Your SlideShare is downloading. ×
Pr Fimbel   Formatic   11 FéV 2010   Paris
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Pr Fimbel Formatic 11 FéV 2010 Paris

393
views

Published on

Published in: Education, Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
393
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. FORMATIC - Colloque TIC et Santé 11h 15 - Les outils collaboratifs au service du management – Eric FIMBEL – Docteur en Sciences de Gestion – Professeur (HDR) à Reims Management School - Membre du Laboratoire LIPSOR (CNAM/Paris) [email_address]
  • 2.
    • FORMATIC - Colloque TIC et Santé
    • 11h 15 - Les outils collaboratifs au service du management
    • La collaboration : un concept et des pratiques à contre-courant idéologique
    • Du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux »
    • Des coopérations aux outils… ou l’inverse ?
    Eric FIMBEL – Docteur en Sciences de Gestion – Professeur (HDR) à Reims Management School - Membre du Laboratoire LIPSOR (CNAM/Paris) [email_address]
  • 3.
    • FORMATIC - Colloque TIC et Santé
    • 11h 15 - Les outils collaboratifs au service du management
    • La collaboration : un concept et des pratiques à contre-courant idéologique
    • Du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux »
    • Des coopérations aux outils… ou l’inverse ?
    • … depuis 1980.. CHU, CHG,… MAINH… établissements publics, associatifs, privés, … groupements et cabinets…
    Eric FIMBEL – Docteur en Sciences de Gestion – Professeur (HDR) à Reims Management School - Membre du Laboratoire LIPSOR (CNAM/Paris) [email_address]
  • 4. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • Collaborer :
    • Travailler avec une ou plusieurs personnes
    • Coopérer :
    • Faire quelque chose conjointement avec quelqu’un
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 5. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • Collaborer :
    • Travailler avec une ou plusieurs personnes
    • Coopérer :
    • Faire quelque chose conjointement avec quelqu’un
    • Solidaire : se dit des personnes qui ont une communauté d'intérêts ou de responsabilités
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 6. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • Collaborer :
    • Travailler avec une ou plusieurs personnes
    • Coopérer :
    • Faire quelque chose conjointement avec quelqu’un
    • Solidaire : se dit des personnes qui ont une communauté d'intérêts ou de responsabilités »
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui : acteurs (individus, groupes, structures, managements et pouvoirs , …)
  • 7. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • Collaborer :
    • Travailler avec une ou plusieurs personnes
    • Coopérer :
    • Faire quelque chose conjointement avec quelqu’un
    • Solidaire : se dit des personnes qui ont une communauté d'intérêts ou de responsabilités »
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui : acteurs (individus, groupes, structures, managements et pouvoirs , …) ? Pour qui et pourquoi : finalités , arbitrages et gouvernances , Parties Prenantes,…
  • 8. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • Collaborer :
    • Travailler avec une ou plusieurs personnes
    • Coopérer :
    • Faire quelque chose conjointement avec quelqu’un
    • Solidaire : se dit des personnes qui ont une communauté d'intérêts ou de responsabilités »
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui : acteurs (individus, groupes, structures, managements et pouvoirs , …) ? Pour qui et pourquoi : finalités , arbitrages et gouvernances , Parties Prenantes,… ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…) …
  • 9. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • Collaborer :
    • Travailler avec une ou plusieurs personnes
    • Coopérer :
    • Faire quelque chose conjointement avec quelqu’un
    • Solidaire : se dit des personnes qui ont une communauté d'intérêts ou de responsabilités »
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui : acteurs (individus, groupes, structures, managements et pouvoirs , …) ? Pour qui et pourquoi : finalités , arbitrages et gouvernances , Parties Prenantes,… ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…) … ? Quand : moments, temporalité s , rythmes (TR/TD), synchronisations, oubli…
