Les conflits en entreprises

80,011 views
79,447 views

Published on

3 Comments
23 Likes
Statistics
Notes
  • je viens de recevoir mon document téléchargé. c'est une affaire de connaissance de méthodes et de patience.
    n'hésitez pas, ce site est bon et instructif. je m'y abonne pour approfondir mes connaissances.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • le plan est bon, mais hélas.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • le dossier est difficile à télécharger
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total views
80,011
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
208
Actions
Shares
0
Downloads
1,585
Comments
3
Likes
23
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Les conflits en entreprises

  1. 1. EXPOSE SUR LES CONFLITS EN ENTREPRISE INTRODUCTION PARTIE I: LES CONFLITS EN ENTREPRISES. I. Définition des conflits II. Les différents types des conflits et leurs caractéristiques III. Les sources des conflits IV. Les conséquences PARTIE II : LA GESTION DES CONFLITS I. Les outils de gestion des conflits II. Prévention des conflitsConclusionINTRODUCTION :L’entreprise est une organisation composée des personnes aux intérêts et buts très différentsqui doivent pourtant travailler ensemble, souvent en équipe, pour produire un résultat.Vu la nature humaine le stress généré par la rationalisation du travail, les relationshiérarchiques, les difficultés personnelles et le manque de motivation au travail etc., ces liens
  2. 2. sociaux connaissent de temps à autre des tensions qui peuvent déboucher sur des conflitssociaux.A cet égard, nous aborderons dans notre recherche deux parties : une présentation des conflitsdans l’entreprise et les moyens de les résoudre. PARTIE I :LES CONFLITS DANS LES ENTREPRISESI- DEFINITION:Etymologiquement, conflit vient du mot latin « conflictus » qui signifie choc, lutte et combat.Cependant les auteurs tels que Lalande et Sandra l’ont respectivement défini comme « lerapport de deux pouvoirs ou principes dont les applications exigent dans un même objet dedéterminations contradictoires » ou encore comme « la rencontre d’éléments, de sentimentscontraires qui s’opposent ».A partir de ces définitions on constate l’existence d’un point commun qui est la notiond’opposition et d’antagonisme.Alors pour qu’il ait conflit cela suppose trois conditions- Des acteurs- Une relation entre ces acteurs- Des enjeux pour chacun des acteursII- LES DIFFERENTS TYPES DE CONFLITS ET LEURSCARACTERISTIQUES:Entre autres types de conflits on peut relever- le conflit d’autorité ou de pouvoir qui opposent deux personnes de même rang hiérarchique 2
  3. 3. suite à l’empiètement par l’un sur les compétences de l’autre- le conflit de concurrence ou de rivalité surtout perceptible dans les métiers ou lacompétitivité ou la recherche du résultat sont nécessaires- le conflit de génération caractérisé par la confrontation entre ceux qui disposent d’unecertaine expérience et les jeunes diplômés qui voudraient mettre en place de nouvellespratique- le conflit d’opinion ou d’idéologie qui surgies quand il ya choc des idées il touchegénéralement la morale la religion-le malentendu qui trouve toujours sa source dans une incompréhension résultant d’une fausseinterprétation des faits ou actionsIII : LES SOURCES DES CONFLITS : Elles peuvent être d’ordre organisationnel, psychologique, technologique ou économique1) les sources d’ordre organisationnelIls peuvent avoir trait à- un dysfonctionnement de la fonction organisationnelle caractérisée par une mauvaiserépartition, définition, interdépendance des taches ou de méthodes de travail lourdes- un dysfonctionnement lié a la coordination matérialisée par une absence de relation efficaceavec la hiérarchie- un dysfonctionnement concernant la rareté des ressources (espaces, équipements, formationetc.)- un dysfonctionnement du à un manque de communication (utilisation limitée des moyens decommunication)2) les sources psychologiquesIl se matérialise sous des formes diverses : la violence, l’angoisse, la dépression, l’agressivité,la frustration etc. ils sont relatif a la personnalité des individus3) les sources technologiques – Mauvaise répartition des tâches, – Interdépendance des tâches (le travail d’une personne dépend du travail d’une autre) 3
  4. 4. – Méthodes et procédures de travail lourdes, peu claires, routinières, hyper – hiérarchisées.Principalement de façon informelle, non prévue et par conséquent non prévisible.4°/ les sources économiques :Les conflits peuvent naître du fait que les entreprises réalisent des bénéfices substantiels sansen distribuer une part à leur personnel.IV : LES CONSEQUENCES1°/L’influence positive des conflits : Dans les organisations, le conflit peut avoir une influence positive. La naissance et/ou larésolution d’un conflit permet souvent de trouver une solution constructive à un problème. Lanécessité de résoudre un conflit peut amener les intéressés à chercher le moyen de changer lamanière dont ils font les choses. La résolution des conflits permet d’améliorer les relationsinterpersonnelles et d’accroître la cohésion de l’équipe et sa performance.La recherche de moyens qui permettent de résoudre un conflit peut non seulement provoquerune innovation et un changement, mais également, rendre le changement plus acceptable.2°/ l’influence négative des conflits :Un conflit peut aussi avoir de graves conséquences négatives sur l’organisation et détournercertains efforts de leur but. A un moment où il faudrait s’efforcer de faire converger lesressources de l’organisation vers les buts fixés, un conflit peut entraîner un gaspillage de cesmêmes ressources, notamment en temps et en argent.Un conflit peut aussi affecter négativement le bien être psychologique des employés. S’il estgrave, les pensées, les idées et les croyances en conflit peuvent engendrer du ressentiment, destensions et de l’anxiété. Il peut aussi détruire la collaboration et l’esprit d’équipe. PARTIE II : 4
