• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Les bibliothèques du le web : flux rss et agrégateurs
 

Les bibliothèques du le web : flux rss et agrégateurs

on

  • 748 views

Support du stage Biblioquest (INSET Montpellier, saison 6, épisode 1, 3-6 juin 2013)

Support du stage Biblioquest (INSET Montpellier, saison 6, épisode 1, 3-6 juin 2013)

Statistics

Views

Total Views
748
Views on SlideShare
635
Embed Views
113

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 113

http://www.scoop.it 113

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-ShareAlike LicenseCC Attribution-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • A gauche : les outils de bureautique installés sur l’ordinateur A droite : les outils en ligne, avec la notion de partage qui change pas mal de choses
  • Il n’est pas possible d’avoir de ces outils un usage strictement professionnel : il devient rapidement indispensable de les utiliser de manière personnelle. Les utiliser de manière personnelle permet aussi de se mettre dans la peau d’un utilisateur et de savoir ce que, en tant qu’utilisateur, on peut attendre de la part d’une institution sur ces réseaux. Communauté a ses codes. Si on les ignore, on se ridiculise rapidement. Exemple : compte Twitter du blog C/blog du ministère de la Culture (https://twitter.com/cblogculture) Ne répondait jamais à personne, etc. Tout le monde se moquait d’eux sur Twitter sans qu’ils réagissent (sans doute l’ignoraient-ils) = contre-productif. Depuis, sont passé en mode plus interactif L’enssib a le même problème : c’est un robot qui alimente le compte Twitter en reprenant les actus, mais il ne réagit pas aux réactions
  • Principe du flux RSS : on ne va plus sur quelques sites pour être informés, c’est les sites qui envoient l’information On peut « tirer un fil » depuis à peu près n’importe où.
  • Cas typique de présence de fils RSS : la presse en ligne Les mêmes textes peuvent être actualisés plusieurs fois (exemple : articles Wikipedia)  on peut être informé des actualisations
  • RSS = très utile pour la veille, afin d’être informé de ce dont on veut être informé.
  • Mars 2013 : mort annoncée de Google Reader pour juillet 2013
  • Exemple de l’univers Netvibes des bibliothèques municipales de Brest Médiathèque de Le Vilaren Lesneven : plus confus
  • A noter que le tutoriel « Netvibes en Bibliothèque » est plus de l’ordre de la prise en main de l‘outil que du positionnement stratégique
  • Flickr : la même photo est taggée de manière complètement différente par les uns et les autres
  • Adapté plus pour constituer un dossier thématique qu’une veille sur l’actualité
  • Adapté plus pour constituer un dossier thématique qu’une veille sur l’actualité
  • Adapté plus pour constituer un dossier thématique qu’une veille sur l’actualité
  • Adapté plus pour constituer un dossier thématique qu’une veille sur l’actualité

Les bibliothèques du le web : flux rss et agrégateurs Les bibliothèques du le web : flux rss et agrégateurs Presentation Transcript

