FAQ enseignants 2012-2013 - Ecole de journalisme de Sciences Po
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

FAQ enseignants 2012-2013 - Ecole de journalisme de Sciences Po

on

  • 1,548 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,548
Slideshare-icon Views on SlideShare
1,548
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
5
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    FAQ enseignants 2012-2013 - Ecole de journalisme de Sciences Po FAQ enseignants 2012-2013 - Ecole de journalisme de Sciences Po Document Transcript

    • Chers enseignants, chers collègues,Nous vous remercions d’avoir accepté d’enseigner à l’Ecole de journalisme de Sciences Po.Nous avons procédé cette année à quelques modifications dans le contenu et l’organisationdes cours dont nous vous avons fait part lors de nos différentes rencontres. Voici un documentqui récapitule l’ensemble avant la rentrée.Comment se déroule la première séance de cours ?Lors de la première séance de chaque module, merci de venir 15 minutes à l’avance à l’écolede journalisme. Jérôme Michel ou Aurore Le Grix de la Salle vous remettront une pochettedans laquelle vous trouverez votre lettre d’engagement, le trombinoscope de vos étudiants, lecalendrier, votre badge d’accès (indispensable pour accéder aux salles du sous-sol, salle 710, etles salles du 2e étage) et vous expliqueront la façon dont fonctionne le système du contrôle desabsences.Comment faire l’appel ?Le contrôle de la présence des élèves s’effectue par un système informatique, que l’on vousexpliquera lors de la première séance. Nous vous rappelons qu’il est indispensable de pouvoirvérifier l’assiduité des étudiants à vos cours.L’assiduité aux conférences de rédaction, cours-séminaires et ateliers est obligatoire et relevéepar les enseignants à chaque séance. Toute absence, même excusée et justifiée, doit êtrecomptabilisée et prise en compte dans la note de participation.Nous comptons sur votre vigilance sur ce point, cela évite aux étudiants de se mettre en échecet permet à la direction de l’école de journalisme d’avoir un suivi du parcours personnel dechaque étudiant.Comment noter et valider les cours ?>> Les cours-séminaires sont évalués par chaque enseignant : vous aurez donc à attribuerune note sur 20. Chaque enseignant détermine son propre mode d’évaluation (interrogationécrite, participation orale, exposés, QCM, etc.). Nous vous demanderons de nous lecommuniquer avant le début des cours et d’en informer les étudiants dès la première séance.Vous aurez à remplir, pour chaque étudiant, une fiche d’évaluation à la fin de votreenseignement (voir modèle ci-après). Ces fiches d’évaluation doivent être complétées etremises au secrétariat, au plus tard, à la fin de votre dernière séance.>> Les ateliers sont évalués par chaque enseignant : vous aurez donc à attribuer une note sur20. Chaque enseignant détermine son propre mode d’évaluation. Nous vous demanderons denous le communiquer avant le début des cours et d’en informer les étudiants dès la premièreséance. Vous aurez à remplir, pour chaque étudiant, une fiche d’évaluation à la fin de votre 1/32
    • enseignement (voir modèle ci-après). Ces fiches d’évaluation doivent être complétées etremises au secrétariat, au plus tard, à la fin de votre dernière séance.>> Les conférences de rédaction sont évaluées par une mention « validé » ou « non validé » -pas de note individuelle sur 20, donc. La participation orale, la pertinence des angles proposés,la rigueur horaire font partie des critères pour la notation. Vous aurez à remplir, pour chaqueétudiant, une fiche d’évaluation à la fin de votre enseignement (voir modèle ci-après). Cesfiches d’évaluation doivent être complétées et remises au secrétariat, au plus tard, à la fin devotre dernière séance.Mon cours est donné en commun avec un autre professeur. Comment faire pour noter ?La note doit être commune aux professeurs responsables de l’enseignement.Quel est l’impact d’une note en-dessous de la moyenne ?Les étudiants sont notés sur 20. De 0 à 9, le cours n’est pas validé. De 10 à 20, il l’est. Lescommentaires, sur la fiche d’évaluation, sont indispensables pour aider l’étudiant à se situer parrapport au groupe. Ils permettent à la direction de l’école de constater la progression del’étudiant au cours de l’année.Quelles sont les formations offertes à l’Ecole de journalisme de Sciences Po ?Trois formations sont proposées à l’Ecole de journalisme de Sciences Po :1. Le master en journalisme2. Le double diplôme « Journalism and International Affairs » fait par l’Ecole de journalismeet PSIA (Paris School of International Affairs)3. Le double diplôme en journalisme Ecole de journalisme de Sciences Po et Columbia, à NewYork.4. La formation continue, via l’Executive Master en management des médias et du numériqueet des formations sur mesureComment s’articule la scolarité de première année du master en journalisme ?En première année du Master en journalisme (ou quatrième année de Sciences Po), lesétudes sont organisées en quatre périodes de six semaines. Chaque période est indépendante dela précédente.En début d’année, à la fin du premier module, les étudiants de première année suivent un stagetechnique : durant une dizaine de jours, ils sont formés à l’usage de la caméra et du Nagra, auxdifférents logiciels de montage vidéo et son, aux logiciels de photo et aux outils de publicationen ligne.La scolarité de première année du Master en journalisme est organisée autour d’enseignementsdivers et complémentaires : • Des conférences de rédaction, chaque matin, pour trouver des angles sur les sujets d’actualité du jour • Des cours séminaires sur des thématiques diverses (histoire des crises internationales, vie politique, justice, économie, économie des médias, le fait religieux, etc.) dispensés par des enseignants chercheurs • Des cours de tronc commun, offerts à tous les étudiants de master de Sciences Po, sur des thématiques diverses (Wolrds politics, sovereignty, rights and global order ; Pensée des sexes et démocratie ; After Fukushima : Climate sciences, nuclear power and global 2/32
    • warning ; Information in social systems ; Enjeux socio-politiques du numérique) • Un cours danglais (facultatif mais la validation du niveau C1 en anglais est indispensable pour lobtention du master) • Des ateliers professionnels : reportages télé, flashs télé, techniques décriture pour la presse écrite, enquêtes, production de contenus en ligne sur lactualité, "live" et fact checking, flash radio et reportages radio • Des ateliers spécifiques : écriture de dépêches dagence, culture numérique • Des cours et ateliers en anglais : digital culture, broadcast, editorial meetings, writing • Des semaines de cours intensifs : les étudiants sont alors organisés en rédaction et travaillent à un projet commun, sous la houlette de professionnels : enquête au long cours, par exemple sur les classes moyennes, décodage de câbles diplomatiques de Wikileaks, élaboration de journaux radio ou télé en direct, préparation aux concours et aux bourses (AFP, Bourse Europe 1, RTL, Tremplin Radio France, iTélé, Canal +, TF1, France Télévisions, etc.), journalisme de données... Ces "intensives" sont des moments forts de la scolarité des étudiants et leur permettent de professionnaliser leur production. • Des stages (12 semaines obligatoires en rédaction, en France ou à létranger, à partir de mai) • Des master class, témoignages de professionnels de renom, tous les jeudis soir, de 18h à 19h30 Comment se déroulent les cours-séminaires ? Depuis la rentrée universitaire 2010, tous les cours-séminaires de l’école de journalisme s’appuient désormais sur des études de cas/événements tirés de la dernière décennie et d’articles de presse traitant, bien ou mal, le sujet, sans oublier l’étude d’un ouvrage indiqué par le professeur. L’objectif des cours-séminaires reste inchangé : doter les élèves d’une culture générale et d’une formation intellectuelle fondamentale dans une perspective pluridisciplinaire et internationale afin de leur faciliter l’apprentissage du métier de journaliste par un exercice de réflexion, enrichi d’un apport d’information. Chaque cours-séminaire à l’école de journalisme doit aider les étudiants à identifier et structurer les grands enjeux du monde contemporain, exercer son esprit critique, rechercher, organiser, synthétiser et transmettre les informations.Comment se déroulent les conférences de rédaction ?Les conférences de rédaction se déroulent de 8h30 à 9h15. Vous aurez une vingtained’étudiants maximum. 3/32
