Your SlideShare is downloading. ×
Amahoro-Paix
et les écoles du Burundi
Le Burundi , un petit pays sans accès à la mer,
         au bord du lac Tanganyika
Ngozi, sa cathédrale
paysage typique


                        Et Les tambours
                           du Burundi

    ...
Le gouvernement actuel a
rendu l’enseignement primaire
   obligatoire et gratuit….
Amahoro-Paix encourage les enfants orphelins ou de familles
démunies à aller à l’école en proposant des partenariats avec ...
Migende



          Gitwe
                  Les écoles visitées se
                    situent dans cette
               ...
Si l’école primaire est gratuite….




                                 Restent les frais
                                ...
Bien des familles trop pauvres ne peuvent pas
            habiller leurs enfants
Le tableau noir est le seul moyen pédagogique
Ils ne peuvent pas non
                                   plus acheter les
                              fournitures scola...
L’école primaire de Ngozi
                       et Pierre Claver le directeur




 En visite dans une
classe de 2ème anné...
Une classe de petits; Sophie est une ancienne élève
      Une classe de 6ème, mieux équipée
La culture fait partie du programme scolaire
La récolte fait vivre l’école




                                       Les bananiers ,
                                e...
Ils sont souriants sous le soleil
Mais derrière eux, les toilettes sont misérables
Comme tous les enfants pendant la récréation:
     un petit tour de corde à sauter ?
Cours de français la
                         langue officielle
                        apprise dès le CP




  Leçon de k...
Ils sont fiers de nous montrer ce qu’ils sont entrain d’étudier
Geneviève a passé 40 ans ici,
elle revient pour trois mois sur
     les lieux où elle a vécu
Elle a en projet de jumeler des écoles d’ici avec celles de Maubeuge
À l’école d’Isaïe (Gitwe)



 Isaïe a passé plus de 10 ans en
             prison.
         Accusé à tort…
    Relâché san...
Isaïe avec ses collègues enseignants. Peu formés
et mal payés, ils développent des trésors d’ ingéniosité
          pour l...
Isaïe a créé une chorale
    dans son école.
                           Des partitions
  AMAHORO l’a aidé à
 trouver le mi...
Le matériel est plus que vétuste, malgré tout ils se sentent
            privilégiés de pouvoir aller à l’école
D’autres n’ont
   pas cette
  chance et
restent dehors
Motivés!




            Les élèves n’ont
            pas l’électricité
              chez eux, ils
           doivent fai...
Ils sont heureux quand on vient à leur rencontre
Ils ont envie de tisser des liens
L’école primaire de Migende
Avec Victor Gateranya, l’enseignant principal
Comment instruire tous ces enfants
dans des bâtiments aussi vétustes ?
Pas vraiment adapté aux enfants !! Geneviève, déjà
     rencontrée à Ngozi, en fait l’expérience.
Le plafond va leur
tomber sur la tête


                             Le sol est défoncé


                     Ce sont les...
Les quelques
                                            bâtiments neufs
                                            ont r...
Sur le chemin de l’école…..


On trouve des ponts de fortune…




… Ou effondrés obligeant à
faire un détour
Quand les maladies
    sévissent



Dans cette classe
de 5ème la malaria
   a clairsemé
   les effectifs
A Ngozi comme à Gitwe,
Migende, partout des classes
  surchargées jusqu’à 80
     élèves par classe
Une classe le matin et une
        l’après midi

Ce qui fait 160 élèves par jour
  avec le même enseignant

Des enseignant...
Avec fierté ils montrent à l’objectif leurs livres et cahiers
Ils manifestent leur joie d’être à l’école
Les visites sont pour
                                   eux comme des fêtes




Ils possèdent une grande joie de
   vivre...
Assoiffés d’ouverture sur le monde, les élèves et leurs
enseignants rêvent d’un jumelage avec des école françaises
ils ont l’espoir que
     nous ne les
   laisserons pas
derrière nous sans
 songer à créer un
pont entre nous et
    ce pe...
Amahoro-Paix
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Ecoles du Burundi

891

Published on

Actions de l'association Amahoro-Paix

Published in: Education, Travel, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
891
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Ecoles du Burundi "

