Internet École d’ingénieurs Université Paul Sabatier Parallèlement, le taux de connexion Internet (71%) est significati- Le frein vement supérieur à la population générale de la région Midi- Mobile 100% Mobile 95% Pyrénées (49%). De plus, l’intention de connexion Internet dans les principal Ordinateur 92% Ordinateur 84% à la connexion 12 prochains mois (6%) fait partie des plus fortes marges de pro- Internet 76% Internet 67% Internet est gression possibles parmi tous les équipements proposés. Haut débit 75% Haut débit 62% le prix (48%). A noter également : le succès en terme d’équipement des autres Universités Sciences Sociales Universités décentralisées * matériels de “loisirs” tels que le lecteur baladeur MP3 (70%), lecteur DVD de salon (65%), appareil photo numérique (64%), décodeur Mobile 96% Mobile 98% TNT (26%)… Ordinateur 90% Ordinateur 83% Internet s’est imposé comme un outil incontournable pour les étu- Internet 73% Internet 61% diants : non seulement ils connaissent mieux l’univers informatique Haut débit 64% Haut débit 60% que le reste de la population mais, en plus, ils investissent dans les IUT * produits/services liés à Internet. Mobile 93% * : le nombre de personnes Ordinateur 96% interrogées pour ces types Internet 63% d’établissements étant faible, les résultats sont à Haut débit 55% utiliser avec précaution. Zoom Les moyens les plus récents pour profiter au mieux des offres Internet La population étudiante privilégie largement le haut débit (65% des étudiants, soit 92% des connectés). 51% des étudiants connectés utilisent le Wi-fi, système dont la notoriété est arrivée largement à maturité (97%). Le taux de pénétration de l’offre groupée Internet/téléphonie/TV auprès de cette cible (42%) devance largement celui de la population générale de Midi-Pyrénées (24%). La connexion Internet suit un double objectif, autant (sinon plus) pour les loisirs (82%) que pour les études (77%). Par ailleurs, les formations qu’ils ont eues sur l’informatique (72%) et sur Internet (50%) au cours de leurs études contribuent sans doute au développement d’Internet parmi cette population. 29
  • 32. L’utilisation dInternet par les étudiants midi-pyrénéens (Base = population entière – 500 répondants) Les usages pratiqués Les lieux de connexion (Base = population utilisant Internet - 493 répondants) (Base = population utilisant Internet - 493 répondants) Rechercher des informations générales : 99% Recherche des informations spécifiques pour les études : • Chez vos parents : 88% 98% • Sur votre lieu d’études : 80% Zoom Communiquer • A votre domicile : 71% Des usages innovants Envoyer et recevoir des courriers électroniques : 97% • Chez des amis : 56% Les blogs Utiliser la messagerie instantanée, "chatter" : 85% • Point d’accès public : 37% (Base = population utilisant Internet – 493 répondants) Aller sur des blogs : 52% • Cyber-café : 17% Participer à des forums de discussion : 35% 17% des internautes ont créé leur propre blog (contre 7% pour les foyers midi-pyrénéens). Pour les deux tiers, ce blog existe Commerce électronique Près de 9 étudiants sur 10 se connectent chez leurs depuis plus d’un an. Près de la moitié le met à jour de manière heb- Faire des achats en ligne : 79% parents et 80% le font sur leur lieu d’études. domadaire. Effectuer des opérations bancaires : 68% Les écoles de commerce et d’ingénieurs ont une utilisation Obtenir des billets d’entrée : 42% quotidienne plus importante sur leur lieu d’études (respec- Les achats en ligne (Base = population "acheteurs en ligne" – 361 répondants) Vendre en ligne : 20% tivement 52% et 39% contre 21% au global). Loisirs Le taux de pénétration des achat en ligne ces 12 derniers mois est Obtenir de la musique : 68% de 73% parmi les internautes. Majoritairement, les étudiants internautes achètent leurs billets de Lire les journaux : 62% transport et leurs voyages sur Internet. Le textile et les