    • De 8h30 à 8h44, professeurs et étudiants sont en newsroom, le temps que les étudiants fassentle tour de l’actualité.A 8h44, les étudiants envoient un mail individuel à leur professeur de conférence de rédactiondans lequel ils mettent leur nom et prénom et proposent 3 angles (et non des thèmes) concispour la conférence de rédaction du jour.NB : l’heure de date d’envoi du mail fait foi (pour apprendre la rigueur horaire).`NB2 : Ces mails individuels servent, au moment de l’évaluation, de support au professeur afinqu’il valide ou non le module de conférence de rédaction pour chaque étudiant.De 8h45 à 9h15, vous tenez la conférence en tant que telle. Les étudiants restent deboutpendant qu’un étudiant (le scribe du jour) est nommé à tour de rôle pour noter les anglesvalidés pendant la conférence et taper le menu, qu’il envoie en fin de conférence à son équipe,et son professeur.Comment se déroulent les ateliers ?Les étudiants sont organisés en ateliers comme dans une véritable rédaction. Sous la tutelle dejournalistes professionnels, ils apprennent à produire des informations adaptées aux spécificitésdes différents médias : télévision, radio, presse écrite, numérique. Cest lapprentissage pratiquedu métier de journalisme, en partant sur le terrain, en réalisant des interviews, des reportages,en couvrant des événements en direct, et en respectant les délais de rendus des différentstravaux, avec une rigueur qui doit devenir, au fil des semaines, de niveau professionnel.Comment s’articule la scolarité de deuxième année du master en journalisme ?Lors de la deuxième année de Master en journalisme de l’Ecole de journalisme de SciencesPo, les étudiants choisissent un “parcours” (presse écrite, Web, radio ou télévision) quicorrespond à leur projet professionnel.Ce choix est valable pour toute l’année (pas de changement de parcours en cours d’année) etengage l’étudiant à suivre obligatoirement une somme d’ateliers et de cours afin deperfectionner la théorie et la pratique dans le média choisi.En plus d’une liste de cours obligatoires, correspondant à leur “parcours”, les étudiants doiventsuivre obligatoirement : • Un cours d’anglais, optionnel à Sciences Po, (si le niveau C1 nest pas atteint) • Un cours électif au choix (qui n’est pas un cours obligatoire du parcours choisi par létudiant), et ce, dans la limite des places disponibles • Deux stages en rédaction, en France ou à l’étranger : le premier stage a lieu de septembre à fin octobre (six semaines obligatoires), et le second stage a lieu à partir de mai (12 semaines minimum obligatoires) • Des semaines d’ateliers intensifs : pendant ces semaines les étudiants sont préparés essentiellement aux concours de radio et télévision. • Un projet de fin d’études : pendant trois semaines, les étudiants élaborent une enquête ou un reportage sur le support de leur choix (Web, télé, radio, presse écrite). Ils sont 4/32
    • encadrés par un tuteur choisi parmi le corps enseignant de l’Ecole de journalisme, et soutiennent, à la fin de l’année, devant un juryEn outre, les étudiants peuvent faire, en option : • Des master class • Un cours-séminaire sur les business plans à Sciences Po • Un semestre à l’international dans une Université partenaire de Sciences PoLes élèves de l’Ecole de journalisme bénéficient de l’intégration internationale de Sciences Poet de son réseau sur les cinq continents. Ils peuvent ainsi passer le troisième semestre de leurcursus à l’étranger au sein d’une école de journalisme aux Etats-Unis (New York University,Missouri School of Journalism, University of North Carolina), en Asie (University of Sidney,Hong Kong University, Jamia Millia Islamia à Delhi), en Europe (City University à Londres,Ludwig Maximilian Universitaet à Munich), etc.Quels cours sont prévus dans chaque « parcours » des étudiants de deuxième année ?>> COURS OBLIGATOIRES DANS LE PARCOURS NUMERIQUE >>Techniques dinterviewInsertion professionnelleEngagement / Interaction avec laudiencePerfectionnement numériqueContenus mobilesPhotoIconographie / Images en ligneVidéos pour le WebAtelier de production numériqueProgramme de journalisme entrepreneur + cours de business plans à Sciences PoLangage et développement numérique 1 et 2Raconter une histoire 1 et 2Enquête et investigation 1 et 2Journalisme dagence 1 et 2SR / EditionSemaines intensives>> COURS OBLIGATOIRES DANS LE PARCOURS PRESSE ECRITE >>Techniques dinterviewInsertion professionnelleEngagement / Interaction avec laudiencePerfectionnement numériqueContenus mobilesPhoto 5/32
    • Iconographie/Images en ligneVidéos pour le WebAtelier de production numériqueRaconter une histoire 1 et 2Enquête et investigation 1 et 2Journalisme dagence 1 et 2SR / EditionGlobal reporting (en anglais)Long form journalism (en anglais)Semaines intensives>> COURS OBLIGATOIRES DANS LE PARCOURS RADIO >>Techniques dinterviewInsertion professionnelleEngagement / Interaction avec laudienceReportage radioFlash radioJournal radioJournal TVSemaines intensives>> COURS OBLIGATOIRES DANS LE PARCOURS TELEVISION >>Techniques dinterviewInsertion professionnelleEngagement / Interaction avec laudienceCommentaires sur imagesReportage TVFlash TVEcriture documentaire 1 et 2Journal TVFlash radioSemaines intensivesQuel est le catalogue de cours de première année ?Voir liste en annexe.Quel est le catalogue de cours de deuxième année ?Voir liste en annexe.Quelles sont les règles auxquelles sont soumis les étudiants en ce qui concerne lapublication sur les réseaux sociaux ?Les étudiants signent dès leur entrée à l’Ecole de journalisme de Sciences Po une charte (voiren annexe) qui concerne toutes leurs publications, sur les réseaux sociaux ou ailleurs.Sur ceux-ci (Facebook, Twitter, autre), les étudiants peuvent poster des messages sur lesconférences et master classes, et même les "live-tweeter". En revanche, les étudiants ne doiventpas diffuser sur les réseaux sociaux de mention des cours (contenu, déroulé, échanges internes,etc.) quils reçoivent à lEcole de journalisme de Sciences Po, sauf mention contraire delenseignant. 6/32