  • Découvrir et s’appropierles TICRSS, agrégateurs,bookmarksBiblioquestLa trilogie du changementSaison 5 épisode 1Étienne CavaliéPerrine HellySupport Biblioquest BY-SAMàj mars 2013
  • Episode 1 1.Les grandes évolutionsdInternet, dhier à aujourdhui2.La boîte à outils des stagiaires(TD)3.A la découverte des TIC (fluxRSS/Agrégateurs, Bookmarks)+ TDInternet et les outils de linformation et dela communication - Biblioquest S05- E01
  • Une chose importante à comprendre..
  • Lusage professionnel...... suppose une pratique personnelle.
  • Les objectifsAujourd’huiDemain
  • Les fils RSSSegle. CC-BY-NC-SA
  • Changerdapproche pourmieux profiter delinternet des fluxNe plus aller verslinformation, maisla faire venir à soi
  • Les flux RSSLes sites web sont devenusdes pages dynamiques, quichangent constammentLe site web du journal Le Monde estréactualisé plus de cent fois par jours !Comment suivre ces variations,surtout quand on s’intéresse à unnombre important de sites ?Le web étant devenu « inscriptible », lavolatilité est décuplée par les blogs, leswikis, les plateformes de partage decontenus, qui changent sans cesse…
  • Flux (ou fils) RSS et Agrégateurs d’informations : une solution pour suivre en tempsréel l’évolution des sites et ramener l’information pertinente à soiLa présence d’un filà récupérer serepère à cet icôneRSS = Really SimpleSyndicationL’utilisateur s’abonne auxsites qu’il souhaite suivre enrécupérant les fils qu’ilsfournissent avec unagrégateurEn un seul coup d’œil , sur lapage de l’agrégateur, il peutrepérer les changements quiont eu lieux depuis sa dernièrevisite.Les flux RSS et les agrégateurs
  • Faire de son agrégateur un universpersonnel d’information, pour la veilleprivée ou professionnelleQuelques agrégateursde flux RSSUtiliser les flux RSS pour la veille
  • TD 1 : Netvibes
  • De nombreuses applicationspermettent de retrouver ses fils RSSsur les terminaux mobilesUtiliser les flux RSSen situation de mobilité
  • Flux RSS : limites• Pas universels• Difficiles à dénicher• Concurrence avec d’autres outils• Réservés à une élite ?Voir RSS n’est pas un produit grandpublic, c’est un outil pour lesprofessionnels (mars 2013)
  • Flux RSS : les limitesJanvier 2011Septembre 2012Mars2013
  • TD 2
  • Récupérer des fils RSSpour enrichir son sitewebMédiathèque deDole : revues depresses en ligne(musicale,cinéma, littéraire)réalisées à partirde flux RSSUtiliser les flux RSS en bibliothèqueGallica : rebondsvers d’autres sourcesen bas de la liste desrésultats
  • Utiliser les flux RSS en bibliothèqueUtiliser les flux RSS en lienavec son catalogue ou sabibliothèque numériqueMédiathèqueintercommunaleOuest-Provence :permettre auxusagers des’abonner à desrequêtes à partirdu catalogue poursuivre lesnouveautés enfonction de leurscentres d’intérêtBnF/Gallica : permettre auxutilisateurs de suivre les mises enligne à partir de requêtes ciblées.
  • Utiliser les flux RSS en bibliothèqueLa bibliothèque crée son propreUnivers public sur Netvibes (ici à lamédiathèque de Cagnes sur MerProposer une sélection deflux au sein d’un universNetvibesUne pratique saluée sur le blog Netvibes… ou elle s’intègre à l’Univers ouvert par sacollectivité (ici à Saint-Quentin-en-Yvelines)
  • Utiliser les flux RSS en bibliothèqueUn UniversNetvibes enbibliothèque :pourquoi faire ?Univers Netvibes des Médiathèques du Pays de Romans• Liste des UniversNetvibes de bibliothèques/ Bibliopedia.• Des Bonsusages de Netvibes enbibliothèque.Bibliobsession, 27/10/2009.• Netvibes en Bibliothèque(08/03/2012)
  • TD 3• Rendez-vous surla liste des Univers Netvibes des bibliothèques en Francesur Bibliopedia• Repérer au moins trois d’usagesdifférents de la formule de l’Univers• Et bien sûr, récupérez les flux qui vousintéressent
  • Univers Netvibes « généralistes »ou institutionnelsIci à Rouen, avec un onglet de veille sur la vie locale
  • Univers pour mettre en avant unsecteur de la bibliothèqueUnivers Département Arts à DoleUnivers du pôle Formation Emploià St Quentin en Yvelines
  • Univers consacré à un type dedocuments ou de supportsRevues des médiathèques Rhône CrussolUnivers Webzines musicaux à Argentan
  • Univers ciblant un type de publicLes adolescents à Corbeil-Essonne
  • Pause !E3000. CC-BY-SA