articles de Jouer en ligne ou télécharger des jeux : 33% sport ont également une place de choix parmi les achats en ligne. Plus d’un internaute sur deux a déjà réalisé un achat sur un site de La première utilisation d’Internet réside dans la recherche Vente Par Correspondance (VPC) et plus d’un tiers sur un site d’en- d’informations quelles quelles soient. Viennent ensuite l’en- chères tel que www.ebay.fr voi/réception de courriels et le “chat”. TENDANCES Les achats en ligne sont une pratique courante parmi les Les 3 principaux lieux de connexion sont, le domicile des parents étudiants (79% d’acheteurs), de même que les opérations (88%), le lieu d’étude (80%) et leur domicile (71%). C’est à leur bancaires, le téléchargement de MP3 et la consultation de domicile qu’ils utilisent le plus fréquemment Internet (58% quoti- la presse. diennement). Les points d’accès public sont fréquentés par plus d’un étudiant sur trois, 19% d’entre eux plusieurs fois par semaine. 4 types d’utilisation d’Internet devancent largement les autres : la Méthodologie recherche d’informations générales (99%) et relatives à leur forma- Sondage réalisé par Ardesi/Teleperformance. tion (98%), les mails (97%) et le “chat” (85%). Enquête téléphonique menée auprès de 500 étudiants de Midi- Les freins à l’utilisation d’Internet De façon globale, près de 3 étudiants sur 4 ont fait des achats en Pyrénées du 10 au 19 septembre 2007. 99% des étudiants utilisent Internet régulièrement ligne au cours des 12 derniers mois. Un redressement statistique a été implémenté pour redonner à chaque questionnaire son “juste poids” en fonction du sexe, de quelque soit le lieu de connexion. Toutefois, pour l’âge et de l’établissement fréquenté. les universités décentralisées, la proportion est plus faible (91% d’internautes). Sources Sondage Ardesi/Teleperformance. Enquête auprès des étudiants en en Midi-Pyrénées. Octobre 2007.30
  • 33. Les TIC dans l’éducationLéducation et la formation L’équipement des établissements scolaires de Midi-Pyrénées 12 (Base = population entière soit 1482 établissements répondants du premier degré et 319 établissements Le nombre de postes fixes et d’ordinateurs portables du second degré dont 216 collèges et 103 10 (utilisés et affectés à un usage pédagogique) lycées/lycées professionnels) 8 Établissements du 2nd degré Établissements Le niveau d’équipement Départements du 1er degré et nombre de communes 6 Collèges Lycées Aucune évolution de l’équipement des établissements du premier degré n’est à noter. L’objectif national de 10 élèves 2007 2006 2005 2007 2006 2005 2007 2006 2005 par ordinateur pour les établissements du premier degré est 4 loin d’être atteint. Nombre de postes fixes 9 069 6 892 6 243 14 074 12 435 8 699 24 236 20 253 14 249 Le parc informatique des établissements du second degré 2 a connu une forte progression, notamment au niveau des Nombre d’ordinateurs portables 221 78 55 908 401 159 1 049 673 395 ordinateurs portables (plus 126% pour les collèges et plus 0 55% pour les lycées). Malgré cette progression, le nombre Nombre d’élèves par ordinateur 15,7 17,2 18,1 6,5 7,3 8,4 3,5 3,9 4,4 7 6 10 5,7 6,4 4,7 5,4 8,6 6,9 7, 6,4 7,2 7,6 6,3 7,5 8,9 9,7 8,3 8,1 9,4 9,6 9, t 1,5 10,2 d‘élèves par ordinateur n’a que sensiblement évolué. e n nn e rs Lo e s rn ne ièg eyro Ge né Ta on Ar A v aro yré ar -g -P t-G ute s e Ha ute rn- Ha Ta Le nombre d’élèves par ordinateur : zoom départemental 12 Collèges 2007 5 Lycées 5,7 Ariège 6,4 2006 7 10 4,7 2005 4 Aveyron 5,4 8,6 —— Objectif national : 3 6 8 Haute-garonne 6,9 7, 3 6,4 Gers 7,2 6 7,6 6,3 2 Lot 7,5 1,5 4 8,9 Hautes-Pyrénées 9,7 1 10 2 8,3 Tarn 8,1 9,4 0 0 9,6 Tarn-et-garonne 9, 3 4 7 6 10 2,9 3,1 4,3 2,9 3,6 3,5 3,8 4,2 4,9 3,7 4,2 4,3 3,2 3,5 4,2 4,2 4,9 3, 3,6 3,1 3,6 3,2 10,2 5,7 6,4 4,7 5,4 8,6 6,9 7, 6,4 7,2 7,6 6,3 7,5 8,9 9,7 8,3 8,1 9,4 9,6 9, t t 1,5 10,2 e n e rs Lo es rn e e n nn e rs Lo es rn e ièg eyro nn Ge é Ta nn ièg eyro Ge né Ta nn 0 3 Ar ro rén aro Ar Av ga ro ré aro Av - ga Py G - Py G ute tes - et- ute s- et- 31 Ha u rn- Ha ute r n- Ha Ta Ha Ta
