• Save
Ototoxicité Gentamicine
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Ototoxicité Gentamicine

on

  • 1,853 views

case-report on sudden gentomycin ototoxicity and vestibulotoxicity

case-report on sudden gentomycin ototoxicity and vestibulotoxicity

Statistics

Views

Total Views
1,853
Views on SlideShare
1,853
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Ototoxicité Gentamicine Ototoxicité Gentamicine Presentation Transcript

  • Dr Ali ABBAS Sce d’ORL du Dr. PolonovskiCentre Hospitalier de Versailles André Mignot
  • J0 zona coudeJ2 méningite liquide clair : PCR VZV + à 48hJ0 gentamicine 3 mg/kg, J1 gentamicine 6 mg/kg (600 mg/94 kg)et J2 gentamicine 6 mg/kgBilatéralement: J1 matin acouphènes, J1 soir hypoacousie, J2 matinsurdité subtotale, J2 soir vertigeJ4 (Sce ORL): surdité subtotale bilatérale (85 dB aiguës) et aréflexievestibulaire bilatérale7j de corticoïdes IV 1 mg/kg, 15j Zovirax 30 mg/kgDurant hospitalisation en orl: aggravation surdité bilatérale:cophose (surdité profonde à 100 dB aiguës et 70 dB graves),persistance aréflexie vestibulaire bilatéraleCs externe ORL CHU Avicenne pour implant cochléaire enurgence: hypothèse ototoxicitéConclusion du Sce ORL Mignot: labyrinthite bilatérale parototoxicité immédiate à la gentamicine pour méningite post-zostérienne
  • Aucun cas décrit de surdité et atteintevestibulaire profonde et bilatérale aprèsméningite post-zostérienneRelecture des transmissions IDE: chronologieen faveur ototoxicité immédiate: suite à lapremière injection de gentamicine à 3 mg/kg:début par acouphènesDoses suivantes de gentamicine > 6mg/kgIndication gentamicine PL liquide clair:suspicion de listériose mais gravité de l’étatclinique?
  • Syndrome de Ramsay-Hunt associant paralysie faciale périphérique et surdité perception: polynévrite ou labyrinthite mais pas de cas bilatéral ni d’atteinte par méningite [1] Méningite post-zostérienne: pas d’atteinte du VIII, pas d’atteinte bilatérale [2]1. Ohtani F, Furuta Y, Aizawa H, Fukuda S. Varicella-zoster virus load and cochleovestibular symptoms in Ramsay Hunt syndrome. Ann Otol Rhinol Laryngol. 2006;115:233-8.2. Gregoire SM, van Pesch V, Goffette S, Peeters A, Sindic CJ. Polymerase chain reaction analysis and oligoclonal antibody in the cerebrospinal fluid from 34 patients with varicella-zoster virus infection of the nervous system. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2006;77:938-42.
  • Cumulative, destruction CCE: phosphorylation par radicaux libres oxydants : gentamicine agit comme un chélateur du fer, active la peroxydation des lipides membranaires et induit la formation de radicaux libres [1] apoptose gène régulateurs CCE [2] Incidence: 3-33% en moyenne 15% patients en courte durée (selon audiométrie haute fq) [3]1. Fetoni AR, Sergi B, Ferraresi A, Paludetti G, Troiani D. alpha-Tocopherol protective effects on gentamicin ototoxicity: an experimental study.Int J Audiol. 2004 Mar;43(3):166-71.2. Nagy I, Bodmer M, Brors D, Bodmer D. Early gene expression in the organ of Corti exposed to gentamicin. Hear Res. 2004;195:1-83. Fausti, S.A., Henry, J.A., Helt, W.J., Phillips, D.S., Frey, R.H., NoVsinger,D., Larson, V.D., Fowler, C.G., 1999. An individualized, sensitive frequency range for early detection of ototoxicity. Ear Hear. 20, 497–505.
  • http://www.cochlee.info
  • http://www.iurc.montp.inserm.fr/cric51/audition/francais/pathologie/amino/amino.htm
