Your SlideShare is downloading. ×
Bilan définitif des activités culturelles 2009 modifie
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Bilan définitif des activités culturelles 2009 modifie

2,088
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,088
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. [BILaN 2 00 9]Actions culturelles organisées au centre pénitentiaire Avignon / le Pontet« Laccès à la culture est un des éléments dun parcours dinsertion ou de réinsertion dune personne. » Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 1
  • 2. BILAN DES ACTIVITES SOCIOCULTURELLES 2009 SOMMaIREPREAMBULE P31. ATELIERS PERMANENTS P7- Ateliers ‘’Art plastique P7- Atelier musique P8- Atelier Philosophie P9- Atelier écriture BLOG P10- Atelier Code de la route P132. LA BIBLIOTHEQUE : P143. EVENEMENTS CULTURELS : thématique 2009 ‘diversité culturelle’’- 12/01/2009 : Pièce de théâtre ‘’EN QUETE DU BOHNEUR ‘’ P18- 06/02/2009 : Pièce de théâtre KANIA MARSEILLE P18- 12/03/2009 : Pièce de théâtre OTTO WITTE P20- 16/03/2009 : Pièce de théâtre ‘’ UN MONDE PRESQUE PARFAIT’’ P22- 27/03/2009 : Sortie en permission de détenus au théâtre de Cavaillon répétition ‘’UNE ILE‘’ P23- 03/04/2009 : Sortie en PS de détenus au théâtre de chêne noir ‘’ on ne badine pas avec l’amour ’’ P25- 06/04/2009 : Concert musique africaine ‘’ DJEMAA’’ P26- Du 11 au 29/05/2009 : Exposition ‘’Nous sommes tous des étrangers’’ Conseil général de Vaucluse P27- 15/05/2009 : conférence G GELAS Directeur Théâtre du Chêne Noir P29- 22/05/2009 Conférence PH HUBERT littérature étrangère P30- 25/05/2009: Concert JAZZ QUARTET MILD DREAM P31- 05/06/2009 : Remise trophée de la réinsertion atelier BLOG P32- 12/06/2009 : Conférence Ph GILLET astrophysicien P33- 15/06/2009 : Fête de la musique : Concert ‘’ PORTELLI’’ P34- 22/06/2009 Fête de la musique : KARAOKE P35- 22/06/2009 Conférence R DUFFAUT Directeur Des Chorégies Orange P35- 03/07/2009 Conférence V BAUDRILLER Co Directeur Festival d’Avignon P36- 10/07/2009 : Concert Chorégies d’ Orange ‘’LA TRAVIATA’’ P37- 17/07/2009 Théâtre : Sortie permission de détenus au Festival d’ Avignon P38- 27/07/2009 Théâtre : représentation festival Avignon ‘ Excuses et liminaires de ZA’’ P39- 27/07/2009 Théâtre : sortie permission de détenus au FESTIVAL D’AVIGNON P40- Du 20 au 30/07/2009 Stage de calligraphie arabe P41- 12/10/2009 : Pièce de théâtre ‘’VICTOR BATON’’ P 42- 16/11/2009 : Pièce de théâtre ‘’ CLEREMBARD P43- 27/11/2009 : Lecture bibliothèque textes auteurs italiens Université Avignon P44- 20/11/2009 : Conférence PH DESCOLA ‘’ les indiens en Amérique’’ P44- 14/12/2009 : Pièce de théâtre EXILLS P45- 21/12/2009/ Pièce de théâtre ‘’STATION CHAMPBAUDET’’ P 464. LE SPORT : P475. PROJETS 2010: DECOUVERTE CULTURE MEDITERRANEENNE P49ANNEXESAnnexe 1 : La Provence pièce OTTO WITTEAnnexe 2 : Le Dauphine Libéré pièce OTTO WITTEAnnexe 3 : Le Dauphine Libéré KARAOKE fête de la musiqueAnnexe 4 : La Provence Gérard Gelas ConférenceAnnexe 5 : Le Dauphiné Libéré Gérard Gelas ConférenceAnnexe 6 : Le Dauphiné Libéré Atelier BlogAnnexe 7 : La Provence Atelier BlogAnnexe 8 : Le Dauphiné Libéré AC Arles vs. CP le Pontet Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 2
  • 3. (PREAMBULE)Ce bilan détaillé de la programmation des activités mises en oeuvre au CP AVIGNON / LE PONTET estun bilan exhaustif des différentes actions socioculturelles engagées durant l‟année 2009, en lien étroitavec la direction du centre pénitentiaire et l‟association socioculturelle AESAD.Le SPIP travaille en collaboration étroite avec l‟association socioculturelle auprès des détenus AESADpour le montage des projets et les demandes de financements auprès des institutions. CADRE LEGAL :Art D440 du CPP :„‟Des activités culturelles et sportives sont organisées dans chaque établissement pénitentiaire. Ellesont notamment pour objet de développer les moyens d‟expression, les connaissances et les aptitudesdes détenus‟‟Le SPIP est chargé de rechercher à cet effet le concours d‟intervenants extérieurs auxquels peut êtreconfiée l‟animation de certaines activités‟‟Art D441 du CPP :„‟Une programmation culturelle résultant de la représentation la plus étendue des secteurs de laculture, est mise en œuvre dans chaque établissement.‟‟Art D 441- 1 du CPP„‟Le SPIP en liaison avec le chef d‟établissement est chargé de définir et d‟organiser la programmationculturelle de l‟établissement‟‟ UNE POLITIQUE VOLONTARISTE VISANT A LA REINSERTION DES PERSONNES DETENUESLa programmation développée par le Service d‟Insertion et de Probation du département du Vaucluses‟inscrit dans le cadre de sa mission de pilotage de l‟action socioculturelle et des objectifs dedéveloppement définis par l‟administration pénitentiaire. Il s‟agit de favoriser la réinsertion despersonnes détenues, de développer leurs moyens d‟expression et de connaissances, de mettre enoeuvre des prestations culturelles avec des partenariats confirmés.Pour l‟année 2009, le développement de l‟action socioculturelle pour les publics détenus, publicsempêchés, reste un axe prioritaire d‟intervention dans le cadre plus global du parcours d‟exécution depeine et de réinsertion.L‟action socioculturelle 2009 se situe en continuité des actions engagées en 2008 et 2007 au niveaulocal et départemental avec :- L‟élaboration d‟une programmation culturelle annuelle.- La recherche d‟une offre culturelle de qualité.- L‟élargissement de l‟éventail des activités proposées.- L‟inscription dans le cadre des politiques publiques (convention Région/Justice, convention AP/DRAC,politique de la ville, prévention de la délinquance et de la récidive)- L‟inscription dans le champ des offres et des événements culturels extérieurs. POLITIQUE PARTENARIALELes préoccupations des partenaires se rejoignent dans la volonté commune de lutter contre l‟exclusionen assurant, sous les formes les plus diverses, la rencontre entre un public en difficulté, les créateurset le champ culturel dans son ensembleLa mise en place des manifestations et ateliers culturels n‟a pu se réaliser sans le soutien despartenaires financiers à savoir :  Le conseil régional PACA dans le cadre de la convention Justice/ Région  La DRAC PACA  ACSE / Préfecture de Vaucluse  Le conseil général de Vaucluse  La mairie du Pontet Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 3
  • 4. Mais aussi grâce au partenariat entretenu depuis plusieurs années maintenant avec :  Théâtre de Cavaillon : La scène nationale (convention triennale)  Le Festival IN d‟Avignon (convention triennale)  Les chorégies d‟Orange (convention en cours)  L‟opéra théâtre d‟Avignon et des pays du Vaucluse (convention en cours)  Le Théâtre du chêne noir  L‟association AKWABA  Association média conseil (convention)  Association Planète Bleue (convention)  Les différentes associations avignonnaises, vauclusiennes et régionales.  Les artistes et intermittents du spectacle désireux de faire partager leur passion auprès du public détenu malgré des conditions techniques parfois aléatoires. INSCRIPTION DANS DES EVENEMENTS NATIONAUX et REGIONAUX  Le printemps des poètes 2009  La fête de la musique 2009  Le festival d‟Avignon IN et OFF 2009  Les Chorégies d‟Orange 2009  Dialogue interculturel COORDINATION DES ACTIONS CULTURELLESLes actions culturelles sont pilotées et coordonnées par le SPIP 84. Un directeur d‟insertion (ELAMBOLEY) et 3 conseillères d‟insertion et de probation (V GOMEZ, A DEPINCE, S LECLERC depuisseptembre 2009) sont chargés tout particulièrement du développement de l‟action culturelle sur lecentre pénitentiaire.Deux coordonnatrices de l‟action socioculturelle (S BERDAD et C CHAVOUTIER) mises à disposition àmi-temps par l‟association AESAD permet pour la deuxième année consécutive de maintenir le niveauactuel de programmation et de développement de l‟action socioculturelle.Un directeur adjoint du centre pénitentiaire (H BELLIARD) est particulièrement chargé de l‟actionculturelle et de l‟articulation avec le SPIP. Tour projet de mise en place d‟une activité fait l‟objet d‟un projet écrit et d‟une convention précisant : L‟objet de l‟activité Le référent de l‟activité Le public Le lieu L‟intervenant Les horaires Les matériels nécessaires Les conséquences de l‟activité (enregistrement, spectacle) Les modalités prévisibles de prise en charge par le personnel pénitentiaire Ce projet écrit est soumis pour validation à la direction de l‟établissement. Après validation écrite, la mise en place de l‟activité est subordonnée : A une autorisation d‟accès de l‟intervenant : les pièces sollicitées par le service d‟insertion et de probation seront remises au secrétariat pour enquête et formalités administratives, selon qu‟il s‟agit d‟une habilitation ponctuelle ou permanente. Ces pièces seront remises au moins une semaine à l‟avance au secrétariat. A l‟affichage en détention d‟un appel d‟offre à la population pénale, avec demande d‟inscription auprès du service d‟insertion et de probation. A l‟élaboration d‟une note de service et à sa signature par le chef d‟établissement précisant : -le lieu et l‟heure de l‟activité -le public concerné -l‟objet de l‟activité -l‟intervenant Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 4
  • 5. -les matériels nécessaires (à destination de la porte d‟entrée principale) -la liste des détenus participants à l‟activité (ATF) -le nom du référentLes mouvements des détenus et la sécurité sont assurés par le personnel de surveillance.Les dates de spectacles, ou manifestations particulières font l‟objet d‟une concertation préalable etd‟une information au moyen d‟un planning trimestriel.Rôle de la commission de suivi trimestrielle des activités culturelles :Au-delà de la procédure ci-dessus définie, chaque projet d‟activité fait l‟objet d‟une présentation encommission de suivi des activités socioculturelles et sportives de l‟établissement.Cette commission se réunit au moins une fois par trimestre à l‟initiative du SPIP. Elle a pour objectifd‟examiner aux fins de validation, les projets d‟activités proposés. Elle est composée : Du chef d‟établissement ou son représentant Présidente de l‟association AESAD Du DSPIP ou son représentant Des travailleurs sociaux concernés Du chef de détention Des CSP responsables de bâtiments Du responsable local de l‟enseignement Du coordinateur sportif D‟un représentant du groupe privé Eventuellement des animateurs et partenaires des activités concernées D‟un représentant de la PJJ (projets quartier mineur)La réunion fait l‟objet d‟un compte rendu à tous les services concernésCe nouveau bilan pour l‟année 2009, permet de présenter et de valoriser l‟action socioculturelle miseen oeuvre pour le public détenu du centre pénitentiaire Avignon / le Pontet.Nous avons pu, cette année, grâce au développement du partenariat mais aussi à l‟accroissement dessubventions obtenues, mettre en place de nouveaux ateliers culturels et augmenter ainsi le nombredes manifestations culturelles par rapport à 2008 (23 manifestations soit environ 2 par mois). Plus de800 personnes ont participé aux différentes manifestations mises en place en 2008 (concerts, piècesde théâtre, spectacles)Cette année, l‟atelier d‟Ecriture / BLOG a été primé lors de la nuit des trophées 2009 organisé par leministère de la cohésion socialeLe trophée de la réinsertion a été attribué le samedi 4 avril lors de la Nuit des trophées à « Fenêtresur remparts », projet d‟atelier d‟écriture/blog mis en place par le SPIP et l‟association socioculturelleau centre pénitentiaire du Pontet depuis octobre 2008.Présidée par Fadela Amara et parrainée par MC Solaar, la Nuit des trophées met en avant les talentsdes cités, les initiatives citoyennes, collectives ou individuelles.Cet atelier d‟écriture animé par Jamil Zeribi, porteur de linitiative, consiste à produire des articlesécrits par des personnes détenues qui sont mis en ligne après vérification par un comité de lecture surun blog extérieur « le blog des avignonnais ». Ce blog met ainsi à disposition des personnes détenuesun espace d‟expression.Il est à noter que la direction du festival d‟Avignon et de la scène nationale de Cavaillon ont souhaités‟engager a plus long terme avec l‟administration pénitentiaire en signant une convention triennale(2009/2011) Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 5
