• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Definition de la e-Reputation - Andre Dan 2011
 

Definition de la e-Reputation - Andre Dan 2011

on

  • 702 views

 

Statistics

Views

Total Views
702
Views on SlideShare
697
Embed Views
5

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

2 Embeds 5

http://www.linkedin.com 3
https://www.linkedin.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Definition de la e-Reputation - Andre Dan 2011 Definition de la e-Reputation - Andre Dan 2011 Document Transcript

    • CHACUN se doit de gérer SA e-réputationQu’est-ce que la e-réputation ?Chacun d’entre nous peut tester : quand on tape le nom d’un individu dans Google, on obtient desinformations sur lui, informations souhaitées ou non-souhaitées par cet Individu. Il faut le fairerégulièrement pour soi…Notre e-réputation est encore plus impressionnante grâce aux réseaux sociaux, principalementViadeo, LinkedIn, Facebook ou Twitter. Ce qu’on y écrit apporte des informations importantes qu’onveut partager aujourd’hui. Les clients, partenaires, fournisseurs ou les contacts simples, regardentnotre e-réputation pour savoir qui on est et ce qu’on propose. Chacun est donc responsable de sa e-réputation, identité numérique qui se construit jour après jour.Que doit-on faire dans les réseaux sociaux ?Chacun est libre de chaque mot qu’il écrit dans les réseaux sociaux dans son profil ou dans seséchanges. Cette communication écrite a des règles : simplicité, clarté, et particulièrement honnêteté,car plus que dans les CV, la visibilité fait qu’un mensonge se retourne vite et fort contre sonémetteur. Dans les réseaux sociaux, on dit qui on est et on dit ce que l’on pense : on s’engage ! Sescentres d’intérêt prennent forme, de façon visible, quand on les partage sur ces réseaux quideviennent nos médias d’influence.Chacun se doit d’être présent dans les réseaux sociaux avec des messages positifs, constructifs, enpartageant d’une part notre offre de services (cibles, produit/service, différentiations…) et enéchangeant librement avec qui on veut (99% des gens l’acceptent).Pourquoi les réseaux sociaux sont-ils si importants dans le business ?Les réseaux sociaux sont d’abord un phénomène de société. Ils redynamisent formidablement lesrelations entre les gens : ils sont de plus en plus importants entre 2 rencontres (toujoursessentielles !). La facilité d’inter-connexion et inter-communication est incroyable et gage de notreliberté d’expression et de notre capacité à identifier des intérêts communs.En ligne, on peut en même temps gérer son réseau de contacts professionnels et personnels ETaccroître le nombre de ses contacts professionnels.C’est un moyen de prospection essentiel ET délicat car les messages trop agressifs génèrent le rejet.Il nous faut de façon proactive faire rentrer nos cibles parmi nos contacts directs. Avec volontarismeet respect.Avant un rendez-vous, IL FAUT regarder la e-réputation de notre interlocuteur, ce qu’il dit de lui dansles réseaux sociaux, quel est son background, qui sont ses contacts... Cela favorisera notre capacité àbriser la glace et aller à l’essentiel.Quel plan d’action individuel sur les réseaux sociaux ?
    • 1. Avant d’exister dans les réseaux sociaux, il faut répondre pour soi-même aux questions : qui suis-je, quelles sont mes compétences, dont celles que je veux vendre aujourd’hui, quels sont mes objectifs, quel est le marketing de moi et de mon offre ? 2. Voir les réseaux sociaux comme complémentaires des sites Internet (qui portent le message institutionnel) ou blog (pour affirmer une expertise). 3. S’y lancer petit à petit. Au début, voir comment les gens communiquent dans ces réseaux, et surtout rentrer d’abord en contact avec des gens actuellement dans nos réseaux. Ce premier cercle fort de contacts sera vu par ceux que vous inviterez par la suite. 4. En faire un moyen de prospection active pour initier des contacts, les pré-qualifier. C’est le A de AIDA : Attirer l’Attention ! Puis dérouler comme d’habitude, avec professionnalisme. Evidemment, les réseaux sociaux ne sont pas des sites de e-commerce où quelqu’un peut vendre ses produits ou services. C’est en amont l’opportunité de connaître des gens nouveaux – cibles nouvelles – avant de les rencontrer et établir une première relation utile. 5. Comme d’habitude, quand on dit qu’on va faire quelque chose, il faut le faire, sinon on est discrédité. Et il faut assurer une cohérence entre tous nos messages.Grâce aux réseaux sociaux, nous pouvons de mieux en mieux gérer notre e-réputation sur Internet.C’est une chance dont chacun doit profiter pour son image et sa prospection, notamment par uneprésence active et cohérente dans les réseaux sociaux.André Dan : conférencier, formateur et coach sur les usages professionnels des réseaux sociaux pourles Entreprises, Clubs et Individus. Formateur labellisé Viadeo.andre.dan@challengy.com www.challengy.com Skype/Twiiter : andredan +336-8038-5710