  • Aminoglycosides lèsent de façon dose-dépendante lorgane de Corti, et toutparticulièrement les cellules ciliées externespuis internesLes CCE de la base de la cochlée (ondes aiguës)et de la première rangée sont dabord attaquées suivent les autres rangées de CCEs et les CCIsavec des doses plus fortes, les dégâts sepropagent régulièrement vers lapex (ondesgraves).
  • Surface de lorgane de Corti dune cochlée de rat (base). Cette figure rappelle lorganisation des cellules ciliées sur lanimal témoin. Echelle: 12 µm; MEB Atteinte progressive des cellules ciliéesDébut de latteinte des CCEs par unantibiotique d la famille des aminosides.Cest la 1ère rangée des CCEs (o) qui est la plusfragile, comme on le voit ici ; aucune CCI (i) nemanque.Chez lhomme, une telle atteinte provoque unesurdité légère ou moyenne, accompagnée deproblèmes de discrimination fréquentielle.
  • Une dose plus forte détruit toutes les CCEs, entraînant la perte du mécanisme actif (stéréocils fusionnés) Chez lhomme, un tel organe de Corti fonctionne avec 60 dB de perte, et la discrimination fréquentielle est très fortement altérée.Avec un dosage encore plus fort, les CCIsdisparaissent à leur tour. Seuls quelquescils fusionnés (flèche rouge) sont visiblesçà et là.p = piliers de Corti ; d = cellules de Deiters.Surdité totale
  • Pas de safe dose de gentamicine: pic (« ototoxicité ») et résiduel (néphrotoxicité) non contributifs pour prédire début et sévérité oto- et vestibulotoxicité [1] Ototoxicité de la gentamicine potentialisée par diurétiques de l’anse et chimiothérapie (cisplatine): thérapie associée ou successive Ototoxicité retardée car élimination intra-cochléaire lente: accumulation des aminoglycosides intra- lysosomales des CCE dont l’élimination cellulaire est lente [2] Utilisation gentamicine intratympanique maladie Menière: vestibulotoxicité plus qu’ototoxicité, atteinte des cellules des macules sacculaires du vestibule [3]1. Black FO, Pesznecker S, Stallings V. Permanent gentamicin vestibulotoxicity. Otol Neurotol. 2004 ;25:559-69.2. Dulon D, Hiel H, Aurousseau C, Erre JP, Aran JM. Pharmacokinetics of gentamicin in the sensory hair cells of the organ of Corti: rapid uptake and long term persistence. C R Acad Sci III. 1993 Jul;316:682-73. Cohen-Kerem R, Kisilevsky V, Einarson TR, Kozer E, Koren G, Rutka JA. Intratympanic gentamicin for Menières disease: a meta-analysis.Laryngoscope. 2004;114:2085-91.
  • Méningite liquide clair BG+ (listeria) avec gravité (GcS <8, choc, signes de localisation) Pneumopathie nosocomiale tardive acquise sous VM>7j ou précoce avec ATB ou hospit antérieure Infection urinaire communautaire grave avec hypotension Péritonite communautaire et angiocholite aiguë communautaire grave Cellulite gangréneuse Infection sur cathéter Sepsis sans porte d’entrée suspectéeRéévaluation systématique des ATB à 48hSFAR. Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves. Conférence d’experts 2004http://sfar.org/t/IMG/pdf/antibioprobabcexp.pdf
  • Drug Vestibulotoxicity Hearing Toxicity Toxic Level Amikacin not toxic 13.9% Azithromycin not known occasional Very high dose required Capreomycin yes Chloramphenicol yes sporadic reports only Dibekacin yes yes Dihydrostreptomycin minor toxic very toxic Erythromycin yes High IV doses only Gentamicin 8.6% minor Usually 2 weeks Metronidizole toxic (rarely) unknown Neomycin minor very toxic In topical ear drops Netilmicin Yes 2.4% Polymyxin B In ear drops Streptomycin very toxic minor Tobramycin Yes minor in 6% Less toxic than Gentamicin Vancomycin nontoxic none to moderate synergistic with gentamicinhttp://www.dizziness-and-balance.com/disorders/bilat/gentamicin%20toxicity.htm