  • 6. Continuité également en 2009 concernant le DEDANS/DEHORS en accord avec les juges del‟application des peines et le procureur de la république, afin de faire bénéficier de permissions desorties culturelles à des détenus pour assister à des représentations théâtrales (Théâtre de Cavaillon,Festival IN et OFF, théâtre du chêne noir en collaboration avec l‟éducation nationale) 6 sortiesorganisées en 2009 s‟inscrivant dans des manifestations locales. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 6
  • 7. 1. ATELIERS PERMANENTS ATELIERS ‘’ARTS PLASTIQUES’’ : la peinture et le dessin [Maisons d’arrêt 1 et 2 et Centre de détention.]L‟artiste lance des défis artistiques à la société et à lui-même, il doit être en mouvement, pasforcément sur sa propre création. Peu importe les publics, il faut la confrontation.„‟L‟art est un courage „‟ disait Victor Hugo.Le défi de l‟artiste est d‟impulser une rencontre avec ceux qui n‟ont pas accès à la culture, produire,donner autrement de l‟intelligence culturelle‟‟L’intervenante : Agnès LEVY: plasticienne, Elle est diplômée de l‟école nationale supérieure d‟artsappliqués, BTS art muralIntervient depuis maintenant trois années au centre pénitentiaire Avignon Le PontetObjet : « Agnès Lévy envisage cet atelier comme un espace de liberté, d‟expression, dans lequel ellemet en oeuvre des propositions pour déclencher l‟imaginaire, les envies, cultiver les désirs.Période : du 1er février au 31 décembre 2009Le lundi de 14 h00 à 16h00 sur la MA1Le mercredi de 14h00 à 16h00 sur la MA2Le jeudi de 14h00 à 16 h00 sur le centre de détentionObjectifs : - Réaliser une oeuvre personnelle et individuelle. - Initier des personnes incarcérées à une pratique artistique technique qui Demande patience et persévérance. - Permettre une expression sur des thématiques artistiques - Favoriser le potentiel artistique, le potentiel de chacun - Trouver des moyens de communications. - Créer une cohésion du groupe. - Enrichir les connaissances, l‟imagination, confrontation avec des œuvres diverses. - Maintenir un lien avec l‟extérieur et son actualité culturelle.Bilan :Ce projet Arts Plastiques a concerné 8 à 12 participants par atelier sur la MA1/ MA2 et centre dedétentionChacun des groupes participant a été très intéressé par cet échange, représentations de chacun surla perception de sa vie en détention. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 7
  • 8.  ATELIER MUSIQUE / GUITARE[CENTRE DE DETENTION]„‟La musique est peut-être lexemple unique de ce quaurait pu être - sil ny avait pas eu linvention du langage, laformation des mots, lanalyse des idées - la communication des âmes.‟‟Marcel Proust extrait de la prisonnière„‟La musique est la langue des émotions‟‟ Emmanuel KantL’intervenant : Stéphane Voituret auteur, compositeur, professeur de guitare mis à disposition parl‟association „‟planète bleue‟‟L‟objectif principal de Planète Bleue est d‟ouvrir les domaines artistiques à des publics en difficulté.Stéphane Voituret intervient maintenant depuis 3 ans sur le centre de détention.Le principe de cet atelier est d‟initier les détenus à la guitare et à la pratique musicalePériode : du 1er février au 31 décembre 2009Une séance hebdomadaire sur le Centre de détentionMercredi de 9h00 à 11h00Public : détenus du centre de détention : 8 participants (2 séances d‟1 heure par niveau)  Objectifs : - Favoriser l‟expression culturelle, artistique, occupationnelle - Apprentissage de la musique, de la guitare - Favoriser le potentiel créatif de chacun des participants afin de favoriser une ouverture sur soi-même et dégager ainsi un processus de resocialisation - Initier des personnes incarcérées à une pratique artistique technique qui Demande patience et persévérance - Favoriser le potentiel artistique, le potentiel de chacunBilan :Participation régulière de 8 détenus par séances. Vu le succès de cet atelier, l‟animateur a scindé sesséances en 2 groupes (initiation guitare et création d‟un groupe de chant) Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 8
  • 9.  ATELIER PHILOSOPHIE[CENTRE DE DETENTION.]Pour Socrate, „‟être philosophe, cest être conscient de son ignorance et vouloir sortir de cet état‟‟„‟Philosopher, c‟est penser sans preuves, mais point penser n‟importe quoi, ni n‟importe comment."(André Comte-Sponville)Objet : favoriser une réflexion autour de sujets d‟actualité ou thématiques, réfléchir sur le mondeactuel.Intervenants :Mme LEFEBVRE, Mme JOUSSELIN MORVAN Monique, Mr MALLEIN Jean Marie-edith professeurs dephilosophie à la retraite. Ces personnes, retraitées de l‟éducation nationale ont souhaité fairepartager leur passion pour la philosophie à des détenus désireux de porter une réflexion sur le monde,la société, l‟actualité. Les thèmes retenus sont proposés par les personnes participant à cet atelier(discussions déjà abordées : la vérité, la mort, la justice, la culpabilité…Période : du 1er février au 31 décembre 2009Le mercredi de 9h00 à 11h00 à la salle de culte (quartier socio-éducatif)Public : détenus du centre de détention : 10 participants Détenus des maisons d‟arrêt : 10 participantsObjectifs : - Porter une réflexion sur l‟actualité, sur la société, confrontée aux théories philosophiques - Réfléchir sur son existence, sur sa perception de la vie ou société - Favoriser le potentiel créatif de chacun des participants afin de favoriser une ouverture sur soi-même sur l‟extérieur et dégager ainsi un processus de resocialisation - Favoriser le potentiel le potentiel de chacun - Trouver des moyens de communications. - Créer une cohésion du groupe. - Enrichir ses connaissancesBilan :Moyenne de 8 à 10 participants par séance, groupe régulier et constant ; cet atelier a été étendu surles maisons d‟arrêt en 2009. 80 heures d‟interventions à l‟année ont touché 180 personnes en flux. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 9
  • 10.  ATELIER ECRITURE avec mise à disposition d‟une rubrique sur un blog (www.lebda.fr)[CENTRE DE DETENTION & Quartier pour Mineurs]Objet :Ce blog créé en avril 2007 par Jamil Zeribi, président de l‟association MEDIA CONSEIL, se veut unespace d‟informations et d‟échange, un média de proximité totalement indépendant et apolitique auservice des Avignonnais. Ses concepteurs ont souhaité ouvrir une fenêtre sur les initiatives locales etles talents de la ville. Six bénévoles se chargent de la rédaction des articles du blog. 61 personnes,organismes, associations ont déjà adhéré à cet espace, comme par exemple le Conseil Général, lethéâtre d‟Avignon, l‟université, des professeurs, un club de sport, le cinéma, la radio.. Ce blog a étéconsulté par 4000 visiteurs depuis sa création et s‟avère un média désormais reconnu localement.Ce projet permet de mobiliser les détenus autour d‟une nouvelle activité culturelle enrichissante etvalorisante, de leur ouvrir un espace d‟expression sur un support de communication moderne, et parailleurs de promouvoir l‟image du centre pénitentiaire au travers des travaux réalisés.Bien souvent les actions menées en milieu carcéral sont très peu médiatisées et méconnues du grandpublic, bien que de nombreuses initiatives soient prises par l‟administration pénitentiaire pouraméliorer les conditions de détention et de réinsertion des personnes détenues. Mais commentréinsérer une personne si le regard de la société à l‟égard de celle-ci est conditionné par un ensemblede préjugés négatifs ?Nous pensons que cet outil peut permettre à la fois aux détenus de construire un projet culturelvalorisant ouvert sur l‟extérieur et à la fois aux internautes de découvrir la richesse et le talent despersonnes détenues.Un parcours de réinsertion se construit dans la confiance réciproque et en ce sens ce projet „‟ fenêtresur les remparts‟‟ peut être un excellent vecteur pour la réinsertion d‟un détenu car il agit à 2niveaux : sur le détenu lui-même et sur le regard de la société à son endroit.A l‟intérieur de cet atelier, différentes rubriques seront consacrées à la présentation du centrepénitentiaire du Pontet, aux activités organisées en détention, aux écrits ou reportages réalisés surdiverses thématiques, aux œuvres produites par les détenus au cours des ateliers d‟écriture.Les détenus du centre pénitentiaire du Pontet seront donc au cœur de la réalisation de ce projet et deson impact sur la société. Chaque acteur sera mobilisé autour d‟un enjeu de taille : concourir à laréinsertion des personnes détenues tout en améliorant la représentation publique de l‟univers carcéral. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 10
  • 11. Intervenants :Monsieur JAMIL ZERIBI et Monsieur Philippe HANULA intervenants principauxAssociation MEDIA CONSEIL 29 rue Gustave Eiffel 84000 AvignonIntervenants ponctuels s en fonction des thématiques retenues (journalistes, acteurs de la vie locale,sportifs)Période : du 01/01/2009 au 31 décembre 20092 ateliers par mois d‟une durée de 2 heuresPublic : 10 détenus du centre de détention de tous âges et tout niveau scolaire après appel àcandidature et sélection + 10 du quartier pour mineursObjectifs : - Favoriser et sensibiliser les détenus à la découverte d‟une pratique culturelle et d‟un moyen d‟expression, découvrir l‟envie d‟écrire. - S‟inscrire dans une démarche de production et de réalisation ; - S‟inscrire dans un processus de socialisation et de développement personnel ; - Favoriser le goût de l‟expression écrite et l‟esprit de synthèse journalistique ; - Valoriser les potentialités intellectuelles des détenus. - créer une dynamique de groupe vers une œuvre collective Par ailleurs, le projet tend à une diffusion extérieure à l‟établissement des écrits réalisés lors deces ateliers. Il permet donc de mobiliser les participants autour d‟objectifs parallèles : - Favoriser une ouverture vers l‟extérieur - Communiquer sur la vie du centre pénitentiaire - Valoriser l‟ensemble des activités se déroulant au sein de l‟établissement Ce projet a pour finalité de mettre à disposition des jeunes détenus du Centre Pénitentiaire enQuartier Mineurs un espace d‟expression sur un support de communication moderne (Blog). Nous pensons que cet outil peut permettre à la fois aux jeunes de construire un projet culturelvalorisant ouvert sur l‟extérieur et à la fois aux internautes de découvrir la richesse et le talent desjeunes personnes détenues.Contraintes sécuritaires et réglementairesIl va de soi que ce projet a nécessité des impératifs sécuritaires : - Autorisation préalable de la DSIP PACA CORSE (17/07/2008)et Administration Pénitentiaire ( note PMJ du 06/08/2008 et note EMS 09/07/2008): article D444-1 du CPP concernant la sortie d‟écrits de détenus et diffusion - Contrôle des textes ayant vocation à être diffusés :Comité de lecture composé d‟un membre de la direction du CP, du SPIP, intervenant atelier, chargé dela programmation et du suivi des articles ou thématique, validation des textes devant être diffusés parla direction du CP. Rouen le 04 avril 2009 Projet original récompensé lors de la nuit des trophées 2009Le Samedi 4 avril 2009, le "Trophée de la réinsertion" a été attribué lors de la nuit des Trophées à «Fenêtre sur remparts », projet d‟atelier d‟écriture/blog mis en place par le SPIP 84 et l‟associationsocioculturelle AESAD au centre pénitentiaire du Pontet depuis octobre 2008.Présidée par Fadela Amara et parrainée par MC Solaar, la Nuit des trophées met en avant les talentsdes cités, les initiatives citoyennes, collectives ou individuelles. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 11
