Obésité massive, chirurgie bariatrique et fertilité            Anne Bachelot, Zeina Farah   Endocrinologie et Médecine de ...
CAS CLINIQUEMme T née en 1984, consulte à 27 ansATCD Gynécologiques                Déménagement                           ...
CAS CLINIQUEPrise en charge en endocrinologie• Cycles tous les 2 mois• Acanthosis nigricans• Quelques fines vergetures ros...
CAS CLINIQUEDésir de grossesse : circuit obésité - infertilitéPrise en charge en nutrition    • Obésité grade III en phase...
CAS CLINIQUE                                                           Retrait implanon à 12 mois                         ...
Obésité au fémininPopulation concernée importante: en France, la prévalence de l’obésité :15,1% chez les femmes en 2009   ...
Impact de l’obésité sur la fonction de reproductionMénarche avancéeFemmes obèses (BMI > ou = 27) ont un risque d’infertili...
Impact de l’obésité sur la fonction de reproduction Mécanismes infertilité          Atteinte centrale          Atteinte ...
Impact de l’obésité sur la fonction de reproductionMécanismes          Atteinte centrale                   Augmentation p...
Syndrome des ovaires polykystiques•   6 à 10 % chez les femmes en période d’activité génitale•   Syndrome hétérogène et co...
Syndrome des ovaires polykystiquesCritères de diagnostic d’un SOPK = consensus de RotterdamUne femme présente un SOPK si e...
OBESITE et SOPK•   Pas critère diagnostic SOPK•   Fréquence: 30-70% des patientes (?) aux USA•   Grandes séries femmes SOP...
Atteinte ovocytaire-utérineDiminution chances réussite AMP                  Bellver J RBM 2006 Qualité ovocytaire, dévelo...
Atteinte utérineRôle de l’environnement utérin        6500 patientes en don d’ovocytes                                    ...
Autres facteursFréquence rapports sexuels        Grande enquête française sur sexualité hommes/femmes obèses              ...
Obésité et fertilité Infertilité multifactorielle Quelle impact de la prise en charge nutritionnelle sur la fertilité ?
PERTE DE POIDS• Peu d’études à long terme• Faible nombre de patientes• Réduction 5 à 10% BMI : Amélioration à court terme ...
PERTE DE POIDS                 Pasquali R BJOG 2006
CHIRURGIE BARIATRIQUE                   Escobar-Morreale JCE&M 2005
CHIRURGIE BARIATRIQUE              Cycles réguliers, ovulatoires              pour les patientes testées                  ...
CHIRURGIE BARIATRIQUE              24 femmes SOPK              Spanioménorrhée               Age 34 ± 9.7 ans             ...
CHIRURGIE BARIATRIQUE                   838 patients                   81% femmes                Bypass gastrique Perte m...
CHIRURGIE BARIATRIQUEDélai après chirurgie : 12-18 mois  importance CONTRACEPTIONImportance substitution vitaminique
OBESITE MASSIVE / INFERTILITE                                                                        Nutrition            ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Obésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelot

1,550

Published on

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,550
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Obésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelot"