  • 34. Les TIC dans l’éducation D’autres équipements mis à disposition… Départements Établissements du 2nd degré et nombre de communes Établissements du 1er degré Collèges Lycées Visioconférences 7 16 36 Tableaux blancs interactifs 36 38 28 L’utilisation d’Internet Vidéoprojecteurs 120 855 1 131 dans les établissements Si la visioconférence et les tableaux blancs font peu à peu leur apparition au sein des établissements scolaires, leur présence reste encore limitée. Le videoprojecteur quant scolaires de Midi-Pyrénées à lui est un équipement totalement intégré dans les établissements du second degré. (Base = population entière soit 1482 établisse- Les établissements du premier degré sont moins utilisateurs de ces outils. ments répondants du premier degré et 319 établis- sements du second degré dont 216 collèges et 103 lycées/lycées professionnels) La connexion à Internet Les services en ligne La connexion dans les établissements du premier degré a Les services en ligne n’ont connu qu’une faible progression connu une progression : 50,4% des postes connectés le dans les établissements du premier degré. 4 proposent un sont en haut débit, contre 33% en 2006. Les connexions de accès aux relevés de notes (contre 2 en 2006) et 3 aux type RTC restent encore très présentes. absences des élèves et carnet de texte de la classe. Grâce au réseau ASTER, le taux de connexion en haut débit En revanche, ces services en ligne connaissent un fort pour les lycées est de 100%. TENDANCES développement en 2007 dans les collèges et lycées. Le taux d’équipement des établissements du premier degré reste Les postes connectés à Internet stable. A noter : la forte progression du parc informatique des lycées et col- L’accès aux services en ligne dans les établisse- (utilisés et affectés à un usage pédagogique) lèges, notamment en terme d’ordinateurs portables. ment du second degré Comme en 2006, 60,7% des postes présents dans les établissements du premier degré sont connectés à Internet. Établissements du 2nd degré Le nombre de postes connectés dans les établissements du second degré continue sa progression : 88% pour les col- Départements Collèges Lycées et nombre de communes lèges (contre 85% en 2006 et 82% en 2005) et 88,4% dans les lycées (contre 85% en 2006 et 82% en 2005). 2007 2006 2005 2007 2006 2005 Accès aux relevés de notes 10,6% 4,3% 2,9% 30% 15,6% 6,7% Accès aux absences des élèves 4,6% 2,4% 0,6% 17,5% 11,4% 8,1% Accès au carnet de texte de la classe 6% 1,4% 0,6% 11,6% 5,2% 2,7% A noter : 30% des lycées proposent un accès en ligne aux relevés de note.32
  • 35. Les Environnements Numériques de Travail (ENT)L’établissements participant à lexpérimentation ENT Midi-Pyrénées Zoom Les Environnements Numériques de Travail (ENT) Depuis septembre 2006, les ENT sont déployés dans 12 établissements dont : - 8 lycées publics Éducation Nationale, - 1 lycée public agricole, - 3 collèges publics en Ariège.La connexion aux ENT par profil d’utilisateursL’utilisation des ENT se généralise de plus en plus. Elle enregistre de légère baisse durant les vacances scolaires.Parents et élèves semblent se familiariser de plus en plus à ce nouvel outil. Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin Septembre Octobre 2006 2007 2007 2007 2007 2007 2007 2007 2007 Professeurs 2342 4720 5019 9129 5393 8378 6791 6670 8644 Parents 233 587 1669 3809 1907 3727 2512 1140 1941 Élèves 5640 9423 10169 17646 11099 15101 13211 10361 16704 Personnels 701 1440 1363 2193 1615 1894 1874 1997 2479 Totaux 8916 16170 18220 32777 20014 29100 24388 20168 29768 33