  • 12. Introduction de la soirée, avec Fadela Amara et MC Solaar (au centre) Remise du TrophéeLeslie Bedos, présentatrice, Marie Juidias, présidente AESAD, Freeman, chanteur groupe IAM,Stéphane Meterfi, président "débarquement jeunes", Rodolphe Pedro, fondé de pouvoir CFCI et M.Schmitt, procureur TGI Rouen étaient les personnes désignées pour remettre le trophée de laréinsertion Vendredi 05 juin 2009 salle de culte du centre pénitentiaireRemise du prix de la réinsertion Nuit des trophées 2009 aux détenus de l’atelierblog/écritureSuite à la remise du prix de la réinsertion récompensant l‟atelier d‟écriture/ blog obtenu lors de la nuitdes trophées 2009 le 04 avril 2009, une délégation du jury s‟est rendue au centre pénitentiaire pourremettre en main propre le trophée aux détenus participant à cet atelier.Rapidement un débat constructif et enrichissant intervenait entre les détenus, les représentantspolitiques, Jamil Zeribi fondateur du Blog, et les deux invités d‟honneur membres du jury, Bibi Nacericomédien/ scénariste et Rodolphe Pedro responsable d‟uen société de gestion de patrimoine.Les vécus de ces deux derniers à permis un échange en toute simplicité avec les détenus autour dela délinquance et de la réinsertion.Présence des élus du conseil général, de la mairie du Pontet, direction du SPIP et du centrepénitentiaire. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 12
  • 13. Remise du trophée Les élus et participants Rodolphe PEDRO BIBI NACERI  ATELIER Code de la route[CENTRE DE DETENTION]Objet : Apprentissage du code de la route proprement dit et préparation à l’examen.Cours dispensés par une auto-école : - Bilan de départ afin de vérifier les capacités de compréhension et le niveau de maîtrise des savoirs de base ; - Prévention des conduites à risques : alcool et autres drogues, la prise de risque pour soi et pour les autres, travail sur la citoyenneté, notion de loi ; - Prévenir la récidive ; - Favoriser la réinsertion des personnes Placées Sous Main de Justice (PPSMJ) ou en voie d’insertion professionnelle ; - Constituer un parcours d’insertion structurant à travers l’intégration des règles, le partage, le respect des autres, en un mot, tous les aspects de la sécurité et de la citoyenneté ; - Favoriser une conduite citoyenne : responsabilisation et acquisition de connaissances sur les risques liés à la conduite dans le cadre d’une action globale de prévention et d’insertion ; - Obtention du permis de conduire ; - Utiliser la préparation du permis de conduire comme outil de remobilisation car pour la plupart de ces personnes ayant vécu une succession d’échec, il sera le seul diplôme ; - Capacité à définir un projet d’insertion et à se donner les moyens de l’atteindre ; - Ré appropriation des savoirs de base : orientation dans le temps, l’espace, lecture, écriture ; - Développer les connaissances sur les conduites à risques et faire évoluer les comportements.Intervenant : Monsieur Bratt de l‟auto-école Jacky commune du PontetPublic : 12 détenus du centre de détention CP PONTETFréquentation : 12 détenus en entrée/ sortie permanente après sélection par la commission PEP30 heures dispensées depuis début octobre, achat du matériel (TV, lecteur DVD, DVD auto-école,manuels d‟apprentissage)Période : action débutée depuis le 01/10/2008 (convention d‟une durée d‟un an) le jeudi matin de8h30 à 10 h30 Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 13
  • 14. 2. LA BIBIOTHEQUELa bibliothèque est animée par un intervenant, Monsieur DAMAS PARSY depuis l‟ouverture du centrepénitentiaire en 2003. Les vacations de cet intervenant appartenant à l‟association « livres et marge »sont prises en charge par le SPIP sur les crédits d‟insertion (convention) Il intervient à hauteur de 18heures par semaine. Il est assisté par 3 détenus classés comme auxiliaires bibliothèque responsablesde l‟animation des bibliothèques annexes (maisons d‟arrêt, centre de détention)Une convention lie le SPIP, l‟établissement et le conseil général (bibliothèque départementale de prêt)pour l‟approvisionnement en fonds de livres. Le renouvellement des fonds se fait tous les 3 mois.Lieux de lecture implantés sur le centre pénitentiaire  Au quartier arrivantAccès à divers ouvrages qui sont disposés sur un chariot présentoir : - Une cinquantaine de livres (romans, bandes dessinées…) dont plusieurs en langue étrangère - Des magazines - Un périodique : journal local  Quartier disciplinaire et quartier d‟isolement : Une cinquantaine d‟ouvrage est mise à disposition de ces deux quartiers et renouvelés régulièrement  Dans chaque bâtiment (Bibliothèques annexes) Il existe dans chaque bâtiment une bibliothèque qui est en accès libre. Fréquentation quotidienne de celles ci les jours ouvrables en alternance avec la Bibliothèquecentrale. Y sont proposés des ouvrages de lecture facile, un quotidien régional et des revues..  A la Bibliothèque centrale (quartier socio-éducatif) Accès à la bibliothèque centrale du mardi au vendredi deux fois par semaine selon un planningétablit ci joint :Jour Matin 9h00/11h00 Après midi 14h00/16h00Mardi Centre de détention Quartier mineurMercredi Maison d‟arrêt 1 Maison d‟arrêt 1Jeudi Maison d‟arrêt 2 Maison d‟arrêt 2Vendredi Centre de détention L‟inscription se fait auprès du bibliothécaire. Celui ci conseille les personnes dans leurs choix.Ils peuvent y emprunter des ouvrages mais aussi échanger des avis, des émotions sur les livres. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 14
  • 15. Elle offre un très grand choix douvrages : romans, biographies, beaux livres, documentaires, Poésies,BD etc.Les emprunts sont dune durée de deux semaines avec un nombre limité à quatre ouvrages.Le responsable de la bibliothèque est chargé de contrôler les ouvrages et signaler les livres abîmés.Toute détérioration ou disparition de livres empruntés fera l‟objet d‟une sanction disciplinaire oupécuniaireLa bibliothèque est également un lieu où se déroulent régulièrement des animations autour de lalecture: rencontres avec des auteurs, conférences… dans le cadre de lire en fête, le printemps despoètes, ou projets particuliers comme le théâtre.Les personnes peuvent également trouver des informations sur le calendrier des manifestationsculturelles prévues à l‟établissement.Bilan : 2008 Nouveaux emprunteurs PrêtsAnnée 2008 350 5226La bibliothèque compte actuellement 10822 ouvrages contre 7318 ouvrages en 2005 soit uneaugmentation de 37.6 %) pour info : 3500 en 2003 Cette augmentation est due aux dons massifs et àune politique d‟achat soutenue par IDEX avec une orientation plus spécifique vers la poésie et lesromans.L‟enveloppe budgétaire pour la bibliothèque est affectée par le groupement privé IDEX sur les fondsréinsertion des PPSMJ ; En 2008 une enveloppe de 6574, 76 € a été dédiée à l‟achat de livres etabonnements périodiques et journaux.Nous approchons progressivement de l‟objectif recommandé par le ministère de la culture et l‟unioneuropéenne qui prévoit pour un nombre de 600 à 700 détenus un fond de 13000 ouvrages. Labibliothèque départementale de prêt a déposé pour l‟année 2008 500 ouvrages ce qui a permisd‟élargir l‟éventail de prêt à raison d‟un 3 renouvellement annuels. Cet échange nous permet desoutenir nos actions ponctuelles sur les thématiques retenues (théâtre contemporain)Les abonnements : Equipe, VAUCLUSE MATIN, le chasseur français, Moto Revue, Moto Journal, OnzeMondial, Géo, Fluide Glacial, Li Nouvello Prouvenco, Que Choisir, Marianne, Terre Sauvage, RockMagazine. Ces magazines transitent par la bibliothèque centrale avant d‟être redistribués dans lesannexes et quartier mineur.La bibliothèque a été associée à tous les évènements culturels mis en place en 2008 notammentautour de la découverte du théâtre contemporain. Un certain nombre d‟événements se sont déroulésà la bibliothèque : accueil de metteurs en scène, comédiens, responsables de scènes ou de théâtres.L‟action „‟éveil à la lecture‟‟ se poursuit au quartier mineur à raison d‟un après midi par semaine.Un action par petits groupes ou individuelle autour d‟une revue d‟un journal avec des résultats trèspositifs. La fréquentation est désormais importante et malgré un turn-over important, les empruntsévoluent dans le bon sens.Durant l‟année 2008, création de nouvelles bibliothèques annexes : QI/QD/quartier arrivant dans lecadre de la labellisation. Plus de 500 ouvrages y sont disponibles.Une difficulté cependant relative à l‟accroissement de la détérioration ou la disparition des livres, noussommes actuellement dépourvus pour pouvoir récupérer le dédommagement financier permettant leremplacement des ouvrages – notamment avec la, bibliothèque départementale de prêt. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 15
  • 16. L‟AESAD a obtenu une subvention du CNL pour l‟achat de livres sur le thème de la Poésie et de laDiversité Culturelle. 3. EVENEMENTS CULTURELSProjet 2009Chaque année, les acteurs internes du centre pénitentiaire Avignon le Pontet (direction, SPIP 84,association AESAD, éducation nationale) souhaitent s‟engager dans une thématique culturelleannuelle visant à proposer à la population pénale des activités et événements culturels riches etvariés : bande dessinée en 2006, la vie de René Char en 2007, le théâtre contemporain en 2008L‟administration Pénitentiaire a souhaité pour l‟année 2008 s‟engager dans „‟le dialogue interculturel„‟préconisé dans le cadre de la présidence française de l‟Europe ; Par manque de temps et de créditssuffisants, cette thématique n‟a pu être finalisée à temps avant la fin d‟année 2008 surl‟établissement.Le milieu carcéral évolue rapidement et devient de plus en plus diversifié. La diversité culturelle est unétat de fait inhérent à la société humaine, causée par la migration transfrontalière, la revendicationpar des minorités nationales ou autres d‟une identité culturelle propre, les effets culturels de laglobalisation, l‟interdépendance croissante de toutes les régions du monde et les progrès des moyensd‟information et de communication. De plus en plus d‟individus vivent dans une normalité« multiculturelle » et doivent gérer leurs propres liens culturels multiples.La diversité culturelle engendre souvent la peur et le rejet. Des stéréotypes, le racisme, laxénophobie, l‟intolérance, la discrimination et la violence peuvent menacer la paix et la structuremême des collectivités locales et nationales ainsi que les établissements pénitentiaires ;« Le dialogue interculturel est un échange de vues ouvert et respectueux entre desindividus et des groupes appartenant à des cultures différentes, qui permet de mieuxcomprendre la perception du monde propre à chacun »Cette thématique nous est apparue intéressante à développer sur l‟établissement pénitentiaire en2009 pour plusieurs raisons :  Regroupement de multiples nationalités et cultures à la fois européennes, ethniques, africaines ou d‟origine africaines (principalement du Maghreb) qui occasionnent souvent des conflits en détention entre communautés : tziganes/ roms, population maghrébine, personnes originaires des pays de l‟est  Emergence de nouvelles nationalités au sein du centre pénitentiaire au regard des nouveaux flux migratoires : roumains, albanais, russes, serbes…  Méconnaissance des cultures réciproques ce qui sous tend plein didées reçues transmises de génération en génération ou voguant dans lair du temps, et qui reflètent souvent l‟ignorance et la méconnaissance de lautre. Méconnaissances ethniques ou religions différentes renforcent l‟incompréhension mutuelle au-delà des frontières de l‟Europe ou dans les relations avec les populations issues de l‟immigration : combien d‟Européens ne confondent-ils pas religion musulmane et islamisme ? Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 16