  1. 1. Obésité massive, chirurgie bariatrique et fertilité Anne Bachelot, Zeina Farah Endocrinologie et Médecine de la Reproduction Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière
  2. 2. CAS CLINIQUEMme T née en 1984, consulte à 27 ansATCD Gynécologiques Déménagement TCA• PR 11 ans Séparation Mariage• Spanioménorrhée primaire kg conjoint Chômage• Infertilité primaire 140 Difficultés 130 conjointprise en charge par son gynéco 120(Clomid) 110 100 90 Cure Brides les BainsHistoire du poids 80 70• Obésité acquise 60 Weight Watchers• 1.59 m, 129 kg, IMC 51.8 kg/m² 50 40• TCA pris en charge 15 18 20 21 24 26 28 ans
  3. 3. CAS CLINIQUEPrise en charge en endocrinologie• Cycles tous les 2 mois• Acanthosis nigricans• Quelques fines vergetures rosées sur abdomen• TT 115 cm Testo 0.64 ng/ml 0.2-0.5 Échographie pelvienne SHBG 19 nmol/l 25-80 • ovaire D 46*27*41mm ∆4 2 ng/ml 0.5-2.0 30 follicules <9 mm 17OHP 0.89 ng/ml 0.5-3 • ovaire G 43*24*28 mm FSH 4.2 UI/l 3-8 30 follicules <7 mm LH 7.2 UI/l 2-5 E2 79 pg/ml  SOPK FLU 36 (mg/24h) 10-80
  4. 4. CAS CLINIQUEDésir de grossesse : circuit obésité - infertilitéPrise en charge en nutrition • Obésité grade III en phase pondérale stable • Comorbidités : stéatose hépatique modérée SAS modéré avec IAH à 16/h Bilan pneumo : pas d’appareillage Prise en charge diététique et activité physique 6 mois Poids stable Indication chirurgieEntretien psychologue : favorable chirurgie  Contraception Implanon  Chirurgie By Pass
  5. 5. CAS CLINIQUE Retrait implanon à 12 mois Récupération cycles réguliers Bilan vitaminique préconceptionnelDéménagement TCA Correction des carences Séparation Mariage CHIRURGIE kg conjoint Chômage140 Difficultés conjoint …Grossesse spontanée…130120 Circuit obstétrical – nutrition110100 90 Cure Brides les Bains 80 70 60 Weight Watchers 50 40 15 18 20 21 24 26 28 30 ans
  6. 6. Obésité au fémininPopulation concernée importante: en France, la prévalence de l’obésité :15,1% chez les femmes en 2009 Obépi 2009Chirurgie bariatrique en France : > 180.000 femmesParmi les femmes opérées : majorité sont en âge de procréer Basdevant A et al Obes Surg 2007
  7. 7. Impact de l’obésité sur la fonction de reproductionMénarche avancéeFemmes obèses (BMI > ou = 27) ont un risque d’infertilité par anovulationde 3.1 [2.2-4.4] par rapport aux femmes de BMI entre 20 et 24.9 Grodstein F Epidemiology 1994Fécondité diminuée chez les femmes en surpoids et obèses, mêmes aveccycles réguliers Gesink Law Hum reprod 2007Augmentation délai conception Bolumar F Am J epidemiol 2000Diminution chances réussite AMP Mitchell et al, 2005; Franks, 2006; Pasquali 2006
  8. 8. Impact de l’obésité sur la fonction de reproduction Mécanismes infertilité  Atteinte centrale  Atteinte ovarienne  Atteinte utérine
  9. 9. Impact de l’obésité sur la fonction de reproductionMécanismes  Atteinte centrale Augmentation production estrogènes dans le TA Leptinorésistance ? Hypothalamus GnRH Hypophyse estrogènes LH FSH leptine Ovaire OvairePasquali Hum Reprod Update 2003Haslam Lancet 2005Jain JCE&M 2007
  10. 10. Syndrome des ovaires polykystiques• 6 à 10 % chez les femmes en période d’activité génitale• Syndrome hétérogène et complexe• Étiologie exacte inconnue• Hyperandrogénie associé à des troubles des règles, une anovulation et une infertilité• Arrêt de la maturation folliculaire
  11. 11. Syndrome des ovaires polykystiquesCritères de diagnostic d’un SOPK = consensus de RotterdamUne femme présente un SOPK si elle réunie 2 des 3 critères suivants : - Anovulation ou dysovulation - Hyperandrogénie clinique et/ou biologique - Ovaires polykystiques à l’échographie : présence d’au moins 12follicules de 2 à 9 mm au sein de chaque ovaire et/ou augmentation du volumeovarien > 10 mlDiagnostic d’exclusion  Absence de tumeur ovarienne ou surrénalienne, HCS et de tumeurhypophysaire 2003 Rotterdam PCOS consensus. Fertil Steril 2004