  • 36. Les TIC dans l’éducation Les sites Internet Si l’équipement des établissements du premier degré n’a pas évolué, il en va de même pour la messagerie interne (10,2%) et les Intranets (2,1%) : les chiffres sont stables. En revanche, une progression est à noter pour les sites Internet : plus 19 points avec 11,3% des établissements sur la toile. Les sites web des collèges et lycées suivent la tendance indiquée par les services en ligne : les chiffres sont à la hausse. 97% des lycées proposent un site Internet. Le taux d’Intranet et de messagerie interne restent stables. Établissements du 2nd degré Départements Collèges Lycées et nombre de communes 2007 2006 2005 2007 2006 2005 Existence d’une messagerie interne 78,7% 69% 68% 77,7% 77% 74% Existence d’un Intranet 41,2% 32% 32% 50,5% 51% 42% Existence d’un site Internet accessible à tous 80% 73% 67,7% 96,1% 88,5% 89% Méthodologie Les TIC dans l’éducation Zooms Enquête ETIC (Enquête sur les Technologies de l’Information et de la Communication) menée par le Rectorat de l’Académie de Toulouse. La charte du bon usage Le B2i et le C2i 319 établissements du second degré et 1482 établissements du pre- mier degré ont répondu à cette enquête à partir d’un formulaire 34,1% des établissements du premier degré ont mis en place une Petit à petit le B2i, Brevet Informatique et Internet se généralise. accessible via le portail : http://etic.education.fr charte du bon usage d’Internet. Elle est annexée au règlement inté- Ainsi, 49% des élèves de troisième l’ont validé entièrement Un panel d’écoles, de collèges et lycées, à suivre plus particulièrement rieur dans 21,9% des cas. (contre 19% en 2005/2006) et 16,6% partiellement. a été mis au point par la Direction de l’évaluation et de la prospective Au cours de l’année scolaire 2006/2007, 23% des enseignants de afin d’être en mesure d’obtenir des données nationales représentatives. 95,4% des collèges proposent cette charte, dans 81,5% des cas Ces questionnaires ont été renseignés en avril et mai 2007. collèges se sont impliqués. elle est annexée au règlement intérieur. Le C2i, Certificat Informatique et Internet mis en place en 2004 est Avertissement : les lycées professionnels et collèges font souvent 95,1% des lycées ont également cette charte. Charte annexée au partie dune cité scolaire et les équipements informatiques sont alors encore peu répandu. règlement intérieur dans 79,6% des cas. commun donc létablissement répond à lenquête pour un seul des Ce certificat atteste de compétences dans la maîtrise des outils établissements souvent le lycée. informatiques et réseaux. Il est institué dans le but de développer, de renforcer et de valider la maîtrise des TIC par les étudiants en Sources formation dans les établissements d’enseignement supérieur. En 2007, seuls 0,6% des étudiants en formation le détiennent. Les TIC dans l’éducation Données 2007 : Rectorat de l’Académie de Toulouse. Enquête ETIC. Mai 2007. Données 2006 : Ardesi. La Société de l’Information en Midi-Pyrénées : les TIC dans l’éducation. Décembre 2006.34
  • 37. La Formation Ouverte et à Distance (FOAD) : le réseau PyramideLe réseau Pyramide : une réponse de proximité aux besoins de formation Les objectifs Depuis 1994, les trois objectifs principaux de la Région Midi- Pyrénées à travers son réseau Pyramide sont de favoriser : - l’accès à la formation professionnelle sur le territoire en constituant des groupes de stagiaires à l’échelle régionale, - la formation du public aux TIC, - la culture FOAD en ouvrant l’accès au réseau aux orga- nismes de formation de la région. Le réseau en chiffres : - 15 sites Pyramide, - 24 animateurs, - 25 organismes de formation, - 44 formations, - 1 094 stagiaires dont 300 rémunérés (2006), - 12 789 heures de formation (2006), - 316 638 heures stagiaires. 35