  1. 1. Amahoro-Paix et les écoles du Burundi
  2. 2. Le Burundi , un petit pays sans accès à la mer, au bord du lac Tanganyika
  3. 3. Ngozi, sa cathédrale paysage typique Et Les tambours du Burundi Village près de Bujumbura la capitale
  4. 4. Le gouvernement actuel a rendu l’enseignement primaire obligatoire et gratuit….
  5. 5. Amahoro-Paix encourage les enfants orphelins ou de familles démunies à aller à l’école en proposant des partenariats avec des familles d’adoption dans leur propre pays
  6. 6. Migende Gitwe Les écoles visitées se situent dans cette région
  7. 7. Si l’école primaire est gratuite…. Restent les frais d’habillement
  8. 8. Bien des familles trop pauvres ne peuvent pas habiller leurs enfants
  9. 9. Le tableau noir est le seul moyen pédagogique
  10. 10. Ils ne peuvent pas non plus acheter les fournitures scolaires les plus élémentaires L’ardoise est indispensable
  11. 11. L’école primaire de Ngozi et Pierre Claver le directeur En visite dans une classe de 2ème année (CE1)
  12. 12. Une classe de petits; Sophie est une ancienne élève Une classe de 6ème, mieux équipée
  13. 13. La culture fait partie du programme scolaire
  14. 14. La récolte fait vivre l’école Les bananiers , et leurs régimes de bananes La fleur sert de Les caféiers, 2 grains de poupée aux café dans chaque cerise petites filles
  15. 15. Ils sont souriants sous le soleil
  16. 16. Mais derrière eux, les toilettes sont misérables
  17. 17. Comme tous les enfants pendant la récréation: un petit tour de corde à sauter ?
  18. 18. Cours de français la langue officielle apprise dès le CP Leçon de kirundi, la langue maternelle
  19. 19. Ils sont fiers de nous montrer ce qu’ils sont entrain d’étudier
  20. 20. Geneviève a passé 40 ans ici, elle revient pour trois mois sur les lieux où elle a vécu
  21. 21. Elle a en projet de jumeler des écoles d’ici avec celles de Maubeuge
  22. 22. À l’école d’Isaïe (Gitwe) Isaïe a passé plus de 10 ans en prison. Accusé à tort… Relâché sans jugement . Pendant ces années, il a appris à lire et écrire aux codétenus. Il a formé des enseignants
  23. 23. Isaïe avec ses collègues enseignants. Peu formés et mal payés, ils développent des trésors d’ ingéniosité pour les enfants dont ils ont la charge
  24. 24. Isaïe a créé une chorale dans son école. Des partitions AMAHORO l’a aidé à trouver le minimum….
  25. 25. Le matériel est plus que vétuste, malgré tout ils se sentent privilégiés de pouvoir aller à l’école
  26. 26. D’autres n’ont pas cette chance et restent dehors
  27. 27. Motivés! Les élèves n’ont pas l’électricité chez eux, ils doivent faire leurs devoirs en classe pendant qu’il fait jour
  28. 28. Ils sont heureux quand on vient à leur rencontre
  29. 29. Ils ont envie de tisser des liens
  30. 30. L’école primaire de Migende
  31. 31. Avec Victor Gateranya, l’enseignant principal
  32. 32. Comment instruire tous ces enfants dans des bâtiments aussi vétustes ?
  33. 33. Pas vraiment adapté aux enfants !! Geneviève, déjà rencontrée à Ngozi, en fait l’expérience.
  34. 34. Le plafond va leur tomber sur la tête Le sol est défoncé Ce sont les élèves qui font le ménage
  35. 35. Les quelques bâtiments neufs ont reçu un toit de tôle… quand il pleut, il faut arrêter le cours À cause du bruit
  36. 36. Sur le chemin de l’école….. On trouve des ponts de fortune… … Ou effondrés obligeant à faire un détour
  37. 37. Quand les maladies sévissent Dans cette classe de 5ème la malaria a clairsemé les effectifs
  38. 38. A Ngozi comme à Gitwe, Migende, partout des classes surchargées jusqu’à 80 élèves par classe
  39. 39. Une classe le matin et une l’après midi Ce qui fait 160 élèves par jour avec le même enseignant Des enseignants peu ou pas payés, qui font de leur mieux
  40. 40. Avec fierté ils montrent à l’objectif leurs livres et cahiers
  41. 41. Ils manifestent leur joie d’être à l’école
  42. 42. Les visites sont pour eux comme des fêtes Ils possèdent une grande joie de vivre, malgré des conditions matérielles qu’en France nous jugerions misérables
  43. 43. Assoiffés d’ouverture sur le monde, les élèves et leurs enseignants rêvent d’un jumelage avec des école françaises
  44. 44. ils ont l’espoir que nous ne les laisserons pas derrière nous sans songer à créer un pont entre nous et ce petit pays d’Afrique .
  45. 45. Amahoro-Paix

×