    • Je souhaite projeter un PowerPoint (ou autre document) lors de mon cours, commentfaire ?Toutes les salles de cours sont équipées d’un ordinateur et d’un vidéoprojecteur. Il vous suffitdonc d’apporter votre document sur une clé USB. Si vous apportez votre ordinateur personnel,n’oubliez pas l’adaptateur.En tant que professeur, puis-je assister aux master class du jeudi soir ?Oui, c’est gratuit et ouvert au public, sauf exception. L’invité de la master class, qui se tientchaque semaine le jeudi de 18h à 19h30 à l’Ecole de journalisme de Sciences Po, vous estannoncé par email en début de semaine.Comment se passe la relecture des contenus produits par les étudiants, notamment enateliers ?Les contenus produits par les étudiants pendant vos cours sont relus par vos soins. A chaqueatelier, vous leur indiquez quelles modifications sont nécessaires, et si leur sujet est publiableou non en l’état, le but étant de les amener peu à peu à un niveau de production d’informationsde qualité professionnelle. Les étudiants étant très en demande de retours et de conseils sur lessujets qu’ils réalisent, nous vous encourageons à le faire d’une semaine sur l’autre.Comment publier sur le site de l’école de journalisme de Sciences Po ?Les étudiants doivent publier des contenus – après relecture et validation - sur le site de l’école.La publication se fait en conformité avec la charte générale de l’école de journalisme deSciences Po (copie ci-dessous). Les professeurs peuvent aussi se servir de ce support pour ypublier les contenus faits en cours, toujours après relecture et validation.L’outil d’administration du site de l’école est disponible ici :http://www.journalisme.sciences-po.fr/administrator/Les étudiants peuvent-ils piger ?Oui, mais ce n’est pas une priorité. Les étudiants doivent d’abord être formés avant de penser àpiger. Si c’est un contenu produit en cours, l’étudiant doit attendre la dernière relecture et lavalidation de son professeur et demander l’autorisation à son professeur et à la direction del’école de journalisme de Sciences Po (scolarité.edj@sciences-po.fr) avant de proposer cecontenu, gratuit ou non, à l’extérieur. Tout manquement à cette règle est une faute qui peut êtresanctionnée.Quels sont les codes pour accéder à l’outil d’administration du site de l’école dejournalisme de Sciences Po ?Sur demande auprès de la direction de l’école de journalisme de Sciences Po.Comment activer ma messagerie Sciences Po ? 7/32
    • A l’adresse suivante : http://entg.sciences-po.fr/Puis sur l’onglet : Activer votre compteComment faire pour me connecter à un ordinateur de Sciences Po ?Il vous suffit de saisir l’identifiant « ecole.journalisme » et le mot de passe « journalisme ».Comment faire pour me connecter au réseau Wifi de Sciences Po ?Trouvez le réseau sans fil intitulé « Sciences Po », et connectez-vous. Lancez votre navigateuret saisissez le nom de connexion « ecole.journalisme » et le mot de passe « journalisme ».Attention, il faut cliquez sur le bouton « login » pour que cela valide la procédure. • Quand serai-je payé ?Les cours qui ont lieu de septembre à décembre 2012 sont payés au 31 janvier 2013. Les coursqui ont lieu de janvier à mai 2013 sont payés au 30 juin 2013.Mon badge d’accès ne fonctionne plus ou je l’ai perdu. Comment faire ?Merci de vous adresser au secrétariat de l’Ecole de journalisme. 8/32
    • Comment faire pour utiliser le vidéoprojecteur en salle 710 ? 9/32
    • Comment utiliser les écrans en newsroom ? 10/32
    • Comment utiliser les écrans de projection en salles 724 / 725 et 7SS ?Le poste enseignant est situé à droite de lécran plasma de diffusion. Il est signalé par uneétiquette "poste enseignant".Il suffit dallumer lécran plasma pour commencer à projeter. Le son se règle sur la télévision etnon sur le Mac.Comment noter les étudiants ?Ci-dessous les 3 modèles de fiches d’évaluation pour les conférences de rédaction / pourles cours séminaires et les ateliers. 11/32
    • 12/32
    • 13/32
    • 14/32
    • CONTACTS UTILESBruno PatinoDirecteurbruno.patino@sciences-po.fr01.45.49.83.06Agnès ChauveauDirectrice Exécutiveagnes.chauveau@sciences-po.fr01.45.49.83.09Alice AntheaumeDirectrice Adjointealice.antheaume@sciences-po.fr01.45.49.83.10Aurore Le Grix de la SalleEn charge de la scolaritéaurore.legrixdelasalle@sciences-po.fr01.45.49.83.07Jérôme MichelAssistant de gestionjerome.michel@sciences-po.fr01.45.49.83.56Aurélien DuményResponsable audiovisuelaurelien.dumeny@sciences-po.fr01.45.49.83.39Appariteursappariteurs117@sciences-po.fr01.45.49.83.01 ou 83.02 15/32
    • Charte générale Ecole de journalisme de Sciences Po1. Droits et devoirsLa scolarité au sein de lEcole de journalisme de Sciences Po est l’étape initiale d’une vieprofessionnelle. Les élèves de l’école sengagent donc à observer strictement la charte desdevoirs des journalistes français, élaborée en 1918 par le Syndicat National des Journalistespuis révisée et complétée en janvier 1938. Ils respectent de même la Déclaration des devoirs etdes droits des journalistes adoptée en 1971 à Munich par les représentants des fédérations dejournalistes de la Communauté européenne, de Suisse, dAutriche, ainsi que de diversesorganisations internationales de journalistes.En conséquence, tout étudiant de lEcole de journalisme de Sciences Po :· est responsable de ses écrits, même anonymes· publie des informations dont lorigine est connue et les accompagne dune mise encontexte (date, lieu, circonstances, etc.) et des réserves parfois nécessaires. Il sengage aussi àne pas supprimer les informations essentielles et à ne pas altérer les textes et documents· respecte la vérité, quelles quen puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, enraison du droit du public à prendre connaissance d’une information complète et de qualité· tient la calomnie, les accusations sans preuve, laltération des documents, la déformationdes faits, le mensonge, pour de graves fautes professionnelles· respecte la vie privée des personnes· rectifie toute information publiée qui se révèle inexacte· naccepte que des missions compatibles avec la dignité professionnelle· sinterdit dévoquer un titre ou une qualité imaginaires, duser de moyens déloyaux pourobtenir une information, un document, une photo, et surprendre la bonne foi de quiconque· ne perçoit pas dargent dans un service public ou une entreprise privée où sa qualité dejournaliste, ses influences et ses relations seraient susceptibles dêtre exploitées· ne signe pas de son nom des articles de réclame commerciale ou financière et naccepteaucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs· ne commet aucun plagiat, ne fait pas passer la pensée dautrui pour la sienne, et citeexplicitement les confrères dont il reproduit un texte ou même un fragment de texte dequelques mots· garde le secret professionnel et ne divulgue pas la source des informations obtenuesconfidentiellement· nuse pas de la liberté de la presse de façon intéressée· revendique la liberté de publier honnêtement des informations· tient le scrupule et le souci de la justice pour des règles premières· ne confond pas son rôle avec celui du policierEn outre, les étudiants de lécole de journalisme de Sciences Po sengagent à modérer lescommentaires et réactions des internautes à leurs articles.Les commentaires et réactions suivants doivent être supprimés sans délai – la liste nest pasexhaustive :· messages publicitaires· messages pédophiles· messages incitant à la haine raciale· messages niant les crimes contre lhumanité· messages appelant au meurtre· messages proxénètes· insultes (et propos grossiers, agressifs, irrévérencieux, etc.) 16/32
    • · messages diffamants (imputation dun fait portant atteinte à lhonneur ou à laconsidération de la personne physique ou morale, ou du corps auquel le fait est imputé)· messages incitant au piratage informatique· messages incitant à la consommation de drogues, dalcool, de tabac· copies de messages privés ou de correspondance (en violation du secret de lacorrespondance)Les contenus produits dans le cadre de la Scolarité à lEcole de journalisme ne peut faire lobjetdune transmission à lextérieur, gratuite ou non, sans lautorisation expresse de la direction delEcole de journalisme de Sciences Po ET du professeur concerné.2. Champ dapplication de ces droits et devoirsLes étudiants de lécole de journalisme sengagent à respecter les devoirs listés ci-dessuspendant toute la durée de leur master.Cet engagement vaut pour les publications encadrées par les professeurs et la direction delEcole de journalisme, mais aussi pour toute autre publication, y compris sur les réseauxsociaux.Sur ceux-ci (Facebook, Twitter, autre), les étudiants peuvent poster des messages sur lesconférences et master classes, et même les "live-tweeter". En revanche, les étudiants ne doiventpas diffuser sur les réseaux sociaux de mention des cours (contenu, déroulé, échanges internes,etc.) quils reçoivent à lEcole de journalisme de Sciences Po, sauf mention contraire delenseignant.Le respect de ces obligations fait partie des règles de la scolarité à lEcole de journalisme deSciences Po. Tout manquement sera sanctionné en conséquence (de léchec au moduleconcerné à la suspension des études).NB : Cette charte peut-être modifiée à chaque fois que la direction de lEcole de journalisme deSciences Po le juge nécessaire. 17/32