  • 17. La meilleure façon de combattre les préjugés est d‟instaurer un échange sous la forme dun dialogueinterculturel.Nous envisageons pour cette année 2009 de mettre en place des actions culturelles ou ateliers visantà promouvoir la diversité culturelle autour de 4 grands territoires ou bassins de population(populations fortement représentées au centre pénitentiaire): La population du bassin méditerranéen : les personnes originaires du Maghreb ou de l‟Afrique. L‟Europe du Sud ou latine (Espagne, Italie, Portugal) Les pays d‟Europe de l‟Est : gitans, tziganes, Roms, Russie L‟Europe centraleCes actions se feront sous des formes diverses : Conférences/débat Ateliers de pratiques artistiques ou culturels : découverte des artistes ou culture des pays en dessin /peinture (stages sur des périodes de 10 à 15 jours) Concerts ou spectacles Pièces de théâtre Animations à la bibliothèque autour de la littérature Sensibilisation par l‟éducation nationale sur les cultures localesObjectif général : favoriser, par la mise en place d‟actions ou ateliers divers, le dialogue interculturelen faveur des détenus du centre pénitentiaireSous objectifs promouvoir les valeurs communes et la notion du respect mutuel promouvoir la connaissance sur les différentes cultures encourager les échanges et les débats entre communautés sensibiliser les détenus à l‟importance du dialogue partager des visions du monde, comprendre ceux qui ne voient pas le monde de la même façon que nous et apprendre d‟eux comprendre l‟identité européenne et la diversité Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 17
  • 18.  REPRESENTATION THEATRALE :Lundi 12 janvier 2009 à 14h00 à la bibliothèque du centre pénitentiaire En quête du bonheur : oratorio poétique et philosophique proposé par la scène nationale de CAVAILLONMise en scène d’Arnaud MeunierArnaud Meunier interroge le concept de bonheur, aujourd‟hui un sujet individuel, social etphilosophique omniprésent et un outil marketing hors pair, à travers une compilation de textes duXVIIIe siècle à nos jours. Parmi d‟autres auteurs, Baudelaire, Michaux, Rousseau, Cioran, Houellebecq,ainsi que des articles de Courrier International, très contemporains ! Une balade revigoranteC‟est une proposition artistique courte, d‟une heure environ, destinée aux publics peu familiarisés avecles institutions théâtrales, les « nouveaux destinataires du théâtre » dont parle Pasolini. Cetteproposition « mobile » se joue dans les théâtres traditionnels mais aussi hors les murs, dans lesbibliothèques, les maisons d‟arrêt, les salles polyvalentes, les gymnases, les lycées. En quête dubonheur touche naturellement tous les publics dont le désarroi quotidien n‟est que peu élucidé.L‟oratorio s‟inscrit exactement à mi-chemin entre univers poétique et univers musical. Ce travailpoursuit le spectacle de 2006 Avec les armes de la poésie à la Maison de la Poésie, inspiré despoèmes de Pasolini, Hikmet et Ritsos. Sur le plateau, afflue cette émotion douce qu‟inspire l‟idée gravedu bonheur ; de plus, le principe d‟improvisation est porteur d‟un élan de liberté entre les acteurs et lemusicien26 participants pour cette représentation de qualité. Les comédiens ont réussi à faire partagerl‟émotion du texte mais aussi de la musique ( violon) ; Ce moment d‟échange sur la quête du bonheura permis une réflexion sur la définition du bonheur au travers de la poésie et de différents auteurs.Présence de JM GREMILLET directeur de la scène nationale et de E GONON son assistante Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 18
  • 19.  REPRESENTATION THEATRALE :Vendredi 6 février à 14h00 à la bibliothèque du centre pénitentiaireKaïna-MarseilleAdaptation du texte de Catherine Zambon Action inscrite dans le cadre du dialogue interculturelLecture par Catherine Zambon de son livre Kaïna-Marseille édité par ‘’acte sud’’ (Oeuvre adaptée en pièce de théâtre et présentée à la scène nationale de CAVAILLON)Catherine est née en 1957. Après des études au conservatoire de région de Lille, elle poursuit unecarrière dactrice, de metteur en scène et décrivain.Elle a travaillé en tant que comédienne, sous la direction de Pierre-Etienne Heyman, Jean-Louis MartinBarbaz, Jean-Luc Jeener, Catherine Dasté, François Cervantes ... Amoureuse des montagnes, elle écritdans les combes, les terriers, les plaines humides, au milieu des vignes, au cœur des vieilles pierres.Elle aime accompagner des équipes de théâtre, de danse, de marionnettes... Catherine dirige desateliers décriture auprès de populations diverses (Ecole Régionale dActeurs de Cannes, milieu rural,jeunes en difficultés...)Histoire :Kaïna a fait promettre à sa petite-fille de fuir l‟Afrique et un mariage arrangé pour aller chercher là-bas, de l‟autre côté de la mer, un avenir meilleur. L‟Eldorado sera illusoire et cruel, et pourtantMamata puise en elle la force de vivre libre. Un regard porté sur l‟exil, la traversée douloureuse d‟uneenfant blessée devenue femme dans le fer et les coups.27 participants à la bibliothèque pour écouter la beauté du texte de Catherine ZAMBON et l‟émotionpartagée par cet auteur Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 19
  • 20. Nous avons pu découvrir ce texte à la fois lucide et effrayant sur lexil daujourdhui. Nous avons étébouleversés par lhistoire de la petite Mamata dont le chemin sarrête au fond dun container du portde Marseille. Elle y découvre que la France nest plus une terre daccueil, elle comprend que ce paysest un ogre repus qui après avoir dévoré tant denfants du monde, dégueule. Nous avons ce textepour la possible révolte quil induit.C Zambon nous a fait partager également d‟autres lectures des textes de sa composition issus des„‟inavouables‟‟ publié en 2005  REPRESENTATION THEATRALE :Jeudi 12 mars 2009 à 14h00 au gymnasePrésentation de la pièce OTTO WITTE de Fabrice Melquiot du théâtre du centaureDepuis bientôt dix ans, le Théâtre du Centaure impose dans le paysage théâtral contemporain desacteurs hors normes : les centaures, fruits de l‟union entre un comédien et un cheval.La démarche artistique de la compagnie est fondée sur cette utopie et sur les formes diverses queprend cette pensée sur l‟acteur et le cheval, ou plus exactement l‟acteur dans le cheval, autrement ditcorps humain prolongement du corps chevalin, pour atteindre le corps centauresque.Entendons-nous sur cette étrange évidence : les acteurs du Théâtre du Centaure ne sont pas descavaliers. Ils ne montent pas à cheval. Ils entrent à l‟intérieur. Qu‟est-ce que cela signifie?Comment croire à cet impossible mariage? Comment échapper aux clichés d‟une imagerie presqueaussi vieille que le sol foulé par ces êtres? Qu‟est-ce qui pousse des individus à consacrer leur vie ? à Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 20
  • 21. ce pari insensé : devenir un acteur centaure, c‟est à dire créer un être double, à demi animal, à Demi-humain. Otto Witte a existé ; il fut clown, avaleur de sabres, espion, sorcier, scaphandrier, prince turc et roid‟Albanie…Il faut, pour interpréter un pareil personnage, plus qu‟un acteur, au moins un “centaure”, né d‟unerencontre singulière entre un comédien, David Mandineau, et Koko, baudet du Poitou. Un être mi-âne,mi-homme, avec deux bouches, quatre oreilles, mille visages…La pièce retrace cette relation intime, fragile qui se tisse sur plusieurs années entre une partiehumaine et une partie animale. C‟est comme une discussion avec sa moitié. Ce qui apparaît difficileest de faire exister cette utopie que représente le Centaure avec les 10 aines de personnages incarnéspar Otto Witte. Le Centaure se désolidarise, Koko devient Otto Witte et vice-versa. Une partie ducomédien doit être concentré avec l‟animal et éviter aussi tout danger car le baudet pèse environ 250kilos. Une autre doit être concentrée sur son jeu théâtral avec le texte et l‟émotion à faire entrevoir.L‟animal, lui, est dans le présent. Il faut alors travailler sur le vivant, le fragile et l‟indéterminable etpouvoir gommer la prouesse, la technique développée par le dressage et laisser place à ce langage, àcette relation.42 personnes présentes. Il y a eu une interactivité entre les détenus et les membres de la troupe duthéâtre du Centaure. A la fin du spectacle les détenus ont pu poser des questions. Ils ont été fascinéset se sont rendu-compte du travail qui était fait en amont avant qu‟une pièce de théâtre se produisesur scène. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 21
  • 22.  REPRESENTATION THEATRALE :Lundi 16 mars 2009 au gymnase action inscrite dans le dialogue interculturelSoufiane El Boubsi « Un monde presque parfait «Parce que la famille qu‟il n‟a pas choisie, n‟est pas à la hauteur de ce qu‟il espère de la vie et, pour sedonner une contenance, il est dans le défi permanent. Il n‟a peur de rien. Il le dit, il le clame. Ils‟invente alors un voyage où les rencontres faites de coups bas et quelquefois d‟heureuses surprisessont nombreuses. Une manière pour lui de se rassurer sur lui-même et sur ce monde qui n‟est pasparfait. Un personnage qui s‟invente un monde pour avouer ses pudeurs, ses doutes, ses espoirs, sesrêves et ses questions sur la vie. Une ode à la force de vivre et d‟aimer teintée d‟humour et detendresse32 participants pour ce ONE MAN SHOW à la fois dynamique, tragique et délirant parfois. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 22
  • 23.  REPRESENTATION THEATRALE :Vendredi 27 mars 2009Sortie en permission de 9 détenus du centre pénitentiaire ( MA et CD) pour assister à larépétition de la pièce Une ‘’Ile ‘’ de François CERVANTES à la scène nationale de CavaillonProduction : LEntreprisePartenaires de production : Théâtre Massalia, Friche La Belle de Mai -Marseille,Cadre légal :Article D143-5° du CPPPermissions de sortie pour la pratique d‟activités culturelles et sportives organisées :„‟Des permissions de sortie d‟une durée n‟excédant pas la journée peuvent être accordées dans les cassuivants aux condamnés à une peine privative de liberté inférieure ou égale à 5 ans ainsi qu‟auxcondamnés à une peine privative de liberté supérieure à 5 ans lorsqu‟ils ont exécuté la moitié de leurpeine :Alinéa 5 : „‟ sorties pour la pratique d‟activités culturelles ou sportives organisées‟‟Objet :Dans le cadre du développement du partenariat mis en place avec la scène nationale de Cavaillon, ladirection du théâtre souhaite ouvrir ses portes aux détenus du centre pénitentiaire afin de leur fairedécouvrir l‟envers du décor et principalement l‟organisation d‟une scène nationale, les métiers du Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 23