  • 38. La Formation Ouverte et à Distance (FOAD) : le réseau Pyramide Zooms Les stagiaires (chiffres 2006) Fonctionnement du réseau TENDANCES Trois types de stagiaires : Vers un nouveau réseau - demandeurs d’emploi (75%), Les acteurs Dans le cadre du Programme Régional de Formation Professionnelle - salariés dans le cadre de la promotion sociale, (PRDF) 2007-2011, la Région Midi-Pyrénées et ses partenaires ont - "public jeune" (16-25 ans) à l’exclusion des étudiants. convenu de développer la FOAD et de rendre plus complémentaires Trois grands acteurs : les réseaux de diffusion, notamment les lieux d’accueil des stagiaires. Un public majoritairement féminin : Ainsi, afin de constituer un maillage territorial cohérent, 4 réseaux existants ont décidé de constituer un nouveau réseau. Ce Réseau Trois grandes tranches d’âges se distinguent parmi les publics, Régional des Points d’Accès Public à la FOAD est constitué d’une La Région : et les femmes y sont majoritaires : partie des lieux d’accueil existants des quatre réseaux, complémen- - 18/27 ans : 57% de femmes, taires entre eux (un seul point par zone) et couvrant géographique- - formation des formateurs aux outils, ment l’ensemble du territoire. - 28/47 ans : 71% de femmes, - 48/57 ans : 65% de femmes. - suivi technique et pédagogique, - liaison permanente avec les organismes - le réseau de la Région Midi-Pyrénées : Pyramide - 14 sites, et les sites. - le réseau de l’Education Nationale : les SARAPP (Sites Antennes Se former autrement Rurales de l’Atelier de Pédagogie Personnalisée) - 37 antennes et 3 APP (Ateliers de Pédagogie Personnalisée), Pyramide offre une organisation du travail souple, accordée aux - le réseau de l’AFPA (Association nationale pour la Formation situations spécifiques des stagiaires : Professionnelle des Adultes), le réseau de EOF (Espace Ouvert Les organismes de formation : de Formation) - 2 sites implantés dans les aires urbaines, - ils travaillent en petits groupes de 3 à 7 personnes par site, - le réseau de la DRAF (Direction Régionale de l’Agriculture de la - ils bénéficient systématiquement dun accompagnement per- Forêt) : Points PICO (Point Information Conseil Orientation) - 11 sites. - suivi des inscriptions, sonnalisé et peuvent suivre leur formation en groupe, sur lun des sites, ou en individuel, depuis chez eux, via Internet, - gestion des dossiers, En 2007, ce réseau est constitué de 67 points d’accès. - animation et suivi pédagogique, - la diversité des modalités pédagogiques et des outils utilisés L’objectif de ce réseau est de permettre au public de Midi-Pyrénées dans le cadre de la formation permet à chaque formateur de - fourniture des supports pédagogiques. (demandeurs d’emploi, salariés, personnes en activité, étudiants) bâtir une approche pédagogique spécifique et adaptée à son d’accéder facilement, à proximité de leur domicile, à un lieu d’accueil public, disposant de moyens humains et techniques nécessaires à la FOAD. - équipés de salles de visioconférences, d’ordinateurs, les sites Pour en savoir plus : www.reseau-pyramide.com Pyramide disposent de tous les moyens techniques néces- Les sites daccueil : saires au bon déroulement de la formation et sont reliés entre eux par des lignes à haut débit. - candidatures, conseil, … - relais d’information, - accueil et formation aux outils, Sources - accompagnement technique individualisé. Le réseau Pyramide. Octobre 2007. Site du réseau Pyramide : www.reseau-pyramide.com Site de la Région Midi-Pyrénées : www.midipyrenees.fr36
  • 39. Le Réseau Télémédecine Régional Midi-PyrénéesL’e-santé Les enjeux Les acquis et les perspectives Télémédecine, plate-forme régionale e-S@nté 12 883 patients de Midi-Pyrénées ont déjà bénéficié d’une téléconsultation pour l’examen de leur dossier (avril et Dossier Médical Personnel constituent un 1996 à septembre 2007) soit 35 spécialités médicales concernées. atout majeur pour la coordination, la continuité et la qualité des soins délivrés aux patients. On La Valeur Ajoutée pour les patients assiste à un authentique changement de paradig- - Une optimisation de la prise en charge : précocité et pertinence du diagnostic, traitement le plus