  • 3 patients sur 2184: ototoxicité par gentamicine en 1 prise plus bactéricide et réduction néphrotoxicité et ototoxicité et Ototoxicité moindre à condition d’une courte période (pas d’article sur pharmacocinétique humaine, uniquement animale): dose 5mg/kg 1 semaine plus acceptée vs 3 mg/kg/j 2 semainesNicolau DP, Freeman CD, Belliveau PP, Nightingale CH, Ross JW, Quintiliani R. Experience with a once-dailyaminoglycoside program administered to 2,184 adult patients. Antimicrob Agents Chemother. 1995;39:650-5
  • Atteinte dès la première injection
  • Mutations gène mitochondrial ARNr 12S responsable de tableaux cliniques syndromiques avec atteinte multiples et de surdités isolées non syndromiques [1] La plus connue des surdités non syndromiques: la susceptibilité ototoxique aux aminoglycosides (<5% surdités isolées génétiques) L’évoquer quand: Surdité familiale transmise par la mère (ADNmit) Notion d’ototoxicité après traitement par aminosides même à doses faibles En 2007: 50 gènes responsables de surdité mitochondriale non syndromiques +/- associée prise aminoglycosides [2] 3 mutations de l’ ARNr connues avec susceptibilité ototoxique aux aminoglycosides [3]: - mutation A1555G: la plus connue - mutations C1494T et delT961Cn1. Génétique et maladies ORL, Rapport SFORL 2005. 136-402. Kokotas H & al. Mitochondiral deafness. Clin Genet 2007;71: 379-913. Fichel-Ghodsian N. Pharmacogenomics 2005;61:27-36
  • Mutation A1555G dans le gène ARNr 12S mitochondiral associé à susceptibilité ototoxique aux aminoglycosides Cible des aminoglycosides: ARNr bactérien Mutation A1555G: modification 3D ARNr 12S le rendant plus proche de l’ARNr bactérien donc plus sensible à l’action des aminoglycosides qu’un ARNr normalGénétique et maladies ORL, Rapport SFORL 2005
  • Première famille décrite 1993 [1] Mutation responsable de surdités de perception primitives ou de surdités post- aminoglycosides : études chinoises et espagnoles: prévalence et incidence variable d’une étude à l’autre: 1/1173 NN américains [2], 10 à 15% surdités isolées espagnoles, 2 à 25% patients chinois sourds post- aminoglycosides dont 50% porteurs de la mutation [3]1. Prezant & al. Mitochondrial ribosomal RNA mutation associated with both antibiotic_induced and non-syndromic deafness. Nat Genet1993;4;289-942. Génétique et maladies ORL, Rapport SFORL 20053. Tang HY & al. Genetic susceptibility to aminoglycoside ototoxicity: how many are at risk? Genet Med 2002;4:336-45
  • Surdité de perception fréquences aiguës moyenne à profonde, évolutive, non congénitale, parfois profonde et rapide <30 ans [1] Surdité plus sévère après pris d’aminoglycosides Pas d’atteinte vestibulaire habituellement [2] Absence d’anomalie radiologique Succès implant cochléaire [3]1.Fichel-Ghodsian N. Mitochondrial deafness. Ear Hear 2003; 24:303-132. Nogucchi & al. Audiovestibular findings in patients with mitochondrial A1555G mutation. Laryngoscope 2004;114:344-83. Sinnathuray & al. A review of cochlear implantation in mitochondrial sensineural hearing loss. Otol Neurotol2003;24:418-26