  • 24. spectacle, la préparation et la réalisation d‟évènements culturels, discussions avec des artistes etmetteurs en scène, les répétitions.Ce partenariat, dans le respect réciproque des lignes de conduite, souhaite renforcer les programmesde démocratisation culturelle, s‟adresser le plus largement aux publics, affirmer un développementculturel et artistique exigent. Dans le cadre de leurs missions, objectifs et territoires communs, lascène nationale, le centre pénitentiaire et le SPIP souhaitent engager et rendre visible unecoopération afin de proposer une offre culturelle commune, enrichir le contenu des propositionsartistiques et croiser les publics.En concertation avec la compagnie de l‟entreprise, la scène nationale propose de recevoir des détenusdans le cadre d‟une permission de sortie pour assister à la répétition de la pièce „‟une Ile‟‟ De FrançoisCervantes suivi d‟une discussion/rencontre avec les membres de la troupe ainsi que les metteurs enscène.Dates et lieuCette rencontre s‟est déroulée le vendredi 27 mars 2009 au siège de la scène nationale deCavaillon rue du Languedoc 84300 CAVAILLONObjectif général :Les actions culturelles développées en milieu carcéral participent à la politique de lutte contre ladésocialisation en milieu carcéral et de prévention de la récidive. Elles permettrent de donner desrepères sociaux aux personnes incarcérées et maintenir le lien entre la société civile et pénitentiaire.Sous objectifs - Faire découvrir le théâtre contemporain et l‟écriture contemporaine - Favoriser l‟expression artistique et la création des détenus - Assister à la répétition dune pièce de théâtre contemporaine - Découvrir l‟organisation, le fonctionnement d‟un théâtre, les différents métiers de la scène - Débattre avec les acteurs et metteurs en scène sur la réalisation d‟une œuvre artistiquePublic sélectionné - 9 détenus sélectionnés préalablement selon les critères suivants : - 5 détenus du centre de détention, 4 détenus des maisons d‟arrêt public - Se trouvant à mi-peine et dans les conditions d‟octroi d‟une permission de sortie ou autorisation de sortie sous escorte et décision accordée par le juge de l‟application des peines après avis de la commission d‟application des peines . - Détenus participant régulièrement aux activités culturelles proposées sur l‟établissement notamment autour du projet théâtre contemporainAccompagnement : l‟accompagnement par des membres du SPIP ( 3 personnes) ainsi que par unsurveillant du quartier socio éducatif .Le déplacement s‟est fait en minibus, transport assuré par l‟association Avenir St Louisien ( organismepartenaire du SPIP ) .Organisation de la journée :9h00/ 9h15 : sortie du centre pénitentiaire, formalités de sorties au greffe9h15/ 10h00 : transport en minibus vers la scène nationale10h30/ 12h00 : rencontre avec l‟équipe artistique et visite du plateau12h00/ 13h30 : repas pris en commun dans un restaurant de cavaillon13h30 / 16h00 : répétition de la pièce/ réglages, préparation des accessoires avec les acteurs16h00/ 16h45 transport en minibus, retour à l‟établissement pénitentiaire17h00 : réintégrationPrésentation de la pièce :Histoire : Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 24
  • 25. Avec Une île, François Cervantes nous emmène dans un territoire de légendes, entre passé et présent,morts et vivants, art et vie. A la mort d‟un peintre, ses amis partent en mer pour ramener chez elle lajeune femme silencieuse qui était son modèle. Ils découvrent alors une île, une histoireLe travail de recherche sur le théâtre de masques, commencé en 1992, et qui aboutit aujourd‟hui à lacréation de : Une île, est né de la rencontre entre François Cervantes et Didier Mouturat, sculpteur demasques. Pour ce spectacle, une famille de douze masques a été réalisée. Douze essences del‟humanité. Douze portraits écrits, puis sculptés : le Kamikaze, l‟Adolescente, la Mère, le Commerçant,la Beauté, le Joueur, le Fou, le Sage, l‟Architecte, le Veilleur, le Voleur, le Vieux." Le masque donne à l‟acteur une responsabilité immense, il le place comme maître de cérémonie duspectacle. En retour, il lui donne une liberté immense, qui touche à la mort et à l‟éternité, il lui faitapprocher quelque chose de sacré dans l‟art. Le masque éclaire le rapport entre l‟acteur et lespectateur, entre la fiction et la réalité, entre le théâtre et le monde. Répétition en matinée François Cervantes metteur en scène et écrivainRencontre avec les comédiens et metteur en scène visite des coulisses et accessoires  REPRESENTATION THEATRALEVendredi 3 avril 2009 de 9h00 à 17h00Sortie en permission de 5 détenus du centre pénitentiaire (CD) pour assister à larépétition de la pièce ‘’on ne badine pas avec l’amour’’ au théâtre du chêne noir àAvignon : accompagnement par le centre scolaire et visite de la maison Jean Villar Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 25
  • 26. Une mise en scène entre comédie loufoque et drame d‟une noirceur absolue ; entre quête spirituelleet jeu des apparences ; entre récit d‟amour fou et réflexion profonde sur les enjeux du pouvoir.Camille bouleversée, tiraillée par la difficulté du choix. Perdican cruel et cynique parfois, amoureuxéperdu souvent. Un truculent tandem Blazius-Bridaine, duo grand guignolesque de caricatures deshommes d‟église. Une Dame Pluche dévote hystérique que l‟on ne corsète pas sans que quelquesboutons n‟explosent… Un baron bourgeois calculateur, manipulateur, agissant tel un prédateur.Rosette rayonnante mais écorchée vive et soumise, innocente mais déjà outragée. Un jeune paysan,témoin à la fois de la farce et de la tragédie.« Comme toujours, Gérard Gelas prend position et tire vers le jeu de massacre. Il a le mérite de nousfaire entendre cette pièce souvent boudée par les metteurs en scène qui lui préfèrent Lorenzaccio. Ilsouligne la dualité d‟une œuvre qui oscille entre la comédie et le drame. Gérard Gelas réussit unspectacle qui associe la bouffonnerie et la cruauté. » Le Figaro« Un On ne badine pas avec l‟amour très nocturne, presque étouffant dans sa maîtrise du tragique dela situation. » L‟avant-scène théâtre« Des acteurs tous plus talentueux les uns que les autres. Un savoureux mélange dont on se délectependant deux heures. Du théâtre comme on aimerait en voir tout le temps. » L‟Hebdo Vaucluse« La pièce est remarquablement jouée et l‟Amour remarquablement déjoué » Revue-spectacle.com  CONCERT dans le cadre du dialogue interculturel proposé par l’association AKWABA« DJEMAA »Concert de musique traditionnelle dAfrique de lOuestLundi 6 avril 2009 à 14h00 au Gymnase du Centre pénitentiaire Avignon-Le Pontet Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 26
  • 27. 40 participants dont 7 mineurs  EXPOSITION :Du 11 au 29 mai 2009 au quartier socio-éducatif Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 27
  • 28. Nous sommes tous des étrangers Ŕ presque partout Action inscrite dans le cadre du dialogue interculturelDans le cadre du développement de l‟action culturelle en milieu pénitentiaire, le SPIP 84 chargé de laprogrammation culturelle, en lien avec le chef d‟établissement, a obtenu en partenariat avec le ConseilGénéral de Vaucluse, la possibilité de faire vivre une exposition photo autour de la thématique del‟échange interculturel, de l‟éducation citoyenne et du vivre ensemble.Cette exposition intitulée „‟ nous sommes tous des étrangers presque partout „‟est consacrée àl‟immigration et axée plus principalement autour du travail de la photographe Sylvie Fraissard „‟logements en déshérence‟‟ réalisé à Marseille en 2003. (Site officiel de la photographe www.sylvie-fraissard.com/ qui illustre les œuvres réalisées) Elle a d‟ailleurs effectué une exposition autour desfemmes incarcérées en Inde du Nord présenté sur son site et souhaiterait travailler sur un projet decréation photographique dans le cadre d‟un projet culturel sur l‟établissement. .Cette exposition a été entreposée au quartier socio éducatif sur la période allant du lundi 11 mai2009 au vendredi 29 mai 2009. Elle est accessible aux personnes fréquentant la bibliothèque et lecentre scolaire.Cette exposition est gérée par les musées départementaux du Conseil Général.Une inauguration de l‟exposition s‟est tenue avec les représentants du conseil général, administrationpénitentiaire (DISP/ CP/SPIP) et la photographe S FRAISSARD le 11 mai à 14h00 au quartier socioéducatif.Une visite guidée a été organisée pour des détenus à cette occasion :10 détenus des MA de 14h00 à 15h0010 détenus du CD du 15h00 à 16h00Ateliers mis en place lors de l‟exposition :2 ateliers ont été mis en place parallèlement à l‟exposition à la salle de culte pour les détenus desmaisons d‟arrêt : - 1 atelier art plastique animé par Maud Boliveau maîtrise et DEA histoire de l‟art3 séances de 2 heures prévues durant l‟exposition - 1 atelier d‟écriture animé par Fréderique Mérie Maîtrise de philosophie et lettres, écrivain 3 séances de 2 heures- Atelier 1 : GénéalogieEcriture : construire son arbre généalogique, identifier ses ancêtres, ses descendants, en faire leportrait objectif et subjectif(Portrait, mémoire directe ou indirecte, Né à … a vécu à …, ce qu‟il ou elle (m‟) a dit de son (ou ses)pays, ce que je sais de sa vie ? paroles de lui ou d‟elle dont je me souviens.)Arts plastiques : Réalisation de l‟arbre généalogique. Dessin d‟un arbre, photomontage, collages,peinture.- Atelier 2 : IdentitéEcriture : établir sa propre carte d‟identité, la plus « personnelle » qui soit. (recherches etélargissement sur les « signes particuliers » ; lister j‟aime/j‟aime pas (préférences, habitudes, valeurs,manies, attachements…) pour établir une phrase, une « formule » qui m‟identifierait.2è temps : identité et communauté humaine « choisie » : sur quel arbre, dans quel pays, paysage« je » me reconnais.( ma langue, mes alliances, mes amis, mes valeurs, mes croyances) aujourd‟hui .Exploration des symboles, emblèmes, signes de reconnaissance.Annonce de l‟atelier 3Arts plastiques : Travail sur les origines et la symbolique associée (représentation du pays del‟enfance, de la langue maternelle, de l‟identité réelle ou imaginée en utilisant le dessin, la peinture, lecollage.- Atelier 3 : Passeport pour un rêve Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 28
  • 29. Ecriture : Rêves de destinations (réelles ou imaginaires). Elaboration d‟une « utopie » : lieuimaginaire, société imaginaire, fonctionnement. Conjuguer, décliner sur différents âges de sa vieArts Plastiques : Tracé d‟un parcours sur la carte du monde (lié à sa propre généalogie) et à ses rêvesde destination. Cartographie du départ et de l‟arrivée, afin de pouvoir visualiser le parcours de chacun(dessins, peinture, collage, travail collectif).  CONFERENCEVendredi 15 mai de 14h00 à 16h00 à la bibliothèque du centre pénitentiaireAction atelier écriture BLOG Rencontre avec Gérard Gelas directeur du Théâtre du Chêne Noir à Avignon et Jamil Zeribi intervenant de l’atelier écriture Blog. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 29