adapté, trans- me dans l’exercice professionnel. ferts non justifiés évités. - Un impact fort pour la qualité des soins délivrés aux patients traités dans notre région, notamment pour les Les principes de base patients atteints de cancer, les traumatisés crâniens (urgences neurochirurgicales…). Quatre grands principes : - Une demande croissante d’expertise radiologique à distance au regard des problèmes de démographie médi- cale : un essor pour la téléradiologie. - mise en complémentarité des compétences, - facilitation de la pratique médicale pluri- disciplinaire, 18 330 participations de professionnels de santé à des téléformations sur les six dernières années. Une valeur ajoutée forte : - échange et partage des informations pour - la qualité des pratiques professionnelles, une meilleure prise en charge du patient, - le "temps médecin" est optimisé auprès des malades, - transfert du savoir-faire entre professionnels - l’extension du réseau aux hôpitaux locaux, aux maisons médicales et aux cabinets médicaux isolés, de santé. - le déploiement d’une nouvelle solution de Téléradiologie mieux adaptée à l’évolution des pratiques dans le domaine. Une logique forte d’aménagement du territoire Il est nécessaire de concilier les réalités topo- Les nouveaux projets : la plate-forme régionale e-S@nté graphiques et les nécessités thérapeutiques et le Dossier Médical Personnel afin de permettre pour tout patient l’accès à des soins de qualité en tout point du ter- Fort de son expérience pionnière dans le domaine de la Télémédecine et des Systèmes d’Information en Santé, le ritoire régional. Réseau Télémédecine Régional Midi Pyrénées s’implique pleinement dans l’e-S@nté, notamment par la mise en Le maintien de la qualité des soins de proximité œuvre de la plate-forme régionale d’e-S@nté et la préparation à la généralisation du Dossier Médical Personnel. et de la qualité de la vie est une opportunité choi- sie pour les zones rurales et isolées de notre À ce titre, il a été désigné comme personnalité morale Chef de File du Groupement de coopération momentané "GCM région. iConvergence DMP Midi-Pyrénées", mis en place pour le développement de ces projets. 53 établissements de santé du secteur Dans un premier temps, sont impliqués : public et du secteur privé, un réseau de - 21 établissements de santé publics et privés, Santé et l’Association TMVES (Télémédecine - 5 réseaux de santé (cancer, soins palliatifs, périnatalité, diabète et télémédecine), Ville-Etablissements de Santé) sont membres - 100 médecins libéraux. du Réseau Télémédecine Régional Midi- Pyrénées. L’implication de ces différents acteurs traduit une volonté forte de coopéra- tion et partenariat au bénéfice du patient. 37
  • 40. Le Réseau Télémédecine Régional Midi-Pyrénées Les nouveaux projets : la plate-forme régionale e-S@nté et le Dossier Médical Personnel Le patient du futur : comment l’atteindre ? La plate-forme régionale e-S@nté Télémédecine, plate-forme e-S@nté et DMP Elle a pour objet de permettre des échanges d’information complémentaires pour la coordination sécurisés entre les différents professionnels de santé et la continuité des soins impliqués dans la prise en charge d’un patient. Les principaux services visent à : De mieux en mieux - permettre une identification fiable des patients traités de façon informés Patients De plus en plus mobiles (culture Internet) à garantir à chaque patient un suivi des informations de santé issues des différentes structures impliquées dans sa prise en charge, - fournir aux professionnels de santé un annuaire com- Télémédecine TENDANCES plet des acteurs régionaux pour fiabiliser leurs L’e-S@nté introduit un nouveau rapport dans les relations méde- échanges dans l’exercice quotidien, cin/malade, tendant vers un nouveau mode d’échanges entre un - conserver les dossiers mmédicaux informatisés dans la phase de préparation à la généralisation du