Le pronom personnel d’objet indirect(coi)

10,671 views

Published on

0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
10,671
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
593
Actions
Shares
0
Downloads
68
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le pronom personnel d’objet indirect(coi)

  1. 1. Anne GONZÁLEZ, EOI Reus
  2. 2. O Le COI conjoint :me, te, lui, nous, vous, leur;O Le COI disjoint :à moi, à toi, à lui/ à elle, à nous, à vous, àeux ;de moi, de toi, de lui/ d’elle, de nous, devous, d’eux/d’elles.
  3. 3. SINGULIER PLURIEL1ère personne me nous2e personne te vous3e personne masculin lui leur féminin lui leur
  4. 4. O Je lui parle, je lui écris, je lui téléphone, Je ne leur plais pasO Le pronom COI représente ici toujours des personnes.O Il est inséparable du verbe et placé devant le verbe. À l’impératif, il est placé après le verbe. Maisà l’impératif négatif, il est placé avant le verbe.-Il faut que je parle à Paul.- Téléphone-lui, mais ne lui téléphone pasmaintenant, il est en réunion.
  5. 5. O Vous remarquerez que et s’utilise aussi bien pour le masculin que pour le féminin.O Je parle à Quentin : je parleO Je parle à Justine : je parleO Il parle à ses frères : il parlentO Il parle à ses sœurs : il parlent
  6. 6. Ce pronom remplace le nom introduit parles prépositions ouIl se place après la préposition et doncaprès le verbe.Ces formes font référence à des êtres animés(personnes, animaux).
  7. 7. Observez la différence entre ces deux séries deconstructions :A. Je parle Justine → Je parle J’écris Justine → Je écrisB. Je pense Justine → Je pense Je songe Justine → Je songe[Rappel : Je rêve Justine → Je rêve elle]
  8. 8. O Il semble étonnant après avoir observé les deux séries A et B de constater que des verbes qui se construisent avec la préposition :O parler quelqu’un,O écrire quelqu’un,O téléphoner quelqu’un,O penser quelqu’un,O songer quelqu’un, ont des constructions pronominales différentes.
  9. 9. O On peut argumenter en disant que dans la série A, il y a l’idée d’interaction, de réciprocité.(Je téléphone pour parler avec quelqu’un, J’écrispour qu’on me lise.)O Dans la série B cette idée d’interaction n’est pas présente.(Je peux penser à une personne même si elle nele sait pas.)
  10. 10. verbes à/deIl pense/ il se souvientIl pense/ il se souvientIl pense/ il se souvientIl pense/ il se souvientIl pense/ il se souvientIl pense/ il se souvient (sujet indéterminé : on, personne, tout le monde, chacun : On pense souvent d’abord à soi.)

×