Journées des documentalistes 2010
    CRDP de Franche-Comté




    Livre numérique
   enjeux de société
et enjeux économi...
47% des 4000 personnes
                                                                     interrogées ont déjà
         ...
12 % de ceux qui n’ont pas entendu
parler du livre numérique se disent
néanmoins intéressés par cette
expérience, et Ipsos...
Les répondants déjà gagnés à ce support sont en majorité des hommes, jeunes, Parisiens, cadres supérieurs ou étudiants, gr...
pour l’essentiel d’entre eux, l’ordinateur (fixe, portable
ou notebook) est jusqu’à maintenant le principal
terminal de lec...
la lecture professionnelle est importante (40 % des
répondants intéressés) et pour les loisirs, les sites gratuits
(Gallic...
le basculement de la lecture du papier vers le
numérique sera moins rapide que l’évolution des
modes de consommation const...
En France
l’e-book représente encore moins de 1% du chiffre
 d’affaires de l’édition (environ 5 milliards d’euros)
les atouts économiques du livre numérique


Elimination des coûts du
 papier et de l’impression
 qui représentent
 environ...
les atouts économiques du livre numérique
-   Suppression de la gestion des stocks et des retour




          Suppression...
les atouts économiques du livre numérique




• la notion de livre épuisé disparaît

• on peut même valoriser le fonds anc...
les atouts économiques du livre numérique


réducation des coûts de
 diffusion distribution :
rémunération des
 représenta...
et ses dangers...économiques !

 que faire de la logistique  ?

 les grands groupes d’édition possèdent les
 structures de...
et ses dangers...économiques !
          la disparition des librairies
Au niveau de la diffusion numérique les éditeurs
risquent d’être confrontés à des grosses grosses
pointures

Amazon, APPLE...
de l’édition papier à l’édition numérique :
   une réorganisation, une révolution?

     Les éditeurs mettent en place
   ...
la plateforme créée par les éditions
La Martinière, Gallimard et Flammarion
Numilog, la filiale de Hachette
et finalement
 

 les éditeurs

 
 
 s’unissent...
mais de «légers» problèmes
      restent à gérer
     souvent, les éditeurs ne possèdent pas le
 droit d’exploiter leurs d...
les libraires eux-aussi s’organisent
à la fois distributeur
numérique et concepteur
de librairies en ligne,
immatériel.fr se donne
pour mission de faciliter la...
une exception remarquée au
récent salon du livre : IZNEO
les auteurs de BD réagissent
      immédiatement...
«La "révolution numérique" du livre de bande
dessinée se passe ici et maintenant... dans la confusion,
à marche forcée et ...
«Diffuser une bande dessinée sur un téléphone
portable, ou sur un écran d'ordinateur, est-ce que
c'est diffuser l'œuvre or...
«Si le livre de bande dessinée numérique est une
adaptation du livre (parce qu'on modifie
l'organisation des cases, le for...
l’édition sans les éditeurs…




l’un des effets les plus stimulants du
développement de l’édition numérique est
l’explosi...
quelles stratégies pour les
             bibliothèques ?


•   celle de la BnF ...
une politique de numérisation de
               longue haleine
     le patrimoine national (somme des œuvres et des connai...
La BnF numérise tous les types de documents

    imprimés (monographies et périodiques)
    manuscrits
    estampes
    ca...
les chifres annoncés sur le site de la BNF
      ne sont sans doute pas ...à jour...
     100 000 documents imprimés (mono...
une bibliothèque qui décoiffe...la
bibliothèque municipale de lyon
«La France ne constitue plus une exception pour Google.
Vendredi 11 juillet, le maire de Lyon, Gérard Collomb (PS), a
donn...
une bibliothèque
numérique européenne
quelle politique pour l’état ?
                le rapport Tessier
une mission confiée à Marc Tessier par le Ministre de la...
quelle politique pour l’état ?
             le rapport Tessier
Articulé en trois parties

   Un état des lieux des princip...
quelle politique pour l’état ?
                  le rapport Tessier
les 3 pistes envisagées par les conclusions du Rapport...
quelle politique pour l’état ?
                 l’aide à l’édition
Frédéric Mitterrand annonce des mesures de soutien à la...
petits paragraphes qui écrivent
  l’histoire de la lecture numérique ?
En ce qui concerne la numérisation des livres et Go...
« La lecture numérique devient une question
centrale. Tout le monde lit moins, mais il y a
d’autres lectures…pour les opti...
« difficulté de procéder dans le cadre de la
lecture numérique à une lecture de
scrutation, d’étude qui est celle qui prép...
Demain le livre
Il est sûr que lire la même œuvre dans une édition imprimée ou sur l’écran n’est pas lire le même livre