  5. 5. LA GESTION DES CONFLITSI- LES OUTILES DE GESTION DES CONFLITS :1°/ la négociationLa négociation est un processus par lequel deux ou plusieurs personnes tentent d’atténuer oud’éliminer un conflit entre elles. Le but est de parvenir à un compromis par la communication,la persuasion, et la concession mutuelle. Les participants doivent être prêts à renoncer à unepartie de leur pouvoir, pour déboucher sur une solution acceptable. Autrement dit, lanégociation est la prise en charge du conflit, c’est une solution pour concilier les points de vueopposés.2°/- La médiation :La médiation est un processus par lequel les parties en conflit font appel à un tiers pouressayer de résoudre leur problème. La médiation n’est possible que si les deux parties fontpreuve de bonne volonté pour trouver une solution et acceptent toutes les deux le médiateur.Le rôle de médiateur est de leur faire prendre conscience de leurs intérêts communs. Lesparties en conflit gardent le contrôle du processus de prise de décision.3°/ L’arbitrage :L’arbitrage est une procédure de règlement d’un litige. Il peut être exercé par une personne,une institution, un pouvoir, nommé par les parties pour trancher leur différend. Il se fondehabituellement sur l’examen des faits et des droits des parties en présence. C’est un processusformel. Il est souvent exercé par trois arbitres, deux sont nommés par chacune des parties, etceux-ci désignent le troisième.Les arbitres convoquent les parties et les invitent à présenter leurs arguments, avecl’obligation de transmettre leurs documents à l’adversaire. Les arbitres doivent motiver leurdécision, en expliquant les raisons de leur décision. La sentence doit être acceptée par les 5
  6. 6. parties, qui sont généralement de bonne foi. Si l’une des parties refuse d’exécuter cettesentence, seul le tribunal de grande instance peut le faire exécuter.II- PREVENTION DES CONFLITS1°/ former les individus aux fonctionnements humains :Prévenir les conflits consiste à former les personnes à des approches de sensibilisation auxdifférents modes de fonctionnement humain. Les méthodes sont très variées.Ces approches ont pour but principal de doter les participants d’un référentiel culturelcommun. Ainsi, l’entreprise doit organiser des formations pour améliorer l’esprit d’entrepriseet de développement personnel.Les approches les plus répandues en matière de résolution des conflits ont pour objectif dedoter chacun de savoir-faire comportemental de contrôle de soi et de compréhension desautres.2°/ Extirper le problème à la racine : la boite aux lettres anonymes :Le manager doit être attentif à tout changement d’attitude ou de comportement d’uncollaborateur, il doit toujours pratiquer une écoute active et favoriser les discussions degroupe lors des pauses par exemple, afin de donner l’occasion aux collaborateursd’extérioriser les éventuelles incompréhensions et les petites tensions.Parmi les solutions pratiques qui contribuent à apaiser le climat social au sein d’uneentreprise, on peut citer la boite à suggestions, très simple à mettre en place, ou tous lesemployés peuvent faire leurs remarques, critiques et suggestions, dont devra tenir compte lemanager. Ce dernier doit être impartial s’il veut que le sentiment d’équité domine dansl’entreprise et que ces jugements soient acceptés par tous les collaborateurs.3°/ Définir clairement les règles à l’avance et éviter les erreurs de management:Ces erreurs une fois commises sèment les germes de la discorde et donc ne sont pas source demotivation pour l’équipe de l’entrepriseLa règle en matière de management est de respecter deux points : Présence active et équité : - Ne pas laisser des trous vacants de pouvoir. Les faiblesses d’un manager sont toujours comblées par quelqu’un… 6
  7. 7. - Ne pas donner plus de pouvoirs à certains par rapport à d’autres (sous réserve del’organigramme bien évidemment). En définissant les règles, en évitant les erreurs, on évite les incertitudes, les questionnements et donc les doutes qui peuvent être à la base des tensions 7
  8. 8. Conclusion :Les conflits en entreprise existent de manière inévitable dans les entreprises et revêtantplusieurs formes. Leurs motifs diffèrent d’une entreprise à autre. Mais l’aspect syndical restele premier motif notamment avec la crise financière mondiale et son impact sur les politiquesdes ressources humaines.De plus, les conflits ne sont pas sans conséquences, ils engendrent la dégradation des relationset l’ambiance et ils produisent des pertes financières considérables même si leurs effets sontdifficilement quantifiables.Si les solutions existent, la prévention apparaît couramment comme le remède à mettre enavant. Certaines entreprises l’on bien comprit et commencent d’organiser des formations surles modes de fonctionnement humain et d’adopter des styles de management basé sur ladéfinition claire des règles à l’avance.Malgré leur influence négative sur les entreprises, les conflits sont indispensables à la stabilitéd’un système. La naissance et la résolution d’un conflit peuvent avoir un effet positif. Ilspeuvent souvent pousser les managers à trouver une solution constructive à un problème etaméliorer les moyens de travail.Donc, les conflits doivent être considérés comme de véritables opportunités dedéveloppement et d’adaptation et non une fatalité. 8

×