  • 10. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • Collaborer :
    • Travailler avec une ou plusieurs personnes
    • Coopérer :
    • Faire quelque chose conjointement avec quelqu’un
    • Solidaire : se dit des personnes qui ont une communauté d'intérêts ou de responsabilités »
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui : acteurs (individus, groupes, structures, managements et pouvoirs , …) ? Pour qui et pourquoi : finalités , arbitrages et gouvernances , Parties Prenantes,… ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…) … ? Quand : moments, temporalité s , rythmes (TR/TD), synchronisations, oubli… ? Où : espaces (privés/ professionnels), domicile/lieu x de travail (chez le patient,…)
  • 11. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • Collaborer :
    • Travailler avec une ou plusieurs personnes
    • Coopérer :
    • Faire quelque chose conjointement avec quelqu’un
    • Solidaire : se dit des personnes qui ont une communauté d'intérêts ou de responsabilités »
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui : acteurs (individus, groupes, structures, managements, …) ? Pour qui et pour quoi : finalités , arbitrages et gouvernances, Parties Prenantes,… ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…) … ? Quand : moments, temporalité s , rythmes (TR/TD), synchronisations, oubli, … ? Où : espaces (privés/ professionnels), domicile/lieu x de travail (chez le patient,…)
    • Les contenus (TIC et SI):
    • Structure et formats
    • Qualité/fiabilité dans le temps
    • Responsabilités:
    • accès/usages(…C,MAJ/S)
  • 12. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • Collaborer :
    • Travailler avec une ou plusieurs personnes
    • Coopérer :
    • Faire quelque chose conjointement avec quelqu’un
    • Solidaire : se dit des personnes qui ont une communauté d'intérêts ou de responsabilités »
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL ? Qui : acteurs (individus, groupes, structures, managements, …) ? Pour qui et pour quoi : finalités , arbitrages et gouvernances, Parties Prenantes,… ? Comment : outils (dont les TIC et SI… échanges et traitements), processus et modalités, référentiels (accréditation, qualité,…)… ? Quand : moments, temporalité s , rythmes (TR/TD), synchronisations, oubli, … ? Où : espaces (privés/ professionnels), domicile/lieu x de travail (chez le patient,…)
    • Les contenus (TIC et SI):
    • Structure et formats
    • Qualité/fiabilité dans le temps
    • Responsabilités:
    • accès/usages(…C,MAJ/S)
    • Les pratiques : services et actes :
    • Métier s et référentiel s
    • Valeur s, perception s et tension s
    • Responsabilité s , engagement s et éthique s
  • 13. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal individualisme : individualiste : 1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 14. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • individualisme :
    • - Tendance à s’affirmer indépendamment des autres
    • Tendance à privilégier la valeur et les droits de l’individu contre les valeurs et les droits des groupes sociaux et des organisations
    • individualiste : qui manifeste une propension à ne songer qu ’à soi
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 15. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • individualisme :
    • - Tendance à s’affirmer indépendamment des autres
    • Tendance à privilégier la valeur et les droits de l’individu contre les valeurs et les droits des groupes sociaux et des organisations
    «  La société n’existe pas, il n’y a que des individus!  » (Margaret Thatcher) coopération et individualisme méthologique conçoit les effets sociaux comme une agrégation d'actions individuelles 1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 16. 2 – coopération et individualisme : contexte historique et sociétal
    • individualisme :
    • - Tendance à s’affirmer indépendamment des autres
    • Tendance à privilégier la valeur et les droits de l’individu contre les valeurs et les droits des groupes sociaux et des organisations