"...
http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=e-book
http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=2
fils internet, twitter, delicious
http://delicious.com/crdp.tice/ebook




notre sélection de sites internet classés par tags : ebook - livre-electronique -...
références
 •   Ouvrages : Une courte histoire de l’ebook - Marie Lebert - NEF, Université de Toronto, 2009

• Journées d’...
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
1005 edition numérique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

1005 edition numérique

1,650

Published on

Présentation Journée des documentalistes - Besançon et Montbéliard - 19 et 20 mai
CRDP de Franche-Comté

Published in: Education, Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,650
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide










  • En notes : mécanisme Editeurs / Libraires actuel L’éditeur imprime un nombre suffisant d’exemplaires, pour servir les libraires et pour stocker en vue du réapprovisionnement. Les libraires achètent une partie mais ils disposent de plusieurs mois pour effectuer des retours qui en moyenne représentent aujourd’hui 27% du tirage. Les éditeurs font de la trésorerie sur ces offices et cela constitue une sorte d’incitation à la production de masse pour les éditeurs en difficulté…

  • Référence aux fonds anciens numérisés des bibliothèques : europeana, Bib nationale de fRance ou de Lyon qui donnent accès à leurs fonds anciens

  • Les coûts de distribution actuellement entre 40 et 50 % pourraient chuter à 30% (ex de ce qui serait actuellement la commission demandée par APPLE sur son APPLE STORE)





  • Pour les libraires, un point d’accès unique entrera en service partiel en juin.
    « Les plateformes de distribution numérique Eden Livres (groupes Flammarion, Gallimard, La Martinière/Le Seuil), Eplateforme (Editis, Média Participations, Michelin) et Numilog (groupe Hachette Livre) ont décidé d'ouvrir simultanément leurs services à toutes les solutions professionnelles d'ebooks-store qui permettent aujourd'hui aux libraires de vendre des livres numériques sur leur portail », annoncent les entreprises concernées dans un communiqué commun daté du 12 mai.

  • Entreprise de Diffusion de l’Edition Numérique : des bonus des interviews d’auteurs… C’est un site d’entreposage des dossiers et livres donc il est très diversifié. C’est un outil de diffusion et pas d’archivage qui fait l’objet d’autres travaux. Gestion des droits et DRMDigital Rights Management - DRM, mais aussi promotion commerciale, souvent associée à la promotion sur le web des livres papiers…rich média, vidéo, entretiens d’auteurs, couvertures…

  • Eden n’est pas peer-to-peer (individuel) c’est un outil professionnel, pour les revendeurs, pour les libraires, la FNAC, des agrégateurs de contenus…des passerelles sont ouvertes à la demande des acheteurs intermédiaires. Cela anime la mise à disposition des textes, le respect des DRM.

  • NUMILOG Le premier e-distributeur français de livres numériques. 10 ans d’antériorité. Un catalogue unique en France : 60000 livres dont 20000 en français
    Plus de 100 éditeurs francophones, 80 bibliothèques numériques 
  • PRC = mobypocket




  • Enfin, “pour que la librairie indépendante qui reste aujourd’hui le premier canal de la vente du livre soit un acteur crédible du numérique”, Frédéric Mitterrand a annoncé une aide de l’Etat au projet de portail numérique des libraires sous la forme d’un prêt de 500 000 euros à taux zéro, via le Centre national du livre.






  • IZNEO, la plateforHHme de BD en ligne lancée par Dargaud et Casterman…














  • -La BNF

    L’accord signé par la BNF avec Wikimedia France permettra aux internautes de parfaire la transcription de textes du domaine public numérisés pour Gallica.

    La Bibliothèque nationale de France et Wikimedia France ont signé un accord de partenariat qui va permettre à tous les internautes d’avoir accès, au travers de Wikisource, aux transcriptions de 1 400 œuvres tombées dans le domaine public issues de Gallica, et de pouvoir intervenir sur les textes.

    Ces 1 400 textes en français numérisés par la BNF ont fait l’objet d’une transcription automatique afin de permettre une recherche directe dans le texte mais conservent, surtout pour les textes anciens, un certain nombre d’erreurs, du fait même de cette transcription automatique.

    Les internautes sont invités à participer à la correction des textes afin que ceux-ci soient conformes à la version originale.





