Your SlideShare is downloading. ×
Ressources numériques : les tendances
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Ressources numériques : les tendances

1,403
views

Published on

Intervention dans le cadre de la formation Impacts du numérique en bibliothèque : contenus numériques, modèles économiques, accès et médiation - Inset de Montpellier 13 novembre 2013

Intervention dans le cadre de la formation Impacts du numérique en bibliothèque : contenus numériques, modèles économiques, accès et médiation - Inset de Montpellier 13 novembre 2013


0 Comments
4 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,403
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
26
Comments
0
Likes
4
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • …une condition de partage qui nous incite parfois à écouter une musique en ligne même quand nous possédons le support physique.
  • Effet majeur du numérique : copie sans perte. Pas plus cher de multiplier les exemplaires.
    Bibliothèque : en situation de concurrence avec les industries culturelles (à la différence des musées par ex, ou des archives, qui sont touchés par le num mais ont un contenu exclusif).
    La presse est en même situation par rapport à Internet.
  • Dominique Lahary, pionnier de la réflexion sur le num en bib.
  • Les fournisseurs reconstituent une économie de la rareté même avec le numérique. Pas d’économie en dehors de la rareté.
    C’est pour cela que nos ressources sont si difficiles à utiliser. Ex Numilog : reconstitue une logique d’exemplaire papier dans le domaine numérique.
    Idem pour les modèles économiques (tarification à l’acte).
    Au contraire, les BU sont dans une logique contraire (Springer, accessible uniquement en BU). Leur stratégie est de construire un concurrent avec les fournisseurs, avec l’open acess.
  • Lancer le compteur au début de la formation.
    On produit chaque année autant de contenus audiovisuels que depuis le début du cinéma.
  • l’économiste Herbert Simon (Wikipédia) datant de 1971 : “Ce que l’information consomme est assez évident : l’information consomme l’attention de ceux qui la reçoivent. Du même coup, une grande quantité d’information créée une pauvreté de l’attention et le besoin de répartir efficacement cette attention entre des sources très nombreuses au milieu desquelles elle pourrait se dissoudre.”
    biens public rivaux et non rivaux
  • http://www.demainlaveille.fr/2010/08/29/infobesite-arretez-avec-ce-non-sens/
    Aujourd’hui je reviens à la charge en affirmant encore une fois que l’infobésité relève plutôt du non-sens puisque c’est une caractéristique intrinsèque de l’évolution de l’Homme et de son rapport à la connaissance. Récemment, le New York Times a publié un article invitant ses lecteurs à faire des pauses régulières dans l’utilisation des terminaux électroniques : iPad, Smartphone, Laptop… Selon le journal, le cerveau a besoin d’un temps de repos, (ah bon! je le savais pas!) et ce de manière régulière, pour éviter le burnout, et lui préserver toutes ses capacités de « calcul ».
    Or, il faut savoir que déjà, à l’ère des livres, les mêmes problèmes se posaient aux utilisateurs et lecteurs : comment éviter les maux de tête et la fatigue pour trouver, lire et exploiter les bonnes ressources documentaires ? Robert Burton, dès 1621
     
    C’est plutôt la conscience du fait qu’on a une capacité limitée de consommation qui nous « oblige » à s’organiser pour éviter de tomber dans l’excès (sauf exception bien sûr).
  • Brider la reproduction des contenus : DRM.
    Stratégie désastreuse pour l’utilisateur : achat d’un contenu qui ne peut être utiliser sur tous les appareils (itune). Mais la musique a fini par abandonner les DRM.
    Les gros éditeurs papier du SNE reproduisent la même erreur.
  • S’emparer de tous les secteurs de la chaîne : ex Amazon, distributeur, libraire, et maintenant éditeur. Fermeture par format fermé (pas epub). C’est ce qui a fait le succès d’Appel avec Itunes.
  • Fausse gratuité / récupération des données personnelles : Google. Facebook.
  • Transcript