  • 30. Dans le cadre de l‟atelier d‟écriture/ blog, les détenus ont souhaité faire venir monsieur GELASdirecteur du théâtre du chêne noir afin de l‟interviewer dans le but de rédiger un article qui sera misen ligne sur le BLOG des avignonnais.Une séance sur la thématique du reportage dans laquelle il a répondu volontiers aux questions d‟unequinzaine de détenus qui avaient endossé le rôle de journalistes pour quelques heures. Le travail del‟écriture, de l‟imagination et de la gestion d‟une compagnie ont été tour à tour évoqués.Il a raconté des épisodes sulfureux de sa carrière liés à son engagement politique que l‟on retrouveencore aujourd‟hui dans ses dernières créations. Il travaille actuellement sur une adaptation desdernières hures de la vie du „‟CHE‟‟Monsieur GELAS a été séduit à l‟idée de voir une de ses pièces jouée au gymnase de l‟établissement.L‟interview réalisé par les détenus a été mis en ligne sur le blog des avignonnais.  CONFERENCE :Vendredi 22 mai de 14h00 à 16h00 à la bibliothèque du centre pénitentiaireRencontre avec Philippe Hubert autour de la présentation de son livre HUMANUM ESTAction inscrite dans le cadre du dialogue interculturel Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 30
  • 31. Philippe HUBERT est né en 1947 dans un milieu modeste de la banlieue parisienne. Après lesbarricades de mai 68, il entre au Ministère des Affaires Étrangères et devient diplomate. Spécialisédans les échanges linguistiques et culturels, il exerce dans plus de douze pays à travers le monde.De retour en France, il s’investit dans les problématiques d’éducation et d’intégration. À 52 ans, marié,père de quatre enfants, il décide d’enseigner auprès des défavorisés, milite dans le monde associatifet préside un organisme de développement économique euro-arabe.Originaire du Limousin, installé à Vaison la Romaine, il s’essaie à l’écriture à 56 ans.Humanum est… est sa première publication, réflexions intemporelles, à déguster sans précipitation.Le terrorisme, le handicap physique, le métissage, l’éducation, la précarité, la plaie toujours vive duVichysme…Entre littérature, poésie et philosophie, ses mots sont intimes et immenses à la fois. Son écriture estbrillante, généreuse, au ton parfois précieux, presque baroque, ou argotique et banlieusard. Ladiversité de sa plume, nous emmène tour à tour dans le merveilleux et dans le sordide, dans le graveet dans l’humour.Humble par nature, sa personnalité est bien présente. Son esprit méticuleux distille une suite deregards, déclairages sur la vie, la sienne, la nôtre.22 participants  CONCERT :Lundi 25 mai 2009 au gymnase de l’établissementConcert JAZZ par le groupe MILD DREAM Quartet Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 31
  • 32. Un savant mélange de différents courants du jazz et de ses sensations allant du moderne jazz auxstandards revisités MILD DREAM fait partager un moment de musique et surtout d‟échange.Fabien Gilles à la contrebasse, Julien Teissier au piano-percussions, et Yann Violon à la batterie et à laguitare, accompagnent de leurs rythmes souvent effrénés Kevin Norwood, chanteur et saxophonistedorigine anglaise. La voix suave de Kevin Norwood et les instruments évoluent des balancements duswing aux rythmes et mélodies sensuels et parfois romantiques de la bossa-nova, en passant par destempos très rapides, des phrasés dynamiques, comme dans le be-bop. Leur maîtrise des instrumentsetde la voix entraînent loreille des auditeurs dun style à lautre, avec une apparente facilité.Harmonies, improvisations, arrangements révèlent cependant une technique approfondie et uneconnaissance parfaite les uns des autres.Le concert sera un véritable voyage dans le "jazzy-américain"46 participants  CONFERENCE :Vendredi 05 juin 2009 salle de culte du centre pénitentiaireRemise du prix de la réinsertion Nuit des trophées 2009 aux détenus del’atelier blog/écriture Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 32
  • 33. Suite à la remise du prix de la réinsertion récompensant l‟atelier d‟écriture/ blog obtenu lors de la nuitdes trophées 2009 le 04 avril 2009, une délégation du jury s‟est rendue au centre pénitentiaire pourremettre en main propre le trophée aux détenus participant à cet atelier .Rapidement un débat constructif et enrichissant est intervenu entre les détenus, les représentantspolitiques, Jamil Zeribi fondateur du Blog, et les deux invités d‟honneur membres du jury, Bibi Nacericomédien/ scénariste et Rodolphe Pedro responsable d‟un société de gestion de patrimoine.Les vécus de ces deux derniers à permis un échange en toute simplicité avec les détenus autour dela délinquance et de la réinsertion.Présence des élus du conseil général, de la mairie du Pontet, direction du SPIP et du centrepénitentiaire. Remise du trophée Les élus et participants Rodolphe PEDRO BIBI NACERI  CONFERENCE :Vendredi 12 juin 2009 à 14h00 Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 33
  • 34. Intervention de DENIS GILLET astrophysicien, Directeur de recherche au CNRS, observatoire de haute Provence‘’Comprendre l’univers ‘’D‟abord astronome amateur Denis Gillet est rapidement devenu astronome professionnel ou plussimplement une personne qui passe son temps à utiliser les lois de la physique pour comprendrel‟univers. Il s‟est particulièrement intéressé à de singulières étoiles qui passent leur temps à pulser.Devenu spécialiste des phénomènes observes au sein des étoiles, il est actuellement directeur derecherche au CNRS et exerce son activité à l‟observatoire de haute Provence. Il est lauréat de lafondation de la vocation.Afin de faire partager son enthousiasme pour les affaires du ciel ,et pour s‟évaoprer un peu de cellessurvenant sur terre, il propose de réaliser un voyage cosmique à la fois dans l‟espace et dans letemps.  CONCERT : fête de la musique 2009 Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 34
  • 35. Lundi 15 juin 2009 au gymnase du centre pénitentiaire le groupe PORTELLI en concertGroupe PORTELLI Stéphane PORTELLI: Chant, Guitares et Ukulélé Marilou EMERIAL:Accordéon, Mélodica, Harmonica, Djembé, Chœurs Gilles SERNA: Basse Cyril FERRAGUT:Batterie… C‟est sur scène que le répertoire de PORTELLI prend toute sa dimension et il se dégage toujours,une dynamique, alimenté par la sensualité festive de l‟accordéon de Marilou et l‟énergie parfoisrugueuse parfois chaleureuse des guitares de Stéphane.De nombreux concerts et festivals ont lieu dans toute la France et au Québec60 détenus présents dont 6 mineurs  KARAOKE fête de la musique 2009 JEFF ANIMATIONS Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 35
  • 36. Lundi 22 juin 2009 à 14h00 au gymnaseLe karaoké est une animation très spécifique que ce soit pour le karaoké dansant, le karaoké géantou tout simplement le karaoké traditionnel, en effet lanimateur est à la fois :● Disc-jockey pour lambiance et le style quil veut donner à la soirée,● Sonorisateur parce que le chanteur karaoké du moment doit être dans les meilleurs conditions possibles (retour son - reverb - micro - éclairage)● Animateur comme son nom lindique, car il doit être disponible .70 Participants  CONFERENCEVendredi 26 juin 2009 à la bibliothèque Intervention de monsieur RAYMOND DUFFAUT directeur général des CHOREGIES D’ORANGERaymond Duffaut préside aux destinées artistiques des Chorégies d’Orange et de l’Opérad’Avignon. Ses activités professionnelles sont nombreuses ...Directeur général des Chorégies d‟Orange depuis 1981 ; directeur général de l‟Opéra théâtred‟Avignon et des Pays de Vaucluse, de 1974 à 1985 et de 1989 à 2002 ; conseiller artistique del‟Opéra-Théâtre d‟Avignon et des Pays de Vaucluse, depuis 2002 ; directeur général de l‟Auditorium deVaucluse-Jean Moulin, depuis 1984 ; conseiller artistique pour l‟opéra de Massy, depuis octobre 2005.Quant à ses responsabilités associatives, elles sont également importantes : Président du CentreFrançais de Promotion Lyrique ; administrateur de la Réunion des Opéras de France (vice-président de2002 à 2005) ; administrateur de la Chambre Professionnelle des Directeurs d‟Opéras (président de1996 à 1999) ; président d‟honneur de France Festivals.Rencontre avec un homme qui recherche sans cesse de nouveaux talents, de nouvelles expériencesmusicales, et qui présente des projets ambitieux pour les mois à venir.25 participants  CONFERENCE Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 36
  • 37. Vendredi 03 juillet à la bibliothèqueIntervention de monsieur Vincent BAUDRILLER co-directeur du FESTIVAL D’AVIGNONCe vendredi 03/07/2009 étaient présents, à la bibliothèque du Centre Pénitentiaire d‟Avignon/ LePontet, 22 détenus (10 du centre de détention, 7 de la maison d‟arrêt 1 et 5 de la maison d‟arrêt 2)Une conférence était donnée par M BAUDRILLER, directeur du festival in d‟Avignon.Celle-ci a duré 2 heures de 14 h à 16 h. Elle avait pour objectif d‟informer les détenus sur ce qu‟est unfestival, sur l‟historique du festival de théâtre d‟Avignon et plus particulièrement ce que l‟on entendaitpar festival in et festival off.Monsieur BAUDRILLER explique la naissance du festival d‟Avignon. Celui-ci est né en 1947 avec ceque l‟on appelait « la semaine d‟Art. Un couple de collectionneurs d‟art a fait une exposition detableaux dans le Palais Des Papes. Ils ont décide d‟organiser une grande manifestation autour de l‟Art.Un ami poète, René CHAR les informe qu‟il connaît un metteur en scène qui pourrait éventuellementse charger de cette manifestation. Ce fut Jean VILAR.Il descend sur Avignon, déclare que sa pièce nepeut pas être jouée ici Il y réfléchit et accepte finalement à condition qu‟il y réalise trois créations avecsa troupe. Toutefois, se pose le problème du financement, il a pris contact avec le maire de l‟époquequi va lui octroyer ce financement. Il a réquisitionné l‟armée pour le plateau qui se tenait dans la courd‟honneur du Palais Des Papes. Il a inventé une esthétique, pas de décor sur le plateau, il a inventéune forme de théâtre que personne n‟a jamais vu. Et là a commencé une chose incroyable qui allaitdevenir le festival.Pendant 20 ans, la troupe de Jean Vilar, qui comprend Gérard Philippe notamment, se produit dans lacour d‟honneur. De 1948 à 1966, pendant 3 semaines en juillet sont ainsi jouées les créations de Vilar.Un participant prend la parole et souligne que « le festival in est vu comme inaccessible, difficile poury rentrer, que c‟est cher, que les gens sont triés sur le volet, alors que le festival off est plus prochedes gens plus populaires, qu‟il va dans les quartiers ». Celui ci ajoute avoir manifesté son soutien auxintermittents du spectacle lors des précédents mouvements de manifestation.Après ces questions, Monsieur BAUDRILLER reprend l‟historique et déclare que le théâtre a une utilitédans la société, qu‟il doit rapprocher les gens, qu‟il doit être aussi populaire que possible.Jean Vilar a eu l‟impression que le festival ronronnait, et décide donc d‟arrêter les mises en scène, ilreste créateur mais accueille d‟autres auteurs et décide de sortir de la cour d‟honneur. C‟est un festivalnouvelle formule : beaucoup d‟artistes et dans d‟autres lieux qui ne sont pas uniquement des théâtresmais des bourgs, des églises, des gymnases…  Concert lyrique Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 37