    • Catalogue de cours de première année Ecole de journalisme de Sciences PoCONFÉRENCES DE RÉDACTIONNicolas Beytout, François Ernenwein, Nabil Wakim, Peter Gumbel (en anglais), MarcJézégabel, Vincent Hugeux, Charlotte Sector (en anglais), Jean-Marc Vittori et AnneChaussebourgChaque matin, les conférences de rédaction inaugurent la journée, dans les mêmes conditionsque celles dune vraie rédaction. Chaque étudiant propose, avec laide dun rédacteur en chef,des angles sur l’actualité du jour, en variant les formats éditoriaux, et en sadaptant à la ligne dumédia pour lequel la conférence de rédaction se tient (journal TV, quotidien généraliste, siteWeb dinfos, etc.).COURS-SÉMINAIRESLE JOURNALISME FACE À LA COMMUNICATIONAnne Meaux, Michel Sarazin, Thibault LeclercCet enseignement est une initiation aux méthodes des équipes de communication qui font faceà la presse, que ce soit au nom de personnalités, dinstitutions ou dentreprises. Les grandsprincipes de la communication "ciblée" vers la presse sont donc définis: nature etpositionnement dune source, composition et contexte dun message, gestion et suivi de laréception et du traitement dans les rédactions. Il sagit de comprendre comment des"communicants" font de la presse un canal de communication quils peuvent influencer, voiremobiliser à leur avantage. Les méthodes utilisées pour avoir une "bonne presse", lacommunication de crise et la synchronisation du marketing direct et des relations presse sontabordées au cours de cet enseignement.NATURE DU JOURNALISMEJean-François Fogel et Boris RazonLe journalisme n’a cessé de se redéfinir au cours de son histoire. Se réclamant tour à tour del’engagement, du témoignage, du débat public, de lobjectivité, de l’investigation ou de l’auditdes pouvoirs, il a connu des voix et des ambitions changeantes. Au moment où la mutationtechnologique s’accélère et mène la presse vers la prise directe avec son audience, dans letemps réel de linformation, un retour vers les visions historiques du journalisme, du 19èmesiècle à nos jours, permet de mesurer l’ambiguïté du regard que la presse porte sur elle-même. 18/32
    • DEONTOLOGIE DU JOURNALISMEPeter Gumbel et Didier EpelbaumCe cours est une initiation aux principaux pièges éthiques du journalisme à partir dexemplespris dans l’actualité ancienne et récente. Il passe aussi en revue les règles de la profession dejournaliste, à la fois du côté français et du côté anglo-saxon, via l’examen des chartesexistantes. Il établit enfin les précautions à prendre avant de produire des contenusjournalistiques.ÉCONOMIE DES MÉDIASDavid Kessler et Bruno PatinoL’objectif de l’enseignement est de présenter aux élèves les modèles économiques du secteurdes médias. Ceux de la presse écrite, des recettes (les ventes, la publicité) aux charges (lacollecte de linformation, la saisie et la mise en page, limpression) en passant par les structuresde distribution de l’information, ceux de l’audiovisuel français, des marchés de la radio et de latélévision. Leurs différents modèles (payant/gratuit) seront examinés pour aboutir aux défismajeurs que constituent la fin de la rareté et le développement de l’Internet.HISTOIRE DES MÉDIASAgnès ChauveauDu New York Times à CNN en passant par Elle, LExpress, Libération et Europe 1, ce coursapprofondit lhistoire et lanalyse de médias qui ont modifié la presse en créant des modèles deréférence. Au-delà du récit dune aventure rédactionnelle et de son succès économique, uneattention particulière est apportée à linfluence du média sur lapproche du journalisme et ladéfinition des offres faites aux audiences.DROIT DE LA PRESSE ET DES MÉDIASJean-Pierre MignardCe cours vise à déterminer le cadre légal de la profession de journaliste dans son exercice etléquilibre à respecter entre liberté dexpression et protection du droit des personnes à leurhonneur, à leur considération, à leur droit à limage et à lintimité de la vie privée. Le courstraite des thèmes suivants : communication, liberté dexpression et information ; enjeux,diffamation et critères judiciaires de la bonne foi ; lintimité de la vie privée ; la protection desgroupes sociaux et la liberté de la presse ; la spécificité du support Internet ; les contraintes dela déontologie journalistique.STATISTIQUES : ANALYSE ET PRÉVISIONFares MabroukCe cours présente un aperçu des principaux concepts statistiques d’analyse des données. Nousy aborderons de manière critique des interprétations de données à travers des études de castirées de publications internationales. Le cours permet d’aborder les principales démarchesstatistiques tout en mettant l’accent sur les limites et l’éthique de certaines interprétations.HISTOIRE DES CRISES INTERNATIONALESPierre Grosser 19/32
    • Ce cours vise à donner aux étudiants des éléments pour leur permettre de décrypter lesrelations internationales et le vocabulaire utilisés par les analystes. Il s’agit également de lesfamiliariser avec les acteurs de l’action extérieurs de la France. L’accent sera mis enfin sur lesrelations avec la presse et le rôle de celle-ci dans les représentations et controverses publiquesconcernant certaines crises majeures.VIE POLITIQUEPascal Perrineau et les chercheurs du CEVIPOFIl sagit dans cet enseignement de montrer comment un chercheur construit et aborde un sujetde recherche en sciences politiques et de présenter le regard quil porte sur la manière dont lapresse le traite. Un certain nombre de chercheurs du CEVIPOF viendront présenter les résultatsde la recherche sur des thèmes aussi divers que lextrême droite, la corruption, le libéralisme,les banlieues, les sondages, la sécurité sociale, etc.INTRODUCTION À L’ANALYSE ÉCONOMIQUEMathilde Lemoine et Olivier StorchCe cours vise à faire connaître les raisonnements de base en économie et comprendre lesproblématiques, les hypothèses, les méthodes et les limites des résultats des grandes analysesthéoriques. Il sagit également de sorganiser pour trouver des éléments analytiques,comprendre lutilité des dimensions temporelles et historiques et maîtriser leur utilisation etsavoir où chercher linformation statistique et la décrypter.LE FAIT RELIGIEUXOlivier BobineauLoin des amalgames et réductionnismes en tout genre, ce séminaire pluridisciplinaire(sociologie, économie, histoire, science politique, théologie) a pour visée de comprendre lesarticulations entre le politique et le religieux dans la société contemporaine. La questionreligieuse redevient dans les faits une préoccupation centrale de notre monde. Cest pourquoi ilest indispensable den proposer une grille de lecture pertinente et des clés de compréhension endirection de futurs journalistes qui sont, en la matière, les premiers formateurs dopinion.LES ENJEUX DE LA JUSTICE CONTEMPORAINELoïc DusseauIl s’agit de sensibiliser les futurs journalistes aux grands enjeux de la justice contemporaine quitrouvent, dans les médias, une place toujours plus affirmée. Outre une présentation tanthistorique qu’actualisée des institutions judiciaires, seront expliqués les fonctionnementsspécifiques des professions d’avocat et de magistrat, ainsi que le déroulement des différentstypes de procès. La connaissance de ces rouages permettra aux étudiants de mieux comprendreles débats d’actualité sur la réforme de la justice et de ses principaux acteurs qui viendrontillustrer le cours sur chacun de ses thèmes pour le placer dans sa dimension contemporaine etl’ouvrir sur la prospective.INSTITUTIONS EUROPÉENNESMarc Germanangue 20/32