Dossier dmp patient informé, devenu un usager de la santé, voire un acteur de soins, et son médecin. Médical Personnel, Pla te-fo nté Les TIC, par l’utilisation de l’e-S@nté partout dans le monde, rendent - garantir que seuls les professionnels autorisés puis- sent accéder aux données du patient, rme rég ionale e-S@ possible et donnent pouvoir au patient d’être une partie intégrante de l’organisation et de la gestion de sa santé. - fournir aux professionnels un outil convivial de messa- gerie médicale sécurisée. Dans ce contexte, la télémédecine facilite les rapports entre un méde- Établissements Autres Professionnels de santé de santé cin et le malade. Elle permet l’accès à des soins de qualité pour tous professionnels de santé en tout point du territoire. Médecins libéraux Cette nouvelle pratique médicale, est le paradigme du dossier médi- (laboratoires, cal partagé, dont elle parfait l’épanouissement par la plate-forme Le Dossier Médical Personnel centres dimagerie, régionale de santé. Instauré par la loi du 13 Août 2004 relative à l’Assurance infirmières libérales, Maladie, c’est un dossier médical électronique sécurisé, sage-femmes libé- Cette plate-forme permet des échanges sécurisés visant au partage rales, pharmaciens) de données médicales entre les professionnels de santé d’une région qui constitue ”la mémoire Santé du Patient”. Il a vocation à contenir l’ensemble des informations de aux fins de faciliter la rédaction d’une observation médicale du patient. Elle optimisera la prise en charge du malade. synthèse utiles à la coordination des soins (antécédents, facteurs de risque, éléments diagnostiques et thérapeu- Le Dossier Médical Personnel contribue à rendre l’accès rapide à la tiques…) dans un objectif d’optimisation de la prise en situation de santé du patient, en tout lieu de vie, essentiellement charge des patients. variable dans une mobilité souvent imprévue, qui constitue un attri- Le patient dispose ainsi d’un accès sécurisé direct (via Impact sur Label Impact sur but fondamental de notre mode de vie. Internet) à son dossier et désigne les professionnels auto- les relations Qualité les relations entre patients et Confiance entre Télémédecine, plate-forme régionale de santé et Dossier Médical risés à le consulter et le renseigner. Personnel constituent le trépied indispensable à un équilibre dans la professionnels professionnels mise en place de données partagées et sécurisées permettant d’at- Source de santé de santé teindre avec efficacité le patient du futur. Institut Européen de Télémedecine. Novembre 2007.38
  • 41. Les projets de la "numérisation du patrimoine"La culture L’information numérique ou électronique est l’avenir de la connaissance. C’est sous cette forme immatérielle qu’elle se transmet, circule et devient accessible au plus grand nombre. La connaissance du patrimoine est mémoire des hommes et des territoires, elle fonde le présent et l’identité de nos sociétés. Un plan de numérisation : pour mieux diffuser et mieux partager La Région met en place un plan de numérisation de ses fonds (fonds d’inventaire). En accord avec les départements, ce plan pourra élargir la documentation électronique partagée à d’autres fonds patrimoniaux. Cela se traduit par 4 axes forts : • l’accompagnement et le soutien auprès des collectivités pour la gestion de leurs images numériques, avec notamment l’élaboration d’un cahier des “Bonnes pratiques” sur l’image numérique (produire, conserver, publier), • la numérisation des dossiers d’Inventaire produits depuis 25 ans, ainsi que des images, des enquêtes orales, des vidéos, … afin de les publier sur Internet, • une aide à la numérisation des fonds patrimoniaux des collectivités locales (archives, musées, …), • l’élaboration d’un groupe de travail autour des problématiques techniques et juridiques de l’image numérique, au sein de l’Observatoire Régional du Patrimoine. La numérisation