  • C'est le premier accord signé par le géant américain avec une bibliothèque française, dans le cadre de son programme "Recherche de livre", qui prévoit la numérisation à une très vaste échelle des contenus des bibliothèques, en vue de la construction d'un réseau permettant la consultation en ligne de centaines de milliers de livres en plusieurs langues. Il s'agit du septième accord européen pour Google (après les universités d'Oxford et de Madrid, les bibliothèques de Bavière, de Barcelone, de Gand et de Lausanne) et le vingt-neuvième dans le monde.

  • Patrick Bazin va passer de la BM de Lyon à la BPI Bibliothèque PUblique d’information du Centre Pompidou









  • Roger Chartier
    Directeur d'études à l’EHESS, Professeur au Collège de France








  • 1005 edition numérique

    1. 1. Journées des documentalistes 2010 CRDP de Franche-Comté Livre numérique enjeux de société et enjeux économiques
    2. 2. 47% des 4000 personnes interrogées ont déjà entendu parler du livre numérique, mais seulement 5% des sondés déclarent l’avoir testé et 2% se sont dit intéressés par cette expérience Une étude commandée par le Ministère de la culture (Centre National du livre) à Ipsos-MediaCT intitulée « Les publics du livre numérique » septembre 2009 et février 2010.
    3. 3. 12 % de ceux qui n’ont pas entendu parler du livre numérique se disent néanmoins intéressés par cette expérience, et Ipsos MediaCT a identifié 19 % de lecteurs potentiels parmi ceux qui n’ont manifesté aucun goût particulier, mais dont le profil est néanmoins proche des précédents. “Au total, on peut estimer le marché potentiel à un tiers de la population”, estime Bruno Schmutz, responsable de l’étude.
    4. 4. Les répondants déjà gagnés à ce support sont en majorité des hommes, jeunes, Parisiens, cadres supérieurs ou étudiants, grands lecteurs déclarés avec près de 30 livres par an. Les répondants déjà gagnés à ce support sont en majorité des hommes, jeunes, Parisiens, cadres supérieurs ou étudiants, grands lecteurs déclarés avec près de 30 livres par an. quel public ? les répondants déjà gagnés à ce support sont en majorité des hommes jeunes parisiens cadres supérieurs ou étudiants grands lecteurs déclarés avec près de 30 livres par an
    5. 5. pour l’essentiel d’entre eux, l’ordinateur (fixe, portable ou notebook) est jusqu’à maintenant le principal terminal de lecture numérique, les utilisateurs d’appareils dédiés : ebook et autres liseuses, ne représentent que 0.25 % de l’échantillon.
    6. 6. la lecture professionnelle est importante (40 % des répondants intéressés) et pour les loisirs, les sites gratuits (Gallica, Gutenberg Archives, Feedbooks) constituent la première source d’approvisionnement, devant les sites payants (23 %) et les réseaux de partage (sites de piratage).
    7. 7. le basculement de la lecture du papier vers le numérique sera moins rapide que l’évolution des modes de consommation constatée dans la musique et peut dépendre de trois facteurs l’accès à une offre abondante et si possible instantanée un terminal de lecture pratique et confortable un prix du livre numérique si possible inférieur de 40% au prix du livre papier
    8. 8. En France l’e-book représente encore moins de 1% du chiffre d’affaires de l’édition (environ 5 milliards d’euros)
    9. 9. les atouts économiques du livre numérique Elimination des coûts du papier et de l’impression qui représentent environ 8% du prix de vente pour un tirage moyen
    10. 10. les atouts économiques du livre numérique - Suppression de la gestion des stocks et des retour Suppression de la gestion des stocks et des retours
    11. 11. les atouts économiques du livre numérique • la notion de livre épuisé disparaît • on peut même valoriser le fonds ancien…aujourd’hui indisponible
    12. 12. les atouts économiques du livre numérique réducation des coûts de diffusion distribution : rémunération des représentants, logistique (entrepôts, camions et colis)…
    13. 13. et ses dangers...économiques ! que faire de la logistique  ? les grands groupes d’édition possèdent les structures de diffusion  diffusion de l’information (Dilicom) équipements logistiques forces de vente (sauf les librairies)
    14. 14. et ses dangers...économiques ! la disparition des librairies
    15. 15. Au niveau de la diffusion numérique les éditeurs risquent d’être confrontés à des grosses grosses pointures Amazon, APPLE, GOOGLE
    16. 16. de l’édition papier à l’édition numérique : une réorganisation, une révolution? Les éditeurs mettent en place des plateformes de distribution qui s’adressent aux quelques libraires qui souhaitent relayer des ouvrages numériques