  • 38. vendredi 10 juillet 2009 au gymnase de l’établissement CONCERT DU CHŒUR DE L’OPERA DE TOURS DANS LE CADRE DES CHOREGIES D’ORANGEChœur de lOpéra de Tours - Emmanuel Trenque, direction et pianoProgramme- La Traviata (G. Verdi) Coro di Zingarelle- La Clemenza di Tito (W.A. Mozart) "Ah grazie si rendano"- The Phantom of the Opera (A.L. Webber)- Le Moteur à explosion (parodie daprès "Le Loup, La biche …")- Claude Nougaro : Armstrong/Tu verras- West Side Story (L. Bernstein) Maria/ America45 participants  REPRESENTATION THEATRALE : Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 38
  • 39. Vendredi 17 juillet 2009 Sortie en permission de 4 détenus du centre pénitentiaire (MA) au festival d’Avignon10h00/ 11h30 : Viste de la maison Jean Villar, exposition sur Gerard Philippe et Graig les marionnettes11h30/ 13h00 visite de l‟exposition „‟tels des oasis dans le désert‟‟ de Joana HADJITOMAS et KhalilJOREIGE à l‟église des Celestins qui installent leurs images et leurs sons sous forme de projection, deboites lumineuses et de photographies suspendues. Des images qui présentent la vie du Liban ; on ylit la mémoire problématique de ce pays et la complexité de son identité. Des ex prisonniers politiquestémoignent de leur captivité dans des camps et de leur libération. Une exposition comme un dialogue,une correspondance, une rencontre avec ce lieu et certaines œuvres qu‟ils ont déjà produites ou qu‟ilsproduiront à cette occasion14h00/ 15h30 rencontre avec Dieudonne Niangouna metteur en scène et artiste congolais :présentation de sa pièce „les inepties volantes‟‟15h30 / 17h00 visite de la cour d‟honneur du palais des papes et des lieux du festival ( les décors, lamise en place technique, répétitions, entretiens avec des artistes et responsables du festival )  REPRESENTATION THEATRALE : Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 39
  • 40. Lundi 27 juillet 2009 au gymnase du centre pénitentiaireExcuses et dires liminaires de ZA pièce présentée au festival d’Avignon2009d‟après ZA de Jean Luc RAHARIMANA mise en scène Thierry BEDARD (lecture, musique, danse)MADAGASCARIl est né le 26 juin 1967 à Madagascar où il réside jusqu‟à l‟âge de 22 ans. Grâce à une boursed‟études, il arrive en France en 1989 pour suivre des cours à la Sorbonne et à l‟INALCO. Professeur etjournaliste pigiste, il collabore à de nombreuses manifestations littéraires et pédagogiques. En 2002, illaisse l‟enseignement, notamment pour défendre son père qui a été arrêté et torturé à Madagascar. Ilressent alors l‟extrême nécessité de consacrer la majeure partie de son temps à l‟écriture, à larecherche, à la restitution de cette mémoire trahie par des récits où se confondent « mythe et réalité». Remarqués par la critique et salués par des prix, ses livres ont été repris en poche et traduits dansplusieurs langues.Dune poignante densité qui ne laissera sans doute pas ses lecteurs indifférents, ZA le dernier romande Raharimana dénonce - dans un subtil jeu de langage - la situation à Madagascar avec "une cruellejubilation".48 participantsREPRESENTATION THEATRALE :MERCREDI 29 juillet 2009 Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 40
  • 41. Sortie en permission de 10 détenus du centre pénitentiaire (CD) au festival d’AvignonMatinée 10H00/ 12H00 visite de la cour d‟honneur.Après midi : 15h00 représentation théâtrale „‟Loin‟‟ de Rachid OURAMDAME salle Benoit XII Durée 1heure DANSE/ MUSIQUEChorégraphie: Rachid Ouramdaneŕ Musique: Alexandre Meyerŕ Images vidéographiques: Aldo LeeAvec son nouveau solo, Loin..., Rachid Ouramdane propose un autoportrait atypique qui sous-entendun gigantesque déplacement, dont les échos se font sentir dans le titre.À l‟aune du débat postcolonial et post identitaire, Rachid Ouramdane, fils d‟Algériens en France, auraittoute raison d‟endosser le costume d‟enfant de colonisés. Sauf que son père fut enrôlé dans les corpsexpéditionnaires d‟Indochine. Au cours d‟un voyage au Vietnam, une discussion le fait se rendrecompte, non sans perturbation, que vu de là-bas, on lui renvoie l‟image d‟un fils de colon.D‟où un appel à la mémoire, en tant que mode actuel, vivant et ambigu, de relation à soi et auxautres: «Des guerres terribles ont eu lieu, des atrocités commises. Mon père était d‟une générationclaquemurée dans le silence. Mon but n‟est en rien de reconstituer des faits historiques, mais de voirquelles identités ces faits ont généré, jusque dans l‟intime».D‟Hô-Chi-Minh-Ville à Haïphong et Saïgon, puis Laï Chan, Son La ou Dien Bien Phû, RachidOuramdane a consacré trois mois à repérer, puis parcourir, les localités figurant sur la feuille de routede son défunt parent. Au côté du vidéaste Aldo Lee, il a enregistré vingt-trois heures d‟images, dixd‟entretiens avec dix interlocuteurs. Il ne s‟agit pas d‟un reportage, mais d‟une démarche d‟artiste, parl‟objet du questionnement comme par ses modalités de culture de l‟intime, invention de la relation etsensibilité subjective. On observe de la retenue dans le nombre de personnes rencontrées. Onremarque leur profil: la plupart homologues de Rachid Ouramdane, jeunes artistes, plusieurs ayantgrandi en exil, connectés à des cultures diverses hors territoires, et fruits de reconstructionscomplexes  ATELIER CALLIGRAPHIE ARABE Action inscrite dans le cadre du dialogue interculturel Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 41
  • 42. Du 17 au 31 juillet 2009SEMAINE 1 : détenus des maisons d’arrêtSEMAINE 2 : détenus du centre de détention La calligraphie dAbdou Amri entre tradition et modernitéPour cette année 2009, le centre pénitentiaire Avignon/ le Pontet a souhaité s‟inscrire dans ledialogue et/ou l‟échange interculturel.Plusieurs manifestations culturelles vont être développées dans ce sens, à savoir, faire découvrir lesdiversités culturelles du bassin méditerranéen notamment la culture arabo- andalouse et les pays duMaghreb.En partenariat avec l‟Association « La Plume et le Roseau », le SPIP, le Centre pénitentiaireAvignon/Le Pontet, et l‟association AESAD 84, envisagent la mise en place d‟un atelier de Calligraphieayant pour objectif l‟apprentissage d‟une pratique artistique pour aboutir à la mise en place d‟uneexposition des œuvres créées, et/ou la reproduction de celles-ci sous forme de calendrier. L‟Association « La Plume et le Roseau » met à disposition son intervenant, Mr Abdou Amri Zahri,calligraphe reconnu, qui a travaillé entre autre sur un projet similaire, en milieu carcéral, auxBaumettes à MarseilleNé à Fès, au Maroc, Abdou Amri Zahri est initié dès l‟enfance à la calligraphie traditionnelle de sonpays. Formateur en arts plastiques installé en France depuis presque trente ans, il enseigneaujourd‟hui avec patience et générosité, cet art qui marie élégamment mots, couleurs et formes.Après la découverte des outils traditionnels de la calligraphie, en particulier le roseau (calame), lesstagiaires pourront s‟initier à lalphabet arabe, à quelques styles de calligraphie dont le Koufi, leDiwani ou le Maghrébi puis pratiquer d‟autres techniques à l‟aide d‟outils tels que le stylo Japonais (ouparallel pen), lautomatic-pen ou encore le carton biseauté. Ils découvriront lutilisation des encres decouleur et leur mélange. Le cours s‟orientera pour finir vers un aspect plus artistique, laissant librecours à la créativité des stagiaires.Tout le matériel nécessaire est fourni.OBJECTIFS Favoriser l‟expression culturelle et artistique Participer à un projet aboutissant en acquérant des techniques certaines (démarche de production et de réalisation) Créer une dynamique de groupe vers une œuvre/exposition collective Favoriser le potentiel créatif de chacun des participantsEtablir un échange interculturel par le biais d‟une pratique artistique Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 42
  • 43. 8 participants sur les maisons d‟arrêt8 participants sur le centre de détentionLes œuvres réalisées dans cet atelier feront l‟objet d‟une exposition mais seront égalementreproduites pour la réalisation d‟un calendrier 2010  REPRESENTATION THEATRALE :Lundi 12 octobre 2009 au gymnase du centre pénitentiaire ‘’VICTOR BATON’’mis en scène par Pierre PradinasavecEmmanuel Bove /Marc Perrone /Thierry GimenezPierre Pradinas crée en 1978, la compagnie du Chapeau rouge avec Catherine Frot, Thierrygimenez et Alain Gautré. Depuis la création de cette compagnie, Pierre Pradinas met en scène toutesles pièces produites par le Chapeau rouge, il travaille avec plusieurs auteurs Alain Gautré puis GaborRassov, et il coécrit différentes pièces avec son frère Simon Pradinas.L‟histoire d‟un type seul. D‟un type seul qui n‟en peut plus d‟être seul. L‟histoire de ce voyage qu‟ilentreprend pour rencontrer un être humain et s‟en faire un ami. Enfin ! Accompagné par MarcPerrone, maître de ‟accordéon diatonique, Thierry Gimenez interprète ce personnage avec unedélicatesse bouleversante et souriante, personnage étriqué jusqu‟à la folie, ébloui par une lucidité quil‟aveugle plus qu‟elle ne l‟illumine.Nous partageons ainsi l‟invraisemblable et pourtant si humaine vision du monde de Victor Bâton, etnous déambulons au cœur même de l‟errance d‟un être dans lequel, avec horreur ou délice, nousapercevons notre intimité.32 participants Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 43
  • 44.  REPRESENTATION THEATRALELundi 16 novembre 2009 à 14h00 au gymnaseLa pièce CLEREMBARD de M AYME par la troupe de l’atelier théâtre de LIRAC (Carpentras)Le comte Hector de Clérambard est un drôle d‟oiseau illuminé qui, de bourreau de ses proches, va setransformer, sous un coup de baguette miraculeuse, en rédempteur messianique de la conditionhumaine.En effet, une soudaine révélation de Saint-François d‟Assise a véritablement changé la donnereligieuse de ce tueur invétéré de chiens et de chats devant l‟éternel, le transformant telle la citrouillepar un carrosse, en protecteur inconditionnel de la moindre araignée ou autre manifestation du vivant.Isolé donc parmi les siens en raison de ses toquades initialement tyranniques devenues charitables àl‟extrême, voilà maintenant que cet aristocrate de vieille famille déchue s‟est entiché de marier son filsquelque peu dégénéré.Entre sa femme, à principes moralisateurs bon chic bon genre et sa belle-mère gardienne du train devie et des mœurs nobiliaires, la visite de sa future bru accompagnée d‟une famille prolétaire au grandcomplet va sonner le tocsin des convenances bafouées.C‟est "La Langouste", la prostituée qui fait fantasmer tout le quartier, qui va venir, à son insu, réglertout ce beau monde en quête de respectabilité.32 participants Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 44
  • 45.  CONFERENCEVendredi 20 novembre 2009 à la bibliothèqueConférence de Philippe DESCOLA : les indiens en Amérique du sudPhilippe Descola, né en 1949 à Paris, est un anthropologue français. Philippe Descola se consacre àlétude des modes de socialisation de la nature, dont il tire une analyse anthropologique comparative.Ses recherches de terrain lont amené en Amazonie, auprès des JivarosAuteur de plusieurs ouvrages, il est aujourdhui directeur du laboratoire danthropologie sociale(L.A.S.) et professeur au Collège de France. Il fait partie notamment du comité de rédaction de larevue Tracés et il collabore au Journal de la société des américanistes.24 participants  CONFERENCE / lecturesVendredi 27 novembre 2009 à la bibliothèqueAction inscrite dans le cadre du dialogue interculturel et de la découverte de la culture de la méditerranéeEn partenariat avec la scène nationale de Cavaillon, l’université d’Avignon et des pays deVaucluse, laboratoire des identités culturelles textes et théâtralité. Parole d’écrivains „‟l‟Europe littéraire contemporaine‟‟ lecture 1 ITALIEN la littérature italienneLectures d‟après Massimo Bontempelli 1878 /1960, Italo Calvino 1923/1985, Daniele Del Guidice1949Conception et presentation : Paola Ranzini Mise en voix : Stephen Pisani avec Mathilde Dromard et Florian Simon 22 participants Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 45