    «  La société n’existe pas, il n’y a que des individus!  » (Margaret Thatcher) L’ individualisme méthologique conçoit les effets sociaux comme une agrégation d'actions individuelles Friedrich von Hayek (1899-1992) : Chacun doit utiliser sa propre information particulière et ses talents propres pour promouvoir les objectifs qui comptent pour lui; il doit, ce faisant, contribuer le plus possible à satisfaire des besoins qu'il ne connaît pas ; l'idée maîtresse de Hayek : « les phénomènes sociaux sont le résultat d'actions humaines mais non le résultat d'intentions humaines ». le président Ronald Reagan dans son discours inaugural du 20 janvier 1982, « le gouvernement n’est pas la solution à nos problèmes, le gouvernement est le problème » (« government is not the solution to our problems, government is the problem ») ». 1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 17. La coopération devient cruciale ; si un maillon fait défaut, c'est toute la chaîne qui risque de rompre. Dans les organisations matricielles, devenues la norme, il n'y a plus de place pour les partitions solos. «  Tout le monde doit coopérer : il est essentiel d'être ' 'aligné '', de partager les mêmes objectifs  », souligne Olivier Sauser , vice-président partenariat innovation et développement de la banque American Express. … un alignement d'autant plus difficile qu'on parle des langues différentes. «  Suédois, Français, Polonais et Tchèques n'ont pas la même mentalité. Il est indispensable de s'assurer que tout le monde partage des valeurs communes  », commente Pascale Nemoz-Guillot, DRH chez Trelleborg, l'équipementier automobile suédois. Extraits de la revue «  Enjeux-Les Echos , été 2005 »
    • individualisme :
    • - Tendance à s’affirmer indépendamment des autres
    • Tendance à privilégier la valeur et les droits de l’individu contre les valeurs et les droits des groupes sociaux et des organisations
    • individualiste : qui manifeste une propension à ne songer qu’à soi
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 18. La coopération devient cruciale ; si un maillon fait défaut, c'est toute la chaîne qui risque de rompre. Dans les organisations matricielles, devenues la norme, il n'y a plus de place pour les partitions solos. «  Tout le monde doit coopérer : il est essentiel d'être ' 'aligné '', de partager les mêmes objectifs  », souligne Olivier Sauser , vice-président partenariat innovation et développement de la banque American Express. … un alignement d'autant plus difficile qu'on parle des langues différentes. «  Suédois, Français, Polonais et Tchèques n'ont pas la même mentalité. Il est indispensable de s'assurer que tout le monde partage des valeurs communes  », commente Pascale Nemoz-Guillot, DRH chez Trelleborg, l'équipementier automobile suédois. Extraits de la revue «  Enjeux-Les Echos , été 2005 »
    • individualisme :
    • - Tendance à s’affirmer indépendamment des autres
    • Tendance à privilégier la valeur et les droits de l’individu contre les valeurs et les droits des groupes sociaux et des organisations
    • individualiste : qui manifeste une propension à ne songer qu’à soi
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 19. La coopération devient cruciale ; si un maillon fait défaut, c'est toute la chaîne qui risque de rompre. Dans les organisations matricielles, devenues la norme, il n'y a plus de place pour les partitions solos. «  Tout le monde doit coopérer : il est essentiel d'être ' 'aligné '', de partager les mêmes objectifs  », souligne Olivier Sauser , vice-président partenariat innovation et développement de la banque American Express. … un alignement d'autant plus difficile qu'on parle des langues différentes. «  Suédois, Français, Polonais et Tchèques n'ont pas la même mentalité. Il est indispensable de s'assurer que tout le monde partage des valeurs communes  », commente Pascale Nemoz-Guillot, DRH chez Trelleborg, l'équipementier automobile suédois. «  Un manager ou un dirigeant qui jouent « perso » sont les premiers fossoyeurs du collectif . » Extraits de la revue «  Enjeux-Les Echos , été 2005 »
    • individualisme :
    • - Tendance à s’affirmer indépendamment des autres
    • Tendance à privilégier la valeur et les droits de l’individu contre les valeurs et les droits des groupes sociaux et des organisations
    • individualiste : qui manifeste une propension à ne songer qu’à soi
    1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 20.