du patrimoine écrit La numérisation, outil de conservation, Le Cri de Toulouse, journal satirique numérisé de diffusion et de valorisation de la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine de Toulouse, consultable Conserver par la numérisation, c’est sauver un patrimoine en ligne sur : écrit qui est parfois fragile, périssable et menacé. www.bibliothequedetou- louse.fr/cri- C’est préserver une mémoire et une histoire locales. toulouse/index.htm Diffuser par la numérisation, c’est rendre accessible des collections au plus grand nombre par une consultation en salle de lecture, par un accès Internet ou un produit édito- rial (cédérom ou DVD). Document ancien numérisé des Archives Valoriser par la numérisation, c’est créer de nouveaux Sources départementales du Tarn, consultable en ligne sur : types de produits et d’emplois qui contribuent au déve- www.cg81.fr/arch81/arch.html Les projets de la «numérisation du patrimoine» loppement économique. Région Midi-Pyrénées - Direction de la Culture et de lAudiovisuel Service Connaissance du Patrimoine. Novembre 2007. Pour en savoir plus : La numérisation du patrimoine écrit www.crl.midipyrenees.fr Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées (CRL). Octobre 2007. 39
  • 42. Bibliographie Ardesi. Diagnostic de la Société de l’Information en Midi-Pyrénées. Décembre 2006. Ardesi/Khéolia. Diagnostic sur les lieux d’accès public à Internet de Midi-Pyrénées. Juillet 2007. Ardesi/mfDocumentation. Analyse du Web Public Communal. Août 2007. Ardesi/mfDocumentation. Analyse du Web Public Intercommunal. Août 2007. Ardesi/mfDocumentation. Le Web Public Touristique en Midi-Pyrénées. Juillet 2007. Ardesi / Teleperformance. Enquête auprès des étudiants en Midi-Pyrénées. Octobre 2007. Ardesi/Teleperformance. Enquête auprès des foyers en Midi-Pyrénées. Septembre 2007. Ardesi/Teleperformance. Enquête auprès des prestataires d’hébergement en Midi-Pyrénées. Septembre 2007. Midi-Pyrénées Expansion (MPE). L’excellence de Midi-Pyrénées dans les TIC : indices de spécialisation par région pour le secteur des TIC. Octobre 2007. ORTEL , Observatoire Régional des Télécommunications. Atlas Régional des Télécoms : cartes Midi-Pyrénées. Septembre 2007.40
  • 43. Collection ArdesiL’ensemble de la collection est téléchargeable sur : www.ardesi.frAteliers pratiques - Territoires touristiques et structures d’hébergement : modèles de sites Internet. Septembre 2007. - Réussir la création de votre site Internet : les étapes du cahier des charges. Juillet 2007. - Le Web Public Communal en Midi-Pyrénées : les bonnes pratiques 2006. Juin 2007. - Accès public à Internet : comment sensibiliser les élus et agents territoriaux aux TIC ? Octobre 2006.Enquêtes - Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Novembre 2007. - Typologie des comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Novembre 2007. Annexe à la présente enquête, accessible exclusivement en téléchargement.Guides - Le site Internet de mon Office de Tourisme. Novembre 2006. - Intercommunalité et TIC. Juin 2006. - Accès public à Internet : comment accueillir les publics et animer les lieux ? Mars 2005. - Le site Internet : créer et animer le site de ma commune. Novembre 2004. - Internet public : pour ma collectivité, pour mes administrés. Mai 2004. (Guide épuisé - Accessible uniquement en téléchargement).
  • 44. Les Éditions de la Salamandre • 06 81 08 26 61 • Décembre 2007 - Crédit photo : E.Grimault "La présente communication nengage que son auteur. La Commission européenne nest pas responsable de lusage qui pourrait être fait des informations contenues dans cette communication." À quoi servent les nouvelles technologies si vous nen profitez pas. Ardesi 9, place Alfonse Jourdain - 31000 Toulouse Téléphone : 05 67 77 76 76 - Télécopie : 05 67 77 76 77Courriel : contact@ardesi.fr - Site Internet : www.ardesi.fr - Blog : http://blog.ardesi.fr