    • COURS DE TRONC COMMUNWORLD POLITICS, SOVEREIGNTY, RIGHTS AND GLOBAL ORDERChris BickertonSovereignty is the conceptual foundation of the discipline of International Relations (IR). It isthe basis for both analytical and normative reasoning in IR. The assumption of anarchy, forinstance, so central to mainstream theorising about world politics, is also an assumption aboutsovereignty. Decisions on what is considered right and just in international relations rest uponones view of whether moral weight should be attached to the sovereign state. In recentdecades, the centrality of sovereignty to world politics has been challenged both in theory andin practice. Scholars and policymakers have regularly called into question its usefulness in aworld marked by a shift from government to governance. They have also challenged its moralvalidity, describing sovereignty as ‘a tyrants charter. In 1994, then secretary general of theUnited Nations, Boutros Boutros-Ghali, declared the ‘age of absolute and exclusivesovereignty to be over. This course will study the main debates of world politics through theanalytical prism of sovereignty. It will critically interrogate those who argue that we need tomove beyond sovereignty by looking in detail at the postsovereign alternatives which theypropose. It will also consider the extent to which contemporary trends in world politics –global financial crises, the shift of power from West to East, the deepening and widening ofglobal governance institutions – are weakening or reinforcing the role of the sovereign state.Attitudes toward sovereignty are also expressions of broader views on the nature of politicalpower, the scope of human agency and the merits and risks of collective action. A criticalreflection of the role of sovereignty in world politics thus raises crucial questions about thenature of political right, global order and the future of human society in the 21st century.ENJEUX SOCIAUX ET POLITIQUES DU NUMÉRIQUEDominique BoullierNotre environnement quotidien est désormais tissé par le numérique, données, calculateurs,réseaux, applications. Le cours vise à former de futurs décideurs à lanalyse des enjeux socio-politiques du numérique (dont internet) pour comprendre que plusieurs politiques sont toujourspossibles et ne pas laisser les ingénieurs décider seuls de linfrastructure qui formate nosexpériences. Thèmes abordés : La "révolution" numérique ? ; Réduire les supposés "fracturesnumériques" ; "Lêtre-connecté" ; Gouverner la ville numérique ; Equiper les démocraties ;Décider des politiques des architectures numériques ; Ecrire/publier : the "attentionbackbone" ; Décomposer/recomposer : "remédiation" ; Sorienter/explorer le réseau ;Produire/innover ; Expliciter/calculer ; Penser en numérique. Attention : ce cours suppose quelétudiant sintéresse aux questions techniques car chaque séance comportera 15 minutes deformation sur les techniques du numérique.PENSÉE DES SEXES ET DÉMOCRATIEGeneviève FraisseReconnaître que lhistoire est sexuée sentend de plusieurs façons : dabord que les sexes fontlhistoire, ensuite, inversement, que la conviction dune atemporalité anthropologique des sexesfreine la pensée, enfin que la sexuation du monde se lit, à lère démocratique, au travers deproblèmes politiques. Trois axes seront proposés à la réflexion : 1) une perspectivegénéalogique propre à établir le lien entre démocratie exclusive, république masculine etémancipation des femmes. 2) la prise au sérieux du concept « égalité » qui permet de formuler 21/32
    • la question de symétrie démocratique, par exemple celle du « service » ou du « consentement». 3) Un souci de clarification épistémologique quant au point de vue, regard sur la dominationou analyse de lémancipation, et une exigence de précision terminologique (sexe/genre,différence/identité, égalité/liberté).AFTER FUKUSHIMA : CLIMATE SCIENCE, NUCLEAR POWER AND GLOBALWARNINGGabrielle Hecht and Paul EdwardsUntil recently, concerns about climate change led many to project the construction of up to1000 new nuclear power stations worldwide, in the hope of reducing global carbon emissionsand shifting the world energy economy away from fossil fuels. But the 2011 disaster atFukushima has led to reconsideration of the viability of nuclear power. This course offersessential historical perspective on these debates. It presents accessible reviews of climatechange science and risks, and of nuclear power and its risks. It draws from science &technology studies (STS), anthropology, economic sociology, cultural studies, and postcolonialstudies. Students will emerge better equipped to understand and debate the climate changeissue and potential energy futures for the Earth.INFORMATION IN SOCIAL SYSTEMSPaul EdwardsWhat is information? How do collections such as libraries, Wikipedia, or scientific data setsenhance the value of information? How do new sociotechnical systems, such as computer-supported collaborative work and social media (Facebook, Twitter, Google+, etc.), break fromolder forms — and with what effects? This course explores how the core properties ofinformation, people, and technologies co-create social order. The course provides a distinctivesynthesis of important ideas about the use and value of information from psychology,information and library science, economics, computer science, sociology, law, and history.ATELIERS SPÉCIFIQUESJOURNALISME D’AGENCE 1 et 2Bernard Pellegrin, François Grangié, Corinne DelpuechCe cours est un apprentissage de lécriture de dépêches dagence. Il traite des thèmes suivants :la définition dune information, la construction de la dépêche (lead, background, slug, titre,dateline, signature, reportage sous forme de dépêche), le découpage de la copie (priorités,attributs, embargos), les sources et citations, l’écriture (vocabulaire, expression, mot juste,clichés), la fabrication de la dépêche, le circuit du producteur au consommateur, le rôle dudesk, la gestion des alertes, et l’analyse.INITIATION AU PHOTOJOURNALISMEMagdalena Herrera, Alain Génestar et Dimitri BeckIl s’agit de familiariser les étudiants avec lhistoire de la presse "picture" dans le monde, dumagazine Life à aujourdhui. En quoi les médias agissent-ils toujours en conservateur dunepresse davant la télévision? Quelle est la différence entre une illustration et une "image"? Ils’agit aussi d’apprendre léditing spécifique à une "picture magazine". Quest-ce quunenarration par limage? Comment titrer, travailler les rapports du texte et de la photographie? 22/32
