• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Se Documenter3
 

Se Documenter3

on

  • 1,934 views

4ème et dernier slide (le cours en contient 4) cours / Anne Pajard

4ème et dernier slide (le cours en contient 4) cours / Anne Pajard

Statistics

Views

Total Views
1,934
Views on SlideShare
1,886
Embed Views
48

Actions

Likes
1
Downloads
38
Comments
0

2 Embeds 48

http://www.scoop.it 46
http://www.pearltrees.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Se Documenter3 Se Documenter3 Presentation Transcript

    • Se documenter Recherche, exploitation et production de l’information Durée de la formation : 10h00 Cours réalisé par Anne Pajard, Bibliothécaire, Service commun de la documentation, Université des Antilles et de la Guyane
    • Plan général
      • Méthodologie de la recherche : de l’analyse des besoins aux critères d’interrogations
      • Évaluation de l’information
      • Gestion de la documentation, exploitation des résultats, production d’information
      • Révisions. Évaluation : test 1h00
    • Méthodologie de la recherche documentaire : de l’analyse des besoins aux critères d’interrogation
      • Les processus de recherche
      • La recherche d’information n’est qu’un média. Il s’agit d’un processus et non de l’apprentissage de connaissances.
      • Chaque individu doit acquérir une culture informationnelle : chacun doit avoir connaissance minimale de l’offre et expérimenter les usages afin de créer et de développer des processus automatiques.
      • Dans un second temps, l’individu doit maîtriser son champs informationnel.
      • Il doit pour cela connaître sa discipline, sa profession, avoir une vue générale de l’information et de ses producteurs : situer ses préoccupations dans un environnement informationnel (de quelles disciplines font-elles parties ? Quelles domaines englobent-elle ?), identifier les acteurs de l’information (établissements et organismes publics et privés, auteurs, éditeurs, associations…).
    • Méthodologie de la recherche documentaire : de l’analyse des besoins aux critères d’interrogation
      • Les processus de recherche
      • On ne peut rechercher qu’à partir de ce que l’on sait.
      • L’individu effectue une recherche à partir de ce qu’il sait et de la représentation qu’il a de l’information recherchée (culture informationnelle).
      • Il ne trouvera a priori que ce qu’il a su demander. Le résultat et la satisfaction seront en relation directe avec ces éléments.
      • Développer et optimiser les stratégies de recherche
      • Il n’existe pas de « recette miracle » en la matière mais des questions que l’on peut se poser pour mieux comprendre et formuler ses recherche afin d’obtenir des résultats plus pertinents.
    • Méthodologie de la recherche documentaire : de l’analyse des besoins aux critères d’interrogation
      • Les processus de recherche
      • Développer et optimiser les stratégies de recherche
          • Déterminer son sujet :
          • - dans quelle cadre dois-je effectuer cette recherche ?
          • - quelles sont les informations dont je dispose déjà sur le sujet ?
          • - de combien de temps puis-je disposer pour effectuer
          • ma recherche ?
          • - quel travail final dois-je produire (niveau, exploitation…) ?
          • - Ai-je besoin d’illustrations : images, photographies, schémas…
          • Pratique : en quoi, selon vous, ces éléments peuvent-ils modifier les stratégies de recherche ?
    • Méthodologie de la recherche documentaire : de l’analyse des besoins aux critères d’interrogation
      • Les processus de recherche
      • Développer et optimiser les stratégies de recherche
          • Contextualiser le sujet
      • - Éliminer les ambiguïtés
      • - période historique ou lien avec l’actualité
      • - délimitation géographique
      • - aspects développés, point de vue : sociologique…
          • Pratique : en quoi le terme « Hugo » peut-il comporter des ambiguïté dans le cadre d’une recherche ?
    • Méthodologie de la recherche documentaire : de l’analyse des besoins aux critères d’interrogation
      • Les critères d’interrogation
      • Les fonctionnalités de la recherche dans les base de données
      • En fonction des besoins que l’on a déterminé au cours de la précédente étape, on peut déterminer des stratégies d’interrogation.