    • 1. Contenus numériques : modèle économique, accès, médiation Biblioquest Saison 6 Épisode 3 Anne-Gaëlle Gaudion Christophe Robert 1.Ressources numériques : les tendances 2.Le livre et la presse 3.Musique, vidéo et jeux vidéo 4.Ressources numériques et politique documentaire 5.L'environnement juridique 6.Les ressources alternatives Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France
    • 2. Contenus numériques : modèle économique, accès, médiation Biblioquest Saison 6 Épisode 3 Anne-Gaëlle Gaudion Christophe Robert 1.Ressources numériques : les tendances 2.Le livre et la presse 3.Musique, vidéo et jeux vidéo 4.Ressources numériques et politique documentaire 5.L'environnement juridique 6.Les ressources alternatives Diaporama mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France
    • 3. Image : Kek
    • 4. Source : Observatoire des usages et interactions télécoms et médias, étude Deloitte http://www.deloitte.com/view/fr_FR/fr/mediatheque/5e3f6609e85ee310VgnVCM2000003356f70aRCRD.htm
    • 5. Haut et très haut débit en France au 31 décembre 2012 http://www.arcep.fr/index.php?
    • 6. Le temps passé devant les écrans par âge
    • 7. Comment le multi-écrans devient la norme ...
    • 8. Les habitudes multi-écrans des internautes
    • 9. Les bibliothèques n'ont plus le monopole de l'accès à des documents rares
    • 10. Avec le numérique Passage d’une économie de la rareté… http://www.flickr.com/photos/margotte05/2979721814/
    • 11. … à une économie de l’abondance Quelles conséquences pour les bibliothèques ? http://www.flickr.com/photos/10024349@N08/777043967/
    • 12. « […] la bibliothèque campe fondamentalement sur un principe de rareté : rareté du stock, rareté des exemplaires, rareté des lieux et rareté des horaires. La bibliothèque est un univers de nondisponibilité, radicalement inverse de celui qui naît avec la logique du numérique. C’est pourquoi, bien que relevant d’un service public non marchand, elle est un avatar de l’économie de la rareté. La bibliothèque de l’abondance reste donc encore à inventer […] Dominique Lahary - http://www.adbdp.asso.fr/spip.php?article991 http://www.flickr.com/photos/automatt/117413934/
    • 13. Une réponse, la bibliothèque hybride ? « On présente la bibliothèque hybride comme la figure de l'avenir. Soit. Mais distinguons. La bibliothèque hybride est très facile à concevoir dans le domaine universitaire, où d'ailleurs le concept est né vers 1998 au Royaume-Uni. Parce que, dans ce contexte, y sont proposées à la fois des ressources matérielles et des ressources dématérialisées, ce qui peut entraîner une complexification de la mise en œuvre technique et juridique de l'offre, le modèle économique demeure en partie le même. Un modèle classique : celui de la rareté. La bibliothèque achète des livres, denrée rare car chaque exemplaire repose sur une propriété exclusive. Elle achète des accès aux ressources, dont le fournisseur organise la rareté par contrat et mot de passe. La seule différence, qui n'est pas mince, est celle qui fait passer de l'économie du stock, où on achète des objets, à l'économie de l'accès, décrite par Jeremy Rifkin (L'Âge de l'accès, éd. la Découverte). » Dominique Laharay - http://tinyurl.com/bok22yh http://idiarts.org/assets/0000/0490/Bracken_Library_001.png
    • 14. Une réponse, la bibliothèque hybride ? « La bibliothèque hybride est plus difficile à concevoir dans le domaine des bibliothèques publiques. C'est que les biens dématérialisés qui intéressent le grand public relèvent pour l'essentiel, légalement (l'internet gratuit) ou non (le téléchargement dit illicite) d'un univers de l'abondance, qui est aussi celui de la désintermédiation. L'achat de services payants tel que le propose le service CAREL de la BPI, c'est important, mais demeurera marginal. Quand la dématérialisation fait passer de la rareté à l'abondance, alors la bibliothèque perd de son intérêt parce qu'on peut s'en passer. Il est ainsi démontré qu'elle relève de l‘économie de la rareté, non de l'abondance. » Dominique Laharay - http://tinyurl.com/bok22yh http://www.apartmenttherapy.com/ny/shelving-storage/book-housebedside-bookshelves-by-david-restorick-045182
    • 15. Sur le web ABONDANCE
    • 16. Gary’s Social Media Count
    • 17. L’information est un flux Source : http://www.flickr.com/photos/steve_steady64/1426454467/
    • 18. La rareté du XXIe siècle c’est l’attention
    • 19. L'économie de l'attention Sur le web, ce qui est rare, ce ne sont plus les contenus, mais le temps disponible pour les consulter… A lire : Pourquoi je suis « ami » avec mes étudiants. Affordance, 31/03/10
    • 20. Infobésité ?
    • 21. Les produits culturels à l'épreuve du dématérialisé
    • 22. Les produits culturels à l'épreuve du dématérialisé