  • Le partage de signetset le social bookmarkingAtelier de betty. CC-BY-NC
  • Comment conserver une trace de ses parcourssur la Toile et "garder la mémoire" de sestrouvailles ?Etienne-JulesMareyLes favoris et marque-pages constituent unepremière solution, mais ils savèrent rapidementtrop limités
  • Le partage de signetset le social bookmarkingLe social bookmarking (en français « marque-page social »,« navigation sociale » ou « partage de signets ») est une façon pourles internautes de stocker, de classer, de chercher et de partagerleurs liens favoris.Dans un système ou réseau de bookmarking social, les utilisateursenregistrent des listes de ressources web qu’ils trouvent utiles. Ceslistes sont accessibles aux utilisateurs dun réseau ou site web.D’autres utilisateurs ayant les mêmes centres d’intérêt peuventconsulter les liens par sujet, catégorie, étiquette ou même de façonaléatoire.(Définition Wikipédia)A consulter :Signets web : du navigateur au partage en ligne
  • Les avantages de ces outilsIls sont :- Gratuits- Nomades- Indexés- Collaboratifs- Interfacés auxnavigateurs- Connectésaux réseauxsociaux
  • Bienvenue dans l’univers de lafolksonomie !Une folksonomie est un néologisme désignant un systèmede classification collaborative décentralisée spontanée, basésur une indexation effectuée par des non-spécialistes.À linverse des systèmes hiérarchiques de classification, lescontributeurs dune folksonomie ne sont pas contraints à uneterminologie prédéfinie mais peuvent adopter les termesquils souhaitent pour classifier leurs ressources. Ces termessont souvent appelés mots-clés ou tags ou, en français,étiquettes.Définition WikipédiaCambodia4kidsorg. CC-BY
  • Bienvenue dans l’univers de lafolksonomie !Un exempleavec FlickrLa caverne aux livres. Gadl. CC-BYA voir également, l’usage des tags dans Amazon ou Marmiton.org
  • TD- Allez dans les Signets de la BnFet transformer en bookmarks lesréférences qui vous intéressent- Chercher des tutoriels sur les filsRSS, les agrégateurs, lesbookmarks, les blogs ou les wikis- Sauvegarder vos trouvaillesdans Delicious en les taggant
  • Applications enbibliothèqueshttp://delicious.com/mediathequesdeNanterreA consulter :Bibliopedia – répertoire de signetsLe partage de signetset le social bookmarking
  •  Le partage de signetset le social bookmarkingApplications en bibliothèquesCatalogue 2.0 à Toulouse avecétiquettes sur les ouvrages(fonctionnalité Babelio/Babelthèque)
  • Un moyen de renouveler les signets classiques de bibliothèqueSitothèque de la médiathèque de Cagnes sur MerSitothèque de la médiathèque de Cagnes sur Mer sur DeliciousSitothèque sur DiigoMais aussi…• Les Signets de la BM de Rouen sur Netvibes• Les Signets de l’Université de Vanv Le partage de signetset le social bookmarking
  • De l’importance du navigateurPour tous ces outils, accès direct depuis une icône du navigateur sans passer par le site
  •  Le partage de signetset le social bookmarkingDautres outils intéressants...Pearltrees,  pour expérimenter une nouvelle scénographie de linformationBases de signetsEspace InfoDocdes Médiathèques de Saint Quentin en Yvelines surPearltrees
  •  Le partage de signetset le social bookmarkingDautres outils intéressants...PreziOutil de présentationen ligneLes printemps arabes par les livresPar la Médiathèque de Romans
  •  Le partage de signetset le social bookmarkingDautres outils intéressants...Scoop.itBibliothèque numériquePaper.liLe web 2.0 en bibliothèque
  •  Le partage de signetset le social bookmarkingDautres outils intéressants...StorifyBiblioQuest
  •  Le partage de signetset le social bookmarkingDautres outils intéressants...Zotero- Stockage et partage deréférencesbibliographiques et debookmarks- Adapté au travailcollaboratif (Groupes)
  • Usages en situation de mobilité Le partage de signetset le social bookmarking
  • Publier / partager sa veille• Netvibes : veille sur des flux et partage de flux• Delicious, Diigo : recenser, archiver et partager des liens• Scoop.it et Paper.li : partager des liens sous forme de flux éditorialisé• Storify : partager des liens sur un même événement ponctuel• Pearltrees : partager des liens sur un même thème• Zotero : partager des références bibliographiques