          • Choix de l’outil : exemples
      • On souhaite obtenir :
      • - des références d’articles : bases de données bibliographiques
      • - des références d’ouvrages : catalogues de bibliothèque, bibliographies nationales et commerciale
      • - des références de thèses : Sudoc
      • - des images sur internet : moteur de recherche image
      • - des cartes : moteur de recherche cartes, sites spécialisés
    • Méthodologie de la recherche documentaire : de l’analyse des besoins aux critères d’interrogation
      • Les critères d’interrogation
          • Choix de l’outil : exemples
      • On souhaite obtenir :
      • - des ouvrages en texte intégral : bibliothèque numérique
      • - des ouvrages anciens numérisés : bibliothèques numériques spécialisées (souvent BN, ou bibliothèques possédant les fonds anciens)
      • - des thèses en texte intégral : serveur de thèses, commande à des organismes
      • - des articles scientifiques : bouquets (abonnements de la BU), pay- per-view…
      • - des articles scientifiques gratuits : revues en open access, preprints, postprints
    • Méthodologie de la recherche documentaire : de l’analyse des besoins aux critères d’interrogation
      • Les critères d’interrogation
          • Opérateurs et limitations
      • Les outils papier ne permettent pas d’utiliser ces opérateurs, il faut alors se référer : au classement, au sommaire, à la table des matières, aux index…
      • Les critères d’interrogation de la documentation électronique diffèrent selon les bases :
      • -opérateurs : et, ou, sauf, (and, or, not), +, =, -, >, <, (, ), «  » pour l’essentiel
      • -limitation : date, type de document, type de fichier, langue de publication, champs (titre, auteur, éditeur…)…
      • On peut également s’appuyer sur : l’arborescence, la carte du site (ou plan), un moteur de recherche interne, la recherche dans une page autorisée par le navigateur.
    • Évaluation de l’information
      • Évaluer l’information
      • Il s’agit d’analyser certains éléments qui permettent d’avoir des indications sur la fiabilité de l’information, le point de vue choisi…
      • Cela permet de savoir :
      • - si les documents repérés offrent une information valable et fiable
      • - si l'information recueillie paraît pertinente compte tenu des besoins suscités par le travail à accomplir.
      • Délimitez clairement l'objet de votre évaluation : qu'est-ce que vous cherchez à évaluer précisément ? Le contenu ? la fiabilité de l'auteur ? la qualité de l'organisation du document ? l'originalité du graphisme ?.... Cela dépendra de vos objectifs ; en tant qu'étudiant vous devrez évaluer le contenu, la fiabilité de la source, plutôt que la qualité de la mise en forme.
    • Évaluation de l’information
      • Évaluer l’information
      • Au moins cinq grandes parties peuvent et doivent être distinguées
        • 1/ L'évaluation de la source ou de l'auteur : fiabilité, accessibilité, notoriété, degré de compétence... : Un auteur reconnu, une source fiable, un auteur compétent... sont des critères essentiels, même s'ils ne suffisent pas à garantir la qualité, la pertinence du contenu (un chercheur reconnu peut aussi se tromper, un auteur inconnu peut apporter une information précieuse...) ; et si l'on doit accorder une grande importance à la fiabilité de la source, cette confiance ne pourra dispenser d'une évaluation (ou d'une tentative) du contenu de l'information.
    • Évaluation de l’information
      • Évaluer l’information
      • 2/ L'évaluation de l'information proprement dite, du contenu : voir les différents critères de la qualité C'est la partie la plus difficile de l'évaluation, qui demande des connaissances minimales sur le sujet. Il s'agit d'apprécier notamment :
          • le degré de fiabilité de l'information,
          • sa &quot;fraîcheur&quot; : selon le thème traité, c.a.d. son actualisation : par exemple un site sur la recherche d'information sur Internet qui n'aurait pas été mis à jour depuis deux ans pose problème ; en revanche, un texte de philosophie sur Platon n'a pas besoin d'être mis à jour tous les mois !
          • le caractère d'exactitude, de précision... de l'information
          • la qualité de l'expression
          • la richesse des sources
          • la clarté d'indication des références bibliographiques