    • individualisme :
    • - Tendance à s’affirmer indépendamment des autres
    • Tendance à privilégier la valeur et les droits de l’individu contre les valeurs et les droits des groupes sociaux et des organisations
    « Du point de vue de l'économie, la question essentielle est celle de la financiarisation de l'entreprise par le biais du "gouvernement d'entreprise". C'est l'occasion d'une analyse du pouvoir financier dont je montre qu'il est fondé sur l'opinion et la communication. C'est sous cet angle que sont analysés les fonds institutionnels. Cependant, l'action de la finance ne s'arrête pas à l'économie. Elle transforme également notre manière de concevoir la vie en commun . C'est un nouveau pacte social qui est proposé aux sociétés contemporaines par la finance libéralisée. Ce nouveau pacte a pour fondement l'affirmation des droits individuels, mais dans une conception toute financière de ces droits identifiés à des titres. Pour cette raison, on parlera à son propos d'un " coopération et individualisme patrimonial". Le pouvoir de la finance, André Orléan, 1999 1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 21.
    • individualisme :
    • - Tendance à s’affirmer indépendamment des autres
    • Tendance à privilégier la valeur et les droits de l’individu contre les valeurs et les droits des groupes sociaux et des organisations
    « Du point de vue de l'économie, la question essentielle est celle de la financiarisation de l'entreprise par le biais du "gouvernement d'entreprise". C'est l'occasion d'une analyse du pouvoir financier dont je montre qu'il est fondé sur l'opinion et la communication. C'est sous cet angle que sont analysés les fonds institutionnels. Cependant, l'action de la finance ne s'arrête pas à l'économie. Elle transforme également notre manière de concevoir la vie en commun . C'est un nouveau pacte social qui est proposé aux sociétés contemporaines par la finance libéralisée. Ce nouveau pacte a pour fondement l'affirmation des droits individuels, mais dans une conception toute financière de ces droits identifiés à des titres. Pour cette raison, on parlera à son propos d'un " coopération et individualisme patrimonial". Le pouvoir de la finance, André Orléan, 1999 1 - coopération et individualisme : une perspective historique et sociétale © Eric FIMBEL
  • 22. 2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 23. 2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. Ces relations peuvent être volontairement structurées ou non, opérée dans les frontières d’une organisation, au sein d’un maillage fini d’organisations ou en accès totalement ouvert. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 24. 2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. Ces relations peuvent être volontairement structurées ou non, opérée dans les frontières d’une organisation, au sein d’un maillage fini d’organisations ou en accès totalement ouvert. Le réseau est dit social lorsque sa composition, les règles d’usage qui y ont cours sont issues d’une socialisation entre membres sans qu’une autorité ne les supporte ni ne les régule. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 25. 2 – du réseau « infrastructurant » aux réseaux dits « sociaux » Un réseau est un dispositif construit, technique et/ou organisationnel, permettant des mises en relation entre individus cet/ou entités formelles ou informelles. Ces relations peuvent être volontairement structurées ou non, opérée dans les frontières d’une organisation, au sein d’un maillage fini d’organisations ou en accès totalement ouvert. Le réseau est dit social lorsque sa composition, les règles d’usage qui y ont cours sont issues d’une socialisation entre membres sans qu’une autorité ne les supporte ni ne les régule. Les dispositifs dits du « Web 2.0 » (Facebook, Second Life,…) ne sont pas des réseaux sociaux … ( la perçeuse n’est pas l’étagère… et l’étagère n’est pas son contenu ) mais ils permettent le fonctionnement et le support des échanges dématérialisés entre membres d’un réseau social qui s’auto-constitue, s’anime et s’autocontrôle à partir des contributions et interventions volontaires de ses seuls membres. © Eric FIMBEL Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 26. Document réalisé par Eric FIMBEL les infrastructures et compétences techniques les composants logiciels : - « solutions logicielles applicatives» - logiciels « outils » dont les « collaboratifs » les usages, pratiques et appropriations Système d ’Information informatisé Réseau : « tissu en forme de rets »
