Les bibliothèques à l'heure du numérique

3,167 views
3,081 views

Published on

Support de la conférence donnée à la Médiathèque Aimé Césaire d'Amboise le samedi 23 février 2013

Published in: Technology

Les bibliothèques à l'heure du numérique

  1. 1. Les bibliothèques à lheure du numérique Université du Temps Libre Médiathèque Aimé Césaire Amboise 23 février 2013 Anne-Gaëlle GAUDION
  2. 2. Un contexte de transformations intenses
  3. 3. Michel Serres : "Ce nest pas une crise, cest un changement de monde"Petite Poucette est née au début des années 1980. Elle aune trentaine dannées aujourdhui. Les gens comme moi,nés davant lordinateur, nous travaillons AVEC lui. Noussommes en dehors de lordinateur. Petite Poucette, elle, vitDANS lordinateur. Pour elle, lordinateur nest pas un outil,mais fait partie de ses conditions de vie. Elle est surFacebook, les réseaux sociaux, son téléphone est branchéavec elle…
  4. 4. EN FRANCE
  5. 5. « Je le dis toujours, le sédentaire,c’est celui qui est partout chez lui,avec le portable, l’ordinateur, aussibien dans l’ascenseur, dans l’avion,que dans le train à grande vitesse.C’est lui le sédentaire. Par contre, lenomade, c’est celui qui n’est nullepart chez lui. Le sédentaire estpartout chez lui grâce aux moyensde communications, mais lenomade n’est nulle part chez lui ».Paul Virilio & Raymond Depardon inTerre natale : ailleurs commence ici fondation Cartier, Paris, 2009
  6. 6. Comment le multi-écrans devient la norme ...
  7. 7. Les habitudes multi-écrans des internautes
  8. 8. Le temps passé devant les écrans par âge
  9. 9. Selon une étude du siteaméricainTechBargains, 46% dessondés prévoientdoffrir une tablette à unproche et 34%comptent sen procurerune.
  10. 10. 2013, lannée de la télé connectée ?
  11. 11. 2013, année de linternet des objets ?
  12. 12. Sur le webABONDANCE
  13. 13. Gary’s Social Media Count
  14. 14. L’information est un fluxSource :http://www.flickr.com/photos/steve_steady64/1426454467/
  15. 15. La rareté du XXIe siècle c’est l’attention
  16. 16. Infobésité ?
  17. 17. Le monde à travers mes amis : mode daccès à linformation qui devient dominant
  18. 18. SourceFredCavazza.net
  19. 19. Développement des communautés territoriales
  20. 20. Les communautés sont aussi territoriales
  21. 21. Des pratiques culturelles qui évoluentImage : Jean-Pierre Dalberahttp://www.fotopedia.com/items/flickr-4925751298
  22. 22. Les Français regardent plus la télévision quen 1973, écoutent plusde musique, sont plus nombreux à pratiquer une activitée artistiqueen amateur, à aller au cinéma, au spectacle ou au musée. Mais ilslisent moins de livres et de journaux.
  23. 23. Bouleversements du marché de la musique http://www.trempo.com/hors-sillon/?p=368
  24. 24. Syndicat National de lédition phonographique http://tinyurl.com/c8pdjjd
  25. 25. Évolution du marché de la vidéoLa VoD va t-elle remplacerle marché du DVD ?
  26. 26. Le marché de la presse à la recherche d’un équilibre Baromètre GfK Juillet 2011
  27. 27. En 2011, 43 % des Américainsâgés de 16 ans et plus ont lu deslivres, magazines et articles sursupport numérique. http://tinyurl.com/c4po2ec
  28. 28. Le marché du livre retient son souffle… http://www.gfkrt.com/imperia/md/content/rt-france/cp_gfk_barom__tre_rec_vague_4_juillet_2011.pdf
  29. 29. Le marché du livre retient son souffle…
  30. 30. le livre contenu dans votre Kindle ne sera pas lisible par vous, le temps du prêt pour enfin le redevenir au bout de 14 jours. Oui, exactement comme un vrai livre papier !!Vous pourrez prêter une seulefois le livre par ami... Cest à direque si vous avez 10 amis, vouspourrez prêter 10 fois votre livreà ces 10 amis, mais pas plus d1fois par ami.
  31. 31. Depuis le 25 octobre 2012 en FranceBaptisé Kindle Lending Library, cette offre réservée aux clients Premium d’Amazon(79€/an) et détenteurs d’un Kindle 4, Kindle Touch ou Kindle Fire, permet auxutilisateurs d’emprunter un livre par mois, sans date limite de retour. Il est cependantimpossible de louer deux ouvrages en même temps. En cas d’emprunt d’un nouveautitre, le précédent prêt est ainsi automatiquement retiré du Kindle par Amazon.http://www.actualitte.com/reportages/la-bibliotheque-de-pret-kindle-en-france-nourrie-d-au
  32. 32. Comment lesbibliothèques vont-elles su(rv)ivre ?
  33. 33. Qu’est-ce qu’une bibliothèque ?D’après : Manuel théorique et pratique d évaluation des bibliothèques et centres documentairesThierry Giappiconi. Electre-Ed du Cercle de la librairie, 2001.-(Bibliothèques) p .46-48
