LINGWAY e-Reputation Industrie pharmaceutique et            santé                  9 février 2012www.lingway.com
Thèmes de cette réunion- Comment se structure lunivers de la communication desproduits pharmaceutiques sur Internet ?- Com...
Notre présentationMéthodes et outils: Bernard Normier et Cécile Potier, Lingway   Problématique   La plateforme LINGWAY e-...
> Qui sommes nous ?Une société spécialisée sur l’analyse des données textuelles   Transformer une information non structur...
e-Réputation: un enjeu incontournableSelon plusieurs études concordantes :  Les 3/4 des français sont des internautes  Les...
Une idée simpleIl « suffit » d’ observer ce qui se dit sur Internetpour avoir une perception de l’opinion desconsommateurs...
Mais une réalisation (très) complexeQue faut-il surveiller ?   Qu’est-ce qu’un échantillon représentatif sur Internet ?Com...
Ce qui est possible avec Lingway e-ReputationOù en parle t-on ?   Dans quels médias ? Quels réseaux sociaux ? Quel sites ?...
Liste de sourceswww.xxx.com…                                                                         Pages et             ...
Analyse du contenu: exemple sur un forum
Contenu analysé, structuré automatiquement
Principes de la démonstration  Le logiciel propose de nombreuses possibilités de  paramétrage.Pour cette démonstration:• S...
1 – Où en parle t-on ?    (les sources)     Quels médias ?,  Quels réseaux sociaux ?       Quels sites ?       Quels blogs...
Nature des sourcesAnnuaireBlog (généraliste , spécialisé) + commentairesMedia (généraliste , spécialisé)Forum (généraliste...
Domaines des sourcesAutomobile        LoisirsBusiness          ModeDivers            MusiqueEconomie          PeopleFinanc...
Les reprises, la propagation de l’influenceSur Twitter  Le RT ( re-tweets ) multiplient l’impact du tweet original  Dans c...
DEMONSTRATION : QUELLES SOURCES ?
Où en parle t-on ?
Où en parle-t-on ?
2 - De qui parle t-on ?     (les acteurs)   Quelles marques ,  quels médicaments ?  Quels laboratoires ?          etc…
L’identification des noms propresOu « entités nommées »Grâce à des listes ( « thesaurus »)   De sociétés   De médicaments ...
DEMONSTRATION : DE QUI PARLE T-ON ?
Pharma: de quels médicaments parle-t-on?
3 - De quels sujets parle t-on ?        (LES THEMES)Sur des thèmes connus (grille d’analyse)     Sur des thèmes « découver...
La grille d’analyseOu « plan de classement »Organisée de façon hiérarchiqueChaque thématique est décrite par un ensemble d...
Les thèmes découverts « à la volée »Basé sur un extracteur de groupes nominauxPermet d’identifier des thématiques émergent...
DEMONSTRATION : DE QUOI PARLE T-ON ?         (LES THEMES)
Quelles thématiques associées à une marque ou produit ?
Quels thématiques associées à un sujet donné ?
4 – Quelles opinions ? (Thèmes / Tonalités)        Quels avis ?Quelles recommandations ?    Quelles tonalités ?
L’analyse des tonalités suppose une analyse linguistique fine
DEMONSTRATION :   QUELLES TONALITES ?       QUELS AVIS ?QUELLES RECOMMANDATIONS ?
Quelles tonalités sur quels produits ?
Quels avis liés au Subutex ?
Le point fort de LeR = l’analyse linguistique des contenusUn accès facilité aux données primaires   Tous les résultats son...
Niveaux de prestationsAccès à la plateforme  Mode SaaSParamétrage et support  Périmètre de la veille, mot-clés, filtrage, ...
TarificationAccès à la plateforme  Abonnement 12.000 euros par anIncréments  en fonction des volumes > 100.000 « remontées...
Des questions ?Avant de passer à la présentation       de l’étude de cas ?
Etude de cas:les 77 médicaments mis  sous surveillance par       l’AFSSAPS
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Pdj pharma partie lingway

1,212

Published on

Dans le cadre de la Matinale Lingway, organisée le 9 Février avec notre partenaire image & dialogue consultants a eu la présentation d'une étude exclusive sur les thématiques et les tonalités qui circulent sur Internet à propos des médicaments mis sous surveillance par l'AFSSAPS.

Parmi les thèmes abordés:

- Comment se structure l'univers de la communication des produits pharmaceutiques sur Internet ?

- Comment classifier et quantifier automatiquement le discours des internautes sur les produits pharmaceutiques ?

- Peut-on analyser les différences de positionnement entre produits remboursés et non remboursés ?

- Comment les nouveaux outils peuvent-ils aider à planifier la communication des laboratoires ?