          • etc... (cf ci-dessous la Grille d'évaluation)
    • Évaluation de l’information
      • Évaluer l’information
      • 3/ L'évaluation de l'organisation du site ou du document, de la navigation : cet ensemble de critères est très différent du contenu et de l'auteur : un document dont le contenu est excellent et l'auteur parfaitement fiable, peut être néanmoins très mal structuré, avec une consultation difficile ; à l'inverse, un site ou un document du web peut être parfaitement organisé, avec une navigation intuitive, mais être totalement indigent dans son contenu. Il faut donc distinguer nettement tout ce qui relève de l'organisation, de la disposition de l'information, de la navigation dans les différentes pages... du contenu informationnel.
        • l'évaluation de la mise en forme, du design, de la lisibilité : De même, il importe d'évaluer séparément tout ce qui relève de la mise en forme, du graphisme, du design et de la lisibilité : choix des couleurs, des polices de caractère, des images, etc. Un site peut être très beau au plan visuel mais mal structuré et difficile à consulter (ou l'inverse).
    • Évaluation de l’information
      • Évaluer l’information
      • 4/ l'évaluation de l'accessibilité, des aspects techniques : Enfin il faut distinguer tout ce qui relève des aspects purement techniques : par exemple la rapidité de chargement des pages, le choix des formats graphiques, la présence ou non d'outil de recherche, les logiciels nécessaires pour la consultation du site...
      • Explicitez et hiérarchisez vos critères :
        • Essayez d'évaluer les documents selon des critères évidents, précis, clairement explicités, et communs à différents types de documents. Il faut éviter l'évaluation &quot;au jugé&quot;, sur des critères vagues (la &quot;qualité&quot;...) et selon un barème intuitif (&quot;c'est bien...&quot;). Sans tomber dans le formalisme, il est utile de s'inspirer de grilles d'évaluation
        • Attribuez un poids différent à vos critères, selon vos objectifs : si vous voulez évaluer la qualité de l'information d'un document, il faudra bien sûr accorder beaucoup plus d'importance aux critères portant sur l'auteur et le contenu. En revanche, si l'on cherche à évaluer l'impact d'un site, ou son organisation, on mettra l'accent sur les critères de structuration, de mise en forme...
    • L’utilisation des produits documentaires
      • Les outils bibliographiques vus en TD
      • Présentation des outils et de leurs fonctionnalités de recherche.
      • Vous pouvez retrouvez l’accès à ces produits documentaires depuis le site de la bibliothèque universitaire : http://www.univ-ag.fr/buag/
      • Attention, une partie de ces produits n’est accessible qu’à partir des ordinateurs de l’Université des Antilles et de la Guyane, ils sont mentionnés dans cette liste comme « sur abonnement » :
      • Sudoc Système universitaire de documentation http://sudoc.abes.fr
      • Catalogue collectif de France (CcFr)
      • L’Encyclopaedia universalis sur abonnement
      • Electre (bibliographie commerciale) sur abonnement
    • L’utilisation des produits documentaires
      • Les outils bibliographiques vus en TD
      • Généralis indexpresse (base de données bibliographique) (dépouillement de périodiques généralistes) sur abonnement
      • Europresse (presse en texte intégral) sur abonnement
      • Légifrance (le droit français en ligne)
      • Gallica (bibliothèque numérique)
      • Les classiques des sciences sociales (bibliothèque numérique)
      • CCSD (Centre pour la communication scientifique)
      • Google (moteur de recherche), google.scholar, google.print, google.map…
    • Évaluation de l’information
      • Bibliographie-webographie, les incontournables
      • Vous retrouverez sur ces sites, des informations sur la recherche d’information : recherche, évaluation, références bibliographiques.
      • InfoSphere , réalisé par la Bibliothèque de l’UQAM (Université de Québec à Montréal). Consultable en ligne : http:// www.bibliotheques.uqam.ca / InfoSphere /
      • Cerise : guide de formation à la maîtrise de l’information, réalisé par l’URFIST Paris. Consultable en ligne: http://www.ccr.jussieu.fr/urfist/cerise/
      • Docinsa , réalisé par Dalila Boudia et Fatima Nadji . Consultable en ligne : http://docinsa.insa-lyon.fr/refbibli/index.php