Your SlideShare is downloading. ×
Etude de  cas marketing stratégique  ( ben sliman mohammed el amine )
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Etude de cas marketing stratégique ( ben sliman mohammed el amine )

5,216
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
5,216
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
95
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Etude de casLe Rapprochement entre le cas et les stratégiesd’entreprise.26/01/2012Yassine Chakroun
  • 2. Le Rapprochement qui existe entre cette étude de cas et le coursLes cuisinistes qui se trouvent sur le marché marocain : Obalpa, Decora ,KolteKuchen , Ixena, ArturBonnet …, pour ces entreprises la croissance du secteur sur le marché marocain est faible puisque ilest relativement peu développé et il reste de taille moyenne, car la culture cuisines montées inexistanteau Maroc . (L’entreprise doit savoir la culture d’un pays avant s’installer pour s’investir)Le marché cuisinistes souffre au Maroc :  Déclin : Un écrémage dans le secteur, le cuisiniste françaisArthur bonnet s’est officiellement retiré du marché marocain.  La difficulté de s’investir dans un marché ou la demande est presque faible (20-30 clients par jour)  La difficulté interne de l’entreprise.  Le pouvoir d’achat des marocains.  Les difficultés financières des entreprises. (Les fournisseurs n’ont pas été payés et refusent de travailler sur l’enseigne)  La concurrence sur un marché qui reste sur la taille moyenne.  La concentration sur les promoteurs de grand projet de luxe (l’écrémage).  La concurrence est rude.  La culture marocain est différente que la culture européen.  Le prix est élevé des cuisines. (70.000 DH ‘’ Cuisine de luxe ‘’)  La spécialisation pour des cuisines de luxe doit avoir un chiffre d’affaire élevé.  L’attitude du consommateur marocain.Le Feu vert pour certains cuisinistes :  Un marché en croissance de 10 %.  Ce concentré sur un marché bien déterminé (la focalisation) .  La stratégie domaine qui est basé sur la relation entre l’entreprise et ses clients.  La différenciation au niveau du produit.  La spécialisation et l’expérience pour ‘’ le cuisiniste francaisMobalpa ‘’.  Un marché sans concurrence pour l’entreprise ‘’ Schmidt ‘’.  La réputation de l’entreprise à travers la bouche à oreille.  L’économie d’échelles utilisées par ‘’Nobilia ‘’  Un prix Bas ‘’ stratégie de pénétration (prix) ‘’ Nobila.  Garantie de 5 ans pour fidéliser les clients. ‘’ Mobalpa ,Shmidt et NolteKuchen’’  Servie après vendre.  La qualité et la technologie proposée pour les cuisinistes.  Compagne de Marketing direct.
  • 3. La stratégie de domination par les couts :Ex : Nobilia (économie d’échelle, Pris bas)La domination par les couts consiste pour l’entreprise à obtenir des couts plus faible que ceux desconcurrents pour pouvoir proposer un produit comparable à un prix inférieur. L’entreprise vise ainsiune clientèle plus large.Les avantages de la domination par les couts pour les entreprises : augmenter le chiffre d’affaire fidéliser et capter une nouvelle clientèle (Qualité, Prix bas) élimination ou affaiblissement des concurrents on peut mener une stratégie offensive.Les difficultés de la domination par les couts pour les entreprises :Les concurrents baissent aussi leur prix, on arrive à une guerre des prix.Réduction des couts peut réduire l’incapacité d’innovation de l’entreprise et donc son adaptation aumarché.La différenciation consiste pour l’entreprise à se distinguer de ces concurrents en proposant une offredifférente, mettant en avant des caractéristiques appréciés des clients et qui sont prêts à payer, elledonne un avantage concurrentiel et permet de s’adresser à une cible plus large.La différenciation peut porter sur plusieurs aspects : Caractéristique du produit (design, qualité, fiabilité, technologie, innovation) Services associés (garantie de 5 ans) Ex : Mobalpa(Cuisiniste) Conseilpersonnalisé. la marque, l’image (Schmidt, la marque, n’a pas de conçurent et sa marque est bien entendu à travers la bouche à oreille) Mode de distribution. Conditionnement des produits.’’ Produit de luxe cuisinier’’Généralement la différenciation permet de fixer un prix plus élevé, ce qui procure plus de marge àl’entreprise.Par ailleurs la différenciation permet à l’entreprise d’éviter une concurrence directe avec d’autresentreprises.La différenciation peut donner à l’entreprise un monopole d’autant plus s’il y a des barrières à l’entréedu marché (brevet, investissement trop lourd)
  • 4. C. Les conditions de réussite de la différenciationPour être réussit, la différenciation doit porter sur un avantage concurrentiel durable.La différenciation doit être : visible par les clients (les cuisinistes sont invisible au Maroc) viable pour l’entrepriseDéfendable face aux concurrents, cest-à-dire que la différenciation doit être difficilement imitable parles concurrents.B. Les enjeux de la focalisation pour l’entreprise :Avantage : Elle évite de rentrer en concurrence avec les grandes entreprises qui cible large. En se focalisant sur quelque segment étroit on connaît mieux les attentes des clients et donc on peut mieux y répondre et donc les fidéliser.Inconvénient : On dépend d’un segment donc s’il va mal c’est toute l’entreprise qui y perd Il ne faut pas que ce segment soit trop convoité sinon ce n’est pas rentable.