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,212
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
24
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Pdj pharma partie lingway

  1. 1. LINGWAY e-Reputation Industrie pharmaceutique et santé 9 février 2012www.lingway.com
  2. 2. Thèmes de cette réunion- Comment se structure lunivers de la communication desproduits pharmaceutiques sur Internet ?- Comment classifier et quantifier automatiquement lediscours des internautes sur les produits pharmaceutiques ?- Comment les nouveaux outils peuvent-ils aider à planifier lacommunication des laboratoires ?
  3. 3. Notre présentationMéthodes et outils: Bernard Normier et Cécile Potier, Lingway Problématique La plateforme LINGWAY e-REPUTATION Exemples et démonstrationsCas d’utilisation : Paul Séassal et Olivier Guerin image &dialogue consultants Les médicaments mis sous surveillance par l’ AFSSAPS, focus sur les benzodiazépines Les études réalisées par / pour nos clients ne pouvant être montrées pour des raisons de confidentialité, cette étude de cas est réalisée par Lingway et I&D Consultants à des fins de démonstration
  4. 4. > Qui sommes nous ?Une société spécialisée sur l’analyse des données textuelles Transformer une information non structurée en données utilisables par des logicielsUne centaine de clients dans différents domaines Les brevets, l’information scientifique et technique, les ressources humaines AXA, Accor, Altran, Bull, La Poste, Manpower, etc.Une offre e-Reputation lancée il y a un peu plus d’un an Clients directs : Toyota, Ministère de la Culture, AXA, Union Latine, etc. Agences: image & dialogue consultants, Occurrence, Touchvibes, LAWW etc .Ce que nous ne sommes pas Des spécialistes de l’industrie pharmaceutique (certains de nos clients le sont) Des conseils en stratégie: notre rôle s’arrête au recueil et l’analyse des données
  5. 5. e-Réputation: un enjeu incontournableSelon plusieurs études concordantes : Les 3/4 des français sont des internautes Les 3/4 des internautes consultent Internet avant d’acheter un produit La moitié des internautes consultent les avis des autres avant de choisir un produit
  6. 6. Une idée simpleIl « suffit » d’ observer ce qui se dit sur Internetpour avoir une perception de l’opinion desconsommateurs, électeurs, influenceurs,…Cette information est gratuite et spontanéeDonc on pourrait passer progressivement d’unmodèle d’études basé sur les sondages à unmodèle basé sur l’observation d’Internet et desréseaux sociaux
  7. 7. Mais une réalisation (très) complexeQue faut-il surveiller ? Qu’est-ce qu’un échantillon représentatif sur Internet ?Comment analyser les contenus ? Informations hétérogènes, non structurées, difficiles à identifier, récupérer, trier, analyserFaire « à la main » n’est plus possible Ou alors on est obligé de réduire à quelques centaines ou milliers de messages, non significatifsDonc il faut analyser de très grands volumes d’information etse faire aider par des logiciels Notamment pour identifier des « signaux faibles »
  8. 8. Ce qui est possible avec Lingway e-ReputationOù en parle t-on ? Dans quels médias ? Quels réseaux sociaux ? Quel sites ? Quels blogs ? Quels forums ?De qui parle t-on ? Quelles marques, produits, personnes, sociétés ?De quels sujets ? Quelles thématiques ? Quelle actualité ? Quelles offres ?Qui parle ? Quel internaute ? Quel bloggeur ? Quel journaliste ?Quels jugements ? Quels avis ? Quelles recommandations ? Quelles tonalités ?
  9. 9. Liste de sourceswww.xxx.com… Pages et messages non structurés MOTS CLES Transformation en données structurées personnes, lieux, marques, thèmes, tonalités, avis, etc. Analyseurs sémantiques = Logiciels + dictionnaires Base de données de textes enrichis et structurés
  10. 10. Analyse du contenu: exemple sur un forum
  11. 11. Contenu analysé, structuré automatiquement
  12. 12. Principes de la démonstration Le logiciel propose de nombreuses possibilités de paramétrage.Pour cette démonstration:• Sourcing • La liste des 77 médicaments surveillés par l’Afssaps • Une extension aux benzodiazépines et associés • Pas de sourcing sur les noms de laboratoires, pathologies, etc. • Twitter, Forums, blogs, presse en ligne Focus sur les verbatims • Un document est « découpé » en autant de passages que de citations de médicaments • Chaque commentaire constitue un document • Chaque intervention dans un fil de discussion constitue un document • >> objectif : une analyse fine au niveau de chaque médicament, une appréciation de l’impact en fonction du nombre de citations