  • 27. Patients Fournisseurs Labos Prestataires Administrations Tutelles N ’importe qui I N T R A E X T R A I N T E R Soignants Trois univers du même système d’information Exemple: un hôpital Intranet , Extranet , Internet …. NET WORKS = réseaux Document réalisé par Eric FIMBEL
  • 28. Patients Fournisseurs Labos Prestataires Administrations Tutelles N ’importe qui I N T R A E X T R A I N T E R Soignants Trois univers du même système d’information Exemple: un hôpital Intranet , Extranet , Internet …. NET WORKS = réseaux Document réalisé par Eric FIMBEL Services et téléphone portable
  • 29. Patients Fournisseurs Labos Cliniques Prestataires Administrations Tutelles N ’importe qui I N T R A E X T R A I N T E R Soignants Trois univers Intranet , Extranet , Internet …. NET WORKS = réseaux Document réalisé par Eric FIMBEL Traitements Temps réel – temps différé Traitements Temps réel – temps différé
    • DONNEES:
    • alphanumériques
    • multimédia
    Traitements Temps réel – temps différé Services et téléphone portable
  • 30. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’ une même organisation : Le management peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités) grâce à + de de transversalité, décloisonnement, mutualisation, palliatifs, innovations organisationnelles © Eric FIMBEL
  • 31. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’ une même organisation : Le management peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités) grâce à + de de transversalité, décloisonnement, mutualisation, palliatifs, innovations organisationnelles © Eric FIMBEL des parties prenantes membres d’ une organisation + ou – ouverte Valeurs, cultures, exemplarités, incitations… Charte interne de l’utilisateur et des usages
  • 32. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’organisations différentes et connus comme tels : Le management de chacune des organisations dont les membres participent à ces groupes ou communautés professionnelles ouvertes peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités communes ou articulées) grâce à + de partages de contenus et de pratiques, co-productions (co-[l] labor ations), comparaisons libres, lobbying, innovations professionnelles, ... © Eric FIMBEL
  • 33. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs pour des professionnels membres d’organisations différentes et connus comme tels : Le management de chacune des organisations dont les membres participent à ces groupes ou communautés professionnelles ouvertes peut en attendre un accroissement des résultats (apports aux performances qualitatives et/ou quantitatives des pratiques et activités communes ou articulées) grâce à + de partages de contenus et de pratiques, co-productions (co-[l] labor ations), comparaisons libres, lobbying, innovations professionnelles, ... © Eric FIMBEL des parties prenantes membres de n organisations + ou – interdépendantes Valeurs, cultures, pratiques différentes incitations, conventions interorganisationnelles Charte commune des usages
  • 34. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs entre membres d’une communauté d’intérêts (ludiques, sociaux, économiques, …) comprenant (ou non) des professionnels Le management des organisations dont les membres participent à ces communautés interindividuelles ouvertes peut en attendre … ? ? ? Chaque participant, les groupes et associations, le tissu social et sociétal… peuvent bénéficier ou être pénalisés par ces espaces libres, partages d’opinions, mobilisations horizontales, contre-savoirs et contre-pouvoirs, innovations sociétales, diffusion-propagation non régulées … © Eric FIMBEL
  • 35. 3 – des coopérations aux outils ou l’inverse ? Outils coopératifs entre membres d’une communauté d’intérêts (ludiques, sociaux, économiques, …) comprenant (ou non) des professionnels Le management des organisations dont les membres participent à ces communautés interindividuelles ouvertes peut en attendre … ? ? ? Chaque participant, les groupes et associations, le tissu social et sociétal… peuvent bénéficier ou être pénalisés par ces espaces libres, partages d’opinions, mobilisations horizontales, contre-savoirs et contre-pouvoirs, innovations sociétales, diffusion-propagation non régulées … © Eric FIMBEL des parties prenantes membres d’un espace partagé librement ouvert Tout ce qui est co-construit l’est par un processus de socialisation choisie