  • 46.  REPRESENTATION THEATRALE en partenariat avec le TRAC de Beaume de Venise (Théâtre rural d’animation culturelle) Action inscrite dans le cadre du dialogue interculturelLundi 14 décembre 2009 à 14h00 au gymnaseLa pièce de théâtre EXXILSEXXILS", un titre énigmatique, une orthographe particulière, un jeu de signes, pour traduire latragique réalité des flux migratoires daujourdhui. Certes, lhistoire regorge de mouvementsmigratoires massifs vers les pays attractifs, Eldorado du pauvre, mais lexode des migrants sestrarement déroulé dans des conditions aussi précaires, aussi dangereuses, aussi illicites. Malgré lerenforcement des obstacles, le durcissement des pays daccueil-dexpulsion, les dangers de mort et lamultiplication des tragédies (naufragés des mers, des airs, des déserts...), malgré tout cela, desfemmes et des hommes, des familles, des adolescents se jettent dans le vide dun voyage dont lissueest plus quincertaine. De frontière en frontière, dun rivage à lautre, poussés par lénergie delespérance, attirée par le scintillement dune vie meilleure, les migrants en foules ou seuls, ne sont-ilspas les "jouets" victimes à la fois des marchands de mirages et des enjeux économiques mondialisés,dont la maîtrise échappe à toutes les politiques migratoires ?Aux temps des migrations daventuriers, de pionniers, de main d‟œuvre souhaitée et insérée dans lesrouages de lindustrialisation, succède le temps des clandestins plus ou moins nécessaires audéveloppement de la mondialisation déréglementée.Vue du côté de lémigré, la raison suprême du déracinement est toujours la même : vivre et fairevivre, dignement.Le spectacle issu de notre réflexion sur les phénomènes migratoires comporte deux parties. Unepremière partie, intitulée Le train et le pain, inspirée des souvenirs de migrants se référant plutôt àla première moitié du XXème siècle, traitant des thèmes universels liés à la migration économique : ledéracinement, labandon, la nostalgie, la crainte, lespoir, la différence, la tradition, le changement,lidentité, le travail ... sans oublier les fantaisies de la vie et le sens de lhumour ! Les personnages,émigrés dun Sud (réel et symbolique), se racontent dans le couloir dun wagon, en conversations etchansons. Des chansons, langues des émigrés du monde, en route pour un rêve qui pourrait être ... laFrance.32 participants Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 46
  • 47.  REPRESENTATION THEATRALELundi 21 décembre 2009 à 14h00 au gymnase lAtelier du Courant dAir présente : La Station Champbaudet , vaudeville de Eugène LabicheMadame Champbaudet quitterait bien la solitude de son veuvage pour épouser le jeune et séduisantarchitecte Paul Tacarel qui lui rend visite chaque jour… Mais l‟appartement de la veuve sertsimplement de station…. Paul Tacarel a d‟autres projets.La mise en scène peaufinée avec goût respecte l‟esprit de la pièce. La justesse du jeu des comédiens,la fantaisie des parties chantées, l‟humour irrésistible du texte nous entraînent avec bonne humeur àtravers cette histoire parsemée de quiproquos comiques." Avec ce vaudeville, Eugène Labiche nousplonge au cœur du 19e siècle... presque car le jeu des acteurs, les musiques originales sontrésolument actuelles. Nous redécouvrons toujours avec émerveillement l‟éternelle modernité deLabiche qui sans méchanceté et sans vulgarité a su se moquer de tous les travers de notresociété. Spectacle tout public.40 participants Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 47
  • 48. 4. LE SPORTFacteur déquilibre, le sport joue un rôle fondamental dans lamélioration des conditionsde détention et le maintien dun bon climat dans les établissements pénitentiaires. Iloblige à accepter des règles, à prendre des responsabilités et à sinvestir dans unepratique collective.Un protocole daccord passé entre le ministère de la Justice et celui de la Jeunesse et des Sportsdéfinit les principes communs dune politique sportive en milieu carcéral. Il porte sur le temps depratique hebdomadaire des activités physiques, sur les équipements sportifs ainsi que sur la formationdes animateurs. 15 conventions avec des fédérations sportives et un protocole daccord entre leministère de la Justice et celui de la Jeunesse et des sports signé en 2007 favorisent et développenten quantité et en qualité (encadrement, animation et formation) le sport en prison. Ces textespermettent également une mise en conformité des pratiques sportives, des installations et dumatériel.La population pénale a aujourdhui accès aux installations sportives pour une pratique hebdomadairemoyenne de 4 heures. Les efforts engagés tendent à étendre cette moyenne hebdomadaire à 6heures.2009Le Tour de France PénitentiaireDu 4 au 19 juin 2009, 6 détenus de la maison d‟arrêt de Valenciennes et 12 personnels pénitentiairesont parcouru ensemble 2300km à travers la France. Ils ont été accompagnés à chaque étape d‟unpeloton composé par la direction interrégionale traversée.Ce projet né de la détermination de deux hommes a remporté le succès que l‟on sait grâce à lavolonté d‟un groupe de 18 coureurs et de 25 caravaniers. En tout plus de 200 personnels et autant dedétenus ont participé à ce Tour organisée avec le soutien de nombreux partenaires : la Fondationfrançaise des Jeux, la Fondation Décathlon, le ministère de la santé et des sports, la FédérationFrançaise de cyclisme, AMF assurances, la BFM, le Fonds de garantie, la mutuelle du ministère de laJustice. Tous les cyclistes régionaux et nationaux portaient le même maillot.Au CP du Pontet :11 Juin 2009 : 7è Etape : Le Pontet-Béziers 190km.Le peloton régional était composé de 2 détenues femmes, accompagnées du Directeur et de 5personnels du CP des Baumettes, de 3 détenus et d‟un accompagnant du CD de Tarascon, de 8détenus et 12 personnels du CP d‟Avignon Le Pontet. Les 52 coureurs après avoir parcouru 190km,ont franchi la ligne d‟arrivée à 18h15 devant l‟entrée du nouveau CP de Béziers, sous lesapplaudissements, ravis mais fatigués, à cause d‟un vent de face sur la fin du parcours.L‟AESAD a contribué financièrement et humainement à la bonne réalisation de cet événement sportif. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 48
  • 49. Sortie Randonnée en ArdècheL‟AESAD a permis la réalisation en juin 2009 d‟une sortie éducative et sportive basée sur la randonnéeet l‟apprentissage de la faune et de la flore ainsi que du respect de l‟environnement.10 détenus ont ainsi pu découvrir l‟Ardèche sur 2 journées (randonnée, bivouac, barbecue)accompagnés d‟un guide et de personnels pénitentiaires dépendant du service des sports.L‟association a financé la sortie dans sa globalité.Rencontre sportive Football : AC Arles Ŕ Centre Pénitentiaire Avignon Le PontetL‟équipe de l‟AESAD a organisé le 28 novembre 2009 une rencontre entre des joueurs de l‟ACd‟ARLES, des sportifs arlésiens et l‟équipe de Foot du Centre de Détention du CP du Pontet entrainéepar Mr Louis Guyard.Du matériel de sport et plusieurs jeux de maillots ont été remis par l‟équipe d‟Arles et le ConseilGénéral.Une matinée sportive qui se terminera autour d‟un pot offert par l‟AESAD.Téléthon 2009 : les 24h du Téléthon4/5 décembre 2009Pour l‟édition 2009 des 24h du Téléthon, l‟AESAD a participé à l‟émargement des coureurs.9 détenus et 3 personnels pénitentiaires du CP du Pontet ont participé à cet événement et ont courutout au long des 24 heures. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 49
  • 50. 5. PROJETS 2010Définition objectifs / programmation culturelle 20101. Thématique retenue sur 2010 : découverte de la culture méditerranéenne (projet euroméditerranée / Marseille Provence 2013) Pré programmation retenueAtelier Calligraphie Arabe : activité qui a rencontré un grand succès et qui sera renouvelée en 2010avec une finalité d‟une production des œuvres sur calendrier.Partenariat avec l‟Université d‟Avignon, pour des conférences au sein de la Bibliothèque Centraleautour des auteurs du bassin méditerranéen.Partenariat avec le FRAC pour éventuelles expositions internes et/ou externes à l‟Etablissement.Expositions autour des trois grandes religions mise à dispositions par l‟Institut du Monde Arabe.Expositions de toutes les œuvres des détenus (peinture, origami…) au Château de Fargues.Partenariat avec Lieux Fictifs, travail sur la mémoire.Partenariat avec les Chorégies d‟Orange/ festival IN/Chorégie d‟Orange2. Atelier de Vidéo, relance du canal vidéo interne.Objectif prioritaire sur l‟établissement : redémarrer le canal vidéo interne qui n‟est plus exploité depuis2007 suite à un problème technique. Outil indispensable pour diffuser de l‟information à la populationpénale. Objectif 2010 : créer une chaîne de diffusion d‟information, formation de détenus au montageaudiovisuel, création culturelle. (Projet en recherche de financement FSE)3. Atelier de photographie avec Mme Fraissard. (Sous réserve)Projet de mise en place d‟un atelier de création artistique autour de la photo : sensibilisation aunumérique/ formation retouche photo/ réalisation d‟une exposition photo et calendrier. Ce projet seraprésenté à des fondations pour le financement de l‟action4. Réactualisation de la convention avec la bibliothèque départementale de Prêt (Conseilgénéral)La convention initiale date de l‟ouverture du CP en 2003. Il est convenu d‟une rencontre entre le SPIP,le centre pénitentiaire et la BDP pour la rédaction d‟une nouvelle convention5. Activités pérennesDemande de subventions pour la reconduction des ateliers pérennes en 2010 (artplastique/musique/blog/code de la route)Proposition faite par le SPIP de regrouper les deux ateliers MA et de délocaliser le lieu d‟activité à lasalle de culte. Cela permettra de mieux rentabiliser l‟atelier (12 participants) et de faire deséconomies pour entreprendre le projet atelier vidéo/ canal vidéoMonsieur PRAT a soulevé la question de l‟animation d‟ateliers par des détenus dont certainescompétences sont avérées dans le domaine culturel ou animation.Cette question devra être abordée dans la cadre du travail sur le parcours d’exécution despeines. Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 50
  • 51. AnnexeS ARTICLES DE PRESSEBilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 51
  • 52. ANNEXE 1 La Provence 14/03/2009Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 52
  • 53. ANNEXE 2 Le dauphine Libéré 15/03/2009Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 53
  • 54. ANNEXE 3 Le Dauphine Libéré 23/06/2009 KARAOKE fête de la musique Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 54
  • 55. Annexe 4 : La Provence Gérard Gelas Conférence Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 55
  • 56. Annexe 5 : Le Dauphiné Libéré Gérard Gelas Conférence Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 56
  • 57. Annexe 6 : Le Dauphiné Libéré Atelier Blog Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 57
  • 58. Annexe 7 : La Provence Atelier Blog Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 58
  • 59. Annexe 8 : Le Dauphiné Libéré AC Arles vs. CP le Pontet Bilan des activités culturelles 2009 CP AVIGNON / LE PONTET 59