    • Comment travailler la créativité éditoriale? Comment positionner les sujets par rapport autiming de linfo? Quels sont les angles morts de lactualité? Et les différentes écritures "picture"par rapport au type de support, mensuel, hebdomadaire, quotidien?ANALYSER UN ÉCRITJean-François Fogel et Peter Gumbel (en anglais)Ce cours vise à apprendre aux étudiants en journalisme à exercer un regard critique sur lesproductions journalistiques de la presse écrite et en ligne. Combien de sources y a-t-il dans unarticle? Qui sont les sources anonymes citées? Quel est l’angle choisi? Quelle est la structuredu papier? Quels sont les éléments d’ambiance? Quel est le genre journalistique utilisé? Dansquel contexte médiatique l’histoire est-elle publiée? Toutes ces questions doivent faire l’objetd’une analyse qui devra devenir un réflexe pour des étudiants consommateurs d’informationsquotidiennes.ANALYSER UN SONEmmanuel Laurentin et Antoine GentonCe cours vise à apprendre aux étudiants en journalisme à exercer un regard critique sur lesproductions journalistiques de la radio. Comment le son est-il construit? Combien de sourcessont citées? Quels sont les éléments d’ambiance? Dans quel contexte médiatique l’histoire est-elle publiée? Quel est l’angle choisi? Toutes ces questions doivent faire l’objet d’une analysequi devra devenir un réflexe pour des étudiants consommateurs d’informations quotidiennes.ANALYSER UNE VIDÉOHervé Brusini et Charlotte Sector (en anglais)Ce cours vise à apprendre aux étudiants en journalisme à exercer un regard critique sur lesproductions journalistiques télévisées et des vidéos en ligne. Comment la vidéo est-elleconstruite? Quel est le format journalistique adopté? Combien de sources sont citées? Quelssont les éléments d’ambiance? Dans quel contexte médiatique l’histoire est-elle publiée? Quelest l’angle choisi? Toutes ces questions doivent faire l’objet d’une analyse qui devra devenir unréflexe pour des étudiants consommateurs d’informations quotidiennes.VEILLER, CHERCHER, VERIFIERSamuel Laurent, Bastien Hugues, Alexandre Piquard et Alex Pigman (en anglais)Chaque génération de journalistes fait face à des nouvelles technologies et à des outils quil’aide à collecter l’information, à agréger des éléments de compréhension, à se constituer uncarnet d’adresses, à trouver des sources, et à les vérifier. L’objectif de ce cours est d’aider lesétudiants à se constituer une “boîte à outils” nécessaire dans leur travail quotidien de recherched’information. Les outils évoluant sans cesse, les étudiants seront encouragés à adopter uneposture d’adaptation constante aux nouveaux outils à venir.SOURCES ET ENQUÊTEPascal CeauxLe cours aura pour objectif de décrypter les coulisses de linvestigation. Il évoquera notammentla recherche et la gestion des sources humaines et documentaires. Il évoquera aussi ledéroulement concret dune enquête à travers létude dexemples précis et détaillés. 23/32
    • TECHNIQUES DÉCRITURE JOURNALISTIQUEJurgen Hecker (en anglais), François Grangié, Corinne Delpuech et Bernard PellegrinCe cours est une initiation à l’écriture journalistique. Il s’agit d’apprendre aux étudiants àrepérer ce qu’est une actualité, à trouver un lead, à rédiger des brèves et de courts articles sousla pression d’une heure de bouclage. Orthographe, syntaxe, style, emploi du “mot juste”,concision de l’écriture, tous les ingrédients présidant à la rédaction d’un court lead serontpassés en revue et assimilés par les étudiants afin qu’ils soient capables de rendre une copie“propre”, sans recours aux clichés et autres abus de langage.INSERTION PROFESSIONNELLELaure Bézault et Marc BombardeCet atelier donne à voir les grands principes d’organisation d’un CV dans l’optique d’unerecherche de stage ou d’emploi dans une rédaction. Les étudiants devront éditer une premièreversion de leur CV, et la mettre en ligne sur le site de l’Ecole de journalisme de Sciences Po, etle mettre ensuite à jour régulièrement en fonction des expériences professionnelles acquises aucours de leur scolarité.ATELIERS NUMÉRIQUESCULTURE NUMÉRIQUE 1 et 2Alice Antheaume, Ziad Mallouf (en anglais) Jean-François Fogel, Philippe Couve, BorisRazon et Frédéric Filloux (en anglais)Il sagit dinitier les étudiants à la culture numérique. Lobjectif de cet enseignement, spécifiqueà lÉcole de journalisme de Sciences Po, est double : dabord donner des pistes essentielles pourmieux utiliser et mieux comprendre le Web, lenvironnement mobile, les formats éditoriauxspécifiques au numérique, et lorganisation des rédactions numériques ; ensuite nourrir laculture générale des étudiants avec des contenus et des outils numériques indispensablesaujourdhui à la pratique du journalisme.PRODUCTION NUMÉRIQUEThomas Bronnec et Emmanuelle Defaud, Philippe Couve, Renée Kaplan (en anglais),Clémence Lemaistre et Catherine FournierIl sagit denseigner aux étudiants ce quest lécriture numérique en produisant des blogs, sitesWeb et/ou pages sur les réseaux sociaux. Comment réagir vite sur un sujet dactualité?Comment se servir des mines dor dont regorge le Web quand on est journaliste en ligne?Comment trouver des infos que les agences nont pas? Comment concevoir des sujetsspécifiques au Web? Comment créer une signature éditoriale? Comment varier les angles selonles formats possibles (revue de presse, vidéorama, papier avec des liens, vidéo, diaporama,interview, live, etc.)? Comment créer des conversations avec des internautes et utiliser leurscontributions?EDITEURS EN LIGNEAlice AntheaumeCe cours veut plonger les étudiants en journalisme dans des conditions réelles – car en ligne – 24/32
    • pour comprendre ce que la responsabilité déditeur implique sur un site d’informations. Pour cefaire, tous les étudiants gèrent, lun après lautre et sous la tutelle de la rédaction en chef, laligne éditoriale de la rubrique «actualités» du site de l’Ecole. Il s’agit d’y publier, chaque jour,comme sur un vrai site d’informations, des contenus journalistiques pertinents par rapport àl’actualité. Entre autres, trouver de bons titres, relire les productions de ses confrères,hiérarchiser les contenus sur la page daccueil, vérifier que les informations sont valables,sassurer de leur mise à jour tout au long de la semaine, et effectuer le travail de veille pourtrouver des informations de dernière minute.ATELIERS TVCOMMENTAIRE SUR IMAGESBenoît Petit, Arnauld Miguet, Charlotte Sector (en anglais), Guillaume Priou, Ali Laïdi,Philippe Rey, Pascale Bourgeaux et Alex Pigman (en anglais)Lobjectif de cet atelier est d’approfondir la réalisation d’un sujet court, à partir d’imagesdonnées. Là encore, il faut distinguer ce qui relève de linformation essentielle, de «langle» etde linutile, afin de préparer les étudiants à travailler dans les conditions d’une rédactionprofessionnelle. Cet atelier suppose aussi de travailler la voix, la diction, lélocution, larespiration, et le rythme.REPORTAGE TVSylvie Ramir, Nathalie Saint-Cricq, Romain Messy, Gérard Leclerc et Charlotte Sector (enanglais)Cet atelier vise à apprendre ou améliorer les techniques de reportage pour des journauxtélévisés (1 minute 30 à 3 minutes): angle, choix du terrain et critères de sélection des plans àtourner, tournage, choix de l’interview (Qui interviewer? Comment préparer l’entretien?Quelles paroles retenir?), construction du sujet (avec accroche et chute), montage (agencementdes séquences en fonction du récit ou de l’illustration d’une problématique. Il faut aussi savoirque dire (écriture du commentaire, la valeur du mot) et comment le dire (placement de la voix,vitesse, ton). En mêlant exercices pratiques sur le terrain et éléments de connaissancehistorique sur les origines mêmes de cet art d’informer, le but est d’acquérier les réflexes quipermettent de réaliser, en toute situation, ce basique du journalisme télévisé, l’une des valeursajoutées majeures du métier.ATELIERS RADIOREPORTAGE RADIOGilbert Chevalier, Brice Dugénie, Anne Brunel, Pierre Weill, Rachel Mardsen (en anglais),Emmanuel Laurentin, Philippe Corbé et Hélène Jouan et Anne CorpetLobjectif de cet atelier est d’enseigner aux étudiants les techniques de reportage radio :capacité à décrire le lieu du reportage, écriture dun papier factuel, capacité à interviewer lesacteurs dun reportage, choix des interlocuteurs, capacité et synthèse et de montage densembleavec intégration des sons d’ambiance voire musiques.FLASH RADIOAntoine Genton, Gilbert Chevalier, Pierre-Édouard Deldique, Rachel Mardsen (en anglais) etEdwige Coupez 25/32