  13. 13. 1 – Où en parle t-on ? (les sources) Quels médias ?, Quels réseaux sociaux ? Quels sites ? Quels blogs ? Quels forums ? etc.
  14. 14. Nature des sourcesAnnuaireBlog (généraliste , spécialisé) + commentairesMedia (généraliste , spécialisé)Forum (généraliste , spécialisé) + fils de discussionsOrganisation ou entreprisePresse (nationale, régionale, spécialisée)Réseaux sociaux (Twitter, facebook)Sites d’avis ( Ciao, … )Webzine (généraliste , spécialisé)
  15. 15. Domaines des sourcesAutomobile LoisirsBusiness ModeDivers MusiqueEconomie PeopleFinances Politique et SociétéEnvironnement SantéHi-tech Sciences
  16. 16. Les reprises, la propagation de l’influenceSur Twitter Le RT ( re-tweets ) multiplient l’impact du tweet original Dans cette étude, chaque RT compte autant que le tweet original C’est un paramétrage du systèmeForums La « longueur » d’une discussion est un indice de son impact Chaque intervention est comptéeBlogs et sites de presse Les commentaires sont un indice important de l’importance du texte initial
  17. 17. DEMONSTRATION : QUELLES SOURCES ?
  18. 18. Où en parle t-on ?
  19. 19. Où en parle-t-on ?
  20. 20. 2 - De qui parle t-on ? (les acteurs) Quelles marques , quels médicaments ? Quels laboratoires ? etc…
  21. 21. L’identification des noms propresOu « entités nommées »Grâce à des listes ( « thesaurus ») De sociétés De médicaments De pathologiesGrâce à des règles contextuelles Parce qu’on ne peut pas tout prévoir dans les listes Le chiffre d’affaires de Blablabla SA a augmenté de… Le pdg de la sociéré Blablabla a annoncé que…
  22. 22. DEMONSTRATION : DE QUI PARLE T-ON ?
  23. 23. Pharma: de quels médicaments parle-t-on?
  24. 24. 3 - De quels sujets parle t-on ? (LES THEMES)Sur des thèmes connus (grille d’analyse) Sur des thèmes « découverts »
  25. 25. La grille d’analyseOu « plan de classement »Organisée de façon hiérarchiqueChaque thématique est décrite par un ensemble determes qui deviennent des questions au moteursémantiqueLa mise à jour se fait en temps réélDes alertes et des outils de diffusions peuvent êtreassociés.
  26. 26. Les thèmes découverts « à la volée »Basé sur un extracteur de groupes nominauxPermet d’identifier des thématiques émergentesLes thèmes ainsi découverts peuvent êtrerecatégorisés dans des thématiques spécifiques àl’application considérée.Par ailleurs, le moteur sémantique permet de fairedes recherches sur n’importe quel thème nouveau
  27. 27. DEMONSTRATION : DE QUOI PARLE T-ON ? (LES THEMES)
  28. 28. Quelles thématiques associées à une marque ou produit ?
  29. 29. Quels thématiques associées à un sujet donné ?
  30. 30. 4 – Quelles opinions ? (Thèmes / Tonalités) Quels avis ?Quelles recommandations ? Quelles tonalités ?
  31. 31. L’analyse des tonalités suppose une analyse linguistique fine
  32. 32. DEMONSTRATION : QUELLES TONALITES ? QUELS AVIS ?QUELLES RECOMMANDATIONS ?
  33. 33. Quelles tonalités sur quels produits ?
  34. 34. Quels avis liés au Subutex ?
  35. 35. Le point fort de LeR = l’analyse linguistique des contenusUn accès facilité aux données primaires Tous les résultats sont vérifiablesExpansion sémantique multilingue basée sur Des dictionnaires généraux et spécialisés très complets dans de nombreuses languesExtraction des entités nommées Déjà connues ou découvertes par le systèmeCatégorisation automatique Sur des thématiques connues ou découvertes par le systèmeCalcul automatique des tonalités A la pointe de l’état de l’artMais aussi, toutes les fonctions standard pour gérer la veille
  36. 36. Niveaux de prestationsAccès à la plateforme Mode SaaSParamétrage et support Périmètre de la veille, mot-clés, filtrage, etc.Veille externalisée Rapports réguliers Quotidiens, hebdomadaires, mensuels
  37. 37. TarificationAccès à la plateforme Abonnement 12.000 euros par anIncréments en fonction des volumes > 100.000 « remontées » En fonction du nombre de langues suivies En fonction du nombre d’utilisateursServices et support Formation, paramétrage Veille externalisée en fonction du périmètre à surveiller
  38. 38. Des questions ?Avant de passer à la présentation de l’étude de cas ?
  39. 39. Etude de cas:les 77 médicaments mis sous surveillance par l’AFSSAPS
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×