Pr Camille francès - Peau et diabete
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Pr Camille francès - Peau et diabete

on

  • 6,314 views

 

Statistics

Views

Total Views
6,314
Views on SlideShare
4,871
Embed Views
1,443

Actions

Likes
0
Downloads
214
Comments
0

7 Embeds 1,443

http://www.endocrinologie-paris6.com 1435
https://www.google.fr 3
http://webcache.googleusercontent.com 1
http://www.google.tn 1
http://www.google.fr 1
http://www.google.ca 1
http://www.google.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • New slide (made by Actelion) FORMAT The key drivers in SSc are shown in the slide.
  • New slide (made by Actelion) FORMAT The key drivers in SSc are shown in the slide.
  • New slide (made by Actelion) FORMAT The key drivers in SSc are shown in the slide.
  • New slide (made by Actelion) FORMAT The key drivers in SSc are shown in the slide.
  • New slide (made by Actelion) FORMAT The key drivers in SSc are shown in the slide.
  • New slide (made by Actelion) FORMAT The key drivers in SSc are shown in the slide.
  • New slide (made by Actelion) FORMAT The key drivers in SSc are shown in the slide.
  • New slide (made by Actelion) FORMAT The key drivers in SSc are shown in the slide.
  • New slide (made by Actelion) FORMAT The key drivers in SSc are shown in the slide.

Pr Camille francès - Peau et diabete Pr Camille francès - Peau et diabete Presentation Transcript