  34. 34. Des missions obsolètes ?• Contribution au développement du livre et de la lecture• Contribution à la formation initiale• Contribution à la formation continue et à l’autoformation professionnelle• Contribution à l’information et à la documentation• Contribution au développement de la recherche• Contribution à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine• Contribution au développement culturel
  35. 35. source Lionel Dujol
  36. 36. Nouvelles attentes des usagerssur place ET à distance
  37. 37. Les bibliothèques nont plus le monopolede laccès à des documents rares
  38. 38. « […] la bibliothèque campe fondamentalement sur un principe de rareté : rareté du stock, rareté des exemplaires, rareté des lieux et rareté des horaires. La bibliothèque est un univers de non-disponibilité, radicalement inverse de celui qui naît avec la logique du numérique. C’est pourquoi, bien que relevant d’un service public non marchand, elle est un avatar de l’économie de la rareté. La bibliothèque de l’abondance Dominique Lahary - http://www.adbdp.asso.fr/spip.php? reste donc encore à inventer […] article991http://www.flickr.com/photos/automatt/117413934/
  39. 39. « Quand on partage un bien matériel, il se divise.Quand on partage un bien immatériel, il semultiplie »Serge Soudoplatoff.
  40. 40. Une réponse, la bibliothèque hybride ?« On présente la bibliothèque hybride comme lafigure de lavenir. Soit. Mais distinguons. Labibliothèque hybride est très facile à concevoirdans le domaine universitaire, où dailleurs leconcept est né vers 1998 au Royaume-Uni. Parceque, dans ce contexte, y sont proposées à la foisdes ressources matérielles et des ressourcesdématérialisées, ce qui peut entraîner unecomplexification de la mise en œuvre technique etjuridique de loffre, le modèle économiquedemeure en partie le même. Un modèleclassique : celui de la rareté.La bibliothèque achète des livres, denrée rare carchaque exemplaire repose sur une propriétéexclusive. Elle achète des accès aux ressources,dont le fournisseur organise la rareté par contrat etmot de passe. La seule différence, qui nest pasmince, est celle qui fait passer de léconomie dustock, où on achète des objets, à léconomie delaccès, décrite par Jeremy Rifkin (LÂge de Dominique Laharay - http://tinyurl.com/bok22yhlaccès, éd. la Découverte). »
  41. 41. Une réponse,la bibliothèque hybride ?« La bibliothèque hybride est plus difficileà concevoir dans le domaine desbibliothèques publiques.Cest que les biens dématérialisés quiintéressent le grand public relèvent pourlessentiel, légalement (linternet gratuit) ounon (le téléchargement dit illicite) dun universde labondance, qui est aussi celui de ladésintermédiation.Lachat de services payants tel que lepropose le service CAREL de la BPI, cestimportant, mais demeurera marginal. Quandla dématérialisation fait passer de la rareté àlabondance, alors la bibliothèque perd deson intérêt parce quon peut sen passer. Ilest ainsi démontré quelle relève del‘économie de la rareté, non delabondance. » Dominique Laharay - http://tinyurl.com/bok22yh
  42. 42. Préfiguration de la future Médiathèque Intercommunale de la Communauté de Communes entre Dore et Allier
  43. 43. Repenser lesespaces physiques Inscrire des usagesdans la bibliothèque et y faire des découvertes
  44. 44. La bibliothèque troisième lieu Bibliothèque dHeerhugowaard - Canapé bleu géant et étagères à roulettes (dernier étage) Source : Mémoire ENSSIB de Mathilde Servet La bibliothèque troisième lieu
  45. 45. Rolex Learning Center Lausanne
  46. 46. Accueillir OBA – Bibliothèque d’Amsterdam - Source Mémoire ENSSIB MathildeServet : la bibliothèque troisième lieu
  47. 47. Créer des espaces et des moments conviviaux
  48. 48. Quelle expérience de labibliothèque ?Mise en Scène des collections - Médiathèque du Vald’Europe, France
  49. 49. Surfer librement ! "Ni la loi anti-terroriste, ni la loi Hadopi n’obligent ces établissements à identifier les utilisateurs des ordinateurs mis à leur disposition, ni à conserver des informations nominatives pour les remettre lors d’une enquête diligentée par un juge au titre de la loi Hadopi, ou d’une personnalité qualifiée placée auprès du ministre de l’Intérieur au titre de la loi anti-terroriste, ni même à filtrer à titre préventif les accès à l’internet." Analyse juridique complète sur le site de lIABD
  50. 50. La neutralité du netet lInternet noncensuré, et si çacommençait à laBibliothèque ?