    • Cet atelier a pour objectif de travailler principalement la hiérarchisation de l’information,l’efficacité et la simplicité de l’écriture radio, l’évolution de l’information (progression d’uneinfo au cours de la séance, entre le premier et le deuxième flash) et la voix (mise en valeur,intonation, rythme).ATELIERS PRESSE ÉCRITELES FORMATS DE LA PRESSE ÉCRITERaphaëlle Bacqué, François Ernenweim, Philippe Mudry et Donald Morrisson (en anglais)Cet atelier décriture a pour but dacquérir réflexes et qualités professionnelles à travers létudede genres journalistiques aussi différents que le portrait, le reportage, lenquête, lentretien,l’encadré, le croquis, la photo légendée. Le mode de recueil des informations, la sélection, lahiérarchisation, la restitution et la qualité du récit seront étudiés au cours de travaux pratiques.ENQUETER POUR ECRIRE 1 et 2Pierre Assouline, Renaud Leblond, Éric Chol, Donald Morrison (en anglais), Patrice Trapier,Pierre Assouline, Nathalie Villard et Peter Gumbel (en anglais)Sous forme de travaux pratiques, danalyses de grandes enquêtes, de points théoriques, et ensappuyant sur le témoignage de professionnels, cet atelier sattache à dessiner les contours dunjournalisme denquête qui est non seulement le sel du métier mais un élément clef du bonfonctionnement dune démocratie. Les étudiants devront produire eux-mêmes des “pitchs”cohérents pour leurs propres idées journalistiques, en présentant l’angle et les sourcespossibles, avant de passer à la réalisation. 26/32
    • Catalogue de cours de deuxième année Ecole de journalisme de Sciences PoENGAGEMENT / INTERACTION AVEC L’AUDIENCEAurélien Viers et Aude BaronLe journaliste est descendu de son piédestal. Interpellé dans les commentaires, contredit sur lesréseaux sociaux, il vit désormais en interaction avec l’audience. Comment interagir avec elle?Comment agréger une communauté de lecteurs? Quand leur répondre et de quelle façon?Comment gérer les trolls? Et enfin, comment raconter une histoire journalistique avec descontenus glanés sur les réseaux sociaux?TECHNIQUES DINTERVIEWBruno JeudyMener une interview, d’anonyme ou de personnalité, est un exercice journalistique à la foisfondamental et périlleux. Au téléphone, lors d’une conférence de presse, de visu, sur un plateautélévisé ou lors d’une émission de radio, il s’agit d’apprendre à préparer un entretien, calibrerl’angle de cet entretien, savoir poser les bonnes questions, sentir à quel moment relancer, pourau final obtenir des réponses aiguisées de son interlocuteur.INSERTION PROFESSIONNELLEL’École de journalisme de Sciences Po veut préparer les étudiants de 2e année à leur insertionprofessionnelle à l’issue de leur scolarité, via des stages et des contrats de travail. Cela passepar la rédaction de CV, lettres de motivation, la candidature à des concours et à des bourses, laconnaissance du droit du travail et des pigistes, ainsi que par l’entretien d’un réseauprofessionnel... Comment cela marche? Comment se présenter, lorsque l’on est jeunejournaliste, à un employeur potentiel? Comment préparer un entretien d’embauche/unconcours? Comment rédiger un synopsis pour une pige?PERFECTIONNEMENT NUMÉRIQUEThibaud VuittonCe cours est l’approfondissement des séances de numérique données en première année. Le butest de rendre les étudiants de plus en plus agiles sur les réseaux. Ils doivent savoir à la foisproduire de l’information mais aussi l’organiser en ligne. Au cours de ces six séances, lesétudiants seront plongés dans les coulisses des sites Web d’information (fonctionnement,développement technique servant à l’information, mesure d’audience et analyse de la viralité, 27/32
    • système de «tags», publicités en ligne, exportation des contenus sur les mobiles et lestablettes).CONTENUS MOBILESOlivier LendresseLe but de ce cours est détudier lécosystème de linformation sur mobiles, de comprendre lesusages des consommateurs sur téléphone portable et tablette, danalyser les enjeux duneprésence éditoriale sur mobile, et de connaître les grands principes qui justifient la conceptiond’une interface dapplication à visée journalistique.PHOTODimitri BeckCet enseignement permet dacquérir un savoir-faire : la maîtrise technique de loutilphotographique. Une photographie nette et convenablement exposée ne suffit pas. Elle doitrefléter une intention, un propos, un angle, un regard. Via l’étude des fondamentaux (focales,diaphragme, vitesse, sensibilité, ainsi que lutilisation du flash en reportage), et vial’apprentissage des bases du traitement de limage en numérique, chaque étudiant devramaîtriser, à l’issue du cours, un «workflow» numérique.ICONOGRAPHIE / IMAGES EN LIGNECe cours explique aux étudiants les utilisations éditoriales des images en ligne. Qua-t-on ledroit dutiliser ? Quels sont les mauvais exemples à ne pas suivre ? La photo nétant pas unélément de décoration, il y a des bonnes pratiques quil convient de respecter pour donner de laforce visuelle à un contenu, et savoir comment raconter des histoires en images, via desdiaporamas dactualité.VIDÉOS POUR LE WEBChristophe Rauzy et Nicolas EnaultLa vidéo en ligne n’est pas de la télévision. Elle repose sur des principes différents, adaptés autemps réel de l’information, à la consommation sur les réseaux sociaux et sur les mobiles, etqui prennent bien sûr en compte l’art du storytelling animé. Cet atelier passe en revue lesdifférents formats de la vidéo en ligne, sa distribution sur les plates-formes communautaires etles principes de la viralité. Les étudiants seront sont amenés à réaliser eux-mêmes des vidéosen ligne, et à monter des séquences informées, courtes et efficaces.PRODUCTION NUMÉRIQUEThomas Doduik et Antoine Daccord, Boris Razon et Pascale Robert-Diard, Célia Mériguet etThibaud Vuitton, Francis Pisani (en anglais)L’objectif de cet atelier numérique est de produire des informations de qualité professionnelleen ligne, en respectant les temporalités du Web, en trouvant des formats adaptés, dont le “live”et le “fact checking”, et en utilisant journalistiquement des outils numériques dans le cadred’un reportage de longue durée. Les étudiants doivent maintenant savoir s’organiser enrédaction, maîtriser la circulation entre eux et avec leurs rédacteurs en chef, et assurer unepublication régulière et pertinente sur leur support. 28/32
    • JOURNALISME ENTREPRENEUR Eric SchererLe but du cours est de préparer les futurs journalistes au nouvel environnement économique ettechnologique de la presse. Le cours est bâti selon un cheminement menant de l’analyse desdynamiques en cours dans les médias à l’exposé des méthodes et à la présentation des outilsutiles dans la création d’un nouveau média. Des séances traitent d’abord du nouvel écosystèmedes médias et des mutations dans l’environnement technologique des médias en réseaux. Untravail pratique d’approfondissement prolonge cette première série de cours. Il offre aux élèvesla possibilité de bâtir un projet de création d’entreprise de presse. Le meilleur projet, choisi parun jury, fait l’objet d’une aide financière et d’un accompagnement par des tuteurs.LANGAGE ET DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE 1Damien Van Achter et Pierre RomuratLe journaliste de demain doit savoir produire des contenus mais aussi comprendre la structuredes sites d’infos et applications des éditeurs. Sans lui-même créer des interfaces, il doitcomprendre quelques rudiments de code (HTML, PHP, CSS, Javascript) et savoir en quoiconsiste le travail des développeurs. A l’issue de cet enseignement, les étudiants connaîtront lemonde du développement, sauront parler aux développeurs, afin d’imaginer des formatséditoriaux innovants. Le premier volet de ce cours est axé sur l’apprentissage des spécificitésde Wordpress, de l’HTML et de PHP, dans l’optique d’une utilisation journalistique autonomede ces outils.LANGAGE ET DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE 2Damien Van Achter et Pierre RomeraCe cours est le deuxième volet du cours Langage et développement numérique. Après avoirappris les spécificités de Wordpress, de l’HTML et de PHP, les étudiants découvrent d’autreslangages, comme CSS et Javascript, afin de mieux maîtriser leur chaîne de productionéditoriale et technique et se réapproprier les moyens de cette production.LONG FORM JOURNALISM (en anglais)Mira KamdarGLOBAL REPORTING (en anglais)Célestine BohlenThe course will address the practical challenges of foreign reporting, whether as a journalistwho “parachutes” into a breaking news story or as a correspondent on a posting in anothercountry. While it will address the rigors of covering war and conflicts, the course’s main focuswill be on reporting and writing vivid, human stories that open windows onto differentcultures. Human rights, immigration, diplomacy and global economics will be covered. Thecoverage of international news in different print media will be studied and critiqued. The focuswill be on critical thinking – looking beyond the obvious, the banal and the official line – toillustrate the lives of others.RACONTER UNE HISTOIRE 1 et 2Laurent Greilsamer 29/32