  • Camille Francès Service de Dermatologie-Allergologie [email_address] Diabète et peau Journées d ’ Endocrinologie, Métabolisme & Nutrition Vendredi 2 Décembre 2011
  • Prévalence
    • 54 à 71 % des diabétiques ont au moins
    • 1 manifestation dermatologique
    • Classification en 3 catégories:
      • Dermatoses associées à la présence d ’ un diabète
      • Complications chroniques du diabète
      • Dermatoses liées aux traitements du diabète
            • Senet P EMC Dermatologie 2011, 98-866-A10
            • N Diris. Ann Dermatol Venereol 2003;130:1009-14
  • Dermatoses associées au diabète
    • Nécrobiose lipoïdique
    • Acanthosis n igricans
    • «  Finger pebbles » ou épaississement granité des doigts
    • Associations diverses
      • Angiodermite nécrotique
      • Glucagonome
      • Vitiligo
      • Rare, 0,3% des D, diabète :11 à 65% des NL
      • Lésions des faces antérieures des jambes
        • Papules rouge-brun puis jaune-orangé, atrophiques
        • Extension centrifuge
        • Evolution chronique, ulcération possible (35%)
      • Histologie: épiderme, atrophique, nécrose dermique entouré d’un infiltrat histiocytaire palissadique, dépôts lipidiques, sclérose
      • Traitement : dermocorticoïdes sous occlusion; exérèse greffe, ciclosporine, anti-TNF
    • Suarez-Amor O Dermatology 2010; 221: 117-121
    • O ’ Toole EA. Br J Dermatol 1999;140:283-6
    Nécrobiose lipoïdique
  •  
  •  
  •  
  • Acanthosis nigricans
      • Epaississement pigmenté, verruqueux des plis de flexion sans atteinte muqueuse
      • Hyperinsulinisme (diabète de type II le plus souvent; plus rarement + lipoatrophie congénitale ou acquise)
      • Fixation insuline sur R-IGF des kératinocytes?
      • Traitement : régime, rétinoïde local ou vaseline salicylée pour l’hyperkératose et calcipotriol pour l’ hyperprolifération épidermique
      • Humbert P. Ann Dermatol Venereol 1998;125:851-5
  •  
      • Bingham A . et al. Medicine 2008; 87: 70-86
  •  
  • Papules de Huntley ou « finger pebbles »
    • Epaississement granité des doigts, asymptomatique
    • Faces dorsales des mains, en regard des articulations inter- et métacarpo- phalangiennes
    • Histologie: papillomatose et hyperkératose épidermiques (pas de sclérose)
    • 72-75% des sujets diabétiques versus 12-21% des contr ôles
    • Libecco JF. Arch Dermatol 2001;137:510-11
    • Cabo HA. J Eur Acad Dermatol Venreol 2000;14:143-4
  • Papules de Huntley ou « finger pebbles »
  • Angiodermite nécrotique ou ulcère hypertensif ou ulcère de Martorell
    • HTA 90% et/ou diabète 30%
    • ulcération superficielle ,
    • bords purpuriques, « déchiquetés »,
    • liseré livédoïde périphérique
    • Pas d’AOMI significative
  • Evolution de l’angiodermite nécrotique
      • Extension centrifuge, (traînées érythémato- purpuriques)
      • Stabilisation
      • Régression centripète très rapide
  • Erythème nécrolytique migrateur
      • Clinique
        • Erythème + bulles flaccides, croûtes
        • Extension centrifuge
        • Régions peri-orificielles + extrémités
        • Chéilite, anite, vulvite ou balanite
      • Histologie
        • Parakératose
        • Nécrose des kératinocytes du 1/3 supérieur de l’épiderme
  •  
  •  
  •  
  • Glucagonome
      • Tumeur rare (incidence 1/20M/an)
        • ENM (70%)
        • Diarrhée (15 à 30%)
        • Troubles psychiatriques (20%)
        • Thromboses veineuses (11 à 30%)
      • Biologie
        • Diabète (90%)
        • Anémie inflammatoire,
        • Hypoaminoacidémie, déficit vit B
        • Glucagon plasmatique élevé
  • Vitiligo
      • Macules dépigmentées à limites nettes
      • Topographie péri-orificielle, zones traumatisées
      • Manifestation rare du diabète
        • 0,6% de diabète dans une série de 1 436 sujets avec vitiligo
        • série de diabétiques : 3 à 9% vitiligo
      • Surtout diabète de type I
        • 10% (7/68) versus 1% (2/229)
        • Handa S et al. J Dermatol 1999; 26: 653-7
        • Diris N et al. Ann Dermatol Venereol 2003; 130: 1009-14
  •  
  • Complications chroniques du diabète Effets du diabète sur la peau
    • Effet direct sur la peau
      • Glycosylation non enzymatique des protéines
      • Augmentation tissulaire du sorbitol………
      • OU indirect par
    • Anomalies vasculaires
      • microangiopathie
      • athérosclérose
    • Neuropathie
      • sensitive
      • neurovégétative
      • motrice
  •  
  • Bullose des diabétiques
    • Diabète ancien
    • Bulles souvent multiples sur les faces d ’ extension des membres
      • clivage sous ou intra-épidermique
      • IF négative (diff. pemphigoïde bulleuse)
    • Apparition brutale et cicatrisation rapide
    • Origine traumatique probable
    • Derighetti M. Dermatology 2000;200:366-7
  •  
  •  
  • Dermopathie diabétique
    • Diabète ancien
    • Fréquence 9-55% (20-25%)
    • Corrélée à la micro-angiopathie
    • Lésions rondes, pigmentées, atrophiques, bilatérales, sur la face ant. des jambes
        • œdème dermique,
        • extravasation GR
    • Apparition insidieuse
    • Origine post-inflammatoire ou post-traumatique probable
    • Morgan AJ. J Am Acad Dermatol 2008;58:447-51
  •  
  • Capillarite purpurique et pigmentée
    • Fréquence 20% ?
    • Asymptomatique, membres inférieurs
    • Plus fréquente si dermopathie diabétique
    • Plus fréquente en cas de micro-angiopathie?
    • Fragilité capillaire incriminée
    • Diris N. Ann Dermatol Venereol 2003; 130:1009-14
  •  
  • Scléroedème de Buschke
      • Sclérose proximale en pélerine
      • Pas de Raynaud ni de mégacapillaire
      • Pas d ’ atteinte viscérale
      • 3 types :
        • aigu après une infection ORL
        • chronique associée au diabète avec hyperinsulinisme (2 à 3%)
        • chronique + dysglobulinémie (IgG kappa)
      • Histologie: fibrose oedémateuse parsemée par des dépôts de glycosaminoglycanes , parfois très discrets
      • Traitement décevant: UVA1 thérapie ….
  •  
  •  
  • Cheiro-arthropathie
      • Peau scléreuse
      • Enraidissement des articulations
      • Diabète prolongé, sévère, compliqué (rétinopathie et neuropathie), DID et DNID
      • Pas de Raynaud, pas de mégacapillaires
      • Discrète amélioration avec le contrôle au long cours du diabète
  • Signe de la prière
  • Prurit
      • Généralisé
        • discutable
        • xérose (39%, DII>I), insuffisance rénale…
      • Localisé
        • anaux, génitaux
        • candidose
  • Dermatoses liées aux insulines (1) PHRC en cours, C Pecquet, co-investigatrice; Tenon
      • Réactions cutanées allergiques rares
        • immédiates (localisées ou plus rarement générales)
        • retardées, localisées (papules érythémateuses, nodules)
      • Pompes à perfusion sous-cutanée
        • risque infectieux
        • réactions locales à type d ’ induration
        • effet toxique ou allergique des pansements
        • Heinzerling L. Allergy 2008;63:148-55
    • Diagnostic:
      • Tests cutanés (pricks ou IDR):
        • Valables ++ si négatifs. Faux positifs: 15% (Lyon; dos)
        • Sensibles et spécifiques (Tenon, face antéro-interne bras)
      • Intérêt du dosage des Ig E spécifiques moins sensible Lancet 2007; 369: 637-8
            • Clin Dermatol 2011; 29: 300-5
    • Traitement:
      • Anti H1, dermocorticoides, fractionnement en plusieurs points d ’ injection (réactions retardées)
      • Induction de tolérance (pompes à insuline)
    Dermatoses liées aux insulines (2) PHRC en cours, C Pecquet, co-investigatrice; Tenon
  • Effets secondaires cutanés des autres antidiabétiques
      • Sulfamides hypoglycémiants (1 %)
        • rash maculo-papuleux 1° mois
        • photoallergie, éruptions lichénoïde
      • Biguanides
        • érythème transitoire
        • prurit, urticaire