  51. 51. La pirate box à Aulnais-sous-Bois http://espacenumeriqueaulnay.blogspot.fr/2012/10/pirate-box.html
  52. 52. Page daccueil de la BiblioBox réalisée par La FonderieLe plug numérique de Lezoux
  53. 53. Salon de lecture numérique Ex : Rennes
  54. 54. Ipad dans les espaces documentaires Ex : Lormont
  55. 55. Studio de répétition dans la bibliothèque
  56. 56. http://www.flickr.com/photos/nickwheeleroz/2220008689/sizes/z/in/photostream/Stratégies alternatives ?- ressources libres et gratuites- production de contenus- médiation numérique
  57. 57. Récupérer des eBooks gratuits pour sestablettes Médiathèque d’Issy Les Moulineaux : Prêts de tablettes numériques chargées avec plus de 200 titres issus de Feedbooks, eBooks gratuits, Projet Gutenberg, In Libro Veritas, etc (domaine public ou licences libres).
  58. 58. Source : CRDP de Franche-Comté
  59. 59. Faire découvrir des contenussous licences libres
  60. 60. Bornes de culture libre Automazic et Minimazic, http://www.dogmazic.net
  61. 61. Des contenus sous licence libre pour desactions de médiation en ligne
  62. 62. Biens communs informationnels Bien communs qui peuvent être créés, échangés et manipulés sous forme dinformation, et dont les outils de création et le traitement sont souvent eux-mêmes informationnels (logiciels). Il peut sagir de données, de connaissances, de créations dans tous les médias, didées, de logiciels. Les biens communs informationnels sont des biens publics parfaits au sens économique, contrairement aux biens communs physiques, qui gardent toujours une part de rivalité ou dexcluabilité.
  63. 63. Comment rendre ces ressources numériquesvisibles et accessibles ?
  64. 64. Prêt de liseuses Ex : Issy-les-Moulineaux Ex. Issy-les-Moulineaux
  65. 65. Visibilité Dans le catalogue
  66. 66. VisibilitéDans le catalogue
  67. 67. Visibilité Sur le portail
  68. 68. Visibilité Sur le portail
  69. 69. Catalogue mobile compatible Html 5
  70. 70. Les QR CodesSource : Sylvain Machefert
  71. 71. Pour Propulser...Il faut se positionner etêtre lisible! Source : http://www.flickr.com/photos/27953349@N06/4250677777/
  72. 72. La médiation numérique «La médiation numérique est une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs de nature techniques, éditoriaux ou interactifs pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation ou la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire.» Source : Silvère Mercier
  73. 73. Définir sa présence web ! définir sa présence webhttp://www.flickr.com/photos/carolinegagne/4755663402
  74. 74. Parmi la masse de contenus disponibles surInternet, cela devient de plus en plus difficilepour l’internaute de trouver le contenupertinent qu’il recherche et par conséquentvotre site Internet, surtout si celui-ci ne metpas en place une vrai stratégie de présenceen ligne. Benjamin Romei, Consultant - http://blueboat.fr
  75. 75. La bibliothèque dissémine ses contenuspour mieux les réintégrer dans ses propres dispositifs - pour lécrit - pour la vidéo - pour les images - pour le son
  76. 76. Le portail est un hub != centre de diffusion delinformation contenue ailleurs= données enrichies pour rebondir 124
  77. 77. Portail JeunesseAdulte Ados
  78. 78. Lien vers un document sous CalaméoQuestionnaire en ligne GoogleLiens vers les 3 blogs
  79. 79. 127
  80. 80. Un blog pour les activités dune structure en particulier
  81. 81. Un blog thématique
  82. 82. Un blog en lien avec laction culturelle
  83. 83. Le site web jeunesse
  84. 84. La nébuleuse des services en ligne de la Bibliothèque deToulouse
  85. 85. Identité numérique ?Tous ce qui caractérise la présenceen ligne dun individu, dunemarque, dune institution ...
  86. 86. Identité Identité de service Institutionnelle Identité deIdentité thématique personnes- ressources
  87. 87. Arc de dissémination Portail institutionn el Portail thématiq Profil Communauté ue institutionn d’usagers el Communauté locale Service en ligne Communauté d’intérêtLionel Dujolhttp://labibapprivoisee.wordpress.com/
  88. 88. source Alain Marois, Ecole Centrale L
  89. 89. Créer des passerelles
  90. 90. source Lionel Dujol
  91. 91. source Lionel Dujol
  92. 92. des questions ?Remerciements :Silvère MercierLionel DujolLionel MaurelChristophe Robert
  93. 93. Merci de votre attention ! Anne-Gaëlle Gaudion : aggaudion@gmail.com http://twitter.com/#!/agaudion http://fr-fr.facebook.com/angie.gaudion http://www.slideshare.net/angiegaudion

×