    • 23. Le contenu dématérialisé représente 12 % du marché des biens culturels en France en 2012
    • 24. Chez les moins de 25 ans, la bascule vers le digital est désormais opérée... 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz Source : Observatoire des usages et interactions télécoms et médias, étude Deloitte http://www.deloitte.com/view/fr_FR/fr/mediatheque/5e3f6609e85ee310VgnVCM2000003356f70aRCRD.htm 41
    • 25. Des nuances à l'intérieur du marché 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz Baromètre GFK REC+ 2012 : http://www.gfkrt.com/imperia/md/content/rt-france/cp_barom__tre_rec__gfk_afp_decembre2012.pdf 42
    • 26. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz Source : Première vague du Baromètre de l'offre légale de la HADOPI http://www.hadopi.fr/actualites/actualites/premiere-vague-du-barometre-de-loffre-legale 43
    • 27. Les produits culturels à l'épreuve du dématérialisé
    • 28. Le casse-tête des modèles économiques http://www.flickr.com/photos/sravishankar/3460495/ Comment arriver à monétiser des contenus immatériels ?
    • 29. http://www.flickr.com/photos/esparta/472155815 «Quand on partage un bien matériel, il se divise. Quand on partage un bien immatériel, il se multiplie» Serge Soudoplatoff - Les vraies ruptures d’internet
    • 30. Le numérique ne vaut rien Songeons y un instant, si l’on se donne tant de mal pour imaginer un modèle d’affaire viable pour une filière industrielle de numérisation, c’est peut-être parce que le numérique, de manière tendancielle, ne vaut rien. Le numérique a un coût, surtout lorsqu’on doit numériser, mais, une fois l’investissement réalisé, financièrement et en tant que tel, il ne vaut plus rien. Soyons plus précis : un fichier numérique ne vaut rien. Un fichier numérique en circulation, c’est de la nitroglycérine pour celui qui en attend uneau 26 juin 2013 de revenu.INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz source 24 47 Christian Fauré
    • 31. Et pourtant, le premier réflexe… est de recréer artificiellement des formes de rareté avec des DRM … au risque de dégrader l’offre légale.
    • 32. Second réflexe… La tentation de l’intégration verticale
    • 33. Stratégie d'intégration verticale = terminaux > opérateurs > intermédiaires > éditeurs de contenus  Kindle + Amazon.com + Cloud Player...  iPhone + iTunes + iCloud... 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 50
    • 34. Stratégie de partenariats = terminaux + opérateurs + intermédiaires + éditeurs de contenus Orange + Deezer ou SFR + Spotify...   24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz Kobo + Fnac ou Cybook + Decitre... 51
    • 35. Quels modèles de monétisation ?  Gratuité & données personnelles  Paiement à l'acte d'achat  La location plutôt que l'achat  Free + Premium = freemium  L'abonnement Des26 juin 2013 alternatifs (financements communautaires, licences de 24 au modèles INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 52 libre diffusion, unglue.it...) 
    • 36. Profiter de l’économie de l’attention « Si tu ne paies pas pour le produit, c’est que le produit, c’est toi » « La gratuité est encore un modèle économique » D. Lahary http://www.flickr.com/photos/scott_blake/3371844862/ « Fausse gratuité » et recettes publicitaires
    • 37. La gratuité : monétiser l'audience Un modèle économique basé sur la publicité (économie de l'attention) grâce aux données personnelles : Si vous ne voyez pas le prix, c'est que vous n'êtes pas le client, mais le produit... 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 54
    • 38. Payer par acte d'achat Un modèle économique qui a aussi encouragé le développement de 24 au 26 INSET Nancy 55 l'achatjuin 2013 au morceau (disparition deCC BY Renaud Aïoutz l'ancien single) ou au chapitre (pour le livre scolaire, pratique...).
    • 39. La location Le chiffre d’affaires généré en France par la VoD a reculé de 10 % sur un an en janvier et février 2013 (en volume, la chute est même de 16,9 %). L’offre 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 56 elle-même pose aussi question, les prix étant peu attractifs (5 euros en moyenne pour la location d’une nouveauté). Source : Les Échos
    • 40. Free + Premium = freemium Une offre d'entrée de gamme gratuite (avec publicité et souvent soumise à une24 au 26 juin 2013 préalable), combinéeCC BY Renaud Aïoutzpayante : montée en 57 inscription INSET Nancy - à une offre gamme, pas de publicité, consultation en offline...
    • 41. L'abonnement Des pure players producteurs de contenus peuvent aussi opter pour ce modèle : Mediapart revendique 64 000 abonnés – coût de 9 € par mois – 24 au juin individuels. Edwy Plenel : BY Renaud Aïoutz INSET Nancy - CC “Nous avons inventé notre propre 58 dont 59260002013 marketing, chez nous indissociable du contenu.”