    17. 17. la plateforme créée par les éditions La Martinière, Gallimard et Flammarion
    18. 18. Numilog, la filiale de Hachette
    19. 19. et finalement les éditeurs s’unissent...
    20. 20. mais de «légers» problèmes restent à gérer souvent, les éditeurs ne possèdent pas le droit d’exploiter leurs droits sur un autre support que le papier la question de la rémunération de ces droits nouveaux reste à régler et les auteurs aussi sont sur le pied de guerre google s’engouffre dans ces failles et traite directement avec les grandes bibliothèques sans respecter les auteurs et les éditeurs
    21. 21. les libraires eux-aussi s’organisent
    22. 22. à la fois distributeur numérique et concepteur de librairies en ligne, immatériel.fr se donne pour mission de faciliter la diffusion d'œuvres numériques sur tous supports et à travers tous types d'accès et toutes solutions de paiement.
    23. 23. une exception remarquée au récent salon du livre : IZNEO
    24. 24. les auteurs de BD réagissent immédiatement...
    25. 25. «La "révolution numérique" du livre de bande dessinée se passe ici et maintenant... dans la confusion, à marche forcée et sans les auteurs.»
    26. 26. «Diffuser une bande dessinée sur un téléphone portable, ou sur un écran d'ordinateur, est-ce que c'est diffuser l'œuvre originale... son adaptation… une œuvre dérivée ?»
    27. 27. «Si le livre de bande dessinée numérique est une adaptation du livre (parce qu'on modifie l'organisation des cases, le format, le sens de lecture, qu’on y associe de la publicité) l’auteur devrait avoir un bon à tirer à donner, au cas par cas.»
    28. 28. l’édition sans les éditeurs… l’un des effets les plus stimulants du développement de l’édition numérique est l’explosion de l’autoédition, des associations d’auteurs…quelques exemples
    29. 29. quelles stratégies pour les bibliothèques ? • celle de la BnF ...
    30. 30. une politique de numérisation de longue haleine le patrimoine national (somme des œuvres et des connaissances dans toutes les disciplines, philosophie, histoire, littérature, religion, sciences,…) des programmes à vocation internationale (rapprochement et confrontation de corpus patrimoniaux portant sur le même sujet mais issus d’autres nationalités : presse quotidienne, documentation juridique, histoire et sciences auxiliaires telles que la généalogie, les langues) un corpus d’œuvres et de documents consacrés spécifiquement à l’Europe dans tous ses aspects (philosophie politique, identités nationales, histoire, économie, commerce, travail, métiers, sciences et techniques, questions sociales, les grands évènements culturels,…).
    31. 31. La BnF numérise tous les types de documents imprimés (monographies et périodiques) manuscrits estampes cartes et plans photographies documents sonores
    32. 32. les chifres annoncés sur le site de la BNF ne sont sans doute pas ...à jour... 100 000 documents imprimés (monographies et périodiques) par an pendant trois ans (de 2008 à 2010) plusieurs milliers de fascicules de presse plusieurs milliers de documents iconographiques. Les documents numérisés libres de droit ou dont les droits ont été négociés avec les ayants droit sont accessibles en ligne via Gallica ou le Catalogue général de la BnF. Gallica donne accès par ailleurs à d’autres types de documents numérisés, issus de collections de partenaires de la BnF.
    33. 33. une bibliothèque qui décoiffe...la bibliothèque municipale de lyon
    34. 34. «La France ne constitue plus une exception pour Google. Vendredi 11 juillet, le maire de Lyon, Gérard Collomb (PS), a donné son feu vert pour que le moteur de recherche américain engage la numérisation d'ouvrages patrimoniaux de la bibliothèque municipale, qui, avec ses 1,3 million de titres, est la deuxième de France». Le Monde, 17 avril 2007
    35. 35. une bibliothèque numérique européenne
    36. 36. quelle politique pour l’état ? le rapport Tessier une mission confiée à Marc Tessier par le Ministre de la Culture et de la Communication au sujet de la numérisation du patrimoine écrit son objet : analyser et évaluer la pertinence d’un partenariat entre la Bibliothèque Nationale de France (BnF) et la société américaine Google.
    37. 37. quelle politique pour l’état ? le rapport Tessier Articulé en trois parties Un état des lieux des principales bibliothèques numériques Une analyse des accords passés entre les bibliothèques et Google Des pistes d’action autour de trois axes.