  12. 12. OBESITE et SOPK• Pas critère diagnostic SOPK• Fréquence: 30-70% des patientes (?) aux USA• Grandes séries femmes SOPK aux USA : 24% surpoids 42% obèses en Espagne: 30% surpoids 10% obèses Grodstein F Epidemiology 1994• Prévalence SOPK dans une population de femmes en surpoids ou obèses: 28.3% dans une série espagnole (vs 5.5%) Alvarez-Blasco F Arch Intern Med 2006• Phénotype SOPK plus sévère Pasquali R BJOG 2006• Obésité abdominale ++• Insulinorésistance Prévalence : 30-40% ou 60-70% (?) voire 95% chez les ♀ obèses
  13. 13. Atteinte ovocytaire-utérineDiminution chances réussite AMP Bellver J RBM 2006 Qualité ovocytaire, développement embryonnaire et implantation Diminution IMC d’une unité :  chance grossesse en FIV 1.19 Ferlitsch et al 2004  doses gonadotrophines Période stimulation + longue  nombre de cycles stoppés Très discuté Peu de données Pic d’estradiol moins important  nb ovocytes ponctionnés Koning A Hum Reprod 2012 Qualité ovocytaire moins bonne  nb embryon transférés
  14. 14. Atteinte utérineRôle de l’environnement utérin 6500 patientes en don d’ovocytes Bellver J Fertil steril 2007 45 163 ART transferts embryons :  chance grossesse mais pas en don Luke B Hum reprod 2011
  15. 15. Autres facteursFréquence rapports sexuels Grande enquête française sur sexualité hommes/femmes obèses Bajos N BMJ 2010 Moins de femmes obèses qui avaient un partenaire sexuels Mais quand partenaire : vie sexuelle identique
  16. 16. Obésité et fertilité Infertilité multifactorielle Quelle impact de la prise en charge nutritionnelle sur la fertilité ?
  17. 17. PERTE DE POIDS• Peu d’études à long terme• Faible nombre de patientes• Réduction 5 à 10% BMI : Amélioration à court terme – Hyperandrogénie Crave JC JCE&M 2005 – Régularité et fonction menstruelle et taux grossesse Crosignani PG Hum Reprod 2003 Clark AM Hum reprod 1995 Pasquali R Reprod Biomed Online 2004• Cohorte patientes obèses SOPK soumis RHD et activité physique : 1/3fonction ovarienne normale, indépendamment poidsPasquali R Eur j Endocrinol 2011
  18. 18. PERTE DE POIDS Pasquali R BJOG 2006
  19. 19. CHIRURGIE BARIATRIQUE Escobar-Morreale JCE&M 2005
  20. 20. CHIRURGIE BARIATRIQUE Cycles réguliers, ovulatoires pour les patientes testées Escobar-Morreale JCE&M 2005
  21. 21. CHIRURGIE BARIATRIQUE 24 femmes SOPK Spanioménorrhée Age 34 ± 9.7 ans BMI 50±7.5kg/m² Bypass gastrique Suivi 27.5 ± 16 moisPerte moyenne excès poids à 1 ans 56.7% +/- 21.2% Cycles réguliers après 3.4 ±2.1 mois Disparition hirsutisme chez 52% 5 grossesses spontanées Eid GM 2005 Surg Obes Relat Dis
  22. 22. CHIRURGIE BARIATRIQUE 838 patients 81% femmes Bypass gastrique Perte moyenne excès poids à 36 mois 54% +/- 23% Suivi 13 mois (6-36) 48% femmes amélioration fonction ovarienne Brancatisano Surg Obes Relat Dis 2008 Impact sur les traitements AMP de la fertilité ?  à mieux évaluer
  23. 23. CHIRURGIE BARIATRIQUEDélai après chirurgie : 12-18 mois  importance CONTRACEPTIONImportance substitution vitaminique
  24. 24. OBESITE MASSIVE / INFERTILITE Nutrition -Dépistage et stabilisation des Médecine de la complications de l’obésité reproduction -Stratégie de réduction pondérale :exploration de l’infertilité mesures diététiques intensifiées, chirurgie bariatrique -Suivi nutritionnel pendant la grossesse Staff trimestriel de discussion des dossiers : - âge - fonction ovarienne - acceptation du projet proposé Obstétrique -Consultation préconceptionnelle -Consultation précoce avec l’anesthésiste

×