  • Variation intra et inter-familiale âge de début surdité (surdité congénitale à surdité révélée à l’âge adulte) Pénétrance variable intra et inter-familiale (de non atteint à surdité profonde) Atteinte cochléaire « isolée » (vestibulotoxicité) Surdité isolée de perception aggravée ou déclenchée par prise d’ aminoglycosidesGénétique et maladies ORL, Rapport SFORL 2005
  • Moins connues Surdité de perception après administration immédiate d’ aminoglycosides Même site très conservé de l’ARNr 12SGénétique et maladies ORL, Rapport SFORL 2005
  • 20% patients non sédatés se plaignent de vertiges, oscilloscopie et instabilité. Confirmé par test clinique d’ Halmagyi , malgré doses sériques et créatinémie normales[1] Instabilité et vertiges induit aux mouvements de tête plusieurs jours après [2] Utilisation gentamicine en intra-tympanique pour vestibuloplégie dans le cadre du traitement de la maladie de Menière [3] 3 patients A1555G sur 13 cas avaient des vertiges: atteinte ototoxique et vestibulotoxique des aminosides chez les patients porteurs de la mutation A1555G [4]1. Shiyama G, Ishiyama A, Kerber K, Baloh RW. Gentamicin ototoxicity: clinical features and the effect on the human vestibulo-ocular reflex. Acta Otolaryngol 2006;126:1057-61.2. Seemungal BM, Bronstein AM. Aminoglycoside ototoxicity: Vestibular function is also vulnerable. BMJ. 2007 10;335:952.3. Smith WK, Sandooram D, Prinsley PR. Intratympanic gentamicin treatment in Menieres disease: patients experiences and outcomes. J Laryngol Otol. 2006;120:730-54. Gallo-Terán J, Arellano B, Morales-Angulo C, Modamio-Høybjør S, Moreno-Pelayo MA, Ramírez-Camacho R, del Castillo I, Moreno F. Prevalence of the A1555G mutation in the mitochondrial DNA in patients with cochlear or vestibular damage due to aminoglycoside-induced ototoxicity. Acta Otorrinolaringol Esp. 2004;55:212-7
  • action des antioxydants sur les radicaux libres produits par la gentamicine dans l’organe de Corti [1,2] Aspirine: ototoxicité 3% avec aspirine vs 13% placebo: chez 195 patients sous gentamicine: 3 g d’aspirine 14 jours p=0.013[2] N-Acetylcysteine: plus néphroprotecteur qu’otoprotecteur [3]1. Sha SH , Qiu JH, Schacht J. Aspirin to prevent gentamicin-induced hearing loss. N Engl J Med. 2006;354:1856-72. Chen Y, Huang WG, Zha DJ, Qiu JH, Wang JL, Sha SH, Schacht J. Aspirin attenuates gentamicin ototoxicity: from the laboratory to the clinic. Hear Res. 2007;226:178-823. Tepel M. N-Acetylcysteine in the prevention of ototoxicity. Kidney Int. 2007;72:359-63.
  • Bilan pré-implantation en cours avec accord d’indicationchirurgicale d’implant cochléaire dans les 3 moisActuellement audioprothèses bilatérales (contours d’oreille)amélioration de 30% sur les ondes conversationnelles(discussion possible mais pas en groupe)En cours de rééducation vestibulaire, difficile car bilatérale(pas de compensation de l’oreille interne controlatérale)Impact social et économique (arrêt de travail)Cs Dr S.Marlin (généticienne Salpêtrière pour diagnosticgénétique mutation mitochondriale +/- dépistage fratrie(frère): contre-indication des aminosides alors pour son frère
  • Arrêt des aminoglycosides dès premiers signescochléo-vestibulaires: expertise ORL paraudiométrie et vidéonystagmographiePoursuite gentamicine dose 5 mg/kg/jacceptée mais en 1 prise et dose maximalequotidienne 600 mg (patients obèses), ne pasdépasser 1 semaineSuivi ORL des patients ayant eu > 1 semained’aminoglycosidesPenser aux mutations mitochondriales en casde surdité après 1 dose d’aminoglycosides