    38. 38. quelle politique pour l’état ? le rapport Tessier les 3 pistes envisagées par les conclusions du Rapport un outil privilégié qui reste à améliorer : Gallica un partenariat équilibré avec les acteurs privés - objectifs et conditions préalables - « Un livre pour un livre » : une proposition de partenariat fondée sur l’échange de fichiers numérisés rechercher une impulsion nouvelle au niveau européen - mutualiser les actions des bibliothèques - faire évoluer Europeana - une charte commune des partenariats publics/privés
    39. 39. quelle politique pour l’état ? l’aide à l’édition Frédéric Mitterrand annonce des mesures de soutien à la chaîne du livre pour le numérique -mars 2010 Il s’agirait d’utiliser une partie des crédits du Grand Emprunt pour numériser les 500 000 à 1 million d’œuvres du XXe siècle indisponibles à la vente. Ce projet de numérisation des 500 000s’appuierait sur 4 principes fondamentaux : “la numérisation intégrale du corpus aux frais de l’Etat via le Grand emprunt un accord global sur un ensemble massif de titres, dépassant la négociation œuvre par œuvre, mais avec des mécanismes souples d’entrée et de sortie un accord sécurisé du point de vue juridique pour les trois parties un modèle de diffusion et d’exploitation commerciale des oeuvres avec des mécanismes de répartition des revenus à définir.”
    40. 40. petits paragraphes qui écrivent l’histoire de la lecture numérique ? En ce qui concerne la numérisation des livres et Google, le ministre a proposé “un accord aux auteurs et aux éditeurs pour la création d’une véritable offre numérique alternative à Google Livres. ” et aussi “l’importance de la maîtrise des contenus par les acteurs publics et privés mais sans nier l’importance prise par Google dans l’univers numérique et l’intérêt d’un dialogue avec la firme californienne ou avec d’autres pour accroître la visibilité des contenus culturels sur la Toile.”
    41. 41. « La lecture numérique devient une question centrale. Tout le monde lit moins, mais il y a d’autres lectures…pour les optimistes, peut- être que cette deuxième lecture peut se substituer ou se combiner à l’autre… » Alain Giffard, président et ancien président de la mission interministérielle pour l’accès public à l’internet Entendu récemment à la journée « Illettrisme et illectronisme » organisée par l’ACCOLAD
    42. 42. « difficulté de procéder dans le cadre de la lecture numérique à une lecture de scrutation, d’étude qui est celle qui prépare la réflexion. La lecture d’étude est une technique de soi, la lecture n’est pas la réflexion, la méditation, mais c’est cette lecture qui permet l’association de la lectio et de la méditation. On peut lui opposer la lecture d’information. » Extrait du rapport : «Les habitudes culturelles des français»
    43. 43. Demain le livre Il est sûr que lire la même œuvre dans une édition imprimée ou sur l’écran n’est pas lire le même livre "Avec un livre imprimé "la lecture du fragment, du passage, est... toujours rapportée, volontairement ou non, à la totalité textuelle dont il fait partie. Il n’en est pas ainsi avec les textes électroniques dont les fragments peuvent être extraits sans aucune perception de l’ensemble auquel ils appartiennent..." Pour les plus jeunes, ce monde de textes qui n'existent que comme fragments éclatés, dispersés, est source de plaisir "L’écrit, dans sa forme électronique, est toute ensemble une polyphonie et un palimpseste qui met en question les attentes et les habitudes des lecteurs traditionnels. Pour les plus jeunes, au contraire, ce monde de textes qui n’existent que comme fragments éclatés, dispersés, est source d’invention et de plaisir..." Une interview de Roger Chartier dans Livres Hebdo
    44. 44. http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=e-book
    45. 45. http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=2
    46. 46. fils internet, twitter, delicious
    47. 47. http://delicious.com/crdp.tice/ebook notre sélection de sites internet classés par tags : ebook - livre-electronique - livre-numerique - livre-virtuel - librairie-numerique -
    48. 48. références • Ouvrages : Une courte histoire de l’ebook - Marie Lebert - NEF, Université de Toronto, 2009 • Journées d’étude - Livres numériques : offres et usages – ADBS – Paris – 20 novembre 2009 - Illettrisme et illectronisme - Accolad – Besançon • Articles de presse - «L'école n'est pas prête à passer au tout-numérique» - Libération, 7 novembre 2009 - « La lecture en France à l’heure des écrans », Martine Poulain - Dossier : Les révolutions du livre – Alternatives Economiques n°289 – Mars 2010 – pp 48-59 Recherche image et travail sur le Rapport Tessier : Paul Henri Bouniol - Stagiaire IUT de Besançon

    ×