Une formation à caractère professionel...

1,097 views
1,047 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,097
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Une formation à caractère professionel...

  1. 1. Une formation à caractère professionnel, à quel prix pour l'université ? Philippe Dubé Laboratoire de muséologie et d’ingénierie de la culture Université Laval Québec, Canada
  2. 2. Objectifs de la présentation <ul><li>1. Dégager les contextes national et international du développement relativement récent des programmes de formation universitaire en muséologie; </li></ul><ul><li>2. Mettre en rapport la tension qui existe entre la formation théorique et la formation pratique; </li></ul><ul><li>3. Distinguer entre le perfectionnement professionnel et une démarche purement académique; </li></ul><ul><li>4. Identifier les orientations possibles des programmes de formation supérieure en muséologie. </li></ul>
  3. 3. 1970
  4. 4. Jan Jelinek « Summing up, we can say that instruction in museology would be best realized at universities and, where this is not possible, analogous education organized by large museums will do just as well. The museographical centres established on this basis of an international or national plan in the respective regions, and according to local needs and possibilities, are able to provide the best instruction in museography, i.e. the training of technical staff. Both types lead to the creation of a museum profession and thus to a modern and higher standard of all museum work. » (p. 34)
  5. 5. 1976
  6. 6. Résumé des recommandations <ul><li>1. Les programmes de formation, actuellement subventionnés, doivent être repensés à la lumière des modèles décrits dans ce rapport. </li></ul><ul><li>2. […],3. […] </li></ul><ul><li>4. Il conviendrait d’inviter les musées à proposer des critères susceptibles d’améliorer la qualité des programmes de formation. </li></ul><ul><li>5. […],6. […],7. […] </li></ul><ul><li>8. Il faudrait envisager la possibilité de subventionner la recherche pure dans le domaine de la muséologie. </li></ul><ul><li>9.[…], 10[…]. </li></ul>
  7. 7. 1979
  8. 9. Programme de cours en études muséales <ul><li>1. Introduction aux études muséales </li></ul><ul><li>2. Les collections </li></ul><ul><li>3. Préservation, soin et manipulation des collections </li></ul><ul><li>4. Présentation: expositions </li></ul><ul><li>5. Présentation: le public </li></ul><ul><li>6. L’édifice physique: organisation et administration </li></ul>
  9. 10. 1978
  10. 11. Recommandations (7) du Rapport Jentel <ul><li>« Nous proposons: </li></ul><ul><li>1. que le programme de formation à long terme soit donné au niveau du 2e cycle, afin d’assurer déjà une certaine compétence de l’étudiant dans sa discipline de base.    </li></ul><ul><li>2. que toute institution universitaire élaborant un programme de muséologie le fasse en collaboration avec un musée important ou une institution nationale . » </li></ul><ul><li>… (suite) </li></ul>
  11. 12. 1979
  12. 13. 1979
  13. 14. 1981
  14. 15. Au chapitre des recommandations (15) <ul><li>(5) Que soit enfin créé un enseignement professionnel de muséologie et que son programme comporte une formation élémentaire mais suffisante dans le domaine du soin des collections et de la conservation préventive. (p.168) </li></ul>
  15. 16. 1982
  16. 17. 1983
  17. 18. Projet de planification d’un programme en études muséologiques de base <ul><li>Recommandation 19: </li></ul><ul><li>« que la Société des musées québécois, considérant qu’un certificat de 1er cycle (10 cours de 30 crédits) en muséologie[…] répond aux besoins de ses membres et objets de ses statuts, prenne les dispositions nécessaires pour poursuivre avec ses partenaires l’élaboration déjà amorcée du projet de Certificat. » </li></ul>
  18. 19. 1984
  19. 20. 1988
  20. 21. de 1985 à 1989 Méthodologie d’analyse des professions -Archiviste des collections -Restaurateur-restauratrice -Conservateur de musée -Directeur de musée -Technicien en muséologie -Éducateur de musée, etc…
  21. 22. Au chapitre du perfectionnement <ul><li>Besoin de perfectionnement: </li></ul><ul><li>«La profession de conservateur de musée se vit à un rythme surprenant. Pour suivre ce rythme, les conservateurs ont nécessairement besoin de perfectionnement. Deux facteurs compliquent ce processus d’adaptation. La grande majorité des musées n’ont pas les moyens financiers pour assurer le perfectionnement de leurs employés; d’autre part, les conservateurs occupent souvent plusieurs fonctions et ne peuvent, par conséquent, s’absenter pour de longs stages d’études.» (p.8) </li></ul>
  22. 23. 1987
  23. 24. 1987
  24. 25. 1987
  25. 26. 1987
  26. 27. Définition et maintien des normes <ul><li>1976: l’Association des musées canadiens procède à une analyse de la formation muséale. </li></ul><ul><li>1978: le rapport Teather: Directives professionnelles pour le travail muséal/Professional Directions for Museum Work in Canada. </li></ul><ul><li>1987: «De plus, l’exécution proprement dite des programmes de formation est transférée des institutions et des associations à des établissements d’enseignement accrédités.» </li></ul>
  27. 28. 1988
  28. 29. 1992
  29. 30. 1996
  30. 31. « Museum Studies are they doing their job? » by Philip D. Spiess II <ul><li>«Nearly 90 years after its inception, the discipline of Museum studies still finds itself caught between the ideals of theory and practice, with one foot in the university and one in the museum.» </li></ul><ul><li>«Most of the country’s museum studies programs were founded in the past 20 years, but most are facing the same challenges that programs have faced since the 1950s.» </li></ul><ul><li>«A central issue, then, is not only how well museum studies train students in the traditionnal museum functions, but whether they have expanded their training to address why these functions matter.» </li></ul>
  31. 32. 1996
  32. 33. 2000
  33. 34. « La place de l’éducation au musée dans les programmes collégiaux et universitaires canadiens de formation en muséologie » par Michel Allard, Anik Meunier et Guy Vadeboncoeur <ul><li>«Somme toute il appara ît clairement que des préoccupations de formation en muséologie existent dans les universités canadiennes. Certes, plusieurs programmes demeurent très spécialisés et ne traitent pas de l’ensemble des fonctions dévolues au musée. Mais il est désormais acquis que la muséologie fait vraiment partie de curriculum universitaire . » (p.56) </li></ul>
  34. 35. 1999
  35. 36. 2000
  36. 39. 1988-2009
  37. 40. Tronc commun Carrière variée
  38. 41. Provenances multiples Profession plurielle
  39. 42. 2007 http://ictop.alfahosting.org
  40. 45. Objectifs de cette présentation <ul><li>1. Dégager les contextes national et international du développement relativement récent des programmes de formation universitaire en muséologie. => Réponse à un besoin urgent d’une demande de professionnalisation de la société civile et offre une occasion de réintégrer la recherche muséale dans un cadre universitaire. </li></ul><ul><li>2. Mettre en rapport la tension qui existe entre la formation théorique et la formation pratique. => La question du musée universitaire comme solution est toujours pendante: une avenue réelle ou une voie de garage? </li></ul><ul><li>3. Distinguer entre le perfectionnement professionnel et une démarche purement académique. => Le r ôle des associations professionnelles reste fondamental en la matière et il doit s’affirmer davantage. </li></ul><ul><li>4. Identifier les orientations possibles des programmes de formation supérieure en muséologie. => Selon la spécialité des universités d’accueil, prendre un ancrage scientifique en lien avec son environnement académique. </li></ul>

×