    • Tout en s’inspirant des différentes techniques narratives utilisées dans les récits de fiction et denon-fiction, le cours «raconter une histoire» vise à nourrir l’écriture des étudiants pour leurspropres travaux journalistiques. Cet enseignement a pour objet principal la maîtrise deséléments définissant un contenu journalistique: construction, point de vue, ton, continuité,rythme d’écriture, style, etc.ENQUÊTE ET INVESTIGATION 1 et 2Vincent Hugeux et Marc JézégabelCe cycle a pour vocation d’approfondir les bases indispensables pour mener une enquête à sonterme, dans le domaine sociétal, culturel, économique ou sportif, en fonction des intervenants.L’objectif est d’être le plus concret possible en faisant réaliser à chaque étudiant des sujetscomplètement rédigés et édités au cours du cycle.. La première séance sera consacrée à larecherche des sujets et à la méthodologie, notamment la définition de l’angle, l’identificationdes sources et la problématique de l’article à rédiger, ses encadrés et son éditing.L’accent sera mis ensuite, au cours des séances suivantes, plus individualisées, sur l’exigenceque requiert une enquête approfondie, l’écriture magazine, les notions de rythme et de relancequi font d’un papier un bon article.JOURNALISME DAGENCE 1 et 2Michel Sailhan et Pierre SerisierLe but de cet atelier est de professionnaliser les étudiants avec l’environnement de l’agence depresse afin qu’ils puissent se présenter aux concours de l’AFP notamment en fin de 2e année.Comment réagir vite dans des situations d’urgence ? Comment mettre en perspectivel’information et la contextualiser ? Comment poser des questions pertinentes en conférence depresse? Quels sont les différents formats éditoriaux possibles pour lagencier ?SR/ÉDITIONCOMMENTAIRE SUR IMAGELaurent DreznerLobjectif du cours est triple: apprendre, réapprendre ou approfondir lécriture télévisée. Fairecomprendre à qui on sadresse en fonction du média et de la chaîne, savoir construire une«cabine» ou un reportage télévisé, travail sur le rapport texte / images. Apprendre à «laisservivre» une image, travailler la voix, le ton, le rythme pour quun commentaire sur imagestouche tout de suite le téléspectateur.REPORTAGE TVPascal ManoukianCe cours permet d’acquérir une connaissance concrète et pratique des techniques mais aussi dumarché du reportage. Le cours se déroulera autour de trois temps:1) La réalisation, à partir de thèmes définis, de reportages de 5 à 8 minutes. Les étudiantsauront deux ou trois semaines pour les tourner et les monter (en dehors des heures du module).Un visionnage collectif des sujets sera fait (pendant le module) avec les élèves.2) Le décryptage de reportages ou extraits de reportages produits ou en cours de production àl’agence Capa avec analyse pratique des problèmes de tournage. 30/32
    • 3) Une série de «cours conseils» toujours très pratiques et illustrés sur quelques grandsfondamentaux du métier.FLASH TVArnauld MiguetLobjectif de ce cours est dapprendre à savoir «fabriquer» un reportage pour un journaltélévisé, savoir commenter les images dun sujet pour le journal télévisé, apprendre à choisir les«bonnes» infos, raconter une histoire, maîtriser et organiser son temps, apprendre à rendrelinfo accessible au plus grand nombre. Il sagit de faire acquérir un savoir faire opérationnelsur trois types de pratiques journalistiques télévisuelles: présentation de flashs, plateau desituation, commentaire sur images. A la fin de lannée, chaque étudiant doit être opérationnel etcapable dintégrer une rédaction immédiatement.JOURNAL TVAntoine Guélaud, Claude Carré, Laure Bezault, Michel Fines, Arnauld Miguet, FannyStenneler et François-Xavier MénageLobjectif de ce cours est de le transformer en rédaction, avec des reporters (cameraman etrédacteur alternant à ce poste), un rédacteur en chef et un ou deux présentateurs pour fabriquerun vrai journal télévisé. Ce cours sorganise avec une conférence de rédaction, le choix dessujets de reportages, pour la plupart tournés à Paris ou en banlieue avec tous les exercices quelon retrouve dans un journal télévisé (sujet court, papier en direct, dossier, commentaire surimages, off, encadrés, commentaires en direct sur le plateau, météo).ECRITURE DOCUMENTAIRESerge MoatiLe documentaire pour raconter la vie, les gens, les mondes traversés et l’Autre. Une écriture,bien sûr : elle se regarde, s’analyse, s’apprend. Notre société à vingt-quatre images la seconde.La filmer, la questionner. C’est l’objet même de ce cours : une passion en apprentissage, unepassion transmise: celle du documentaire. Avec ici, l’accent aigu mis sur les documentairespolitiques, sociétaux. Bref, la vie, autour de nous, en images.ATELIER TV (en anglais)Catherine GallowayREPORTAGE RADIOFlorence Strum et Omar OuahmaneIl s’agit de donner aux élèves les bases nécessaires pour réaliser des reportages radio: prise deson, recherche des sujets, approfondissement des angles, montage, mixage. L’objectif est deparvenir à un résultat en fin de semestre qui permette d’envisager la diffusion des meilleurs 31/32
    • sujets sur le site de France Culture ou dans le cadre du magazine de la rédaction. Les idées etles thématiques sont décidées en début de semestre avec les étudiants.FLASH RADIOFrançois Clémenceau, Sophie Marsaudon, Marc Voinchet et Pierre-Édouard DeldiqueApprendre à travailler sous pression, en respectant les contraintes horaires, aller à lessentiellinformation, prendre du plaisir à trouver son propre style en faisant la guerre aux facilitésdécriture, pour pouvoir capter lattention de son auditeur quel que soit le support radio, etdonner envie découter le flash suivant.JOURNAL RADIOSébastien Laugénie, Xavier Yvon, Edwige Coupez, Richard Place et François ClémenceauLes séances visent à lapprentissage et au perfectionnement de la réalisation de reportage sur leterrain et dans les conditions de temps réel demandées dans une rédaction : directs extérieursau téléphone portable, réalisation de reportages en une demi-journée, etc. En rédactionconstituée (avec présentateur, flashman et reporters), lobjectif est de produire deux éditionsdinformation dans une même journée avec le souci de «faire avancer» linformation du jour.JOURNALISME DE DONNEES (SEMAINE INTENSIVE)Les notes de frais des parlementaires britanniques, les câbles diplomatiques américains publiéssur Wikileaks et traités par des rédactions, les mandats cumulés (ou pas) par les 576 députésfrançais... Ce sont des exemples de journalisme de données devenus célèbres. Alors que levolume de données digitales dans le monde ne cesse d’augmenter, le travail du journaliste dedonnées consiste à donner du sens à des chiffres de prime abord indigestes. Et pour ce faire, ildoit trouver une histoire à raconter, trouver et traiter des données, établir une narration ettravailler à la visualisation de ces données. Un apprentissage qui se fera sous la forme d’unesemaine intensive. 32/32